• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Asselineau - Fillon : un ticket gagnant pour la France

Asselineau - Fillon : un ticket gagnant pour la France

Je rêve d’un ticket Asselineau – Fillon. A chacun ses rêves.

Pourquoi Asselineau président ? Parce qu’il est le seul a avoir compris que l’Europe est dépassée. L’Europe fut l’instrument, fort utile, que les USA ont mis en place pour faire front face à l’Union Soviétique. L’URSS a disparu, la mondialisation s’est imposée définitivement. L’après guerre, c’est terminé, on est passés à autre chose. Non pas que tout ce qu’a créé l’Europe est nul et non avenu. Au contraire, il faut conserver de l’Europe ce qui est efficace (c’est considérable), mais pas au prix de la démocratie. Car la démocratie, c’est le produit de la nation française. Plus de souveraineté française, plus de démocratie, c’est comme ça.

Pourquoi Fillon ? Parce qu’il ferait un bon premier ministre sous Asselineau. Il est solide, loyal, compétent, modérément souverainiste mais néanmoins patriote. Asselineau lui flanquerait des claques s’il lui venait des velléités de se faire offrir des costards ou d’employer sa femme à ne rien faire. Ces casseroles suffiraient à lui imposer la ligne Asselineau, de gré ou de force.

Ce ticket me paraît le mieux à même de mettre en œuvre une stratégie pour « la France face à la mondialisation ». La France avec sa culture, son histoire, sa passion de l’Egalité. Tout comme la Suisse, la Russie, la Pologne, la Chine qui savent s’inscrire dans la mondialisation sans renoncer à eux-mêmes, et donc au principe fondateur de la démocratie (sans forcément l’atteindre).

La mondialisation, c’est très difficile, mais c’est incontournable, définitivement. Quand la France voudra vendre ses avions à un pays qui déplait aux USA, ceux-ci menaceront de mettre l’embargo sur les composants issus des USA (… ou vendre des voitures avec des composants chinois à un pays qui déplait à la Chine, celle-ci menacera de mettre l’embargo …). Il faudra mettre en place des règles OMC impitoyables, interdisant les embargos. Le reste du monde face aux géants peut y parvenir. Il faudra se battre. Les enjeux mondiaux écologiques, énergétiques et autres serviront de menace et de monnaie d’échange face aux géants.

On m’opposera que la plus grande puissance militaire commande le reste du monde dans le cadre de la mondialisation, et impose ses règles juridiques (la BNP doit payer des milliards d’amende aux USA). C’est vrai aujourd’hui, mais pas nécessairement demain. D’autres grandes puissances émergentes vont chercher à équilibrer cette suprématie écrasante des USA.

On m’opposera aussi que la mondialisation telle qu’elle se présente aujourd’hui est synonyme d’une fantastique concentration des capitaux, avec le pouvoir de ruiner un Etat récalcitrant (ou de générer des famines). C’est vrai. Un minimum de contrôle des mouvements des capitaux sera indispensable pour contrer ces menaces. Une mondialisation arrivant à maturité peut y parvenir, car c’est l’intérêt de la majorité des Etats du monde.

On m’opposera que la mondialisation, telle qu’elle se présente aujourd’hui, est synonyme de mouvements massifs de populations, avec la menace de déstabiliser des Etats. C’est exact. Le forum des Etats du monde est cependant mieux à même de gérer ce problème que des conglomérats sans âme type UE gouvernés par une idéologie totalitaire morbide (liberté absolue des mouvements de capitaux et des hommes, quelles qu’en soient les conséquences : cf. les milliers de noyés en Méditerranée …).

Bon, ce n’est qu’un rêve. Mais le réel proposé par les neuf autres candidats est totalement illusoire, relève du story telling et du mensonge généralisé devenus la règle dans nos grands médias. Ces médias ne traitent que de balivernes afin de dissimuler les enjeux essentiels, dont notre liberté d’être nous-mêmes dans la mondialisation, enjeux qui sont tout simplement masqués dans un état d’esprit pétainiste généralisé, qui ne se justifie pas car nous ne sommes plus sous occupation militaire, juste sous menace économique. Il faut contrer cette menace économique par un retour à la souveraineté et à l’alliance avec tous les Etats du monde qui partagent nos objectifs fondamentaux. Il y va de notre Liberté.


Moyenne des avis sur cet article :  2.14/5   (36 votes)




Réagissez à l'article

142 réactions à cet article    


  • Michel DROUET Michel DROUET 21 avril 15:03

    La carpe et le lapin...


    • Le421 Le421 21 avril 15:51

      @Michel DROUET
      Et « Mr Nobody » continue à se faire ses films tout seul... Ancré dans sa paranoïa !!

      http://mobile.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/04/21/fillon-maintient-sa-version-d-autres-attaques-ont-eu-lieu-jeudi-soir-a-paris_5115053_4854003.html?xtref=http%3A%2F%2Fm.facebook.com&utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Facebook

      Quand à notre villiériste de gauche ?? Que dire...
      Je préfère attendre Lundi, j’ai quelques comptes à régler.
      En toute gentillesse, bien sûr.  smiley


    • Descartes Descartes 21 avril 15:17

      moi j’aurais dit Asselineau président et Mélenchon Premier ministre.
      car Mélenchon ne sortira pas de l’UE comme ses récentes déclarations l’indiquent. mais il a un assez bon programme sur le reste, ne le nions pas.


      • Le421 Le421 21 avril 15:55

        @Descartes

        Mélenchon ne sortira pas de l’UE

        Si « fraü Merkel » lui notifie un « rausch » sans discussion, combien on parie ??

        Vous affirmez sans même chercher à comprendre le sens de ce qui est dit.

        En plus, vous feriez croire que sortir de l’UE nous protègera de la sècheresse et de la grippe aviaire aussi... On appelle cela tromper les gens.


      • amiaplacidus amiaplacidus 21 avril 16:31

        @Le421
        Vous oubliez qu’Asselineau guérit les écrouelles.


      • c’est pas grave 21 avril 16:35

        @Descartes

        Les récentes déclarations de Mélenchon à Dijon sont en effet sans aucune ambiguïté, y compris pour les mal-comprenant : il n’est pas question de sortir ni de l’UE ni de l’euro !

        Alors , qu’on se le dise et qu’on arrête le sketch des p’tits poings musclés de môssieur Mélenchon l’européiste  !


      • Alren Alren 21 avril 17:13

        @Descartes

        [JLM] a un assez bon programme sur le reste, ne le nions pas.

        Alors, s’il est présent au deuxième tour, vous voterez pour qui ?


      • Sparker Sparker 21 avril 18:11

        @c’est pas grave

        Bien bien bien, vous oubliez que la FI dénoncera les traités, immédiatement pour appliquer son programme, que ça vous plaise ou pas.
        L’UPR c’est minimum deux ans de négociations auxquelles vous ne participez pas., mouais mouais...
        Nous on veut participer aux négociations dans un autre but que le repli.


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 21 avril 18:22

        @Le421

        Ah oui ? encore attendre que qq’un d’autre décide pour nous, français ?
        On avait dit NON à l’UE, vous vous souvenez ? donc on sort, rien à négocier. 


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 19:08

        @Le421
        Merkel et les autres dirigeants ne diront pas NON !
        Ils diront : « On va créer une Commission à 27 et discuter », ça va durer des années !
        Mélenchon fera un compte rendu régulier, il dira : « c’est difficile, compliqué, attendons la prochaine réunion de la Commission... »

        Et 5 ans après, le canard sera toujours vivant et l’ UE sera toujours là !


        Martin Schultz, Président du Parlement européen, explique comment ils savent faire des Commissions à huit clos... pour ne rien décider au final !!

        Alors que par la sortie article 50, au pire, deux après on est dehors et on fait la politique que souhaitent les Français !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 19:09

        @Alren
        Ce n’est pas le programme qui pose problème, mais sa réalisation dans le cadre européen !


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 19:22

        @Sparker
        Mélenchon ne dénoncera rien du tout, ce serait compromettre les discussions à 27 pour changer les Traités.
        L’article 48 pour changer les Traités prévoit des discussions dans une Convention à 27 :

        Si le Conseil européen, après consultation du Parlement européen et de la Commission, adopte à la majorité simple une décision favorable à l’examen des modifications proposées, le président du Conseil européen convoque une Convention composée de représentants des parlements nationaux, des chefs d’État ou de gouvernement des États membres, du Parlement européen et de la Commission. La Banque centrale européenne est également consultée dans le cas de modifications institutionnelles dans le domaine monétaire. La Convention examine les projets de révision et adopte par consensus une recommandation à une Conférence des représentants des gouvernements des États membres telle que prévue au paragraphe 4.


        Comme il faut l’unanimité, cette Convention peut durer ... 10 ans , ou plus !
        Il faut que les 27 Chefs d’États soient d’accord à 100% sur chaque modification, à la virgule près.

        Et que chaque proposition soit ratifiée par les 27 peuples ( Parlements ou referendum)

        "Les modifications entrent en vigueur après avoir été ratifiées par tous les États membres conformément à leurs règles constitutionnelles respectives.

        J’espère que vous n’êtes pas pressés ?


      • quid damned quid damned 21 avril 19:34

        @Fifi Brind_acier
        Sans compter que le NON au traité de Maastricht, monsieur le grand redresseur de tords, il s’assoit bien dessus in fine.
        Car s’il était cohérent, en admettant que les français aient changé d’avis ce qui m’étonnerais, mais admettons, sa première mesure devrait être de faire un réferendum immédiatement, pour en avoir le coeur net. Au lieu de cela c’est lui qui décide et qui sait ce qui est bon pour le bon peuple et ce qu’il veut sans le consulter.
        Il a comme on dirait un sens démocratique sélectif.


      • Descartes Descartes 21 avril 19:54

        @Alren
        il n’y sera pas.


      • Descartes Descartes 21 avril 19:54

        @Sparker

        L’UPR c’est minimum deux ans de négociations auxquelles vous ne participez pas., mouais mouais...

        sur quoi vous fondez-vous ?

      • Sparker Sparker 21 avril 20:03

        @Descartes

        Ben déjà les discussions qui devront avoir lieu face aux inquiétudes de tous les corps sociaux économiques. Il faudra donner des garanties et mettre des stratégies sur pieds. L’UE retourne 14 milliards par an en financements, soutiens et subvention. Certes les milliards seront toujours là mais les bénéficiaires seront inquiets. Je suis président d’une association qui agit dans le milieu social et nous avons déjà eu des soutiens et subventions de l’UE. Le tout est de savoir quels seront les critères de sélection.
        Ces « discussions » interne à la france prendrons au pif, six mois, la GB à mis neuf mois. 
        Ensuite déclaration de sortie par l’art 50 c’est deux ans de discussions, sans la france, en conservant l’essentiel de l’application des gopé’s, deux ans max.
        C’est pour ça que la FI veut, de force certes, dénoncer les traités d’emblée.

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 20:03

        @quid damned
        Bon, on ne va pas reprocher éternellement à Mélenchon d’avoir voté Maastricht, il a voté non en 2005... Ce que je lui reproche, c’est d’avoir comme priorité la renégociation des Traités, sans jamais expliquer l’article 48 du TFUE !
        Il préfère réciter des poèmes que de lire les Traités européens, chacun son truc !


        L’article 48 prévoit une Convention à 27, sans aucune limitation de durée.
        Il n’y a aucune date butoir prévue, ça peut durer 5 ans ou 10 ans, va savoir !
        Ce que Mélenchon se garde bien de dire.
        Et alors que les Insoumis critiquent constamment les 2 ans maximum prévus par l’article 50 ! 
        On peut faire confiance à Merkel, la gardienne du temple pour que ça dure longtemps...
        C’est l’hôpital qui se moque de la charité !

      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 21 avril 20:10

        @Descartes
        Sur l’article 50, que tous les candidats font semblant de ne pas connaître !

        Article 50
        1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.
        2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.
        3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.
        4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.
          La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.
        5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

        L’article 50 contient une durée butoir : 2 ans maximum.
        Si aucun accord de sortie n’est trouvé, la sortie et automatique.


      • gus14 21 avril 20:16

        @Sparker

        A quelle negociation tu veux participé ? Quand les deputés europeen Francais rentre a la maison ? Quand on arrete de payer l’ue ? Quand on regle la dette aupres de la bce ? C’est du grand n’importe quoi chez Melenchon. Vous etes a l’ouest. On mets en place une separation comme un divorce. Chez melenchon on cas de divorce vous conviez votre mere, frere, soeur chez l’avocat ? On s’en fou de tous ca, nous on se casse contrairement a Melenchon et Lepen les petites mains du systeme. Donc la negociation se fera le plus rapidement possible et au maximum 2 ans. De plus on a les moyens d’accelerer les choses. Et nous contrairement a votre carotte on ne denonce pas les traités on a deja acté que c’etait une arnaque on se barre on reprend notre destin en main. De plus ni melenchon ni lepen ne peuvent passés, le systeme est reglé ainsi. Et arretez de dire que melenchon sortira de l’ue car c’est totalement faux garrido l’a dit devant zemmour. Ils negocient et ont deja actés que ca ne passera pas ( les gens sensés l’avaient compris depuis longtemps) et passe au plan B a savoir negocier avec les pays du sud (grece, espagne, italie) qui refuserons de suivre la France ce qui finira en eau de boudin...


      • Sparker Sparker 21 avril 20:18

        @Sparker

        Et il me semble que la décision de la date de fin des « négociations » est à la discrétion des 27, à l’unanimité, avancée ou reculée. Ce n’est pas la france qui dira, ok c’est bon on a fini, salut.

      • Sparker Sparker 21 avril 20:33

        @gus14

        Vous ne vous cassez de rien du tout avant minimum deux ans. Reprenez le forum trois mois en arrière, nous avons déjà discuter de tout cela.

      • Sparker Sparker 21 avril 20:35

        @Sparker

        Et avant que vous ne perdiez votre temps en posts décalés, oui nous sommes europhile et voulons « sauver » l’idée européenne en en proposant une autre version, on a pas le droit ?

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 avril 20:44

        @Descartes


        La « Boussole Électorale »qui est le dernier outil de propagande USA, specialisé dans les faux sondages, testée au Canada et mainteant active France pour la Presidentielle me déçoit par son invraisemblance. On nous dit aujourd’hui que 49% des électeurs voudraient un referendum pour sortir de l’UE.... mais que Asselineau n’a pas 1% d’appuis.... !



      • Descartes Descartes 21 avril 20:47

        @Sparker
        au début, vous dites que c’est deux ans min alors que c’est deux ans max (comme vous venez de le dire).
        l’UE retourne l’argent français et l’UPR a toujours dit que ces subventions seraient maintenues. et vous dites que ça cause de l’inquiétude mais votre désobéissance, ça n’inquièterait pas ?!
        l’activation de l’article 50 sera immédiate : les Britanniques ont attendu selon leurs règles « constitutionnelles ».

        enfin, vous vous trompez car si négociation il y a, elle se fait nécessairement à deux parties. il faut comprendre l’article 50 ainsi : on ne peut siéger deux fois en tant que partie lorsqu’il est propos de notre départ de l’UE, c’est-à-dire avec le reste des Etats-membres.


      • Descartes Descartes 21 avril 20:58

        @Pierre JC Allard
        oui..
        on verra bien ! je suis certain qu’Asselineau va battre NDA et que le second tour verra Fillon/Macron.


      • doctorix doctorix 21 avril 21:29

        @Descartes

        mais il a un assez bon programme sur le reste, ne le nions pas.

        On le nie pas.

        Ce qu’on dénie, c’est qu’il puisse l’appliquer.

        C’est toute la différence avec Asselineau, qui se donne d’emblée les moyens d’appliquer son programme.

        En fait tout le monde le sait.

        Et je ne comprends pas ces demi-votes qui ne déboucheront sur rien.

        On a envie de sortir, mais on a peur de sortir. C’est ainsi qu’on reste le cul entre deux chaises.

        Le paradoxe de l’âne de Buridan est la légende selon laquelle un âne meurt de faim et de soif entre son picotin d’avoine et son seau d’eau, faute de choisir par quoi commencer.


      • kalachnikov kalachnikov 21 avril 21:32

        @ Fifi

        Quid damned, si j’entends bien, voulait parler du referendum tce de 2005 que Sarkozy a fait passer ensuite via la traîtrise Lisbonne. A titre personnel, je pense que tout cela est nul et non avenu, le peuple a dit ’non’, la souveraineté appartient au peuple, il décide en dernier ressort. Et qu’en conséquent tout ceci doit être effacé et tout ceux qui y ont participé doivent être poursuivis, jugés, condamnés, privés de droits civiques, les biens confisqués, etc. Une sorte de bannissement ; ils ont trahi la communauté tout entière, ils doivent être exclus de cette communauté.


      • JP94 21 avril 21:50

        @Fifi Brind_acier
        Mais attendez, si vous acceptez a priori que « le cadre européen l’empêche », alors vous acceptez ce cadre illégitime, donc jamais vous ne sortirez de l’UE.


        J’ai l’impression que trop de gens croient que l’élection suffit à créer un rapport de forces favorable.

        On vote et on attend le changement.

        Non , si Mélenchon est élu, pour appliquer la partie progressiste de son programme, il faudra une mobilisation populaire et là on aura un changement auquel la Commission européenne ne pourra pas s’opposer.

        Si au moment du Traité de Lisbonne ça avait bougé comme en 2005, ce remake du TCE ne serait pas passé.Les députés et sénateurs n’auraient pas osé. 
        Car ils auraient fragilisé leur légitimité.

        Si l’UPR promet un changement sans mobilisation populaire - et c’est le cas, avec la candidature d’Asselineau, alors rien ne changera même s’il était élu, car pour casser le cadre européen, qui est celui du Capital, il faut une mobilisation populaire.

      • Descartes Descartes 21 avril 22:40

        @doctorix
        oui, c’est pour ça que l’hypothèse Asselineau président, avec un mélenchon Premier ministre est appréciable.
        Asselineau nous fera partir de l’UE/EURO/OTAN. personne n’en doute. de plus, il assurera l’indépendance nationale et la stabilité de nos institutions (la chose est moins certaine avec Mélenchon).
        Mélenchon pourra appliquer une politique de gauche bien cadrée par Asselineau.
        l’hypothèse me plaît bien !
        mais un Premier ministre UPR ne sera pas éloigné de la politique gouvernementale qu’on peut attendre d’un Mélenchon, c’est clair.

        en tout cas, 1er tour, c’est Asselineau pour moi.


      • kalachnikov kalachnikov 21 avril 22:50

        @ JP94

        Tu n’auras jamais de mobilisation populaire derrière Mélenchon, le frère Jean-Luc t’a mal expliqué la Veme. Au premier tour, il va faire 20 ou soyons gentils 25% des suffrages exprimés soit en gros 8 à 10 millions de voix sur 66 millions de Français. c’est une mobilisation populaire, ça ? Au second tour, il s’agira non pas de voter pour un programme mais pour départager deux concurrents en choisissant celui à même de représenter la Nation et de veiller à l’interêt général (qui n’est pas l’interêt de son parti). C’est justement le problème de la Veme car les vainqueurs pratiquent le hold up (cas typique de Chirac en 2002), tyrannisant la majorité de la population en infligeant leur programme à tous.

        Avec Asselineau, c’est clair. Asselineau = frexit = élection referendum 


      • doctorix doctorix 21 avril 23:12

        @JP94
        pour casser le cadre européen, qui est celui du Capital, il faut une mobilisation populaire.


        Mais voter Asselineau ne peut résulter que d’une mobilisation et d’une révolte populaires.
        C’est en soi une insurrection au sein de l’Europe.

      • Ar zen Ar zen 21 avril 23:23

        @Sparker

        Les traités ne se « renégocient » pas ! Les traités peuvent être modifiés. 

        Utilisez le bon verbe ! Il ne peut y avoir de « renégociation » des traités. Ceci, vous ne l’avez pas encore compris, dans votre brouillard épais !

        - Soit vous modifiez une disposition existante (ou plusieurs).
        - Soit vous apportez une nouvelle disposition
        - Soit vous supprimez une disposition. 

        Et tout ceci à la double « unanimité », celle du conseil européen et celle de tous les parlements des pays membres. C’est impossible. Vous vivez dans une utopie. 


        Il n’existe rien d’autre. Il s’agirait quand même de le comprendre !



      • Le421 Le421 22 avril 09:58

        @bouffon(s) du roi
        Là, je vois celui qui a donné des conférences (comme moi) et qui s’était bien renseigné sur les tenants et les aboutissants du référendum de 2005.
        A cette époque, au passage, je me suis beaucoup basé sur les explications de JLM pour ces réunions/conférences.
        On ne disait pas « non » à l’Europe, mais « non » au TCE sous la forme qu’il nous était proposé, avec notamment, la fameuse directive Bolkestein...

        Il faisait quoi Asselineau à l’époque ???

        Il occupe notamment, entre 2004 et 2006, le poste de délégué général à l’intelligence économique au ministère de l’Économie et des Finances. En parallèle, il est cadre du RPF puis du RIF et siège au conseil de Paris de 2001 à 2008, élu sur la liste de Jean Tiberi.

        Source Wikipédia

        Simple, non ??


      • Le421 Le421 22 avril 10:00

        @Le421
        Je rajoute que si le « non » est passé, c’est un petit peu grâce à ceux qui ont bien expliqué ce traité aux « gens » !!


      • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 avril 10:34

        @Le421

        Dire non à l’UE ou au TCE, c’est pareil ! Sans Traité instituant la Communauté
        Européenne, pas d’UE, et les français n’en voulaient pas. Mais dit comme vous le dites, ça vous arrange par rapport à Melenchon (qui est un tartuffe).

        Pourquoi me parlez-vous d’Asselineau ? Je ne suis pas de l’Upr ^^


      • eau-du-robinet eau-du-robinet 22 avril 14:03

        @Le421
        .
        « Il faisait quoi Asselineau à l’époque ??? »
        .
        C’est François Asselienau qui répond personnellement à votre question.
        https://www.youtube.com/watch?v=tCMMQx_juzo
        .
        Vive l’UPR ! Asselineau Président !


      • kabox 22 avril 14:07

        @Le421

        Bonjour tout d’abord ,il est inutile de s’époumoner sur Mélanchon ou Asselinau mais permettez moi juste de vous faire quelque remarque.Admettons que Mélanchon soit élu et qu’il veuille renégocier les traités Européens comme cela a était martelé dans ces harangues croyez vous sincèrement que le tromblon Merkel et tout les pays de la zone euro vont acquiescer ?


      • Clouz0 Clouz0 21 avril 15:24

        Courage !

         
         Plus que 2 jours à se bouffer de l’Asselineau matin, midi et soir, en entrée, en plat de résistance, en viande saignant, rosé ou bien-cuit, en poisson avec ou sans arrêtes, en fromage et en dessert, à toutes les sauces, avec ou sans gluten, froid ou réchauffé ...

         smiley  smiley  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès