Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Allo, numéros surtaxés ? Je voudrais le 0825, s’il vous (...)

Allo, numéros surtaxés ? Je voudrais le 0825, s’il vous plaît…

 

A l’approche des fêtes, les consommateurs qui souhaitent des renseignements sur leurs futurs achats appellent souvent les magasins, découvrent à leur grande surprise, en consultant les pages jaunes que les numéros commençant par 01, 02… se sont transformés en 0825 facturés à 0,15 € la minute, soit plus de 0,98 F la minute, oui, près d’un Franc la minute pour savoir si le jouet du petit dernier est toujours en stock.
Avec ce numéro 0825, certains autres débutant par 08 augmentent votre facture téléphonique d’appels illimités et soi-disant gratuits de votre fournisseur d’accès à internet ou opérateur… qui partage le butin avec les sociétés appelées.
 
Avant d’avoir un interlocuteur pour ce précieux renseignement, il faut taper sur les touches de votre téléphone, après avoir subi l’égrènement des possibilités que la société dotée de cette « fabuleuse innovation technologique » peut « offrir ».
Mince…, vous vous êtes trompé, pas grave… le temps d’attente ou le temps de la mise en ligne avec un conseiller est gratuit.
Vous recommencez jusqu’à trois fois avant d’avoir accompli le miracle d’avoir dompté la bête mais ces manipulations ont entamé quelque peu votre joie de faire le cadeau surprise à un être aimé.
La moutarde vous monte sérieusement au nez, surtout que la dernière société que vous avez appelée à l’aide de son système vocal ne proposait pas les choix que vous recherchiez, vous devez hurler dans le combiné dans l’espoir que le système reconnaîtra votre angoisse et vous dirigera vers un conseiller. Hélas, l’option de l’interlocuteur en direct n’est pas possible…
Vous avez pianoté pendant une demi-heure avec le sentiment d’une grande solitude…
Lorsque vous avez eu la chance de taper sur la bonne touche pour enfin trouver quelqu’un à qui parler, « on » vous dit que vous êtes à une « centrale ou centre d’appels » qui va vous rediriger vers le magasin de votre région. Vous éprouvez une joie indicible, votre « voeu » (oui, votre performance tient encore du miracle) se réalise, vous trépignez d’impatience, le téléphone du magasin tout près de chez vous sonne… sonne… quelqu’un va répondre, chouette !
A la quatrième sonnerie, vous recommencez à angoisser, vous regardez l’heure (heure du café ou du repas ? c’est bien de 9H à 19h, au moins ?, je ne sais plus…)
Après la sixième sonnerie, vous finissez par entendre un tut… tut… tut… paraissant interminable sans que l’appel n’ait été redirigé vers la centrale d’appels…
Vous réfléchissez, il va falloir rappeler, peut-être après toutes ces manipulations, le principe de l’audiotel  mieux compris, l’appel aboutira-t-il ?
Non, décidément vous n’avez plus le courage d’être ballotté entre espoir et énervement, vous décidez de mettre une croix sur ces deux sociétés recherchant à nouveau dans les pages jaunes de nouvelles avec des numéros « normaux »…
Pas si simple puisque vos magasins préférés ont décidé d’utiliser ces nouveaux systèmes beaucoup plus lucratifs vous faisant payer l’envie d’acheter…
La prolifération des numéros 0825 avec une facturation de 0,15€ la minute a pour but de contourner la loi.
 
«  Au 1er juin 2008, usages pour lesquels un numéro surtaxé est donc interdit
  1. suivi de l’exécution de la commande
  2. exercice du droit de rétractation
  3. exercice de la garantie
La prise de commande et le conseil avant vente ne sont pas soumis aux nouvelles règlementations. Services financiers exclus. »
 
Selon le portail du gouvernement, afin que « Les consommateurs soient mieux informés sur ces numéros, « Les opérateurs téléphoniques ont, à partir du 1er janvier 2011, obligation de diffuser une annonce tarifaire gratuite qui ne peut être inférieure à 10 secondes en début d’appel à tout numéro surtaxé. ».
Une obligation, bien qu’elle soit censée faire de la prévention auprès des consommateurs, sollicite davantage leur patience et a incité à la prolifération des 0825 : profits avant tout…
Ces numéros surtaxés existent depuis longtemps mais la loi a favorisé leur multiplication au point que téléphoner est devenu une sinécure ou une corvée pour les usagers.
D’ailleurs, certains d’entre eux notent l’appel à un organisme public ou privé dans leur agenda sachant que la manipulation risque de durer comme ils noteraient un rendez-vous chez le médecin…, avertissant les collègues : « demain, je risque d’être occupé toute la matinée, il faut que j’appelle la CAF… ou la FNAC » ; les appels privés étant interdits ou mal vus sur le lieu de travail, la manoeuvre est risquée… mais comment faire autrement ?
Or, une fois de plus, ces petites ponctions ont été légalisées par le gouvernement l’utilisant pour les services publics dont le coût varie selon les organismes. Les bénéfices de ces appels peuvent être considérés comme des taxes supplémentaires mais il est certain que, dans un pays au libéralisme devenu « sauvage », la liberté des usagers de choisir les numéros dits normaux est, désormais, plus que restreinte et s’amenuise de jour en jour au vu de l’expansion de ces pratiques.
Loin de faciliter le quotidien des consommateurs, le paiement systématique pour un renseignement pouvant déboucher sur un achat risque, à terme, de décourager les acheteurs qui ne souhaitent plus parler à une « machine », à la recherche d’un contact humain tellement plus concret avec de vrai(e)s standardistes, en voie de disparition, qui renvoyaient l’image du société, dont certains, payés à bas coût, nous répondant de l’étranger avec la désinvolture que la distance procure à l’insolence.
Parfois, on est tenté de crier : « Rendez-nous nos standardistes !, vos bécanes ne comprennent rien ! Combien de destructions d’emplois ?, au fait ?  ».
Surtout, qu’il ne soit pas répondu que c’est la faute des consommateurs qui ne comprendraient rien, sous prétexte qu’ils seraient assez bêtes pour payer toujours plus ? pour un petit renseignement… Mais ils n’ont plus le choix.
Alors, heureux ?
NB : mention spéciale aux banques et aux agences immobilières qui, en plus de leurs frais dits « légaux », se gavent mais pas seulement de 0825, des autres, ceux qui font vraiment mal au porte-feuille… (plaisir gratuit de votre serviteur)
A lire sur service-public.fr, La liste des numéros surtaxés et leurs tarifs très complexes (mention spéciale aussi au rédacteur qui a réussi à défricher la terrible jungle « du plus c’est compliqué, plus on est heureux », enfin… ce sont les entreprises qui sont heureuses de leurs profits, les usagers beaucoup moins…)
Sur le sujet :
Pétition Nationale contre les Numéros Surtaxés
Stop aux numéros surtaxés : Lettre aux Candidats à la Présidence de la République Française 2012

 

Annuaire de numéros alternatifs aux numéros surtaxés des entreprises
Rendez-vous aussi sur ces sites commentcamarche.net, .geonumbers.com/fr ou detax.fr et entrez un numéro surtaxé ou le nom de la société etc…

Image

.

LIEN : Allo, numéros surtaxés ? Je voudrais le 0825, s’il vous plaît…



Sur le même thème

Arnaques par téléphone : simples comme un coup de fil...
Free ou les appels téléphoniques les plus chers du moment
Histoire de pomme
Selon que vous serez puissant ou misérable...
Médias, Télés, Presse : L’obsolescence programmée reste autorisée !


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires