• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ce n’est plus suffisant de clamer que ces crimes n’ont rien à (...)

Ce n’est plus suffisant de clamer que ces crimes n’ont rien à voir avec l’islam

Ce dimanche 11 janvier 2015, il y a eu en France un second événement aussi important que les millions de gens dans les rues pour manifester leur solidarité avec les familles des 17 personnes massacrées les jours précédents à Charlie Hebdo, à Montrouge et à Vincennes.

Je veux parler de l'éditorial publié, ce même jour, dans le bulletin en ligne Religions pour la Paix. Le titre du présent article en est extrait. Le texte reconnaît encore plus explicitement la bien réelle source théologique de la criminalité commise au nom du Dieu Allah :

"En effet, le drame réside dans cette partie belligène du patrimoine religieux islamique - conforme à une vision du monde dépassée propre à un temps éculé - qui n'a pas été déminéralisée ni dévitalisée. Il est temps de la déclarer anti-humaniste."

"Au-delà des simples réformettes, par-delà le toilettage, plus qu'un aggiornamento, qui s'apparentent tous à une cautérisation d'une jambe en bois, c'est à une refondation de la pensée théologique islamique qu'il faut en appeler."

Ou encore :

"La responsabilité nous commande de reconnaître l'abdication de la raison et la démission de l'esprit dans le ressassement de l'antienne islamiste justifiée par une lecture biaisée d'une construction humaine sacralisée et garantie par le "divin". Il est temps de sortir des enfermements doctrinaux et s'affranchir des clôtures dogmatiques. L'historicité et l'inapplicabilité d'un certain nombre de textes du corpus religieux islamique sont d'évidence, une réalité objective. Nous l'affirmons. Et nous en tirons les conséquences".

Il faut lire le tout (1). Il s'agit d'une formidable démarche spirituelle pour aller, dans le courage et la plus grande honnêteté, à une véritable désacralisation de la violence religieuse. Et ce qui est plus formidable encore, c'est que cette démarche est celle d'un Président de la section française de la CMRP (Conférence Mondiale des Religions pour la Paix) qui est par ailleurs l'un des musulmans les plus connus de l'islam en France : Ghaleb Bencheikh.

Ainsi, avant le gouvernement, c'est une partie importante des croyants de l'islam qui sort du néo-négationnisme imposant en France, depuis des années, de nier les sources théologiques de la violence commise au nom d'Allah.

Il faut donc exiger maintenant du gouvernement qu'il fasse de son côté son devoir en la matière. Je crois que celui-ci réside principalement dans le rétablissement de la laïcité détruite par Nicolas Sarkozy puis, plus gravement encore, par François Hollande pour assurer l'expansion de l'islam dans notre pays.

Il faut sortir des abattoirs les religieux musulmans et juifs qui y pratiquent l'abattage rituel. Il faut sortir les menus halal des cantines des écoles, des hôpitaux, des casernes, des prisons... Il faut sanctionner sévèrement les élèves qui, dans les écoles, empêchent l'enseignement non conforme à l'enseignement islamique. Il faut supprimer les salles de prière dans les entreprises et les heures réservées aux femmes musulmanes dans les piscines. Il faut, bien sûr, interdire fermement l'accompagnement des élèves par des femmes islamiquement voilées lors des sorties scolaires.

Il faut exiger que le CFCM et les autres organisations islamiques représentatives rejettent enfin publiquement, au moins, la règle de la Charia qui condamne à mort le musulman quittant sa religion en le faisant savoir.

Il faut surtout cesser de traduire en Justice ceux qui défendent la laïcité et qui affirment, à contre-courant jusqu'à maintenant, la violence originelle, constitutive, de l'islam.

Il faut au contraire faire condamner par les tribunaux les élus de la République qui, au mépris de la Loi, financent la construction de mosquées en y affectant des fonds publics.

Mais la presse aussi doit radicalement changer d'attitude face à la violence islamique ou à sa dénonciation. Chacun le sait, celles-ci sont parfois liées au racisme et à la xénophobie chez certains habitants de notre pays. Ces deux calamités doivent être fermement combattues là où elles se manifestent réellement.

Mais l'assimilation systématique de l'islamophobie - la phobie, la crainte de l'islam, comme le dit très clairement la langue française et qui est selon moi parfaitement justifiée - au racisme et à la xénophobie est devenue, avec le temps, une odieuse tricherie. Les journalistes qui la pratiquent doivent s'en défaire.

Ils doivent se défaire, d'une manière plus générale, de l'habitude consistant à deviner, voire même à inventer, chez celui qui pense différemment, des sentiments "nauséabonds" qui n'existent pas, simplement parce que c'est ce qu'il y a de plus facile à combattre dans la paresse intellectuelle et la mauvaise foi.

J'inclue dans cette tricherie l'attitude prétendument républicaine consistant à présenter le Front National, ou encore des personnalités comme Renaud Camus, Eric Zemmour ou plus récemment Michel Houellebecq, comme responsables des problèmes créés, en réalité, par l'immigration trop importante et non contrôlée.

Quand celle-ci est porteuse d'islam en provenance des pays les plus fanatisés, les plus incompatibles avec la laïcité et les Droits humains auxquels tiennent particulièrement les Français, c'est évidemment là qu'est l'aggravation du climat de violence dans notre pays.

Il faut en finir avec la terrible inversion qui présente comme justifié de nos jours un prétendu "bon racisme", le racisme anti-blancs, celui qui cultive, par la réanimation d'une critique anti-coloniale indispensable dans un passé qui s'éloigne, ou encore dans la création artistique de certains rappeurs, l'idée d'un prétendu impossible vivre-ensemble dans la paix et la non-violence des Français d'origines ethniques différentes.

Chacun le voit par ailleurs, la révolution technique qui a mis à portée de tous l'expression qui s'adresse à tous n'a pas que des bons côtés. Il y a même de quoi s'inquiéter raisonnablement quand on voit que les réseaux "dits sociaux" sont porteurs du pire comme du meilleur. La grossièreté, l'injure, l'appel à la haine y sont aussi présents, voire plus, que les échanges réellement conviviaux.

Il me semble que cela n'est pas sans lien avec ceci qui me stupéfait et me révolte depuis des années : l'idée fréquemment répétée que la morale serait une valeur dépassée ou, bien pire encore, qu'elle n'aurait pas sa place dans l'activité politique. J'en vois au contraire l'absolue nécessité, là plus qu'ailleurs, et je crois qu'il faut plus que jamais l'affirmer dans l'éducation des nouvelles générations, qu'elle soit publique ou privée.

Il faut compléter l'importante avancée vers la désacralisation de la violence religieuse par une revitalisation, notamment dans les classes de notre Education Nationale, des valeurs morales et des piliers de la France démocratique et républicaine, lesquels s'expriment désormais selon moi dans la Liberté, l'Égalité, la Solidarité et la Laïcité.

Pierre Régnier

simple citoyen de France, d'Europe et du monde.

(1) http://www.religionspourlapaix.org


Moyenne des avis sur cet article :  3.49/5   (45 votes)




Réagissez à l'article

81 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 15 janvier 2015 10:34

    +++
    Vous avez 100 fois raison..mais les autorités sont sourdes et aveugles et ne veulent (au nom du profit) ne rien entendre ou voir... !


    • Deneb Deneb 15 janvier 2015 11:00

      Pierre, merci. Bon, vous vous attendez à être abondamment traité de quolibets sympathiques, extrème droite, fasciste, raciste, rien compris, mélange tout, dénué d’empathie, misanthrope, j’en passe et des meilleurs. Alors dites vous qu’une idée est d’abord ignoré, puis combattue, ensuite elle s’impose comme une évidence. Le seul problème c’est qu’à la fin, ceux qui s’en réclament sont ceux-mêmes qui la méprisaient avant.
      Avez vous vu qui était dans le cortège du week-end dernier ? La seule concession commune qui s’est imposé à ces gens là c’était « rien à voir avec l’Islam ». Dans l’absolu, ils étaient là pour défendre les tueurs, tout du moins ce qui les défend, c’est à dire l’Islam. Ca a un nom en psychiatrie.

      J’ai un article en modération, où moi aussi j’essaie de trouver des solutions concrètes. Si vous avez un moment, jettez y un coup d’oeil.
      Et bonne journée, ne vous laissez pas abattre, comme on dit aujourd’hui.


      • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 15 janvier 2015 17:16

        Bah, c’est déjà un premier pas vu que les politiciens commencent à parler d’islam dévoyé quand il y a un comportement islamique qui n’est pas conforme aux droits de l’homme.


        Parce que ce n’est pas évident du tout de défendre un islam dévoyé.

        Tout est dans la sémantique, mais c’est hyper efficace.

        Zavez déjà essayé de défendre une cause dévoyée avec succès ?

        Maintenant, il faudrait voir dans combien de pays musulmans y est pratiqué un islam dévoyé qui est, rappelons le, non conforme aux droits de l’homme et je gage que pas grand monde aura envie d’en faire état ...

        Après on pourra aussi traquer les traces de l’islam dévoyé dans le vil ( parce que non conforme aux droits de l’homme et donc dévoyé ) et mensonger ( les bagarres de sorcelleries des sorciers du Pharaon inconnu et ce genre de choses ) coran.


      • Deneb Deneb 15 janvier 2015 18:53

        Les pièges sémantiques. On verra si ça fonctionne pour diviser l’Oumma. C’est que dans ce jeu là, ils sont assez forts. Never argue with idiots...
        La seule arme qui a apparemment fonctionné (mais à quel prix !) c’est la dérision. Le loup est sorti du bois. Maintenant il ne faut pas le louper. Continuons à être Charlie, iconoclastes et irrévérents. Montrons qu’on en a, comme eux, grosses comme la Tour Eiffel, comme disait Bill Maher.


      • doctorix doctorix 15 janvier 2015 21:03

        Je serais un tout petit peu d’accord avec cet article si la volée de bois vert ne s’adressait pas qu’aux excès des islamistes mais également à ceux des sionistes.

        Ceux-ci font certainement autant de mal à la démocratie et beaucoup plus de morts dans le monde.
        Mais ça ne risque pas d’arriver à nos oreilles, vu que la presse est entièrement occupée par les sionistes, et que nous avons un premier Ministre qui ne peut pas dire une phrase sans faire l’éloge des juifs, au point que c’en est pathétique. 
        C’est un envahissement massif qui ne semble pas vous déranger.
        Bien sûr, les sionistes d’Israël ne tuent pas dans nos rues, mais ils tuent en Palestine et, avec l’appui de leur allié américain, dans tout le moyen-orient, jour après jour, année après année, et malgré les dizaines de condamnations de l’ONU. 
        Une presse à leur botte tend à nous faire croire que c’est le combat du bien contre le mal, mais qui peut le croire encore ?
        Alors, l’auteur, équilibrez un peu vos propos, on pourrait croire que vous êtes partial...
        N’oubliez plus de donner à chacun son dû.
        Concernant Manuel Valls, il faut noter que son amour éperdu pour Israël est fort récent :
        En2008 prend la parole et n’hésite pas à dénoncer toutes les exactions commises par Israël et parle même du mur de séparation comme « un mur de la honte ». Il plante à cette occasion un arbre de la paix.
        Mais lisez plutôt l’histoire édifiante de cet arriviste forcené :
        Cet homme a subi un lavage de cerveau à un moment donné. Son amour aveugle pour Israël remonte à son mariage en 2010.

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 23:39

         

        Doctorix

         

        Les sionistes sont pour moi les juifs qui, à la suite de Théodor Herzl et de son livre L’Etat juif ont milité, avant et pendant l’extermination par les nazis, pour la création d’un état refuge, l’Etat d’Israël. Ils ont obtenu la création de cet Etat par l’ONU, et ceux d’entre eux qui s’y sont installés sont devenus de ce fait des israéliens. Par la suite cependant le mot « sioniste » a été maintenu pour désigner aussi ceux qui soutiennent l’Etat d’Israël et sa consolidation. Je suis, dans ce sens, un sioniste.

         

        Une troisième vague de « sionistes » est apparue, notamment chez les ennemis d’Israël, pour désigner les acteurs, vrais ou supposés, d’une entreprise de domination du monde avec l’aide des Etats-Unis. Dans ce dernier cas le mot « sionistes » désigne souvent, de manière masquée, aussi bien les israéliens que les juifs en général, dans une nouvelle forme de judéophobie (de haine des juifs, c’est-à-dire d’antisémitisme) qui ne dit pas son nom.

         

        Dans les dernières décennies j’ai vu apparaître une sorte de quatrième vague de sionistes composée de juifs, israéliens ou pas qui, d’une certaine manière, acceptent cette confusion, voire même la revendiquent mais en donnant à la communauté concernée un sens positif. Cette dernière communauté sioniste se présente de plus en plus comme une communauté religieuse, celle du « peuple élu » par Dieu à l’époque de l’Ancien Testament. J’ai tenté en vain, sur un site juif et sur un site chrétien ami des juifs, de faire comprendre combien c’était grave et dangereux de laisser s’enraciner ce courant. J’ai été rapidement et explicitement interdit de commentaires.

         

        Ça ne me conduit pas pour autant à penser qu’il serait nécessaire "d’équilibrer mes propos", comme vous dites, en traitant d’un tout autre problème, celui de la violence islamique, notamment quand elle est pratiquée ici en France. Mais ça me conduit à modifier un peu mon analyse de la théologie violente. Elle n’est plus que très indirectement criminogène dans le christianisme. Elle est, de manière constitutive, très directe dans l’islam. Elle est en train de redevenir directe dans le judaïsme et c’est grave, surtout pour les juifs, croyants ou pas.


        Je ne sais pas si j’irai plus avant dans cette analyse tant le problème est complexe, mais je ne veux pas la faire entrer artificiellement ici où elle n’a pas sa place.




      • doctorix doctorix 15 janvier 2015 23:52

        Bien entendu, toute considération économique personnelle est à exclure des causes de ce revirement aussi brutal qu’inattendu.

        C’est quand même le premier Ministre de la France, merde...
        A ce propos, Jésus disait :
        Eh bien moi, je vous le dis : Faites-vous des amis avec l’Argent trompeur, afin que, le jour où il ne sera plus là, ces amis vous accueillent dans les demeures éternelles. 
        Celui qui est digne de confiance dans une toute petite affaire est digne de confiance aussi dans une grande. Celui qui est trompeur dans une petite affaire est trompeur aussi dans une grande. Si vous n’avez pas été dignes de confiance avec l’Argent trompeur, qui vous confiera le bien véritable ? Et si vous n’avez pas été dignes de confiance pour des biens étrangers, le vôtre, qui vous le donnera ?

      • doctorix doctorix 16 janvier 2015 00:06

        Nos comentaires se sont croisés, je parlais de Valls.

        Vous dites :
        « Elle est en train de redevenir directe dans le judaïsme. »
        Mais elle est constitutive de la création d’Israël, avec les exactions sanglantes de l’Irgoun suivi de Tsahal, des groupements authentiquement terroristes et assassins..
        Ca n’a rien d’une nouveauté.
        Je pense que l’exode actuel des juifs hors d’Israël est lié non seulement au climat de terreur qui règne en Israël, mais aussi a fait que de nombreux juifs ne veulent plus être associés à la politique criminelle de Netaniaou. On voit de nombreux rabbins la condamner, d’ailleurs, même si ça ne fait pas la Une.
        Dans tous les cas, les juifs ne sont pas un peuple élu, ni même un peuple, comme beaucoup le croient encore, mais la plupart sont des descendants de musulmans convertis au judaïsme au temps des khazars.
        La plupart sont donc d’origine arabe, ce qui n’est pas sans saveur...

      • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 00:24


        Plus précisément, doctorix, ils sont des descendants de musulmans eux-mêmes issus des juifs qui habitaient la terre avant leur conversion à l’islam.

        Je crois vraiment qu’aujourd’hui les israéliens et les palestiniens sont, pour l’essentiel, un même peuple.


      • Deneb Deneb 16 janvier 2015 06:25

        Pierre, pourquoi croyez-vous que les Croates et les Serbes, même peuple, ne peuvent pas se voir en peinture ?


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 07:06


        Bonjour Deneb

        Je ne crois rien sur le sujet, et si vous me donnez votre réponse ça m’intéresse.


      • Deneb Deneb 16 janvier 2015 07:44

        Pierre, le problème est la religion. Les uns sont cathos, les autres orthodoxes. Ils se sont étripés plusieurs fois dans l’histoire, la dernière fois il y a 24 ans. Souvenez vous de Vukovar et de la Slavonie orientale, région martyre.
        Pendant la 2ème guerre mondiale, les collabos des deux se faisaient la guerre : les royalistes serbes tchetnik fricotaient avec les allemands pour combattre la résistance titiste, mais aussi les très pro nazis oustachis croates.
        Curiosite : les deux combattaient les musulmans bosniaque, qui étaient une force progressiste à cette époque. Les vrais modérés, ils buvaient de l’alcool, certains évitaient toutefois le porc, mais sans j’y avais de nombreux amis. Hélas, l’Europe ne les a pas suffisamment soutenu (la France est un allié historique de la Serbie) et il se sont fait canarder pendant des années. Aujourdhui les petrodollars coulent à flot pour ceux qui adoptent le wahhabisme. Un gâchis .


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 07:47


        Merci Deneb. Je soupçonnais quelque choses de ce genre mais vos précisions sont importantes.


      • jocelyne 19 janvier 2015 12:19

        « Les vrais modérés, ils buvaient de l’alcool » vla le critère à deneb pour dire qu’ils étaient occidentalisés...


      • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 11:02

        "Mais l’assimilation systématique de l’islamophobie - la phobie, la crainte de l’islam, comme le dit très clairement la langue française et qui est selon moi parfaitement justifiée - au racisme et à la xénophobie est devenue, avec le temps, une odieuse tricherie. Les journalistes qui la pratiquent doivent s’en défaire.« 
         
        Bonjour Pierre.
        Vous avez parfaitement raison sur ce point en particulier : il est grand temps de s’attacher au sens des termes. Si »islamophobie« il y a, elle ne peut être QUE permise. Déplorée, certes, mais constatée. Littéralement, la »peur de l’islam« est certes un événement malheureux, mais qui se comprend tout à fait dans l’état actuel des choses. Et cela n’a évidemment rien à voir avec le »racisme« qui, lui, est d’ordre biologique.
         
        J’en profite pour effectuer une mise au point sur le fait de dire que le racisme est un crime et non une opinion. C’est un crime parce que l’on en a décidé ainsi, et que le racisme est en effet une idiotie. Mais avant d’être »mal« , c’est »erroné". Si bien que le racisme, avant d’être déclaré criminel, est bel et bien une opinion. Mais, bien évidemment, une opinion mauvaise et possiblement dangereuse. Seulement comme notre époque sanctifie l’opinion en tant que telle, qu’elle ne reconnaît qu’elle, elle se trouve mal à l’aise pour savoir discriminer entre bonnes et mauvaises opinions. Et c’est ainsi que l’on fait d’une mauvaise opinion à combattre en tant que telle le plus odieux des crimes, afin de ne pas entacher la démocratie d’opinion. L’intelligence collective ne sort pas grandie de ce genre de procédés simplistes et manichéens.


        • Fergus Fergus 15 janvier 2015 11:44

          Bonjour, Eric.

          « Vous avez parfaitement raison sur ce point en particulier ». 

          Cela se discute. Pour la bonne raison que l’Islam des uns n’est pas du tout l’Islam des autres. A la base, une lecture du Coran totalement différente selon les obédiences religieuses, la lecture « vindicative » ou « violente » étant véhiculée par les Wahhabites et les Salafistes alors que nombre de musulmans ne reconnaissent pas leur religion dans cette interprétation du texte sacré.

          J’ai mis en modération un article sur la mosquée du Cap où, en se basant sur la lecture de ce meme Coran, les responsables de la « mosquée ouverte » accueillent des Juifs et des homosexuels, accueillent les femmes dans la meme salle de prière que les hommes comme c’était le cas sous Mahomet, et leur permettent également de conduire les prières ! Inimaginable en Arabie Saoudite ou meme en Egypte ! Comme quoi il est possible d’arriver à des divergences très grandes en partant d’un meme texte.


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 11:54

          Bonjour Fergus.
           
          Certes, ce que vous mentionnez est très intéressant et il laisse présager que tout n’est pas perdu, mais si ces divergences d’interprétation peuvent prendre autant de place et gangréner ce culte, c’est avant tout parce qu’il ne s’y trouve pas de « parole officielle », qu’il n’y a que des chapelles éparpillées sans hiérarchie comme au sein de l’Église. c’est très problématique... d’autant plus que l’islam s’appuie sur un message incréé, qui ne tolère donc pas de traductions et dont l’ordre des sourates n’est pas le fait de Dieu. Tout ceci participe aux mauvaises interprétations. Je redis donc qu’il y a un problème au sein même de l’islam.
          Qu’en pensez-vous ?


        • oncle archibald 15 janvier 2015 12:17

          Je ne me lasse pas de donner le lien qui renvoie à une très belle analyse de Monsieur Abdennour-Bidar, philosophe musulman, qui a pris le recul nécessaire pour voir de loin ce qui est incompatible entre d’un coté l’islam d’aujourd’hui qui apparait déchiré et, pourquoi ne pas le dire, en guerre interne assimilable à une véritable guerre de religion, et de l’autre le monde évolué du XXI eme siècle ou un très grand nombre d’individus, y compris beaucoup de musulmans, aspirent à la liberté, Liberté avec un L majuscule, incluant celle de changer de religion ou celle de ne pas avoir de religion du tout. 


          A tous ceux qui ne connaissent pas ce texte j’en recommande la lecture : http://blogs.mediapart.fr/blog/monica-m/100115/lettre-ouverte-au-monde-musulman-abdennour-bidar

        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 12:29

          Rappelons au passage qu’Abdennour Bidar a été choisi pour remplacer Abdelwahab Meddeb (décédé il y a deux mois) à la tête de l’excellente émission Cultures d’islam sur France Culture.
          Une émission dont je conseille également une écoute attentive et hebdomadaire.



        • philouie 15 janvier 2015 12:37

          l’islam s’appuie sur un message incréé, qui ne tolère donc pas de traductions et dont l’ordre des sourates n’est pas le fait de Dieu. Tout ceci participe aux mauvaises interprétations.

          Sauf que l’Islam n’est pas le Coran seul, ce travail d’interprétation à été fait au cours des siècles et qu’il participe de la culture islamique. Par exemple, il y a une véritable théologie de la violence en Islam, c’est à dire que la violence est pensée et encadrée afin qu’elle ne soit pas que le produit de la pulsion.
          Le Wahhabisme, auquel souhaite réduire l’Islam notre islamophobe patenté, refuse justement ce travail d’interprétation séculaire, justement pour réécrire l’Islam, mais à sa sauce.
          P.Régnier croit que cet Islam est le vrai Islam alors qu’il n’en est que la caricature. Remarquez, ça l’arrange : c’est plus facile de critiquer une caricature que l’Islam réel auquel, manifestement, il ne comprend rien.


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 12:43

          Quoi qu’il en soi, une religion à vocation universelle qui requiert une langue universelle (l’arabe) sans s’enquérir de sa maîtrise par ses ouailles est, à un moment ou à un autre, en porte-à-faux.
          Croyez-vous vraiment que le musulman ordinaire s’attache aux subtilités des Hadiths ?


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 12:47

          ... « Quoi qu’il en soiT »...


        • philouie 15 janvier 2015 12:48

          la culture ça ne se transmet pas que par le texte. c’est l’éducation des enfants par les parents. on peut être illettré et transmettre une culture.

          A contrario, les frères kouachi n’avaient aucune culture musulmane : ils ont été élevés par l’assistance publique.
          c’est plutôt le manque d’Islam que le trop d’Islam qui a été utilisé ici.


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 14:23

          Pas le « manque d’islam », plutôt le manque de valeurs, de tradition, d’un minimum de savoir vivre, de tenue, d’humilité. Bref, toutes choses qui sont désuètes aujourd’hui en France. On récolte ce que l’on sème, ça oui. La tolérance à toutes les sauces, sans jamais d’efforts sur soi demandés en retour, ni d’obligations communautaires, et voilà le résultat.


        • Fergus Fergus 15 janvier 2015 16:18

          Bonjour, Philouie.

          « Le Wahhabisme, auquel souhaite réduire l’Islam notre islamophobe patenté, refuse justement ce travail d’interprétation séculaire, justement pour réécrire l’Islam, mais à sa sauce.
          P.Régnier croit que cet Islam est le vrai Islam alors qu’il n’en est que la caricature
          ."

          Entièrement d’accord avec vous. Je vous invite à lire mon article du jour. Intitulé « L’exemplaire « Mosquée ouverte » du Cap », il montre que des théologiens éminents peuvent avoir une lecture des textes de référence très différente de celles, éminemment sectaire, auxquelles se réfère exclusivement Pierre Régnier pour servir sa thèse.


        • philouie 15 janvier 2015 17:30

          Pas le « manque d’islam », plutôt le manque de valeurs, de tradition, d’un minimum de savoir vivre, de tenue, d’humilité.
           
          Oui, j’ai entendu ou lu, qu’il fallait « acculturer » les gens d’origine étrangère, c’est à dire qu’ils perdent leur culture d’origine. Mais c’est proprement stupéfiant ! Parce que si il y a bien un processus d’acculturation dans le phénomène migratoire, il faut bien avoir quelque chose en remplacement !
          et bien il semble que non. La France ne sait plus où elle en est d’elle même, elle est alors incapable d’intégrer quiconque !


        • philouie 15 janvier 2015 17:32

          Et si l’on commençait chez nous, en France, à prendre exemple sur la philosophie de Taj Hargey ? Amis musulmans, à vous de méditer son message...

          Fergus,

          et si déjà on évitait d’importer le wahhabisme, cette gangrène américo-saoudienne ?


        • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 18:09


          Fergus

           

          Pour soutenir ce que vous appelez « sa thèse », Pierre Régnier, parce qu’il est bien incapable de se référer aux thèses des nombreuses écoles islamiques qu’il avoue humblement ne pas connaître, se réfère essentiellement à la laïcité républicaine, dont il demande simplement l’application et l’amélioration.

           

          Par intérêt intellectuel je suis pour l’expression de toutes les thèses islamiques (*) quand la laïcité républicaine sera rétablie.

           

          Puisqu’alors, forcément, ce sont les musulmans qui auront à décider s’il leur paraît possible de venir ou / et de rester dans ce pays aux valeurs rétablies.

           

           

          (*) enfin presque... je fais exception pour les thèses des assassins de Charlie Hebdo, de Montrouge et de Vincennes, des égorgeurs d’Hervé Gourdel, des assassins du musée juif de Bruxelles, de l’école juive de Toulouse, des fouetteurs de Raïf Badawi, des juges d’Asia Bibi... et des millions d’autres qui, depuis 14 siècles, mettent leurs thèses criminogènes en application.

           

          Mais je vais lire avec attention votre article sur l’exemplaire mosquée du Cap.



        • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 22:44

          @ philouie :
           
          "Oui, j’ai entendu ou lu, qu’il fallait « acculturer » les gens d’origine étrangère, c’est à dire qu’ils perdent leur culture d’origine. Mais c’est proprement stupéfiant ! Parce que si il y a bien un processus d’acculturation dans le phénomène migratoire, il faut bien avoir quelque chose en remplacement !
          et bien il semble que non.La France ne sait plus où elle en est d’elle même, elle est alors incapable d’intégrer quiconque !« 
           
          => Je rebondis sur vos propos.
          Effectivement, nous avons tout fait pour émasculer ce pays et l’empêcher de »produire" du Français à partir de populations étrangères (la formule n’est pas très heureuse, mais vous m’aurez compris je pense). Déjà, en passant de l’assimilation à l’intégration, comme leur nom l’indique, on a baissé la garde, et ainsi de suite. En revanche, je constate chaque jour qu’une intégration à l’envers a parfaitement fonctionné : le parlé wesh-wesh plaît et s’applique jusque dans des quartiers à mixité sociale quasi-nulle. Les accents méditerranées et les démarches de caïds des HLM ont fait florès. Là est le problème : l’acculturation se fait de toute manière ; si elle n’est pas promue dans un sens, elle se fera dans l’autre. Et je ne parle pas des jeunes Français de souche paumés qui intègrent l’Islam et partent faire le djihad avec une barbe blonde filasse...


        • elpepe elpepe 16 janvier 2015 03:35

          Bonjour
          Auriez vous l’amabilité d ’arrêter de nous prendre pour des cons ... Bien a vous merci


        • Éric Guéguen Éric Guéguen 16 janvier 2015 09:32

          Hein ?? 


        • elpepe elpepe 17 janvier 2015 15:30


          @Éric Guéguen
          Bonjour
          Desole, mon commentaire ne s’appliquait pas directement a votre commentaire, mais a la these generale qui voudrait qu’il y est un bon Islam, et des islamistes, les mechants de la Peninsule Arabique, avec qui on ait en business, et qui on deja rachete une partie de la France.

          Je n’y crois pas 2 secondes car le texte du Coran est sans aucune ambiguite une incitation au meurtre,
          Si j’ai bien compris le Coran est le texte revele pour TOUS les Musulmans, de plus il n’est pas contestables a une virgule pret.
          Apres on vient nous expliquer qu’il y a une interprétation poetique, pacifique, intelligente du Coran, oppose a une lecture literalle, donc la Charia est la résultante.
          Excusez moi mais mon esprit lucide me fait juste penser que l’on nous prend pour des cons, surtout au vue des interets du Quatar et du clientélisme du PS seul moyen pour eux de gagner les elections ....
          SI l’on interdit toute publication, prêche, et discours qui constitueraient une incitation a la haine, violence et racisme, il me semble que l’on devrait interdire alors le Coran.
          UK a resolu cette contradiction en ne restreignant pas la liberte d’expression,
          C’est la bonne solution par contre il faut reduire l’immigration a 0, et surtout faire respecter les regles imposées par la laicite dans les lieux publics, qui sont baffouees systematiquement car contraire a l’Islam, et TOUTI QUANTI
          Le gouvernement fais bien sur exactement le contraire ....
          Bonne journée a vous


        • Lonzine 15 janvier 2015 12:10

          Courage , encore un tout petit peu d’huile sur le feu communautaire, vous allez l’avoir votre embrasement, allez soufflez soufflez....


          • oncle archibald 15 janvier 2015 12:36

            Je vous conseille de méditer ces paroles de Winston Churchill : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneurVous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre »


            Il ne sert à rien de vouloir occulter la réalité. Il y a un grand nombre de musulmans qui aspirent à vivre dans un pays de liberté et ne posent aucun problème particulier sur le sol Français, mais il en est d’autres, minoritaires, j’en suis persuadé, qui aspirent à faire triompher des idées passéistes et mortifères, ou à exercer quelque vengeance contre leurs ennemis autodésignés : des « blasphémateurs » qui dessinent des caricatures ou des juifs parce qu’ils ont juifs. 

            Ceux qui admirent  Messieurs Saïd Kouachi, Chérif Chouachi et Hamyd Mourad et rêvent de faire comme eux ne sont pas « respectables ». Il faut les identifier et les combattre si nous voulons la paix. Je présume et j’espère que les musulmans modérés sont sincèrement du même avis et donc il ne devrait pas y avoir de problèmes majeurs de ce fait.

          • Éric Guéguen Éric Guéguen 15 janvier 2015 12:46

            Oncle Archibald, on oppose tout le temps la belle majorité à l’infiiiime minorité. Moi, ce que j’ai constaté autour de moi, c’est que la grande majorité des musulmans ont réagi la semaine dernière au son de « c’est bienfait pour eux ». Certes, ils déplorent le recours au crime, mais dans leur majorité, ils pensent qu’ils l’ont cherché.
            Que faire vis-à-vis de ça ? Et je pose notamment cette question à la personne à la quelle vous répondez...


          • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 14:34


            Bon rappel, Oncle Archibald, comme déjà dit ici :

             

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/lettre-ouverte-a-l-ambassadeur-des-82314

             

            Quant à l’excellente lettre d’Abdennour Bidar elle était, elle aussi, déjà mise en lumière ici :

             

            http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/desacraliser-la-violence-et-158100


          • Deneb Deneb 15 janvier 2015 12:10

            Je mettreai un petit bemol aux réjouissances de Fergus : ces musulmans, comme le maire de Rotterdam très médiatisé, prennent d’énormes risques. D’après la doctrine jihadiste, ils constituent la première cible - ils sont considéré comme traitres par une partie de l’Oumma, lisez les réactions dans les forums divers et les sites musulmans modérés. En les médiatisant, vous les exposez d’avantage. En êtes-vous conscient ?


            • Fergus Fergus 15 janvier 2015 16:23

              Bonjour, Deneb.

              Le fait est que certains de ceux qui, dans la communauté musulmane, entendent agir peuvent être ciblés par les fanatiques. Mais leur prise de parole est importante parce qu’elle peut montrer, notamment aux jeunes facilement influençables, que l’Islam est autre chose que la religion de violence et de conquête que promeut une minorité de « fous de Dieu » ou de manipulateurs intéressés à semer le chaos dans nos pays.


            • Deneb Deneb 15 janvier 2015 17:18

              hello Fergus

              Veuillez jetter un coup d’oeil là dessus :
              http://oumma.com/219573/maire-de-rotterdam-marocain-dorigine-appelle-musulman
              En dehors du ton de l’article, il y a aussi de commentaires sympathiques style :
              "Si il est là où il est aujourd’hui , c’est grâce au vote de ses concitoyens marocains . Donc , il ne faut qu’il ait la mémoire d’un poisson rouge , car la roue tourne , et j’espère que les marocains ne vont pas oublier ."
              Il espère qu’ILS ne vont pas oublier. Il espère quoi au juste, avez-vous compris ?


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 07:15


              Fergus

               

              Écoutez Wafa Sultan, comme le conseille cathy30 plus bas

              https://www.youtube.com/watch?v=RFN8ahYN1b0

               

              Et puis, rappelez à Hollande et Valls que le pays leur paie des conseillers pour qu’ils l’écoutent, au lieu de rester à patauger dans leur néo-négationnisme.



            • Yohan Yohan 15 janvier 2015 16:33

              S’attaquer au prophète n’est pas le bon plan. Il faut s’attaquer à l’intégrisme, c’est plus efficace


              • Xenozoid 15 janvier 2015 16:36

                je comprend ton masque,tu as peur,je ne comprend pas pourquoi ?toi" ?


              • Deneb Deneb 15 janvier 2015 17:55

                Dire qu’il l’ont bien cherché C’EST de l’intégrisme.


              • aliante 15 janvier 2015 17:33

                 Paris n’a pas les mêmes conceptions de l’islam selon qu’il soit chez lui ou chez les autres
                l’armée arabe musulmanes syrienne se bat depuis 3 ans contre ses progénitures endoctrinées
                sans aides sinon des Russes Fabius qui a dit :<<Ne placez pas Al nosra sur la liste des terroristes ils font du bon boulot>> Je cite,en 2012 lors d’une conférence au Maroc

                 la France préfère le Qatar et les Saoudiens et ils ont importé leur conceptions du wahabisme si vous pensez qu’une telle opportunité leur a échappé quand tout peut s’acheter .voyez la liste des gens qui sont prets a restreindre les libertés publiques alors qu’ils défilent à Doha Il y a un moment ou il faut être en accord avec ses valeurs
                l’etat français a une responsabilité écrasante dans tout ça ,ils ont ouvert la boite de pandore en Syrie ,en Libye au Mali ,les banlieues ne font que subir les contre coups des égarés
                comme les appelle JM Vernochet


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 15 janvier 2015 18:45

                  ouais sauf qu’au Mali, le but n’était pas d’aider les djihadistes, mais enfin ce n’est qu’un détail...


                • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 janvier 2015 14:54

                  vous avez oublié la Côte d’ivoire et la Centrafrique, et l’opération Turquoise smiley


                • Depositaire 15 janvier 2015 17:41

                  Heureusement il y a encore des gens qui réfléchissent et qui savent regarder. Quand j’ai vu qui a rédigé l’article, je savais d’avance ce que que j’allais y trouver. M. Régnier s’est fait une spécialité dans la haine contre les musulmans. Manifestement, il doit avoir un problème.

                  Et effectivement, il mélange le wahhabisme, hérésie notoire, mortifère rétrograde et dangereuse de l’Islam véhiculée grâce aux pétrodollars saoudiens et qataris. C’est bien commode, car ça évite de réfléchir et de faire ses propres recherches. Je lui conseille, ainsi qu’à tous ceux que la question intéresse la lecture de cet excellent ouvrage : « Le pacte de Nadjd » de Hamadi Redissi aux éditions du Seuil. Il explique de façon très documentée comment cette secte wahhabite est née.

                  Maintenant, concernant les propos de M. Ghaleb Bencheikh que je connais personnellement, je dois avouer être très choqué de ce qu’il dit. Mais il est vrai que connaissant le personnage, ce n’est pas vraiment surprenant.

                  Cet individu est une véritable girouette qui bouge selon « les sens du vent ». Aujourd’hui, suite à cet attentat, le vent tourne à l’islamophobie, comme malgré tout il ne peut pas désavouer l’Islam dont il se prétend un représentant patenté sans se renier lui-même, alors il va inventer une sorte d’auto censure en disant qu’il faut enlever tout ce qui appelle à la violence dans l’Islam, etc. Pourtant il devrait bien savoir que si on prend les versets coraniques sensés être violents en dehors de leur contexte social et historique et dans leur position dans le corpus coranique, on peut leur faire dire ce que l’on veut et même tout le contraire de ce qu’ils ont voulu dire. Il est d’autant moins excusable qu’il connait très bien l’arabe et le Coran.

                  Il devrait faire de la politique, il excellerait. Il a déjà tous les traits de caractère d’un politicien professionnel. Savoir manger à tous les râteliers, dire tout et son contraire, changer d’avis selon l’opinion majoritaire, etc. Encore une fois, je le connais bien et je l’ai souvent vu à l’œuvre. Je ne parle pas sans savoir.

                  Quant à l’organisation dont il est le président, outre que malgré son titre ronflant elle n’a pas une très grande importance, j’aimerais bien savoir qui en sont les financeurs. Car elle semble disposer de beaucoup d’argent et le nombre de ses membres n’est pas très important pour le justifier. Il se pourrait que nous ayons des surprises.


                  • Pere Plexe Pere Plexe 15 janvier 2015 19:07

                    ...j’adore l’argument principale de cet article « c’est vrai : je l’ai lu sur le net ».
                    La version moderne du « c’est vrai ; je l’ai lu dans le journal ».
                    On sent bien que ça va être béton question argument.
                    le rétablissement de la laïcité détruite par Nicolas Sarkozy puis, plus gravement encore, par François Hollande...un exemple de cette destruction serait le bienvenue !
                    A quelle loi pensez vous ?
                    .
                    Il faut sortir des abattoirs les religieux musulmans et juifs qui y pratiquent l’abattage rituel.
                    Pourquoi pas.
                    Mais ce problème,ci s’en est un, n’a rien à voir avec la laicité.Sauf à considérer les abattoirs comme étant du domaine public.Bien pire vous pointez un élément marginal et en oubliez (volontairement) un bien plus grave : l’école confessionnelle qui elle est réellement une atteinte grave à la laïcité...mais ne date pas de Sarkozy ou de Hollande.La loi Carle est tout de même a mettre sur le compte du premier.
                    De même l’entretien des églises et cathédrale par le contribuable mais à l’usage exclusif des catholiques est profondément anti laïc !
                    Curieusement,là encore ça vous a échappé.. ?
                    Viens ensuite le couplet sur le racisme anti-blancs.Sans explications,et pour cause, sur le rapport avec l’islam ou la laïcité qui sont soit disant le sujet de l’article...Les noirs sont ils tous musulmans ?A moins que ce ne soit les musulmans qui ne soient tous noirs ?
                    Il faut surtout cesser de traduire en Justice ceux qui défendent la laïcité
                    sauf que personne n’a jamais été poursuivi pour ce motif !
                    et qui affirment../.. la violence originelle, constitutive, de l’islam.
                    là encore,bien que différente de la laïcité personne n’a jamais eté condamné pour de tels propos.
                    La fameuse declaration de Houellebecq « La religion la plus con, c’est quand même l’Islam » en est la preuve.
                    ..des problèmes créés, en réalité, par l’immigration trop importante
                    Curieuse déclaration pour un type qui quelques lignes plus haut écrivait " l’assimilation systématique de l’islamophobie au racisme et à la xénophobie est devenue, une odieuse tricherie".


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 20:26


                    Ça me paraît utile, Père Plexe, de reproduire, pour attirer l’attention dessus, vos dernières lignes :

                    ..des problèmes créés, en réalité, par l’immigration trop importante

                    Curieuse déclaration pour un type qui quelques lignes plus haut écrivait " l’assimilation systématique de l’islamophobie au racisme et à la xénophobie est devenue, une odieuse tricherie"


                  • Pere Plexe Pere Plexe 16 janvier 2015 16:41

                    Ces quelques lignes qui mettent en évidence votre manque de cohérence posent problèmes ?
                    Elle vous empêche de répondre sur la laïcité ?
                    Sur l’amalgame que vous faites noirs islam ?
                    Sur l’amalgame que vous faite islam immigration ?


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 17:05

                    Dans l’article il y a ceci, qui ne concerne pas que la grande presse :

                     

                    "Il faut se défaire de l’habitude consistant à deviner, voire même à inventer, chez celui qui pense différemment, des sentiments « nauséabonds » qui n’existent pas, simplement parce que c’est ce qu’il y a de plus facile à combattre dans la paresse intellectuelle et la mauvaise foi"

                     

                    Cette habitude est une maladie de l’époque, répandue au point que, même sur Agoravox, de nombreux commentateurs sont atteints.

                     

                    Mais ne vous affolez pas. Comme toutes les maladies, ça se soigne. Le remède consiste à apprendre à lire. Ça fatigue un peu mais pas trop.


                  • Xenozoid 16 janvier 2015 17:11

                    Mais ne vous affolez pas. Comme toutes les maladies, ça se soigne. Le remède consiste à apprendre à lire. Ça fatigue un peu mais pas trop

                    bien sur, régnier lui sait mieux,ne vous affoller pas, pas trop, car lui sait que la lecture n’est pas ce qu’il voit,puisqu’il vous le dis


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 17:23


                    Apprendre à écrire n’est pas inutile non plus


                  • Xenozoid 16 janvier 2015 17:26

                    je sais peut être tu fais comme tous le monde ,ça te fais chier,hmmm, un fasho c’est un fasho,n’est ce pas ?


                  • Alphonse Dé 15 janvier 2015 19:06

                    J ai voté non.
                    Ce texte est beaucoup trop ambigu pour moi, trop centré sur l’islam.
                    Je pense que cette manipulation est un succès monumental pour les organisateurs, l’essentiel échappant vite à la critique : c’est le concept même de liberté qu’on ne peut plus admettre, tellement nous sommes pris dans le piège grossier de l’Avoir et de la dépendance aux autres, que nous soyons croyants ou athées.
                    Il serait opportun de retravailler cette image de Liberté et l’affranchir de ces ignobles limites posées par des sots.
                    La redéfinir puis s’ y conformer - tiens, voici un rare aspect séduisant du conformisme ! la maîtrise de cette notion devient urgente pour notre espèce.


                    • Montdragon Montdragon 15 janvier 2015 19:19

                      M Regnier, peu ayant votre parcours sont capables de dire ça, je vous félicite...vous devez vous engueuler avec les vieux camarades de lutte, toujours un peu obsurcis de bienpensance.

                      Merci.


                      • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 20:12


                        Oui, on s’engueule pas mal mais ça n’a pas que des inconvénients. Entre amis on fait sans doute un peu plus d’efforts pour garder l’amitié et donc, parfois, on approfondit plus, on évite de trop s’enfermer dans les certitudes, et de projeter des fausses solutions.


                      • Martin sur AgoraVox Martin sur AgoraVox 15 janvier 2015 19:57

                        Le contenu de cet article ne contribue certainement pas à calmer les esprits. Les gouvernants français tiennent un tout autre langage, du genre : « les méchants assassins ne sont pas les vrais croyants et il faut fraternellement embrasser les vrais croyants contre lesquels il est exclu que nous soyons en guerre ». Les gouvernants français veulent éviter la guerre civile de religion. D’un autre coté un commentateur a rappelé les paroles célèbres de Winston Churchill : « Vous avez voulu éviter la guerre au prix du déshonneur. Vous aurez le déshonneur et vous aurez la guerre ».

                         

                        Dans ce contexte de poudrière ce genre d’article relève soit d’un grand courage soit d’une grande inconscience : en France il est devenu périlleux de dire certaines vérités (du point de vue de poursuites légales, et pas seulement… comment l’on montré les récents évènements).

                         

                        Il est vrai que les slogans brandis en public ces derniers jours ont exigé le respect de la liberté d’expression alors on devrait en théorie pouvoir s’exprimer sans risques – du moins en ce qui concerne l’aspect légal ….


                        • pallas 15 janvier 2015 21:28

                          Monsieur Pierre Régnier,

                          La Bourse, donc le secteur économique, les robots le gouvernent, il n’y a plus de décision humaine, c’est un fait.

                          L’humain n’existe plus.

                          Nous vivons simplement le tremblement de la fin d’une vie auquel nous humains étions les maitres.

                          Je ne pourrais pas vous dire son intelligence (les mécaniques), mais elle devient puissante.
                          La Bourse est devenu autonome, Internet aussi, etc etc.
                          L’humain devient exclu de de toute forme de décision quel qu’elle soit.
                          Les décisions dans le monde sont devenu uniquement informatique sans l’humain, c’est un fait.

                          Nous allons bien rire.


                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 15 janvier 2015 23:55

                             

                            pallas

                             

                            A quelque chose malheur est bon et, en rendant hommage à Bernard Maris des journalistes ont rappelé que, pour lui, les partisans de la décroissance ne sont pas stupides. Ça va peut-être amener des journalistes à l’esprit indépendant - mais si, ça existe encore ! - à les inviter derrière les micros et devant les caméras.

                             

                            Mais bien sûr ça ne suffira pas pour permettre de reprendre le pouvoir aux robots que vous décrivez en exagérant à peine. Je suis de gauche - si si, ça existe encore ! - et je continue à croire que les peuples sauront trouver les moyens nécessaires pour reprendre les pouvoirs.

                             

                            Mais nous n’allons probablement pas rire tout le temps... même si Charlie Hebdo reparaît régulièrement.



                          • cathy30 cathy30 15 janvier 2015 23:59

                            Le problème c’est l’islam :


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 00:27


                              On n’écoutera jamais trop Wafa Sultan
                              Surtout en ce moment. Merci de le rappeler


                            • tf1Groupie 16 janvier 2015 00:37

                              Et c’est parti : comment récupérer un bout de texte pour déverser ses délires anti-islam.

                              ça va certainement calmer les esprits de genre de discours, hein. smiley

                              Et bien sûr ça mélange la Religion et la couleur de peau ; ben voyons l’Islam est une religion de bazanés, de crouilles et de bicots, soyons réalistes.

                              Et pour bien la jouer « liberté d’expression » on en met une petite couche sur les juifs, mais très légère, car c’est plus risqué, puis y a moins de bougnoules chez les juifs.

                              Un clone de l’auteur pourrait à l’identique parler de la partie belligène du patrimoine religieux catholique... et exiger que l’on arrête le massacre rituel des galettes des rois.


                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 06:58


                                tf1Groupie

                                Pourriez-vous préciser quel texte vous évoquez ici et à qui vous adressez votre commentaire.


                              • elpepe elpepe 16 janvier 2015 03:25

                                merci pour cette article
                                En effet le seul acte raisonné que l’on pourrait prendre suite a un tel massacre, est la condamnation du Coran, son prêche, promotion et publication, car c’est un texte qui incite au meurtre.
                                Mais on peut faire confiance a nos politiciens, la presse, la justice et touti quanti, lâches et hypocrites pour juste condamner des gens comme vous et moi qui disont la vérité ....
                                Pour cette vérité je suis volontaire pour mourir demain, car le Christ m’a promis que je pourrais donner des coup de pieds au cul a tous ses connards pendant une éternité, mon paradis smiley


                                • elpepe elpepe 16 janvier 2015 03:30

                                  pour mes Amis musulmans n’hésitez surtout pas a me moinsssssssser j’adore ça


                                • BA 16 janvier 2015 07:21

                                  Les traîtres.

                                  En France, il y a toujours eu des traîtres.

                                  Durant la Guerre des Gaules, la plupart des tribus gauloises ont résisté aux envahisseurs romains. La plupart des tribus gauloises ont rejoint Vercingétorix. Elles ont choisi la Résistance.

                                  Mais quelques tribus gauloises n’ont pas choisi de défendre la Gaule. Elles ont pris parti pour les envahisseurs romains. Elles ont choisi la Collaboration. Exemple : la tribu des Rèmes. Autre exemple : la tribu des Lingons.

                                  A propos des citoyens français qui trahissent la France, lisez ce dialogue entre Charles de Gaulle et Alain Peyrefitte :

                                  Général de Gaulle  : On ne peut pas laisser gouverner les partis. Les partis sont anti-France, automatiquement.

                                  Alain Peyrefitte  : C’est antérieur ! Condé [passé au service de l’Espagne en 1652], c’était avant les partis !

                                  Général de Gaulle  : Bien sûr. Condé s’alliait avec l’étranger. La Ligue allait chercher les Espagnols. Les protestants allaient chercher l’Empire. Les Vendéens allaient chercher les Anglais. Et du temps de Vercingétorix, des tribus gauloises trahissaient déjà au profit de César. C’est un vice national.

                                  Alain Peyrefitte, C’était de Gaulle, tome 2, Fayard, page 194.

                                  En janvier 2015, ça continue.

                                  En janvier 2015, il y a des milliers de traîtres en France.

                                  Tous ces traîtres forment une Cinquième colonne.

                                  - Deux citoyens français, Chérif Kouachi et Saïd Kouachi, ont dit qu’ils étaient envoyés par Al Qaïda au Yémen.

                                  - Un autre citoyen français, Amedy Coulibaly, s’est revendiqué de Daech (= l’Etat islamique en Irak et au Levant).

                                  - Deux autres citoyens français, Mehdi Belhoucine et Mohamed Belhoucine, viennent de rejoindre les rangs de Daech en Syrie. ILS ETAIENT ANIMATEURS JEUNESSE AVEC LES ENFANTS DES ECOLES D’AULNAY-SOUS-BOIS !

                                  Attentats  : les frères Belhoucine, recherchés, étaient animateurs jeunesse à Aulnay.

                                  http://www.leparisien.fr/seine-saint-denis-93/attentats-les-freres-belhoucine-recherches-etaient-animateurs-jeunesse-a-aulnay-15-01-2015-4449911.php

                                  Oui, il existe une Cinquième colonne, ici, chez nous.

                                  Les traîtres sont parmi nous.


                                  • SamAgora95 SamAgora95 16 janvier 2015 07:53
                                    Je suis le premier à reconnaître les horreurs contenus dans le coran, mais dans les faits 99,99% des musulmans ne les appliquent pas, ils replacent ces sourates dans un contexte historiques.

                                    Par ailleurs ces déviances sont aussi présentes chez d’autres communautés, c’est musulman ça :

                                    http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120824.OBS0317/breivik-penalement-responsable-ou-psychotique.html

                                    Lui a eu droit à un jugement et a reconnu sa responsabilité, quand il s’agit d’un attentat islamiste contre l’occident il n’y a jamais personne a juger, COMME PAR HASARD !

                                    Le comportement anormal de fous appartenant à une communauté ne peuvent pas représenter le comportement de la communauté entière.

                                    D’autant plus que ces comportement s’inscrivent dans un période de conflits internes et géopolitiques, les rendant très suspects !

                                    Comment faut-il vous le dire ?

                                    Tout ce qui prime c’est la laïcité et les lois de la république, tout le reste n’est que racisme et peur irrationnelle construit par nos dirigeants afin de mieux nous diviser, nous contrôler et nous soumettre



                                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 08:30


                                      SamAgora95

                                      Vous auriez dû dire 99,999999, ce serait encore plus convaincant !
                                      Mais vous avez raison de rappeler Breivik et les autres communautés.

                                      C’est pourquoi je répèterai inlassablement que l’important, dans les événements comme ceux des 7, 8, et 9 janvier en France, et du 15 en Belgique, ce sont les textes sacralisés par les religions qui influencent les meurtriers.

                                      Il faut regarder leur rapport à la violence et leur aptitude à être ou non réformés quand ils ont des contenus criminogènes.

                                      L’entêtement des gouvernants sarkhollandiens et des journalistes intellectuellement paresseux, comme aussi des autres gouvernants européens, à ne pas le faire, c’est ça qui est dramatique et durablement inquiétant.


                                      • philouie 16 janvier 2015 08:34

                                        e sont les textes sacralisés par les religions qui influencent les meurtriers.

                                        Non monsieur Régnier, ça c’est votre délire.
                                        Dans lequel vous vous vautrez pour assouvir votre haine de l’autre.


                                        • howahkan Hotah 16 janvier 2015 09:32

                                          salut philouie....

                                          oui..cela dit la haine de l’autre est d’abord la haine de sa propre vie dans les profondeurs de notre psyché,enfin de ce qu’il en reste bien sur...

                                          comme « moi je » refuse de se voir comme le problème ; il essaye de nier cette « vérité » en s’en prenant aux autres...ca ne marche jamais la planète étant remplie avec les autres..

                                          la folie est toujours le résultat sur ce chemin..la souffrance ultime egalement...

                                          nous avons donc un texte de souffrance ......qui crie au secours !!!


                                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 13:55


                                          @ howahkan Hotah

                                           

                                          Bonjour

                                           

                                          Le commentaire de philouie, comme depuis maintenant des années quand il s’adresse à moi, se terminait par l’affirmation de mon délire dans lequel je me vautre pour assouvir ma haine de l’autre.

                                           

                                          Tout de suite après, votre propre commentaire commence par oui... cela dit la haine de l’autre...

                                           

                                          Quel que soit l’intérêt de la suite, dois-je comprendre au moins que ce « oui » est une approbation de l’accusation de philouie ?



                                        • Pierre Régnier Pierre Régnier 16 janvier 2015 16:39


                                          Bonjour Gauche Normale

                                          Ne suivez pas les dangereux commentateurs qui vous parlent de population non assimilable.

                                          Il est beaucoup plus important d’exiger l’honnêteté des gouvernants et des journalistes.


                                          • Pierre Régnier Pierre Régnier 17 janvier 2015 21:16

                                             

                                            Tenter de mettre sa colère dans un petit poème, et le faire vite parce que la colère naît de l’actualité, ça n’est pas la meilleure manière de poétiser. Deux premières versions étant déjà parties dans mes courriels et déposées sur Agoravox, c’est seulement dans une troisième que je dis de manière suffisamment explicite,  que ma colère vient de l’insistance mise, par le président de ma République, à nier l’évidente violence constitutive de l’islam. Voici cette troisième version.

                                             

                                             

                                            Je suis ASIA BIBI

                                            je suis RAÏF BADAWI

                                            je suis HAMZA KASHGARI

                                            je suis les millions d’autres

                                            fouettés pendus lapidés égorgés

                                            depuis 14 siècles au nom du Dieu Allah

                                            je suis celui qui dans chacune de ses plaies

                                            reçoit le coup plus douloureux que tous les autres

                                            le coup qu’apportent ici les ondes le coup qui vient de l’Elysée

                                            le coup de la propre et correcte barbarie qui va m’achever

                                            sous les applaudissements là-bas des foules fanatisées

                                            par ces versets mensongers de leurs gouvernants :

                                            ça n’a absolument rien à voir avec l’islam

                                            qui n’est que paix amour et tolérance.

                                             

                                            Pierre Régnier

                                            17 janvier 2015

                                             


                                            • philouie 17 janvier 2015 23:52

                                              ben non, c’est eux les méchants. c’est écrit dans leur livre.
                                              nous on est les gentils.
                                              jésus l’a dit, aimez vous les uns les autres.
                                              alors on fiat pas de mal.


                                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 18 janvier 2015 04:47


                                              Emilie

                                              Renseignez-vous vraiment. N’en restez pas aux mensonges, répandus une fois de plus par nos médias totalitaires, malhonnêtement et politiquement corrects.

                                              PEGIDA apporte un grand espoir de redressement en Europe, même si les gouvernants comme ceux de notre Sarkhollandie lui préfèrent les islamistes.

                                              http://ripostelaique.com/rassemblement-du-18-janvier-scandaleusement-interdit-le-gouvernement-menage-les-islamistes/


                                              • Pierre Régnier Pierre Régnier 19 janvier 2015 11:34


                                                Il me semble qu’un gouvernement responsable pourrait facilement écrire les grandes lignes d’un programme de désislamisation de la France.

                                                 

                                                Ce sont les privilèges accordés aux musulmans qui assurent l’islamisation progressive du pays. Ces privilèges devraient donc être supprimés.

                                                 

                                                D’autres privilèges, tout aussi incompatibles avec la laïcité républicaine, existaient avant ceux qui soumettent progressivement la France à la religion la plus violente. Il en est ainsi, par exemple, du statut particulier d’Alsace Moselle. Ces privilèges devraient également être supprimés.  

                                                 

                                                Parallèlement à une plus grande fermeté envers les islamistes violents devrait être exigée, dans toutes les religions, le rejet de leurs bases, jadis sacralisées, qui conduisent certains croyants au fanatisme incluant la pratique de la violence.

                                                 

                                                L’objectif devrait être une situation où ne restent en France que les musulmans décidés à y vivre sans privilèges, dans le respect des lois, des valeurs et des traditions du pays, comme cela était acquis, avant une période récente, pour les croyants des autres religions.

                                                 

                                                Ce programme de sauvegarde du pays suppose que le gouvernement devient préalablement raisonnable face à la réalité islamique, c’est-à-dire qu’au lieu de renforcer le néo-négationnisme proclamant la non-dangerosité de l’islam il affirme enfin qu’il a pris conscience de sa dangerosité.

                                                 

                                                Les journalistes qui sont aujourd’hui ses complices dans l’islamisation du pays cesseraient sans doute alors d’alimenter, eux aussi, consciemment ou pas, ce nouveau négationnisme criminogène.



                                                • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 janvier 2015 19:01


                                                  N’ayant plus la télévision depuis presque trente ans, il m’a cependant été possible de voir en vidéo l’intégralité de l’émission de Franz-Olivier Giesbert Les Grandes questions du samedi 24 janvier sur France 5. Le thème de l’émission était Comment penser l’après 7 janvier 2015 ?

                                                   

                                                  Ayant proposé le présent article au Point avant de le proposer à Agoravox j’ai regardé l’émission avec le sentiment que ma proposition au journal dont Giesbert est l’éditorialiste n’avait pas été inutile. Les trois philosophes collaboratrices du présentateur, Eliette Abécassis, Géraldine Muhlmann et Mazarine Pingeot m’ont paru aller, dans leurs interventions, bien au-delà du traitement convenu de l’après 7, 8 et 9 janvier.

                                                   

                                                  La rupture la plus radicale d’avec la grande tricherie sarkhollandienne sur l’islam fut assumée par Mazarine Pingeot. Elle osa, en effet, combattre - même si ce ne fut qu’à travers des questions à Mélenchon - l’obligation gouvernementale et médiatique de faire des islamophobes des racistes (1).

                                                   

                                                  Ayant affirmé publiquement mon islamophobie depuis plus de 6 ans, ayant subi les inversions de sens systématiques des "islamistes du clavier", ayant été bien souvent désigné par eux à la vindicte publique, ayant parfois même été présenté par ces intervenants (cachés sous un pseudo) comme cible aux islamistes violents, j’ai vu là de quoi me rassurer un peu.

                                                   

                                                  Mais l’important n’est pas ma situation personnelle. Tous les présents sur le plateau semblèrent approuver le courageux appel à l’honnêteté de Mazarine Pingeot. Il faut donc espérer que le droit de craindre l’islam deviendra enfin, dans les mois et les années qui viennent, une acceptation majoritaire dans les instances gouvernementales et dans les grands médias.

                                                   

                                                  Il serait plus que temps mais on n’en est hélas pas là. L’interdiction de dire dans la rue sa crainte de l’islam, compte tenu de sa dangerosité si souvent prouvée, fut encore la décision gouvernementale le 18 janvier. C’était une semaine seulement après la grande manifestation du 11 pour le droit à la liberté d’expression, qui avait rassemblé des millions de citoyens français "derrière les dirigeants de leur pays". Peut-on imaginer plus flagrante hypocrisie ?

                                                   

                                                   

                                                  (1) à la courageuse demande de Mazarine Pingeot de sortir d’un lamentable déni je veux ajouter celle, complémentaire, que j’ai entendue prononcer plus tard par Alain Finkielkraut lors de son émission Répliques du samedi 31 janvier. Il demanda qu’on cesse de considérer la trop importante immigration en France comme n’étant pour rien dans la dérive de nombreux musulmans vers la violence plutôt que vers l’écoute des imams pacifiques.



                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 janvier 2015 19:04


                                                    Dans cette émission Les Grandes questions du 24 janvier, il fut intéressant d’entendre Alexandre Del Valle exposer librement son opinion sur le caractère totalitaire de l’islam. Il fut intéressant d’entendre Ghaleb Bencheikh répéter sa croyance dans la possibilité de réformer radicalement cet islam, sa religion, sans chercher à nier ou à minimiser la nécessité de cette réforme.

                                                     

                                                    J’ai cependant constaté avec une grande déception - mais sans véritable surprise - que pas un seul des présents sur le plateau ne proposa un quelconque rétablissement de la laïcité, laquelle fut délibérément saccagée - DANS LES FAITS, parallèlement à de ronflants discours clamant qu’on y est très attaché - par les gouvernements de Nicolas Sarkozy, puis de François Hollande, jusque dans les cantines des écoles de la République.

                                                     

                                                    On y a fait entrer, puis étendu, la nourriture halal qui met en place le VIVRE SÉPARÉMENT DÈS L’ENFANCE pour les enfants musulmans - qui n’ont jamais choisi de l’être et ne pourront jamais choisir de cesser de l’être - à la demande des islamistes « modérés » clamant à tout moment leur attachement au VIVRE ENSEMBLE.

                                                     

                                                    Je n’attendais évidemment pas de Jean-Luc Mélenchon une quelconque proposition pour le rétablissement, là ou ailleurs, de la laïcité. Il a très clairement représenté, durant toute l’émission, la fausse gauche (toutes tendances confondues) qui prétend traiter les religions "de manière indifférenciée" mais qui, dans la réalité depuis des décennies, réserve ses attaques contre la moins dangereuse d’entre elles, le christianisme - lequel tend depuis un siècle vers l’acceptation totale de la laïcité - tout en saccageant cette laïcité au profit de la religion qui n’en veut à aucun prix, l’islam, la plus violente des religions monothéistes et qui le prouve chaque jour un peu plus.

                                                     

                                                    Précision supplémentaire : étant de gauche depuis toujours, et donc internationaliste, je ne considère pas la destruction de la laïcité par la « gauche » française comme une simple trahison interne. Elle trahit aussi les athées, agnostiques ou indifférents des pays sous domination islamique qui espèrent trouver un jour, au moins pour leurs enfants, un pays refuge où ils pourront jouir des acquis comme la démocratie, les droits humains, la laïcité, l’égalité des femmes et des hommes, le droit de penser et de s’exprimer, le droit de changer de religion ou de ne pas en avoir. La fausse gauche française les trahit clairement.

                                                     


                                                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 31 janvier 2015 19:09

                                                     

                                                    Si maintenant je veux voir, sur le long terme après les massacres des 7, 8 et 9 janvier, le traitement de la violence religieuse par les acteurs politiques et religieux de France je ne peux qu’être toujours aussi pessimiste  : rien n’annonce qu’on va enfin chercher sérieusement à désacraliser la violence religieuse, comme je le demande depuis plus de 20 ans.

                                                     

                                                    Le « fait religieux » qui sera enseigné dans les écoles (sur initiative, naguère, de Régis Debray) n’ira évidemment pas dans ce sens quand cet enseignement sera mis en application par Najat Vallaud-Belkacem, puisqu’elle est tout aussi engagée que Jean-Luc Mélenchon et toute la fause gauche dans les tricheries de la fausse laïcité.

                                                     

                                                    On ne peut attendre que soit enseigné comme faits religieux théologiques la croyance judaïque et chrétienne en une prétendue bonne violence prétendument voulue par Dieu à l’époque de l’Ancien Testament (théologie indirectement criminogène) et la croyance en une prétendue bonne violence toujours demandée aux musulmans pour la totale conquête du monde au profit du Dieu de l’islam (théologie directement criminogène).

                                                     

                                                    Il n’est pas inutile que je reproduise ici le début de mon article titré Benoît XVI, premier responsable de la violence religieuse (le titre était une provocation à la réflexion pour mes amis chrétiens : échec total à ce jour) :

                                                     

                                                     

                                                    BENOÎT XVI, PREMIER RESPONSABLE DE LA VIOLENCE RELIGIEUSE

                                                     

                                                    La religion du XXIe siècle sera violente ou ne sera pas. Tel est le choix des institutions qui dirigent le monothéisme.

                                                    Violente ou pas n’est pas le problème. Telle est la position du reste de la société.

                                                     

                                                    Dans le dialogue avec son père Jean-François Revel, le moine Matthieu Ricard écrit ceci : "Le Dalaï-lama ne cesse de souligner que toute religion pratiquée selon son esprit a pour objectif le bonheur des êtres et se doit d’être un facteur de paix. Le message de Jésus-Christ est un message d’amour et l’un des sens du mot « islam » est « paix ». Les violences et les exactions commises au nom de la religion, et l’utilisation des religions pour accentuer les divisions entre les peuples ne peuvent donc être que des déviations" (Le moine et le philosophe, Nil éditions, Pocket 1999).

                                                     

                                                    Bien entendu, en disant cela le Dalaï-lama est parfaitement sincère, comme la plupart de ceux qui disent habituellement la même chose. Mais la « pratique selon son esprit » n’est qu’un voeux pieux et la conclusion qu’il en tire une contre-vérité. Tous les monothéismes continuent d’affirmer que Dieu a bien, en plus de ses appels à la paix, commandé des « exactions », des maltraitances, des violences, des guerres, des massacres de peuples entiers, ou de catégories entières de la population de la planète.

                                                     

                                                    Le judaïsme, le christianisme et l’islam, dans toutes leurs composantes, l’affirment explicitement. Le quatrième monothéisme, le bahaïsme - ou, comme préfèrent le nommer ses adeptes, la « Foi bahaïe » - adhère à la même conception duale que ses prédécesseurs mais, en quelque sorte, « par défaut ». Il ne rejette pas explicitement son volet criminogène, il se contente de ne pas l’enseigner comme une vérité définitivement acquise ayant, dans les faits, la valeur d’un vrai dogme.

                                                     

                                                    Les autres religions du Livre le font et, donc, les « exactions », les violences et "les divisions entre les peuples« pratiquées au nom de la religion ne sont pas du tout des »déviations". Il faut dire ici bien fort que les croyants fanatiques passant à l’acte criminel effectif « ont bon dos », et que les institutions de leurs religions respectives devraient, dans une société où la Justice profane serait réellement indépendante et objective, assumer au moins partiellement la responsabilité de leur crime.

                                                     

                                                    Car ce sont bien ces institutions qui ont directement préparé le criminel à son crime en lui enseignant la prétendue double et incohérente volonté du Dieu de la Bible et du Coran : tu aimeras ton prochain comme toi-même et tu le haïras quand ce sera nécessaire ; tu ne tueras pas et tu tueras abondamment quand je te demanderai de le faire "pour la bonne cause" .../...

                                                     

                                                     

                                                    Le texte entier est sur le site de Sami Aldeeb ici :

                                                     

                                                    http://www.blog.sami-aldeeb.com/2011/09/18/benoit-xvi-premier-responsable-de-la-violence-religieuse/

                                                     

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès