Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Besancenot, ce dangereux facteur

Besancenot, ce dangereux facteur

Olivier Besancenot, sous ses faux airs de gendre idéal est en réalité le dangereux représentant d’un parti politique extrémiste et révolutionnaire dont il faut particulièrement se méfier.

Cette présentation ainsi faite, il convient d’appréhender le NPA, nouveau parti trotskiste, comme étant l’héritier de toute la tradition antidémocratique de cette mouvance qui n’a jamais remis en cause ni même esquissé le moindre acte de repentance en ce qui concerne la politique menée par Lénine et Trotski, se contentant, comme toujours, de dénoncer les crimes staliniens comme étant une déviation de l’idée originelle, et oubliant au passage les millions de morts et les ravages causés par les deux comparses du Petit Père des Peuples au début du 20ème siècle.

Aujourd’hui, la lutte se poursuit en se proclamant de Chavez ou du Che. C’est oublier un peu vite que le Che n’est pas qu’un mannequin improvisé pour photo apposée sur les t-shirts de jeunes écervelés exhibant avec fierté la figure de cet assassin notoire d’Amérique du Sud. C’est oublier un peu vite aussi que Chavez n’est rien d’autre qu’un dictateur en puissance dont la politique mène son peuple à la misère et l’exploitation plus que toute entreprise capitaliste ne le ferait jamais.

Le refus de l’économie de marché est un droit et je serai bien malvenu que de proclamer que l’exercice de ce libre marché ne doit pas être réglementé ; cependant, leur refus de cette liberté économique se double chez nos trotskistes du NPA d’une non reconnaissance des institutions démocratiques qui sont les nôtres et celles de quelques pays sur cette planète qui se démarquent ainsi des régimes autoritaires ou dictatoriaux dont la liste est bien longue. Rejetant l’idée de démocratie représentative, ils lui préfèrent l’idée d’un contrôle permanent du peuple sur les élus : voilà la vraie démocratie. Sauf que ce modèle est illusoire et le berceau même des plus grands crimes commis au nom de ce peuple idéalisé et finalement victime d’un régime qui se voudra totalitaire et sans pitié pour celles et ceux qui ne respecteront pas la ligne politique.

En attisant la haine et les conflits, le NPA ne joue pas le rôle normal d’un parti d’opposition. Il cherche à déstabiliser le pouvoir en place, il cherche à créer des lignes de fracture entre les citoyens et prend la rue comme nouvelle agora. L’agitateur Besancenot n’hésite ainsi pas à se rendre en Guadeloupe alors qu’il sait pertinemment que la situation locale, au bord de l’explosion, mérite une vraie réflexion et non qu’on vienne jeter de l’huile sur un feu ravageur. Dans le même ordre d’idée, il ne comprend pas qu’on puisse lui reprocher d’avoir un certain Jean-Marc Rouillan encarté au NPA, lui l’ancien terroriste et meurtrier qui n’a jamais regretté ses actes. On choisit ses amis....

Sur le plan économique, c’est toujours la même rengaine de l’appropriation par l’Etat des moyens de production qui est à l’honneur ; ce qui semble signifier que Besancenot et ses camarades n’ont pas encore bien compris que ce système a échoué de façon dramatique dans les pays où il fut mis en pratique. Quelques révisions historiques sur l’URSS ou les anciens pays du bloc de l’Est pourraient-elles les faire réfléchir ?
Toujours sur ce plan, est évoquée l’interdiction de licencier....C’est bien beau comme idée. Mais qu’on vienne m’expliquer comment doit agir une enteprise confrontée à des difficultés économiques et qui pour en sauver 100 doit malheureusement parfois en sacrifier 20. Personne ne peut évidemment se laver les mains d’une situation économique et sociale qui voit des Français par milliers venir gonfler les chiffres du chômage. Mais ce n’est pas en proclamant de telles inepties que des solutions seront trouvées pour lutter efficacement contre ce fléau social.

Alors, bien sûr, le capitalisme financier a explosé récemment et entraîné le monde dans une crise importante que personne ne peut nier (même si je trouve parfois que le discours des politiques comme des journalistes sur cette crise a un certain côté performateur) mais ce n’est pas le capitalisme ou l’économie de marché qui doivent être mis en cause. Ce sont leurs excès et l’absence de moyens de contrôle suffisamment élaborés et performants qui sont à l’origine de cette crise. En se déclarant ouvertement "anti-capitaliste", Besancenot nous expliquera sans doute un jour comment il compte favoriser les investissements, la prise de risques et les profits qui permettent une redistribution des richesses créées....Eh oui ! Il faut quand même rappeler cette lapalissade : on ne peut redistribuer des richesses avant qu’elles n’aient été créées !

Ainsi, en choisissant de se substituer à la "Ligue Communiste Révolutionnaire", ce "Nouveau Parti Anti-Capitaliste" a donc clairement énoncé son opposition au capitalisme et donc à la liberté d’entreprendre. Ce qui n’étonnera personne étant donné que ce parti, comme la LCR, ne défend aucunement les libertés en général et la Liberté au sens que lui confère l’idée moderne de démocratie. Ce parti demeure fidèle à ses conceptions révolutionnaires. Et si le terme n’apparaît plus, il est ancré dans l’héritage idéologique de ces partisans du Grand Soir. D’ailleurs "la transformation révolutionnaire de la société" est l’objectif clairement rappelé de ce parti qui n’a pas abandonné cette vieille antienne.

En conclusion, non seulement le NPA et Besancenot ne représentent nullement un idéal démocratique et social pour les plus démunis qu’ils trompent outrageusement à longueur de discours, mais de plus, le corpus idéologique de cette extrême gauche est d’une profonde inanité qui nous fait regretter un Karl Marx, comme l’écrit si bien Gérard Grunberg, éminent politiste, "juste pour se convaincre que même pour des partisans du capitalisme, les anticapitalistes ont pu dans le passé écrire des choses substantielles sur le sujet".


Sur le même thème

Que sont devenus les trotskistes ?
Contre l'Europe des patrons et le gouvernement PS-Médef ! Pour une Europe des travailleurs !
Mélenchon est-il le Chavez français ?
Comment un Jeune Communiste passe au FN (témoignage et réflexions sur le stalinisme de droite qui ronge le Front de Gauche)
Manifeste du parti ouvrier (4)


Les réactions les plus appréciées

  • Par Gazi BORAT (---.---.---.192) 3 mars 2009 11:09

    Article effrayant !

    Le Brésil, état aux mains d’un trotskyste du même acabit que le sanguinaire Besancenot, doit être dès à présent couvert de camps de concentration.

    Eléments aggravants : nul réfugié politique brésilien n’a atteint à ce jour les côtes des USA... Auraient ils été livrés aux requins ?

    gAZi bORAt

  • Par ZEN (---.---.---.96) 3 mars 2009 11:17
    ZEN

    Il serait plus intéressant de se demander pourquoi le NPA connaît le succès qu’on sait et qui va croître dans les prochains mois, j’en fais le pari (sans prendre parti)

    ...en raison du vide politique des débats autocentrés et narcissiques au PS, de la faillite de la politique sarkozienne, de l’absence de ligne politique claire au Centre...et de la crise éclatante du capitalisme financier, parvenu à l’évidence au terme de sa logique mais pas de ses dégats, qui ne font malheureusement que commencer


  • Par wesson (---.---.---.183) 3 mars 2009 12:42
    wesson

    c’est quand même un comble, chaque fois que la bourse prends 4% dans les dents en une seule séance, nous avons le lendemain un article crétin qui nous réexplique que les mecs de gauche bouffent les enfants au petit déjeuner !

    Voici donc un article à la fois bête et méchant, à peine une tribune d’un idiot du village qui a peur pour ses placements boursiers.

    j’ai bien apprécié aussi "lantidémocratisme" que notre auteur patibulaire décerne à Besancenot. A relier à ce que des penseurs comme Milton Friedman ou Friedrich Hayek disaient de la démocratie : Ceux-là ont dit que une dictature libérale était bien mieux qu’une démocratie sociale. L’auteur est dans le parfait prolongement de cette pensée, si toutefois il appréhende ce que cela veut dire en dehors de son univers ou il voit les salopards rouges partout.

    Article nulllissimme.

  • Par gonzague (---.---.---.31) 3 mars 2009 10:36
    Gonzague

    "C’est oublier un peu vite aussi que Chavez n’est rien d’autre qu’un dictateur en puissance dont la politique mène son peuple à la misère et l’exploitation plus que toute entreprise capitaliste ne le ferait jamais"

    Que dire...Que dire devant une phrase aussi mensongère et débile ?
    Un lien vaut mieux que deux tu l’auras :

    http://www.monde-diplomatique.fr/20...

Réactions à cet article

  • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 10:26

    Tissus d’âneries et d’approximations.

    Même s’il y a des parts de vrai, par exemple le NPA cherche effectivement "à déstabiliser le pouvoir en place" et ça emmerde bien les sarkozistes, c’est sûr.

    A ceux qui veulent s’informer un peu plus objectivement sur les objectifs du NPA, il suffit de lire leur principes fondateurs qui sont publics.

    • Par PapyJC_78 (---.---.---.109) 3 mars 2009 10:55

      Il est possible que "le NPA cherche à déstabiliser le pouvoir en place"

      Mais la "mansuétude" de celui-ci vis à vis de celui là est telle qu’on se demande si le NPA ne sert pas les intérets de Notre Saigneur.

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 11:06

      Quelle "mansuétude" ?
      Vu la répression actuelle envers le mouvement social (y compris Besancenot himself attaqué en justice par sa direction de La Poste), ce mot n’est-il pas un peu déplacé ?

      Sinon, Denis Pingaud (du très sarkoziste institut de sondage OpinionWay) a écrit un bouquin sur la question (L’effet Besancenot), qui va plutôt à l’inverse de ce que vous prétendez. L’avez vous lu ?

    • Par PapyJC_78 (---.---.---.109) 3 mars 2009 12:41


      Je parle de "mansuétude" en raison de la comparaison que tout le monde peut faire entre la fréquence des attaques de la bande à Nico vis à vis tant de Ségolène que de Bayrou et celles contre le NPA.

      Non je n’ai pas lu ce bouquin et compte tenu de l’indépendance médiatique d’Opinion Way, je n’ai aucune envie de financer l’UMP en l’achetant.

      La "répression" sociale dont vous parlez est l’oeuvre imbécile d’un directeur de La Poste qui me semble être trop bas placé pour reçevoir des ordres de l’elysée.

      Mais il me parait évident que "laisser monter" Besancenot, qui n’atteindra pas un score dangereux, sert les intérets de l’UMP en prenant autant de voix au PS. 

       

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 13:31

      Pour faire simple et court, chercher à faire monter Besancenot pourrait peut-être être intéressant pour Sarkozy d’un point de vue purement comptable et électoraliste, ainsi que pour appuyer là où ça fait mal au PS (à gauche !).

      Mais ce serait oublier des points importants :

      D’abord, le NPA n’est justement pas électoraliste et place sa priorité sur le terrain des luttes. Or le gouvernement n’a aucun intérêt à voir un large mouvement social exploser contre lui. Il vaut mieux pour lui que la grogne se dirige vers un parti purement électoraliste, stérile et inoffensif (comme le FN par exemple).

      Ensuite, l’éléctorat du NPA est aussi celui du PS, et vote majoritairement pour lui au second tour. La LCR, qui a donné naissance au NPA, appelait systématiquement à battre la droite au second tour. Renforcer électoralement le NPA, c’est donc renforcer le potentiel de voix du PS au second tour (à l’inverse du cas FN pour l’UMP, qui appelle.systématiquement à l’abstention).

      Enfin, dans le débat d’idées, renforcer le NPA, c’est renforcer les idées anticapitalistes et révolutionnaires dans la population, qui même si elles ne profitent pas forcément au NPA en terme de suffrages, tend à déplacer le curseur du débat politique vers la gauche, et donc à isoler d’autant plus le gouvernement et sa politique. Lui faisant perdre l’hégémonie idéologique patiemment construite depuis des années.

      Au final, ils ne s’y sont pas trompés, les attaques d’une grande violence (verbale) de l’UMP envers Besancenot ces dernières semaines, à l’instar de cet article d’ailleurs, montrent qu’il est effectivement largement craint par le pouvoir sarkoziste.
      Le risque de contagion depuis la Grèce ou la Guadeloupe est réel et le gouvernement le sait. Le durcissement de la répression rentre tout à fait dans cette logique.

    • Par Reinette (---.---.---.112) 3 mars 2009 14:59
      Reinette

      MICHEL enlève ta cagoule on t’a reconnu !

    • Par jacques (---.---.---.149) 3 mars 2009 19:50
      jacques

      Croyez vous qu’un cadre subalterne oserait attaquer Besancenot ou même un simple délégué syndical et risquer sa carrière sans en réferer à sa hierarchie,vous êtes innocent ou bien peu au fait de la vie en entreprise.

    • Par LeManu (---.---.---.201) 3 mars 2009 23:39
      Emmanuel Aguéra

      Je suis complêtement d’accord.
      Il faut fusiller Besanceneau.
      Il faut fusiller tous les facteurs. Tous les terroristes du monde réunis ont posé moins de bombes que tous les facteurs du monde réunis.
      C’est prouvé.
      Bravo pour cet interessant article.
      Et merci pour ce bon moment.

    • Par del Toro (---.---.---.240) 3 mars 2009 23:43
      del Toro

      Doucement, LeManu, y en a (rares, il est vrai) qui ne pourraient pas voir le second degré smiley

      Sinon, je vous salue smiley

    • Par eric biegala (---.---.---.212) 4 mars 2009 03:14

      Ben moi, je viens de me fader les textes du NPA quasi en entier et, bon, outre le fait d’avoir l’impression de revenir en enfance (je fus gauchiste moi aussi je l’avoue) j’ai qd même l’impression que tout ça c’est un gros fatras aussi crétin que ridicule...

      Putain j’attendais mieux !

      En bref, c’est mauvais de chez mauvais  !!!

      Analyse ridicule du "capitalisme" actuel, complètement coupé des réalités, nationalisme qui ne dit pas son nom et communisme façon années 30, tout ça fait un "ménage à trois" assez suréaliste.

      Alain , non de d’là !! (Je parle à Krivine, le patron de Besancenot) Alain !!!

      Alain.... ?

      Qu’est ce que c’est que ce plan ?

      On était encore à la fac il y a vingt ans que tu nous sortais déjà ce discours moite et ces inepties... et à l’époque ça nous paraissait déjà franchement glauque !

      Je cite le programme du NPA dont la Ligue est la Mama mal assumée : "Dans le cadre d’une nouvelle organisation de la société, dont la finalité sera l’utilité sociale et non plus le profit, les producteurs et les citoyens, autonomes et responsables, décideront de développer les activités économiques qui bénéficient à la collectivité, et écarteront celles qui mettent en danger les populations et leur environnement."

      Mais mon chéri t’y arrive comment à ça ? C’est qui ki décide de l’utilité sociale ? C’est comment que t’organises ton truc pour rendre citoyens et producteurs (quand ils nesont pas les mêmes) "autonomes et responsables " ? Sous entendu - il me semble - "ceux-là seuls pourront décider" ??

      C’est ça le blème fondamental... Tu l’as toujours pas vu ?? T’as toujours pas compris que les citoyens de ce pays ont une furieuse propension à décider eux-mêmes de ce qui est important ou pas, qu’ils soient "autonomes", "responsables" ou non... et qu’en gros, c’est ça la démocratie !

      Pasque distribuer les richesses à tout le monde... et ben c’est pas dur : on est tous d’accord...
      Mais...

      1/ Tu les prends où les richesses ?

      2/ Qui c’est qui décide où elles vont ?

      A la question 1, le programme NPA répond qu’il : "insiste sur l’appropriation sociale du produit du travail par l’expropriation sans indemnisation des grands groupes capitalistes à commencer par ceux du CAC 40, des services et branches essentiels sous le contrôle des salarié-e-s et de la population."

      Bref on s’approprie les entreprises du CAC 40 (Au fait pourquoi pas les autres qui n’ont justement pas à aller chercher de l’argent en bourse ?). Chouette nous v’la patrons à la place des patrons.

      A ben tiens pourquoi pas ? C’est vrai ça...

      Mais c’est qui qui devient EFFECTIVEMENT proprétaire ? L’Etat en lieu et place des citoyens ? Et c’est qui qui gère EFFECTIVEMENT la chose nouvelle ? Quelque haut fonctionnaire duement salarié ?

      Dans le programme de la LCR, en 2001, il était déjà question de nationaliser ttes les entreprises françaises sauf les petits commerces. L’idée, s’il m’en souvient, était sortie de la tête de votre énarque de service, Yves Salesse qui, il est vrai, n’ayant pratiquement jamais bossé de sa vie (passant du syndicalisme au Conseil d’Etat ) personifie s’il en est besoin, et la crétinerie flemme des hauts fonctionnaires et, par ailleurs, bien des théories fumeuses sur le travail...

      Alain, s’il te plait... arrêtes tes conneries !

      Quant à la question 2 il n’est pas de réponse, à part "une nouvelle organisation de la société, dont la finalité sera l’utilité sociale et non plus le profit, les producteurs et les citoyens, autonomes et responsables, décideront de développer les activités économiques qui bénéficient à la collectivité, et écarteront celles qui mettent en danger les populations et leur environnement"
      Bref, c’est de la bibliothèque rose. Du conte pour enfant genre soviet, Et si l’on se réfère au passé récent, porteur d’organisations du type Politburo dont on se passera

      Alain, s’il y a un truc que tu as bien compris c’est le marketing... Yes my man : Olivier est encore meilleur qu’Arlette no doubt about it...

      Mais merde à la fin ! Ne pouvez vous pas sortir de ce merchandising à la con ? Dans cette propagande médiatico-populiste vous êtes vraiment devenus trop forts.

      Et le Nouveau Parti Anticapitaliste, ce NPA dont vous vous tartinez, n’a jamais réussi qu’à épouser les formes les plus grossières du marketing... ce qu’on appellait en d’autres temps "la propagande !"

      C’est chiant... et

      ça craint !


      EB






    • Par Marianne (---.---.---.78) 4 mars 2009 08:43
      Marianne

      Si le NPA avait l’intention de changer réellement le cours des choses, il suivrait une partie de ses adhérents qui se sont prononcés lors de leur congrès pour l’unité de la gauche de la gauche (PCF, PdG, NPA, Alternatifs et autres) aux élections européennes. Mais le NPA veut jouer "perso", même s’il le répète à l’envi, "les élections européennes ne servent à rien". Mais pourquoi se présente-t-il alors ? Pour faire 10% ? Et après ?

      Un front de gauche aurait l’avantage de permettre à tous ceux qui en ont marre des politiques capitalistes d’approcher les 20% - contrairement à ce que disent les sondages qui ne tiennent pas compte de l’effet de la dynamique unitaire qui s’enclencherait dans pareil cas - et de faire vaciller le PS (à direction libérale) sur son trône de 1er de la gauche.

      Alors les cartes seraient redistribuées et un programme de véritable transformation sociale pourrait être débattu avec le peuple. En restant divisée la gauche de la gauche sera de facto marginalisée et réduite à un rôle d’opposition stérile. C’est exactement ce que veut Sarkozy.

      Mais le front de gauche existe déjà avec ou sans le NPA. Ce serait mieux avec ! C’est dans cette direction qu’il faut aller si on veut voir rapidement bouger les choses (et le temps presse, car le fascisme est à la porte !). De plus, la convergence et la discussion entre différentes formations politiques qui ne sont pas d’accord sur tout, mais sur l’essentiel (l’anticapitalisme), seraient à mon avis plus riches et plus fécondes en terme de débouchés politiques que les envolées révolutionnaires d’un nouveau parti qui considère (pour l’instant) les autres formations à la gauche du PS comme des traitres à la cause.
       
      L’exclusive n’est pas révolutionnaire !

      Unité contre le capitalisme aux élections européennes ! Donnons un sens poiltique fort à notre vote ! 

    • Par dalat-1945 (---.---.---.86) 4 mars 2009 08:49

      Oui, vous avez raison, le Communisme est à la porte aussi !
      Vive Staine, vive Mao, vive Polpot, c’est bien cela votre message ?

    • Par poetiste (---.---.---.67) 5 mars 2009 09:19
      poetiste

      Mise en facteur.

      Bon ! Il semblerait qu’il n’y ait pas que l’hérédité qui dépende de certains facteurs, on leur fait porter plus qu’ils ne peuvent dans leur sacoche et je ne prendrai pas à la lettre cette critique de droite, pas très adroite. Je me poste là pour dire que le plus timbré des deux n’est pas celui auquel on pense. Non seulement la haine est mauvaise conseillère mais elle dénote un caractère fruste, mal dégrossi chez celui qui la laisse courir en lui. Voilà ce que vous auriez dit, Monsieur, si vous aviez eu des lettres et quelque esprit. Votre colis est bien lourd, portez le vous-même ! Besancenot est trotskiste, s’il finit comme Jospin, ex-trotskiste, en livrant sa place à l’extrême droite, il n’y a que là qu’il puisse être dangereux. Laissons les originalités révolutionnaires juvéniles s’exprimer ; tout le monde commence comme ça et ça se termine par de la voile à l’ile de Ré ou un compte aux Bahamas, parfois même par un ralliement à la Besson. Ne baissons donc pas le niveau du débat. Arrêtez-vous à la lettre « m », n’allez pas jusqu’à la « n » ! 
      A.C

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 13:49

      Il y a une grande difference entre objectifs affiches avant les elections et resultat apres. Sarkozette est la pour le prouver.

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 14:19

      Cette mansuetude se manifeste par l’omnipresence de Besancemot sur la scene mediatique. Les personalites plus sulfureuses en sont exclues ( on peut citer a titre d’exemple Alain Soral, Dieudonne...)

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 14:40

      Monsieur,

      Ou voyez-vous qu’un parti politique n’est pas electoraliste ???
      Le NPA pretend lutter mais lutte-il vraiment ?
      Contrairement a ce que vous dites, la totalite du NPA ne vote pas pour le PS, il existe une part volatile que peu de personnes peuvent connaitre avant les elections. En d’autres termes, les scores du PS au second tour ne correspondent pas a l’addition des scores de la "goche".
      Une menace reelle pour le pouvoir se serait vue interdite d’antenne. Ce n’est pas le cas de cet olibrius qui s’agite beaucoup mais ne produit rien.

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 14:43

      Pas forcement, une bouffee de testosterone peut monter et "forcer" un directeur oisif a vouloir s’affirmer par une coercition aussi mal avisee que maladroite.

  • Par Sébastien (---.---.---.130) 3 mars 2009 10:34
    Sébastien

    Je partage completement votre analyse. D’abord le nom, NPA, est contre-productif et montre bien le projet du NPA : non pas ameliorer mais demolir. Leurs propositions sont simplistes et populistes. Interdiction de licencier ? Quelle belle idee inapplicable.

    Le capitalisme n’est certainement pas parfait mais c’est le systeme qui fonctionne le mieux. Les crises sont une opportunite d’ameliorer les choses, de peut-etre reguler davantage, mais certainement pas de changer de systeme pour, d’ailleurs, un systeme qui a prouve, et a quel prix, qu’il ne fonctionnait pas.

  • Par gonzague (---.---.---.31) 3 mars 2009 10:36
    Gonzague

    "C’est oublier un peu vite aussi que Chavez n’est rien d’autre qu’un dictateur en puissance dont la politique mène son peuple à la misère et l’exploitation plus que toute entreprise capitaliste ne le ferait jamais"

    Que dire...Que dire devant une phrase aussi mensongère et débile ?
    Un lien vaut mieux que deux tu l’auras :

    http://www.monde-diplomatique.fr/20...

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 10:45

      Chavez n’est effectivement pas plus dictateur que Sarkozy ou Obama. Il l’est même sans doute beaucoup moins.

      Par contre, le NPA n’est pas du tout chaviste et ne soutient pas particulièrement Chavez (mais plutôt le mouvement social vénézuélien et l’aile gauche du PSUV), donc l’attaque fait "plouf" de toute façon. Comme pour le reste...

    • Par Shaytan666 (---.---.---.93) 3 mars 2009 11:18
      Shaytan666

      Bien entendu, si vous prenez "Le Monde diplomatique" comme référence, lui qui est à gauche de la gauche, nous sommes sûr d’avoir une analyse objective.

    • Par Sébastien (---.---.---.130) 3 mars 2009 13:13
      Sébastien

      C’est pas Chavez qui avait des velleites de presidence a vie... ?

    • Par gonzague (---.---.---.216) 3 mars 2009 13:25
      Gonzague

      Certes, Sébastien. C’est la raison pour laquelle il a sollicité le peuple Vénézuélien, lui demandant l’autorisation de se représenter ad vitam aeternam via un référendum. Le peuple a dit non. Chavez a accepté.

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 13:36

      La constitution vénézuélienne limitait jusqu’ici le pouvoir à deux mandats consécutifs (chose qui n’existe pas en France), et le référendum consistait à supprimer cette limite (équivalent à ce qui existe en France où des maires restent en place pendant 30 ans...).

      Par contre, à aucun moment il ne s’agit d’être "président à vie" puisqu’il faut quand-même en repasser par le suffrage universel à la fin de chaque mandat.

      Ceci étant, je suis pour la limitation des mandats successifs, que ce soit au Vénézuéla ou en France.

    • Par abdelkader17 (---.---.---.189) 3 mars 2009 14:44

      Est ce que chavez est plus dangereux que les dictatures sud americaines de droite de l’opération condor ?
      Videla, Pinochet, Bordaberry qui a commis le plus d’exactions, la gauche latino americaine ou ces tristes tortionnaires, je pense que la question ne se pose même pas.

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 15:10

      Vous avez oublie les dictatures communistes : Staline,Mao, Pol Pot...
      Le chiffre des morts dues aux nationalistes est a peu pres connu, celui des communistes n’est toujours pas arrete.

  • Par ZEN (---.---.---.96) 3 mars 2009 10:43
    ZEN

    Un article de trop...

    J’attendais une analyse, je n’ai que des poncifs et des caricatures
    Et pourtant, je ne suis pas un fervent du NPA

  • Par jakback (---.---.---.181) 3 mars 2009 10:51
    jakback

    Très simple dans le monde selon Besanenot, un monde NPA, un autre Besancenot, un Besancenot anti- NPA, n’y aurait pas sa place, un monde NPA est un monde qui vous va, pas le choix, Cuba, Vénézuéla, NPA, le peuple est dans de sales draps !!!

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 10:59

      Extrait wikipédia citant les principes fondateurs :

      Il s’oppose aux régimes de l’ex-Bloc soviétique, qu’il qualifie de « dictatures bureaucratiques », et soutient que « les libertés démocratiques qui ont pu être conquises sous le régime capitaliste seront consolidées et développées ».

      Le NPA défend ainsi la perspective de « l’auto-organisation et l’autogestion démocratiques de la société », impliquant « les plus larges libertés d’organisation et d’expression politiques, syndicales et associatives »[10].

      Pas exactement ce que tu prétends, il me semble... :P

    • Par jakback (---.---.---.181) 3 mars 2009 11:46
      jakback

      @ian
      si votre post s’adresse a moi, pouvez-vous me dire ce que signifie la lettre P, a la suite des 3 petits points de votre dernière phrase.
      Merci.

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 13:33

      C’est un smiley

    • Par LaEr (---.---.---.105) 3 mars 2009 13:38
      LaEr

      C’est ce qu’on appelle un smiley...
      Celui-ci vous tire la langue d’une façon outrageusement arrogante..  :-P

    • Par Redj (---.---.---.129) 3 mars 2009 15:02
      Redj

      un monde NPA est un monde qui vous va, pas le choix, Cuba, Vénézuéla, NPA, le peuple est dans de sales draps

      Réveillez-vous, Cuba on y est déjà  : médias verrouillés, prefets limogés, auto censure, militant invités à acclamer le guide au salon de l’agriculture, opposants soigneusement mis à l’écart, atteinte aux libertés etc etc.. La liste est longue. Cuba, on n’y est pas encore, mais ça y ressemble de plus en plus, les cohibas et les palmiers en moins...

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 15:13

      @ Ian

      Mefiez vous des projets avances, ils correspondent rarement ( jamais ?) a la realite des faits apres les elections.

  • Par djib (---.---.---.8) 3 mars 2009 10:57

    Sincèrement Besancenot n’est pas la panacée, mais à bien y regarder je en trouve pas que Sarkozy le soit non plus et pourtant il est au pouvoir lui.
    Il nomme ses proches fidèles à la tête des banques, il méprise le peuple de la manière la plus hanteuse qui soit, il méprise la culture qui est pourtant notre patrimoine le plus précieux ...
    Une diatribe aussi mal ficelée contre besancenot ne fait que me rendre compte à quel point les ornières sont profondément creusées et qu’il est bien difficile de s’en affranchir.

    En tout cas, j’espère que vous avez commencé à faire le deuil du "paradis ultra-libéral".

  • Par Voltaire (---.---.---.14) 3 mars 2009 10:58
    Voltaire

    L’article n’apporte pas d’analyse intéressante et n’a rien à faire dans cette rubrique (au mieux, il devrait être en tribune libre).

  • Par geko (---.---.---.26) 3 mars 2009 11:02

    Article qui n’apporte rien au débat et qui devrait figurer dans la catégorie "Tribune Libre" car relèvant plus de la politique politicienne avec une haine sousjacente non dissimulée !

    La fracture existait bien avant le NPA lorsque le "grand Jacques" adoubait "la France d’en bas". Regardez donc comment s’effectue la répartition des richesses dans ce pays depuis 20 ans et vous aurez une réponse à l’existence du NPA ! Par ailleurs le NPA est une aubaine pour Sarkozy !

    "capitalisme ou l’économie de marché" 

    Quel capitalisme ? Celui de l’école de de Chicago ou celui de Shumpeter ?

    Quelle lois du marché ? Celles de pouvoir détruire son environnement vital, celles de pouvoir escroquer la moitié de la planète à coup de "Ponzi"

    Je ne vois aucune rationalité (pourtant postulat de tout bon capitaliste) dans votre article !

    "..dans une crise importante que personne ne peut nier
    Ouf nous vivons bel et bien une crise sans précedent ! Merci de nous informer !

  • Par Gazi BORAT (---.---.---.192) 3 mars 2009 11:09

    Article effrayant !

    Le Brésil, état aux mains d’un trotskyste du même acabit que le sanguinaire Besancenot, doit être dès à présent couvert de camps de concentration.

    Eléments aggravants : nul réfugié politique brésilien n’a atteint à ce jour les côtes des USA... Auraient ils été livrés aux requins ?

    gAZi bORAt

  • Par ZEN (---.---.---.96) 3 mars 2009 11:17
    ZEN

    Il serait plus intéressant de se demander pourquoi le NPA connaît le succès qu’on sait et qui va croître dans les prochains mois, j’en fais le pari (sans prendre parti)

    ...en raison du vide politique des débats autocentrés et narcissiques au PS, de la faillite de la politique sarkozienne, de l’absence de ligne politique claire au Centre...et de la crise éclatante du capitalisme financier, parvenu à l’évidence au terme de sa logique mais pas de ses dégats, qui ne font malheureusement que commencer


    • Par Sébastien (---.---.---.130) 3 mars 2009 13:17
      Sébastien

      Parce qu’aussi les gens se tournent vers les extremes en temps de crise. Ils perdent pied et se satisfont de discours irrationnels et d’idees inapplicables qui proposent une solution simpliste a leurs problemes.

      Tu viens d’etre vire ? Ben interdisons les licenciements. T’as pas ete augmente ? Ben mettons en place un salaire minimum hyper eleve. T’as pas de maison ? L’etat devrait t’en fournir une. T’as pas envie de bosser ? Bah reste chez toi, de toutes facons ton patron est un connard qui t’exploite. Il fait froid ? Avec le NPA, il fera beau toute l’annee.

    • Par William7 (---.---.---.73) 3 mars 2009 14:59

      http://hussonet.free.fr/suplicbf.pdf

      Supprimer les licenciements. On est d’accord ou pas, mais au moins on reconnaît que c’est une argumentation construite. Une opinion politique enfin.

    • Par Hieronymus (---.---.---.65) 3 mars 2009 16:19
      Hieronymus

      @u serenissime sage antique
      vous avez raison, cet article est completement nul ..
      il ne sert absolument a rien de denoncer l’aberration profonde des theses "trotskistes"
      et la catastrophe absolument dramatique vers laquelle Besancenot nous entrainerait
      si le NPA et son leader connait un certain succes
      c’est uniquement la faute a la crise et aux debats internes du PS
      au contraire encourageons nos concitoyens a voter pour les utopistes en politique

    • Par del Toro (---.---.---.240) 3 mars 2009 16:34
      del Toro

      et la catastrophe absolument dramatique vers laquelle Besancenot nous entrainerait
      si le NPA et son leader connait un certain succes

      Ah ouais ? Pourquoi ? On est pas dans la catastrophe là ? Des milliards et des milliards foutent le camp et c’est un p’tit facteur un peu décidé qui vous fait peur ?


    • Par Hieronymus (---.---.---.65) 3 mars 2009 17:01
      Hieronymus

      @u taureau iberique
      Ah ouais ? Pourquoi ? On est pas dans la catastrophe là ?
      m’est idee qu’il y a catastrophe et catastrophe et que vous ne savez pas de quoi vous parlez
      vous avez deja vecu sous un regime totalitaire, le cambodge de Polpot, la russie Stalinienne, la chine de Mao ?
      ceux qui pretent une oreille complaisante au chant des sirenes d’un Besancenot sont des inconscients

    • Par del Toro (---.---.---.240) 3 mars 2009 17:08
      del Toro

      vous avez deja vecu sous un regime totalitaire, le cambodge de Polpot, la russie Stalinienne, la chine de Mao ?

      J’imagine que vous, c’est oui (sans doute par la force de l’ésotérisme qui va au-delà de l’espace et du temps).

      Je vous suggère un nouveau pseudo : Highlander. Qu’en pensez-vous ?

    • Par Emile Red (---.---.---.24) 3 mars 2009 17:10
      Emile Red

      Il est vrai que nous vivons dans un exemple de démocratie, où toutes libertés, égalités et fraternités sont respectées.

      Bisounoursland en Sarkosie

    • Par Emile Red (---.---.---.24) 3 mars 2009 17:14
      Emile Red

      M’est avis qu’il aurait du mal à soulever l’épée.

      C’est incroyable la couardise de la société Française, cette société qui osa la révolution, la commune, 36 ou mai 68, on en arrive à se dire que nos cimetières sont peuplés de mythes. 

    • Par Hieronymus (---.---.---.65) 3 mars 2009 17:55
      Hieronymus

      @u Toro
      qd vous etes a court d’arguments vous repondez a cote
      ca commence a sentir le trollage, je vous laisse

    • Par jacques (---.---.---.149) 3 mars 2009 20:01
      jacques

      le cambodge c’est mal, l’indonésie de suharto c’est bien.Cuba c’est mal ,haïti c’est bien .J’adore les idées simples.

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 15:20

      @ del toro

      Oui, c’est vrai que le monde attend Besancenot pour resoudre la crise. Avez-vous conscience de l’influence de la France a l’etranger ?

      RIEN

      Allez a l’etranger ( USA, Canada, Chine, Japon, Coree du sud, Thailande) pour vous en rendre compte. La liste des pays n’etant pas limitative, meme en Suisse non francophone, l’influence de la France est minime.

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 3 mars 2009 11:23
    LE CHAT

    Le facteur reste la seule voix du monde prolétarien face à la domination sans partage des puissance de l’argent .Il est médiatique , et c’est sa force quand le Ps est en panne de leadership et de programme et
    et perçu par la classe ouvrière comme complice du sytème qui les opprime .
    le NPA a au moins le mérite de s’opposer , m^me si c’est avec beaucoup de démagogie , sachant qu’il ne sera jamais au pouvoir .Il vaut d’ailleurs mieux qu’il ne le soit jamais , je partage le point de vue de l’auteur
    quand à la tendance totalitaire de cette mouvance quand elle est aux commandes .

    Le NPA , par ailleurs en prônant l’ouverture du marché du travail à tous les sans papiers , trahit ceux qu’il prétend défendre en offrant au patronnat la main d’oeuvre bon marché qui concurrence les français les plus démunis , non seulement sur l’emploi , mais aussi sur les prestations sociales et le logement !!!! smiley

    • Par Emile Red (---.---.---.24) 3 mars 2009 11:57
      Emile Red

      Ouvrir le marché du travail ne veut pas dire ne pas contrôler l’embauche et donc les contrats et salaires afférents.
      Quant à savoir si les trotskos sont totalitaires, n’ayant jamais ni pris ni eu le pouvoir nulle part, laissons leur le bénéfice du doute, d’un totalitarisme à l’autre qui sait, peut-être y gagnerions nous un poil de liberté.

    • Par Sébastien (---.---.---.130) 3 mars 2009 13:19
      Sébastien

      le NPA a au moins le mérite de s’opposer

      Mais non ! L’opposition ne vaut que si elle est constructive. S’opposer pour s’opposer c’est sterile. Le NPA n’a aucun merite. Et puis avec le projet de detruire le capitalisme, ils s’opposent a tout le monde de toutes facons. Donc doublement aucun merite.

    • Par Emile Red (---.---.---.24) 3 mars 2009 13:36
      Emile Red

      " ils s’opposent a tout le monde de toutes facons "

      Il y en a d’autres qui s’opposent à tout le monde et en vivent bien .... Ce n’est ni un argument, ni une analyse, juste un prout mouillé.

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 13:54

      Le NPA ne défend pas l’ouverture du marché du travail à tous les sans papiers (le marché du travail est déjà ouvert à tous les sans papiers de toute façon), mais la libre-circulation des individus partout dans le monde et l’égalité inconditionnelle en droits.

      Ca signifie aussi supprimer l’existence de "sans-droits" exploitable à mercie par le patronat pour leur opposer d’abord l’obligation d’appliquer le code du travail à TOUS leurs salariés, et ensuite des salariés unis par les mêmes droits et les mêmes conditions, afin de créer un rapport de force favorable aux salariés.
      Alors qu’à l’inverse le patronat cherche à diviser pour mieux régner.

      C’est le fameux slogan de la ligue en 68 "français, immigrés, même patron, même combat !"

    • Par bob (---.---.---.31) 5 mars 2009 15:34

      Comment pouvez-vous admettre une egalite de droit sans une egalite de devoir. Vos propos traduisent une recherche de l’inegalite. Pour un motif qui vous est propre, certaines personnes doivent avoir des droits sans avoir les devoirs y afferants. Dans la realite, on se retrouve avec un dumping social necessairement en defaveur des gens qui respectent la loi.
      Il est neanmoins vrai que l’anarchie a quelque fois flirte avec l’illegalisme. Ceci dit, les bobos ont davantage a perdre a favoriser ce mode d’action que les classes moyennes.
      De plus, si vous avez peut-etre raison sur la libre-circulation de tout le monde, vous admettrez que peu de coups de force ont ete mene contre des entreprises employant des clandestins. Cela est d’autant plus facheux que certaines d’entre elles sont tres en vue dans notre societe.
      Enfin, si la libre circulation des individus entraine plus de problemes que de solutions peut-etre n’est-ce pas une si bonne idee.

      Quant aux slogans de mai 68, lorsque l’on voit ce que sont devenu les gens qui en ont fait partie, on ne peut que rejetter cette escroquerie intellectuelle.

  • Par vincent p (---.---.---.168) 3 mars 2009 11:37

    Je ne suis pas un fervent admirateur de Besancenot, 

    Mais quand je lis ce genre de choses, je me demande si c’est vraiment ceux qui investissent peu, qui prennent guère de risques comme les ronds de cuir qui font mieux circuler les choses, les capitaux, l’argent ? On ne peut bien sur s’accaparer davantage des richesses que s’il y a davantage d’usuriers ou de gens peu vertueux sous votre coupe… Et l’on prétend être les seuls créateurs de richesses, d’univers et de vertus, de faux créateurs de richesses oui …

    Ce n’est pas non plus en payant très mal les autres, pour des marges bénéficiaires de plus, que les petites richesses circulent plus vite, que les investissements se font, que les petits survivent, que les produits se créent faute d’acheteurs. Mais qui sont vraiment les grands hypocrites à la base des révolutions ?

    Lorsqu’ils préfèrent d’abord débaucher, tourner la tête, s’en mettre plein les poches, que d’en montrer d’abord le bon exemple à la tête des sociétés. Vous les PDG et grands irresponsables de ce monde, avant de vous plaindre contre l’impôt de César ou du facteur maintenant, commencez donc par traiter et payer les hommes autrement dans vos sociétés, bandes d’hypocrites…





  • Par Bois-Guisbert (---.---.---.80) 3 mars 2009 11:40

    Olivier Besancenot, sous ses faux airs de gendre idéal est en réalité le dangereux représentant d’un parti politique extrémiste et révolutionnaire dont il faut particulièrement se méfier.

    Je ne le crois pas. Tout parti politique, peut-être en Europe entière désormais, qui est suspect de préférence étrangère dans le domaine ultrasensible de la surpopulation allogène est grillé d’avance...

    En outre, s’agissant des formations à prétentions révolutionnaires, il faut se souvenir que les masses ne marchent "dans la combine" qu’à la condition de croire que ce sera mieux après qu’avant la Révolution. Ce qui peut fonctionner avec des primitifs comme le montre l’exemple vénézuelien.

    En revanche, dans nos pays, presque tout le monde a compris que ce sera pire après qu’avant, puisque les partageux prendront un peu à ceux qui n’ont déjà pas beaucoup pour relever un peu le niveau de ceux moins que peu, à savoir les arriérés du tiers monde.

  • Par Candide (---.---.---.34) 3 mars 2009 11:43

    Que sait-on du Parti Capitaliste Français (PCF) dont le NPA, par antinomie, se déclare l’irréductible adversaire, voire l’ennemi ?

    http://www.agoravox.fr/article.php3...

  • Par non666 (---.---.---.116) 3 mars 2009 11:57
    non666

    "Rejetant l’idée de démocratie représentative"

    Je ne sais pas si le NPA rejète ce type de democratie, mais ce n’est pas si grave, puisque cela n’existe pas.... Ou avez vous vu que nos assemblées etaient "representatives" ?


    "....il ne comprend pas qu’on puisse lui reprocher d’avoir un certain Jean-Marc Rouillan encarté au NPA, lui l’ancien terroriste et meurtrier qui n’a jamais regretté ses actes. On choisit ses amis...."

    Idem à l’UMP ou le micro-timonier sur talonettes est au coté du CRIFJ chaque année et humilie la France en se rendant egalement aux assemblées du lobby juif a New York. On pourra rajouter aussi son regret de "l’arrogance française" devant son copain Bush...


    En fait je ne me moque meme plus.
    Je constate simplement que vu la crise du "capitalisme" actuel, vu les pratiques revendiquée de ce capitalisme et ce qu’il provoque aujourd’hui, la seule chose qu’on puisse dire et que l’effondrement du communisme a peut précédé de seulement 10 ans celui de son frère ennemi capitaliste... ;
    Les communistes , trosko-machin chose ou autres ne vendent desormais plus un modele si risible que cela, vu la situation.

    Se battre pour Dantzig ?
    Surement pas.
    Se battre pour defendre les potes de Sarkozy, les speculateurs , les chanteurs emmigrés a Gstadd , encore moins.

    Meme LePen parait désormais sympatique avec l’avantage que lui, ne s’est pas encore trompé...economiquement.
    Bon OK, la je charrie un peu, puisqu’il est en rupture avec martinez et les economites "serieux" du FN, mais bon, est ce encore une reference ?
    La racaille du FMI, de la commission de bruxelles et de l’UMp essait de nous pousser vers un monde ou nous renoncerions a toujours plus de nos controles democratiques pour les confier a des instances apatrides (OMC,FMI, Fed, BCE , banque mondiale....)

    Quelle diffrence avec les rouges que vous denoncez ?
    Presque rien, au fond.
    On attends desormais tous que cela pète.
    Mais aujourd’hui encore, je suis bien incapable de vous dire dans quel camps seront mes victimes....

    ....il y aura quand meme beaucoup d’elu UMP et PS, c’est sur ! mais en dehors de ça...

    Alors capitalisme contre communisme, je crois que ce debat est un peu depassé.
    La France et son "ancienne " economie "mixte", cela ne marchait pas si mal, dans le fond.
    Mais la racaille au pouvoir actuellement est elle credible dans ce modele la ?
    Non opportuniste, le nain ne fait que se trahir lui-meme 100 fois par jour.
    Quelque soit la solution, elle ne peut passer par lui.

    Alors ecoutons ces amusants trotskistes qui ont au moins quelquechose a dire qu’il ne changeront pas au prochain sondage, EUX !

    • Par appoline (---.---.---.48) 3 mars 2009 12:53
      appoline

      @ Non,
      En parlant de Bush, j’ai fait quelques recherches sur Prescott ; on dirait que l’asticot a bien mis la main à la poche pour financer l’armement allemand pendant la deuxième guerre mondiale. Quand on décortique un peu ce ramassis qui sort de chez les skulls, on s’aperçoit que tout continue sur la même lignée, c’est la raison pour laquelle Sa Petitesse frétille dès qu’on lui parle du nouvel ordre mondial. Gare, car les objectifs que les illuminatis avaient pour la première et deuxième guerre, n’ont pas quitté leurs esprits malades.

    • Par Ian (---.---.---.229) 3 mars 2009 16:11

      Faut-il rappeler également que les mêmes qui s’émeuvent de voir Rouillan rentrer dans un parti politique après 22 ans de prison, sont ceux qui ont permis par exemple à Maurice Papon de devenir préfet sous De Gaulle (responsable du massacre de Charonne) puis ministre sous Giscard, sans même être passé par la case prison ?

      Pourtant Rouillan est un sacré amateur face à Maurice Papon. Une poignée de victimes face à des centaines et des centaines de victimes. Mais apparemment, tous les morts n’ont pas la même valeur. D’un côté des patrons, de l’autre des Juifs et des communistes. Tout est dit.

  • Par sisyphe (---.---.---.137) 3 mars 2009 12:14
    sisyphe

    Houla !
    Vous rendez compte, Mâme Michu : un RE-VO-LU-TIO-NNAI-RE !!!!!! smiley
    Qui voudrait tout changer !!!!!
    Comme si on avait pas assez de soucis comme ça !

    Comme je dis toujours ; quand on voit c’qu’on voit, et qu’on entend c’qu’on entend....
    ... on est bien content de penser c’qu’on pense !

    Le niveau des articles est de plus en plus brillant sur AVox : mazette !!

  • Par Traroth (---.---.---.125) 3 mars 2009 12:20
    Traroth

    Article illisible. A la cinquième affirmation gratuite qui n’engage que son auteur, on va voir ailleurs si quelqu’un d’autre n’aurait pas, des fois, quelque chose d’intéressant à raconter...

    "Olivier Besancenot(...) est en réalité le dangereux représentant d’un parti politique extrémiste et révolutionnaire dont il faut particulièrement se méfier" : Démonstration ? Explication ? Néant.

    "il convient d’appréhender le NPA(...) comme étant l’héritier de toute la tradition antidémocratique de cette mouvance" : Démonstration ? Explication ? Néant.

    "Chavez n’est rien d’autre qu’un dictateur en puissance dont la politique mène son peuple à la misère et l’exploitation plus que toute entreprise capitaliste ne le ferait jamais" : Démonstration ? Explication ? Néant.

    Et ça continue, encore et encore. L’auteur partant du principe que ce qu’il dit est parole d’évangile, pourquoi se fatiguer à essayer de justifier ses affirmations, n’est-ce pas ?

    Un terme saillant, quand même : l’auteur définit le libéralisme économique comme la "liberté économique", même s’il affirme être pour une "réglementation" du marché, pour être politiquement correct en cette période de crise. smiley
    On comprend alors beaucoup mieux sa pensée. Simplement un libéral de plus, essayant en vain d’avancer masqué. Le libéralisme, c’est la liberté telle qu’on la trouve dans la jungle. La liberté de manger ou d’être mangé...

    • Par JahRaph (---.---.---.65) 3 mars 2009 14:41
      JahRaph

      J’ai écrit mon premier article sur Agoravox le 26 Février, et je n’ai toujours pas de réponse de la part d’Agoravox sur la publication ou non de mon article.

      Pouvez-vous m’indiquer si cela est habituel ? Combien de temps cela leur prend-il pour valider ?

      Merci d’avance pour votre réponse (en bleu biensûr !)

  • Par tchoo (---.---.---.148) 3 mars 2009 12:23

    @ l’auteur,
    dès que vous avez un moment, posez vos lunettes en peau de saucisson, vous verrez cela ira beaucoup mieux ! smiley

  • Par loco (---.---.---.85) 3 mars 2009 12:28

    Le dangereux facteur et ses trois petits "pourcents"
    le socialisme (pas le trostkisme jamais érigé en gouvernement, mais c’est juste pour la précision) a échoué...... j’imagine que vous proposez au contraire que le capitalisme réussit. Ce n’est qu’une question d’appréciation, laquelle est directement liée à la fenêtre de laquelle on contemple le monde (ce qui suppose deja qu’on en ait une), de la hauteur à laquelle elle se situe, et du paysage sur lequel elle s’ouvre. Content que votre position vous donne ce plaisir.
    démocratique et social..... vous juxtaposez les deux. Le capitalisme, qui refuse la démocratie dans l’entreprise (et diabolise l’idée d’autogestion) refuse les charges, et donc de fait le social, votre attelage ici est juste. L’électorat (rien de grave encore, 3%), si l’on se refuse à considérer la France comme non-démocratique, mesure bien la destruction du "social" mise en oeuvre par la "démocratie", et tend à les voir de plus en plus comme cette paire d’ânes attachés ensemble mais qui tirent chacun à l’opposé de l’autre.
    Le danger du "facteur" n’est pas dans sa personne, ni dans ses propos, mais dans l’exercice même de son métier, qui consiste à gaver les boîtes aux lettres de publicité inabordables, de factures et de leurs relances, de recommandés , de mises en demeure........... dont il n’est pas l’auteur ! 

  • Par wesson (---.---.---.183) 3 mars 2009 12:42
    wesson

    c’est quand même un comble, chaque fois que la bourse prends 4% dans les dents en une seule séance, nous avons le lendemain un article crétin qui nous réexplique que les mecs de gauche bouffent les enfants au petit déjeuner !

    Voici donc un article à la fois bête et méchant, à peine une tribune d’un idiot du village qui a peur pour ses placements boursiers.

    j’ai bien apprécié aussi "lantidémocratisme" que notre auteur patibulaire décerne à Besancenot. A relier à ce que des penseurs comme Milton Friedman ou Friedrich Hayek disaient de la démocratie : Ceux-là ont dit que une dictature libérale était bien mieux qu’une démocratie sociale. L’auteur est dans le parfait prolongement de cette pensée, si toutefois il appréhende ce que cela veut dire en dehors de son univers ou il voit les salopards rouges partout.

    Article nulllissimme.

  • Par Avallis (---.---.---.15) 3 mars 2009 12:44
    Avallis

    Olivier Besancenot ... Il m’a toujours fait penser a un truc bizard, un peu comme le monstre du Loch Ness mais en plus stupide ...

    Il n’y a vraiement qu’en France qu’on a encore des arrieres d’extremiste de gauche de cette sorte. Il y a bien des travaillistes un peu partout mais la ... C’est exceptionnel quand meme. Le plus triste c’est que plus il sort d’aneries et plus il est ecoute smiley
    Je suis en peine d’imaginer un partie pro-capitaliste extremiste en France ... Il se ferait dynamiter dans l’heure de sa creation.

    Avec en plus l’image de Ernesto Guevara en fond sur la photo, c’est le bas de la misere. Il a jamais vu comment les gents sont heureux a Cuba ? A ce compte la si de Villiers se baladait avec des icones de Jeanne D’Arc il serait taxe de moins que rien.

  • Par sisyphe (---.---.---.137) 3 mars 2009 12:48
    sisyphe

    En tout cas, si ça peut rassurer l’auteur, il y a un facteur dont il n’a absolument rien à craindre ; c’est le facteur g !
     smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

michel


Voir ses articles

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires