Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Besame mucho

Besame mucho

JPEG

Bésame
Bésame mucho
Como si fuera esta noche la última vez
Bésame
Bésame mucho
Que tengo miedo a pererte
Perderte después

Bésame
Bésame mucho
Como si fuera esta noche la última mez
Bésame
Bésame mucho
Que tengo miedo a perderte
Perderte después

Quiero tenerte muy cerca
Mirarme en tus ojos
Verte junto a mí
Piensa que talvez mañana
Yo ya estaré lejos
Muy lejos de tí

Bésame
Bésame mucho
Como si fuera esta noche la última vez
Bésame
Bésame mucho
Que tengo miedo a perderte
Perderte después

Bésame
Bésame mucho
Que tengo miedo a perderte
Perderte después

Que tengo miedo a perderte
Perderte después
 

 

Embrasse-moi, embrasse-moi fort
Donne-moi le courage de partir à la lutte, de battre le pavé et qu'entourée de mes amis d'armes aucune larme ne vienne brouiller mon regard sur la réalité

 

comme si c'était cette nuit
la dernière fois.

Comme si je savais que ton étreinte était dernière, n'ayant plus de regrets, n'ayant pas de remord, je serais l'héroïne de mes derniers instants
 

Embrasse-moi, embrasse-moi fort
parce que j'ai peur de te perdre

Et que la peur peut donner tous les courages pour la braver, car te savoir en moi pour toujours est gravé
 

de te perdre plus tard

J'ai remis à demain, contente de mon sort, t'appartenant comme tu m'appartiens, nous nous croyions très forts, nous avions l'avenir devant nos yeux ouverts, nous savions y tenir sans croire à leurs chimères

Embrasse-moi, embrasse-moi fort
comme si c'était cette nuit
la dernière fois

Et sache que tu es seul à détenir ce pouvoir là ; je pars pour notre amour, nos rêves, notre vérité, je pars en sachant que je ne vais pas gagner mais forte de toi je braverai les monstres et je saurai mourir en toute dignité, par le refus si fort de leurs iniquités.
 

Embrasse-moi, embrasse-moi fort
parce que j'ai peur de te perdre
de te perdre plus tard

Embrasse moi, je sais que je vais te perdre pas plus tard que ce soir mais aussi que je te perdrais à rester dans ce noir. Tu me perdrais aussi à traîner, asservi, résigné à ce sort par d'autres servi comme une aumône aux pauvres, un petit rien consenti.

Nous avions les horizons élargis d'amour et d'idéalité, nos musiques, nos récits et nos aspirations. Nous avions l'énergie, la force, la vérité mais nous nous sommes cognés à la réalité. Nous sommes deux pauvres hères, éphémères, appauvris, et, nous ne saurions rester en beauté, asservis.

 



Je veux te serrer dans mes bras, te tenir très proche

me voir dans tes yeux
t'avoir contre moi

et je t'emporterai, ton odeur sur ma peau que rien n'enlèvera, ni la poudre ni la pluie ni le froid et je te sourirai me voyant dans tes yeux pour que tu gardes une belle image de moi. Et dans le chaos d'un brouhaha de guerre, soudain, le silence se fera, je serai seule, tu seras seul, avec moi. Et même salie de terre, ensanglantée, tu me reconnaîtras.


Pense que peut-être demain
je serai déjà loin
très loin de toi

Non, ne pense à rien, jamais je ne serai loin. Il y a toutes ces images, des barbes qui piquent et dont on chérit la douleur ; il y a ces bras qui nous serrent dont on chérit la teneur, et ces yeux qui nous sondent dont on chérit la profondeur. Il y a les élans, puis les peurs les effrois qui se chauffent en dansant, la première fois ; il y a les mots doux qui s'égrènent ou s'envolent, les chuchotis si proches qu'ils hérissent l'échine, il y a ta peau qui tremble sous mes doigts, il y a ton souffle et ton sexe et ma voix.
 

Embrasse-moi, embrasse-moi fort

Donne moi toutes les forces


comme si c'était cette nuit
la dernière fois

parce que cette nuit est la dernière fois
 

 

Embrasse-moi, embrasse-moi fort

mais ne me retiens pas, tes baisers sont si chauds qu'ils sauront me couvrir et tes bras sont si forts qu'ils sauront me bercer, quand il sera trop tard, trop tard pour t'aimer
 

parce que j'ai peur de te perdre

et que tu m'oublieras
 

de te perdre plus tard

quand je ne serai plus là

Embrasse-moi, embrasse-moi fort
parce que j'ai peur de te perdre
de te perdre plus tard

quand tu ne seras plus là

Bésame
Bésame mucho
Que tengo miedo a perderte
Perderte después

Que tengo miedo a perderte
Perderte después

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.44/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

130 réactions à cet article    


  • JMBerniolles 5 janvier 19:09
    Belle tentative afin de détendre l’atmosphère...

    L’humain d’abord dirait JL Mélenchon....

    À la liste d’interprètes j’ajouterais Nat King Cole, dans une ambiance in the mood for love et plus surement José Féliciano formidable guitariste et chanteur , symbole de la culture latino et gitane à Brooklin.

    C’était aussi une époque où Joan Baez chantait les luttes pour la paix et les droits des minorités.

    J’ai aussi aimé cette annexion théatrale à Avignon, par le Théatre du chêne noir, de la musique de John Coltrane, un de mes jazzmen favoris..

    Une chape de plomb de censure et de médiocrité s’est abattue sur tout cela.





    • alinea alinea 5 janvier 20:00


      C’était autour de Noël et j’étais en pleine nostalgie ; je n’ai jamais chanté besame mucho, mais j’aime beaucoup ; j’aime l’histoire des deux hommes que j’ai choisis pour leur interprétation qui me touchent beaucoup.
      Dans mes pérégrinations, je suis tombée sur Joan Baez que j’adore, je l’ai entendu dans gratias la vida, et j’ai réécouté les bachianas que j’ai chanté souvent !
      Je ne connais pas Nat King Cole.
      J’ai tellement envie d’un retour à la musique, langage universel, de paix ou de luttes légitimes !
      Bien à vous JMBerniolles


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 6 janvier 08:00

      @JMBerniolles

      « Nat King Cole, dans une ambiance in the mood for love »

      Besame mucho ou Quizas, quizas ?


    • JMBerniolles 6 janvier 11:48
      @Jean-Pierre Llabrés

      Exact dans In the mood for love c’est qui sait ? et ojos verdes

      C’est pourquoi je parlais d’ambiance. Nat King Cole a évidemment chanté Besame mucho avec talent


    • alinea alinea 6 janvier 13:40

      @Jean-Pierre Llabrés

      https://www.youtube.com/watch?v=-eEZtyqHPI0

      pas la même ambiance !!!


    • JL JL 6 janvier 14:01

      tant qu’à faire dans le genre, autant s’en remettre au king : 



    • JL JL 6 janvier 14:04

      Et que dire de Tino Rossi, avec paroles en français, svp ?


      Enregistrement de 1945 !

    • L'enfoiré L’enfoiré 6 janvier 14:10

      @JL,

       La version de Joséphine Baker

       Sujet qui dépasse les frontières et les âges...
       Bon sujet et bonne année Alinea

    • L'enfoiré L’enfoiré 6 janvier 14:12

      Et encore une en couple de Dalida et Charles Aznavour 


    • alinea alinea 6 janvier 15:51

      @L’enfoiré
      On rêve de moins de paillettes et d’un surplus d’âme pour Niclo ; il devrait prendre des cours avec l’idole Andrea Boccelli !! ou Lotti !!
      C’est pas une chanson pour bellâtre !! smiley


    • oncle archibald 5 janvier 19:10

      Alinéa : « je ne saurai le dire » dites-vous de vous-même .... ....

      Mais vous le dites si bien ....

      Si ça n’était pas si poignant, on aurait envie de ne pas vous croire, juste pour que ça dure encore un peu ....


      • alinea alinea 5 janvier 20:04

        @oncle archibald
        C’est vraiment une belle chanson ; je ne les connais pas tous, mais sûrement des dizaines d’interprètes !
        Et puisque mon coeur était en Espagne, je n’ai pas résisté au Land and Freedom dont une photo illustre cet « article » !


      • Vipère Vipère 5 janvier 19:11

        Alinéa

        Ecouter en concert cette chanson par Césaria EVORA c’est grandiose !


        • alinea alinea 5 janvier 20:01

          @Vipère
          Jamais eu cette occasion, dommage !


        • Shawford Shaw42 5 janvier 19:12

          Hey, la ligne est là,

          on va pas commencer les mamours et plus si affinités à l’heure de l’apéro smiley smiley smileysmiley ? )


          • alinea alinea 5 janvier 20:36

            @Shaw42
            Je t’embrasse mucho ! smiley


          • Shawford Shaw42 5 janvier 20:42

            @Alinea
            on verra plus tard, le post que j’ai adressé à Pyra, et ce qu’il sous tend d’absolument réel, à savoir que mon Lionel décide de pas rester du même coté que moi, tu vois c’est un peu une priorité

             ET je parle pas de l’article que j’ai soumis et qui est tout aussi prégnant

            On joue pas là, ça s’appelle le libre arbitre, et ça joue pour chavun, chacune, à tous les étages

            Et notamment aussi, j’ai pas de baguette magique iRL, et là j’arrive même pas à en rire

            J’arr^te là, ça me file la gerbe

            @+


          • Shawford Shaw42 6 janvier 07:22

            @Alinea,

            si tu savais combien je suis désolé pour mon aigreur ci dessus d’hier soir, de surcroit après un si doux article, et des mots de la même veine qui me touchent au cœur bien sûr.

            Je vais pas dire mieux sinon que Hector ci dessous (sachant que moi c’est plutôt le registre pop rock qui domine, dans lequel il n’y a pas moins d’amour)

            Alors pour la peine je t’embrasse en retour mucho mucho mucho smiley


          • alinea alinea 6 janvier 13:07

            @Shaw42
            No problem ! you’re welcome, enfin, ça dépend !! smiley


          • Shawford Shaw42 6 janvier 14:51

            @alinea

            Je l’avais pas vu ch’lui,là zut

            alors 1 doigt de porto avant ? smiley smiley smiley


          • alinea alinea 5 janvier 19:15

            Je dois vous avouer que je suis très étonnée de voir cet article publié aujourd’hui ! je l’avais « prévu » pour le soir de Noël !!!
            C’est un article du soir ; je les aime tous les quatre, chacun à sa façon !!
            Merci à vous.


              • alinea alinea 6 janvier 00:29

                @Passante
                Si ce n’était toi..
                je voulais garder le onze fétiche mais ne pouvais me résoudre au silence...


              • Hector Hector 6 janvier 07:09

                Bonjour Aline,
                C’est une très belle chanson, en effet. Mon dada, c’est de chanter dans les Karaokés que j’organise chaque semaine et c’est une chanson qui chaque fois remporte un vif succès.
                Une petite chose cependant, je préfère « Perderte otra vez » que « Perderte despues » bien que ce ne soit qu’un détail.

                Dans le même esprit de douceur et d’amour, je recommande également, « I wish you love » et « Dream a little dream of me » par Sinatra et bien sur l’immense Luz Casal qui me tire des larmes à chaque fois avec « Piensa en mi » et « Un ano de Amor ».

                Merci d’avoir remis en lumière cette si douce et tendre chanson. Je ne crains pas de me tromper en disant que nous avons tout aujourd’hui, sauf l’Amour.
                Ou si peu.


                • alinea alinea 6 janvier 13:09


                  Je viens d’écouter deux versions de Luz Casal ; je préfère celle de « talons aiguille » ; en gros je n’aime pas trop quand les femmes « en rajoutent » !!
                  merci Hector...


                • Hector Hector 6 janvier 17:58

                  @alinea
                  Tu sais bien que par essence les Espagnols sont excessifs.


                • JMBerniolles 6 janvier 21:31
                  @alinea


                  A propos de cette chanson « piensa en me » je recommande sa version chorégraphiée dans « Flamenco Hoy » de Carlos Saura, avec deux danseurs flamenco excellents et surtout un chant sublime d’une gitane spécialisée dans l’accompagnement de danseuses flamenco sur des thèmes classiques solea, buleria, Fandango....

                • Hector Hector 6 janvier 07:21

                  Pardonne moi de n’avoir pas dit un mot de ton texte que j’ai relus plusieurs fois comme un doux souvenir.
                  C’est chaque jour de chaque année que je voudrais vivre ces instants merveilleux, que tu décris si tendrement, de partage avec l’être aimé.
                  Merci encore.


                  • erichon 6 janvier 11:03

                    Superbe , j’adore !! 


                    • erichon 6 janvier 11:05

                      je n’écouterai plus cette chanson tout à fait pareil ...


                      • JL JL 6 janvier 11:54

                        Bonjour Alinéa,


                        je poste pour donner un avis que personne n’attend. Pour moi, si le clip d’Arielle Donbasle est visuellement le plus spectaculaire, en revanche, l’interprétation et surtout l’accompagnement du clip de Césaria Evora dominent largement les trois autres.



                        • alinea alinea 6 janvier 12:48

                          @JL
                          Une bimbo, mais attendrissante qui chante bien, une belle langue, bel accent, mexicain sûrement ; en revanche je trouve le clip à chier !!
                          J’aime beaucoup la retenue de Césaria Evora, et sa voix, mais, peut-être parce que je suis femme, les deux hommes me touchent particulièrement ! smiley


                        • JL JL 6 janvier 13:07

                          @Alinea,


                          pour moi par définition, si elle chante bien, ou si elle a quelque talent, elle n’est pas une bimbo. 

                          Je vous suggère d’écouter attentivement l’orchestration dans le clip de Césaria Evora : de mon point de vue c’est magnifique. Un petit bémol quand même : maintenant que je connais les paroles - merci à vous -, je trouve l’interprétation de Césaria Evora un peu trop romantique.


                        • alinea alinea 6 janvier 13:14

                          @JL
                          Tout à fait d’accord pour dire que l’accompagnement de Césaria est le meilleure !!
                          et encore, pour Andrea, j’ai choisi sans grand orchestre !!j’ai privilégié la voix, les inflexions...
                          Pour Arielle Donbasle, c’est sa « danse » qui est bimbo ; mais elle est vraiment artiste, ça n’empêche pas, si ? peut-être que je ne sais pas exactement ce que ça veut dire, bimbo !!


                        • JL JL 6 janvier 13:42

                          @alinea

                           
                          pour moi c’est pas compliqué : une bimbo c’est une femme belle et sexy, mais qui n’est que ça. Arielle Dombasle n’aurait aucun talent ni savoir, elle serait une bimbo typique. 
                           


                        • alinea alinea 6 janvier 13:59

                          @JL
                          Une belle enveloppe vide alors ? smiley
                          alors elle joue les bimbos !!


                        • JL JL 6 janvier 14:10

                          @ Alinea,

                           
                          alors elle joue les bimbos !!’’

                          Difficile de faire semblant d’être belle et attirante. 

                          Ps. Cela va sans dire, je ne suis qu’un homme.

                        • Fergus Fergus 6 janvier 13:59

                          Bonjour, Alinea

                          Je passe par là pour te saluer. Car pour ce qui est de « Besame mucho », je déteste cette chanson comme j’ai rarement détesté une chanson.

                          Non qu’elle soit mauvaise, mais j’en ai été tellement gavé dans mon enfance qu’aujourd’hui encore je ne peux l’entendre sans couper le son ! Par chance, elle est très rare sur les ondes ! smiley


                          • alinea alinea 6 janvier 14:02

                            @Fergus
                            C’est vrai que c’est ça, les chansons, la variété en général ! juste des évocations de souvenirs.
                            Celle-là ne correspond à aucun souvenir pour moi, aussi je suis neuve, ou naïve, vis-à-vis d’elle, et j’aime beaucoup ! smiley


                          • alinea alinea 6 janvier 14:05

                             Ah Fergus, puisque je te tiens ( smiley ) ! si tu peux aller voir l’article d’Antoine en modé ; il relaye un article que je trouve très intéressant !! et ces temps-ci, il n’arrive pas à passer la rampe !!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès