• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > BHL : si la Libye m’était contée ou la chancelante statue du (...)

BHL : si la Libye m’était contée ou la chancelante statue du commandeur

Si le ridicule philosophique tuait, Bernard-Henri Lévy serait mort et enterré depuis ce jour où, croyant très sérieusement assassiner Kant, il ressuscita des seules limbes de l’imaginaire littéraire le plus loufoque, sans même le savoir de surcroît, un certain Jean-Baptiste Botul.
 Mais voilà, BHL, qui aime la surenchère médiatique et le défi historique, a fait mieux ces derniers jours : c’est au registre cinématographique du burlesque qu’il touche carrément, avec un rare génie de la mise en scène, dans ce Serment de Tobrouk censé faire la lumière, par-delà celle qui n’est là que pour éclairer sa propre personne, sur cet événement majeur qu’est la récente guerre de Libye.
 Pensez : pas un seul plan dans ce film, à de très rares exceptions près, où il n’apparaisse pas, en complet veston noir et sa chemise blanche immaculée, comme trônant, dissimulé derrière ses lunettes de star, au-dessus de ce carnage où périrent, toutes factions confondues, des milliers de vies humaines !


 BHL, c’est la chemise en soi(e) : des bataillons d’hommes et de femmes sacrifiés sur l’autel de sa gloire, il n’en a pas vraiment cure. Probablement ne sont-ils même, pour ce très dogmatique idéologue qui flirta naguère avec un stalinien nommé Pierre Victor, mieux connu aujourd’hui sous le plus acceptable nom de Benny Lévy, que les douloureuses mais inévitables victimes collatérales de ce « grand cadavre à la renverse » nécessaire, de mémoire sartrienne, à toute révolution.
 La guerre, du reste, BHL l’aime passionnément, contrairement à ce qu’indique le très malrusien titre, La Guerre sans l’aimer, de son « Journal d’un écrivain au cœur du printemps libyen ».
 Que ferait-il d’ailleurs sans elle, maintenant qu’elle est devenue, au niveau éditorial, son principal fond de commerce ? Même le célèbre et très exclusif Festival de Cannes, malgré ses embruns d’ambre solaire, n’a pas pu résister à ce narcissique appel du grand large libyen ! 
Pensez, là encore, au seul titre de son avant-dernier livre, celui-là même où il se prit les pieds dans le tapis rouge, qui n’était pourtant pas celui des marches du fameux palais du cinéma cannois, de l’inénarrable Botul : De la guerre en philosophie !


 BHL, qui ne doute décidément pas de cet immense pouvoir que lui confère son ego hypertrophié, y écrit, sans rire, textuellement : « Philosopher contre Hegel et les néo-hégéliens. Philosopher contre l’interprétation pré-Bataille, et pré-Collège de sociologie, de la politique de Nietzsche. Philosopher contre le néo-platonisme (…). Philosopher contre Bergson et son avatar (…) deleuzien. (…). Philosopher contre Badiou. Philosopher contre la gidouille Zizek. ». Rien que ça !
 BHL, en ce « portrait du philosophe en guérillero et en voyou » (on ne le lui fait pas dire) précise, plus radical encore et même un tantinet méprisant (car ce « bon chic bon genre » de Neuilly immigré à Saint-Germain-des-Prés ose, tel l’effronté qu’il est, vraiment tout) envers ses confrères : « Philosopher pour nuire à ceux qui m’empêchent d’écrire et de philosopher. Philosopher pour empêcher, un peu, les imbéciles et les salauds de pavoiser. »
 Ô le méchant ! Mais que BHL se rassure : il n’y a que lui qui, pour le coup, « pavoise », fût-ce en ce funeste cas sur les morts de Libye, à l’horizon de sa très approximative et, pour tout dire, médiocre « nouvelle philosophie ».


Mais le pire, en cette lamentable affaire, c’est que BHL, d’autant plus exalté qu’il triompha naguère aussi à Sarajevo, aime récidiver.
Je me souviens, à ce propos, de ce que Michel Field avait déjà dit, dans sa chronique d’Info-Matin du 3 juin 1994, concernant cette véritable œuvre de propagande (pour reprendre là les mots d’Alain Juppé, alors Ministre des Affaires Etrangères), qu’était aussi son film Bosna ! : « Ainsi donc, Bernard-Henri Lévy aura-t-il réussi l’impossible : faire ricaner à propos de la Bosnie. (…) Tout est indigne : l’incohérence des paroles et des actes, l’utilisation cynique de l’appareil médiatique (…), la caricature de la figure de l’intellectuel et de son engagement. (…). Cette impudeur à se servir d’une guerre pour poser en Malraux, en pastichant son lyrisme épique faute de s’inspirer de son courage physique, ces palinodies devant les objectifs à seule fin de croire, et surtout de faire croire, que l’histoire passe par soi ; cette pathologie du narcissisme sur fond de morts et de décombres… Tout cela soulève le cœur. A l’heure où des patrons sont mis en examen pour détournements de fond, qui mettra en examen (de conscience) certains intellectuels pour détournement de cause ? »
Cette tribune, Field, devant tant d’indécence, l’avait judicieusement intitulée Mise en examen (de conscience). Le problème, c’est que Lévy, qui de l’antique sagesse philosophique ne connaît que le moderne vernis médiatique, n’a jamais appris la leçon.


Le motif de cette incapacité quasi congénitale à saisir une réalité objective, sinon à travers l’obsédant et encombrant prisme de son moi le plus subjectif ? Une utopie, probablement : obnubilé par le désir fou d’entrer dans l’Histoire, se rêvant perpétuellement en Malraux ou en Gary (à défaut de pouvoir rivaliser avec Sartre ou de se comparer à Camus), il n’aura cessé, foulant et broyant pour cela la philosophie à ses pieds, de façonner le Réel, plus encore que de travestir le sens même de cette Histoire, à sa propre et seule (dé)mesure. Les anciens Grecs appelaient cela l’hybris : moteur, certes, du génie, mais alibi, aussi, de l’orgueil, ce péché suprême pour l’intelligence, et donc antichambre surtout, lorsqu’il n’est pas contrôlé, de la déraison… la pire des tares, en philosophie !


Bref : à trop vouloir se construire sa propre statue devant l’Eternel, BHL n’aura fait finalement qu’en détruire, au fil de ses livres comme de ses films, le socle même. Plus besoin, dès lors, de la déboulonner : il vient de le faire tout seul et définitivement, avec cet infatué mais pathétique Serment de Tobrouk, comme un grand qu’il ne sera jamais.
Je l’ai déjà dit ailleurs : BHL en Libye, c’est le narcissisme guerrier. Il s’y mire tellement, en ce beau miroir, qu’il finit par s’y éblouir, le pauvre, plus encore qu’il n’aveugle, par cet incongru et quasi obscène reflet de sa seule personne, ses contemporains. Mais c’est surtout, aujourd’hui, la chancelante statue du commandeur !


Il est plus à plaindre que les Libyens eux-mêmes, dont le sort sera pourtant bien peu enviable, dans un futur proche, sous l’abominable et très rétrograde charia que les amis de BHL, tous issus de l’ancienne nébuleuse du CNT, sont en train de leur concocter de main de nouveaux maîtres.
Mais, de cette tragédie à venir pour un peuple tout entier, BHL s’en moque à présent : Tripoli vaut bien, sinon une messe cathodique, du moins une consécration, fût-elle pas très catholique, sur la Croisette.
Ah, que je ris de me voir si beau en ce miroir !

DANIEL SALVATORE SCHIFFER*

*Philosophe, auteur de « Critique de la déraison pure – La faillite intellectuelle des ‘nouveaux philosophes’ et de leurs épigones » (François Bourin Editeur).


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (34 votes)




Réagissez à l'article

28 réactions à cet article    


  • escudo escudo 13 juin 2012 11:24

    Excellent texte !

    BHL c’est la honte pour la France et une injure a la philosophie ! 

    • Txotxock Txotxock 13 juin 2012 11:49

      D’un autre côté c’est trop facile de s’attaquer à Bernard Henry Lévy.


    • Nomade 14 juin 2012 14:33

      On ne s’attaque jamais assez à BHL !


    • cancrela 13 juin 2012 11:51

      Je sens comme un relent nauséabond d’anti sémitisme.
      BHL est et restera dans les siècles à venir un des plus grand phylosophe de tous les temps.

      De plus, c’est un homme digne, courageux et modeste.

      Méditez un peu sur cette vidéo :

      http://www.youtube.com/v/-d7I5xNIYsA&fs=1&source=uds&autoplay=1


      • cancrela 13 juin 2012 12:49

        Petite explication

        - phylosophe : ça n’existe pas
        - anti sémite : celui qui ne partage pas une idée d’un Juif
          : celui qui n’approuve pas la politique d’Israel


      • lowner 13 juin 2012 13:03

        Rien à dire votre commentaire bien dans l’ air du temps démontre le manque de culture ou cache un infecte sioniste . Défendre la plume(BHL rédacteur des discours de Benyamin Nétanyahou)
         des fascistes Israéliens et le représentant de la collectivité organise la plus ségrégationniste en France , seule à prôner la pureté du sang .


        D’ ailleurs je vous propose de connaitre au moins les mots que vous employez .

        Sémite : 

        Les Sémites sont l’ensemble des peuples utilisant ou ayant utilisé les langues sémitiques. 

        La région d’origine des Sémites est inconnue. Certains la situent en Asie du Sud-Ouest, d’autres en Arabie. Les témoignages archéologiques montrent que les peuples parlant une langue sémitique étaient dispersés en Mésopotamie avant l’établissement d’une culture urbaine dans la région ; on pense que plusieurs vagues de nomades sémites, dès les temps préhistoriques, ont traversé successivement les déserts arides de l’Est pour rejoindre le Croissant fertile. Aujourd’hui, les Sémites (essentiellement des Arabes) sont concentrés au Proche-Orient et en Afrique du Nord. 
         
        « Ce que la bouche s’accoutume à dire, le coeur s’accoutume à croire » 
        Baudelaire 



      • cancrela 13 juin 2012 13:12

        Je vous remercie de cette précision, je pensais benoitement que c’étaient simplement les descendants de Sem, mais à y regarder de plus près c’est sensiblement ce que vous dites.


      • lowner 13 juin 2012 13:14

        Oupsssss , Mea-culpa , je suis pas du midi smiley


      • Scuba 13 juin 2012 15:59

        @ cancrela
        C’est votre commentaire qui pue. On peut critiquer quelqu’un sans devoir se soucier de sa religion ou de sa couleur de peau. L’auteur ne fait d’ailleurs aucune allusion à la religion de BHL dans son article. Insister sur le « côté juif » de BHL ne traduit que votre vision raciste et xenophobe du monde, où tout se juge selon la religion et la couleur de peau des gens !

        quant à votre commentaire :
        BHL est et restera dans les siècles à venir un des plus grand phylosophe de tous les temps. De plus, c’est un homme digne, courageux et modeste

        je préfere le prendre au second degré, tellement il est ridicule !!


      • cancrela 13 juin 2012 16:42

        @scuba
        Tu ne vois que ce que tu aimerais voir.


      • agent orange agent orange 13 juin 2012 12:32

        Schiffer, il y a une place pour vous dans le caveau de BHL... !


        • Furax Furax 13 juin 2012 13:40

          Ce bouffon grotesque, omniprésent sur les médias, est à la principale cause de la montée de l’antisémitisme en France. A lui tout seul !!!


          • lloreen 13 juin 2012 14:32

            A l’auteur
            Je suis entièrement d’accord avec votre analyse du personnage.Le grand malheur étant qu’à cause de ce genre de déséquilibré et de nombreux autres du même type, des milliers innocents meurent à travers le monde.


            • wesson wesson 13 juin 2012 14:46

              Bonjour l’auteur, 


              à l’heure des comptes pour l’oeuvre considérable de BHL « le serment de Tobrouk », nous avons en 1ère semaine 1475 entrées pour 15 salles, soit une moyenne de 98 entrées par salle par semaine. si on comptes une dizaine de séances sur la semaine, ça fait moins de 10 personnes par séance.

              sur paris, on évoque même une moyenne de 6.5 spectateurs par copie !

              Autrement dit, probablement le four le plus mémorable de BHL, qui n’en est pourtant pas dépourvu, et probablement qualifié pour une entrée directe au classement de nanarland en compagnie de ses films qui y figurent déjà. 

              • soimême 13 juin 2012 14:52

                BHL c’est un Robespierre international, une honte du genre humain !


                • citoyenrené citoyenrené 14 juin 2012 10:04

                  vous faites insulte à Robespierre :

                  Robespierre :

                  - abolition de l’esclavage
                  - prix maximum pour les denrées de 1ere nécessité
                  - suffrage universel
                  - abolition des droits féodaux
                  - interdiction de l’agiotage
                  - interdiction de la spéculation, de l’accaparement sur les récoltes

                  cf formidable conférence de l’historien Henri Guillemin

                  http://cdsweb.cern.ch/record/902811


                • soimême 15 juin 2012 12:12

                  Devant la Convention, Maximilien de Robespierre, qui préside en dictateur le Comité de Salut Public, autrement dit le gouvernement du pays, justifie la Terreur avec des mots terribles : « La Terreur n’est pas autre chose que la justice prompte, sévère, inflexible ! » Il convainc les députés de voter le décret du 22 prairial. C’est le début de la Grande Terreur à Paris comme dans les départements où les représentants en mission répriment les menées anti-révolutionnaires avec plus ou moins de zèle

                  http://www.herodote.net/histoire/evenement.php?jour=17940610&ID_dossier=18

                  Je n’es pas besoin de le salir, il c’est salir lui même !


                • calimero 13 juin 2012 15:10

                  Il n’y a qu’à l’écouter parler pour voir la fatuité du personnage. Il n’a de cesse de se comparer aux plus grands : dans son discours le sens de l’histoire, l’avenir de la philosophie, l’excellence de la littérature ne s’articule ni ne se conçoivent hors de sa propre personne. 

                  Nul doute que ce pantin du bling-bling intellectuel, produit de consommation culturelle n’existant que dans le cadre d’une sous-culture médiatique de masse, n’est qu’une star artificielle qui finira aux poubelles de l’histoire.


                  • xray 13 juin 2012 16:06


                    BHL est un grand serviteur des marchands d’armes. C’est un opportuniste toujours prêt à justifier une guerre. 

                    Le tissage des mots pour la confection du prêt-à-croire. 
                    /echofrance36.wordpress.com/2008/10/29/unesco/">http://echofrance36.wordpress.com/2008/10/29/unesco/ 



                    • paul 13 juin 2012 17:03

                      Comment ce type a pu présenter son doc...ce nanar sur tous les plateaux de télé et de radio ?
                      C’est même la honte pour ceux qui le reçoivent, osant à peine égratigner son brushing .
                      La réponse, c’est son réseau et la connivence dans les médias .
                      Ceux qui doutent encore de ces connivences, ce lien :

                       www.arretsurimages.net/contenu.php ?id=3737 


                      • OMAR 13 juin 2012 19:09

                        Omar 33

                        D.SS :« BHL, qui ne doute décidément pas de cet immense pouvoir que lui confère son ego hypertrophié,... »

                        Normal quand tous les médias se le disputent en l’invitant ou parlant de lui pour n’importe quel motif ou occasion.....

                        Même vous, D.SS, vous en avez fait, un certain moment, votre mentor, pour ne pas écrire , idole...

                        Et Sarko, qui avait placé ce Serpent de Tobrouk, plus haut que ses ministre de la défense et des affaires étrangères....

                        Même Flamby veut le suivre pour flamber la Syrie...

                        BHL ? : « La fourberie, sans la pub » .


                        • legrind legrind 14 juin 2012 08:00

                          France-Culture, Canal +.. France2.. tous ses médias lui ont fait de la lèche à l’occasion de la sortie de son dernier chef-d’oeuvre.


                          • captain beefheart 14 juin 2012 09:07

                            Oui,apparemment BHL peut falsifier ,inciter à la haine ,il est toujours présenté comme philosophe sur FranceCulture.


                          • kriké 14 juin 2012 08:26

                            tous les acteurs du films ont été assassinés
                            les décors gratuits ansi que les costumes, pas de maquilleuses
                            de cadavres ni effet spécial, un film financé par des états
                            au profit d’un individu.
                            c’est très économique

                            complètement immorale et dément, la société du spectacle dans toute son
                            horreur.


                            • xmen-classe4 xmen-classe4 14 juin 2012 08:43

                              on a bien fait d’aller en lybie.


                              et BHL serra peut être seulement compris après sa mort par ses contemporains.
                              je prefere filkenkraut c’est plus festif.

                              • latortue latortue 14 juin 2012 08:59

                                le film de BHL est un bide comme tout ses films a cannes seulement 20 personnes ont assisté a la projection

                                le 21 Fevrier 2011 le secrétaire général de la ligue libyenne des droit de l’homme, le Dr Sliman Bouchuiguir, avait été à l’origine d’une pétition avec l’organisation UN Watch et la National Endowment for Democracy. Cette pétition est signée par plus de 70 ONG. Puis, quelques jours plus tard, le 25 Février 2011, le Dr Sliman Bouchuiguir s’est rendu au conseil des droits de l’homme des nations unies afin d’y exposer les allégations concernant les crimes du gouvernement de Mouammar Kadhafi. ’’Allégation pourquoi ’’ car cela ne reposait sur aucune preuve, rien n’a été contrôlé .Ces allégations émanaient tout simplement du CNT dont certains membres faisaient partie de la ligue Libyenne des droit de l’homme .

                                Ali Zeidan est le porte parole du CNT les ministres membres du CNT sont des membres de la ligue des droit de l’homme donc ce sont eux qui ont manipulé tout le monde ,y compris BHL qui s’est fait tout simplement et encore une fois roulé dans la farine ,et imbu de sa personne trop content de faire parler de lui , a foncé tête baissée sans prendre non plus la peine de vérifier ces allégations ,il est parti présenté le CNT à Paris à Sarkozy .Je ne sais pas ce qu’il s’est passé à cette réunion mais toujours est- il que le résultat est que des résolutions ont été mises en place et la guerre a commencé

                                Il aura fallu attendre le 12 septembre pour que l’association Survie, fer de lance du rejet du néocolonialisme français en Afrique, daigne écrire ce qu’est cette guerre, près de six mois après le début des bombardements. Les mots sont justes, « si l’opinion française, tous partis politiques confondus, s’est laissée prendre à cet amalgame grossier, l’opinion africaine, quasi unanime mais inaudible, ne s’y est pas trompée. Elle qui a vu dans les interventions en Côte- d’Ivoire et en Libye une entreprise de reconquête impérialiste » .

                                Les prétendus objectifs humanitaires de la guerre ont détourné l’opinion publique des véritables causes de l’agression libyenne : pétrole, eau, richesses africaines constituent bien, parmi d’autres, les réels enjeux de cette guerre coloniale. Le mythe de la protection des civils ne tient plus une seconde face à l’observateur attentif. Comme l’écrivent 14 députés communistes et apparentés en aout 2011, « le mythe de la protection des civils a fait long feu. La manipulation consistait à faire croire à l’imminence d’un bain de sang en Cyrénaïque et à une répression sans nom de la part des forces de Mouammar Kadhafi. Or, comme l’écrivait l’Humanité depuis Benghazi, les responsables hospitaliers de cette ville ont comptabilisé 250 morts suite à la répression. Un chiffre n’ayant rien à voir avec les milliers de morts annoncés ! Un rapport livré par une spécialiste d’Amnesty International ayant passé plus de 3 mois en Libye, confirme que « le nombre de morts a été grandement exagéré ». Les 20 et 21 mars, la chaîne d’information al-Jazira affirmait que « les avions et les hélicoptères de Kadhafi bombard(aient) Tripoli, secteur par secteur, faisant des centaines de victimes ». Pourtant, d’après les témoignages recueillis sur place, « de tels bombardements n’ont pas eu lieu ». « Dans un quartier du centre, on nous montre un immeuble que l’aviation de Kadhafi aurait bombardé, et dont il ne restait plus rien selon Al-Jazira. Mais l’immeuble est intact » (France Soir du 9 avril). Comme les « armes de destruction massives » en Irak, la « protection des civils » n’a donc été que le prétexte de cette guerre, elle n’en constitue pas le mobile » .

                                http://laguerrehumanitaire-lefilm.tumblr.com/


                                • xmen-classe4 xmen-classe4 14 juin 2012 09:05

                                  à propos de philo.
                                  c’est beaucoup de méta - mathématique, la philosophie.
                                  les mathématiciens pensent que ce n’est pas pour eux tout comme les philosophes.

                                  • Diidier 16 juin 2012 17:16

                                     Nous aussi nous avons notre Paris Hilton 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès