• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Brésil : non à la dictature du foot

Brésil : non à la dictature du foot

Mercredi 19 juin à Zurich, le président de la Fifa, Jérôme Valcke, déclarai :"Je vais dire quelque chose de fou, mais un moindre niveau de démocratie est parfois préférable pour organiser une Coupe du monde."

En effet, aux dire du président de la Fifa, démocratie et football ne font pas bon ménage. Outre les pertes en gains financiers que font perser un peuple en colère qui réclame que l'investissement gouvernemental porte sur les services publiques, notement le bus, le constat qui consite à dire que le football et la démocratie sont antinomique à plus de sens qu'il ne semble.

Dans un monde où la dictature douce ou le soft power domine les masses, il convient de souligner le fait que le football en tant que divertissement est l'ennemi de la liberté. Déja au 5ème sciècle après JC, Juvénal ,un poète romain, dénonçait le " Panem et circences" mis en place par l'oligarchie romaine pour éviter les rébellions des esclaves. Depuis, avec l'idéal révonutionnaire français, il semble que cet aspect du système de contrôle des masses ai été mis de côté des analyses révolutionaires.

Mais, au brésil, c'est bien ce système de contrôle qui ne tiens plus. Dans le pays qui à gagné le plus de coupe de monde dans l'histoire, il semble que la sacralisation du foot ne soit plus un frein aux revendications populaires. Au contraire, c'est en constatant les sommes colosalles investies par le gouvernement Brésilien dans la future coupe du monde que le peuple c'est soulevé face à cette irrationalité institutionelle. Le football passe après les prix des tickets de bus !

Pourtant, en y regardant de plus près, les féru d'histoire du foot brésilien, ne seront pas insensible au fait que ce sont des joueurs de football, qui ont participé à mettre fin à la dictature militaire en promouvant la démocratie.

Socrates, le philosophe du ballon rond, tel un spartacus des temps moderne, avait réussi à rendre le football, alors outil de contrôle des masses, en un catalyseur de changement face à la dictature.

Inspiré de son homologue grec d'il y a 2000 ans, Socrates utilisait sa notoriété pour transmettre ses idéaux progressistes et non pour gagner de l'argent gràce aux sponsors. il disait :« avec plus de liberté, de joie et de responsabilité. Nous étions une grande famille, avec les épouses et les enfants des joueurs. Chaque match se disputait dans un climat de fête. […] Sur le terrain, ils luttaient pour la liberté, pour changer le pays. Le climat qui s’est créé leur a donné plus de confiance pour exprimer leur art ».

Aujourd'hui, au brésil comme ailleur, les niveau de rémunération des joueurs de foot laisse sans équivoque quant à leur soumission face aux puissances de l'argent. Fini le temps de la démocratie corinthienne. Les footballeur qui marche sur les millions, tel Lionel Messi, ne se comprote pas mieux que nos chèrs Cahuzac et autres politiciens. 

Nulle surprise que du sommeil de la raison, des monstres tels la Banque JP morgan, réitèrent des propos inédit depuis les années 30. Dans un document intitulé : " « L’ajustement de la zone euro – bilan à mi-parcours. » celle-ci explique qu'il faut imposer des réformes politiques afin de supprimer l'opposition aux politiques d'austérité, faites au nom des banques : "Les systèmes politiques autour de la périphérie affichent de manière typique les caractéristiques suivantes : des dirigeants faibles ; des Etats centraux faibles par rapport aux régions ; une protection constitutionnelle des droits des travailleurs ; des systèmes recherchant le consensus et qui encouragent le clientélisme politique ; et le droit de protester si des modifications peu appréciées sont apportées au statu quo politique. Les lacunes de cet héritage politique ont été révélées par la crise."

Ainsi, force est de constater que la Fifa et la banque JP morgan s'accordent pour dire que l'expression du peuple par et pour le peuple est une mauvaise chose. L'europe qui subit la dictature du foot et la dictature financière, doit donc s'inspirer du modèle Brésilien et dire non ! çà suffit ! Non à la dictature de l'austérité, non à la dictature du foot !


Moyenne des avis sur cet article :  4.8/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • robert 22 juin 2013 12:10

    L’arrogance du libéralisme, mais viendra (bientôt j’espère) l’addition !


    • Marc Chinal Marc Chinal 22 juin 2013 13:01

      On parle du Brésil parce que c’est loin et pratique, mais voici ce que donne la dictature du foot à Lyon.


      • Croa Croa 23 juin 2013 08:33

        Il n’y a pas que Lyon !  smiley

        à Bordeaux nous payons encore les dettes des Girondins ! (Taxe foncière = quasiment 30% de la ’’valeur locative’’ pour la municipalité.) ça date de Chaban-Delmas mais Juppé veut son Stade tout neuf donc les conneries reprennent.


      • Marc Chinal Marc Chinal 24 juin 2013 14:41

        Il y a Lille aussi...


      • Peachy Carnehan Peachy Carnehan 22 juin 2013 14:23

        Sacré bonhomme ce docteur Sócrates. Et atypique. Un médecin, adepte de l’autogestion, footballeur génial, qui employait sa notoriété pour combattre le totalitarisme politique et la prédation financière. On est loin de l’abruti Lionel Messi, complétement décérébré et apolitique, qui vient d’être mis en examen pour fraude fiscale.


        • Yohan Yohan 23 juin 2013 01:04

          Un docteur qui picole autant à en crever, ça laisse un doute quand même sur l’utilité d’avoir fait ce genre d’études. Messi est peut-être con, (les socialos détestent les gens qui n’ont pas fait d’études, on le sait) mais c’est un gars qui la ramène pas alors qu’il est le meilleur de tous les temps. dans son sport et il est encore de ce monde. Que sais-tu de sa fraude fiscale banane ! les « cons de footballeur » qui gagnent de l’argent confient la gestion de leur pognon à d’autres. Cette affaire va se dégonfler rapidement. Un de ses amis dit d’ailleurs de lui qu’il est meilleur humain que footballeur. Toi tu dois être sûrement plus con que socialo smiley


        • paul 22 juin 2013 14:27

          La Classe pure, Socratès, et une tête bien faite . Dommage qu’il ait si mal fini .
          Je partage l’avis de Marc sur OL-Land, et il y a bien d’autres exemples, comme le stade de Lille par exemple .
          La manifestation des brésiliens présentée comme une protestation contre l’augmentation du ticket de bus ,montre en réalité qu’ils n’acceptent pas que les dépenses pour le foot-roi passent avant le social .Pour la coupe du monde en 2022, on découvrira un autre beau scandale avec le Quatargate .


          • cedricx cedricx 22 juin 2013 14:39
            Il serait aussi intéressant de connaitre l’impact qu’ont eu les J.O d’Athènes sur la dette du pays. 

            • Tony Pirard 22 juin 2013 16:24

              Le Brésil a demandé la Cup du Monde de Fut à l’heure érroné.Tout pour satisfaire l"ego du Ex-président Lula que peu entendait de gouvernner et a fait pir gouvernement que les brésiliens déjà virent.L’hopitales brésiliens sont en frangailles ,la violence augment chaque jour,les index d’inflations sont manipulés ,comme en Argentine.La dette que va arriver aprés La Cup du Monde va être astronomique.Et la président Dilma dit que l’inflation est sur controll,une vraie mésonge... !


              • Aristoto Aristoto 22 juin 2013 17:17

                Haaaaaaaaaaaaaaa méchante Fifa, mechant footballeur riche !

                hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !! Mon gentil Bachar martirisé ! Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ! Les salfisto-sioniste barbus mangeur d’enfant sont pas gentil avec lui !!!!

                Bon moi je propose qu’on arme cette classe moyenne brésilienne à qui la hausse de niveau de vie des classe populaire fait peur !

                Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!!!

                Sinon le meme haut responsable de la fifa auteur de phrase, par ailleur pleine de vérité aurait pu ajouté aux gentil altermondialiste d’ici que ça saurait depui lontemps si la fifa était democratique : Par ici le pot de vain !!!! Ca vaut aussi pour le JO et tout les institution etatique à commencer par le cadre de vie d’une famille traditionelle hétérosexuelle non sodomite.


                • Qaspard Delanuit Gaspard Delanuit 22 juin 2013 18:13

                  Il est évident que si l’on veut donner un sens au terme de fasciste, c’est celui qui doit être attaché à l’industrie du spectacle de la compétition sportive. Rien n’est plus fasciste qu’un match de foot. 


                  Je propose que des hordes d’antifas organisent des ratonnades anti-footeux. Toute personne aperçue dans la rue avec un signe d’appartenance à un club de foot (écharpe, maillot) aura doit à un cassage de gueule et quelques coups de rangers dans les côtes. 

                  No pasarán !

                  • velosolex velosolex 23 juin 2013 03:01

                    Quand le peuple commence à touner son regard en dehors des terrains de foot

                    Et à comprendre qu’un but n’a pas forcément besoin d’un filet 
                    Et que celui d’une nation, n’a pas non plus besoin d’un ballon

                    Alors les temps sont murs pour recycler les godasses à crampons

                    • Croa Croa 23 juin 2013 08:38

                      et préparer les piques pour les Têtes !

                      (Les brésiliens sont surprenants : Nous les prenions pour des beaufs... Ils sont finalement moins cons que les français !)


                    • Claudec Claudec 23 juin 2013 12:12

                      Le foot est l’arbre qui cache la forêt.

                      Défiant la fausse compassion, à défaut d’une régulation démographique urgente de portée planétaire, la prolifération de l’espèce humaine conduira inéluctablement à des réactions sociétales d’une ampleur et d’une violence sans précédents. Les évènements du Brésil et toutes les revendications pour plus d’égalité sociale exprimées par la foule en de nombreux pays du monde n’en sont que les prémices.

                      Une révolution chasse l’autre sans rien changer à l’ordre des choses. Il faut se souvenir que 12 ans après cette tentative de renversement de la pyramide sociale que fut sa Révolution, la France avait un empereur. Démonstration s’il en est que les révolutions n’apportent de changement qu’en haut de la pyramide, où se joue une partie de chaises musicales, un pouvoir chassant l’autre. Mais la pyramide demeure la même et la masse qui l’habite, à quelques exceptions près, ne fait que changer de maîtres ou s’en donne l’impression fugace. À défaut de sciences humaines confondant égalité en droits avec égalités de revenus, par aveuglement ou calcul, le bon sens et l’observation suffisent pour aboutir à un tel constat.

                      La sempiternelle objection fondée sur l’odeur de soufre de l’argent sera vite avancée, comme si notre propre pouvoir actuel, ayant soi-disant pour premier ennemi la richesse, n’était pas précisément en train de faire sa cour aux capitaux du Qatar et autres Emirats.

                      Pour approfondir le sujet, afficher sur votre navigateur : Fatalitas, l’abominable pyramide sociale.

                      Voir  : http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com


                      • Tago_Mago 23 avril 2014 12:08

                        J’ai eu peur en lisant les premières phrases que cet article ne soit qu’un nouvel article « Bouh le foot c’est mal et rien que des méchants », mais le passage sur Socrates est heureusement bien plus nuancé et fait plaisir à lire.

                        Je suis d’accord avec vous sur les abus liés au football. La coupe du Monde aurait pu être occasion pour le pays du Brésil d’améliorer certaines infrastructures, mais tous les travaux sont effectués seulement pour le grand événement, et rien d’autre. Il est donc normal que la population soit mécontente. Et quand on voit les forces de police qui sont mobilisés...difficile d’être enthousiaste.
                        Le football n’est à mon avis que le reflet de notre société...et effectivement, cela n’a rien de glorieux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

whistle


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès