Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Charlie est mort, suicidé !

Charlie est mort, suicidé !

Au début il y avait Hara-Kiri, impertinent, tirant sur tout ce qui pouvait représenter l’ordre établi, avec des gugusses qui vont devenir rapidement des « monstres sacrés », les Choron, Cavanna, Siné, Wolinski. L’apogée a été cette sublime couverture lors du décès du Général de Gaulle (Bal tragique à Colombey), avec la censure comme apothéose de la reconnaissance du politiquement incorrect ! Ainsi Hara-Kiri entrait au Panthéon des empêcheurs de voter en rond…

Le temps a fait son oeuvre, les 68-ards se sont calmés en s’intégrant dans cette « société pourrie », Hara-Kiri est entré dans une douce torpeur, les vieux ont commencé à nous tirer leur révérence, le journal allait mal. Alors il a fallu sortir du chapeau un nouveau concept, un nouveau titre, et comme un petit clin d’œil à Charlie Brown on nous a pondu Charlie-Hebdo.

Cette gigantesque révolution d’opérette plus l’arrivée d’un « envoyé spécial » dont le seul but était de garantir une nouvelle ligne, le dénommé Philippe Val, n’a rien sauvé, les meubles ont continué à tirer leur révérence et quand ils ne mourraient pas assez vite on a commencé à les virer. C’est ainsi que Siné, l’impertinent mais surtout indomptable Siné, a été foutu à la porte !

Tout ça pour un dessin liant, si je me souviens bien, le fils sarko à une religion devenue objet de toutes les protections. Le Seňor Val veillait, déjà, comme un nom prémonitoire …

Fin 2014, Charlie est au plus mal, il envisage même d’être racheté par un groupe de presse, par un magnat, le Seňor Val lui a quitté la barque, mission accomplie. Charlie est devenu spécialiste du dessin religieux avec comme cibles préférées Mahomet, le Pape et Dieu, et surtout leur cul et leur bite. Finies les unes ciblant l’autre religion, comme celle-ci (voir caricature avec Hitler).

JPEG - 190.8 ko
Charlie Hitler

Début 2015, l’impensable survient ; dans une rue à sens unique et à une heure de pointe deux individus en voiture bloquent la circulation pendant de longues minutes (circulation inexistante ce jour-là, aucun véhicule bloqué derrière eux, aucun coup de klaxon, aucune vidéo de surveillance en fonction), entrent dans la rédaction dont la porte leur a été ouverte par une personne qui grâce à ce geste va sauver sa vie (toujours ça de gagné) et tirent dans le tas ... au hasard ? Pas sûr ! Charlie est décimé, Wolinski qui avait „bercé” mes années 70 est abattu, Bernard Maris aussi ; quelles pertes !

Mais cet impensable ne suffisait pas, il fallait qu’un pouvoir moribond vienne récupérer cet événement pour se redorer un blason, juste avant des élections qui s’annonçaient catastrophiques. Et on a vu devenir Charlie des Poroshenko, Netanyahou, Liberman, le gratin ..., dans un défilé qui ne sera qu’une gigantesque escroquerie puisque les „grands de ce monde” vont se réunir dans une rue différente de celle de la manifestation ...(voir photo de la double manifestation).

JPEG - 43 ko
La grande manif

Début 2015 également, le 14 janvier, je suis invité à l’Institut français de Bucarest pour y être interviewé sur un tout autre sujet que Charlie et la presse ; j’y découvre un lieu où trône partout la fameuse pancarte „Je suis Charlie”, en blanc sur fond noir, le patron de cet Institut vient nous saluer et nous demande notre avis, torse bombé, fier de la mobilisation de ses personnels ... Je ne commenterai pas et ne lui répondrai pas. Cette attitude de crétin satisfait m’a remémoré juste que quelques mois auparavant j’étais venu à cet Institut pour y chercher un document, un numéro spécial Charlie, celui sur la mal-bouffe, et j’avais été reçu pas un aimable mais sec „Monsieur nous n’avons pas ce genre de revue à l’Institut”.

Charlie venait d’être définitivement enterré, récupéré par le pouvoir et par ses représentants zélés !

Depuis c’est un hebdomadaire moribond qui continue à survivre grâce aux abonnements „solidaires” pris en Janvier 2015 par des gens sincères mais manipulés, et qui est sous l’oeil de la répression la pire qui existe, celle du politiquement correct, celle qui désormais s’enflamme à chaque une de Charlie quand on y voit encore le cul de Mahomet ou le gland de Jésus, celle qui ne supporte même plus cette une du gamin retrouvé mort sur une plage ou celle sur l’avion russe abattu au dessus du Sinaï.

Avant que Hara-Kiri ne s’éteigne, avant le travail de démolition du Seňor Val, on aurait rigolé de ces 2 „Unes” en se disant „ils vont loin” mais en rigolant pour cette impertinence qui faisait tout leur charme.

T’es mort Charlie, un jour de Janvier 2015, quand tu ne t’es pas insurgé contre la récupération politique !


Moyenne des avis sur cet article :  4.83/5   (47 votes)




Réagissez à l'article

71 réactions à cet article    


  • alinea alinea 19 janvier 12:16

    Oui. 


    • Jeussey de Sourcesûre M de Sourcessure 19 janvier 12:27

      Merci pour cet article qui met les choses à leur place.

      Le rôle de commissaire politique de Philippe Val à qui on doit l’éviction de Mermet de France Inter n’est plus à démontrer.


      • Deepnofin Deepnofin 19 janvier 14:25

        @M de Sourcessure Val le néo-cons a bien raison, vu que le système actuel consiste en une Oligarchie déguisée en Démocratie. 100% Démocratie sur la devanture, 99% Oligarchie dans les faits ( 1 % = droit de vote, youpi ! )
        Donc oui, Snowden, en révélant ces informations, est un traitre à la « Démocratie », tout comme le sont les lanceurs d’alertes qui sont grandement responsables de l’indignation et du vent de révolte qui grandit dans le coeur de bon nombre de citoyens.
        Nous sommes des traitres. Il nous reste plus beaucoup de temps ( quelques exactions populaires ? Un attentat « complotiste » ? ) avant que le délit de penser ( hors de la Doxa ) soit criminalisé, et que bon nombre d’entre nous finissent enfermés pour sédition, trahison envers l’état, etc.
        Mais bon jdois être un peu parano, j’ai revu 1984 récemment.


      • troletbuse troletbuse 19 janvier 14:51

        @Deepnofin
        Mais bon jdois être un peu parano, j’ai revu 1984 récemment.
        Je l’espère mais qui sait ? Disons 30% parano ; 70% réaliste


      • JL JL 19 janvier 15:46

        @Deepnofin,


        ’’les lanceurs d’alertes qui sont grandement responsables de l’indignation et du vent de révolte qui grandit dans le coeur de bon nombre de citoyens.’’

        sont stigmatisés par Caroline Fourest qui les appelle les dépeceurs d’unité.


      • Rmanal 19 janvier 12:30

        Vous avez bien raison.
        Charlie est mort bien avant, comme vous l’expliquez, lorsque les organes économiques et ceux du pouvoir ont « nettoyé » la rédaction, avec comme chien chien le père Val.


        • frugeky 19 janvier 12:35

          Juste une petite correction...
          ce n’était pas un dessin de Siné mais une petite phrase, parce que le fils sarkosy de nagy bocsa s’était converti au judaïsme pour pouvoir épouser l’héritière darty et que Siné avait écrit « il ira loin ce petit »...
          le comique val, déjà contre la liberté d’expression, l’avait qualifié d’antisémite.
          Le tribunal a condamné charlie hebdo pour licenciement abusif.


          • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 janvier 10:34

            @frugeky

            merci pour la précision !

          • jack mandon jack mandon 19 janvier 12:40

            T’es mort Charlie, un jour de Janvier 2015, quand tu ne t’es pas insurgé contre la récupération politique !

            La peur habite aussi les humoristes, l’humanité a donc ses limites entre misères et maladies ambiantes. L’intelligence heureusement émerge toujours au-dessus des dogmes. La créativité renaît toujours de ses cendres hors des dogmes et du fanatisme.

            Merci de votre article.


            • jaja jaja 19 janvier 13:05

              Le premier dessin de votre article « que serait devenu le petit Aylan s’il avait grandi » est d’un racisme crasse. Rien de drôle et aucun deuxième degré dans ce dessin abject !

              Je n’ai jamais été accro à Charlie mais là c’est grave !


              • alinea alinea 19 janvier 13:16

                @jaja
                L’arrogance des nantis ; on peut rire de tout quand on a « ce qu’il faut » sauf un minimum de sensibilité.


              • tf1Groupie 19 janvier 13:23

                @jaja

                C’est vrai que ce dessin a du beaucoup plaire à l’extrême-droite.
                En résumé : tous les migrants sont des violeurs.

                Apparemment les gens « subtils » trouve ça drole.

                Mais peut-être que Charlie est un journal d’extrême droite.


              • jaja jaja 19 janvier 13:38

                @tf1Groupie et Alinéa

                J’ai oublié de dire que ce dessin a été repris par les néo-nazis d’Aube dorée en Grèce... eux qui font la chasse aux migrants et les bastonnent ont aimé....


              • jacques jacques 19 janvier 14:20

                @jaja@alinea@tf1Groupie
                HO ! les vielles acheter un album de jacques Faisant pour vous détendre si même Charlie est trop fort pour vous.


              • cassandre4 cassandre4 19 janvier 14:25

                @tf1Groupie
                  : tous les migrants sont des violeurs.

                Apparemment les gens « subtils » trouve ça drole.

                -----------------------------------------------------------------

                 Bof !.. cest pas plus immonde que : << tous les frontistes sont salauds>> où <<tous les curés sont des pédos>>

                 Vous avez l’indignation sélèctive, mon cher tf1 !  smiley


              • tf1Groupie 19 janvier 14:36

                @jacques et cassandre

                Moi le racisme, le vulgaire et l’outrance ne me dérangent pas, donc Charlie ne me dérange pas (j’ai même acheté le dernier).

                Mais avez-vous lu le présent article !
                L’auteur ne nous dit pas que Charlie est immonde et raciste ; il dit plutôt que Charlie est un journal libre, gentil et drôle.

                Et bien disons que tout le monde n’a pas l’humour placé au même endroit.

                Par exemple si je dis que Poutine est un pédophile il y a beaucoup de gens ici qui ne vont pas aimer cet saillie drolatique pourtant grandiose.

                D’ailleurs dans le dernier Charlie il y a une bonne chronique sur le communisme, je la conseille à tous.


              • Trelawney Trelawney 19 janvier 15:04

                @jacques
                HO ! les vielles acheter un album de jacques Faisant pour vous détendre si même Charlie est trop fort pour vous.

                Ce qu’il y a de bien avec Charlie, c’est qu’il n’y a pas besoin de réfléchir pour rigoler. Je comprend pourquoi vous aimez ce genre de dessin. Tenez je vais vous en raconter une dans le style Charlie.

                Il est de notoriété publique que la troupe de Charlie avait l’habitude de se réunir en conférence de presse pour s’enfiler comme des perles. A votre avis Est-ce que le 7 janvier il a fallu faire venir une équipe spéciale pour désincarcérer les Chard, Wolinski, Cabu, Tigous et consort afin de rendre la scène de crime plus présentable ?

                Comment , Vous ne trouvez pas cela drôle ? Moi non plus, pas plus que le dessin ci dessus


              • troletbuse troletbuse 19 janvier 15:14

                @Trelawney
                Aïe, aïe, aïe . CharB, pas CharD. Chard dessine dans Rivarol smiley


              • Trelawney Trelawney 19 janvier 15:25

                @troletbuse
                Milles excuses fautes de frappes


              • troletbuse troletbuse 19 janvier 15:28

                @Trelawney
                 smiley


              • JL JL 19 janvier 17:52

                @tf1Groupie

                ’’Apparemment les gens « subtils » trouvent ça drole’’


                Apparemment je ne suis pas drôle.

              • jacques jacques 19 janvier 20:37

                @Trelawney
                Si ça avait pu être vrai !
                Quitte à crever autant passer un bon moment avant !
                La mort c’est trop sérieux pour ne pas en rigoler.
                D’ailleurs je n’ai pas fait la minute de silence pour les morts de « Charlie » juste par décence je n’ai pas écouté « rire et chanson » .


              • placide21 20 janvier 09:19

                @jaja
                Votre indignation cèdera à la peur ou à la colère lorsque le sujet de l’humour fera irruption dans votre réalité Monsieur. Le voile se déchirera .


              • tonimarus45 20 janvier 12:08

                @jaja-imaginez une caricature a peut pres semblable faites par dieudonne mais au lieu d’un musulman un enfant juif ??????

                Ceci dite je ne suis jamais alle voir un spectacle de cet humoriste que je trouve parfois limite mais la liberte d’expression doit etre permise a tous

              • Gérard Luçon Gérard Luçon 20 janvier 12:26

                @tonimarus45

                c’eût été un très grave dérapage ....

                Pour Dieudonné ses sketches se trouvent facilement sur youtube, souvent ils sont très bons mais aussi très longs donc ils perdent en intérêt et la qualité diminue à cause de leur longueur ...

              • Solon le Jeune Solon le Jeune 22 janvier 11:15

                @jaja

                Moi aussi j’ai d’abord trouvé la caricature abject. Mais après réflexion n’était-ce pas une dénonciation de la façon dont on (les médias surtout en fait) a changé de vision vis-à-vis des migrants. Attention je ne défend pas caricature qui est trop ambiguë, juste qu’il y a deux lectures de cette images.

              • brams 22 janvier 12:45

                @Solon le Jeune
                parmi les deux lectures il y a une qui fait visiblement recette et ce n’est pas celle que CH prétends faire passer. 


              • cevennevive cevennevive 19 janvier 13:37

                C’est ignoble ! Ce dessin est ignoble !


                Une saloperie de plus de la part de ce torchon.


                • ltrobat ltrobat 20 janvier 16:02

                  @cevennevive
                  Une image, ça doit se décrypter. Alors au lieu d’en rester à une posture moralisatrice, il faut essayer de deviner l’intention du dessinateur quand il nous choque en publiant cette caricature.
                  Ce que vous ne voyez pas c’est que ce dessin est une critique très fine du traitement médiatique du phénomène migratoire que les télés ne savent traiter que sous un angle spectaculaire et émotionnel.
                  Ainsi, cet été les migrants étaient les damnés de la terre, il fallait à toute force leur ouvrir nos cœurs et nos chaumières. Maintenant on nous les présente comme des violeurs en série. Et bientôt les mêmes médias en feront la cinquième colonne de Daesh...
                  C’est tout cela qu’essaie d’exprimer ce dessin.

                  Je vous conseille de vous replonger dans ce que publiait Charlie dans les années 70, pour vous rendre compte à quel point ils étaient encore plus féroces et « méchants » et « racistes » que n’a pu l’être Riss ici...


                • cevennevive cevennevive 20 janvier 17:38

                  @ltrobat, bonjour,


                  Au cours des années 70, je lisais Hara Kiri, la Cause du Peuple, la Gueule ouverte, etc. Reiser, Cavana, le Professeur Choron brocardaient eux aussi. Mais il me semble que c’était moins cruel.

                  Ce que je trouve ignoble dans ce dessin, c’est l’exploitation de l’innocence d’un tout petit enfant, et la pensée que, peut-être, s’il n’était pas mort, il ferait partie de ces énergumènes qui, avouez-le, ont bien été « fabriqués » par nos civilisations occidentales, où « les droits de l’homme » sont devenus une litanie insupportable.

                  Je sais que la conjoncture que vous décrivez ci-dessus peut nous faire devenir féroces, et je pense comme vous que l’information s’appuie sur du sentiment mou et nauséabond pour nous faire pleurer sur un « détail de l’histoire ».

                  Cependant, permettez-moi de penser que Charlie ne brocarde qu’une partie de la population : les musulmans, les chrétiens, les Hitler, les le Pen, en oubliant de ridiculiser certains qui le sont, pourtant quelquefois, non ?

                  Bien à vous.



                • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 janvier 05:50

                  @ltrobat
                  à priori votre analyse est la bonne, mais cela pouvait passer avant l’instauration de l’Ordre Moral ...


                • agent ananas agent ananas 19 janvier 13:42

                  Merci à l’auteur pour cette mise au point. Mieux vaut tard que jamais, les « Charlies » pullulent plus que jamais dans la France zombifiée...
                  En tant qu’ancien directeur au Ministère de la Justice, comment expliquez vous que l’alinéa 8 de la Loi du 29 juillet 1881 ne s’applique pas à CH, qui est devenu soit dit en passant, l’équivalent de Der Stürmer la feuille de propagande nazie pendant les années 30.

                  PS : Suicide se dit « Hara Kiri » (en japonais). smiley


                  • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 janvier 05:48

                    @agent ananas
                    il ne s’est pas non plus appliqué à manuel valls quand il a déclaré que « les Roms n’ont pas vocation à rester en France » ni quand des circulaires en 2010 ciblaient nommément les Roms comme priorité à expulser (si j’ai bien compris de quelle phrase/alinea il s’agit)


                  • MagicBuster 19 janvier 14:20

                    Bien sûr que Charlie est mort !!!!
                    Bizarre que certains se revendiquent Charlie ... c’est à dire morts !!!!

                    C’est morbide voire glauque - Rien à voir avec de l’humour noir.


                    • JL JL 19 janvier 15:54

                      Je crois que ce qu’il faut dire de cet article, c’est qu’il met le nez des charlie là où ça pue, je cite le passage pour ceux qui ont zappé avant : 


                      ’’Début 2015 également, le 14 janvier, je suis invité à l’Institut français de Bucarest pour y être interviewé sur un tout autre sujet que Charlie et la presse ; j’y découvre un lieu où trône partout la fameuse pancarte „Je suis Charlie”, en blanc sur fond noir, le patron de cet Institut vient nous saluer et nous demande notre avis, torse bombé, fier de la mobilisation de ses personnels ... Je ne commenterai pas et ne lui répondrai pas. Cette attitude de crétin satisfait m’a remémoré juste que quelques mois auparavant j’étais venu à cet Institut pour y chercher un document, un numéro spécial Charlie, celui sur la mal-bouffe, et j’avais été reçu pas un aimable mais sec „Monsieur nous n’avons pas ce genre de revue à l’Institut”..’’

                      Bon sang mais c’est bien sûr : un numéro spécial sur le mal-bouffe, pour les frères Kouachi c’était l’outrance de trop !



                      • Elliot Elliot 19 janvier 16:16

                        Ceux qui ne se contentent pas de conchier l’humoriste Dieudonné pour antisémitisme et outrages répétés à la bien-pensance  semblent bien muets pour un dessin qui pourrait s’apparenter selon leurs critères à une incitation à la haine raciale ; d’ailleurs il est déjà récupéré dans ce sens.
                        Charlie commence à avoir de curieux compagnons de route.
                        Ceci étant, il ne devrait pas y avoir lieu de s’offusquer de cette Une car la liberté d’expression devrait être une et indivisible mais on voit bien avec Dieudonné qu’il n’en est rien.

                        Comme si l’humour devait respecter certaines formes et ne surtout pas amener les gens sur des chemins de réflexion inappropriés.

                        Peut-être après tout certaines maladies du cerveau seraient-elles contagieuses et le libre arbitre de personnes faibles susceptible d’être altéré par de mauvaises pensées ?

                        En tout cas ces beaux esprits ont des indignations très sélectives ou seraient-ils dorénavant soumis à l’obligation d’être Charlie ? 

                        Le dessin est bête et méchant et ceux qui ont instrumentalisé le sort funeste du petit Aylan l’ont bien cherché mais contrairement à ce que faisait Hara Kiri , il oublie d’être drôle et surtout il est repris par des gens qui sont loin de l’être.


                        • Pale Rider Pale Rider 20 janvier 09:30

                          @Elliot
                          D’accord avec ce que vous dites : les indignations sont sélectives. Voir mon post plus bas. Amitiés.


                        • Gérard Luçon Gérard Luçon 21 janvier 09:01

                          @Elliot
                          Dieudonné a été rebaptisé « polémiste » par la « bien-pensance » .... il ne fait pas bon remettre en cause certains dogmes ou croire que l’histoire n’est que de la propagande


                        • toubab 19 janvier 16:58

                           le sort funeste du petit Aylan (Sic)

                           Ailleurs on l’aurait trouvé au fonds d’un puits .....au mieux aux portes d’une Eglise, tel est le prix de la misère .

                           Relisez le discours « a propos de la Misère » de Victor Hugo


                          • Nycolas 19 janvier 17:23

                            Encore un autre point de vue. Dans les années 90, je faisais mon service d’objection de conscience. Mon oncle avait pas mal d’exemplaires de hara kiri chez lui, et je connaissais Charlie Hebdo sans le lire, rebuté par la laideur criarde des dessins qui heurtaient mon sens du beau. Par ailleurs, je ne trouvais pas que ces journaux apportaient quoi que ce soit en terme de réflexion, et j’étais bien conscient que c’était de l’irrévérence pure et gratuite, « assumée » mais dans une attitude sciemment irresponsable et bête et méchante, qui étaient les termes par lesquels ces journaux se revendiquaient eux-mêmes.

                            Lorsque j’ai entamé mon service d’objection de conscience, j’ai naturellement côtoyé d’autres objecteurs, et si je ne me faisais guère d’illusion sur le fait que ces gens là représentent un moralité ou encore moins une intellectualité supérieure, je n’ai pas été déçu de voir qu’ils lisaient Charlie Hebdo comme on lit le journal du diocèse.

                            Un jour, l’un d’entre eux, probablement nourri à ce sein infantile, éternellement immature, remarque que je porte des chaussures à coque (bon marché, en l’occurrence) et me dit « tes chaussures, elles font pas très objecteur ».

                            Dans cette remarque imbécile, tout est résumé. L’humour piètre de Charlie, la caricature qui, loin d’élever l’esprit hors des dogmes et des idées reçues, participe à l’y enfouir. Mes chaussures lui évoquaient des « rangers » de militaire, alors que les punks en portent... Bon, il faut admettre que je ne m’identifiais pas plus aux punks qu’à cette frange d’idéalistes devenant objecteur non parce que c’était leur conviction profonde, mais parce que c’était cool.

                            Charlie ne m’a jamais fait rire, mais ne m’a jamais fait pleurer. Leur humour n’est ni drôle ni triste, et rire de leurs blagues relève plus du réflexe comme un pet ou un éternuement, et tout ce que je leur accorde, c’est le mérite d’exister. Il faut bien que des gens, quelque part, s’attaquent à tous les tabous. Il faut des bouffons à toute société plus royaliste que le roi.

                            Je l’avais dit il y a un an : les bien-pensants ont récupéré Charlie, et leurs blagues d’ados attardés qui ne faisaient rire qu’eux et leur clique avant, les autres n’en entendant jamais parler, parviennent jusqu’à d’autres qui, forts de leurs esprits étroits et réactionnaires, font la grimace, ou hurlent qu’ils ne savaient pas que Charlie, c’était ça...

                            Charlie, ça a toujours été ça, et même si je n’aimais pas et n’aime toujours pas, et même s’il y a eu l’épisode Val-Fourest, je leur rends grâce d’être demeurés dans leur impertinence, toujours la même. Celle qui me fait pouffer de rire une fois sur 10, et m’indiffère tout le reste du temps. Leur humour est lui-même un rot à la face de la bien-pensance, et c’est ce qu’il a toujours été, et en ce sens, la laideur de la chose peut tout à fait satisfaire l’éternel ado qui sommeille en chacun de nous, seulement ce torchon n’a jamais rien apporté réellement à la pensée. Leur seul mérite, y compris pour ce dessin qui choque jusque dans ces colonnes, est leur subversivité, qui est réelle. Je ne vais pas perdre mon temps à analyser ce dessin qui n’en vaut pas la peine, mais il n’en est pas moins vrai que notre époque qui sacralise outrancièrement les enfants oublie souvent que tout criminel de guerre, meurtrier en série, tout violeur, tout pédocriminel, tout bourreau, tout trafiquant d’être humain et tout BHL de la planète a un jour été un joyeux et probablement adorable bambin ayant pu attraper la varicelle, ayant été soigné et aimé par ses proches pour pouvoir devenir l’ignoble adulte qu’il est devenu.

                            Le mérite de la subversivité par la provocation à la charlie/hara kiri est de bouleverser les codes, les idées fausses et préconçues, les dogmes, les certitudes, y compris les idéaux. Seulement, ils l’ont dit eux-mêmes, il est difficile d’être aimés par des cons, mais pour être aimé par des cons, il faut l’avoir voulu, avoir montré des signes de compatibilité avec la connerie, et ça, ils l’ont fait.

                            Comme l’illustre la remarque d’un objecteur concernant mes chaussures, Charlie n’a jamais élevé la pensée, il l’a toujours maintenue sous la ceinture et parfois au raz du sol, comme quoi la bouffonnerie assumée comme irresponsable n’aboutit en tout et pour tout qu’à une culture de l’idiotie et de l’irresponsabilité. En cela, il faut aussi faire notre auto-critique. Charlie Hebdo n’est pas qu’un « ovni journalistique » comme certains veulent bien le dire, c’est aussi un des signes, à la fois cause et conséquence, de la médiocrité de notre temps, qui est cultivée en temps réel par les médias incluant la télé.

                            De là, s’étonner que Charlie soit médiocre en soi, et produise de la médiocrité est... un signe de médiocrité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès