• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Amoureux de l’ordre

Amoureux de l’ordre

Les amoureux de l'ordre, il faudrait mettre des guillemets, détestent les grévistes et les manifestants. Ils ne supportent pas plus les piquets de cégétistes que les assemblées générales sur les places publiques. Ils tiennent à leurs habitudes : se crever le cul en semaine, faire le plein quand ils veulent, leurs courses le dimanche, voir de la violence à la télévision dans les pays arabes et les séries américaines, et qu'on ne les embrouille pas de vaines utopies. Tout dysfonctionnement du système les horripile.

Ils la trouvent bien huilée et efficace cette fourmilière, où le plus grand nombre passe ses journées à courir derrière l'argent. Satisfaits ou aveugles, ils en oublient la reine à sa tête, qui se repaisse. Ils conspuent les marginaux qui s'égarent, ne s'activent pas assez ou seulement pour faire chier : ériger des barricades, bloquer des trains, bref mettre des bâtons dans les flux tendus.

Les amoureux de l'ordre sont économiquement libéraux ou pas mais ils aiment tous le fordisme, la division du travail, la hiérarchie et l'inversion de la hiérarchie des normes, le juste-à-temps et le toyotisme. Pour eux, tous ces dogmes sont synonymes de réalisme, pragmatisme, organisation.

Mais la fourmilière est-elle si bien organisée ? Ne sommes-nous pas déjà dans un fatras inhumain ? Tout ne va t-il pas mal, et ceux qui nuisent momentanément n'ont-ils pas raison de chercher l'amélioration ou la fin de ce système en le perturbant ?

 

Dans Le sens du bonheur, Krishnamurti (1895-1986) analyse ces questions d'ordre et de révolte.

 

Question : Si tous les individus étaient en révolte, ne croyez-vous pas que le monde serait plongé dans le chaos ?

-Mais la société actuelle baigne-t-elle dans un ordre à ce point parfait que si tout le monde se révoltait contre elle, ce serait le chaos ? Le chaos n'est-il pas déjà là en ce moment même ? Tout est-il magnifique, exempt de corruption ? Tout le monde mène-t-il une existence heureuse, pleine et riche ?

L'homme ne se bat-il pas contre son semblable ? N'est-ce pas le règne de l'ambition, de la compétition sauvage ? 

Le monde vit déjà dans le chaos : telle est la première constatation à faire. Ne prenez pas pour acquis le fait que cette société soit en ordre, ne vous laissez pas hypnotiser par les mots. Que ce soit ici, en Europe ou en Amérique ou en Russie, le monde est en voie de décadence. Si vous voyez cette décadence, vous êtes face à un défi, vous êtes mis au défi de trouver une solution à ce problème urgent. Et la façon dont vous relevez ce défi a de l'importance, n'est-ce pas ? Vous ne pouvez répondre de manière complète et adéquate que si vous êtes sans peur, si vous ne pensez pas en tant qu'hindou, communiste ou capitaliste, c'est en tant qu'être humain intégral que vous vous efforcez de résoudre le problème. "

 

Je ne sais pas si nous sommes sur une phase décadente. Il est difficile de jauger l'évolution du monde, d'établir sa décadence ou son progrès. Mais il est impossible de douter de l'ordre injuste sur lequel tout repose.

 

Les barricades sont-elles des signes de désordre ou de contestation de l'ordre injuste ?

Est-il possible d'installer un ordre plus juste en claquant des doigts ? Doit-on attendre la prochaine élection pour espérer ? N'aurions-nous pas raison de refuser l'ordre défendu par les M. Valls, J-M. Apathie ou C. Barbier ?

Rares sont ceux qui aiment les journées de lutte non payées et les coups de matraques, les balles de flash-ball dans les jambes et les brimades médiatiques. Malheureusement, les coupures de courant et la pénurie de carburant touchent la classe moyenne. Mais ces moyens ne constituent-ils pas une réaction aux arrestations arbitraires, aux torrents de haine anti-manifestant derrière les micros, aux 49.3 à répétition, aux assignations à résidence ?

 

Faut-il être chef de gouvernement pour être agréé à dire « ça suffit » ? L'insurrection n'est-il pas un droit reconnu aux français ? Notre fête nationale ne célèbre-t-elle pas des mécontents, des casseurs, et même des meurtriers ?

Je n'appelle pas au meurtre. Ni à la violence. Je note juste qu'il est ridicule qu'un pouvoir défendu par 250 000 flics célèbre des émeutiers qui brandissaient des piques sur des têtes.

1 % des espèces de fourmis fonctionnent sans reine. En Suisse, il n'y a point de droit de grève, mais le système est quasi-démocratique. Si vous nous fichez la démocratie, promis, je rends mon droit de grève.

 

En attendant, il est légitime de contester cet ordre là, injuste, par tous les moyens qu'offre la non-violence.


Moyenne des avis sur cet article :  4.03/5   (33 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 27 mai 2016 10:25

    Amoureux de l’ordre ?

    Ou ça...

    Sur terre.. ?

    Y a de l’ordre dans notre bordel.. ?


    • Le p’tit Charles 27 mai 2016 10:26

      @Le p’tit Charles....Regardez notre « service d’ordre »...à chaque intervention c’est le bordel...


    • Jelena 27 mai 2016 11:08

      Les amoureux de l’ordre ? Ils disent que l’Ex-URSS ce n’était pas bien car trop autoritaire, mais dés qu’il y a une manif en France, ils hurlent comme quoi on devrait rétablir la peine de mort.
       
      Les amoureux de l’ordre sont des individus qui vivent dans « le meilleur des mondes ».


      • Jelena 27 mai 2016 11:22

        Aujourd’hui ce ne sont plus les têtes couronnées et l’église qui contrôlent la masse, ce sont les médias, l’individu se croit libre.... Mais le formatage de l’esprit par les médias ou par la religion, c’est du pareil au même.


      • Aristide 27 mai 2016 11:42

        @Jelena


        Vous ets libre , je suis sur ! Vous appartenez à cette minorité qui sait, celle qui est lucide et non contaminée. Une sorte d’élite prolétarienne en quelque sorte.

        Je voudrais pas vous faire de peine, mais si jamais le pouvoir changeait de main, je crois que vous iriez postuler pour faire par de cette nomenklatura qui nous montrera le chemin. Je crains le pire.


      • Jelena 27 mai 2016 11:53

        99% de vos commentaires vont dans le même sens que les médias, donc je suis sans aucun doute beaucoup plus libre que vous... Je vous l’accorde.


      • Albert123 27 mai 2016 12:00

        @Jelena

        non les amoureux de l’ordre veulent vivre en paix, ce qui ne les empêche pas de contester le pouvoir en place,

        il n’y a guère que les excités républicains et autres bouchers pervers narcissiques du grand soir qui souhaitent le chaos, 

        désirer et se repaître de la sorte à l’idée de voir le chaos se mettre en place est surtout le signe d’une grave pathologie.

        Et après plus de 250 ans de républicanisme con con et acharné, le peuple aimerait bien ne plus subir les délires des sociopathes qui l’ont mis en place.

        Pour rappel, le « chaos créatif » est l’une des idéologie des pires salopards du moment (Clinton et toute la clique otanonusienne en tête)



      • Aristide 27 mai 2016 12:04

        @Jelena


        C’est gentil de me poser en référence, mais votre discours concerne l’essentiel de la population qui sont des veaux, des moutons, un peu comme moi.

        C’est vrai qu’il est assez dur de se sentir tellement au dessus des autres, un sentiment assez répandu chez les révolutionnaires et autres allumés qui sont libres.

      • Jelena 27 mai 2016 12:27

        @Aristide >> l’essentiel de la population qui sont des veaux, des moutons (...)
         
        Je confirme, d’ailleurs si les 1% dominent si facilement les 99%, c’est parce que parmi ces 99%, il y a beaucoup « d’esprits faibles ».
         
        Un exemple ? Ne serait ce que sur ce site il y a type ayant pour pseudo « jo di » qui a longueur de journées poste des « commentaires » du style : « merde, pipi, goche, merde, chiasse, merde, bobo, merde ».
         
        Et quand on voit ses scores, on se rend compte que c’est quelqu’un de très apprécié sur Avox....
         
        Vous avez déjà vu « Idiocracy » ? Ce n’est pas de la fiction... Dans un futur proche, « celui qui se croit libre », s’exprimera par des grognements en guise des mots.


      • Jelena 27 mai 2016 13:12

        >> non les amoureux de l’ordre veulent vivre en paix, ce qui ne les empêche pas de contester le pouvoir en place,
         

        En glissant un bulletin dans l’urne une fois tous les 5 ans, n’est ce pas ? Un coup PS, un coup UMP, un coup PS, un coup UMP... Vos méthodes de « contestation » sont... très convaincantes.
         
        >> les délires des sociopathes
         
        En France tout part en c**illes, absolument tout, mais selon « celui qui se prétend libre », ceux qui veulent changer cette société, sont « des sociopathes ».


      • Aristide 27 mai 2016 19:50

        @Jelena


        Vous etes vraiment trop fort, libre et lucide face à 99 % de la population.

        A votre place je ferai une petite introspection, vous savez, une remise en cause de ses certitudes. Une piste dans votre cas, votre ego et votre suffisance à croire que vous êtes dans l’élite pensante. et que tous nous serions des veaux.

        Les fachos bolchéviques ou maoistes étaient dans le même état d’esprit, les masses populaires à nourrir et encore, et une nomenklatura d’hommes libres qui finissent par se détruire pour le pouvoir. Fin de partie et retour au bon vieux capitalisme ...

      • marceau2 (---.---.229.10) 28 mai 2016 20:35

        @Jelena
        Ce n’est pas une manif, ce sont des agressions violentes contre les forces de l’ordre, ce sont des occupations illégales d’entreprises .

        Qu’ils défilent en hurlant leurs slogans débiles habituels, personne n’en a rien à battre, qu’ils attaquent les magasins, brulent des voitures, détruisent le mobilier urbains, incendient des agences bancaires, de tels comportement changent la donne, modifient le concept de manifestation et sortent largement du cadre de la grève .Recourir à la violence n’est pas autorisé, paralyser l’activité économique non plus.

        Ces crétins de cgtistes veulent imposer par la violence, par la terreur leur volonté, ou plutôt la volonté de leur chefs, de petits bureaucrates , ramassis d’apparatchiks branleurs et glandeurs qui vivent grassement, de l’argent public et de l’argent du patronat .

        La cgt est sur représentée au sein des entreprises publiques sncf, ratp, services portuaires, sociétés de transport maritimes.....ensemble de sociétés chargées de services publics largement entre les mains de la puissance publique. Ils ont acquis ainsi une capacité, en menaçant de porter atteinte au bon fonctionnement des services publics, de nuisance qui leur permet d’effectuer un chantage permanent contre l’Etat, contre les collectivité territoriales pour obtenir une somme de privilèges tout à fait exorbitant et une mise en coupe réglée dans entreprises où ils travaillent, entreprises qui ont perdu toute notion de rentabilité et qui ne survivent que grâce à leur renflouement permanent avec l’argent public, donc avec l’argent des contribuables.

        Il est clair que ces cgtistes vivent , très largement de l’argents public, donc de l’argent nos impôts qui sert à financer leur retraite à 50 ou 55 ans, des horaires de travail de 25, 30h par semaine, des salaires délirants, des primes multiples, des jours de congés en veux tu en voilà, des heures supplémentaires jamais faîtes mais toujours payées !


      • jaja jaja 27 mai 2016 11:22

        @ l’auteur : « En attendant, il est légitime de contester cet ordre là, injuste, par tous les moyens qu’offre la non-violence. »

        Comme le disait fort justement Mandela : « C’est toujours l’oppresseur, non l’opprimé qui détermine la forme de lutte. Si l’oppresseur utilise la violence, l’opprimé n’aura pas d’autre choix que de répondre par la violence ».

        Donc souhaitons que le pouvoir cesse d’utiliser la violence et ce genre d’armes contre les manifestants et en toute illégalité. Rappelons lui que les tirs tendus à la tête des protestataires sont interdits, ce dont sa flicaille se moque éperdument... Trop de blessés à la tête dans nos rangs pour que ce soit involontaire de la part de cette police répressive qui vote FN :

        https://www.youtube.com/watch?v=B7TtrknKfvY


        • Aristide 27 mai 2016 11:38

          @jaja


          Voilà donc le révolutionnaire qui prône sur tous les tons que la violence est légitime et la seule solution, pleurnicher des qu’il a sous les yeux un tout petit, mais tout petit résultat de cette violence.

          Vous oubliez les vidéos de flics tabassés, de jeunes tombant et tabassés par ces mêmes flics, des jets de grenades et des jets de pierre, des bagnoles en feu et des coups de barre de fer répondant à des coups de matraque, des jeunes perdants un oeil et des flics tabassés... demain des morts de jeunes, pas de retraités syndicaux, des morts de flics, vous satisferont surement.

          Vous êtes un vrai comique pleurnichant sur la violence et prônant dans tout vos messages que c’est la seule solution. Escroc !

        • Julien30 Julien30 27 mai 2016 13:20

          @Aristide
          Ba oui jaja voudrait que le flics réalisent qu’ils sont des salauds à la botte de la bourgeoisie capitaliste et qu’en conséquence, parce qu’ils l’ont bien mérité, ils se laissent frapper dessus sans répondre par les défenseurs du peuple, de la justice sociale et de l’humanisme bien compris qui sont très frustrés et ont envie de se défouler. 

          Ils n’ont pas envie de se faire mal nos « révolutionnaires », il faut les comprendre.

        • jaja jaja 27 mai 2016 13:34

          @Aristide

          Escroc je suis donc ! La violence je l’ai subi toute ma vie de travailleur comme tous ceux qui doivent bosser avec des salaires de merde sous la pression de petits chefs méprisants qui trouvent toujours que vous n’en faites pas assez et pas assez longtemps... leur approche se veut humiliante, tutoyant les ouvriers et surpris d’être tutoyés en retour... Employeurs utilisant des méthodes musclées lors des conflits j’ai connu aussi... Alors la violence originelle elle est bien dans l’exploitation capitaliste pour celui qui la vit bien entendu...

          Pour ce qui est de la violence, notez qu’elle est voulue et sciemment provoquée par vos amis au pouvoir... S’ils n’en voulaient pas ils ne placeraient pas leurs flics au contact direct des manifestants comme cela se fait toujours en période normale...

          Relisez la très juste formule de Mandela plus haut et dites moi en quoi elle est fausse... vous qui ferez semblant de d’apprécier cet homme... Pourquoi ne dites-vous pas que Mandela qui prône la violence en retour de celle subie est un escroc ? J’attends....


        • Aristide 27 mai 2016 20:00

          @jaja

          Un véritable révolutionnaire qui prone la violence et pleurniche à la moindre goutte de sang de flic ou de manifestant.

          Putain, le révolutionnaire en carton devrait se féliciter de la violence qui vient, l’insurrection qui vient disait l’autre. Au contraire, il prone d’un coté et pleurniche de l’autre.

          A pisser de rire de voir ces vieux syndiqués serviles tout au long de leur vie découvrir la révolution à la fin de leur vie. Putain, que n’a t’il saboté l’instrument de ses tortures, que n’a t’il cassé la tronche du petit chef qui l’emmerdait à longueur de journée. Démissionner et faire autre chose que d’être payé à la fonde et traité comme un esclave, non surement trop accro au local syndical et à sa petite rente de situation, des petites réunions avec révolution au bout, ... comique.

          Évoquer Mandela qui a fait des années de taule pour ses idées pendant que vous rogniez votre frein en bossant pour un patron sans moufter est assez savoureux. Escroc et comique, manquait plus que cela au NPA entre le povre Poutou et le postier poupon.


        • jaja jaja 27 mai 2016 20:07

          @Aristide

          « Un véritable révolutionnaire qui prône la violence et pleurniche à la moindre goutte de sang de flic ou de manifestant. »

          Ah bon je pleurniche sur du sang de flic ? smiley

          Ton post commence bien mon gars smiley smiley


        • mmbbb 27 mai 2016 21:50

          @Julien30 J’adore les CRS qui obéissent . Surtout ceux qui ont balance de la lacrymo sur les landau et poussettes lors des manifestations contre le mariage pour tous Ce parents etaient un danger. Ces cathos exaltes remplis de violence et de haine devaient etre neutralises Vive Hollande qui su les mater


        • Bencho89 (---.---.28.75) 28 mai 2016 11:40

          @Aristide

          En fait, ce qui doit te faire mal aux fesses, c’est de voir ton portait décrit avec realisme dans le billet d’emmanuel. Ta façon de débattre est dans le pur style beauf. Tu doit être bien malheureux.


        • marceau2 (---.---.229.10) 28 mai 2016 20:38

          @jaja

          La violence a toujours été l’apanage des gauchards dans votre genre , prêts à tous les excès pour obtenir une somme invraisemblable de privilèges exorbitants , d’avantages divers sur le dos des travailleurs des vrais travailleurs pas des apparatchiks vivant sur le dos de la collectivité nationale , comme vous !


        • Albert123 27 mai 2016 11:42

          « il est légitime de contester cet ordre là, injuste, par tous les moyens qu’offre la non-violence. »


          on conteste un pouvoir mais jamais l’ordre à moins de jouir personnellement du chaos, 

          en l’état, avec ce désir de contester l’ordre et non le pouvoir en place ; vous vous présentez surtout comme un fouteur de merde et un potentiel casseur dont la France n’a pas besoin.


          • maQiavel maQiavel 27 mai 2016 16:05

            @Albert123
            Quand on conteste un pouvoir , on conteste l’ordre qu’il instaure car perçu comme illégitime , c’est élémentaire.


            Mais contester un ordre ne suppose pas de contester tous les ordres , c’est surtout qu’on souhaite un pouvoir qui instaurerait un ordre perçu comme légitime.



          • Emmanuel 27 mai 2016 18:04

            @Albert123
            (N’ayant connaissance de vos écrits) j’ai basé ma réflexion sur la définition de Krishnamurti. Merci de lire l’article avant de le commenter.


          • Gasty Gasty 27 mai 2016 12:40

            Le droit de résistance à l’oppression est mis en valeur dans la Déclaration de 1793, articles (27. 33. 34 et 35)
            « Quand le gouvernement viole les droits du peuple, l’insurrection est, pour le peuple et pour chaque portion du peuple, le plus sacré des droits et le plus indispensable des devoirs. »

            Les amoureux de l’ordre ne doivent pas avoir de devoirs.


            • Emmanuel 27 mai 2016 18:06

              @Gasty
              Un texte qui n’a jamais eu de valeur juridique. Mais la DDHC de 1789 reconnaît un droit de résistance à l’oppression. 


            • Bencho89 (---.---.28.75) 28 mai 2016 11:42

              @Gasty

              Exact, ils n’ont que des droits, celui de s’asseoir sur les autres.


            • tf1Groupie 27 mai 2016 12:59

              On attend le deuxième article de cette série humoristique : demain l’auteur publie « les amoureux du désordre ».


              • maQiavel maQiavel 27 mai 2016 15:57

                Ah , ah je disais à peu près la même chose il y’a quelques jours ...


                • maQiavel maQiavel 27 mai 2016 16:03

                  J’écrivais très précisément :

                  « Pour revenir sur l’ordre et les manifestations, je réalise depuis peu à quel point certains français sont des adorateurs de l’ordre, je les nommerai «  réactionnaire » par commodité et bien entendu cette sensibilité est plus ou moins exacerbée suivant le cas mais elle existe. C’est assez impressionnant, on a l’impression que pour certains, toute infraction à la règle est une menace contre le cosmos émoticône grin , quand bien même cette règle serait considéré par eux comme illégitime mais peu importe , l’important c’est de respecter les normes dictées.
                  C’est pourquoi cette catégorie de la population déteste les grèves ou encore des mouvements comme nuit debout ( je ne parle pas des casseurs en marge qui sont bien évidemment condamnables ) qui malgré toutes leurs faiblesses qu’on pourrait décrire des pages et des pages , ont au moins le mérite de rassembler des personnes qui tentent de se sortir les doigts. La seule forme de révolte que conçoivent ces réacs, c’est râler, ça au moins, ça permet de se défouler sans perturber l’ordre.
                  Au fond , ces réacs sont de grands alliés du pouvoir ,c’est ce qui m’avait fait relayer cette citation « « les pourfendeurs systématiques du politiquement correct redeviennent des réactionnaires au sens vrai du terme, c’est à dire des bien-pensants soutenant un ordre établi, refusant toute possibilité de rébellion, ne reconnaissant au fond comme seule forme d’authenticité que leur propre soumission ou renoncement face au pouvoir en place ».


                • tf1Groupie 27 mai 2016 16:52

                  @maQiavel

                  "on a l’impression que pour certains, toute infraction à la règle est une menace contre le cosmos émoticône gri« 

                  M’est avis que ces »certains" ont quitté la France depuis longtemps, car l’infraction aux règles, même de savoir vivre, elle est permanente en France : on traverse en dehors des clous, on double dans les queues, on met son mp3 à fond dans les transports en communs, on insulte ses professeurs, on travaille au noir, etc, etc, etc.

                  Donc ceux qui prétendent qu’en France on aime l’ordre parfait ne connaissent carrément pas leur propre pays ... ça craint, grave !


                • maQiavel maQiavel 28 mai 2016 01:29

                  @tf1Groupie
                  M’est surtout avis que vous ne m’avez pas compris car jene dis pas qu’aucune règle n’est enfreinte en France ( et heureusement ) , je dis que pour certains , toutes infractions à la règle est vu comme une atteinte au cosmos.


                  Est ce que vous saisissez la nuance ? 

                • tf1Groupie 28 mai 2016 01:47

                  @maQiavel

                  C’est vous qui ne m’avez pas compris : je dis que dans un pays aussi contestataire et irrespectueux des régles que la France, « les certains » dont vous parlez qui ne supporteraient pas la moindre infraction à une règle doivent être barricadés chez eux quand ils n’ont pas encore quitté le pays.

                  Bref ils n’existent pas ou quasiment pas.

                  capicce ?


                • maQiavel maQiavel 28 mai 2016 15:18

                  @tf1Groupie
                  Mais pourquoi pensez vous qu’ils devraient se barricader chez eux ou qu’ils devraient quitter le pays ?


                  Ils râlent , tout simplement ... tout le temps !

                  Et si la France n’est pas l’Allemagne au niveau des respects des règles ( heureusement ) , nous sommes loin d’être les pires dans ce domaine , il suffit de voyager un peu pour voir qu’à quelques exceptions notables comme le Japon ou les pays scandinaves , on est pas les plus à plaindre à ce niveau là ...

                  En fait , les amoureux de l’ordre voudraient faire de nous des Allemands ( à défaut de faire de nous des robots ).

                • Julien30 Julien30 28 mai 2016 22:39

                  @maQiavel
                  Oui enfin quand les gens enfreignent les règles c’est le plus souvent pour leur propre pomme et en nuisant à autrui bien plus que pour lutter contre les injustices, et il y a parmi eux aussi beaucoup d’escrocs qui le font en prétendant que c’est pour le bien commun, et dieu sait que l’on connait bien ce spécimen en France. C’est entre autre pour cela que le réactionnaire aime l’ordre et non parce qu’il aime suivre le premier dictateur à moustache venu sans broncher. 


                • fcpgismo fcpgismo 27 mai 2016 21:50

                  L’ordre venant d’une autorité illégitime est méprisable, l’ordre que l’on s’impose est admirable et salutaire. 


                  • Claus D. Claus D. 28 mai 2016 10:25

                    « Le désordre c’est l’ordre, moins le pouvoir » : révisez vos classiques, Monsieur l’anarchiste. Quant au constat apocalyptique de Krishnamurti, ne doutez pas de sa pertinence : mais ne serait-ce pas la peur, comme tout le monde, qui vous empêche de voir la réalité telle qu’elle est ? Philosopher c’est apprendre à mourir, et qu’est-ce que la non-violence sinon un éternel chemin de croix ?


                    • pemile pemile 28 mai 2016 10:52

                      @Claus D. « qu’est-ce que la non-violence sinon un éternel chemin de croix ? »

                      Surtout face à un sociopathe (humain ou étatique), sinon, pas mal de conflits ou d’agressions peuvent très bien se régler sans entrer dans la violence de l’adversaire.


                    • Claus D. Claus D. 31 mai 2016 09:51

                      @L’Emile

                      Merci infiniment cher Monsieur. Puissiez-vous vivre 1000 encore à nous dispenser votre bonne parole pour enfin libérer tous les êtres des circuits conditionnés.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès