Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Bernard-henri Lévy chez Ruquier… et ailleurs…

Bernard-henri Lévy chez Ruquier… et ailleurs…

Bernard-Henri Lévy - On n'est pas couché du 13 février 2016

 

***

 

  Extraits de « Commentaires sur La Société du Spectacle » -1988, Guy Debord.

 « La discussion creuse sur le spectacle, c’est-à-dire sur ce que font les propriétaires du monde, est organisée par lui-même. On préfère souvent l’appeler, plutôt que spectacle, le médiatique. Ce qui est communiqué par ce « médiatique » ce sont des ordres où ceux qui les donnent sont également ceux qui sont autorisés à dire ce qu’ils en pensent.

Le gouvernement du spectacle qui à présent détient tous les moyens de falsifier l’ensemble de la production aussi bien que de la perception, est maître absolu des souvenirs comme il est maître incontrôlé des projets qui façonnent le plus lointain avenir.

La société modernisée jusqu’au stade du spectaculaire intégré se caractérise par l’effet combiné de cinq traits principaux qui sont : le renouvellement technologique incessant ; la fusion économico-étatique ; le secret généralisé ; le faux sans réplique ; un présent perpétuel.

Le secret généralisé se tient derrière le spectacle, comme le complément décisif de ce qu’il montre et, si l’on descend au fond des choses, comme sa plus importante opération. Le seul fait d’être désormais sans réplique (sans critique, sans pouvoir opposer un avis contraire sur les lieux mêmes où le "spectacle" sévit… ndlr) a donné au faux une qualité toute nouvelle. C’est du même coup le vrai qui a cessé d’exister presque partout, ou dans le meilleur cas s’est vu réduit à l’état d’une hypothèse qui ne peut jamais être démontrée. Le faut sans réplique a achevé de faire disparaître l’opinion publique, qui d’abord s’est trouvée incapable de se faire entendre, puis très vite, par la suite, de se former.

La première intention de la domination spectaculaire était de faire disparaître la connaissance historique en général ; et d’abord presque toutes les informations et tous les commentaires raisonnables sur le plus récent passé.

Un pouvoir absolu supprime d’autant plus radicalement l’histoire qu’il a pour ce faire des intérêts ou des obligations plus impérieux, et surtout selon qu’il a trouvé de plus ou moins grandes facilités pratiques d’exécution. Staline avait poussé loin la réalisation d’un tel projet ; il restait néanmoins une vaste zone du monde inaccessible à sa police où l’on riait de ses impostures. Le spectaculaire intégré a fait mieux avec de très nouveaux procédés, et en opérant mondialement. L’ineptie qui se fait respecter partout, il n’est plus permis d’en rire ; en tout cas il est devenu impossible de faire savoir qu’on en rit.

Le précieux avantage que le spectacle a retiré de cette mise hors la loi de l’histoire, d’avoir déjà condamné toute l’histoire récente à passer à la clandestinité, et d’avoir réussi à faire oublier très généralement l’esprit historique dans la société.
Avec la destruction de l’histoire, c’est l’événement contemporain lui-même qui s’éloigne aussitôt dans une distance fabuleuse, parmi ses récits invérifiables, ses statistiques incontrôlables, ses explications invraisemblables et ses raisonnements intenables. A toutes les sottises qui sont avancées spectaculairement, il n’y a jamais que des médiatiques qui pourraient répondre, par quelques respectueuses rectifications ou remontrances, et encore en sont-ils avares car, outre leur extrême ignorance, leur solidarité, de métier et de cœur, avec l’autorité générale du spectacle, et avec la société qu’il exprime, leur fait un devoir, et aussi un plaisir, de ne jamais s’écarter de cette autorité, dont la majesté ne doit pas être lésée. Il ne faut pas oublier que tout médiatique, et par salaire et par autres récompenses ou soultes, a toujours un maître, parfois plusieurs ; et que tout médiatique se sait remplaçable.

Contrairement à ce qu’affirme son concept spectaculaire inversé, la pratique de la désinformation ne peut que servir l’Etat. En fait, la désinformation réside dans toute l’information existante ; et comme son caractère principal. On ne la nomme que là où il faut maintenir, par l’intimidation, la passivité. Là où la désinformation est nommée, elle n’existe pas ; là où elle existe, on ne la nomme pas.

Le jugement de Feuerbach, sur le fait que son temps préférait « l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité » a été entièrement confirmé par le siècle du spectacle et cela dans plusieurs domaines où le XIXè siècle avait voulu rester à l’écart de ce qui était déjà sa nature profonde : la production industrielle capitaliste. »

 

 A propos de la présence de Yann Moix, Léa Salomé et Laurent Ruquier :

   « Des réseaux de promotion-contrôle, on glisse insensiblement aux réseaux de surveillance-désinformation. Cette surveillance a commencé à mettre en place des supplétifs à côté des « spécialistes » universitaires, sociologues ou policiers, du passé récent.

Ces divers spécialistes des apparences de discussions que l’on appelle encore, mais abusivement, culturelles et politiques, ont nécessairement aligné leur logique et leur culture sur celles du système qui peut les employer ; non seulement parce qu’ils ont été sélectionnés par lui mais surtout parce qu’ils n’ont jamais été instruits par rien d’autre.

Le pouvoir de la domination rencontre de nombreux appuis parmi des individus qui y trouvent leur avantage. Parmi les « médiatiques » nombreux sont ceux qui se flattent de connaître beaucoup de choses par relations et par confidences. Celui ou celle qui est dans la confidence n’est guère porté à la critique ni à remarquer que dans toutes les confidences, la part principale de réalité lui sera toujours cachée car les bribes d’information infectées de mensonge que l’on offre à ces médiatiques familiers de la tyrannie mensongère, sont incontrôlables et manipulées. Elles font plaisir néanmoins à ceux qui y accèdent, car ils se sentent supérieurs à tous ceux qui ne savent rien tout en ayant la bêtise de croire qu’ils peuvent comprendre quelque chose, non en se servant de ce qu’on leur cache mais en croyant ce qu’on leur révèle. »

 

***

 

  Jamais censure n’a été plus parfaite. Jamais l’opinion de ceux à qui l’on fait croire encore, dans quelques pays, qu’ils sont restés des citoyens libres, n’a été moins autorisée à se faire connaître, chaque fois qu’il s’agit d’un choix qui affectera leur vie réelle. Jamais il n’a été permis de leur mentir avec une si parfaite absence de conséquence. Le spectateur est seulement censé ignorer tout, ne mériter rien. Tout ce qui n’est jamais sanctionné est véritablement permis.

 

_______________

 

Pour prolonger, cliquez : BHL et le beau rôle

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.29/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 23 février 18:04

    Est-ce que l’entarté est célèbre parce qu’il vient chez Ruquier, ou est-ce qu’il vient chez Ruqier parce qu’il est célèbre ?


    Si on cessait d’inviter ce type, on l’oublierait vite !

    • Shawford Heaven Sent 23 février 18:06

      @M de Sourcessure

      Alors que Rémi GAILLARD par exemple on ne l’oubliera JAMAIS


    • Shawford Heaven Sent 23 février 18:09

      @M de Sourcessure

      Et je te parle même pas du stripper & stripmaster, et ce toujours avec leurs cagoules respectives smiley smiley smiley smiley smiley smiley smiley


    • David Heyo 24 février 14:59

      @M de Sourcessure
      oui mais les médias sont soit à sa botte ou sous son influence financière.Il est un des symboles de la médiocratie, l’usurpateur absolu et oligarque


    • Shawford ORANGE SKIN 24 février 15:02

      @David Heyo/Cévennevive/volpa

      Alors, raised by wolves... Ou pas ?


    • OMAR 24 février 18:12

      Omar9

      @M de Sourcessure

      Bernard Levy dit Botul (Henri est ajouté pour berner davantage les français) ainsi que Finkielcrottes ont un programme pré-établi de passages dans tous les plateaux de télés de France.
      https://anticons.wordpress.com/2012/02/10/les-directeurs-de-conscience-2/
      Sinon, comment la hasbara pourrait survivre ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 24 février 19:53

      @M de Sourcessure


       Je viens de temps en temps vérifier, sur les articles de la classe BHL, que l’on n’a pas oublié de censurer la citation que j’y mets souvent et qui lui va si bienm l’assimilant à l’hircocerf de la dialectique hématios dont parlait Maurras..... 

      PJCA

    • Serge ULESKI Serge ULESKI 23 février 18:47

      Rajout :

      Avec l’ouvrage « La société du spectacle », publié en 1967, Guy Debord a voulu que l’Internationale situationniste (L’I.S.) qui était dans ces années-là le groupe extrémiste qui avait le plus fait pour ramener la contestation révolutionnaire dans la société moderne, ait un livre de théorie.

      Cette Société du Spectacle, brume poisseuse qui s’accumule au niveau de toute l’existence quotidienne et qui a aujourd’hui tout recouvert, dans le sens de « tout dissimulé » au plus grand nombre composé d’une masse abrutie de travail et de fatigue, peut se flatter de n’avoir jamais été démenti par les événements de ces cinquante dernières années. De plus, cet ouvrage a montré et continue de montrer ce que le spectacle moderne était déjà : le règne autocratique de l’économie marchande ayant accédé à un statut de souveraineté irresponsable, et l’ensemble des nouvelles techniques de gouvernement qui accompagnent ce règne.

        En 1988, Guy Debord est revenu sur son ouvrage avec la publication de « Commentaires sur la société du spectacle » - extraits PDF ICI

       


      • rhea 1481971 24 février 15:46

        @Serge ULESKI
        Regarder une série américaine, un téléfilm américain et compter le nombre de fois que sur l’écran apparaît le drapeau des États Unis au second plan, la mémoire inconsciente ne retient que le second plan des images diffusées. En regardant la série ou le téléfilm notre conscience retient l’action et nous ne sommes pas marqués consciencieusement par le second plan. Est ce fait volontairement dans l’intention de marquer, de façon masqués, les esprits des téléspectateurs ?


      • frugeky 23 février 19:26

        Oui mais grain de sable avec internet tout de même, non ?
        Le progrès permanent ne prévoyait pas la possibilité pour de nouveaux acteurs de s’exprimer et de se faire entendre.
        Les critiques qui pleuvent autant sur les « maîtres » (BHL) du système que sur ses « supplétifs » (Moix, Salamé) sont entendues et reprises.
        Des perspectives sont ouvertes et le système tente de les refermer, sans efficacité pour le moment.


        • Passante Passante 23 février 20:24

          euh Monsieur Uleski,

          quand le babylo s’est amusé avec les coupes du temple
          il a été pesé, trouvé léger etc.
          donc ici y’a Debord, puis vous déversez dessus 
          cette chose.
          vous avez pas le droit.
          bon, mais merci quand même,
          peut-être de révéler que debord est encore permis..
          sous prétexte.

          • Pomme de Reinette 24 février 08:29

            En panne d’inspiration pour préférer les copier-collés ?


            • philouie 24 février 08:51

              Le gouvernement du spectacle qui à présent détient tous les moyens de falsifier l’ensemble de la production aussi bien que de la perception, est maître absolu des souvenirs comme il est maître incontrôlé des projets qui façonnent le plus lointain avenir.
               
              On le voit particulièrement avec les attentats où le discours sur le crime prime sur le crime et celui qui est maître du discours est maître de la masse.
              Mais ce à quoi l’on assiste à travers ces attentats peut s’étendre à l’ensemble de la société : la société se met en scène elle même et produit une réalité imaginaire d’elle même plus vrai que le réel.
              C’est dire que le discours tient lieu de réel et vise à masquer la réalité du réel.
              BHL est le maître du mensonge.


              • philouie 24 février 08:54

                Il est d’ailleurs assez navrant que ceux qui se gaussent des croyants parce qu’ils croiraient à un équivalent du Père Noêl vivent dans une société du mensonge généralisé sans même s’en rendre compte.


                • JL JL 24 février 09:47

                  @philouie,

                   
                  parce que selon vous, les Croyants réagissent différemment devant les médias ?
                   
                  Je n’en crois rien, la preuve, les Américains sont parmi les peuples les plus croyants de la Terre.
                   
                  Je crois que la réflexion la plus juste sur le sujet nous vient d’Annie Ernault : ’’La docilité des consommateurs est sans limite’’ 



                • philouie 24 février 11:03

                  @JL
                  parce que selon vous, les Croyants réagissent différemment devant les médias ?
                   
                  Évidement non.
                  Il serait d’ailleurs intéressant d’analyser comment le christianisme a favorisé l’apparition de la société du spectacle, qui faudrait d’ailleurs plutôt appeler la société du mensonge.
                  Le Coran nous avait averti : « Ils disent qu’ils l’ont tué mais ce n’est qu’un faux semblant »
                  Aussi, l’eucharistie n’est plus un sacrifice mais juste le spectacle imaginaire d’un sacrifice et c’est par l’intermédiaire de l’imaginaire que le corps du Christ apparait dans le pain consacré.
                  Ajoutons à cela la confiscation de la parole communautaire au profit de celle des clercs.
                  Le christianisme contient les germes de la société du mensonge.


                • philouie 24 février 11:04

                  @JL
                  vous noterez également qu’il est également question de consommateur dans l’eucharistie.
                  « Mangez ceci, ceci est mon corps »


                • Shawford Heaven Sent 24 février 11:11

                  @philouie/JL

                  EN tout cas, Ema et Tara dont j’ai assuré la gestion de leurs comptes respectifs sur AV, vont maintenant le chier veugra, tout ce que j’ai du ingurgiter à leur place les frerots smiley smiley


                • Shawford Heaven Sent 24 février 12:16

                  @philouie/JL

                  Qui speede l’autre à travers vous, GÉANT BLEU ou GRIFFON JAUNE ?

                  smiley


                • fred.foyn Le p’tit Charles 24 février 09:29

                  Savez vous que BHL, n’est célèbre que dans les salons Parisiens..En Palestine il est inconnu (ben..c’est le nom qui figure dans le traité de 1947..pas israël)


                  • Etbendidon 24 février 09:45

                    Décidemment il vient du beau monde chez Truquier : Merluchon, BHL …

                     

                    Ah ce BHL quel bel homme, mince, svelte, élancé, élégant (67 ans le gonze et toutes ses dents !)

                     

                    Cette fois il avait quitté sa chemise blanche amidonné pour un marcel blanc, la grande classe

                     

                    Et ses pompes, vous avez vu ses pompes (noires) ?

                    Ultra brillantes !

                    Faut dire que Moite et Salami ont ciré dur, même Truquier leur a filé un coup de main

                     smiley

                    Note : Je me suis laissé dire que Bernard allait rédiger quelques articles sur AGORAVOX ?

                    Alors à vos brosses à reluire les voxiens, ça vous changera de vos bavages habituels et n’oubliez pas votre antimite smiley

                    PS : je n’avais pas regardé l’émission, donc merci pour ce moment de vidéo Uleski


                    • JL JL 24 février 10:19

                      ’’C’est du même coup le vrai qui a cessé d’exister presque partout’’ renvoie à : «  C’est la forme la plus exquise du comportement politicien, qui consiste à utiliser un fait vrai pour en faire un mensonge. » René Barjavel 

                       
                      ’’Le jugement de Feuerbach, sur le fait que son temps préférait « l’image à la chose, la copie à l’original, la représentation à la réalité » a été entièrement conffirmé par le siècle du spectacle ’’ renvoie à :
                      «  Le téléspectateur : un gastronome du malheur des autres. » Jacques lanzmann
                      « N’importe quoi, sauf la vérité. Il n’y a que ça qui ne se vend pas. » (Boris Vian)
                       
                      A lire : 
                       
                      Debord : ’’la chasse au trésor Convoitées par l’université de Yale, : ’’ les archives de l’auteur de La Société du spectacle ont été classées « trésor national » par la France : « Où la critique du spectacle devient spectacle critique. A la mort de Debord, de très nombreux hommages lui ont été rendus par ceux qu’il qualifiait de »serviteurs surmenés du vide« l’institutionnalisant comme référence obligée pour quiconque s’emploie à discuter la société spectaculaire sans jamais vouloir la détruire. »On sait que cette société signe une sorte de paix avec ses ennemis les plus déclarés quand elle leur fait une place dans son spectacle. Mais je suis justement le seul que l’on n’ait pas réussi à faire paraître sur cette scène du renoncement« …Vaneigem, compagnon de route de Guy Debord au sein de l’Internationale Situationniste, soulignait l’aptitude de la société du spectacle à fabriquer ses mythes, à les absorber jusqu’à les rendre invisibles : »la fonction du spectacle idéologique, artistique, culturel, consiste à changer les loups de la spontanéité en bergers du savoir et de la beauté. Les anthologies sont pavées de textes d’agitation, les musées d’appels insurrectionnels ; l’histoire les conserve si bbien dans le jus de leur durée qu’on en oublie de les voir ou de les entendre". Debord ne fera donc pas exception à la règle.’’
                       
                      Internet avec ses médias citoyens est à la société du spectacle ce qu’était le refuge des lecteurs qui se nomment eux-mêmes les couvertures de livres, dans la société de Farenheit 451.

                      • rhea 1481971 24 février 14:42

                        Ce sont des personnes nées après 1947, année ou la reconstruction de l’Europe a été monnayé avec une contre partie : la politique culturelle, c’est une forme de colonisation de l’inconscient. Ils sont comme des poissons rouges dans un bocal sphérique et à l’extérieur se trouvent ceux qui façonnent la sphère : des méconnus.


                        • franc 24 février 17:42

                          Philouie qui fait sa propagande islamiste antichrétienne

                          -

                          et la taqia islamiste ,le mensonge érigé en valeur coranique ,vous connaissez. 


                          • OMAR 24 février 18:19

                            Omar9

                            @franc

                            Ce que je connais, c’est que franc a été remplacé par euro....

                            Et que, sans être nommé, BHL a été ministre de la Guerre dans un gouvernement français.
                            http://www.marianne.net/philippepetit/BHL-chef-de-guerre_a167.html


                          • philouie 24 février 21:52

                            @franc
                            Je pense que vous mélanger des choses qui ne se place pas au même niveau. Le mensonge comme moyen de composer avec les autres et le mensonge élevé en dogme.
                            Le christianisme à fait de la vérité un absolu : « je suis la Vérité » nous dit Jésus et s’est construit dans le même temps sur un tombereau de mensonge.
                            « Jésus est Dieu » « Ceci est mon corps ». Rien que le fait de lire au premier degré les métaphores de l’évangile est un vaste mensonge.
                            En réalité le christianisme introduit un idéalisme pervers qui atteint son apogée avec la société du spectacle.
                            La société du spectacle est une société qui se rêve et qui met en scène son rêve pour le faire advenir.
                            Elle a beaucoup à voir avec le monde de la publicité, c’est la société qui fait la publicité de la façon dont elle se rêve et qui construit un vaste mensonge pour ne plus voir la réalité mais seulement le monde rêvé.


                          • franc 25 février 04:31

                            @OMAR

                            Vous devriez savoir , le connaitre et le reconnaître une fois pour toute que franc est l’origine de France

                            -

                            et que BHL n’aime pas la France et m^me la hait ,voir ses livres « l’Idéologie Française » et son tout dernier «  l’esprit du judaïsme » .

                            Il fait l’apologie de l’idéologie du judaïsme mais il dénigre et crache sur l’esprit français qui pourtant le nourrit et à qui il doit tout .

                            BHL mord la main qui le nourrit comme d’ailleurs beaucoup de musulmans.

                            -

                            Omar le modéré qui rejoint le radical Philouie ,rien d’étonnant ,c’est prévisible.

                            On a compris ce que donne l’islam modéré ,voir le frère musulman Erdogan de la Turquie islamiste modérée ;

                            L’islam modérée marche main dans la main avec l’islam radical ,car il ’ ya qu’un seul islam du fait qu’il ya un seul coran.


                          • COVADONGA722 COVADONGA722 25 février 07:20

                            @franc
                             à l’origine de tous nos maux , les deux tribu cousines celle d’israel et d’ismael






                          • franc 25 février 04:19

                            Le christianisme condamne le mensonge quel qu’en soit l’intention et le motif alors que l’islam l’élève au rang de vertu préconisé par le coran qui est la parole divine ,surtout pour tromper les non-musulmans .Plus encore l’Evangile définit et nomme le Diable comme le Père du Mensonge .

                            « dès son origine il (le Diable )était menteur et meurtrier et le mensonge ,le meurtre lui viennent de son propre fond ,  » dit l’évangéliste Jean .

                            -

                            -

                            Jésus leur répondit :

                            « En vérité ,en vérité je vous le dis,ce n’est pas Moïse qui vous a donné le pain du ciel ;c’est mon Père qui vous le donne ,le pain du ciel ,le vrai ; car le pain de Dieu ,c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.--------------

                            Les Juifs cependant murmuraient à son sujet ,parce qu’il avait dit : »Je suis le pain descendu du Ciel.« . » N’est -il pas ,disaient -ils ,ce Jésus fils de Joseph,dont nous connaissons le père et la mère ?Comment peut-il dire à présent /Je suis descendu du Ciel ?« 

                            Jésus reprit et leur dit : »Ne murmurez pas entre vous . Nul n e peut venir à moi si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ;------------

                            Vos pères ont mangé la manne au désert et sont morts ;ce pain est celui qui descend du ciel pour qu’on le mange et ne meure pas .Je suis le pain vivant, descendu du ciel. Qui mangera ce pain vivra à jamais ;Et le pain que moi ,je donnerai ,c’est ma chair pour la vie au monde.« 

                            --------------------

                            Les Juifs alors de discuter entre eux et de dire : »Comment cet homme peut -il nous donner sa chair à manger ?« 

                            Jésus leur dit donc :

                             »En vérité ,en vérité je vous le dis, si vous ne mangez la chair du Fils de l’Homme et ne buvez son sang ,vous n’aurez pas la vie en vous .

                            Qui mange ma chair et boit mon sang a la vie éternelle .................Car ma chair est vraiment une nourriture et mon sang vraiment une boisson.

                            Qui mange ma chair et boit mon sang demeure en moi et moi en lui. De m^me qu’envoyé par le Père ,qui est vivant ,moi je vis par le Père ,de m^me celui qui me mange vivra ,lui aussi ,par moi.

                            --------------------

                            Il donna cet enseignement à Capharnaüm,dans la synagogue

                            Après l’avoir entendu ,beaucoup de disciples dirent :« Ce langage-là est trop fort ! Qui peut l’écouter ? »

                            Sachant en lui_même que ses disciples murmuraient à ce sujet ,Jésus leur dit :« Cela vous scandalise ? Et quand vous verrez le Fils de l’Homme monter là où il était auparavant ?....

                            -------------------------(Evangile selon St-Jean, IV, 32 à 63 )

                            -

                            -

                            Il est à noter que m^me le s disciples de Jésus ont été choqués et scandalisés par le s propos de Jésus ,et certains m^me l’ont quitté dit l’évangéliste Jean.

                            -

                            Et pourtant les deux dernières phrases expliquent tout :

                             »C’est l’esprit qui vivifie, la chair ne sert de rien.Les paroles que je vous ai dites sont esprit et elles sont vie .«  »

                            -

                            il faut savoir bien lire l’Evangile ,quand le Jésus de l’Evangile dit ceci est mon corps en parlant du pain et ceci est mon sang en parlant du vin , c’est du pur symbole religieux du corps spirituel du Christ , car le Jésus de l’Evangile est une représentation du Christ qui n’est pas un homme immanent mais un être spirituel transcendantal ,le Verbe ,l’Esprit de Vérité selon l’expression m^me de l’évangéliste Jean et assimilé au Logos grec comme l’ a rappelé le pape théologien Benoit XVI

                            la Chair et le Sang du Christ ,c’est l’Amour même ,l’Amour divin incarné , projeté par l’appareil transcendantal du Logos dans le monde immanent en l’amour immanent, l’amour humain ,l’Amour du Beau , l’Amour du Juste ,l’Amour du Vrai ,et c’est aussi le Vrai , le Juste ,le Beau en eux-m^mes ,les Idées de Platon ,qui règnent dans le monde transcendantal ,et qui sont tout de chair spirituelle ;

                            - Pour avoir la Vie ,la vraie vie ,il faut dit Jésus incorporer ce Vrai ,ce Juste , ce Beau ,et cet Amour du Vrai ,du juste et du Beau à son esprit m^me , corps et âme ,et non pas seulement de manière purement intellectuelle ,et donc aimer en réel et en action ,concrètement et expérimentalement, et non pas en pensée ;car c’est l’esprit et l’esprit seul qui jouit et qui peut jouir en réalité et en plénitude le Vrai ,le Juste ,le Beau ,jouir de l’amour , jouir de l’amour du vrai ,de l’amour du juste et de l’amour du beau , jouir de l’amour de l’amour .

                            -

                            et la science le confirme les sensations du vrai ,du juste et du beau , de la jouissance d e l’amour sont créées par les intuitions spirituelles sensitives du cerveau d’ordre transcendantal ; C’est l’esprit qui vivifie et non pas la matière inerte . 

                            -

                            « Je suis la Vérité » dit le Christ ,car le Christ est le Logos ,l’Esprit de Vérité , la Raison transcendantale qui crée la vérité ,la beauté et l’amour , son sang est Vérité et Justice ,sa chair est beauté et Amour 

                            Il faut boire les boissons spirituelles d e la vérité et de la justice ,manger les chairs spirituelles de la beauté et de l’amour pour avoir la vraie vie et être la Vie ;

                            Voilà ce qu’il faut comprendre de ce passage extraordinaire de l’Evangile qui a scandalisé le s Juifs et m^mes le s disciples de Jésus ,et qui apparemment scandalisent encore les hommes d’aujourd’huis .

                            Il n’ y a que la stupidité et l’imbécilité pour y voir de l’anthropophagie ou du cannibalisme


                            • philouie 25 février 07:23

                              @franc
                              A force de mensonge le christianisme à dégouté les hommes de la croyance en Dieu.
                              Vous y croyez, vous, à ces salades ?
                              Pourtant vous dites : le mensonge, c’est le diable.
                              le christianisme est une religion perverse qui confond l’idéal et le réel.


                            • philouie 25 février 07:41

                              @franc
                              votre tirade sur l’eucharistie est particulièrement grotesque. Il faut avoir perdu tout sens des réalités pour voir une once de vérité dans le fait de croire qu’en mangeant le « pain consacré » on mange le « corps du Christ », c’est à dire Dieu lui-même.
                              Si vous ne voyez pas qu’il y a un problème, c’est grave.


                            • Shawford ORANGE SKIN 25 février 07:50

                              @philouie Et pourtant c’est bien ce qui se passe en permanence : inversion totale symétrique de toute la matière et des interactions qui s’y jouent, avec au milieu la réalité d’un présent instantané éternel, où chaque univers de matière à part entière façonné par l’ego collapse avec ses semblables, soit en version mortelle à durée limitée avec progression du cheminement de conscientisation, soit en version illimitée avec réunion de tous les attributs passés et futurs de son âme immanente. Bonne journée, bon karma !


                            • franc 25 février 08:55

                              @philouie

                              - vous mélangez tout et ne comprenez rien ,le Christ est de nature spirituelle corps et âme ,Dieu est Esprit ;le « pain consacré » relève d’une symbolisation du spirituel ;on ne mange pas «  le corps du Christ » comme on mange le corps d’un homme e n chair et en os comme le font les cannibales ,le corps du christ est de nature spirituelle faites de pensées transcendantales ou des Idées absolues de Platon telles que le Vrai en soi ,le Juste en soi ,le Beau en soi . Manger le corps du Christ signifie incorporer l’esprit du Christ c’est à dire plus précisément ,ses Pensées ou Idées transcendantales comme le Vrai ,le Juste ,le Beau ,l’Amour exprimant l’amour de chair spirituelle entre les esprits , amour entre l’esprit humain et l’esprit divin qui lorsqu’il atteint la perfection se fonde en union hypostatique dans l’Un comme dans la Trinité.

                              -

                              le Christ c’est à dire l’Amour divin incarné attire tous les hommes à lui « afin que Tous soient Un ,Moi en Toi et Eux en Nous (Evangile de Jean)

                              -

                                »Dieu est Esprit ,et c’est en esprit et en vérité qu’il faut adorer Dieu" (Jésus)


                            • franc 25 février 08:22

                              oui le mensonge c’est le diable ,et c’est l’Evangile qui le dit

                              -

                              vous ne comprenez rien , oui le christianisme dit l’idéal mais néanmoins ne confond pas l’idéal et le réel ,c’est m^me une religion d e l’incarnation qui reconnait l’imperfection intrinsèque de l’homme pris dans le péché originel qui n’est autre que l’imperfection ontologique originelle de l’altérité au divin qui est l’être parfait ,et m^me le marxisme matérialiste dont le praxis est érigé en axiome fondamental dit que faut avoir l’idéal en tête tout en marchant sur le sol ferme du réel.Il faut ,dit Marx ,partir du réel pour s’élever vers l’idéal.Et l’idéal n’est pas nécessairement le ciel éthéré ,il faut construire le paradis sur terre disent les marxistes.


                              • philouie 26 février 00:00

                                @franc
                                oui le mensonge c’est le diable ,et c’est l’Evangile qui le dit

                                Et jésus a marché sur l’eau
                                et jésus à transformer l’eau en vin
                                et jésus a ressuscité Lazare
                                Et jésus est mort sur la croix
                                et Jésus a multiplié les pains.

                                pendant combien de temps encore, allez-vous prendre les gens pour des cons ?


                              • franc 26 février 02:44

                                -

                                Et jésus a marché sur l’eau
                                et jésus à transformer l’eau en vin
                                et jésus a ressuscité Lazare
                                Et jésus est mort sur la croix
                                et Jésus a multiplié les pains.

                                -

                                Tout cela n’est que de la dialectique mythologique .Les textes des évangiles contiennent encore des archaïsmes de la mentalité antique des peuples sémitiques .

                                -

                                Certains chrétiens fondamentalistes y croient comme réalité comme beaucoup d’autres croyants pour d’autres religiosités ( traversée de la Mer Rouge qui s’écarte pour laisser passer le peuple hébreux , Mahomet qui fait le tour de l’Univers sur un cheval ailé,),,d’autres plus rationalistes n’ y voient que de la mythologie ,de la symbolisation du pouvoir surnaturel de l’Esprit ,je suis de ceux -ci .

                                -

                                Les évangélistes en décrivant ces histoires miraculeuses veulent montrer que le Jésus de l’Evangile n’est pas un homme ordinaire ,mais une représentation du Christ être transcendantal ,Verbe de Dieu ,Logos créateur et rédempteur de l’Univers et par là possède le pouvoir divin d ela création ex-nihilo ,d’où ces pouvoirs surnaturels capable de produire des miracles ,ce n’est là qu’une des fonctions de la dialectique mythologique et ce n’est en aucun cas une dialectique scientifique ,car la science expérimentale ne peut atteindre le monde transcendant absolu ,seule la dialectique spirituelle avec la logique propre du domaine de absolu peut appréhender et embrasser ce monde transcendant .Donc il ne faut pas mélanger la dialectique scientifique avec la dialectique mythologique

                                -

                                Il est à noter que dans le coran aussi ,il est raconté des histoires miraculeuse de Jésus ,en particulier celle-ci ,où Jésus pendant le repas avec des convives ,se met à ressusciter un poulet rôti que les convives s’apprêtaient à manger ,imaginez la scène ,j’ai trouvé cela ridicule. Le coran aussi reconnaît que Jésus est né d’une vierge .

                                -

                                Il est à noter aussi que le coran reconnaît la vérité des textes des Evangiles et des livres du pentateuque ;Du coup si un musulman rejette un écrit des évangiles ou du pentateuque ,il rejette aussi le coran.

                                -

                                 D’autre part ,le christianisme ,du moins le catholicisme , n’est pas une religion du Livre comme l’islam ,n’est idolâtre d’aucun livre , ne déifie aucun livre ne reconnaît aucun livre qui descend directement du Ciel ou dicté et écrit par Dieu lui_m^me , y compris pour l’Evangile , mais reconnaît que les livres religieux canoniques de l’Eglise sont des œuvres humaines bien qu’inspiré s par Dieu ,sont écrits par des hommes imparfaits par nature à une certaine époque et dans un certain lieu dans des conditions historiques particulières et avec des intentions particulières qu’il faut étudier et juger avec l’esprit critique de la raison ,et pour cela il ya plusieurs niveaux de lecture dont celle symbolique et spirituelle à côté de la lecture littérale .

                                L’Eglise catholique accepte les révélations et les connaissances de la méthode historico-critique .

                                -

                                Plus encore la doctrine de l’Eglise catholique condamne toute religion du Livre , coranisme, biblisme , y compris évangélisme , livre-rougisme et autres livrisme ,comme des hérésies idolâtres et des perversions religieuse, ainsi que par ailleurs le fidéisme c’est à dire la foi sans la raison et les œuvres .

                                -

                                La loi morale de la doctrine catholique ne peut être fondée ,du moins en théorie ,que par la raison .

                                ainsi que le dit le Père de l’Eglise et théologien St-Thomas d’Aquin dans sa Somme Théologique :dans le domaine du créé immanent c’est la raison qui détermine le bien et le mal.

                                -

                                -------------« la législation humaine ne revêt le caractère de loi qu’autant qu’elle se conforme à la juste raison d’où il appert qu’elle détient sa vigueur de la loi éternelle. Mais dans la mesure où elle s’écarte de la raison ,on la déclare injuste ,elle ne vérifie pas la notion de loi ,mai s est une forme de la violence . »-------------(Encyclique Pacem in Terris ,Jean XXIII)

                                -

                                et dans son fameux discours de Ratisbonne ,le pape Benoit XVI dit que « agir contre la raison c’est agir contre la nature de Dieu ».

                                -

                                par conséquent les chrétiens du moins catholiques, fidèles au rationalisme transcendant dela doctrine de l’Eglise catholique ne peuvent considérer les récits miraculeux contenus dans les évangiles que comme l’expression de la dialectique mythologique exprimant une pensée spirituelle dans son intention ; 

                                -

                                Non, l’Eglise catholique ne prennent pas les gens pour des cons mais au contraire incitent ses fidèles à exercer leur intelligence issue d e la raison universelle ,absolue et transcendante immanentisée par le Logos ,l’Esprit de Vérité ,Créateur et Rédempteur de l’Univers .


                                • philouie 26 février 07:59

                                  @franc
                                  Tout cela n’est que de la dialectique mythologique .
                                   
                                  Et Jésus mort sur la croix c’est de la « dialectique mythologique » ?


                                • franc 26 février 14:55

                                  @philouie

                                  -non mais les autres oui

                                  dans les évangiles il y a un mélange de faits plus ou moins historiques et des récits mythologiques


                                • philouie 26 février 19:36

                                  @franc
                                  Donc quand Dieu ressuscite Jésus, c’est de la vérité historique, et quand Jésus (Dieu) ressuscite Lazare, c’est du récit mythologique. C’est ça ?


                                • franc 27 février 01:47

                                  @philouie

                                  Non quand Jésus est mort sur la croix ce peut être une vérité historique et quand Dieu ressuscite Jésus c’est une question de croyance ou de récit mythologique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès