• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > C dans l’air, c’est surtout du vent

C dans l’air, c’est surtout du vent

Décidément, ça pullule de collabos à l’heure de l’apéro. Juste avant Le Grand Journal, il y a C dans l’air. C’est comme au bistrot. Il y a les habitués qui tiennent le comptoir. Et puis les intermittents de ce piètre spectacle. Et ça défile en rang d’Ognon, et ça palabre régulièrement dans le vide, se soumettant à l’idéologie dominante tout en indiquant au citoyen lambda ce qu’il doit penser et comment il doit voter.
 
D’ordinaire dirigée par Yves Calvi, l’émission fut cette fois présentée par Thierry Guerrier. Ce dernier avait « choisi » d’inviter Christophe Barbier (rédacteur en chef de l’Express), Brice Teinturier (directeur de l’institut de sondage SOFRES), Gilles-William Golnadel (dirigeant du CRIF) et Patrick Lozès (président du CRAN). Une composition savamment dosée qui ne changea guère, dans le registre collabo, des habituels Roland Cayrol, Dominique Reynié, Pierre Giacometti, Antoine Sfeir et autre Elie Cohen.
 
L’entame du débat, c’est le « spécialiste » Barbier qui s’y colla. Il parlota dans sa barbe pour rien dire. On a l’habitude. La politique politicienne, c’est son truc. Son dada. Inutile au possible. Il s’en délecte sur de longues minutes faisant décrocher le téléspectateur. On en oublie le sujet initial. On y revient sous la forme de la lutte des races avec Patrick Lozès. Le Noir de service des mass médias, le plus pitoyable de tous. Le sparring-partner qui est là pour perdre, prendre les coups et… fermer sa gueule. Tel est le prix à payer pour manger dans la gamelle.
« La diversité est une chance pour la France et inversement. » Il a bien appris sa leçon de gauchiste bobo. Il récite le même refrain politiquement correct que Sopo et les suppôts du PS. Mais lorsque Maître Gilles-William Golnadel le tacle, le vanne en lui coupant la parole, le Lozès baisse la tête. Petit personnage. Diversité, lutte contre les discriminations et égalité des chances sont les mamelles de la gauche-caviar en matière de communautarisme. Le programme du PS en somme. Lozès fait d’ailleurs 3 clins d’œil, pas un de moins, à Manuel Valls. Ce fut si flagrant que le député-maire d’Evry lui rendra forcément un jour la monnaie de la pièce. Les paris sont ouverts. Lozès au PS : juste une question de temps.
 
En revanche, lorsque Maître Golnadel parle, tout le monde se tait. Le laconique et discret Teinturier approuve sans dire mot. Barbier boit ses paroles. Tel un classique, le communautaire juif nous en remet une couche sur l’antisémitisme et la Shoah. Le hors-sujet ne l’effraie pas, ses débatteurs ne le relèvent même pas. Car Golnadel, lui, peut tout se permettre, ça saute aux yeux. Il a le droit, lui, le représentant du CRIF. Il peut sans aucun problème faire du Le Pen après Le Pen. Ok après le 11 septembre 2001, mais pas avant bien sûr. Pour Finkielkraut et Golnadel, no problem. Pour Jean-Marie le cocu de 2007, no pasaran !
 
En gros, comme vous l’avez compris, l’oligarchie par la voix d’un Sioniste peut faire du Le Pen quand ça l’arrange. Ou plutôt du pseudo-nationalisme antimusulman et non un nationalisme de résistance face au mondialisme. La différence est de taille. « L’histoire judéo-chrétienne est importante. Les petits Blancs des banlieues, ce sont aujourd’hui les Juifs de la France. La place de l’islam en France ne doit pas être un sujet tabou. » Golnadel ne pouvait pas être plus clair. Autrement dit, vous (Chrétiens et Juifs) pouvez tirer à boulets rouges sur l’ennemi de l’Empire, les Musulmans, puisque c’est désormais permis depuis le 11 septembre. Mouais… pas vraiment fameux ni juste ce principe du SOS Racisme inversé. Allez maintenant demander à un citoyen français de confession musulmane d’être un patriote modèle alors que SON pays, la France, pointe sans cesse du doigt sa religion tout en se soumettant à l’Empire atlanto-sioniste qui saccage le Moyen-Orient au nom de la lutte contre le terrorisme. Pas gagné. Et puis, en ressassant les origines et religions des uns et des autres, on continue insidieusement de diviser. Sur du futile, en s’éloignant de l’essentiel concret : les problèmes de fond. Le tout donna cette impression de déjà-vu, une petite et mauvaise pièce de théâtre -comme beaucoup d’émissions télé- jouée par des acteurs récitant au mot près leur partition politiquement correcte. Le schmilblick n’avance pas beaucoup dans tout ce marasme ambiant.
 
Ce débat sur l’identité nationale était pourtant nécessaire. Depuis belle lurette. Notons au passage que personne ne mit le doigt sur l’immigration continue génératrice de dumping social et de repli communautaire. De la manière dont ce débat a été mis en scène, avec l’omniprésente burqa, ce fut de la poudre aux yeux plus qu’autre chose. Les rares mesures politiques étant aussi pathétiques que ridicules : présence d’un drapeau tricolore dans chaque école, signature d’une charte de droits et devoirs par les « nouveaux » Français. Ne rigolez pas, voilà pour le « concret ». Ce débat fut surtout pour l’UMP le moyen de jouer au nationalisme tout en continuant à trahir les intérêts de la Nation. Un habile tour de passe-passe visant à récupérer l’électorat FN qui votera assurément à droite lors de futurs seconds tours. Le débat, les idées, c’est toujours du vent dans un tel contexte. La stigmatisation de l’islam ajouté à la stratégie électoraliste dans l’intérêt des partis financés par l’Empire sont indéniablement la fin justifiant les (gros) moyens. Voilà la vraie finalité de ce pseudo-débat sur l’identité nationale.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (90 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • worf worf 10 février 2010 13:52

    Je regarde parfois cette émission mais je n’ai pas vu celle dont vous parlez.
    Je regrette bien souvent, quand le sujet est d’ordre politique, que c’est toujours les mêmes intervenants, à la différence de « ce soir ou jamais » où là la diversité est de mise.


    • voxagora voxagora 10 février 2010 14:49

      C dans l’air, l’émission entre-hommes Christophebarbierisée !


      • Ernester 11 février 2010 23:26

        Exact Sudiste je suis témoin,

        et les experts non seulement nous faisaient croire qu’il ne connaissaient pas l’existence de Bilderberg mais ont tourné la question en ridicule...
        pathétique, de sombres crétins.


      • ELCHETORIX 10 février 2010 15:29

        Bonjour l’auteur
        bon article qui démontre la mise au pas , insidieuse des médias ; il y avait TF1, dorénavant les chaînes publiques sont soumises à « la pensée unique » et sa NOVLANGUE .
        L’émission de CALVI est nulle car il y a toujours les mêmes sur le plateau , au service du pouvoir et de l’oligarchie qui tire les ficelles !
        il ne reste plus que l’émission de TADDEÏ , qui reçoit des interlocuteurs de divers horizons , combien de temps , encore ?
        Cordialement .
        RA .


        • COLONEL KURTZ 10 février 2010 15:50

          léchetorix mon ami...t’es revenu ???
          Ils t’ont gonflé les frappadingues d’alterinfo ???
          Comment vont paranormal et abdul ???

          réaction à l’article...

          C dans l’air est une trés bonne émission, bien cadrée par CALVI.

          Dans l’ensemble nous sommes bien informé sauf une fois (ou plusiuers) chez TADDEI qui recevait « l’islamologue » ramadan...le type s’est fait virer des PB et vient nous donner des leçons en politique...MDR ! 


          • TSS 10 février 2010 18:01


            C dans l’air une emission de leche train où il manque desormais le roi de la langue P.Val... !!


          • ELCHETORIX 10 février 2010 18:51

            Mais Yacob , je n’ai jamais quitté AGO , bien que solidaire de ceux qui sont partis du site , je m’informe sur tous les sites qui m’intéressent même RI NOVOSTI , on appréhende plus largement la géopolitique et les infos !
            T’as bien fait de changer ton avatar car l’image du CHE ne correspond guère à tes convictions .
            RA.


          • Traroth Traroth 10 février 2010 15:55

            La Nation n’est que l’instrument des multinationales pour diviser le peuple.


            • faxtronic faxtronic 10 février 2010 16:48

              Mon gars, ce qui se passe pour le moment dans le monde, ce sont justement les « multinationales », disont plutot les « anationales » qui essayent de depecer les nations. Lews nations, les citoyens, la democratie, et tout le baard. Sans la nation, tu n es plus un citoyen, mais tu n est plus rien, de la chair a bounta, un numero facilement effacable. pas de democratie sans nations. C est justement le but des grosse multinationale, detruire les democratie pour prendre le pouvoir, et donc detruire les nations. Les nations sont le dernier rempart.


            • Lorenzo extremeño 10 février 2010 16:49

              @ Traroth

              Bravo et merci de cette litote !

              je l’aurais allongée d’un seul mot,

              La Nation n’est PLUS que l’instrument des multinationales

              pour diviser le peuple.

              Cordialement.


            • Cascabel Cascabel 10 février 2010 17:16

              Ce qui lie les trotskistes attardés des ultra-libéreaux actuels c’est leur aversion commune pour la nation. Tous deux d’ailleurs rêvent d’un gouvernement mondial, c’est à dire une dictature planétaire supprimant les souverainetés populaires, arasant les cultures, niant les différences et effaçant l’histoire des peuples.


            • Maldoror Maldoror 10 février 2010 18:27

              « La Nation n’est que l’instrument des multinationales pour diviser le peuple. »
              Sophisme.
              Déjà il n’y a pas une nation en soi, absolue, il y en a plusieurs sortes, concrètes : la nation française n’est pas la nation allemande par exemple ; pourquoi ? Parce que les nations ont leurs valeurs propres tirées de leurs histoires et anthropologies respectives. La nation ne divise pas le peuple, puisqu’elle est le peuple.

              Ensuite, pour oser avancer une telle assertion aujourd’hui il faut avoir un sacré train de retard. Mais dans quel monde vivez-vous ? Surement pas dans la France et dans l’UE de 2010 : certainement que vous appréciez la politique des institutions de l’UE dans ce cas : « la souveraineté des États est un concept obsolète », cela doit vous réjouir. De même, vive la libre circulation des marchandises ! des capitaux ! des travailleurs ! Comme toujours les idiots de la gauche sont biens utiles à donner une caution morale aux politiques libérales de droite au pouvoir.

              La nation est à ce point l’instrument des multinationales pour diviser le peuple que toute l’histoire de la construction européenne a été de les nier, d’extorquer les souverainetés, c’est à dire l’autonomie (au sens étymologique : se donner ses propres lois), de chacune pour assurer le règne des-dites multinationales. 


            • Traroth Traroth 10 février 2010 18:36

              @faxtronic :
              « ce qui se passe pour le moment dans le monde, ce sont justement les  »multinationales" (...) qui essayent de depecer les nations«  : Pas tout à fait. »Nationaliser les pertes, privatiser les profits« n’est pas un principe nouveau, loin s’en faut. Les multinationales s’en mettent plein les poches et en profitent pour affermir encore un peu leur contrôle sur les nations. Pendant que les citoyens manifesteront face aux policiers de la nation, les »entrepreneurs« se tireront tranquillement avec le blé.

               »pas de democratie sans nations" : Tout dépend ce que vous entendez par nation. Une nation mondiale pourrait être tout autant une démocratie qu’un découpage plus ou moins aléatoire actuel. Il n’y a pas de relation entre les deux.


            • Traroth Traroth 10 février 2010 18:40

              @Cascabel :

              " Tous deux d’ailleurs rêvent d’un gouvernement mondial, c’est à dire une dictature planétaire supprimant les souverainetés populaires, arasant les cultures, niant les différences et effaçant l’histoire des peuples" : Je ne sais pas. Je poserais la question au prochain libéral ou au prochain trotskyste que je rencontrerais... smiley

              Moi, ce que je veux, c’est le retour à une démocratie véritable, dans laquelle la voix du citoyen a du poids ! Et ça, c’est définitivement impossible avec le découpage national actuel. Plus vite les gens le réaliseront, plus vite on pourra y changer quelque chose ! Une démocratie mondiale est la seule possibilité.


            • Traroth Traroth 10 février 2010 18:40

              @Lorenzo extremo : Pourquoi pas...


            • debase 10 février 2010 19:43

              @cascabel

              Les trotskytes ne sont que des opportunistes qui roulent pour eux même. Il s’appuient sur la misère du petit peuple pour s’élever grâce à leur bagout et leur absence de scrupules.

              Ils n’ont aucune conviction sincère, en particulier ils ne sont nullement l’ennemi du marché ou des multi-nationales, voyez Cohn-Bendit ou, mieux encore, le parcours exemplaire du dénommé Henri Weber.


            • Le Clem 10 février 2010 20:50

              Qu’est-ce qu’il faut être bête pour aller dire que les multinationales encouragent le nationalisme ... C’est quoi ca ? C’est un slogan qu’on vous a appris ?

              Expliquez nous ca concretements. Des exemples ? Des faits ?

              Parce que des exemples de l’inverse, y’en a des wagons par contre. Y’a qu’a voir la position des médias qui appartiennent au grand capital sur le sujet.

              Le peuple de France creve du mondialisme, mais les gauchos s’obstinent a être internationaliste comme des gosses capricieux qui ne veulent pas admettre qu’ils ont eu tord et que la disparition des frontieres, ca ne profite qu’aux bourges.

              Au passage, si un autre bobo qui passerait par la peut m’expliquer pourquoi « le multiculturalisme est une richesse » alors que les endroits les plus merdiques de France, ou tout le monde ne rêve que de partir ailleur, sont justement les endroits ou il y a le plus de « diversité » ? A mon avis c’est un slogan de plus, en effet. A croire que les bobo gaucho sont justes des perroquets.


            • Traroth Traroth 10 février 2010 21:41

              Des exemples ? Par exemple quand les nations occidentales remplissent généreusement les poches des multinationales avec l’argent de nos impôts. C’est clairement une instrumentalisation des états-nations. Ou quand des manifestations contre des multinationales sont réprimées par la police. Ou quand des pays créent des zones franches où les multinationales peuvent tranquillement réduire la population en esclavage, pour un prix modique.

              Autant d’exemple d’instrumentalisation des nations. Pourquoi les multinationales voudraient-elles se priver de ça ? Et pour le remplacer par quoi ? Elles, elles ne veulent pas d’un pouvoir politique mondial ! A quoi cela leur servirait ?

              « Parce que des exemples de l’inverse, y’en a des wagons par contre » : Ah bon ?

              "Y’a qu’a voir la position des médias qui appartiennent au grand capital sur le sujet" : Oui, qu’est ce qu’elle a la position des médias concernant la nation ? Vous prétendez que les médias militent pour la disparition des nations ? C’est ridicule !


            • Le Clem 10 février 2010 22:39

              Heu... Dans quels médias qu’on peut lire et entendre en boucle que la « diversité est une richesse », que « les frontieres c’est la guerre et la famine », que « l’identité Francaise c’est juste quelques vagues valeurs républicaines » et que « dés que quelqu’un pose les pieds en France, il doit devenir Francais » ? Moi j’ai l’impression d’entendre ca tout le temps, mais bon on vit peut etre pas dans le même espace temps hein ? Vous appelez ca une défense de la nation Francaise vous ?

              Vous confonderiez pas état et nation par hazard ? Le nationalisme c’est la défense de la nation, pas de l’état ( et surtout pas de celui qu’on a en ce moment ). L’état peut etre au service de la nation, comme il peut-être son pire ennemi, comme en ce moment.

              Je crois que comme tous les gauchistes, vous n’avez pas les idées trés claires. 


            • ryukin ryukin 11 février 2010 01:44

              le multi-culturalisme est une richesse dans la mesure où connaitre et comprendre plusieurs cultures est bénéfique, tout simplement.
              a ne pas confondre avec la diversité qui est un concept marketing bidon qui masque juste l’impuissance des états à créer des conditions d’égalité parmi la population (typiquement c’est dire d’un gamin inculte et parlant mal, qu’il est dépositaire d’une formidable culture jeune. ça évite d’admette qu’il y a un problème avec l’éducation nat par exemple.).


            • Le Clem 11 février 2010 08:23

              « le multi-culturalisme est une richesse dans la mesure où connaitre et comprendre plusieurs cultures est bénéfique, tout simplement. »

              Addmettons ce présupposé « c’est bénéfique de compendre les autres cultures », je vois pas pourquoi on a besoin de 10 millions d’immigrés Africains en France pour ca.

              Vous croyez qu’on a attendu le regroupement familial pour que des Francais s’interesse a d’autres cultures ?

              Qu’est-ce qui empeche les gens qui veulent connaitre d’autres cultures, vraiment, pas celle qui reste vaguement a un immigrés du 93 qui regarde la Ferme Célébrité en mangant un Kebab, de voyager ?

              Vous voulez me dire que l’exotisme, ca compense tout les problêmes que sa pose ? Quand on sait le nombre de guerre civile sur terre qui sont causé par le multi-culturalisme, personellement je trouve ca délirant. Et ne me dites pas que je délire, parce que les manifs violentes d’Algeriens dés que leur équipe de foot joue, c’est pas trés bon signe.


            • ryukin ryukin 12 février 2010 00:44
              • Addmettons ce présupposé « c’est bénéfique de compendre les autres cultures », je vois pas pourquoi on a besoin de 10 millions d’immigrés Africains en France pour ca.
               
              vous demandez pourquoi le multiculturalisme est quelque chose de bénéfique en général, je vous réponds.

              "pourquoi on a besoin de 10 millions d’immigrés Africains en France« est une autre question, demandez une réponse à monsieur bouygues, renault, peugeot et consors.
               » pour ca" est une corrélation que vous faites vous, en l’occurrence on les a pas vraiment fait venir pour leur culture mais plutôt pour leurs bras musclés.

              maintenant il est curieux de parler de 10 millions... à partir de combien de générations on arrête d’être un africain pour vous ? et c’est quoi être un africain ? parce qu’au déla du fait qu’un algerien n’a pas grand chose en commun avec un congolais (a part peut être un passé de colonisé), les problèmes des minorités visibles en france sont des problemes propres à la france (dans le sens non-importés de l’étranger)...

              • Vous croyez qu’on a attendu le regroupement familial pour que des Francais s’interesse a d’autres cultures ?

              oui, sincèrement... et encore il à fallu des mariages mixtes pour que des gaulois côtoient les autres
              • Qu’est-ce qui empeche les gens qui veulent connaitre d’autres cultures, vraiment, pas celle qui reste vaguement a un immigrés du 93 qui regarde la Ferme Célébrité en mangant un Kebab, de voyager ?

              rien. mais quel rapport ?
              • Vous voulez me dire que l’exotisme, ca compense tout les problêmes que sa pose ?

              les problèmes sont posées d’abord par les conditions économiques, puis par la démission des pouvoirs publics. et puis de ce côté là tout le monde à intérêt à opposer les gens les uns aux autres, ça leur évite de devoir vraiment faire de la politique
              • Quand on sait le nombre de guerre civile sur terre qui sont causé par le multi-culturalisme, personellement je trouve ca délirant. Et ne me dites pas que je délire, parce que les manifs violentes d’Algeriens dés que leur équipe de foot joue, c’est pas trés bon signe.

              je ne sais pas si vous comprenez l’absurdité de ce que vous dites, si tout le monde était toujours d’accord sur tout effectivement il n’y aurait pas de conflits... la question à se poser est de savoir s’il est possible que tout le monde soit d’accord sur tout en sachant que le propre de l’homme est de toujours se vouloir se différencier des autres...

              pour le reste, est ce que vous croyez vraiment qu’en 2010 alors qu’on est en plein dans une crise économique mondiale sans précèdent, votre problème le plus grave soit une manifestation de gamins qui ne se sont plus sentis pisser voyant qu’ils étaient plein et qui en ont profité pour montrer à des gens comme vous à quel point ils les emmerdaient ?
              sérieusement, c’est ça votre problème dans la vie ?


            • Traroth Traroth 12 février 2010 14:49

              @Le Clem : donc pour vous, diversité et nation seraient antithétiques ? Mais que savez-vous de la nation française, au juste ?


            • Cascabel Cascabel 13 février 2010 14:47

              Vous affaiblissez forcement une nation si vous lui ôtez sa souveraineté territoriale. Raison pour laquelle la France à toujours, sauf dernièrement, opté pour une politique nationale fondée sur l’unité et non la « diversité ».
              En ce sens la politique du melting-pot contredit l’esprit de 1789 qui définissait la République une et indivisible dans sa Constitution. Et comme le peuple est souverain, il était impératif de demander l’avis des Français au sujet du regroupement familial, de l’ouverture des frontières et des naturalisations massives.

              Aujourd’hui on nous dit : "et bien voilà le fait accompli, à présent vous devez faire avec et en plus ce n’est pas grave car vous n’existez pas !" (La France n’est ni un peuple, ni une langue, ni un territoire, selon les mondialistes).

              On appelle ça la trahison des élites .


            • Cascabel Cascabel 13 février 2010 15:08

              @ debase

              Non seulement les trotskistes n’ont aucune conviction sincère mais en plus ne cachent même pas leur aversion pour les référendums qu’ils estiment « populistes ».
              Ces « révolutionnaires » ne sont rien d’autre que des bobos conformistes luttant pour les intérêts exclusifs de leur caste.


            • Traroth Traroth 17 février 2010 15:15

              Qu’est-ce que la diversité a à voir avec la souveraineté ? Vous déparlez totalement !

              "Non seulement les trotskistes n’ont aucune conviction sincère mais en plus ne cachent même pas leur aversion pour les référendums qu’ils estiment « populistes »" : Il y a des trotskystes, sur ce forum ? Mais quelle horrrrreur ! smiley


            • Sébastien Sébastien 10 février 2010 15:55

              Les mots ont un sens mon ami et traiter quelqu’un de collabo est particulierement stupide dans cet article. Que vous ne soyez pas d’accord avec eux n’en fait pas des collabos.

              Allez maintenant demander à un citoyen français de confession musulmane d’être un patriote modèle alors que SON pays, la France, pointe sans cesse du doigt sa religion tout en se soumettant à l’Empire atlanto-sioniste qui saccage le Moyen-Orient au nom de la lutte contre le terrorisme.

              En quoi la France pointe-t-elle du doigt la religion musulmane ?

              Et quel est le rapport entre un musulman francais et la situation au Moyen-Orient ? Si vous etiez logique, vous ne pourriez pas denoncer le sionisme des juifs francais et approuver le musulmans pro-palestiniens...


              • andqui 10 février 2010 16:23

                J’ai vu cette émission ; ce qui m’a été insuportable, c’est la façon éhontée dont T Guerrier a servi la soupe au gouvernement et sa servilité accomplie pour justifier l’utilité du débat sur l’identité nationale ; les autres étaient dans le même moule et aucun contradicteur n’avait été invité. C’était pitoyable.
                Calvi ne se serait jamais laissé aller à une telle compromission.
                J’ai eu l’occasion de dîner il y a 20 ans avec Guerrier, et d’autres (dont une célèbre écrivaine), lors d’un congrès qu’il animait. A table, il avait été nul, justifiant les positions de Le Pen, du style « il pose les bonnes questions » et je me l’étais payé et j’avais été bien suivi ; il n’a pas changé, il est nul et aux ordres.


                • Cascabel Cascabel 10 février 2010 16:34

                  @ Auteur

                  Vous tombez dans la même erreur que Soral, c’est à dire l’islamo-naïveté.
                  Certes le lobbyisme dit « sioniste » est trop bien installé chez nous, il impose même sa loi et ses diners à nos dirigeants soumis ou engagés, mais cela ne justifie pas de tomber dans les bras d’un autre lobbyisme, tout aussi casse pieds.
                  Soral lui même imagine les musulmans de France prenant à terme la place des sionistes, dans les médias et le gouvernement. Dans cette optique l’imam remplacera le président du crif, la belle affaire.

                  Non, désolé je ne marche pas. Si un Français d’origine musulmane aime vraiment la France il se battra pour elle sans qu’on le lui demande ; mieux encore il abandonnera la religion de ses parents pour adopter pleinement les valeurs et le mode de vie de notre pays.


                  • DESPERADO 11 février 2010 12:24

                    Cascabel
                    Il y aurait donc un lobby musulman ?
                    Ah bon.
                    Il est ou, au parlement, au sénat, ?
                    Il dîne ou ce lobby ?
                    Et le lobby des camerounais ?
                    Il ne faut pas êtere fascisto-naive.
                    Heureusement que le ridicule ne fait que ridiculiser.


                  • julien 10 février 2010 16:46


                    Il faut comprendre que le problème est bien plus profond que cela, une vidéo à voir à tout prix



                      • DESPERADO 11 février 2010 12:30

                        Dis moi Julien toi qui aime les films.
                        Tu devrais regarder « Allemagne, année zéro », pour que tu comprennes ou mène ta petite idéologie minable.


                      • fifilafiloche fifilafiloche 10 février 2010 18:16

                        J aimais C dans l air au temps où il y avait des intervenants de qualité. J ai regardé hier l émission sur la crise de l Euro, et la langue de bois y était omniprésente. Les institutions sont vouées à perdre leur substance, englués dans leur routine et leur préoccupation de l audimat, un peu comme les guignols de l info.


                        Le coup du présentateur de météo boursière promu analyste de la crise financière était la cerise sur le gâteau. C est devenu totalement tarte à la crème.

                        • JL JL 10 février 2010 18:34

                          Moi aussi j’aimais bien « C dans l’air » avant. Est-ce que ça n’a pas commencé à déconner à partir du moment où Calvi a été invité pour cirer les pompes du petit roi ? Je me rappelle la belle cravate qu’il arborait ce jour là. Le petit roi est un sacré petit futé.


                        • François51 François51 10 février 2010 18:23

                          Yves Calvi, l’homme qui n’a jamais entendu parler des Bilderberg ! J.F Kahn non plus d’ailleurs ce jour là en répondant a une question d’un téléspectateur.
                          encore un, qui vit dans sa bulle médiatique. ...


                          • appoline appoline 10 février 2010 18:53

                            Je dois avouer que Calvi m’a bien fait rigoler ce jour là. Quant à Kahn, il ne va pas cracher sur ses potes. C dans l’air se cantonne toujours aux mêmes sujets avec les mêmes intervenants notre Barbier en tête, qui, même s’il est loin d’être con nous ressort toujours la même soupe, comme disait Renault "elle l’a lu dans l’express c’est vous dire si elle lit, ah putain c’qu’il est bl.......

                            La télé français est vraiment en piteux état, d’un thème comme de l’autre ils nous sortent des sacrées merdes.


                          • Philou017 Philou017 10 février 2010 19:43

                            Après ca, un bon Michel Drucker ?


                          • debase 10 février 2010 19:53

                            @Calmos

                            Si vous n’aimez pas les bobos, je vous déconseille vivement l’émission « c’à vous », toujours et encore sur France 5 à 19h !

                            Parce que là, comme moi même, vous risquez la crise de nerf...


                          • delamothe delamothe 10 février 2010 19:56

                            Bon résumé de cette soupe bien pensante.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès