• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Chasseur alpin, courageux jusqu’au bout de la vie

Chasseur alpin, courageux jusqu’au bout de la vie

Des morts ont-elles plus de sens que d’autres ?…

Aussi étrange que ça puisse me paraître, je suis membre de l’amicale des anciens chasseurs alpins, plus précisément du 27e bataillon de chasseurs alpins d’Annecy.

Ce bataillon fait partie de la Force d’action rapide, la FAR, et est un bataillon d’élite. Je le dis en toute modestie puisque ce n’est évidemment pas grâce à moi qu’il est d’élite !

Lorrain, j’avais peu de chance d’y être affecté. Les destinations sont généralement plus communes, comme en Allemagne, à Colmar ou à Bitche. Je m’y suis trouvé d’autant plus par hasard que j’en connaissais à peine l’existence.

Certains compagnons avaient demandé de longue date cette affectation et en étaient fiers. Certains venaient même des Vosges.

Et c’est vrai qu’aux yeux des habitants d’Annecy, être chasseur alpin était très bien vu, était presque un honneur que je mesurais. C’était ce bataillon qui avait déblayé le camping du Grand-Bornand quand il y a eu cette triste coulée de boue qui a fait vingt et un morts le 14 juillet 1987 et avait aidé les habitants et les touristes lors de cette brutale crue.

Moi qui regrettais de "perdre" un an pour faire le service militaire, j’y trouvais une certaine cohérence. Bataillon éthique aussi : le capitaine demandait à tout le monde de l’avertir si un petit gradé cherchait à nous humilier. Pas d’humiliation chez nous, notre réputation devait rester excellente. Cela devait être très différent à Colmar ou Bitche…

Cohérence par exemple dans l’uniforme : l’uniformité est un critère de solidarité. C’est vrai que ça a l’air peu pertinent de l’extérieur, mais ça soude à l’intérieur. Illustration : un des soldats a froid et demande à mettre son foulard rouge. Si tous ses camarades sont d’accord, alors toute la petite troupe en sortie met son foulard. Idem pour une mèche de cheveux qui dépasse : si les autres l’acceptent, on ne la lui coupe pas (il l’a donc gardée). Bref, ce n’est pas un paramètre irrationnel, c’est juste un mode de management particulier. Et d’efficacité éventuellement (en cas de combat).

Je suis resté cependant bien incapable de marcher au pas, sans doute un réel problème psychologique, mais malgré mon aversion pour les armes à feu, j’étais parmi les meilleurs en démontage/montage de Famas (fusil mitrailleur, la "kalachnikov française"), question rapidité je précise.

Finalement, ce fut une période très instructive de ma vie : malgré la vie collective dont la promiscuité et le conformisme de groupe m’étaient pénibles, ce séjour à Annecy m’a permis de faire de belles randonnées en montagne avec de beaux paysages, de faire de belles rencontres aussi (le service militaire était sans doute le meilleur lieu du brassage social, dommage pour cette raison de l’avoir supprimé sans l’avoir remplacé par un service civil ne serait-ce que de quelques semaines), et de faire du sport comme jamais je n’en ferai plus.

La patrie, ce n’est pas non plus un vain mot : je me suis recueilli sur le plateau des Glières et j’ai pris conscience des durs combats au moment de la Libération, au cours desquels le lieutenant Tom Morel (29 ans) a été tué (lors d’une opération de résistance). C’étaient des jeunes patriotes qui ont, pour beaucoup, perdu la vie pour ma liberté. Que le Président de la République ait voulu en faire un lieu symbolique pouvait être pertinent. Que Nicolas Sarkozy ait cherché à récupérer ce lieu juste avant le second tour de l’élection présidentielle, cela aurait pu être bien sûr discutable.

Tom Morel, c’était précisément le nom de la caserne où je séjournais.

Le colonel qui commandait à l’époque le 27e bataillon était absent car il était en mission au Liban. À l’époque où les troupes françaises étaient à l’arrière-garde.

On nous proposait même, sous réserve de motivation, en tant qu’appelés, d’y aller pour six mois. Pour certains, c’était le paradis : quatre mille francs par mois au lieu des très faibles deux cents francs (oui, en francs). On nous disait qu’il n’y avait pas de risque, ou que la probabilité de combat ou d’attentat était très faible.

Je me disais cependant qu’il fallait être vraiment dans l’inconnu de son devenir, sans projet professionnel, pour se jeter ainsi, sans beaucoup de préparation, dans une nasse toujours incertaine. Moins d’une décennie auparavant, le 23 octobre 1983, cinquante-huit parachutistes français y étaient victimes d’un attentat islamiste qui traumatise encore l’armée française (le même jour, deux cent cinquante-six marines américains avaient perdu la vie au cours d’un autre attentat).


Samedi dernier, 14 mars 2009, à quinze heures trente (heure de Paris), le conducteur d’un char blindé a explosé lors d’un tir de roquette antichar taliban dans la vallée d’Alassaï, en Afghanistan (au nord-est de Kaboul).

C’est le vingt-septième soldat français qui meurt en Afghanistan depuis 2002.
Et quatre soldats américains sont morts le même jour que lui.

Il était soldat au 27e bataillon de chasseurs alpins.

Il s’appelait Nicolas Belda. Il était originaire d’Albi puis avait passé sa scolarité en Auvergne. Il avait rejoint Annecy en 2004, était devenu caporal en 2006 et avait déjà effectué des missions de reconnaissance en Guyane et au Tchad.

Il avait 23 ans.


Quand on s’engage dans l’armée, on se préparerait à mourir ?
Eh bien, demandez à ses parents et à ses amis…


Silence et une pensée pour les proches.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (16 mars 2009)


Pour aller plus loin :

Mort d’un soldat français en Afghanistan.

27e soldat.

27e bataillon de chasseurs alpins.

Nicolas Sarkozy au plateau des Glières le 4 mai 2007.




Documents joints à cet article

Chasseur alpin, courageux jusqu'au bout de la vie Chasseur alpin, courageux jusqu'au bout de la vie Chasseur alpin, courageux jusqu'au bout de la vie Chasseur alpin, courageux jusqu'au bout de la vie

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (108 votes)




Réagissez à l'article

110 réactions à cet article    


  • Jojo 16 mars 2009 19:38

    Thierry J.
    Ah parce que maintenant il est carrément musulman le terrorisme ? Passons … C’est vous n’est-ce pas.
    Par contre pour ce qui est du combat contre le terrorisme dont vous parlez, vous semblez bien parti pour le mener jusqu’au dernier Français, Canadien, Américain etc … J’ai même ouï dire que vous étiez prêt à le mener jusqu’au dernier Juif… Je me trompe ?


  • Romain Desbois 16 mars 2009 22:28

    Tant qu’il ya aura des gens pour adorer les militaires, il y auara des guerres.
    Oui ces gars sont courageux, mais j’aimerais que ce courage ne soit pas manipulé par les états derrière de beaux principes.

    Mon frangin est allé aussi au Liban à cette époque. à son retour je ne l’ai pas reconnu. Lui qui voulait accéder à la respectabilité, s’est transformé en raciste de base.
    Les gens qu’il allait soit disant défendre, il les nommait de pas drôle de noms d’oiseau, très insultant et méprisant.
    Il m’a même avoué avoir tuer des enfants car "même ces gosses de bougn... ils te sourient devant et te zigouille dès que tu leur tourne le dos".(ce sont ses mots)

    Plusieurs année après il est entré dans une profonde dépression, le lavage de cerveau ne fonctionnant plus !
    Maintenant il me dit regretter amèrement.

    J’ai compris qu’il avait été conditionné.

    Toute sa vie il aura la mort des ces gosses sur la conscience !


  • E-fred E-fred 17 mars 2009 08:32

    Rien à voir avec le terrorisme catho de Belfast...


  • TALL 17 mars 2009 16:39

    Tant qu’il y aura des gens pour adorer les militaires, il y aura des guerres

    C’est pas prêt de s’arrêter alors, car les femmes aiment bien
    du moment que la cause leur paraït moralement acceptable

    Bien que de nos jours, avec la technologie, ça a perdu de son charme
    Du temps où l’on montait sur un cheval, emballé dans une boîte à sardines appelée armure,
    ça avait + de gueule quand même

    Mais ils ont dû arrêter avec les armures à cause des problèmes de braguette
    trop d’accidents ...


  • fonzibrain fonzibrain 16 mars 2009 20:03

     hal 9000
    tu es démago jusque dans le choix de ta photo

    tu reptes le meme message sur tout les articles ou quoi
    "y sont méchant les musulmans"

    je te le répète
    qui tue en masse ?
    le hamas,israél,les usa ?

    tu préfère croire que 19 saoudiens ont réussi là ce que pour toi l’état us est incapable,vraiment n’importe quoi !

    tu es un zombie sionisé !!!!!!


    • Jordan Jordan 16 mars 2009 20:22

      Article sans interets. je déteste les uniformes. Qui disait qu’un militaire qui meurt dans son lit, a commis une faute professionelle.


      • Bois-Guisbert 16 mars 2009 20:28

        Qui disait qu’un militaire qui meurt dans son lit, a commis une faute professionelle.

        Faux ! La faute professionnelle, ce n’est pas de mourir dans son lit, c’est de ne pas faire ce qu’il faut que ceux d’en-face ne meurent pas dans leur lit.


      • Bois-Guisbert 16 mars 2009 20:29

        Ooooops !

        c’est de ne pas faire ce qu’il faut POUR que ceux d’en-face ne meurent pas dans leur lit.


      • Jordan Jordan 16 mars 2009 21:56

        En fait la vraie citation est, Un GÉNÉRAL qui meurt dans son lit a commi une faute professionelle.

        Tandis que les simples soldats meurent sur le champsd’honneur.
        Non merci.


      • Thoth 17 mars 2009 11:39

        De Gaule est mort...presque dans son lit !


      • Annie 16 mars 2009 20:37

        J’ai lu l’article sur ce soldat parce qu’il faisait partie des chasseurs alpins. Mon père aussi, 6eBCA. Il est parti en Autriche juste après la fin de la guerre, deux ans durant lesquels on lui a chaussé des skis et on lui dit "tu descends" . Je ne ferai pas l’apologie de l’armée étant profondément antimilitariste, mais il n’est pas toujours facile à une fille de trouver un terrain d’entente avec son père. C’est la montagne qu’il a découverte au Tyrol qui nous a réunis et qui a créé ce lien indissoluble et mémorable qui 8 ans après sa mort m’est si précieux.


        • Gasty Gasty 16 mars 2009 20:42

          Alpin Gasty, 159ème RIA - 2ème classe - 2 mois d’arret simple - 15 jours d’hosto - tarrrratatata tatata tatatataratatata. ( assis par terre à droite).

          Salutation.


          • Annie 16 mars 2009 20:46

            Joli garçon en plus !!


          • Jojo 16 mars 2009 21:20

            Gasty,
            Deux mois d’arrêt et quinze jours d’hosto ! Laissez moi deviner :
            · Vous avez dragué Mme la Colonelle et Monsieur était plutôt costaud ? Ou alors
            · Vous avez dragué la fille du Colonel (vous savez la quatrième Dan) et elle n’a pas aimé ça ?

            Annie,
            Pas faux. Sauf que depuis, il a été puni de métamorphose en matou cravaté casquetté. C’est à se demander ce qu’il a bien pu faire comme bêtise(s)…


          • phiconvers phiconvers 16 mars 2009 20:48

            Merci beaucoup à l’auteur pour ce bel hommage, qui tranche dans la grisaille du fourre-tout habituel d’agoravox. C’est parce que l’on y trouve des perles comme la vôtre que j’y viens.
            Pas de polémique par respect pour ce soldat mort au service de son pays, même si les scandaleux propos de N. sarkozy sur les chasseurs alpins mériteraient que l’on y revienne.


            • XF Xavier Faureste 16 mars 2009 21:08

              Je dois avouer que je n’ai aucune sympathie pour l’armée. J’ai du mal à admettre que le métier des armes puisse être une vocation. Après tout, les militaires s’entrainent et se préparent à tuer et cela heurte profondément mes convictions. Mes pensées vont à la famille du caporal-chef Nicolas Belda et vous avez raison de mettre un prénom et un nom sur ce chasseur alpin. C’est important.
              Ceci dit, au début de votre article, vous posez une question très intéressante : "Des morts ont-elles plus de sens que d’autres ?" Oui... Et malheureusement, je ne suis pas sûr que la mort de Nicolas Belda ait un sens. Pourquoi avons-nous des troupes en Afghanistan ? Pourquoi est-ce que nous nous battons ? Quel est le but de cette guerre lorsque l’on sait qu’aucune armée au monde (pas même les britanniques !) n’est jamais venu à bout des afghans ? Et lorsqu’on regarde en arrière, on se rend compte que peu d’armées d’occupation ont réussi à atteindre leurs objectifs. La Grande Armée de Napoléon ? vaincue. la wehrmacht ? vaincue. L’armée française en Algérie ? vaincue. Les américains au Vietnam ? vaincus.
              L’armée n’est légitime que lorsque qu’elle sert à défendre son sol. Au passage, il y a deux pays qui l’ont abolie : le Costa Rica et le panama.
              Alors oui... pour répondre à votre question, malheureusement, je crois que des morts ont plus de sens que d’autres.


              • plancherDesVaches 16 mars 2009 22:22

                Tiens, je viens de comprendre pourquoi les US utilisent tant les mercenaires dans leurs guerres du pétrole : c’est pour éviter des risques à leurs soldats.
                Le prix du risque est enfin là.
                Un soldat peut mourrir, en effet. C’est terrible.

                Avoir une arme n’est pourtant pas si courant aux US, puisque les fusillades dans les écoles, communes, églises font tant de morts qu’il faut que le tireur soit abattu généreusement par les gentilles forces de l’ordre avant qu’il ne se suicide. Merci aux snippers inspirés des viets tireurs isolés.


                • maxim maxim 16 mars 2009 22:26

                  l’armée Française n’a pas été vaincue Monsieur Faureste ,elle a gagné militairement ,mais c’est sur le plan politique qu’elle a du partir durant le conflit en AFN .....

                  il y a eu tractations avec le FLN et les politiciens Français pour brader l’Algérie ,alors que nous combattions ,on nous tirait dans le dos !

                  on a voulù nous déshonorer avec une propagande anti armée et anti Française ,mais nous avons fait notre devoir .....

                  comme ce courageux garçon ,qui a choisi le dur métier des armes ,alors je sais qu’il est de bon ton de dire que celui qui a choisi cette voie n’a pas grand chose dans le ciboulot ,que choisir ce métier où un jour il faudra tuer n’est pas très reluisant ,mais c’est un beau métier necessaire ....que l’on choisit sachant que l’on peut y rester ,mais c’est un choix consenti ,celui que j’ai fait étant jeune ...

                  honneur à ce Chasseur Alpin !

                  honneur à tous les soldats qui risquent leurs vies pour que des gens loin de chez nous puissent enfin vivre en paix .

                  Maxim ,(sergent ) 11eme Bataillon Parachutiste de Choc .de 1960 à 1963 !


                  • XF Xavier Faureste 16 mars 2009 23:35

                    @ Maxim

                    Gagner militairement n’a aucun sens. La guerre est la continuation de la politique par d’autres moyens. Les algériens ont fini par obtenir leur indépendance. Donc ne vous en déplaise, la France a été battue. Et c’est tant mieux compte tenu du fait que nous étions une puissance d’occupation. Je déplore cependant l’expulsion des pied-noirs car pour la plupart d’entre eux, l’Algérie était leur pays et j’aurais aimé les voir partager leur terre avec les musulmans au sein d’une Algérie indépendante. Mais on ne refait pas l’histoire.
                    Je n’ai jamais dit que les militaires n’avait rien dans le ciboulot. J’ai dit que, pour moi, le métier des armes n’était pas une vocation et je reconnais bien volontiers que dans ses missions actuelles, je n’ai pas de sympathie pour notre armée. Cette dernière ne devrait servir qu’à défendre notre sol, et pas à servir nos intérêts. 
                    En outre, vous conviendrez que compte tenu du nombre de guerres perdues, l’efficacité de l’armée française reste à prouver. Dans ce domaine, nous sommes plus proches de l’armée italienne que de l’armée britannique. Et le fait de ne pas être un peuple guerrier est tout à notre honneur.


                  • Thoth 17 mars 2009 11:49

                    Bravo Max ! Tu défends l’honneur de notre armée. J’en sais quelque chose puisque nous avons servi sous le même uniforme et pratiquement au même moment. Le plus marrant c’est que ces antimilitaristes se mettraient à pleurnicher s’il arrivait un gros patacaisse en France et seraient les premiers à gueuler : "Mais que fait notre armée ?" En ce moment, ils la conspuent car nous sommes (provisoirement) en paix dans notre pays... quoi que je commence à en douter sérieusement. Qu’il arrive malheur à quelqu’un de leurs proches et nous verrons leur réaction.
                    En toute fraternité vieille panthère !


                  • maxim maxim 17 mars 2009 12:47

                    salut JP ....

                    ah dis donc ,ils ont fait du bon boulot les objecteurs de conscience et les pacifistes bêlants de tout poil ,faire des générations de pèteux et de ramollis ....

                    comme tu l’évoques ,ce serait les premiers à pleurnicher du manque de militaires si d’aventure le pays était directement menacé ...

                    on a vu ce que ça a donné en 39 ,à l’époque de l’accordéon ,du litre de rouge et du front populaire ,avec son flot de défaitistes et de partisans du laisser aller ,une branlée !...infligée par un peuple que l’on disait vaincu !

                    et ça peut revenir ,nul pays n’est en paix indéfiniment ,c’est provisoire et illusoire la paix !

                    on n’a qu’a montrer notre faiblesse rien qu’un instant ,et certains pays que l’on ne soupçonne même pas nous tomberaient sur le râble à bras raccourcis !

                    mais bon !................

                    bien amicalement .

                    MW .


                  • Thoth 17 mars 2009 13:45

                    Rebonjour Max
                    C’est de ce contexte que sont nés les "braves" collabos qui n’hésitaient pas à dénoncer juifs ou résistants à la Komandantur. Ah ! On est antimilitariste, mais prêt à se vendre au plus offrant, du moment que c’est l’adversaire de la France. Enfin, c’est le tempérament gaulois ! Du reste, notre brave Vercingétorix en a su quelque chose, trahi par les siens et abandonné à César...
                    Allez, bon après midi quand même !


                  • foufouille foufouille 17 mars 2009 14:24

                    @ thoth
                    chez les collabos, il y avait pas mal d’uniforme, flics et gendarmes ont bien servi les fachos


                  • Thoth 17 mars 2009 17:01

                    C’est bien là, l’esprit français ! Heureusement, certains d’entre eux ont risqué leur peau pour sauver des vies ou entrer dans la résistance. Les autres ont obéi par passivité, exactement comme ceux qui ont commencé à nous tirer dessus après le 19 Mars 62. J’en connais certains qui s’en vantaient encore dans les réunions d’anciens combattants. C’est pourquoi je n’en fais plus partie depuis longtemps.


                  • foufouille foufouille 17 mars 2009 17:29

                    @ toth
                    pour vercingetorix c’est bidon
                    cesar avait besoin d’une victoire pour etre empereur
                    un uniforme obeit donc il obeira meme a un facho
                    pour les autres il y avait la propagande


                  • XF Xavier Faureste 17 mars 2009 18:52

                    @ thoth
                    Bravo Max ! Tu défends l’honneur de notre armée.

                    Il faut tout de même se rendre à l’évidence. Nous les Français, et en l’occurence notre armée, nous avons toutes les peines du monde à gagner une guerre. Question de tempérament sans doute... Encore une fois, je le redis, il n’y a bien que l’armée italienne pour afficher des performances encore plus faibles que la nôtre. Le petit point positif comparé aux italiens, c’est que lorsque nous battons en retraite, nous le faisons de manière plus disciplinée. Sinon, je ne vois aucune différence.


                  • Thoth 17 mars 2009 19:22

                    Quelque part, vous avez raison, car jamais l’armée française n’a gagné une seule guerre à elle toute seule. La faute n’est pas imputable aux soldats, qui, dans la grande majorité, sont d’excellents et courageux combattants, mais aux états majors bordéliques qui étaient souvent formés par des officiers qui n’avaient combattu que dans les salons ou devant des comptoirs. Mais depuis 1940, c’est surtout aux politiciens à la noix qu’il faut lancer l’anathème. Ceux-là, pour pravenir à leur fin, ont été capables de trahir notre armée. La dernière trahison, celle d’Algérie, en est un exemple flagrant. Et que l’on ne vienne pas dire que c’était perdu d’avance et nianiania... Ceux qui ont combattu jusqu’en 1958 savent de quoi je parle. Après, cela n’a été que reniement de parole "Je vous ai compris etc"...


                  • maxim maxim 17 mars 2009 01:29

                    je suis désolé mais l’armée Française est reconnue comme spécialiste de l’anti guerilla dans le monde entier ,a conseillé jusqu’à la CIA ,a fourni des conseillers en Afrique et en Amérique Latine .....

                    des officiers d’armées étrangères viennent en formation chez nous ! notre Légion Etrangère est reconnue pour son efficacité et son expérience ,nos Services Spéciaux également ...

                    evidemment ,si vous évoquez le temps de la conscription ,ou les appelés s’en foutaient et ne pensaient qu’à la quille ,dans des unités sans motivation ,c’est certain que l’esprit guerrier n’était pas au rendez vous ...

                    mais l’histoire de la France s’est faite sur les guerres et sur la valeur de ses soldats !

                    nous avons une armée de métier efficace ,et vu ces temps d’instabilité ,il vaut mieux posséder une défense affûtée ......

                    j’ai bien compris que vous êtes antimilitariste ,c’est votre choix !

                    l’amée Française a été trahie par la gauche et vendue en Indochine ,et trahie par De Gaulle en Algérie !


                    • lineon 17 mars 2009 12:48

                      L’armée française si elle est a l’image de notre porte avion c’est pas gagné. Pour ce qui est de la conscription elle a fait de la bonne chair a cannon, respect pour elle monsieur svp.


                    • Thoth 17 mars 2009 13:49

                      Pour le porte-avions ou porte guigne, comme on voudra, je propose de l’équiper avec des avirons manipulés par les condamnés à des TIG (travaux d’intérêt général). Au moins cela les occuperait. smiley


                    • frédéric lyon 17 mars 2009 07:52

                      "Quand on s’engage dans l’armée, on se préparerait à mourir ?
                      Eh bien, demandez à ses parents et à ses amis…"

                      Notre ami Sylvain se moque de nous.

                      Les parents de ce soldat mort au combat ont-ils demandé à notre ami Sylvain de pleurnicher sur la mort de leur fils ?

                      Et ses amis l’ont-ils sonné ?

                      Notre ami Sylvain est-il en mesure de comprendre que les parents et les amis de ce soldat pourraient se sentir insulté de constater qu’il se propose de participer aux funérailles et d’y faire un beau discours, alors qu’il n’a pas été invité ?

                      De quoi se mêle-t-il ?

                      Les civils qui ont été massacrés à la station Saint-Michel, ou rue de Rennes, ou dans les tours de Manhattan ne portaient pas l’uniforme et ne pensaient donc pas qu’on viendrait leur faire la guerre. On les a tué quand même.

                      Sylvain a seulement oublié de pleurer sur leur sort alors que ce soldat a accepter de mourir pour qu’on en tue pas davantage. Mais celà dépasse probablement l’entendement de notre auteur !

                      Ce soldat a donc parfaitement rempli sa mission, en risquant sa propre vie comme il s’y était engagé, et il n’a pas besoin des larmes de crocodile que notre ami Sylvain fait semblant de verser sur son cadavre aujourd’hui.

                      Et nous non plus.

                      Le sens de la dignité semble bien mal partagé entre les hommes, c’est une des raisons pour lesquelles les sorts des peuples peuvent-être aussi différent.

                       


                      • ecophonie ecophonie 17 mars 2009 10:37

                        Sylvain n’a aucunement besoin de l’accord de la famille ou des amis de ce soldat pour l’évoquer, ils ont fait partie de la même caserne en des temps différents mais c’est finalement la même famille.

                        Votre commentaire daube la jalousie, parmis les attentats que vous évoquez vous semblez revendiquer le deuil de certains morts comme pour vous grandir. Gerbant.


                      • ZEN ZEN 17 mars 2009 08:37

                        "C’est le vingt-septième soldat français qui meurt en Afghanistan depuis 2002.
                        Et quatre soldats américains sont morts le même jour que lui.
                        "

                        Triste, oui, mais il faudrait s’interroger sur la légitimité de cette aventure US , que nous suivons servilement et dont l’échec est programmé , aux dires de certains généraux du Pentagone. D’ailleurs, on continue à négocier secrètement avec certains groupes talibans...Guerre absurde, que la politique us dans cette région a contribué à allumer
                        J’ai vécu pendant la guerre d’Algérie dans une caserne où les brimades et le racisme "anti-bougnoule" diffusé par beaucoup de sous-officiers d’active surtout se manifestait tous les jours..On préparait en un minimum de temps des jeunes à se faire tuer dans les Aurès pour une cause perdue..Combien sont tombés que je connaissais ! Je ne ferai jamais l’apologie de cette armée-là, qui restait coloniale...
                        Zen , sergent, 21°BCP


                        • morice morice 17 mars 2009 12:44

                           "avoir vingt ans dans les Aurès".... film culte, ça.


                        • maxim maxim 17 mars 2009 12:50

                          " avoir vingt ans dans les Aurès " film de propagande communiste !


                        • nephilim 17 mars 2009 13:31

                          Ba alors maxim on a des envies de remettre le paquet sur du bougnoule ??
                          Ca vous manque les tortures, les meurtres ??
                          Ha au fait juste pour info comme ca en passant je me souviens d’un fort en gueule à l’armé il avait fait pas mal de campagne à buter de l’étranger. Un connard des troupes de marines (oui j’etais en semi disciplinaire) et le trou de balle (un peu comme vous !!) se croyait le plus fort avec son FAMAS et ca grande gueule et puis un jour il s’est dit qu’il allait se faire une gonzesse, comme vous dites....................le pauvre une fois son attirail de rambo en moins il redevenait un connard, comme vous !!!!
                           il a pris un tres long congé (à l’hopital) je me souviens bien le moment ou mon genoux lui à fait exploser le nez je ne vous raconte pas l’etat de ses cotes le finissant royalement à coups de ranjo !!! j’ai gagné quelques Mois de rab et une plainte lol mais j’ai fait taire les commentaires comme les votres apres cette regularisation.
                          Bref le bidasse de base à une grande gueule. A l’arrivé c’est un abruti....tout comme vous qui vous croyez superieur aux autres dans votre tenue de clown. Il fut mon deuxieme gradé, le premier etant la cause de mon envoi en disciplinaire.

                          Et une chanson pour nos guerriers^^

                          Tu avais juste dix-huit ans
                          Quand on t’a mis un béret rouge,
                          Quand on t’a dit : "Rentre dedans
                          Tout ce qui bouge."
                          C’est pas exprès qu’ t’étais fasciste,
                          Parachutiste.

                          Alors, de combat en combat,
                          S’est formée ton intelligence.
                          Tu sais qu’il n’y a ici-bas
                          Que deux engeances :
                          Les gens bien et les terroristes,
                          Parachutiste

                          Puis on t’a donné des galons,
                          Héros de toutes les défaites
                          Pour toutes les bonnes actions
                          Que tu as faites.
                          Tu torturais en spécialiste,
                          Parachutiste.

                          Alors sont venus les honneurs,
                          Les décorations, les médailles
                          Pour chaque balle au fond d’un cœur,
                          Pour chaque entaille,
                          Pour chaque croix noire sur ta liste,
                          Parachutiste

                          Mais, malheureusement pour toi,
                          Bientôt se finira ta guerre :
                          Plus de tueries, plus de combats.
                          Que vas-tu faire ?
                          C’est fini le travail d’artiste,
                          Parachutiste.

                          C’est plus qu’un travail de nana
                          D’ commander à ceux qui savent lire,
                          Surtout qu’ t’as appris avec moi
                          Ce que veut dire
                          Le mot " antimilitariste ",
                          Parachutiste.

                          T’ as rien perdu de ton talent,
                          Tu rates pas une embuscade
                          Mais comme on n’ tire pas vraiment,
                          Tu trouves ça fade.
                          C’est pt’êt pour ça qu’ t’ as les yeux tristes,
                          Parachutiste.

                          Mais si t’ es vraiment trop gêné
                          D’être payé à ne rien faire,
                          Tu peux toujours te recycler
                          Chez tes p’tits frères.
                          J’ crois qu’on engage dans la Police,
                          Parachutiste.
                           

                        • foufouille foufouille 17 mars 2009 14:27

                          @ nephilim
                          un soldat est pas forcement un tortionnaire
                          je doute que ca ait ete facile pour maxim
                          tuer est une habitude qui se prend vite


                        • maxim maxim 17 mars 2009 15:04

                          dites donc Néphilim ...

                          est ce que je vous ai insulté ? ou interpellé ? ,qu’est ce qui vous permet de m’agresser comme ça ? c’est facile derrière un écran ! vous avez envie de vous défouler ,c’est ça ?


                        • Thoth 17 mars 2009 17:08

                          Ne t’inquiète pas Maxim ! En hébreu, Néphilim signifie "avorton"ou encore "ceux qui sont tombés". Pour moi, il est tombé sur la tête, Evidemment il aurait attrapé la chiasse dans les paras. C’est pour cela qu’il nous insulte, ce minable !


                        • nephilim 17 mars 2009 09:12

                          s’engager dans l’armée c’est devoir repondre aux ordres comme celui de tuer !!
                          Et bien je n’eprouve aucune tristesse à la mort de ce soldat.
                          Son metier etait de tuer il ne defendait pas son pays mais en envahissait un autre, je ne peux le comparer aux soldats, aux resistants de 39-45 comme vous le faites.
                          De nos jours soldat est un metier un sale metiers qui ne merite aucun honneur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès