Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > C’est décidé, je vais arrêter d’acheter des DVD

C’est décidé, je vais arrêter d’acheter des DVD

Les acheteurs de DVD sont maltraités. Le piratage n’est pas forcément lié à l’économie ou à une idéologie libertaire. Lorsque l’on maltraite ses clients, on les perd.

C’est décidé, je vais arrêter d’acheter des DVD.

Ce n’est pas un problème d’argent : j’ai de quoi les payer.
Ce n’est pas un problème d’idéologie : je comprends que les artistes souhaitent protéger leurs droits.

Non, c’est un problème de respect. En tant qu’acheteur de DVD, je ne suis pas respecté.

Tout d’abord, on me traite d’emblée comme un voleur. Merveilleux paradoxe qui réserve aux acheteurs légaux un clip stupide et agressif sur le caractère malhonnête du piratage. Dans d’autres pays, c’est tout le contraire : on félicite l’acheteur de son action ou on manie l’humour.
 



Ensuite, on me force à ingurgiter des publicités pour d’autres DVD (mention spéciale aux DVD TF1) en ayant pris soin de bloquer l’accès au menu : impossible de voir le film acheté avant d’avoir avalé ce pensum.

Alors que je crois pouvoir enfin regarder tranquillement mon film, survient un long avertissement, parfois en plusieurs langues successives, concernant les droits attachés au film. Ne suffit-il pas de les imprimer sur le disque ? On me demande au passage de dénoncer un loueur éventuel, ce disque étant destiné au seul achat.
En option : le distributeur précise que les idées véhiculées par le film ou la série ne l’engagent pas...
Passons sur le zonage et la mauvaise surprise du film import acheté imprudemment que le lecteur refuse de lire.

Dernière épreuve : le menu. Il semble y avoir un challenge au sein des concepteurs de DVD pour créer le menu le plus incompréhensible et le moins ergonomique possible. Bien sûr, ce menu change totalement d’un disque à l’autre pour mieux désorienter l’utilisateur. Je n’ai encore trouvé aucun moyen pour définir une fois pour toute que je veux voir par défaut mes films en VO sous-titrée français : une telle prouesse technologique nécessiterait sans doute des investissements considérables.

Cette situation conduit à des dialogues surréalistes : "Chéri, lance le DVD, je vais prendre une douche  !"

Pour finir, je supporte assez mal de ne pas pouvoir faire une copie privée de mon DVD, pour la laisser dans ma maison de vacances par exemple. Copie interdite alors que je paye une taxe sur les supports vierges et les disques durs que j’achète en quantité importante.

En résumé, en tant qu’acheteur légal, je suis taxé, suspecté de vol, menacé de sanctions et puni par des publicités obligatoires.

J’ai eu l’occasion récemment de voir des films piratés de bonne qualité au format mkv. Quel choc !

L’accès au film est immédiat, aucune punition à avaler avant de commencer. Pas de zonage, pas d’avertissements.
Le fichier se lit avec un programme universel (VLC) : toujours le même menu simple et efficace pour choisir version et sous-titres.
Pas de boitiers, de disques qui traînent et que l’on perd ; tout tient dans un disque dur.
Je peux faire des copies et surtout emporter avec moi en vacances toute ma filmothèque dans un disque dur.

C’est une vraie révolution en terme d’ergonomie.

La dernière surprise est de taille : j’ai voulu regarder avec mes enfants une série américaine que je possédais en DVD. Ils ont refusé au prétexte que les sous-titres du DVD étaient "nuls" au contraire de leur version pirate. Etonné, j’ai vérifié et quelle n’a pas été ma surprise de constater qu’ils avaient raison ! Dernière manifestation de l’intelligence collective, les sous-titres pirates dament le pion aux professionnels sans doute trop mal payés pour fournir une traduction de qualité.

En pratique, je vais donc acheter de moins en moins de DVD. En revanche, j’aimerais bien que les producteurs, réalisateurs et artistes ouvrent des sites permettant de leur faire des donations. Il ne s’agit pas de les priver de leurs droits, mais de refuser l’étape de la distribution qui n’a plus de raison d’être et qui ne respecte pas ses clients.
 


Sur le même thème

Pourquoi je suis convaincu que le 11 Septembre a été dirigé de l’intérieur
Fraîcheur et jeunesse. Les Pièces de Clavecin en Concerts de Rameau par Les Timbres
Le retour de la propagandiste en chef sous G.W. Bush !!!
Le mythe fabriqué de Ben Laden, l'exemple par la Kalachnikov
TVA et TTC : Tout Va Augmenter et Tout est Très Compliqué


Les réactions les plus appréciées

  • Par Deneb (---.---.---.73) 15 septembre 2009 10:35
    Deneb

    DVD, c’est quoi ce machin ? Ah, c’est le truc qui met une demi-heure à graver, et où l’on peut mettre un seul film en 800x600 (voire moins). D’après les vendeurs, c’est la haute définition. Ils ont les critères du siècle dérnier. S’ils veulent lutter contre le piratage, ils peuvent commencer par ne plus prendre des gens pour des couillons ...

  • Par Talion (---.---.---.235) 15 septembre 2009 09:58
    Talion

    Tout est dit...

  • Par manusan (---.---.---.206) 15 septembre 2009 12:22

    ca fait longtemps que je ne cherche pas d’excuse à pomper des films sur Emule et bittorrent. C’est bien simple, s’il y a une taxe sur les supports, alors je considère que j’ai déjà payé ce que je download. Et si c’est pas assez alors pourquoi pas plus de taxe, ca ne me dérange pas. Par contre payer 2 fois un droit d’auteur, c’est à dire a l’achat d’un disque dur vierge puis à l’achat d’un DVD à la FNAC, je comprend pas la démarche.

    mais le pire c’est que la taxe dite « droit d’auteur » sur les supports vierges, ne va pas directement au créateur mais aux distributeurs, cad les majors, alors que ces derniers ne servent strictement à rien dans ce type de circuit de distribution qu’est internet.

    C’est du vol et rien d’autre.

    un artiste, ou studio, devrait pouvoir toucher sa « taxe d’auteur » directement en fonction de la musique downloader à partir de son site, via par exemple un système de barème en fonction du nombre de téléchargements et de visites.

  • Par Deneb (---.---.---.73) 20 septembre 2009 09:00
    Deneb

    Je m’excuse, à tout le monde, de figurer en tête. Loin de penser que mon humeur du matin recueille une telle unanimité, j’ai été en effet victime de multi plusseurs qui ont décidé de me discréditer, car je leur reprochais leurs méfaits. Pour ceux qui veulent en savoir plus, j’ai fait un resumé :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

    Pour un Agoravox plus honnête

    Deneb

Réactions à cet article

  • Par Talion (---.---.---.235) 15 septembre 2009 09:58
    Talion

    Tout est dit...

  • Par barbouse (---.---.---.240) 15 septembre 2009 10:03
    barbouse, KECK Mickaël

    bonjour,

    un peu plus et j’ai cru que vous alliez faire une apologie du piratage, alors que votre article est une publicité comparative :))

    Cela fait plusieurs années que la qualité des formats « pirates » est en hausse là où la qualité des DVD stagne.

    Et pour l’ergonomie, si l’on souhaite s’éviter la problématique du disque dur a transporter, télécharger, etc... la révolution actuelle c’est le streaming, que l’on trouve en ce moment sur alloshare.com par exemple,

    a ce stade il suffit d’avoir une connexion et un ordinateur de faible puissance derrière pour accéder a l’équivalent d’un magasin de location « gratuit », « pirate », n’importe où, n’importe quand.

    il est ainsi possible de suivre chaque semaine le nouvel épisode de sa série préférée, en vost, et avec un décalage par rapport au spectateur américain, ou japonais, qui se situe entre 24 et 72h, au lieu d’un an...

    amicalement, barbouse.

  • Par Deneb (---.---.---.73) 15 septembre 2009 10:35
    Deneb

    DVD, c’est quoi ce machin ? Ah, c’est le truc qui met une demi-heure à graver, et où l’on peut mettre un seul film en 800x600 (voire moins). D’après les vendeurs, c’est la haute définition. Ils ont les critères du siècle dérnier. S’ils veulent lutter contre le piratage, ils peuvent commencer par ne plus prendre des gens pour des couillons ...

  • Par LE CHAT (---.---.---.148) 15 septembre 2009 10:46
    LE CHAT

     un DVD , ça vaut 1 à 2 euros aux puces , ils se battent pour pas grand chose !

  • Par jcm (---.---.---.15) 15 septembre 2009 11:52
    jcm

    Excellents, l’article et la vidéo !

  • Par Yohan (---.---.---.123) 15 septembre 2009 12:07
    Yohan

    A force de faire chier, ils perdront leurs clients. Vous avez raison, la meilleure arme, c’est encore de refuser d’acheter. On s’en passe très bien

  • Par manusan (---.---.---.206) 15 septembre 2009 12:22

    ca fait longtemps que je ne cherche pas d’excuse à pomper des films sur Emule et bittorrent. C’est bien simple, s’il y a une taxe sur les supports, alors je considère que j’ai déjà payé ce que je download. Et si c’est pas assez alors pourquoi pas plus de taxe, ca ne me dérange pas. Par contre payer 2 fois un droit d’auteur, c’est à dire a l’achat d’un disque dur vierge puis à l’achat d’un DVD à la FNAC, je comprend pas la démarche.

    mais le pire c’est que la taxe dite « droit d’auteur » sur les supports vierges, ne va pas directement au créateur mais aux distributeurs, cad les majors, alors que ces derniers ne servent strictement à rien dans ce type de circuit de distribution qu’est internet.

    C’est du vol et rien d’autre.

    un artiste, ou studio, devrait pouvoir toucher sa « taxe d’auteur » directement en fonction de la musique downloader à partir de son site, via par exemple un système de barème en fonction du nombre de téléchargements et de visites.

    • Par Pelletier Jean (---.---.---.35) 15 septembre 2009 14:16
      Pelletier Jean

      @manusan,

      non la taxe pour copie privée ne va pas qu’aux majors, elle va :
      - aux auteurs (1/3)
      - aux producteurs (1/3)
      - aux artistes interprètes (1/3)
      et un quart des sommes collectés va à l’action artistiques.

      il faut être prècis et ne pas véhiculer ainsi des idées fausses.

      jean

  • Par sleeping-zombie (---.---.---.100) 15 septembre 2009 12:56

    Tres bon résumé de la situation, clair, concis et merveilleusement efficace.

    "Il ne s’agit pas de les priver de leurs droits, mais de refuser l’étape de la distribution qui n’a plus de raison d’être et qui ne respecte pas ses clients.« 

    Ta dernière phrase appelle à un élargissement : qu’est-ce qu’Internet ?
    Un mode de distribution, plus rapide, plus simple et plus efficace que tous les précédents.

    Le combat contre le piratage n’est pas celui des créateurs, mais celui des distributeurs accrochés à un modèle obselète qui les fera couler avec lui. Et là je ne parle pas que des films, mais tout ce qui est numérisable..Ce conflit entre différents mode de distribution existe aussi pour les »idées", il suffit de voir tout ce qui se développe autour des propos d’un certain ministre de l’intérieur.

    Mais je suis confiant, ses distributeurs du néolitique tomberont. Ils ne peuvent que tomber. Les scribes et enlumineurs étaient condamnés dès que Gutemberg construisit sa première imprimerie, les éleveurs de chevaux dès la première machine a vapeur. Bon, ils vont sortir les griffes avant, pour essayer de s’accrocher aux maximum de gens pour pas disparaitre (les premiers étant les artistes) mais ça ne changera, ça fera juste du bruit (comme dirait Tuco)

    • Par survol (---.---.---.46) 15 septembre 2009 16:33

      "Mais je suis confiant, ses distributeurs du néolitique tomberont. Ils ne peuvent que tomber. Les scribes et enlumineurs étaient condamnés dès que Gutemberg construisit sa première imprimerie, les éleveurs de chevaux dès la première machine a vapeur."

      La différence c’est que les enlumineurs ne touchait pas de l’argent sur les ventes de papier vierge. Ils ont suffisamment de moyen et de pouvoir de lobbying pour faire passer de nouveaux impôts ou taxes. Ils n’auront même plus à distribuer quoi que ce soit, juste toucher le pactole.

    • Par sleeping-zombie (---.---.---.40) 15 septembre 2009 19:48

      " Ils n’auront même plus à distribuer quoi que ce soit, juste toucher le pactole."

      ils rejoindront les banquiers, les notaires etc, comme parasites socialement acceptés issus de l’ancien régime. Ca en fera qu’une poignée de plus. Mais ils arrêteront de nous casser les pieds a vouloir faire passer des lois d’un autre age, d’une autre époque et se feront discret (oui, on peut rêver...)

  • Par Carambar (---.---.---.214) 15 septembre 2009 13:11
    Carambar

    Tout à fait d’accord avec l’auteur, surtout concernant le menu bloqué tant qu’on s’est pas tapé les pubs. Tout simplement insupportable

    Pour le clip sur le piratage, je trouve que le message qui passe c’est plutot « le piratage c’est cool et d’jeuns »

  • Par Jamalus (---.---.---.89) 15 septembre 2009 13:26
    Jamalus

    Ici en Afrique du Nord on peut se fournir les derniers films à moins d’un euro le DVD et de bonne qualité avec jaquette et menu ! Je connais certains expatriés que se sont des collections de tonnerre de plus de 2000 films....puisque certaines boutiques ayant flairer le filon se sont spécialisés dans les collecteurs...on trouve même du cinéma japonais, coréen, tous les westerns classiques et bien d’autres genres....Ici c’est un vrai business...et tout un quartier est réservé pour ça au vu et au su de tous...de temps en temps les autorités font leur cinéma et puis ça reprend de plus belle....Dès qu’un DVD est sorti il est immédiatement dupliqué en milliers d’exemplaires de bonne qualité....la joie quoi...Hadopi 1 ou Hadopi 2 connait pas ici...Demandez donc à Gad El Malleh, fils de Casa....Coco a été mis dans les bacs de la médina...deux jours après sa sortie en DVD....qui dit mieux ! NB ; le prix réel d’un DVD légal est de plus de 25% du smig local....et de toute façon personne ne les propose à la vente par ici....

  • Par pepin2pomme (---.---.---.74) 15 septembre 2009 14:09

    Tout est dit à propos des DVD. Mais on peut faire les mêmes reproches au films en salle : là aussi on a « droit » à des pubs inzappables (à moins de sortir de la salle), et même à un clip destiné à donner mauvaise conscience à ceux qui « piratent », ce qui est un comble pour ceux qui sont dans la salle. J’y vois, comme l’auteur le dit fort à propos pour les DVD, un manque de respect évident. Je suis même déjà arrivé délibérément 15 minutes en retard, au risque de louper le début, juste pour ne pas devoir subir les pubs, mais il faut avouer que ce n’est pas une solution. Et si les pubs sont nécessaires pour l’équilibre financier de la salle, je n’ai pas d’objection à payer un euro de plus, le prix du respect !
    Je continue à aller de temps en temps au cinéma, mais il faut reconnaitre que quand le sujet du film me fait hésiter, mon choix balance vers l’abstention en raison des pubs.
    Et la télé me direz vous ?
    Là, c’est plus simple. Je possède un magnétoscope à disque dur que je programme une fois par semaine. Je regarde tout en différé en zappant tout ce qui n’est pas intéressant, c’est une habitude à prendre, c’est tout.

  • Par Vilain petit canard (---.---.---.67) 15 septembre 2009 14:52
    Vilain petit canard

    Alors là bravo, vous avez fait le tour du problème. Ce matin, je butinais sur un serveur tout à fait légal et officiel d’une grande enseigne censée agiter des trucs culturels depuis des temps immémoriaux, et dont l’ancien parton vilipendie le téléchargement illégal : je cherchais connement à acheter le DVD d’un vieux film que je cherche depuis longtemps (et que j’ai déjà en divx, je culpabilise un peu) : pan ! 32,50 € !!!! Eh bien ils peuvent le garder, à ce prix-là, mon divx fera très bien l’affaire.

  • Par Tetsuko Yorimasa (---.---.---.91) 15 septembre 2009 15:28
    Tetsuko Yorimasa

    J’adore les Animés Japonais et quand j’achète un DVD en France la qualité du support et du transcodage du film sont innacceptables, et le prix est exorbitant.

    Depuis quelques années je me tourne par dépit vers les sites de téléchargements illégaux et pour une raison que je ne m’explique pas ils sont tous en HD, la qualité visuelle est supérieure à mes DVD.

    D’autres part l’offre de téléchargement légal est insuffisante, cher, de mauvaise qualité, et centrée uniquement sur les blockbusters.

    La seule solution est le téléchargement illégal tant qu’on nous prendra pour des moutons prêt pour la tonte

  • Par Alten (---.---.---.164) 15 septembre 2009 15:41
    Alten

    Ajoutons tous les problèmes liés au zonage. Les éditeurs européens ne sont pas pressés d’éditer les catalogues étrangers (hors gros succès). Vous achetez donc hors zone 2 - à condition d’avoir soit un lecteur dézoné, soit un lecteur par zone dont les produits vous intéressent. Ce n’est pas de la vente forcée ?

    Et le téléchargement légal ? Un site de vente étranger permet-il de télécharger légalement le film, le livre, le morceau ? Il ne vous est pas accessible depuis l’Europe. Peu importe que l’offre correspondante n’existe pas chez nous. Bravo la mondialisation et la liberté du commerce et le jeu de la concurrence ! Toujours à sens unique !

    Parlons également des arnaques des suppléments, director’s cuts et autres. D’abord sort une édition « version salle », généralement amputée de nombreux bonus trouvés sur les éditions zone 1. Si vous avez assez acheté d’édition salles et que l’éditeur a bien fait son beurre, vous aurez peut-être la chance que le director’s cut soit édité un an ou deux plus tard. Encore faut-il qu’il n’y ait pas de conflit entre l’éditeur étranger et l’éditeur européen (pourquoi un director’s cut Watchmen déjà disponible aux Etats-Unis et pas chez nous ?) Vous recasquez pour le director’s cut. Puis vient la version remastérisée, la version ultimate, la version collector. Les contenus supplémentaires, cela va sans dire, ne sont pas disponibles séparément. Soit vous repassez à la caisse (ayant ainsi payé une, deux, trois fois le produit de base), soit vous vous en passez... mais ça n’est pas du piratage, ça, ce n’est pas un obstacle au droit à la culture ou aux loisirs, c’est du commerce !

    Et si après les banques, les spéculateurs et les traders on parlait un peu des abus des éditeurs ?

  • Par Jiache (---.---.---.88) 15 septembre 2009 16:17

    Moi j’ai déjà arrêté. Tant pis pour les artistes, c’est vrai que ce n’est pas leur faute. Par contre, les enc... de distributeurs, ils peuvent crever, je m’en tape.

    J’ai acheté des CDs que j’avais déjà en vinyle et là, c’est moi qui me suis fait voler sachant que le cout du support est de 1,50 € pochette comprise. Eh bien maintenant, c’est fini, wallou, nada !

    Il reste encore deezer ou le marché de l’occasion, ou la copie « inter-potes ». Après tout ma collection légale avoisine les 1000 CDs, c’est largement suffisant.

  • Par Nobody knows me (---.---.---.11) 15 septembre 2009 16:33
    Nobody knows me

    Complètement d’accord. En particulier avec les messages contre le piratage mais SURTOUT A PROPOS DE CES PUTAINS DE PUBLICITE DE MERDE.
    Ils nous en caleraient dans le fondement des publicités s’ils pouvaient ces connards.
    Pour la méthode, comme tout le monde, je n’achète que les films qui m’ont poutré la gueule réellement.

  • Par c.d.g. (---.---.---.78) 15 septembre 2009 17:17

    a voir aussi l interview de M Dorcel dans le monde. Les films X sont parmi les plus pirates mais bien sur on allait pas sortir l HADOPI pour sauver les actrices X, ca aurait fait des remous a l UMP.
    Neanmoins ce monsieur a tout compris, il est impossible de faire miroiter au gens un film et leur dire qu il faut qu ils attendent au moins 6 mois pour pouvoir le voir (car ils habitent loin d un cinema ou pas dans le bon pays pour les series TV US)
    Ce que les majors veulent correspond a un modele economique perime : le client pied et poings lies

  • Par chmoll (---.---.---.175) 15 septembre 2009 17:39
    chmoll

    bétot l’retour du dvd en vinyle ?

  • Par latinwarrior47 (---.---.---.193) 15 septembre 2009 19:04
    latinwarrior47

    Et même problème pour les mp3 : qualité presque bonne, lisible seulement sur 5 supports différents ( changez de pc et de baladeur, il en vous reste qu’un support futur ). On paie et on subit les drm. Bref une version pirate est plus agréable à utiliser, un comble.
    Et comme dit dans l’article pour les dvd, les sous-titres, faits par des passionnées volontaires, sont souvent meilleurs que surs les dvd( particulièrement dans les animes japonais ).

  • Par Philippe95 (---.---.---.172) 15 septembre 2009 19:09

    On trouve sur les sites qui vont bien de quoi dézoner pas mal de lecteurs, ce que je fais systématiquement. Là ou je ne comprends pas, c’est qu’il n’existe personne qui sort des bios de lecteurs qui acceptent la commande de menu sans se préoccuper de ce que le DVD dit à ce sujet : En bref qui permettent de zapper la pub, les messages alacon sur le téléchargement pirate et autres conneries qu’on veut me forcer à regarder. Ce serait encore bien plus utile que le dézonage. Par ailleurs, je pense que c’est (encore) parfaitement légal, il n’y aurait même pas besoin de se cacher.

  • Par sampiero (---.---.---.118) 15 septembre 2009 19:49

    la radio devait assassiner la musique et la chanson. Vous pensez, écouter gratuitement toute la journée....enregistrer légalement tout ce qu’on veut en couplant un magnétophone au tuner........Johnny est toujours aussi riche..et ailleurs..

    La télé devait tuer le cinéma. enregistrer légalement tout ce qu’on veut en branchant un magnétoscope à la télé ;.. Mêmes raisons. même constat

    Internet va tuer la production.... etc....

    De toute façon, ils sont hors de prix leurs cd et dvd.

  • Par SURVEYOR (---.---.---.249) 15 septembre 2009 20:10

    HADOPI, tout le monde l’a compris, n’est qu’un prétexte à contrôler le flux du net, les artistes n’ont rien à espérer de cette loi liberticide, pas contre pret à payer un tout petit peu plus cher, après tout les prix d’une connexion, pour un débit pas toujours performant, est assez prohibitif.....
    Et les pro HADOPI n’ont rien compris aux véritables enjeux visés par le gouvernement en place. 

  • Par gege061 (---.---.---.184) 15 septembre 2009 20:43
    gege061

    J’aime bien les artistes mais le 5eme art est devenu l’industrie cinématographique, la musique le domaine des « majors » alors une belle hypocrisie d’Hadopie qui prétend défendre les musiciens et cela s’exprime par la décomposition du prix de vente d’un CD.
    Pour ceux qui auraient des doutes rappelez vous notre Johnny Suisse qui voulait quitter sa maison de disque parce que ses droits étaient faibles.Pensez donc 15%

    Sur les 20 € donnés au caissier, nous avons en fait donné en moyenne :
    8,69€ à la maison de disque,
    3,68€ au magasin et aux grossistes,
    3,18€ aux artistes interprètes,
    1,17€ aux paroliers et compositeurs
    et enfin, 3,28€ pour la TVA de 19,6%.
    et lorsque la FNAC a part exemple baissé les prix de certains CD, il s’en est résulté une augmentation des ventes de 500 à 1000%

  • Par persil (---.---.---.101) 15 septembre 2009 21:44

    J’adhère complètement ...

  • Par leica (---.---.---.182) 15 septembre 2009 22:26

    J’ai dernièrement parcouru une étude sur la durée probable d’un DVD.
    Il semblerait que d’ici 5 ans nos DVD, qui nous sont vendus à prix d’or,seraient bons à jeter.
    le support se dégrade et perd ses propriétés.
    Moi je trouve que nos bons magnats de l’audiovisuel s’en mettent plein les poches.
    De vieux 75 tours en bakélite d’avant la guerre 40/45 fonctionnent encore.
    Vous avez compris ?
    Alors on nous vole et dés lors nous devons ne pas nous laisser faire.
    C’est mon opinion et je la partage.

    à++

    leica

  • Par signolab (---.---.---.67) 16 septembre 2009 00:00
    signolab

    bah moi j’ai ceux qui m’ont été offerts ! pour le reste de solides disques dur et effectivement si les index sont à jour, c’est vraiment très appréciable. Comme dit dans l’article, gain de place, meilleure qualité ( merci la HD), et un peu moins l’impression d’être pris pour un dindon.

  • Par karquen (---.---.---.176) 16 septembre 2009 07:11
    karquen

    Moi aussi j’arrêtte les DVD...

    Avant, un petit téléchargement, souvent de mauvaise qualité, donnait une idée pour aller acheter le DVD et voir un film en HD et bonne qualité sonore.

    Aujourd’hui je suis considéré comme un voleur ? soit.... je boycotte ! terminé. Plus de DVD, pas de ciné, et les chansons c’est à la radio... na !

  • Par chria (---.---.---.133) 16 septembre 2009 09:30
    chria

    Bravo pour cet article
    Quand on entends NS expliquer que le moins cher n’est pas le meilleur...

  • Par ramonjimenez (---.---.---.52) 16 septembre 2009 10:25
    ramonjimenez

    Tout à fait d’accord avec l’auteur.

    Et pour aller encore plus loin , il y en a marre de devoir subir les choix des éditeurs qui choisissent d’éditer tel ou tel artiste (ou d’en fabriquer carrément un ) sur de seuls critères économiques. L’amateur mélomane n’est plus qu’un consommateur et l’artiste un produit.
    Ils ne font plus leur boulot , eh bien qu’ils crèvent ! L’art a toujours existé et existera toujours après eux.

    Marre aussi des radios qui ne peuvent passer que tel ou tel catalogue pour cause de contrat signé avec telle ou telle major. Il n’y a pas non plus de liberté des diffuseurs. Marre d’entendre tourner les 20 mêmes titres en boucle entre 2 pages de pub de 10 minutes !

  • Par Souricette (---.---.---.151) 16 septembre 2009 17:47

    Excellent. Cette contribution mériterait d’être envoyée à tous les éditeurs de DVD, à commencer par TF1, qui a viré un de ses employés dont le mail anti-Hadopi avait été « aimablement » transmis par Mme Albanel au responsable du lobbying de la boîte.
    Je suggère de l’imprimer, et de l’envoyer accompagné d’un petit mot personnel au plus grand nombre de p.d.g. possible.

    IL EST TEMPS QUE LES CONSOMMATEURS DISENT LEUR FAÇON DE PENSER A CES MESSIEURS, QUI VEULENT UN PEU TROP LE BEURRE ET L’ARGENT DU BEURRE.

    BOMBARDONS-LES !

  • Par Deneb (---.---.---.73) 20 septembre 2009 09:00
    Deneb

    Je m’excuse, à tout le monde, de figurer en tête. Loin de penser que mon humeur du matin recueille une telle unanimité, j’ai été en effet victime de multi plusseurs qui ont décidé de me discréditer, car je leur reprochais leurs méfaits. Pour ceux qui veulent en savoir plus, j’ai fait un resumé :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

    Pour un Agoravox plus honnête

    Deneb

  • Par AlterEgo (---.---.---.122) 20 septembre 2009 10:54

    Moi aussi j’ai arrêté d’acheter des DVD, mais pour une toute autre raison : ma DVDthèque est faite ! Plus aucun besoin... pas même en « pirate », que d’ailleurs je n’ai jamais pratiqué.

  • Par Canine (---.---.---.28) 20 septembre 2009 11:15
    Canine

    Une sage décision.

  • Par yclick (---.---.---.200) 20 septembre 2009 12:16
    yclick

    Ca veut dire quoi DVDthèque terminée alterego, que tu arrête de te cultiver, c’est bon t’as assez mangé de merde ?
    Il était temps qu’Internet arrive...

    NB : Les fraudeurs dans le RER sont les seuls qui sont pas emmerdés quand un tourniquet fonctionne mal... Par contre le mec en règle avec son ticket qui saute un tourniquet qui fonctionne mal, se prends 80€ d’amende...

    Toute la société est comme ça, les puissants sont très joueurs, et les citoyens n’ont pas compris qu’ils avaient le choix de jouer ou de ne pas jouer alors...

    Moi ce que j’en pense c’est que http://mahamudras.blogspot.com/2009/09/nous-sommes-tous-des-encules.html

  • Par Deenye (---.---.---.251) 20 septembre 2009 13:52
    Deenye

    « Merveilleux paradoxe qui réserve aux acheteurs légaux un clip stupide et agressif sur le caractère malhonnête du piratage. »

    D’ailleurs, ce clip repose sur un mensonge éhonté : il y est prétendu que le téléchargement illégal, c’est « du vol ».
    Juridiquement, c’est totalement faux : cela s’apparente à de la contrefaçon et certainement pas à du vol.

    Laissons les crever, ils n’auront que ce qu’ils méritent.

    • Par Dominique Dupagne (---.---.---.74) 20 septembre 2009 14:17
      Dominique Dupagne

      @Deenye, vous avez tout à fait raison, et je n’ai pas voulu complexifier le sujet. Un vol suppose que la personne soit privée de ce qui lui appartient. Dans le cas du piratage, il y a copie du bien, et manque à gagner potentiel. C’est en effet une contrefaçon et non un vol. Et comme je le disais dans un autre commentaire, c’est parfois une contrefaçon qui se révèle d’une qualité supérieure à l’original, ce qui est un comble.

  • Par Diogene86 (---.---.---.53) 20 septembre 2009 14:34
    Diogene86

    la consommation nouvelle est arrivée !

    Désormais, nous ne sommes plus des clients, mais a priori des voleurs en puissance que l’on n’hésite pas `à menacer avant de début des spectacles QU’ILS ONT PAYÉ !......

    Mieux, on nous vole notre temps de loisir en nous imposant des publicités avant même de fournir la marchandise.

    Oui au baycott des DVD, Non à la dictature des « majors » qui se cachent sans scrupules derrière les auteurs pour nous extorquer la seule chose qui les intéresse : NOS SOUS !

  • Par Takuan (---.---.---.9) 20 septembre 2009 14:49
    Takuan

    Moi je ne me rapelle plus quand j’ai acheté mon dernier dvd,et je n’en ai pas acheté beaucoup depuis que ça existe,déjà à cause de la qualité médiocre du support.Emule...bof,c’est bourré de virus et de films de boules mis en ligne par les majors avec un faux titre,histoire d’éduquer les mineurs sans doute....les torrents,c’est très bien,il y a moyen de verifier le contenu... mais le top,’est quand même de télécharger l’image iso du dvd et de faire soi même son film en fonction de la qualité ou du format souhaités avec des softs gratuits (ou pas,ce qui prouve que bien qu’il y a aussi un marché qui rapporte autour de ça), qu’on peut trouver sur n’importe quel site.Pour ce qui est de la contrefaçon,j’estime que c’en est si on dévellope une activité commerciale autour de fichiers copiés...pour l’usage perso sans business,c’est certes du piratage mais à usage privé...et je ne collectionne pas,je détruis les fichiers après les avoir vu,donc il n’y a même pas recel de contrefaçon.

  • Par shik (---.---.---.19) 20 septembre 2009 16:16

    Bien résumé hélas ! Je les achète soldés ou bradés et pas, que dire des cd déjà payés en vinyle, nous sommes des otages ! et ce sont eux les voleurs c’est clair. Et oui il faudrait trouver comment rémunérer décemment les artistes et les producteurs qui les soutiennent réellement, ceux qui prennent des risques à produire de la création de qualité...Quoi, ça n’existe plus ?

  • Par Vladivostok 1919 (---.---.---.66) 20 septembre 2009 18:38
    Vladivostok 1919

    6 ans passé en Chine...
    Lors de mon premier sejour là-basil y a 10 ans , les DVD pirates coutaient 10 RMB, et etaient de qualité vraiment mauvaise, la pochette consistait souvent en un papier A4 plié en 2, la proportion de DVD ne fonctionnant pas etait élevé.

    10 plus tard, les DVD coutent MOINS CHER, 6 à 7 RMB environ, sont de meilleur qualité, avec un packaging que je trouve plus simple mais plus efficace que les gros boitiers en plastic vendu en occident. Il n’y a qu’un seul DVD par film, donc les bonus habituels sont passés à la trappe, sauf que les producteurs de ces DVD pirates ont souvent la bonne idée de mettre la BO en supplement..
    je ne connais aucun autre exemple de marchandise grand public ayant le meme historique, alors qu’on connait tous plus ou moins l’idée derrière « Economies d’Echelles »

    Je suis enfin persuadé que les producteurs de DVD pirates en Chine sont de vrais cinéphiles... En serie plus limités et chez certains revendeurs eux meme cinéphiles, j’ai trouvé de vrais perles du 7eme art, tresor enfouits du cinéma francais, italien, des premiers film d’animation russes, dont je n’avais jamais entendu parlé auparavant... une intégrale ’« Jodorovsky » avec même ses courts metrages, integrales de Bertrand Blier, Francois Truffaut...

    Alors ou sont les vrais agitateurs ?

    • Par Maximus (---.---.---.164) 20 septembre 2009 19:39

      Votre dernier paragraphe me rappelle un souvenir personnel. J’avais recherché tous les films de Dreyer mis en ligne sur emule il y a trois ans, et avais trouvé un vieux film de 1921, un enregistrement à partir d’une diffusion de la Rai 3 italienne. Ce film est inédit en France, je ne vois pas où serait le délit de le télécharger.

      Pourquoi tous ces hypocrites qui se prétendent des défenseurs des trésors culturels (Martin Karmitz, la Fnac...) ne s’attellent pas à rééditer tous les chef d’oeuvre du cinéma muet, si c’est l’amour de l’art qui les motive ?

      Par contre, pour mettre une rareté pareille en ligne, il faut le faire par amour de l’art car ce n’est pas ce qui fait gagner des places dans la file d’attente pour le téléchargement sur emule (les pornos sont autrement plus efficaces car les demandes sont innombrables).

      "En serie plus limités et chez certains revendeurs eux meme cinéphiles, j’ai trouvé de vrais perles du 7eme art, tresor enfouits du cinéma francais, italien, des premiers film d’animation russes, dont je n’avais jamais entendu parlé auparavant..".

      Habitant à Lyon et ayant mes carte de bibliothèque à Lyon et Villeurbanne, j’arrive à résoudre en partie le problème de l’absence d’offre acceptable en prix pour les DVD de bons films classiques. Le problème demeure pour les films vraiment confidentiels, du genre de ceux que vous citez, car ils ne sont pas édités en Français.

  • Par Halman (---.---.---.64) 20 septembre 2009 20:27
    Halman

    Quel bel article Dominique.

    C’est tellement vrai.

    Que ce soit pour les dvd ou la musique sur cd rom c’est le même cirque insupportable.

    Impossible de les lire avec son lecteur habituel. On ne peut que les écouter avec le logiciel pourri fourni sur le disque, son pourri, image pourrie.

    Impossible de s’en faire une seule copie personnelle pour le regarder tranquillement sur son portable en déplacement.

    Menus épouvantables, publicités obligatoires, traductions et sous titrages ridicules avec des erreurs de vocabulaires sidérantes, sans compter souvent des phrases dites par les acteurs tout simplement pas traduites par les acteurs en vf.

    Et enfin hors de question que je me réachette encore toute ma vidéothèque en blue ray.

    J’ai déjà dépensé une fortune petit à petit à tout me fournir en dvd, le payage de tronche des clients cela suffit.

    Les artistes vont encore se faire des nouilles encore sur notre dos en ne faisant rien, juste en attendant que le consommateur se réapprovisionne en blue ray pour remplacer les dvd.

    Merci vlc et les sources non officielles.

  • Par Halman (---.---.---.64) 20 septembre 2009 20:36
    Halman

    Ce qu’il y a aussi d’excellent sur la mule c’est que l’on y trouve des chefs d’oeuvres rares que les éditeurs ne commercialisent pas parce que trop peu de demandes.

    Donc la mule sert d’archive cinématographique, la fermer revient à supprimer des archives culturelles pourtant indispensables.

  • Par roquetbellesoreilles (---.---.---.227) 21 septembre 2009 07:12
    roquetbellesoreilles

    Un bon film à voir gratuitement sur Arte, un régal... ( attention, plus que quelques jours de visionnage gratuit)

    Les Yes Men refont le monde

    Comment les Yes Men, guérilleros cravatés de la com’, ridiculisent le néolibéralisme avec ses propres armes. Désopilant et dévastateur, un manuel de survie en temps de crise.

  • Par donarno (---.---.---.147) 21 septembre 2009 16:08

    Je ne sais pas si vous avez remarqué mais, « ils » poussent pour acheter les BlueRay, vendus 2 ou 3 fois plus chers pour quoi ... une qualité d’affichage plus importante...
    Tout le monde n’a pas la télé HD ni le lecteur blue-ray ni l’ampli HD...

    Et au passage ils vous traitent de voleur, font payer 3 ou 4 fois les taxes + droits d’auteurs et pleurent que le CD ou DVD est en crise.
    Pourquoi ne pas virer les navets qu’on nous fait passer pour des Merveilles du cinéma ?? Pourquoi forcer les clients à acheter des CD complets où seuls 2 titres valent le coup et pleurer qu’une fois arnaqué, on n’achète plus de CD mais simplement des titres simples... ??
    J’achète 2 ou 3 DVD par mois quand ils sont en promo à 5$ chez Walm.....ce sont des vieux films mais ils valent souvent mieux que les nouveaux.
    Côté musique, je suis largué depuis longtemps et me contente de la musique classique. Car même la radio me tape sur les nerfs à passer vingt fois dans la journée le même titre idiot qui ressemble à celui de la veille et à celui sélectionné qui passera demain.

    Nous ne sommes pas des caves et le libre choix passera à côté d’ Hadopi pour la rendre caduque avant qu’elle se soit mise en place

  • Par FlorenceM (---.---.---.48) 19 octobre 2009 11:18

    Comme le dit Valdivostok 

    les vrais cinéphiles se fournissent à Pékin
    c’est incroyable que dans les faits, ce soit la Chine qui sauvegarde et diffuse la culture cinématographique française.
    c’est l’exception culturelle chinoise...

    Ce sont aussi des chinois qui ont racheté des stocks français de papier photo argentique Noir et Blanc haut de gamme. Et si vous voulez un bon travail de tirage papier photo NB, c’est Pékin, ici certains papiers ont disparu faute de combattants, c’est fou qu’au pays de Niepce, on laissa partir le papier au loin comme si la photo argentique NB était morte.
    En prime, les mêmes labos à Pékin, proposent des grands tirages sur du papier de riz...
    Il y a une soif de l’image et des films, comme les russes avant, beaucoup de chinois sont cinéphiles, j’ai pu voir des projections sur la place d’un petit village aux confins du Tibet, y’avait un vieux Louis de Funès doublé en chinois...une sorte d’évasion dans un autre monde .
    Pas étonnant qu’ils soient les premiers à cultiver les films comme un jardin potager secret.
    Pékin capitale culturelle du film introuvable... 
    on me fera pas croire que c’est ça qui va tuer le cinéma, bien au contraire !
  • Par johan (---.---.---.151) 13 novembre 2011 23:39
    Bonjour,

    La même chose pour les livres, bientôt / déjà ?

    « l’offre illégale est souvent de bien meilleure qualité »


    Bonne semaine.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires