• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > … avec l’aide de « certains » artistes de gôche

… avec l’aide de « certains » artistes de gôche

Maintenant qu’avec Hadopi le loup est dans la bergerie, passage à l’étape suivante.
 

Nous supposerons, au départ, (j’en entends qui rigolent : j’ai les noms !) que tous les acteurs de cette tragi-comédie sont :

-   soit de bonne foi (il n’y a aucune volonté politique de fliquer Internet à la chinoise !),

-   soit simplement incompétents (Peer to Peer ? : « … je parle français moi ! »),

-   soit séniles (ces pauvres artistes qui finissent mal avec Blondine dans un journal),

-   soit abusés (« …mais je ne savais pas… on peut pas tout savoir quand même ! »).

Oui, je sais, il faut être un peu con pour croire que l’Histoire est objective, que nos députés sont au service du peuple, que nos artistes sont plus intelligents ou plus sensibles que les autres et qu’avec Internet, il n’y a que ceux qui ne veulent pas savoir qui ne savent pas. Mais, partons de là quand même pour ne pas être accusé de sombrer dans de stériles procès d’intention. Et puis, arrêtez de pouffer de rire dans la salle, je ne m’entends même plus penser !

Donc, dans ce monde parfait où Blanche Neige rêve de son prince charmant avec ses amis les oiseaux qui l’aident à faire des délicieux gâteaux pour ces braves et gentils nains hommes de petite taille qui, depuis qu’elle est là, bossent de plus en plus pour gagner de moins en moins (ils n’ont même pas le droit de se la taper le soir après l’ boulot !)… donc, disais-je, la méchante sorcière, elle, veille au grain.

Le cadre étant posé : trois coups... le rideau se lève.
Année 2011, décor futuriste et grandiose (on nage en pleine science-fiction ! car qui peut penser aujourd’hui qu’il puisse y avoir la moindre collusion entre une ministre et TF1 par exemple ! ) 
Un bureau, un téléphone.
Arrive un président. Sans le P majuscule, un président tout simple, un président d’une multinationale lambda. Il s’assoit sur son fauteuil de président : ti, tou, ti tou, ti, ti tou… (si vous trouvez mieux pour imiter la musique des touches du téléphone, le fil est ouvert ) :

Le président n°1 (hiérarchiquement supérieur) : Burp (dans l’avenir, suite à la jurisprudence 111.bis al.3/2010 du fameux procès des défenseurs des gallinacés outragées, on ne dit plus « salut ma poule », on rote, c’est plus classe… et surtout on ne risque pas de se retrouver accusé de déviance à la pensée unique)… c’est moi bilout, dit donc, t’es toujours président de la SA Hadopi/Loppsi Corporation & Co ® ?

Le président numéro 2 (hiérarchiquement inférieur) : Burp aussi, Monsieur Bilout… oui, biensûr Mr Bilout, j’me fais un max de blé depuis deux ans ! Les artistes n’en voient pas la queue d’un centime, mais, bon ! c’est eux les artistes, hein ! c’est pas nous ! (rires) chacun son rôle ! Nous, on est payé pour contrôler… et eux pour ramer (rires)… et il y a de plus en plus de frais !... De toute façon, on s’en fout, on est subventionné par l’État ! (rires des deux présidents ensemble)

Le président n°1  : Bon, je t’appelle à la suite de l’article de Machin truc sur « Rue Agorav9 », tu sais ce fouille-merde-citoyen qui se prend pour un journaliste. Je ne sais pas d’où il tient ses sources mais il commence à nous emmerder sérieusement celui-là ! Alors, tu sais quoi faire : tu lui coupes son accès Internet. Pas besoin de décision de justice pour ça, on est les maîtres bordel de Néant !... (depuis l’arrêt n° 527 ter révisé 20044 de la cours européenne de justice du 01/11/2010, le mot Dieu ne peut plus être lié au mot bordel, à la suite de la plainte du groupement des islamisto/gnostiques outragés)

Le président n°2 : Mais, monsieur le président, il n’a jamais rien téléchargé d’illégal… Je le sais, ses échanges sont surveillés 24 heures sur 24 depuis deux ans, mails compris (depuis la loi Loppsi 2 votée à l’automne 2009, la surveillance totale des ordinateurs est obligatoire et le cryptage est considéré comme une activités terroriste punie de 2 ans d’emprisonnement minimum à Gantanamo sur Oise) ! Il a bien une pseudo-maîtresse en Bretagne (les amants vont en Bretagne ou à Tahiti... c’est con, les amants... clin d’oeil à Léo Ferré pour les non initiés), c’est tout ce qu’on peut lui reprocher !

Le président n°1 : Mais on s’en fout bilout, c’est à lui de prouver qu’il ne télécharge pas…

Le président n°2 : Mais il a le logiciel obligatoire espion d’état « Trojan Hadopi/Loppsi Corporation & Co ® » sur son ordinateur ! Ce sera facile pour lui de prouver qu’il n’a rien téléchargé !

Le président n°1 : T’es con bilout ou quoi !? Puisque je te dis qu’on s’en fout. Le temps qu’il lance la procédure en justice, quelle monte jusqu’à Bruxelles, qu’elle redescende, qu’on la qu’elle se perde quelque part entre deux bureaux parisiens… En plus de tous les frais d’avocat et autres experts qu’il devra engager, on en a pour un an facile ! Pendant ce temps, nous, on a le pognon et notre connexion Internet, lui, il n’aura ni l’un ni l’autre. D’ailleurs, (rires) nous on a : le pognon, le pouvoir et le temps… Dans un an, on s’excusera et on dira que c’était une erreur informatique. Mais le message sera passé ! Je ne crois pas qu’il recommencera raconter des salades sur nous. La peur, bilout, la peur… c’est ça qu’il faut distiller.

Le président n°2 : Oui, mais vous ne craignez pas, Mr Bilout, que le député Trucmuche ne lui vienne en aide.

Le président n°1 : Ah, oui ! C’est vrai… celui-là… Qu’est-ce que tu as sur lui ?

Le président n°2
 : Oh, pas grand-chose… Des tendances sexuelo-perverso-polymorphes peut-être… C’est pas certain, mais il fume le cigare en regardant les minutes du procès Clinton en boucle… avec sa femme à côté de lui sur le canapé du salon ! Il l’a écrit à son meilleur ami dans son mail du 02/03/10 à 17h55 GMT.

Le président n°1 : Eh bien ! C’est largement suffisant… Je connais quelqu’un qui peut lui glisser à l’oreille qu’on en connaît suffisamment sur lui. Et puis, si ça ne marche pas, tu pourras toujours lui couper sa connexion Internet... Il faut être coopératif avec Hadopi/Loppsi Corporation & Co ®... sinon...  la justice, c’est nous !!!.... Je ne m’énerve pas Germaine, j’explique...

Le président n°2 : Pas à un député quand même !

Le président n°1 : T’es vraiment nul toi ! Déjà que les gens ne peuvent plus les blairer parce qu’ils ne sont plus représentatifs depuis 20 ans, tu crois qu’ils vont se mobiliser pour un nantis qui fume le cigare ! De plus, ils ne se sont jamais mobilisés avant parce qu’ils pensaient qu’ils n’avaient rien à se reprocher… et que, de toute façon, il n’y a pas de fumée sans feu ! : « Quand on n’a rien à se reprocher, on n’a rien a cacher ! » Les nases !!! (rires) Et puis, tu le vois crier sur les toits qu’on lui a coupé Internet… Je mets illico nos amis la chaine culturelle TF1 et les ringards déclinants les sages du N.Obs… olète sur le coup : « Hou, le vilain député pirate… ! C’est pas bien Mr le député de pirater les oeuvres des artistes ! » La peur, le mensonge, le contrôle total 24h sur 24… tout ça au nom de la lutte pour la défense de notre belle culture dont on se fout complètement… merci les artistes de gôche, on vous doit beaucoup ! (rires des deux présidents…) Sans vous on n’aurait jamais pu réussir ce coup là !

Le rideau se ferme.
Déguisés en homme et femmes sandwich pour la marque Hadopi/Loppsi Corporation & Co ®, Blanche Neige et ses amis des Resto du cœur, traversent la scène en chantant : « Cui cui les p’tits oiseaux, Vive Bambi et les gentils animaux… Hé oh, hé oh, nous les artistes de gôche on rentre du boulot… » Sur un écran off, à droite, défilent les cours de la Bourse…

Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 20 mai 2009 11:50

    Pour des pécisions sur Loppsi 2, voir l’article d’aujourd’hui : Le gouvernement prend le contrôle de nos ordinateurs en automne prochain.



    • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 mai 2009 12:00

      La récré est finie.
      Tout le monde dans les rangs.

      Et attention on coupe - au cutter - tout ce qui dépasse.

    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 20 mai 2009 12:11

      Cou cou Eugène, peut-être as-tu lu mon article quand il était en modération ?
      Effectivement le cutter est passé sur le début de mon titre. Je pense qu’Avox l’ a fait pour mon bien, pour que je ne me retrouve pas à Gantanamo sur Oise bientôt.
       
      Le titre original était : « La Stasi en rêvait, Sarkozy est entrain de le faire... avec l’aide de certains artistes de gôche. »

      Et oui, le temps est venu de s’autocensurer... bientôt on parlera comme dans L’apocalypse de Jean, c’est à dire en langage codé pour ne pas être compris par la Bête, qui était à l’époque l’Empire Romain.
      Les temps changent mais la Bête est toujours là !


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 20 mai 2009 13:13

        Salut Alain :

        voilà tu as tout compris.
        Cela me rappelle les paroles de mon père qui disait - en parlant de la période 1940-1945, alors sous intégration allemande nazie en Alsace : « Il ne fallait ouvrir la bouche que si tu avais qqchose à manger. » 
        Donc le temps est venu de la fermer. Peut-être même de faire ceinture.
        SCHEISSE ! ça c’est en allemand / alsacien.

        en langage codé pour ne pas être compris par la Bête : 

        Bonege, tiamaniere nia estimata lingvo utilos, kiel sekreta, kaj rekonigilo inter ni ! 
        et ça c’est en espéranto. (déjà interdit par Hitler, Staline, Franco et qq autres figures dictatoriales de l’histoire)




      • LE CHAT LE CHAT 20 mai 2009 13:31

        excellent ! j’en rigole encore ! smiley


        • diogene d'labas diogene d’labas 20 mai 2009 13:49

          Cette courte pièce cynique ferait son petit effet sur une scène parisienne...pret à affronter la bête....alain, on compte sur toi !


          • patroc 20 mai 2009 14:38

             Excellent aussi !.. Cryptons nous alors !.. Ce sera la résistance à la dictature du pouvoir sur internet !.. Agoravoxiens, futurs héros ?!..


            • tioneb 20 mai 2009 14:38

              Et oui, car n’oublions pas que le contrôle de nos comportement à une part de dictature de gauche bien-pensante : pas de blasphème, pas d’incitation au préjugé en tout genre, pas de blagues sur les races,les sexes, les religions, les obèses... et surtout pas de propos qui contredise l’idéologie dominante de la tolérence de l’amour et de la paix de l’europe sans frontières et du village global.
              Il ne s’agit pas simplement d’interdire ce qui dérange les grosses industries. Il faut se contrôler en permanence et avoir un discours politique très policé (c’est le cas de le dire) qui ne choque la sensibilité d’aucun groupe communautariste puissant.

              Récemment, Yves Calvi s’est pris un procès pour avoir dit que les roms commettaient beaucoup d’acte de délinquance. C’est à dire que même la vérité est interdite.
              On n’a jamais dit au juifs qu’il étaient racistes parcequ’il n’aime pas les Nazis. On le leur dira lorsqu’il dénoncerons les mêmes actes mais en provenance de musulmans.

              Un petit exemple. Dire que la délocalisation d’immigré en France (immigration) crée des problème d’emplois est raciste. Mais la dénonciation par l’extrême gauche des délocalisation des entreprises françaises chez les immigrés elle est encore tolérée. On comprend facilement que le jour ou on voudra faire sauter besancenot, il suffira d’appuyer sur le bouton raciste et hadopi fera le reste.


              • plancherDesVaches 20 mai 2009 17:37

                Pour vous permettre de comprendre pourquoi le contrôle du net est si important pour notre Commandeur des petits français :
                http://www.numerama.com/magazine/12948-Decryptage-Sarkozy-et-son-oeuvre-de-controle-du-net.html

                Cela s’appelle, en language politiquement correct : de la « démocratie »


                • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 20 mai 2009 18:51

                  Merci PlancherDesVaches,

                  C’est effectivement effrayant ! Il n’y a pas d’autres mots !

                  A lire absolument.


                • plancherDesVaches 20 mai 2009 23:04

                  Rappelez-vous il y a peu de temps...
                  Nous avions le choix entre un Chirac immobile et un Le Pen raciste comme pas deux....

                  Le Notre Président n’a eu qu’a rafler les voix d’extrême droite. Kacher un jour, Kacher toujours.


                • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 20 mai 2009 19:01

                  Il y a, encore aujourd’hui sur AV, un bon papier de Bernard Dugué : Internet, c’est l’illégalité et la médiocrité, c’est dangereux, ça pue !

                  A lire aussi...


                  • Le péripate Le péripate 20 mai 2009 22:11

                    Très drôle. Je ne crois pas que le but premier de cette loi soit de controler internet, mais ce pourrait bien être un effet « collatéral » de ce texte idiot. Le bon sens c’est que c’est au propriétaire d’une chose de s’assurer des moyens de la protéger, s’il le désire, armé du droit. Au lieu de ça, nous avons droit au pire des options de l’état-qui-se-mêle-de-tout, licence globale et Hadopi. Ce pays est foutu.


                    • Alain Michel Robert Alain Michel Robert 21 mai 2009 06:55

                      Bon jour Péripate,

                      Lorsque, il y a un mois, j’ai écrit l’article Seulement 10 000 artistes sur 140 000 inscrits à la Sacem ont signés la pétition, franchement, je ne croyais pas, comme vous, que cette affaire Hadopi pouvait cacher une volonté politique de contrôle total d’Internet. Je pensais qu’il y avait seulement une grande part de bêtise et de simples « hommeries » (Là où il y a de l’Homme, il y a de l’hommerie disait Montaigne) de la part de nos hommes politiques. Jusque là, rien que de plus normal depuis les siècles des siècles !
                      Et puis, dans les commentaires à mon article, certains Agoravoxiens, m’ont donné des liens, d’autres ont donné de la voix sincèrement... mais je pensais encore qu’ils exagéraient un peu, voir beaucoup.
                      Alors, j’ai fait un truc tout simple : j’ai émulé un flux RSS spécialement pour Hadopi sur mon Thunderbird en me branchant juste sur Yahoo. Juste sur Yahoo !

                      Dès lors, j’ai reçu entre 10 et 20 nouvelles par jour sur le sujet. Yahoo va chercher tout ce qui est édité sur la toile en temps réel (PCImpact, Reuters, LePost, Le Monde, Libération, Vodeclic, 01Net, BravePatrie, LePoint... etc... etc...) toutes tendances confondues.
                      Comme on ne peut pas accuser tous ces sîtes de faire dans le subjectif et dans l’alarmisme, au bout d’une semaine j’ai commencé à avoir des doutes sur ce que je pensais au début : il y avait bien, effectivement, quelque chose qui se déssinait derrières tout ça et dont les relents n’étaient vraiment pas net.
                      Puis, il y a de cela 15 jours, ont commencé à arriver les posts sur Loppsi2. Et là, le doute ne m’a plus été permis !

                      Aujourd’hui, il est à espérer que la prise de conscience des citoyens que nous sommes se fasse rapidement... pour lutter contre la bête immonde qui se profile à l’horizon de notre liberté d’expression.

                      PS :
                      Pour émuler un Flux RSS directement sur votre messagerie (ici c’est pour Thunderbird, mais le site Vodeclic a des didacticiels pour d’autres logiciels de messagerie : http://www.vodeclic.com/parcourir/v...



                    • claudia 21 mai 2009 17:00

                      Bonjour Alain
                      Excellent ton article et vraiment très drôle ! C’est une vraie bande dessinée qui malheureusement ne reste pas que dessinée...

                       

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès