• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Choisir entre LIGO et les bombes

Choisir entre LIGO et les bombes

La détection des ondes gravitationnelles annoncée par la collaboration LIGO ne doit pas seulement être considérée comme un résultat scientifique. Elle montre le succès de certaines formes de sociétés humaines ayant permis cet exploit.

Jean-Paul Baquiast, Christophe Jacquemin, 14/02/2016

Source Physical Review Letters

Il s'agit de sociétés comportant des humains acceptant de consacrer à une recherche scientifique sans applications immédiates, et ne générant aucun profit capitaliste, des ressources importantes de matière grise, de temps et aussi de moyens matériels.

Le détecteur LIGO (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory) comme son homologue européen Virgo1) constituent semble-t-il, les instruments les plus précis jamais construits. Ils peuvent mesurer des ondulations dans l'espace temps se traduisant par des déplacement d'environ un atome entre les deux branches du détecteur.

Leur mise au point a résulté de recherches de plusieurs décennies dans les domaines des lasers, de la technologie du vide, de la séismologie et bien d'autres. De nouvelles mathématiques ont du être développées pour extraire le bruit d'un signal cosmologique noyé dans les multiples bruits provenant du détecteur et du milieu environnant. Des milliers de scientifiques et d'ingénieurs ont résolu tous les défis techniques et progressivement amélioré la sensibilité des détecteurs.

Ce travail se poursuit aujourd'hui, tant dans les interféromètres à terre que dans la mise au point des interféromètres satellitaires du projet eLISA. Tout laisse prévoir que les défis à résoudre seront encore plus grands.

De plus, comme ceci a été amplement souligné, la forme particulière du signal (voir image ci-dessus), correspond aux prévisions des équations de la relativité générale imaginée par Einstein pendant et peu après une première guerre mondiale, guerre ayant entrainé la mort de millions d'humains, parmi lesquels d'ailleurs des scientifiques ayant contribué indirectement aux découvertes d'Einstein. Ces équations ont permis d'attribuer avec précision le « bruit » de quelques fractions de seconde à la fusion finale de deux trous noirs de taille moyenne, soit une trentaine de masses solaires, formés par l'effondrement gravitationnel des deux étoiles ayant gravité en harmonie pendant sans doute plusieurs milliards d'années.

Comme souligné par les articles scientifiques, l'astronomie gravitationnelle prendra dans les prochaines années, sauf de nouvelles guerres destructrices, une importance sans doute supérieure à celle de l'astronomie optique et électromagnétique. Les ondes gravitationnelles primordiales, résultant d'un événement de bien plus grande ampleur, le Big Bang, pourront être enfin analysées , donnant de nouvelles lumières sur la nature de cet événement et son insertion dans un univers plus pluriel que le nôtre. Il en sera de même de l'étude de la matière noire, invisible aujourd'hui mais qui est le principal facteur de la formation des astres par condensation gravitationnelle de nuages de poussières galactiques antérieures.

Le matérialisme scientifique

Les formes de sociétés humaines capables de consacrer du temps et de l'enthousiasme à de telles recherches sont aussi celles qui refusent les conceptions religieuses du monde, selon lesquelles tout ce qui existe résulte de l'intervention d'un Dieu créateur lequel, par définition, sera à jamais connaissable. Elles refusent aussi toutes les mythologies et politiques prospérant dans l'irrationnel, dont les conséquences meurtrières sont de plus en plus visibles, sous la forme notamment aujourd'hui des combattants du djihad qui n'hésiteraient pas, profitant d'un moment d'inattention, à se faire sauter pour détruire un interféromètre, produit du diable.

Chacun des 7 milliards d'humains vivant aujourd'hui sur Terre sera rapidement capable, avec le progrès des communications et débats sur support numérique, de décider s'il veut se dégager de constructions mythologiques millénaires imposant de soumettre les esprits à la domination de religions, de sectes et d'intérêts matériels. Le feront-ils ? On peut en douter, vu les disproportions entre le nombre de ceux qui se tournent vers les sciences pour progresser, et ceux qui préfèrent s'en remettre à la violence la plus primitive.

Mais la question doit aussi être posée aux humains qui, au sein des sociétés dites développées et riches, acceptent de consacrer aux dépenses militaires et aux guerres l'essentiel des ressources résultant de l'industrie et de la science. Combien d'interféromètres ou instruments analogues pourraient être financés par le budget militaire du Pentagone ? Plus immédiatement, combien de technologies permettant de lutter contra la faim dans le monde, le réchauffement climatique et la destruction des espèces vivantes pourraient être financées par des budgets comparables.

Or dans nos sociétés dites riches si fières de leurs capacités scientifiques, le citoyen de la base est-il en présence, lors des élections notamment, de partis et candidats leur donnant à choisir réellement entre la science désintéressée ou le profit et la guerre ? Certainement pas.

De tels candidats, s'il s'en trouvaient, seraient vite éliminés par les représentants du 1% d'hyper-riches et d'hyper-puissants qui mènent le monde. Le citoyen de la base, pour sa part, renonce à l'idée même de s'opposer à eux, fasciné qu'il est par le clinquant dont s'entoure ce 1%. Plutôt que s'identifier aux scientifiques de LIGO et Virgo, il se croit obligé de s'identifier aux « personnalités » du monde médiatique, quand ce n'est pas, plus directement, aux chefs de guerre, décapiteurs et massacreurs divers.

 

Sources

1) LIGO voir http://journals.aps.org/prl/abstract/10.1103/PhysRevLett.116.061102#fulltext

2) Virgo. Nommé ainsi par référence à un amas galactique géant dans la constellation Virgo. Voir https://en.wikipedia.org/wiki/Virgo_interferometer

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.14/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 15 février 2016 15:31

    « De tels candidats, s’il s’en trouvaient, seraient vite éliminés par les représentants du 1% d’hyper-riches et d’hyper-puissants qui mènent le monde. Le citoyen de la base, pour sa part, renonce à l’idée même de s’opposer à eux, fasciné qu’il est par le clinquant dont s’entoure ce 1%. »


    Pour changer le monde socio-économique, s’il le voulait, le citoyen de la base n’aurait même pas besoin de s’opposer à eux.

    Le Projet Socio-Économique ci-dessous bénéficie de
    l’accord intellectuel et du soutien moral de
    Jacques SAPIR,
    Économiste.

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    INTRODUCTION :

    Depuis la fin des Trente Glorieuses, vers 1975, soit depuis 39 ans, nous avons dû nous accommoder du chômage massif.
    Il serait peut-être enfin temps de remettre en question notre paradigme sur le « Plein-Emploi » qui est devenu une sorte d’Arlésienne...
    Sans doute faut-il adopter un nouveau paradigme en la matière qui éradiquerait définitivement le concept même de chômage.

    ¿ Et si la majorité des Français(es) adoptait un paradigme SOCIO-ÉCONOMIQUE réellement innovant et véritablement progressiste ?

    Cependant, au
    Revenu de Base financé par la Fiscalité, sans Refondation du Capitalisme
    on peut préférer le
    Dividende Universel financé par l’Épargne, avec Refondation du Capitalisme

    ​​Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    Lire le lien, SVP :

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel ​financées ​par l’Épargne.
    http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/3/40/47/56/Refondation_du_Capitalisme_et_Dividende_Uni versel_Sincerite.pdf

    Refondation du Capitalisme & Instauration d’un Dividende Universel financées ​par l’Épargne.

    RÉSUMÉ :

    Le Parti Capitaliste Français ( PCF ) propose une synthèse socio-économique permettant d’instaurer une authentique compatibilité entre compétitivité et cohésion sociale ; entre compétitivité et solidarité.

    Ce projet de « Refondation du Capitalisme et de création d’un Dividende Universel » se compose d’un Objectif Principal et de deux Objectifs Spécifiques qui découlent de l’objectif principal.

    Objectif Principal :
    Acquisition Citoyenne & Collective du Pouvoir Économique
    Par un effort préalable d’épargne soutenu, les « démunis » (par opposition aux « nantis ») acquerront collectivement des actions du capital des entreprises du secteur marchand, banques incluses.
    Cette participation au capital pourra être minoritaire (minorité de blocage) ou majoritaire.

    Objectifs Spécifiques :
    I)
    Transformer le « capitalisme ordinaire » en un véritable Capitalisme Écologique, Anthropocentrique, Philanthropique et Équitable.
    Les représentants des « démunis », démocratiquement élus, géreront ce patrimoine financier de manière à infléchir Recherche, Développement, Production & Commercialisation des entreprises contrôlées : Refondation du Capitalisme.
    II)
    Faire bénéficier chaque citoyen, même mineur, d’un Dividende Universel évolutif qui, de facto, éradiquera définitivement le concept même de chômage ainsi que celui de la « lutte des classes ».
    II.1)
    À terme, les profits des entreprises sous contrôle des « démunis » seront partiellement distribués à l’ensemble des « démunis » sous forme de Dividende Universel.
    II.2)
    a) Ceux qui le souhaiteraient pourraient s’arrêter de travailler et se satisfaire du Dividende Universel.
    b) Ceux qui souhaiteraient gagner plus que le seul Dividende Universel pourraient travailler dans l’économie marchande et, éventuellement, y gagner des rémunérations faramineuses sans plus jamais être accusés d’exploiter qui que ce soit.
    II.3)
    Si plus personne ne souhaitait travailler dans l’économie marchande, celle-ci s’effondrerait totalement et, avec elle, le patrimoine accumulé des « démunis » deviendrait stérile et interdirait le bénéfice du Dividende Universel (Auto-régulation automatique : Activité économique / Dividende Universel).

    ​On n’ose imaginer que l’Humanité serait si stupide pour se lancer dans cette dernière voie suicidaire ! ! !​

    = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = = =

    L’addendum ci-dessous apporte la preuve, a contrario, de la pertinence du projet ci-dessus.

    ​Addendum :
    À partir de 1989, la Russie aurait pu mettre en œuvre le projet ci-dessus en s’évitant la phase d’épargne incluse dans cette proposition puisque tout le « capital social » des entreprises était depuis longtemps la possession de l’État et, donc, du peuple russe.

    Lire le lien, SVP :
    Pauvre peuple russe : Spolié en 1917 et en 1991 !
    http://www.sincerites.org/2014/08/pauvre-peuple-russe-spolie-en-1917-et-en-1991.html

     = = = = = = = =
    ​Post-scriptum :
    ​Fondation Capitaliste Virtuelle : Bilan 2001 - 2014

    http://www.sincerites.org/2015/02/fondation-capitaliste-virtuelle-bilan-2001-2014.html

    = = = = = = = =
    La chance de Cuba : son Économie d’État !
    http://www.sincerites.org/2015/05/la-chance-de-cuba-son-economie-d-etat.html


    • escoe 15 février 2016 16:34

      Ne désespérons pas de la France et de ses capacités.
      J’ai quelques amis qui travaillent ici : http://lma.in2p3.fr/
      Ils sont à l’origine des extraordinaires miroirs qui ont permis la détection des ondes gravitationnelles. Et ça ce n’est pas Pujadas qui va en parler, lui qui passe son temps à dire que les français sont arriérés, retardataires, nuls etc.


      • Automates Intelligents (JP Baquiast) 16 février 2016 09:18

        @escoe
        Merci de l’info. Félicitez les de notre part à tous. Je connais un peu l’In2p3


      • JL JL 15 février 2016 19:19

        Le mélange des genres auquel l’auteur s’est livré pour écrire cet article me donne le vertige.


        • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 15 février 2016 20:41

          Bonsoir,
          L’article commence bien ,mais il s’égare rapidement en des suppositions et des faits plutôt bordéliques.
          La science sert malheureusement les technologies militaires et les techniques productives en premier.Après avoir usé cela jusqu’à la moelle ,la recherche devient ouverte avec les restes, qui sait ?
          Pour l’instant la religion et la science sont en équilibre ,car l’une et l’autre repose sur un fond sans preuve. D’ailleurs indépendamment des deux choses.L’une ou l’autre trouve toujours de la nourriture pour sa survie. Après finir sur le citoyen de base et le spectacle devient franchement ridicule !
          Pas bien compris la démarche de cet article ??


          • Christian Labrune Christian Labrune 15 février 2016 22:15

            "Chacun des 7 milliards d’humains vivant aujourd’hui sur Terre sera rapidement capable, avec le progrès des communications et débats sur support numérique, de décider s’il veut se dégager de constructions mythologiques millénaires imposant de soumettre les esprits à la domination de religions, de sectes et d’intérêts matériels. Le feront-ils ?« 

            à l’auteur,
            La question que vous posez est tout à fait essentielle mais il me semble que ces récentes avancées d’une connaissance scientifique en pleine évolution apportent déjà la réponse. De la même manière qu’on parle d’un Web 02, il faudra parler bientôt aussi d’une humanité 02, augmentée par les efforts conjugués de la biologie et de la cybernétique, et qui n’aura plus beaucoup de rapport avec celle dont on peut encore contempler aujourd’hui ici et là les derniers et calamiteux représentants.
            J’entendais hier Boualem Sansal, à propos de son récent bouquin : »2084", qui me paraît fort intéressant et que je vais lire, mais il critiquait Houellebecq : dans vingt ans, disait-il, les islamistes n’auront pas pu changer un pays comme la France. Il leur faudra bien plus de temps que cela pour être en mesure de peser sur les institutions au point de les faire évoluer à leur avantage. Ils n’y parviendront donc pas avant la fin du siècle.
            Mais c’est faire abstraction des progrès qui vont intervenir déjà dans les vingt prochaines années dans le domaine des techniques et qui devraient conduire à des changements tout à fait radicaux. Par exemple, les ordinateurs, qui pourraient rendre les plus grands services pour organiser une répartition plus équitable des richesses au niveau mondial, sont surtout employés, aujourd’hui, pour le trading à haute fréquence ; c’est parfaitement idiot puisqu’au lieu de contribuer à l’homéostase du système économique, cela travaille à le rendre chaotique, imprévisible, et partout dangereux.
            Un ancien monde est en train de disparaître dans d’horribles convulsions. Ce qui se passe du côté de l’Etat coranique et du djihadisme en général, cela ressemble à un délire d’agonisant, mais qui devrait prendre fin beaucoup plus vite qu’on ne le croit en général. Le dernier dieu survivant du monothéisme a déjà bien du plomb dans l’aile, il est en train de crever.
             


            • Automates Intelligents (JP Baquiast) 16 février 2016 09:16

              @Christian Labrune
              Je vous remercie de ce commentaire que j’approuve. Curieusement, vous êtes le seul lecteur de cet article à y apporter un pt de vue +


            • hervepasgrave ! hervepasgrave ! 16 février 2016 20:38

              @Christian Labrune
              Bonsoir,
              Tu oublies une chose qui d’ailleurs est négligé ou pas perçu ,tant qu’il restera un Français cela ne fonctionneras pas. Oui ! je le sais c’est un raisonnement de con et ne correspond a aucune étude .Mais et là je suis fière d’être Français. Car dans son ensemble le Français est vassal par disons « sauvegarde et urgence » il ne prend qu’au jour le jour ce qu’il l’intéresse et est moins nuisible à sa vie. Mais il restera toujours rebelle< ; ils on,t beau essayer de faire des mélanges ethnique mais ils oublient ces trous du cul que le virus Français est virulent.


            • La Voix De Ton Maître La Voix De Ton Maître 16 février 2016 00:07

              Opposer les bombes et la science n’est pas une mince affaire.

              J’ai regardé cette interview de Minsky. Il dit clairement que ce fut une catastrophe pour la recherche fondamentale d’avoir été séparée de l’armée puis des monopoles d’état.
              Quand je repense ce que la science doit à la guerre ou à EDF, malgré ma conscience, je ne peux m’empêcher de penser qu’il n’a pas tord et que la dualité bombes/LIGO a moins de 50 ans dans l’histoire de l’humanité

              On s’est peut-être habitués trop vite à une logique purement économique...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès