• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Ceci n’est pas un nu

Ceci n’est pas un nu

En Arabie Saoudite sunnite l’homicide, le viol, le vol à main armée, le trafic de drogue, la sorcellerie, l’adultère, la sodomie, l’homosexualité, le sabotage, et l’apostasie sont punis de mort au nom de la charia. Ce qui a donné lieu à 153 exécutions, souvent publiques, (décapitation, lapidation, crucifixion) pour la seule année 2015 (source Wikipédia). Or pour des « crimes » semblables l’Iran chiite sous l’autorité du président Hassam Rohani n’est pas en reste puisque l’on dénombre environ 2000 exécutions pour ses deux premières années de mandat, et 694 personnes entre le 1er janvier et le 15 juillet 2015 (source Amnesty), le chef iranien voyant d’ailleurs en celles-ci une expression de droit divin « conforme à la loi islamique ».

Or nous avons d’excellentes relations avec ces deux pays pour leur vendre des rafales ou des airbus, bien qu’ils ne se comportent pas très différemment des barbares de Daesh sur le plan de la cruauté et du non respect des droits de l’homme. Ce manque de courage politique va même jusqu’à enlever de la vue du président iranien les statues nues au musée du Capitole à Rome ou à les recouvrir d’écrans pudiques, et l’on se demande s’il ne faudra pas bientôt prévoir des burqas à l’intention de ces visiteurs tartuffes pour les préserver de tout péché en habillant dans nos musées ces œuvres d’art qui sont pour eux d’horribles diablesses déguisées en femme. Al-Qaida a détruit les somptueux Bouddhas de Bamyan, Ansar Eddine les mausolées de Tombouctou, Daesh finit de raser Palmyre, mais contrairement aux précédents l’Arabie Saoudite a détruit de prestigieux vestiges préislamiques sans éveiller la moindre critique.

Avec son livre « Les versets sataniques » publié en 1988, Salman Rushdie pour lequel « Combattre l’extrémisme n’est pas combattre l’islam » fit pourtant l’expérience qu’il n’existait peut-être pas d’islam modéré. D'ailleurs les dessinateurs de Charlie Hebdo ont été assassinés pour des figurations courantes en Perse autrefois mais jugées blasphématoires aujourd’hui. Comme l’écrit Emil Cioran : « (…) celui qui aime indûment un dieu, contraint les autres à l’aimer, en attendant de les exterminer s’ils refusent. » Et si pour l’immense majorité des croyants cette religion ne pose pas de problème dans les pays qui n’ont pas de tradition démocratique, et qui d’ailleurs souvent n’en veulent pas, il est néanmoins patent qu’elle se présente comme un prêt à penser global qui porte en elle une dimension tyrannique, particulièrement dans ses versions salafistes et wahhabites.

Cette dictature morale apparaît clairement dans le fait que la séparation entre l’État et le religieux est déniée par les croyants les plus extrémistes, car les seules lois valides pour eux sont celles issues de la divinité elle-même, et non celles votées par le peuple, ou dans le traitement choquant qui est réservé aux femmes pour des pays à tradition démocratique et féministe comme les nôtres. Or si tous les textes sacrés des trois religions monothéistes abondent en recommandations violentes, sexistes, ou porteuses de haine, il faut remarquer que la plupart d’entre elles ont fini par prendre avec le temps, ou avec l’exégèse et la raison, des significations symboliques ou allégoriques qui n’imposent pas aux croyants de les mettre en pratique sans prudence ni distanciation.

Mais ce n’est pas le cas de l’islam le plus rigoriste qui, en raison de son histoire, d’un clergé plus disséminé, de luttes intestines, et d’une absence d’examen critique, continue de vouloir faire appliquer à la lettre les recommandations du Coran, des hadiths ou des fatwas au lieu de se conformer à celles d’Al-Ghazâli : « Qui n’examine pas ne croit pas et qui ne doute pas n’examine pas » (Erreur et délivrance). Chacun sait en outre que des imams autoproclamés parfois incultes ou pervers soutenus par des pays rétrogrades se servent de cette religion pour inciter certaines personnes fragiles à suivre des préceptes cruels ou des recommandations violentes et sexistes qui existent dans les textes bien qu’elles soient incompatibles avec les lois de notre république. L’apologie effective de la violence est en effet réprimée dans notre pays, et punie par la loi.

Car si la laïcité suppose le respect des toutes les croyances, ou de leur absence, et la séparation du politique avec le religieux, on ne voit pas au nom de quoi un État laïque pourrait tolérer que certains cultes recommandent à leurs fidèles des préceptes religieux qui empiètent sur la vie politique ou qui s’opposent aux lois civiles et traditions en vigueur. Si la charia s’applique encore dans les pays islamistes, ce sont uniquement les lois votées par les citoyens ou leurs représentants qui s’appliquent dans les pays de tradition démocratique, et c’est une différence fondamentale qui est le fruit d’une longue et douloureuse histoire à laquelle personne ne saurait renoncer en France.

Le monde musulman qui a réussi pendant plusieurs siècles la synthèse et la diffusion de la philosophie grecque, des mathématiques indiennes, et des apports chinois et perses pour créer une civilisation brillante et originale n’a cessé de décliner jusqu’à nos jours à partir de l’autodafé en 1109 des œuvres du philosophe Al-Ghazâli devant la mosquée de Cordoue. Le droit musulman qui pratiquait « l’idjtihad » ouvert sur la réflexion personnelle a remplacé celui-ci par le « taqlid » qui est devenu la « charia ». Après Al-Ma'mûn, Tabari, Avicenne, Averroès ou Ibn Khaldoun il n’y a plus eu de penseurs musulmans d’un haut niveau tant sur le plan philosophique que scientifique. 

La conséquence est que l’islam actuel qui a pour triste modèle El ou des pays comme l’Arabie Saoudite, avec pour rente de situation les pèlerinages de Médine et la Mecque, et la prétention de régler toute la vie de ses fidèles, civile et religieuse, est devenu une idéologie totalitaire non soluble dans la démocratie tant qu’elle n’aura pas intégré l’héritage politique qui nous vient des grecs, (et notre ministre de l’EN vient justement d’ enterrer les études classiques !), nos traditions civiles et religieuses, l’histoire de notre pays (philosophie des Lumières, loi de 1905), ou les avancées féministes conquises de haute lutte contre les machistes de tout poil.

Les nombreuses entorses au droit et à l’humanisme que l’on a pu constater ces dernières années en France ne sont pas à l’honneur de notre politique étrangère et de nos gouvernants dont le courage manque chez nombre d’entre eux pour réaffirmer l’égalité des citoyens devant la loi avec un principe de laïcité et des droits humains qui s’applique à tous par delà leur croyance. Mais ce travail ne saurait aboutir sans l’effort des musulmans eux-mêmes pour se cultiver dans leur propre religion, chasser les intégristes, refuser le communautarisme, et adapter leurs pratiques et leur foi au monde moderne avec lequel pourtant la plupart d’entre eux se retrouvent en phase. Cela suppose aussi une refonte complète des organisations dites représentatives, un apprentissage optionnel et facultatif des racines anciennes de nos langues : hébreu, grec, latin, arabe, une éducation conséquente de l’histoire mais aussi de l’histoire des religions, la cessation des subsides étrangers non contrôlés, la création d’un ministère des cultes indépendant, et l’ouverture de chacun à l’autre par le biais de réalisations culturelles communes, notamment musicales, théâtrales, culinaires ou autres.


Moyenne des avis sur cet article :  3.24/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

60 réactions à cet article    


  • La mouche du coche La mouche du coche 28 janvier 2016 10:47

    Je m’appelle François Hollande et j’approuve cet article politiquement correct.


    • colere48 colere48 28 janvier 2016 11:35

      Parlez-moi de soumission ...

      L’Italie Se Voile Pour Le Président Iranien !!

      Censure politico-diplomatico-économico de grande honte du gouvernement italien qui a caché ses nus du Musée du Capitole lors de la visite du président iranien Hassan Rohani lors de sa visite italienne !

      Le pire de cette soumission est qu’elle est volontaire et ne répond pas à une demande de l’Iran.
      Selon les informations disponibles, les autorités italiennes ont pris cette décision « de peur que Rouhani puisse être offensé ».

      Là, la coupe est pleine, danger extrême que cet aveu de faiblesse (mercantile ?) et de reniement d’une grande culture...


      • ZenZoe ZenZoe 28 janvier 2016 14:50

        @colere48
        Tout à fait d’accord.
        J’ajouterai que si ça tombe, le président iranien aurait peut-être préféré voir les statues de femmes à poil aux coffrages en pin.
        Hé, les Iraniens, c’est pas leurs ancêtres qui ont écrit les 1001 nuits, aux histoires bien peu sages ? La littérature persane est l’une des plus riches érotiquement parlant, et je ne parle pas des peintures, où les corps dénudés s’étreignent à qui mieux ...
        Oui, moi je suis sûre que les Italiens ont déçu le président !


      • astus astus 28 janvier 2016 15:18

        @ZenZoe et colere48 : 


        Il aurait surement mieux aimé, mais jamais il ne pourra se l’avouer à lui-même et a fortiori aux autres. 
        En tous cas ces personnes n’ont pas de leçon à donner à quiconque. L’association de la politique et de la religion donne toujours des résultats désastreux. C’est arrivé aussi chez nous autrefois et l’on croyait en avoir fini avec cela ...

      • Gasty Gasty 29 janvier 2016 09:48


        On peut voir les choses différemment,est-ce que c’est caché par un écran pudique ou est-ce qu’il faut payer pour voir ?

        Relations d’affaires et d’argents uniquement. Un autre contrat et on enlève les boites.

        Moi je serais vexé !


      • Sarah 30 janvier 2016 06:59

        @colere48

        "Le pire de cette soumission est qu’elle est volontaire et ne répond pas à une demande de l’Iran.
Selon les informations disponibles, les autorités italiennes ont pris cette décision « de peur que Rouhani puisse être offensé »."


         

        Il y a eu une époque où ils faisaient de telles demandes ; cela leur permettait de mesurer le degré de soumission de leurs futurs dhimmis.

         

        Aujourd’hui, ce n’est plus nécessaire, les dhimmis devancent les désirs de leurs maîtres.

         

        Un exemple entre mille : en 2015, le maire d’une petite ville du sud de la France a fait supprimer un chemin de croix ancien, matérialisé par des panneaux portant des chiffres romains sans plus, parce que selon lui « cela risquait d’offenser les musulmans ».

        Or ces derniers n’avaient rien demandé.


      • Fergus Fergus 28 janvier 2016 11:43

        Bonjour, Astus

        Très largement d’accord avec votre analyse.

        La visite de Rohani en Italie puis en France aura montré de quelle manière l’on se couche devant des dévots hypocrites - et de surcroît favorables à des actes de barbarie - pour des contrats commerciaux. C’est lamentable et attentatoire à notre dignité ! 


        • astus astus 28 janvier 2016 11:55

          @Fergus


          Que l’on commerce avec des pays qui ne sont pas irréprochables (mais combien le sont-ils ?) ne me choque pas a priori, mais que l’on s’aplatisse devant en mettant en sourdine les droits humains fondamentaux et que l’on aille jusqu’à devancer le moindre de leurs désirs pour leur complaire est en effet indigne et non respectueux de notre culture et de nos traditions. 


        • Fergus Fergus 28 janvier 2016 13:41

          @ astus

          Je partage très exactement cet avis.


        • ukulele ukulele 28 janvier 2016 14:44

          @Fergus
          Itou


        • MagicBuster 28 janvier 2016 11:50

          L’Islam me semble d’une grosse hypocrisie ... comme si il n’y avait pas de putes de Dubaï .... pas d’alcool à Abu dabi ... le trafic de drogue en France est assuré par les musulmans . . .

          ==> Bref, les musulmans (et l’Islam) sont totalement hypocrites.

          Se coucher s’est déjà lamentable, mais se coucher devant des hypocrites ....
          c’est le pompon !! ! ! !


          • ukulele ukulele 28 janvier 2016 14:47

            @MagicBuster
            En effet, Mais vous retrouvez le même degré d’hypocrisie dans toutes les religions et idéologies.
            Se coucher devant est en effet lamentable, voir irresponsable…


          • Le421 Le421 28 janvier 2016 19:53

            @ukulele
            Dans toutes les religions.

            Parfaitement observé.


          • Enabomber Enabomber 28 janvier 2016 12:04

            L’Origine du Monde relookée en carré blanc sur fond blanc, j’ai enfin compris la naissance de l’art contemporain.


            • astus astus 28 janvier 2016 12:15

              @Enabomber
               

              Une allusion à Casimir Malevitch je suppose, mais son carré blanc sur fond blanc avait été précédé par un carré noir sur fond blanc en 1915, et le noir sied mieux aux barbus...Finalement c’est comme les écrans : ils cachent et ils mettent en lumière ce que l’on voudrait parfois cacher...

            • oncle archibald 28 janvier 2016 12:20

              @Enabomber : pour honorer Hassan Rohani je verrai mieux une toile de Soulages, carré noir sur fond noir, représentant une femme en Tchador traversant de nuit une des grandes places de Téhéran.



            • astus astus 28 janvier 2016 15:26

              @oncle archibald


              Cela me fait penser à une bien belle exposition des « Outrenoirs » de ce peintre à Rodez durant l’été 2014.
              Et l’on raconte qu’à ceux qui lui reprochaient de ne peindre qu’en noir il aurait dit : « les gens ne voient que du noir...c’est ce qu’ils ont dans la tête » 

              En réalité les Outrenoirs ont parfois des couleurs irisées comme les ailes d’un papillon...et c’est magnifique, contrairement à ces tristes voiles noirs de l’obscurantisme.

            • astus astus 28 janvier 2016 16:33

              @colere48

              Je n’avais pas encore vu la photo, mais cela vaut le détour pour illustrer l’asservissement des femmes par l’islam. Merci à vous.

            • colere48 colere48 28 janvier 2016 18:52

              @astus

              Asservissement extrême récent .
              Les musulmanes ont partout le talent de créer des robes et tenues très féminines et belles.


            • astus astus 28 janvier 2016 19:26

              @colere48


              Tout à fait d’accord avec cet asservissement récent. J’habite moi-même depuis 1978 un quartier habité par de nombreux musulmans, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Personnellement j’ai de bonnes relations avec certaines familles, mais ce qui a changé depuis cette date c’est qu’alors il n’y avait aucune femme voilée, sauf quelques rares personnes âgées qui manifestement venaient juste d’arriver de leur pays d’origine. 
              Aujourd’hui je constate que presque toutes les femmes sont voilées, souvent de façon relativement discrète, mais certaines avec de longues tenues noires et seulement le visage à peine découvert. Mais il est quasiment impossible de croiser leur regard ou de leur demander quoi que ce soit : l’évitement est permanent comme si elles rencontraient le diable en personne. 
              Je pense qu’il existe une connotation politico-religieuse sous-jacente à ces attitudes et aussi que ces femmes vivent dans la peur permanente du qu’en dira-ton face à de supposées mauvaises conduites. Je les trouve toutes extrêmement isolées et déprimées. 

            • colere48 colere48 28 janvier 2016 19:48

              @astus

              La grande majorité le sont.
              Car ce n’est pas un choix mais une contrainte sectaire communautaire .


            • Le421 Le421 28 janvier 2016 19:56

              @colere48
              En plus, elles ont de magnifiques visages...
              Ben ouais.
              Si les cons volaient, on ne verrait plus le soleil depuis longtemps.


            • Iren-Nao 29 janvier 2016 01:13

              @colere48
              Très bon chère Colère
              Iren Nao


            • oncle archibald 28 janvier 2016 12:09

              Ceux qui nous gouvernent se prosternent devant le pognon que peuvent dépenser chez nous les émirs et autres ayatollahs de tout poil, ils détournent pudiquement la tête quand les mêmes torturent pendent lapident décapitent, et en plus ils osent parader au nom de la liberté d’expression ...

              Prosternés à genoux ils sont dans la position idoine pour se faire enc ... et j’ai honte parce que ces gens sont censés nous représenter. Difficile d’aller plus bas !

              Que n’aurait dit « la gauche » si c’était Sarkozy qui s’était laissé aller, ce dont je ne doute pas à voir comment il avait accueilli en son temps l’aimable Kadafi. Cette fois il se le lève même pas un émule de Rama Yade, celle qui avait osé dire que Kadafi venait essuyer ses pieds pleins de sang sur les paillassons de la République. C’est à pleurer et à vomir !


              • ZEN ZEN 28 janvier 2016 12:24

                Bonjour astus,
                Vaste programme !
                Le silence de la majorité des organisations musulmanes sur ces questions m’impressionne toujours.
                La psychanalyse culturelle du waahabisme et de ses rejetons reste à faire
                Il y avait des textes licencieux dans l’islam ancien....


                • Didier-David Maurice Didier-David Maurice 28 janvier 2016 12:41

                  @ZEN
                  Pourquoi les associations musulmanes devraient parler ?
                  Ce ne sont pas elles qui ont décidé de cacher ces statues frivoles mais bien l’état italien qui comprend que cela puisse choquer des invités.


                • astus astus 28 janvier 2016 13:16

                  @ZEN


                  Bonjour ZEN et merci pour ce lien vers cet ouvrage que je ne connaissais pas !
                  Je pense en effet qu’il doit y avoir un travail important à faire en ce domaine même si son retentissement concret ne touche malheureusement qu’une minorité...
                  Bon, soyons optimistes, trois fois rien c’est déjà quelque chose !

                • astus astus 28 janvier 2016 19:37

                  @AngelusMillet


                  Désolé mais ne comprends pas bien ce que vous dites ou sous-entendez. Qui est « islamocompatible » et qu’est-ce que cela signifie pour vous ? 


                • ZEN ZEN 28 janvier 2016 13:25

                  Ah ! les Mille et une nuits. !
                  A ne pas mettre entre toutes les mains....


                  • astus astus 28 janvier 2016 14:20

                    @ZEN 


                    Merci ZEN pour cet excellent texte qui montre bien, avec des références précises, le refoulement à l’oeuvre chez ces tartuffes et les dommages sociaux considérables que cela entraine dans les sociétés...même plusieurs siècles plus tard...

                    Je retiens la dernière phrase de Malek Chebel : 

                    « Le rejet de la chair et du sexe est d’abord un rejet de soi-même. Et lorsqu’on se rejette il n’est pas sûr d’aimer qui que ce soit, même Dieu. L’islam met l’accent sur le bonheur profane comme médiation et comme invite au bonheur spirituel. Les opposer, c’est se conduire comme un « analphabète sentimental ». Du reste, les hadiths le disent sans cesse : aucun musulman ne peut prétendre au Paradis s’il ne commence par aimer son prochain (au sens biblique et au sens profane du terme) comme il s’aime lui-même »

                    Rien à ajouter.


                  • Crab2 28 janvier 2016 17:55

                    @astus
                    si je vous ai bien compris le coran n’aurait donc rien à voir avec l’islam - quand pensez-vous ? :

                    http://laiciteetsociete.hautetfort.com/41-les-diktats-musulmans/


                  • ukulele ukulele 28 janvier 2016 14:51

                    Article de bonne qualité. Au plaisir de vous relire…


                    • astus astus 28 janvier 2016 15:11

                      @ukulele et ZenZoé


                      Merci pour votre lecture et si vous ne l’avez pas déjà fait allez voir le texte dont parle ZEN sur les Mille et une nuits, c’est pas mal du tout ...




                      • astus astus 28 janvier 2016 18:30

                        @Crab2


                        Merci pour ces liens qui me semblent intéressants mais que je n’ai pas encore eu le temps d’explorer entièrement, ce que je vais faire dès que possible.

                      • wawa wawa 28 janvier 2016 19:35
                        Ayant appris recement que l’apostasie était passible de décapitation en arabie saoudite, et ne connaissant pas le mot je me suis demandé a quel crime odieux cela correspondait ? était-ce manger des nourrissons au petit déjeuner ? sodomiser des truies ?

                         n’écoutant que ma curiosité, je fis une recerche gogol :
                        ici par exemple : https://fr.wikipedia.org/wiki/Apostasie_dans_l%27islam.
                        lecture très instructive.

                         l’apostasie, le fait de pouvoir changer de religion, me semble un droit humain fondamental. elle est rigoureusement interdite dans l’islam et elle est passible de mort dans beaucoup de pays a dominante musulmane.

                        cela pose beaucoup de question :

                        peut on dire que l’islam est une religion de paix et d’amour ? une telle interdiction fondamentale n’incite telle pas plutôt a la haine et à a guerre ?
                        après tout on peut accuser n’importe quelle pratique qui s’eloigne de la sienne d’apostasie. fantasme ?

                        cela peut il expiquer un conflit millénaire entre chite et sunnite tandis que catholique et protestant ne se sont étripés que moins de 2 siècles ?

                        chites et sunnite peuvent ils se reconcilier sans abandonner cette interdiction d’apostasie. faut il envisager une guerre eternelle entre ces pratiques ?

                        l’islam dans ses versions rigoristes (wahabisme et salafisme) est il compatible avec la republique française qui proclame la liberté de croyance (qui sous tend la liberté d’en changer ?

                        interessé par les reponses d’origine musulmane, j’aimerai beaucoup qu’un musulman érudit y réponde.

                        • OMAR 29 janvier 2016 11:11

                          Omar9

                          @wawa

                          Apostasie :"L’apostasie est l’attitude d’une personne, appelée un apostat, qui renonce publiquement à une doctrine ou une religion.

                          Si nous prenons à la lettre la définition de cet acte, cela sous entend que l’apostat ne change pas automatiquement de religion, mais abandonne celle qu’il pratiquait auparavant (il peut redevenir athée).

                          Et cela ne veut sous entend nullement qu’il doit mener bataille sur fond de mépris et insulte contre son ancienne religion.

                          Or ils sont nombreux au Maghreb à changer carrément de religion (essentiellement vers le Christianisme) sans que cela donne lieu à ces scenarii barbares et imaginaires colportés par certains.
                          http://www.bonnenouvelle.ch/bn2/index.php/en-bref/item/851-des-milliers-de-musulmans-se-convertiraient-en-secret-au-christianisme

                          Et le seul cas d’apostat condamné au Maghreb l’a été en Mauritanie ce mois de janvier 2016 :
                          http://www.jeuneafrique.com/36709/politique/premi-re-condamnation-mort-pour-apostasie-en-mauritanie/

                          Cependant, Mohamed Cheikh Ould Mohamed s’était livré à partir de son blog, non pas à la critique de l’Islam, mais à l’insulte du Coran et du Prophète.
                          Mais jusqu’à présent, la sentence n’a pas été exécutée, heureusement.
                          A ma connaissance, un poète est actuellement détenu en Arabie-Saloprie et un seul cas d’exécution pour apostat a été signalé en Somalie.

                          Personnellement, je m’en tape totalement que des personnes quittent l’Islam, tant qu’ils ne méprisent pas ma foi.


                        • wawa wawa 29 janvier 2016 13:17
                          @thomas abarnou : merci pources réponses partielles, j’ai l’impression qu’en fait personne ne peut sentir ces wahabites, pourtant c’est cet islam qui s’étend , les pétrodollars semblent recyclés efficacement


                          @OMAR mais pourquoi se convertissent t-il « en cachette » ? parce que les lois le condamme, si ce n’est à la décapitation, a de lourde peine de prison ou amende, et c’est bien là le problème, un gros problème selon moi

                        • Christian Labrune Christian Labrune 29 janvier 2016 21:47

                          « Personnellement, je m’en tape totalement que des personnes quittent l’Islam, tant qu’ils ne méprisent pas ma foi. »

                          @OMAR

                          La foi d’un olibrius de votre espèce, pour reprendre votre vocabulaire : « on s’en tape totalement », et le Coran est en train de rejoindre Mein Kampf dans la poubelle où seront condamnées à pourrir qu’à la fin des temps les plus honteuses productions du genre humain.
                          Je suis athée, mais je comprends très bien le désarroi et la déréliction de la créature plongée dans un monde qu’elle comprend à peine et à qui ne suffisent pas les délibérations de la raison philosophique. J’entends et je vois sur ma tablette, tout en écrivant, la transmission en direct, saisie par le plus grand des hasards, d’une cérémonie consacrée à Notre-Dame de Paris aux chrétiens d’Orient. La peinture que vient de faire l’archevêque d’Alep de la misère où se trouve plongé son pays tyrannisé par un islam du VIIe siècle est absolument atroce, et le martyrologe des massacrés ne cesse de s’allonger.
                          Face à de telles horreurs, quand on est musulman en France, le mieux qu’on puisse faire, c’est de fermer sa gueule et de prier pour que tout cela s’achève au plus vite. Oser prendre la défense d’une « religion » capable de détruire ainsi des peuples, de raser toutes les traces des grandes oeuvres du passé, de compromettre même l’avenir de la civilisation, c’est carrément obscène.
                          Disparaissez, Omar, cachez-vous quelque part loin des lumières. Les ténèbres vous conviennent, semble-t-il rejoignez-les donc. On est las, ici, de vos provocations imbéciles.


                        • Walker 30 janvier 2016 11:05

                          @OMAR

                          « Personnellement, je m’en tape totalement que des personnes quittent l’Islam, tant qu’ils ne méprisent pas ma foi. »


                          Qu’est-ce qui vous gêne dans le fait que des apostats puissent mépriser votre foi ?

                          Que ressentez-vous ?

                        • rocla+ rocla+ 28 janvier 2016 19:45

                          Faut demander Omar et  Philouie  c ’est des spécialistes de la 

                          religion .

                          Ils vont t’ expliquer l’ Apostasie comme une lettre à la poste .

                          • rocla+ rocla+ 28 janvier 2016 21:10

                            Apostasie  a pas l’ air d’ être un problème pour Philouie et Omar . 


                            • Montdragon Montdragon 28 janvier 2016 22:02

                              De la merde..il avait rien demandé les italiens ont anticipé façon soumis en cachant ses statues..un perse qui vient en Europe sait de quoi il s’agit, le prenez pas pour un con.

                              Doc..article nul, commentaires nul


                              • Christian Labrune Christian Labrune 29 janvier 2016 21:56

                                « De la merde [Doc.. article nul, commentaires nul (sic) »
                                -----------------------------------------------------------------------------
                                Un con s’est exprimé.
                                S’il demande à la modération de supprimer cette injure explicite et que j’assume entièrement, qu’elle commence donc par supprimer aussi le message imbécile et grossier qui la justifie.
                                Je garde une copie des deux textes.


                              • franc tireur 28 janvier 2016 22:07

                                Salim Mansour professeur de science politique à l’Université Western, Canada

                                Salim Mansour : « Nous musulmans, sommes la source de notre propre misère »

                                « Nous avons hérité d’une culture du déni, du refus trop fréquent de reconnaître notre propre responsabilité dans le malaise généralisé qui laisse la plupart des pays arabo-musulmans dans un état de délabrement économique, politique et social.

                                Les rapports sur les pays arabes sont un triste catalogue de tyrannies bien ancrées, d’économies en déroute, de richesses dilapidées, d’oppression des femmes, de persécution des minorités et de violence endémique.

                                Au lieu de reconnaître la réalité du monde arabo-musulman comme une civilisation brisée, nous les musulmans avons tendance à nous complaire à blâmer les autres pour nos maux, faisant dévier nos responsabilités pour les échecs qui sont devenus des lieux de reproduction de la violence et du terrorisme.

                                Beaucoup de nos intellectuels dans la vie publique et de nos dirigeants religieux dans les mosquées sont des adeptes du double langage, ils disent des choses en anglais ou en français, puis le contraire en arabe, en ourdou ou en farsi.

                                Nous avons fait de l’hypocrisie un art, et avons tissé un écran de mensonges pour nous-mêmes qui nous rend aveugles à la réalité du monde qui nous entoure.

                                Nous bouillons de colère et de ressentiment contre l’Occident, alors même que nous avons prospéré dans la liberté et la sécurité des démocraties occidentales.

                                Nous avons inculqué à nos enfants une fausse fierté, et leur avons donné un sens de l’histoire qui s’écroule sous l’œil de la critique minutieuse. Nous leur avons transmis le fardeau de loyautés conflictuelles – et maintenant certains d’entre eux sont devenus nos cauchemars.

                                Nous prêchons la tolérance, mais nous sommes intolérants. Nous exigeons l’inclusion, mais nous pratiquons la ségrégation des sexes, l’exclusion des minorités et de ceux avec lesquels nous sommes en désaccord. »


                                • Spartacus Spartacus 28 janvier 2016 23:15

                                  Les Italiens ont inventé la burka pour statues. 


                                  • AlainV AlainV 28 janvier 2016 23:25

                                    Le salafisme est d’abord une spiritualité. Le soufisme aussi.
                                    http://www.fondapol.org/wp-content/uploads/2015/02/070-SERIE-ISLAM-B.Khiari-2015-01-30-2.pdf


                                    • AlainV AlainV 29 janvier 2016 00:11

                                       @thomas abarnou
                                      Vous avez raison, certains médias s’efforcent de nuancer, comme le montre cet entretien à BFMTV :
                                      http://rmc.bfmtv.com/emission/salafisme-il-faut-faire-la-difference-entre-la-version-violente-et-la-version-normale-946872.html


                                      • clar 29 janvier 2016 02:52

                                        On s’offusque, à juste titre j’estime, de cette pudibonderie.

                                        Mais avisez-vous de prendre dans un parc un bain de soleil dans la même tenue que ces statues, ou de plonger ainsi (dé)vêtue dans la piscine municipale : vous risquez l’interpellation, voire des poursuites judiciaires.

                                        En matière de pudibonderie, l’Iran est bien sûr pire que nous, mais il s’agit d’une différence de degré, pas de nature.
                                        En France, on tolère une nudité en statue ou peinture (et encore ! il n’y a pas que Facebook pour la censurer), mais une nudité réelle, ah ça non !

                                        Nous avons toujours un rapport malsain au corps et à la nudité. Tartuffe supporte aujourd’hui de voir une nudité en statue, mais ne la supporte toujours pas si c’est en chair et en os.


                                        • ETTORE ETTORE 29 janvier 2016 09:07

                                          Je n’y vois qu’une singerie de plus , par nos caméléons de dirigeants. ! Avec l’art maîtrisé d’entuber tout le monde.

                                          Nous avons l’habitude de voir les prosternation du rituel religieux dans les mosquées
                                          Nos pontes [ de tous pays] ne font que mimer cette chorégraphie bien réglée dans le grand temple du fric à tout prix. Langue pendante jusqu’aux babouches dorées de ces rois mages 
                                          Cacher des statues.... c’est vrai que chez eux, ils détruisent carrément
                                          Que j’aimerais voir l’état du Louvre, lors d’une visite d’un pareil enturbanné,
                                          Enfin Belphégor réhabilité.
                                          Doivent en avoir marre les nus à se faire habiller, déshabiller, taguer, amputer .....
                                          Naaaannn !!! je vous le dis, c’est pas une vie, naturiste dans un musée.


                                          • Christian Labrune Christian Labrune 29 janvier 2016 11:43

                                            Excellent article. Rien à ajouter.


                                            • astus astus 29 janvier 2016 17:00

                                              @Christian Labrune


                                              Je me permets de mettre un lien vers votre excellent article du 17 janvier intitulé Islamophobie - Islam - Islamisme qui est ici : 


                                              Parce qu’il prend les mots au sérieux, ce dont beaucoup pourraient s’inspirer aujourd’hui.

                                            • Mowgli 30 janvier 2016 20:11

                                              « un apprentissage optionnel et facultatif des racines anciennes de nos langues : hébreu, grec, latin, arabe »

                                              Nos langues ce sont le grec, le latin, le celte, le norois, et des isolats comme le basque, mais jamais, au grand jamais, les blablas de chameliers du désert.


                                              • astus astus 30 janvier 2016 20:50

                                                @Mowgli


                                                C’est dommage pour vous, et pour ceux qui vous supportent, que vous soyez aussi ignare et raciste, d’ailleurs vérifiez vous-même ci-dessous et cessez d’écrire des bêtises :


                                              • Hannibal GENSERIC Hannibal GENSERIC 31 janvier 2016 14:59

                                                " Et si pour l’immense majorité des croyants cette religion ne pose pas de problème dans les pays qui n’ont pas de tradition démocratique, et qui d’ailleurs souvent n’en veulent pas« .

                                                Effectivement, ils ne veulent pas de votre démocratie, qui a un goût mortel. Si l’Iran ou l’Arabie exécutent 1000 personnes par an, la France en exécute des milliers en Afrique et chez les musulmans, les USA quelques centaines de milliers.....Les Libyens, Irakiens, Syriens préfèrent vivre sous Kadhafi, Saddam ou Bachar, plutôt que crever sous les bombes de la démocratie impérialiste. On a eu le prétexte de la civilisation chrétienne pour »génocider« les peuples d’Amérique et les aborigènes d’Australie et de NZ, on a eu l’argument de la »civilisation« pour justifier le pillage colonial, nous avons maintenant l’argument de la lutte contre les dictateurs pour massacrer les indigènes qui ne demandent qu’une chose : qu’on leur fiche la paix.

                                                Comme on dit, en arabe , »si le chameau voyait sa bosse, il mourrait de honte".. Décomptez d’abord le nombre de morts causés par la France ou les EU, et vous aurez une idée que les despotes arabes et iraniens n’en font pas 1%.


                                                • astus astus 31 janvier 2016 15:20

                                                  @Hannibal GENSERIC


                                                  « Effectivement, ils ne veulent pas de votre démocratie, qui a un goût mortel. » ... et c’est sans doute pour cela que des centaines de milliers de réfugiés veulent aller dans les pays démocratiques qui sont pourtant leurs horribles colonisateurs, ce qui est une conduite pour le moins étrange. Mais combien veulent aller vivre en Arabie Saoudite, pourtant plus proche de leurs pratiques religieuses ?

                                                • Iren-Nao 1er février 2016 04:57

                                                  " auteur
                                                  Certes l’Iran et la Saudi exécutent beau coup de gens qui ne sont peut etre pas tous des innocents. Mais, bon c’est chez eux non ?
                                                  On devrait surement organiser un changement de régime comme nous excellons a le faire trop souvent avec les briullants resultats que nou savons..
                                                  Mais si on compare avec le nombre de tues dans les bavures des forces qui amènent la democrasouille, c’est vraiment peu.
                                                  Chez nous je ne verrais pas forcement de mal a l’exécution de certain salopards dont certains traitres politiques.
                                                  Quant a cacher les femmes a poil pour ne pas choquer, c’est d’une telle veulerie que je ne pleurerais pas très longtemps le rappel a Dieu de ceux qui ont été aussi nuls.
                                                  Iren-Nao

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès