• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Avec la rouille noire on va dérouiller grave !

Avec la rouille noire on va dérouiller grave !

Jusqu’à 80% de la production de blé menacée ?

Si vous disposez d’une tranche de baguette à portée de main, dévorez-la à pleine dents ! Peut-être que, bientôt, il se fera rare et que le prix du pain aura été multiplié par 20. 
Les spores de la rouille noire sont arrivées du Kenya. Dans une serre sécurisée, une équipe de spécialistes du laboratoire des Maladies des Céréales du gouvernement américain a utilisé un spray contenant un mélange d’huile minérale mélangée à de la "rouille noire", exposant des plants sains à la souche Ug99  : deux semaines plus tard, la quasi-totalité des épis étaient bons à jeter. 
Il suffirait donc que ce puccinia graminis se propage depuis l’Afrique de l’Est, le Soudan, l’Ethiopie, le Yémen ou l’Iran - où elle fait rage - au reste du monde, et la catastrophe alimentaire est assurée.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Rouille_noire 
 
Une souche particulièrement virulente a fait son apparition il y a quelques années en Ouganda et identifiée en 1999. Propagée par le vent et peut-être aussi par les migrations de criquets pèlerins, elle s’est déjà signalée au Kenya et en Éthiopie. Elle vient de faire son apparition en Iran et menace aujourd’hui la production céréalière du Pakistan et de l’Inde. Le climat des pays en cause mais aussi celui des pays européens permettent à la rouille de s’affranchir d’une partie de son cycle dans l’épine vinette, et ainsi de se reproduire à grande vitesse.
 
http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/prospective-evaluations/publications9108/repertoire-notes-veille/downloadFile/FichierAttache_12_f0/Note_veille_11.pdf
 
Fao - Lutte contre la rouille du blé, Ug99
 
Les représentants des principaux pays producteurs de blé réclament, en urgence, la mise en place de mesures de lutte contre le champignon responsable de la rouille du blé, Ug99. Responsable de lourdes pertes de rendement, cette maladie pourrait menacer la sécurité alimentaire mondiale.Plus de 130 participants étaient réunis à l’occasion de la Conférence internationale sur la rouille des tiges du blé Ug99 qui a eu lieu à New Delhi du 6 au 8 novembre 2008. Parmi eux, étaient présents, la Fao et ses partenaires de la Borlaug Global Rust Initiative, le gouvernement indien, ainsi que les représentants des ministères de l’agriculture de 31 pays.
Conscients de la menace que représente ce champignon pour les rendements en blé et donc pour la sécurité alimentaire en générale, les participants ont affirmé leur soutien aux initiatives nationales et mondiales en matière de lutte contre la rouille. Des plans d’urgence pour conjurer l’épidémie devraient, en effet être élaborés par les pays touchés et les pays à risque. La nécessité d’intensifier la recherche agronomique, afin de développer des variétés résistantes à l’Ug99 a également été soulignée.
La Fao a confirmé le soutien financier qu’elle apportera aux initiatives nationales et internationales en matière de lutte contre la rouille et de recherches de blés et céréales résistants
 
Sur île perdue du grand nord, Bill Gates investit des dizaines de millions avec la Fondation Rockefeller, Monsanto Corporation, la Fondation Syngenta et le gouvernement de Norvège, entre autres, dans ce qui est appelé doomsday seed bank [arche de Noé végétale traduit au mieux cette expression qui combine chambre forte, semences et fin des temps ou apocalypse, NDT]. Officiellement, le projet est appelé chambre forte à semences mondiales de Svalbard, sur l’île norvégienne de Spitzbergen, qui fait partie de l’archipel de Svalbard. Afin de préserver des souches végétales pour les générations à venir.
 
« La menace est bien réelle, confirme Ivan Sache, épidémiologiste à l’Institut national de la recherche agronomique (Inra), car la plupart des blés cultivés dans le monde sont sensibles à ce nouveau mutant. Et cela fait des décennies que l’on n’avait pas vu une souche aussi dangereuse. » 
 
Un curieux conseil financier de " Edito matières premières et devises" :
 
Une véritable "bombe à retardement"
Jim Peterson, professeur de culture sélective et de génétique auprès de l’université de l’Oregon, affirme que "c’est une bombe à retardement. Cela se propage dans l’air, cela peut se poser sur des vêtements, voyager en avion. Nous savons qu’elle va arriver. La question, c’est d’ici quand". 
Pour 19% de la production de blé mondiale, le danger est imminent
Certains experts pensent que, depuis l’Iran, il est inévitable que la rouille noire contamine d’abord le nord de l’Inde et le Pakistan. Depuis là, la Russie, la Chine et l’Amérique du Nord seraient les prochains dominos. Le Centre International pour l’Amélioration du Maïs et du Blé estime que, pour 19% de la production de blé mondiale, le danger est imminent.
 
Modifier génétiquement le blé pour le rendre résistant ?
Pour Rick Ward, coordinateur auprès du projet de Résistance Durable à la Rouille du Blé de l’université de Cornell, dans l’Etat de New York, "une crise humanitaire importante est inévitable". Pour se préparer à ce tsunami, la communauté scientifique a identifié une demi-douzaine de gènes qui permettraient au blé de résister à l’Ug99. Toutefois, une période de neuf à 12 ans, et une somme de travail titanesque, semblent nécessaires avant de parvenir à remplacer le blé actuel par sa version modifiée.
 
"Une crise humanitaire importante est inévitable"
 
Dans le pire des cas, le monde ne risque rien de moins qu’une famine à grande échelle. Selon Don Coxe, un financier expert en matières premières agricoles, la situation était déjà critique avant l’arrivée de la rouille noire. Les changements climatiques rétrécissent les saisons, et "il n’y a eu aucun encouragement à l’investissement dans l’agriculture. Pour ces raisons, je pense que la prochaine crise alimentaire, quand elle arrivera, sera un plus grand choc que le pétrole à 150 dollars le baril. Il suffira d’une seule mauvaise récolte, et nous aurons une famine de masse sur les bras. Par exemple, cela pourrait arriver s’il gèle en Iowa au mois d’août. Jusqu’ici, nous avons eu une chance extraordinaire avec le temps. Les gens partent du principe que les bonnes années dureront toujours. La nourriture a toujours été là, donc ils imaginent qu’elle le sera également à l’avenir". 
Que pouvez-vous faire pour vous protéger ? 
 N.B. Ces conseils viennent de « Edito mat. Premières et devises »
 
D’abord, il s’agit d’acheter une "assurance blé" qui protégera votre pouvoir d’achat en cas de pandémique globale, tous comme j’avais proposé à l’époque de hedger votre plein d’essence avant l’envol des prix du pétrole, ce qui avait fonctionné comme sur des roulettes. 
Par exemple, l’Exchange-Traded Fund (ETF) Leveraged Wheat (LWEA) sur l’échange de Londres permet une exposition avec levier au prix de blé. En cas d’effondrement de la production, sa valeur devrait au moins décupler. Ainsi, si votre "budget nourriture" est de 10 000 euros par an, il suffirait d’acheter environ 10 000 euros de LWEA pour se protéger d’un doublement du prix de la nourriture sur une période d’un an. Ainsi, vous neutralisez la hausse des prix et vous protégez votre budget.
Si, en revanche et par bonheur, la crise devait passer, il est probable que le prix du blé restera stable, et donc cette assurance ne vous coûtera rien, ou relativement peu. Vous revendrez vos titres LWEA à peu près au même prix, avec un peu de chance même avec un petit bénéfice, mais le but d’une assurance n’est pas un gain spéculatif.
 
Ma conclusion personnelle (Eugène Wermelinger) : 
Plus que jamais tournez-vous vers un jardin familial, et vers des producteurs locaux, Amap par exemple. 
http://www.reseau-amap.org
Me revient une parole d’évangile : « L’homme ne vit pas que de pain mais aussi de paroles inspirées. » Adaptation libre.
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.7/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

66 réactions à cet article    


  • HELIOS HELIOS 31 juillet 2009 10:37

    Je perçois cet article comme une nouvelle forme de publicité pour Monsanto et Cie ! j’espère me tromper.

    — Soit ce champignon est un « montage » et sa diffusion est garantie par ceux qui l’ont créé sur tout les champs de la planete... auxquel cas l’antidote est sur le point d’exister : un OGM...
    — Soit c’est une plaie qui se developpe profitant de circonstances favorables, et encore une fois, on fera appel aux grands de la semence et de l’agriculture pour trouver une solution technique (produit d’eradication ou bien semence/espece resistante).

    Dans les deux cas c’est tout benef pour ces boites qui sont actuellement tres contestées dans leur domaine, stigmatisées sur leur image, et menacée par les solutions alternatives.

    Vous allez dire que je fantasme... evidement, tiens, justement....
    Je n’imagine pas une troisième option... une sorte de guerre planetaire visant a diminuer la population ! Mais dans tous les cas l’odeur est fortement nauseabonde !


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 10:46

      Bjr Hélios,

      Vous vous trompez en pensant que je puisse faire de la pub pour ces pollueurs en chef de la planète.
      Pour le reste vous avez raison.
      Il existe encore une autre voie : faire sortir de l’ombre toutes ces machinations diaboliques au grand jour ; « ils » risquent d’être bien moins courageux. 



      • HELIOS HELIOS 31 juillet 2009 13:10

        ... dommage que nous ne nous connaissions pas !

        J’enfile ma soutane, et sur le coup, je vous absous (en faisant une croix et en secouant l’encens) de ma vilaine pensée : OK vous ne faites pas de pub pour ces grandes sociétés..

        Il faut beaucoup d’humour, n’est-ce pas, pour conjurer la peur. Comme d’autres l’ont dit, il faut avoir une bonne dose de confiance envers la nature, et lorsque ce n’est pas suffisant, il faut l’aider.

        Votre article, bien qu’un peu alarmiste, m’a plu, je vous remercie de l’avoir publié.

        Bonne journée à tous.


      • brieli67 31 juillet 2009 15:46

        ridicule notre sourcier vendeur de pâaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaates !

        §§§§ LA SOLUTION EST TOUTE SIMPLE $$$$

        En septembre en quelques jours les immenses champs de maïs déssèchent !! et perdent leur chlorophyle ! Ok ?
         C’est non par sélénité ou Alzheimer, cher Eugène, mais la fusariose !

        Votre si demandé YQUEM et autres vins de botrytis
        http://www.sapros.org/
        ne marche dans les vignes que si MONOCULTURE ! 
        un pied de vigne de même cépage l’un à côté de l’autre !!

        Et EW notre scientifique sourcier va trouver tout seul comme un grand ce qu’il faut conseiller aux paysans ..... 

        hOP Géniiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiie de la Cristallisation ............... DIS NOUS LE !!


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 19:02

        Pendant qu’elle est encore en ligne, prenez le temps de regarder cette vidéo !

        Cette vidéo pour la compréhension de ce qui se joue au niveau de l’alimentation, 13 minutes… qui en valent la peine
         
         
         
         
        Belle journée

      • brieli67 31 juillet 2009 22:31

        Rima Laibow ?

        La Rima Laibow de je soigne sans médicaments et par l’hypnose des personnes qui ont été traumatisées par un enlèvement alien ?
        (voir http://www.ufoera.com/articles/hypnotist-rima-laibows-in-depth-paper-on-abductees-her-method_1190310628.html)

        l’opposition sans vision éclairée n’est pas plus louable que le gobage du courant mainstream.

        Un peu de recul et de recoupage de sources, que diable !

        (de plus quasiment tous ses « arguments » sont très constestables, je vous laisse vérifier par vous même)

        Franchement je ne crois pas que ce genre d’élucubrations infondées aide à contrôler les dérives des majors. Ca aurait plutôt tendance à faire passer tous les contestataires pour des jambons.

        Brieli67,médecin, scientifique et donc sceptique de nature.

        Décidément notre Cristalliseur de lait micro-ondé.....

        Fondateur en 1990 du Centre International de Recherche et de Documentation sur l’Aliment Vivant (CIRDAV) à Strasbourg.


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 1er août 2009 08:46

        Salut à toi, docteur Brieli du 67, maïsoculteur dans le Kochersberg, pourfendeur de l’agriculture bio, (N’aime pas JM Pelt) taquin à tes heures, même plus quand tu ne te contrôles plus en auto-hypnose !

        Ma femme me dit : « tu devrais l’inviter chez nous en Bourgogne, qu’on se rende compte s’il est aussi méchant qu’il le laisse paraître, et aussi cultivé que les tartines qu’il nous sert. »
        Tu serais bien reçu. Je passerai dans ton coin fin sept. ... si tu veux qu’on se rencontre ?
        En attendant, donne ces renseignements sur ta personne dans ton profil, et peut-être ponds-nous enfin un article digne de ta docte grandeur.
        Et, comme tu me l’as dis ailleurs :
        « Nix vu Unguats »
        Que veux-tu, tu es le poil à gratter d’AVox. Ton choix ? 


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 10:50

        Merci à l’équipe d’ AV, d’avoir mis des liens qui fonctionnent ! 


        • Epeire 31 juillet 2009 11:03

          Bon article. C’est nettement plus intéressant que la grippe porcine. Après, de là à dire que c’est bien ce scénario catastrophe qui va arriver... Dans une certaine mesure, le blé peut se remplacer par d’autres céréales ou féculents (même si je doute du bon sens des décideurs pour prendre les mesures suffisantes en ce sens... quoiqu’on peut toujours espérer.)


          • Bernard Dugué Bernard Dugué 31 juillet 2009 11:26

            Bonjour,

            Verra-t-on apparaître dans les supermarchés une nouvelle spécialité de chez Panzani ou Barilla, la nouille noire ?


            • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 12:29

              Salut Bernard,

              Il y a qq années déjà on m’avait consulté pour faire des pâtes sans blé (pour les allergiques au gluten) et j’avais concoté des recettes ad-hoc. Nouilles alors plus chères, mais justifié.
              Si tu les veux noires, je propose aux truffes noires. Tu feras certainement Grise mine en voyant le prix !

              Salut Epeire,
              Oui il existe des alternatives au blé, je pense à mon article pécédent :



            • Bernard Dugué Bernard Dugué 31 juillet 2009 13:41

              Des nouilles aux truffes ?

              Combien de blé faut-il pour en acheter sans se faire rouler dans la farine ?



            • Fergus fergus 31 juillet 2009 11:45

              Excellent article, Eugène.

              Fort heureusement, les catastrophes sont beaucoup moins souvent au rendez-vous qu’on le croit, ou largement moins dramatiques qu’annoncé par les spécialistes.

              En outre la nature possède des ressources insoupçonnées en matière de résistance à l’agression. A cet égard, les effets des marées noires de sinistre mémoire ont, partout, disparu 2 ou 3 fois plus vite que le pronostiquaient lesdits spécialistes.

              Bien d’accord pour les jardins familiaux. Déjà nombreux à Rennes, il va s’en créer de nouveaux à l’initiative de la municipalité. Dommage que peu de villes en France favorisent ces implantations.

              Bonne journée.


              • Vilain petit canard Vilain petit canard 31 juillet 2009 11:47

                Autant cette grippe porcine me fait rigoler, autant ce scénario m’inquiète...


                • plancherDesVaches 31 juillet 2009 12:48

                  Et encore, vous n’avez rien vu.... Car une maladie en évolution sur du naturel reste bénigne dans le sens où le naturel a suffisamment lutté pour ce défendre qu’il a développé des défenses... naturelles.

                  Par contre, les futures maladies sur les OGM deviendront incontrôlables. Pandore vous l’offre....


                • plancherDesVaches 31 juillet 2009 12:50

                  Merci de correctionner : « ...se défendre et... »

                  Il faut que je me relise....


                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 31 juillet 2009 12:12

                  Salut Eugène,

                  Demandez l’programme..demandez l’programme... !

                  " La Fao a confirmé le soutien financier qu’elle apportera aux initiatives nationales et internationales en matière de lutte contre la rouille et de recherches de blés et céréales résistants « Vivement les nouveaux ogéhèmes...  » D’abord, il s’agit d’acheter une « assurance blé » Vive les nouveaux marchés spéculatifs... « Officiellement, le projet est appelé chambre forte à semences mondiales de Svalbard, » Vivement les prochaines campagnes de chemtrails... Prochaine étape, La coupure internet de toutes les vidéos dissidentes...c’est en cours ...

                  Y a -t-il une seule bonne nouvelle quelque part... ?

                  Bien à toi. L.S.


                  • tvargentine.com lerma 31 juillet 2009 12:22

                    ENcore un article de la peur sur AGORAVOX,décidement vous devriez demander à votre ami le Maire de Paris pourquoi il y a pas de contrôle sanitaire à Paris Plage dans le cadre
                    d’une mesure de sécurité public sanitaire pour la grippe

                    Au lieu de ça vous cherchez à faire peur aux gens avec des histoires inventées par les spéculateurs,qui sont passés des marchés boursiers aux marchés des matières premières pour ce positionner maintenant sur le marché de la peur

                    Achetez des actions AXA ,vous allez faire fortune !

                    http://www.tvargentine.com


                    • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 12:35

                      Merci Michel Lerma de m’apprendre que le maire de Paris est mon ami, je peux me recommander de vous ? (Si je veux me faire jeter bien sûr)


                      Avez-vous vu qu’un lien vient du Ministère ? Aussi des gens qui veulent faire peur ? 
                      Et pour vous le maroquin ministériel de la propagande est-il en bonne voie ? Lol. 


                    • beneolentia beneolentia 31 juillet 2009 13:16

                      L’épine-vinette (Berberis vulgaris) est un arbuste épineux à feuillage semi-persistant de la famille des Berbéridacées. En France, l’épine-vinette est systématiquement supprimée car c’est un hôte intermédiaire dans le cycle de la Rouille noire (champignon pathogène des céréales). Elle a donc été éradiquée en Europe occidentale. Avant leur maturité leurs baies sont faiblement toxiques car contenant de la berbérine. Mûres en septembre, elles sont comestibles crues ou cuites.

                      Les baies vertes sont employées avec les sauces piquantes et les viandes rôties qu’elles relèvent grâce à leur goût acidulé.

                      En infusion : une pincée d’épine vinette, une pincée d’anis vert et une pincée d’anis étoilé donne un tisane digestive d’un goût et d’une couleur attrayante.

                      L’écorce des tiges et des racines possède quant à elle des propriétés anti-inflammatoires et anti-microbiennes. La consommation de cette plante est déconseillée pendant la grossesse.

                      Ses graines étaient un des constituants du diascordium et du diaprun solutif de la pharmacopée maritime occidentale au XVIIIe siècle [1].

                      http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89pine-vinette

                      On nous prive encore d’un reméde naturel (^propriétés anti-inflammatoires et anti-microbiennes.), = plus de d’argent pour les laboratoires pharmaceutiques, mais bon y’a rien a craindre de la rouille noire si L’épine-vinette a été éradiquée en Europe occidentale. 

                      mdr


                      • jcm jcm 31 juillet 2009 13:27

                        A noter que l’on peut se procurer en France de l’« EXTRAIT FLUIDE d’épine vinette ».

                        Un peu de recherche sur le Web permettra de trouver un fournisseur !


                      • brieli67 31 juillet 2009 14:17

                        Le verjus et le jus de la vinette s’utilisaient surtout comme « vinaigre ».

                        Avant la production industrielle... du vinaigre blanc.

                        De la vinette, le jaune des bonbons de Dijon..... 


                      • jcm jcm 31 juillet 2009 13:22

                        Merci à l’auteur pour cette information.

                        Elle nous rappelle que « ce que nous avons (plus ou moins) toujours connu » est susceptible de subir des modifications qui peuvent remettre en cause notre façon de vivre.

                        C’est aujourd’hui le cas avec la crise financière mondiale, qui affecte beaucoup de monde de façon assez grave.

                        Cela pourrait venir d’un grand nombre d’autres facteurs comme cette rouille : nos sociétés sont très complexes et interdépendantes.

                        Conséquences : leur solidité, à toutes, sera affectée par la défaillance du maillon le plus faible.

                        Complexité et interdépendance pourront, selon les cas, jouer deux rôles contraires : soit combler une défaillance par des mécanismes de remplacement soit l’amplifier et la rendre plus ou moins catastrophique.

                        Contrairement à notre inimitable Lerma je ne pense pas que votre article soit un « article de la peur » mais plutôt un appel à une certaine vigilance qui pourrait nous conduire à initier, s’il en est encore temps, ce que serait un mécanisme de remplacement.

                        Et c’est en quelque sorte ce que vous proposez avec cette référence aux AMAP.

                        Un exercice de lucidité...


                        • kitamissa kitamissa 31 juillet 2009 13:32

                          j’ai l’impression que pour l’instant nous ayons échappé à cette rouille,les moissons sont actuellement en plein boum en Seine et Marne, et la noria de camions céréaliers vers les silos semble annoncer une belle récolte intacte ...

                          entre parenthèses puisque tu parles de la baguette
                          je constate quand même que depuis le passage à l’€uro,ce bout de pain qui valait 1,50 de nos bons vieux Francs est à 1€, sinon plus,jusqu’à 1,10€ soit 7 Francs !...quelle culbute !


                          • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 17:58

                            Kitamissa, puis-je vous suggérer d’aller voir mon article « Machine à pain » sur AV. avec un prix de revient plus qu’intéressant.

                            Oui, pas de pb pour cette année, il faudrait donc prendre des mesures avant la cata annoncée.

                          • Cartman 31 juillet 2009 13:34

                            Les énormes doses de fongicides aspergées sur les cultures européennes ne sont-elles pas suffisantes pour éviter tout risque ?


                            • pec99 31 juillet 2009 13:53

                              Bonjour
                              est-ce que l’épeautre est aussi concerné par la rouille noire ? en effet, ce cousin du blé est de plus en plus utilisée en agriculture biologique


                              • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 18:25

                                @pec99 :

                                je ne sais pas pour l’épeautre (spelt), mais peut-être que mon estimé ami Brieli 67 peut faire des recherches et se rendre utile ? (Il fut agriculteur, selon ses dires - et un paysan savant, ce qui ne gâche rien. Merci à lui de ne pas donner de lien en langue allemande, que tout le monde ici est loin de comprendre.) 
                                Hopla Bleri ! 


                              • brieli67 31 juillet 2009 14:11

                                 !!! LA PESTE NOIRE  !!!

                                Eugène c’est vraiment pas fort !
                                et pour un alsacien de surcroît

                                Ökophysiologie
                                http://de.wikipedia.org/wiki/%C3%96kophysiologie

                                tu connais ? 

                                A Strosssssssssssssssssssssssbourry Strasbourg pour les français de l’Indérieur

                                http://de.wikipedia.org/wiki/Anton_de_Bary
                                http://de.wikipedia.org/wiki/Ernst_Stahl_%28Botaniker%29
                                http://de.wikipedia.org/wiki/Andreas_Franz_Wilhelm_Schimper

                                Berberitzen/épinette-vinette,
                                le conflit entre confituriers et céréaliers.... c’est benvieuxtzaaaaaaaaaa

                                TIENS REGARDE COMMENT TA PUPUPUCE NOIRE SE PROPAGE
                                http://www.veda-versand.de/product_info.php?products_id=2682
                                en sachets de 2oo grammes.....

                                Référencé dans l’ Encyclopédie de Médecine Populaire de GF Most
                                http://www.textlog.de/medizin-baccae.html
                                mais datant de 1843

                                Les racines en décoction dans lez traitement de l’hypertension
                                http://www.femininbio.com/sante-et-forme/ma-solution-sante/lhypertension-et-la-phytotherapie.html

                                 !! VENGEZ VOUS !!

                                http://www.youtube.com/user/EatTheWeeds&nbsp ;

                                MANGEZ LES MAUVAISES HERBES



                                • Patapom Patapom 31 juillet 2009 23:59

                                  C’est vraiment chiant à lire vos commentaires sans queue ni tête... Pourriez-vous partir en vacances ? Loin ?


                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 31 juillet 2009 14:14

                                  Salut Eugéne,


                                  Je pense que nos chercheurs vont trouver des blés résistants à cette rouille noire !


                                  T’in si le blé venait à manquer, et qu’il soit remplacer par les fayots ... pour la planète....tu imagines les gaz à effet de serre !


                                  @+ P@py


                                  P.S.


                                  Je « suis » Agoravox depuis un petit village Corse ( du coté d’Aléria ) perché à 700 m d’altitude, et ce grâce à mon Eeepc d’Asus et ma connexion SFR 3 G+


                                  • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 18:02

                                    Salut P@py, le corse d’altitude.

                                    Pour l’instant tu viens de m’envoyer une dose de gaz « hilarant », sacré farceur ! 

                                  • TSS 31 juillet 2009 14:34


                                    n’ayez aucune inquiètude dans quelques mois nous apprendrons qu’un echantillon de la rouille

                                    noire du labo américain a été egarée !!

                                    nos gouvernants ne savent plus quoi faire pour se rendrent utiles... !!


                                    • Kdm Kdm 31 juillet 2009 16:22

                                      .
                                       les spéculateurs n ont pas attendu ces inquiètudes pour faire d énormes profits sur les marché à terme des matières premières...
                                      le contexte planétaire y est totalement favorable...
                                      ...nous sommes de plus en plus nombreux , le réchauffement de la planète et l ’occidentalisation des modes de vie font que l offre ne répondra pas à la demande croissante .
                                      ajoutez qu une partie de la production alimentaire se retrouve dans les réservoirs des véhicules roulant au "biocarburant.....


                                      • Le péripate Le péripate 31 juillet 2009 16:26

                                        On va tous mourir.

                                        Certains auront eu la trouille toute leur vie.


                                        • Gül 31 juillet 2009 17:19

                                          Bonjour Eugene,

                                          Et une information catastrophiste de plus !!! Quand cela va-t-il s’arrêter ?

                                          Si cette rouille noire ne s’attaque qu’au blé, il y a quand même des tas d’autres céréales disponibles.

                                          D’autre part cette histoire d’assurance est tout bonnement scandaleuse, j’espère que personne n’aura l’idée d’y souscrire !!!

                                          Par contre je suis en accord avec toi pour le lien vers l’amap et pour la production familiale.

                                          Cordialement


                                          • eugène wermelinger eugène wermelinger 31 juillet 2009 18:09

                                            Salut belle Gül,


                                            et encore faut pas oublier la disparition des abeilles !!!

                                            Relativisons : « Le pire n’est pas sûr », mais « un homme averti en vaut deux ». 



                                          • frederic.gisbert 31 juillet 2009 17:27

                                            Cette nouvelle menace ne m’étonne pas, mais pas pour les raisons de complotage ici évoquées dans des commentaires. Prenez le temps de comprendre la réalité agricole. Je donne en toute modestie une solution qui est simple à mettre en œuvre mais met en jeu des processus naturels très complexes  :

                                            La seule solution contre les maladies est de permettre au blé de se défendre naturellement. Pour celà, il faut que le biotope de la terre se reconstitue avant de replanter du blé !! 90% de la masse vivante terrestre est censé se trouver 1 mètre sous la surface de la terre : bactéries, champignons microscopiques assurant la « mycorhize » c’est à dire l’absorption de l’eau par les rhizomes des racines, lombrics permettant de nettoyer la terre, insectes sous-terrain, etc. Or aujourd’hui après 50 ans de pesticidage intensif, ce n’est plus le cas, nos sols agricoles deviennent des terres mortes.

                                            Mettre de nouveaux pesticides ou faire des OGM aggravera encore le problème puisque ces solutions, un temps plus productives, finissent par détruire le biotope qui permet normalement à la plante de se défendre seule. Du coup vous mettez encore plus de pesticides qui détruit encore plus le sol et le cercle vicieux continue !!!

                                            EN EXCLU MONDIALE, la solution est la suivante, il faut s’y mettre de suite : la BRF
                                            Avec cette technique, non seulement la plante a besoin de 4 fois moins d’arrosage, mais son système immunitaire, normalement bien plus puissant que tous nos pesticides, fait le travail seul. Les tests lancés au Canada et en France depuis 25 ans montre que la lucrative industrie agricole a fait fausse route pour l’intérêt général.

                                            Je suis prêt à en débattre devant ceux qui viennent de l’apprendre ou devant les sceptiques. Chimistes et vendeurs de pesticides s’abstenir !

                                            Fred

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès



Partenaires