• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cinq ans au Leclerc, mon témoignage

Cinq ans au Leclerc, mon témoignage

Cinq ans au Leclerc, mon témoignage en tant qu'ouvrier ou employé libre service comme ils disent chez Leclerc.

On parlera de l’ambiance, du travail du point de vue d’un simple ouvrier ainsi que du grand patron qui parait-il est le patron préféré des français !.

Souvent les reportages sur "Leclerc" sont vus de l'extérieur par des journalistes qui n'ont jamais eu d'expérience professionnelle dans un magasin et donc ne savent pas de quoi ils parlent, les points de vu exprimés concernent les fournisseurs mais rarement le travail des petites mains de Leclerc.

Je vais donc vous raconter le plus fidèlement possible ce qu'était ma vie de travailleur dans l'un des "Leclercs" de France, la vie d'une petite main.

 

J'ai commencé à travailler dans ce "Leclerc" fin 2010 en tant qu'employé de rayon Libre-Service, c'est à dire employé de réapprovisionnement, celui qui met en rayon et qui contribue à l'approvisionnement des marchandises tout au long de la matinée, le plus bas de l'échelle. J'ai eu mon CDI quelques mois aprés assez facilement, si j'avais su ce qui m'attendait j'aurais probablement refusé.

 

Coté horaires de travail

Le travail commence à 5 heures du matin et finit généralement en fin de matinée car il faut savoir que chez "Leclerc" on travaille six jours sur sept (6/7), c’est-à-dire du lundi au samedi inclus, et il n’y a généralement pas de jours de congé hebdomadaire car les horaires vous font faire six heures de travail par jour car 6x6=36 heures. Demander un jour de congé est possible mais il vous faudra une raison valable et bien sur insister lourdement. Le travail le samedi est évidemment obligatoire et non négociable à cause de l’importance du chiffre d’affaire du week-end.

En général en fin de semaine le dimanche (seul jour de repos) on est épuisé et l'aprés midi en semaine est dédiée au repos principalement, impossible de faire quoi que ce soit quand on se lève à 4 heures pour travailler à 5 ou alors il faut supporter la fatigue le reste de la journée. On à cette sale impression de vivre en permanence au magasin, on rêve aussi du magasin.

Les ponts n’existent presque pas dans la grande distribution et les jours fériés sont souvent des jours travaillés. Le magasin ouvre certains dimanches dans des périodes comme l’été ou durant celle de Noël.

Les temps de pause sont respectés du moins dans le "Leclerc" où j’ai travaillé je n’ai pas constaté de tricheries sur la loi ou de fraudes quelconques. Les jours fériés et les dimanches sont payés doubles ou récupérés et l’on demande toujours au salarié s’il est disponible ou pas dans une certaine mesure.

 

A propos du travail

Le travail du matin et de l’après-midi est différent : le matin étant consacré à la mise en rayon quotidienne, et l’après-midi pour combler les ruptures du matin et préparer le rayon du lendemain matin. L’après-midi est surtout dévoué au renseignement des clients ainsi qu’au triage des marchandises dans les frigos, un coté non négligeable étant l’assistance des (+)hôtesses de caisse lors de problèmes marchandises avec les clients mécontents. En général les anciens employés refusent de travailler l’après-midi et à juste titre ! car il faut gérer le flux de solicitations des clients, le téléphone pour les caisses, la mise en rayon, le triage et le nettoyage tout ça en étant pratiquement seul... Bref un vrai cauchemar quand le matin ils sont une dizaine et que vous êtes tout seul l'après-midi, vous êtes considéré comme du bétail et le travail se transforme en esclavage pour vous au long de la journée.

Mon travail était donc de m’occuper de la mise en rayon en matinée, on embauchait à 5 heures, la première chose à faire étant de trouver un transpalette de libre, d’aller chercher les palettes dans le frigo et de commencer la mise en rayon, le réassort jusqu’à l’ouverture du magasin qui avait lieu à 9 heures le temps de faire un facing avant l'arrivée des premiers clients.

Pour les commandes, je les prenais avec mes collègues mais je n’avais aucun mot à dire sur la gestion propre de celles-ci. En effet il arrivait qu’après plusieurs années de travail on s’entende dire ouvertement par l’adjoint ou le chef de rayon qu’on savait mal gérer ces commandes, la plupart du temps il y’avait des modifications en permanence de la Direction. Il fallait aussi faire la rotation des produits et idem il arrivait qu’on retrouve des produits avec une mauvaise rotation (les clients ou dans la précipitation de la mise en rayon par les fournisseurs ou par les employés). Suivant la relation qu’on avait avec les responsables, cela pouvait en rester là ou finir avec des sanctions. Sanctions qui n’apportaient pas une preuve formelle du responsable. Il était donc possible au pire de se faire licencier (je ne l’ai jamais vu) ou d’avoir sa prime raccourcie à cause de quelques produits mal mis, avec un système de points complexes que je n’ai jamais compris.

Généralement, on était convoqué dans un bureau étroit avec l’adjoint, le chef de rayon, le directeur et l’on devait s’expliquer et s’excuser sous les reproches des responsables. On pouvait aussi être convoqué pour un "recadrage" avec des questions probablement faites à l'avance et avec un air paternalistes et rassurant :

Alors depuis que tu est rentré de vavance on te trouve fatigué, as tu des soucis dans ta vie privé ? (...)

ou

De ton point de vu penses-tu que tu es performant ? car on te trouve peu performant et on s'inquiète pour toi (...)

ou

Lequel de tes collègues est le moins rapide ? sois franc cela restera entre nous (...) tu sais que tu peux te confier à nous.

Le bureau de la Guestapo dixit mes ex collègues.

J’ai déjà été témoin de salariées femmes qui pleuraient lors de ces « entrevues musclées ». Ce qui me fait dire que l’humain n’est pas la priorité et qu'il faut briser de l'employé si nécessaire, les chefs de rayon ont carte blanche. 

Personne ne parle de ça, même entre collègues c'est la loi du silence, on s'indigne mais en silence car en parler ouvertement et se plaindre c'est prendre le risque d'être convoqué voire licencié.

Il était "interdit de parler" entre collègues, interdit de parler trop longtemps avec des clients et avec les hotesses de caisse, interdit de mettre de la musique même de cinq heures à neuf heures. La direction nous épiait en permanence, il arrivait que le directeur voire le chef de rayon nous questionne sur le pourquoi d'une conversation.

La moindre remarque négative d'un client était suffisante pour une convocation dans les bureaux, le salarié secondaire face à l'avis du client, les sanctions étaient d'ordre verbale.

Les syndicats n'existent pas chez Leclerc, (de par la forme juridique de Leclerc) on doit se débrouiller tout seul et entre collègues, jongler tant bien que mal les uns des autres pour se soutenir moralement, les délégués syndicaux sont proches de la Direction donc il est vain de compter sur une aide quelconque d'eux.

Certains salariés doivent prendre l'initiative de contacter les collectifs proches de Carrefour et Auchan ( FO-CGT ) pour parfois se faire entendre, ils finissent par démissionner ou sont démissionnés par l'entreprise ... ne restent pas, et rien ne change.

 

A propos du salaire

Le salaire est le SMIC auquel se rajoutent : les tickets restaurants, un treizième mois, une prime de participation et une prime d’intéressement ainsi qu’une petite prime de travail. Chaque prime est selon le bon vouloir du patron car les centres « Leclerc » sont avant tout des indépendants.

Ces primes pour les employés en CDI représentent en moyenne une somme globale de 700 euros en plus du treizième mois, ces primes sont des gratifications taxées par l’Etat donc il faudra déduire une partie dans vos impôts.

On peut aussi les placer cinq ans sur un compte bloqué à un taux préférentiel mais la plupart des salariés débloquent cet argent pour l’avoir à disposition immédiatement.

Ce n’est pas un cadeau gracieux du propriétaire il a en effet une obligation de reverser un certain % du résultat net (participation intéressement) mais les chefs de rayon tournent ça comme un cadeau d’avoir une entreprise qui privilégie les salariés en leur proposant des bonus qu’ils ne trouveront pas ailleurs.

La pression psychologique des responsables, l’emprise de l’entreprise qui fait passer ce côté paternaliste au travailleur tout en le soumettant à une pression permanente est un fait que j’ai pu observer ces cinq années passées dans ce "Leclerc" et qui est marginalisé voire banalisé. Ces méthodes agressives handicapent sérieusement le travail et pénalisent la productivité, beaucoup d’employés sont en effet en dépression, en arrêt maladie ce qui pénalise les autres, cela conduit à de l’agressivité entre collègues et de la délation, encouragée indirectement par la Direction. L’adage « diviser pour mieux régner » s’applique donc à merveille dans l’entreprise.

L’une des méthodes que j’ai pu observer en pratique est l’isolement des salariés réfractaires : on isole un salarié en après-midi en lui faisant faire des tâches humiliantes comme devoir tout consigner par écrit sur son travail et rendre des comptes à l’adjoint / chef de rayon. Ce qui fait baisser en plus la productivité du salarié qui perd du temps à devoir tout noter ! et le rabaisse psychologiquement.

 

A propos de Michel Edouard Leclerc

Je ne connais pas ce monsieur mais quelque chose me gêne dans ses déclarations, en tant qu’ancien travailleur "Leclerc", j’ai donc décidé de porter quelques mots à son intention spécialement.

Il arrive qu’on entende des histoires sur certains "Leclercs", des hôtesses de caisse remerciées gracieusement car elles ont pris un bon d’achat ou ont fait passer des articles de leur famille et amis sur la carte de fidélité, ou quand dans certains magasins comme j’ai pu le lire dans les journaux, des caméras sont présentes dans la salle de pause et dans les couloirs du personnel.

Sans parler des scandales que l’on retrouve généralement dans la grande distribution, comme le harcèlement moral etc.

M. Michel Edouard Leclerc se défend derrière l'association des adhérents "Leclerc" (les propriétaires) en disant en gros ce message « Ce sont leurs magasins, ce n’est pas ma faute c’est la leur, ils sont indépendants » le fameux roi sans royaume d'une coopérative d'indépendants, c'est le discours officiel du président.

Sauf que les magasins sont organisés comme un gigantesque cartel, ce qu’ils doivent mettre ou pas ce qu’ils doivent afficher ou non et QUI ils doivent recruter, précisément les directeurs de magasin et les chefs de rayon, Les PDG de ces magasins se retrouvent donc en assemblée pour discuter de tout ces points précis et de la politique à mener.

Les cadres sont recherchés activement par les cabinets de recrutement directement sur leur lieu de travail, débauchés de Carrefour et Auchan pour bosser pour "Leclerc", on peut dire que pour ces gens-là qui sont déjà bien rodés au métier, l’humain est secondaire et le chiffre prioritaire. Gare au chef de rayon qui serait trop humain avec ses collaborateurs ! eux finissent chez les syndicats en conflit avec leur ancien patron.

C'est une politique d'entreprise ou chaque manager n'a en charge qu'une petite partie de la partie, et n'a accès qu'à des informations ne concernant que son domaine de compétence. Il n'y pas de circulation horizontale des informations et tout est cloisonné, les débordements comme le harcèlement moral sur les employés peut s'expliquer par une frustration des chefs de rayon qui sont déqualifiés dans leurs fonctions à du chiffre.

 

Pour en revenir à nos moutons donc à Edouard Leclerc il ne peut ignorer cette sélection drastique et les (futurs) directeurs doivent avoir l’approbation du président en haut de la pyramide,

Il y a chez "Leclerc" un système de parrainage "hors héritiers" et lui ne peut pas se cacher derrière les adhérents car il est l'un des rouages les plus importants de ce système, il est responsable des personnes qu'il fait embaucher, lui le dirigeant manager salarié qui valide les futurs directeurs qui eux ensuite valident les chefs secteurs / chefs de rayon qui valident les adjoints puis les employés en bout de chaine. L'entreprise finalement est donc à l'image de son dirigeant.

La promotion interne des petites mains promise par Leclerc n’existe pas … ou véritablement très peu, car, comme je le mentionnais plus haut ce sont des cabinets de recrutement qui chassent le « bon » candidat, la preuve étant que toutes les demandes faites par le petit personnel pour évoluer comme simple adjoint de rayon sont classées sans suite par la Direction qui favorise quelqu’un d’externe. J’ai pu observer peut-être une ou deux promotions interne en cinq ans d’entreprise dans d’autres rayons mais dans celui où j’ai travaillé sur cinq ans j’ai pu voir défiler trois chefs de rayon et cinq adjoints mais aucun de mes anciens collègues ayant postulé pour ce poste n’a jamais été pris. Généralement ces gens-là sont recrutés hors région.

Par contre on trouve beaucoup de personnes avec vingt ou trente ans de boite qui continuent à faire la caisse ou à ranger les produits de vaisselle. Vous clients, vous devez bien le voir.

Je les appelle les morts vivants car ils sont morts professionnellement, pas d'évolution de carrière, ils sont aigris et attendent avec impatience la retraite.

 

 

Epilogue :

J’ai tenté de rassembler tout ce que je pouvais condenser de mes souvenirs afin de vous les faire partager au mieux, il ne s’agit pas, et je le répète, de tirer sur l’entreprise "Leclerc", mais de partager en tout point des souvenirs exacts et des faits observés sans mentir ni exagérer les choses...

 

Note : La force de frappe de l'entreprise Leclerc s'explique par plusieurs choses : Une faiblesse de la législation pour des salariés parfois sans armes face à leurs patrons, une multitude de partenaires ( association des adhérants ) se soutenant tel un cartel de distributeurs face aux fournisseurs et aux producteurs locaux, et enfin une présence régulière du président directeur général dans les médias (internet TV) qui va jusqu'à négocier les prix avec l'élysée. 

 

Merci de m'avoir lu, cordialement.

 

(+) Hôtesse de caisse (ou caissière)

(+) Employé libre service (ou ouvrier non qualifié)


Moyenne des avis sur cet article :  4.5/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article    


  • Yvance77 Yvance77 21 novembre 2016 12:48

    Superbe témoignage... j’espère que le mange boule libérale Rakoto-machin-chose lira cela afin de voir ce que son champion nous prépare comme avenir radieux !




    • jaja jaja 21 novembre 2016 12:51

      L’exploitation des salariés dans cette branche du Commerce ne peut se voir allégée que par les luttes et donc par la création de sections syndicales combatives... Bien entendu le travail du dimanche et des jours fériés est une abomination pour la vie des salariés contraints de travailler ces jours là... Les salariés doivent les refuser !

      Leclerc est connu comme étant un patron de choc... aussi contre lui les méthodes de choc s’imposent car toute tentative de s’opposer, peu ou prou, à la Direction risque de se solder par un licenciement... Le lien entre les travailleurs organisés à l’intérieur passe également par le soutien des Unions locales syndicales à l’extérieur qui peuvent prendre en main la diffusion des tracts et autres actions en soutien des travailleurs (prises de paroles devant la clientèle etc.)...

      Les salariés du commerce sont parmi les plus exploités et ceux qui ont le plus de difficulté à se défendre... Qu’au moins les clients en soient conscients et se solidarisent lorsque leurs trop rares luttes éclatent !


      • France Républicaine et Souverainiste France Europe République 21 novembre 2016 14:41

        @jaja
        Bah ! Le patronat utilisera les vieilles recettes avec la complicité de la gauche bobo : il recrutera des caissières roumaines ou maliennes payées des clopinettes, d’ailleurs le recours à l’immigration pour briser les salaires datent de 1850, et des premiers cercles patronaux...


      • jaja jaja 21 novembre 2016 15:17

        @France Europe République

        Les vielles recettes du patronat doivent être combattues avec les vielles recettes utilisées par le mouvement ouvrier et qu’il faut remettre au goût du jour...
        Le problème n’est pas l’immigration et une partie de la solution c’est de permettre des conquêtes sociales pour tous, quelle que soit son origine... conquêtes concernant les salaires, le temps et les conditions de travail...

        Tout en sachant que toute conquête sociale n’est que provisoire et que seule l’expropriation définitive des capitalistes et des financiers règlera la question !


      • izarn izarn 27 novembre 2016 15:21

        @jaja
        Ben tu fais de la pub pour aller dans d’autres grandes surfaces, comme ça le salopard fera faillite.
        Je sais le boycott est interdit....
        Mais ce n’est pas du boycott c’est de la pub ! smiley


      • Olivier 21 novembre 2016 12:53

        Merci de ce témoignage qui corrobore ce que je sais déjà du monde de la distribution (c’est-à-dire que c’est pourri !). De toute façon ce type de magasin est promis à la disparition : dans l’avenir tout se fera par commande internet et livraison (par véhicule automatique) à partir de centres de stockage (gérés par les robots).


        • Doume65 21 novembre 2016 15:14

          @Olivier
          « dans l’avenir tout se fera par commande internet [...] à partir de centres de stockage (gérés par les robots) »

          Si ces centres sont tous comme ceux d’Amazon, ce sont à l’heure actuelle des esclaves qui y font le boulot, dont en comparaison le sort des employés des grandes surfaces leur fait envie !


        • izarn izarn 27 novembre 2016 15:26

          @Doume65
          Depuis qu’Amazon refuse Pay Pal, je ne commande rien chez eux.


        • juluch juluch 21 novembre 2016 12:53

          merci pour votre témoignage édifiant !  smiley


          • rocla+ rocla+ 21 novembre 2016 13:05

            C’ est rigolo , en 1972  j’ ai fait l’ ouverture d’ un Escale à Mulhouse qui 

            est devenu Euromarché  puis maintenant Carrefour .

            J’ y sui resté 6 semaines , te temps de voir comment ils prenaient les employés 
            pour des cons . 

            Direct je me suis mis à mon compte et je ne l’ ai jamais regretté . 

            Ces magasins comptent sur des gens qui ont pas de métier ou de savoir-faire 
            ils leur lavent le cerveau avec des arguments pour débiles mentaux . 

            • Yvance77 Yvance77 21 novembre 2016 15:13

              @rocla+

              Tiens je ne me serais jamais attendu à un commentaire de la sorte de votre part, comme quoi tout peux arriver

            • Gasty Gasty 21 novembre 2016 15:27

              @rocla+

              Ben quand on voit comment tu prends les employés pour des cons quand tu parles de ta réussite... T’auras au moins eu l’occasion de prendre TON employé au comptoir pour un con à ton tour. C’est pas Byzance bien sûrs mais quand on est p’tit trou duc.


            • Gasty Gasty 21 novembre 2016 15:32

              Mais pourquoi tu as choisi le capitaine Haddock plutôt que Lampion ?


            • rocla+ rocla+ 21 novembre 2016 17:56

              @Gasty


              Moi quand je vois une société comme la SNCF  comme elle prend ses 
              clients  pour du bétail avec des prix de tickets de trains sur internet qui frisent 
              l’ escroquerie organisée , des différences de 30 , 50 voire plus % ses grèves 
              à répétitions , j’ ai du mal à créditer un commentaire de Gasty travaillant dans 
              cette entreprise  de oufs  à casquettes chefs de gare .

              Par ailleurs si , par hasard tu pouvais montrer un post dans lequel je dis que je 
              prends mes employés pour des cons je te paye des fraises. 

              J’ ai pas de réussite spécialement , le truc qui t’ énerve , et c’ est ballot , c ’est que moi 
              j’ me suis tiré du salariat pendant que d’ autres contribuent à l’ essor du monde
              qu’ ils détestent . 

              Sans doute Gasty Sampiéro et plein d’ autres . Des révolutionnaires de parlote .

            • Gasty Gasty 21 novembre 2016 20:02

              @rocla+

              Il faut que tu saches Rocla, l’escroquerie organisée par l’entreprise n’est pas le fait de ses salariés et les grèves ne sont pas organisées par l’escroc. smiley

              Mais je suis impressionné smiley quand tu parles d’essor du monde.


            • Xenozoid 21 novembre 2016 20:07

              @rocla+


              pourquoi tu prend le train quand ils sont en grêve ? hein

              j’ me suis tiré du salariat


            • Cadoudal Cadoudal 21 novembre 2016 21:06

              @sampiero
              Boulanger de supermarché ça existe...


              Sénateur gauchiste aussi...

              Travailleur Corse, j’ai des doutes...



            • rocla+ rocla+ 21 novembre 2016 22:57

              @sampiero et les autres céphalopodes à branchies , 


              à tous les quelques cités plus haut , 

              ce que vous ne savez pas , pauvres hères lambinants , j’ ai appris un métier 
              avant l’ ère du marketing  , à une époque où un petit patron ne savait pas ce qu’ était 
              le seuil de rentabilité , on se préoccupait juste de faire de la belle ouvrage .

              Ce que vous n’avez sans doute jamais connu .

              Mon patron , imbécile Sampiéro , c’ est mon Dieu .


              Il m’ a appris la vie , 


              Il ne parlait presque pas , on apprenait par mimétisme , loin des parleurs à ne 
              rien dire qui inondent ce site . Tous le matins on apprenait plus que la veille ,
              au bout de quelques années on avait acquis un savoir-faire du tonnerre . 

              Mon patron , à ’instar des cocos mal dégrossis , n’ a jamais été un ennemi .
              Grâce à lui et à quelques autres personnalités j’ ai pu traverser le gué tranquille 
              sachant compter sur mes mains et mon cerveau . 

              Ce qui a sans doute dû vous manquer . 

               Veuillez m’ excuser de ne pas être comme vous . 




            • Gasty Gasty 22 novembre 2016 11:17

              @rocla+

              « sachant compter sur mes mains et mon cerveau . »

              Fait plutôt une référence à tes chevilles qui enflent, elles sont bien plus crédibles.

              Oedipe roi de Thèbes est un homme tellement confiant dans ses jugements qu’il ne peut même pas envisager s’être trompé. Selon d’autres interprétations, avoir les chevilles qui enflent viendrait du dictionnaire argot où il est question d’inflation de l’ego, de l’orgueil.


            • Brice Bartneski bartneski 24 novembre 2016 10:14

              @rocla+

              Salut @rocla+,

              je suis d’accord avec toi que sortir du salariat, c’est la liberté de ne pas se faire exploiter. Mais encore faut-il le pouvoir. Je connais un type qui se retrouve sans taf à 55 ans alors qu’il travaillait dans la même boîte depuis 30 ans qui a fermé. Il a eu droit à 2 ans de chômage et une prime pensant qu’il retrouverait du boulot en claquant des doigts. Aujourd’hui en fin de droit et sans un sous (avec la prime il a changé de bagnole et s’est payé des vacances et quelques petits plaisirs), il va se retrouver au rsa. Comment peut-il se mettre à son compte ? Bien sûr qu’il aurait du y penser avant mais comme tous ceux qui bossent sans jamais avoir connu le chômage, il pensait s’en sortir grâce a sa valeur travail. Dans l’cul mon Lulu. Résultat, je passe mon temps à lui remonter le moral car il n’a qu’une idée en tête, se flinguer.

              Tu vois @rocla+, ce que tu as pu faire à ton époque n’est plus aussi simple aujourd’hui. Du taf, il n’y en a plus pour tout le monde et monter sa boite sans un sous, c’est de la science-fiction avec la meilleure volonté du monde.

              Alors quoi faire ? 

              Voter Fion ? 



            • sarcastelle 21 novembre 2016 13:06
              Garnissage robotisé des rayons et revenu de base universel pour l’employé devenu inutile. 
              Cela arrivera un jour. N’attendez pas mieux. 

              • Simple citoyenne Simple citoyenne 21 novembre 2016 14:12

                Bonjour Sarcastelle ; hélas, vous avez raison, il y a déjà des caisses « dites libres » les caisses robotisées avec une seule employée pour quatre caisses et en effet, pourquoi pas dans le futur, comme vous le dites, « Garnissage robotisé des rayons », donc conclusion vous êtes réaliste et n’avez pas tort hélas ; donc on ne pourra pas attendre mieux pour les employés de la grande distribution ; ce n’est pas prêt de s’arranger.


              • Alibaba007 Alibaba007 22 novembre 2016 14:47

                @Simple citoyenne  « Garnissage robotisé des rayons »



                ...et personnel de caisse survivant à la restructuration par les puces et étiquettes RFID, muté à l’unique caisse restante pour payer encore en cash « ...

                Les heures sombres sont encore à venir pour les petites mains des emplois non qualifiés ou spécialisés.

                En fait, je crois que ça va être pour bientôt et pour tous !

                J’ai pu lire un article dans les merdias *** qui décrivait les bienfaits de pouvoir travailler dans la haute horlogerie Suisse, en parfaite collaboration avec un robot dernier cri, qui avait comme particularité de pouvoir apprendre en reproduisant les gestes de son collègue en chair et en os...

                Le roublarnaliste s’émerveillait des bienfaits sociaux de ce partenariat hors-genre LGBT, qui permettait bien avant l’heure de sympathiser avec la technologie hi-tech sans toutefois émettre à un seul instant, l’évidente finalité de merveilleuse collaboration sans avenir à court terme, (pour le salarié) cela va sans dire...

                Ainsi même dans les métiers hyper-spécialisés, le travail est »gentiment« délégué à des machines toujours plus performantes et polyvalentes, de moins en moins chères et capable d’apprendre seules avec instructions ou démonstration du travail à effectuer.

                De ce fait, les emplois seront toujours revus à la baisse car délocalisés dans un premier temps en attente d’une automatisation efficace et abordable, puis relocalisés pour limiter les coûts de transport (dont se passeraient bien les actionnaires et autres bénéficiaires) des produits initialement réalisés par les employés. 

                ***je n’ai pas retrouvé l’article original mais un autre du même acabit...

                Derrière tout cela, on nous bassine chaque jour à parler :

                - des problèmes de l’âge de la retraite, que l’espérance de vie augmente et qu’elle est la cause de l’effondrement des assurances sociales alors que l’économie dans les secteurs primaires, secondaires et tertiaires, licencient déjà à tour de bras dès 40 ans pour alléger la part patronale des cotisations sociales.

                - des fraudeurs du chômage qui coûtent tant à la société et à l’état.

                - des paradis fiscaux (qui sont en fait légaux) et juste rien que de l’optimisation fiscale...

                - des fonctionnaires fainéants et routiniers qui sont nantis de plein d’avantages en nature, qu’on ferait bien de privatiser au plus vite pour que cette administration de ces biens publics soit enfin débarrassée de ces parasites et donnée à la salutaire concurrence du marché libre.

                - des politiciens mafieux récidivistes qui se présentent sans vergogne comme le parangon de la vertu et de l’efficacité, de l’efficience de leurs décisions non-déléguables aux vulgaires sans-dents, alors qu’ils sont exemptés de présenter un casier judiciaire vierge avant postulation pour un mandat »publique ou social« .

                Jamais ou presque, on ne parle : 

                - de taxer les entreprises qui licencient, qui délocalisent, qui s’automatisent-robotisent-informatisent-outsourcisent... 

                - du NAIRU qui fixe de ce fait le taux de chômage dont les banques centrales de chaque pays est le garant !

                Après tout ça, on se fout royalement de l’opinion du peuple tant qu’il cautionne sans broncher le système, par l’adoubement électoral, les pantins politiques de l’économie qui tirent sur nos »ficelles démocratiques« 

                 smiley
                TOUT CA ME DONNE ENVIE DE VOMIR !!!
                 smiley

                Il est grand temps de changer de société et pour cela... 

                 smiley
                 ...de constitution, de renvoyer »nos élus malhonnêtes" dans leur placard (Prison) et transformer nos maîtres en humbles serviteurs.



              • Alibaba007 Alibaba007 22 novembre 2016 15:02

                @Alibaba007



                La RFID pratique en vidéo et technique dans le descriptif...

              • Simple citoyenne Simple citoyenne 22 novembre 2016 19:41

                Bonjour Alibaba007 merci pour la vidéo très claire et les liens.


              • Simple citoyenne Simple citoyenne 21 novembre 2016 13:47

                 Bonjour déjà des bravos pour votre témoignage.

                Je vous cite : "Par contre on trouve beaucoup de personnes avec vingt ou trente ans de boite qui continuent à faire la caisse ou à ranger les produits de vaisselle. Vous clients, vous devez bien le voir."

                Oui je confirme vos propos et pour soutenir votre témoignage ; voir et connaître des salariés qui bossent dans un centre Leclerc depuis plus de quinze ans et qui sont toujours aux mêmes postes. Des salariés qui se donnent à fond et à qui je rends hommage. Carrefour n’en parlons même pas ; c’est l’usine.


                • devphil devphil 21 novembre 2016 13:48

                  Merci pour ce témoignage stupéfiant et édifiant sur les méthodes de la grande distribution.


                  Loin de l’image paternaliste et protectrice qu’elles veulent faire passer.

                  Que beaucoup de personnes lisent cet article et y pense lorsqu’elles vont faire leur course.

                  C’est le consommateur qui dispose du pouvoir de changer les choses mais c’est un autre débat 

                  Philippe 

                  • Trelawney Trelawney 21 novembre 2016 14:04

                    Si j’ai bien compris l’article, l’auteur embauche à 5 heures du matin (ce qui le fait lever au plus tard à 4 heures) pour 6 heures de travail où il mettra des articles dans les rayons. Il sera payer le smic soit 1135 net x 13 (treizième mois) plus primes, plus tickets restaurants soit environ 1135 x 14 donc 15890 euros net annuel.

                    Leclercq respecte la législation du travail et les conditions de travail sont quand même correctes. C’est un travail « au sec » et pas en extérieur sous la pluie ou le froid, il n’y a pas de déplacement ni de travail de nuit. Je ne fais pas la pub de Leclercq, chez qui je ne fais jamais mes courses, mais il faut constater que question conditions de travail, on est dans la plus stricte normalité.

                    Merci pour l’article, car c’est toujours intéressant de connaitre l’autre coté d’un magasin, mais si vous n’avez pas les compétences pour faire autre chose (j’en doute vu la qualité de votre article), gardez votre travail, car il est plutôt bien payé pour des conditions correctes.

                    Je connais personnellement des jeunes fille qui restent debout 8 heures par jour sous les projecteurs d’un magasin à essayer des vendre des parfums et qui le font avec le sourire


                    • howahkan 21 novembre 2016 14:10

                      @Trelawney

                      sympa le mépris..qu’as tu donc de si génial pour ce faire ?


                    • Trelawney Trelawney 21 novembre 2016 14:42

                      @howahkan
                      C’est un travail de manœuvre et les conditions de travail sont plutôt correct pour ce genre de travail. Je ne méprise donc personne, car il faut des personnes pour faire ce genre de travail que beaucoup de chômeurs aimerait faire pour le salaire. Ce n’est peut être pas l’avenir qu’on nous miroité, mais c’est la vie.

                      A la lecture de l’article, je trouve que l’auteur est capable de beaucoup et de se trouver un travail plus intéressant et rémunérateur que celui ci. Mais nous somme en pleine crise de l’emploi et il ne faut pas cracher sur ce genre de boulot. Et je ne connais pas la situation de l’auteur.

                      Il est certain que dans un proche avenir, Leclercq commencera par réduire le 13ème mois puis enlever les ticket restau etc. et que ce type de travail ne serait plus ce qu’il était. Mais relisez « le peuple d’en bas » de Jack London qui se passait il y a plus d’un siècle et vous ne verrez pas beaucoup de différence avec la situation actuelle. la conclusion est facile à faire. Le déclin économique arrive toujours par ceux qui méprise le travail en ne payant pas à sa juste mesure l’ouvrier. Ca c’est passez comme cela en Angleterre à la fin de l’empire colonial. Ca se passe actuellement comme cela en France et ça se passera comme cela en Chine.


                    • howahkan 21 novembre 2016 15:22

                      @Trelawney

                      re.......

                      sans ces pseudo petites personnes et métiers la société humaine est finie car tout est relie ce qui est nier pour mieux voler.......il n y a donc aucune raison autre que le désir non motive d avoir plus d etablir une echelle de valeur financiere de certains par rapport a d autres...etc

                      est ce que je voulais souligner..ceci qui est un effet d autre chose, amenant toutes les saloperies humaines..de mon point de vue..

                      si chaque particule se mets a agir comme l humain , l univers entier n existe plus..aussi sommes nous en ce moment potentiellement menaces de destruction a cause de nous meme, par L Origine a cause de cela..

                      ce qui se passera en chine est une inconnue...car en mieux ou pire ils ne sont pas l occident, occident ou il n y a aucun vivre ensemble, aucun sens du collectif aucune entraide sauf celle de l état éventuellement.....qui est donc logiquement objet d attaque a cause de ce que je décris avant..

                      bon etc bien sur..

                      salutations...


                    • CN46400 CN46400 21 novembre 2016 16:17

                      @Trelawney
                      « car il faut des personnes pour faire ce genre de travail que beaucoup de chômeurs aimerait faire pour le salaire. »

                       Vous avez tout compris, le chômage arrange aussi beaucoup les profits du capital....


                    • Yaurrick Yaurrick 21 novembre 2016 19:23

                      @Trelawney
                      Je suis d’accord avec vous.
                      Je m’attends à une levée de boucliers et autres cris d’orfraie, mais bon....
                      Les personnes qui travaillent tel que l’auteur ne sont pas pieds et poings liés, ils ont toute liberté à pouvoir chercher un autre emploi, de pouvoir se former ou acquérir de l’expérience et des compétences qui permettront d’obtenir un meilleur salaire.


                    • Cadoudal Cadoudal 21 novembre 2016 19:44

                      @Yaurrick
                      Ouais je confirme, dans ma jeunesse j’ai fait 10 ans chez Manpower...

                      Les grosses boites d’agro, du BTP ou de la distribution, étaient parfois obligées de se rabattre sur les intérimaires pour remplir leurs quotas de formations courtes.

                      Si des gens pas plus cons que les autres se contentent d’un boulot à la con qui paye mal, c’est pas toujours uniquement de la faute du patron ou de la société...

                      En attendant la révolution si on veut croûter et qu’on n’est pas rentier, y a que le boulot qui permette de gagner sa vie honnêtement.

                      Alors tant qu’a faire autant essayer de progresser...

                      J’ai connu des gus célibataires pas handicapés du bulbe qui refusaient des stages tous frais payés parce qu’il fallait se déplacer à 300 kilomètres pendant une semaine, ils préféraient rester à empiler des pizzas surgelées sur des palettes...



                    • Gilbert Duroux 23 novembre 2016 14:51

                      @Trelawney
                      Tu as oublié la part la plus importante de l’article qui n’est pas « on travaille au sec ». Qu’est-ce que tu fais du mépris humain, du flicage, du fait que les salariés n’ont pas le droit de communiquer entre eux, des pressions psychologiques, etc... ? Qui te dis que l’auteur de l’article ne préfèrerait pas faire un travail plus dur physiquement mais en étant traité dignement ?


                    • Trelawney Trelawney 24 novembre 2016 07:56

                      @Gilbert Duroux
                      Marx disait (c’est la seule chose que j’ai retenu de lui) : « la liberté s’arrête là on commence le travail pas nécessité ».

                      Et là on est en plein dedans. Lorsque l’on fait un travail de manoeuvre (ce n’est pas du mépris c’est une constatation) on a forcément affaire à des chefs qui par des brimades essaient de tirer le maximum de productivité à l’individu (l’adjudant et le soldat c’est pareil). deux solution s’offre à vous.
                      1 Par des formations, vous essayez de sortir de ces conditions de travail pour avoir un emploi plus valorisant
                      2 Vous courbez le dos et vous enfoncez petit à petit dans cet abyme. Si vous avez des enfants, coté travail, vous ne serez pas un bon exemple et ils suivront probablement la même carrière que vous mais en pire etc etc etc.

                      Personne ne vous traitera dignement. C’est à vous seul de chercher et d’obtenir le respect

                    • howahkan 21 novembre 2016 14:09

                      Salut, je fus de l’autre coté du miroir en tant que VRP en grande distribution, j’ai connu toutes les enseignes de prés y compris en centrales d’achat.....bien sur le portait est vrai en + ou - pire selon magasins.....mais les autres enseignes ne valent pas mieux...sur les plans abordés ici..

                      mais après tout, nous acceptons ce monde ou « je » doit évoluer en marchant sur les autres si j’ai bien compris , m’ accomplir, gagner et puis ...mourir...ah non pas çà ,ça je refuse , je garde juste la partie ou je dois gagner...

                      on accepte la concurrence entre humains comme naturel..cet Univers totalement hors de portée de notre compréhension aurait ainsi accouché d’un être ultime dont la seule raison d’être serait le combat et +++++ , on accepte, pas tous, connement des l’école car on nous le dit .... nous acceptons la cause ultime, l’origine ultime de combattre donc nous devons donc accepter cela qui en est une des conséquences..comme l’est la spoliation, le colonialisme, la guerre, la pauvreté qui tue etc

                      sans remonter aux causes je ne peux rien comprendre de ce qui se passe..

                      un monde qui met « moi je » en avant ne peut rien produire d’autre que cela....


                      • demissionaire bonalors 27 novembre 2016 14:07

                        @howahkan
                        Exacte si l on se révolte et détruit tout, il faut mieux savoir par quoi le remplacer avant,
                        Alors si l’on sait finalement par quoi remplacer ce monde et humanité pourrie, alors on a plus besoin de le ou la détruire, juste de l’éclairer
                        Car l intelligence ultime, ou si l on adhère au Christianisme cad l intelligence a la puissance incommensurable, tous les possibles sont a notre portée, la création et l ultime beauté ou esthétisme rendent même le concept d’ éternité dérisoire ...
                        Apres si le Christ n’a pas réussi a convaincre cette humanité débile, alors elle restera damnée a jamais et seules une poignée seront sauves,
                        Savoir si l on en fait partie n’a finalement aucun intérêt, l important est juste de comprendre cela, car tout devient alors possible ,,,


                      • France Républicaine et Souverainiste France Europe République 21 novembre 2016 14:44

                        C’est pareil dans les services publics, dont l’éducation nationale : mépris de la hiérarchie, infantilisation des personnels, brimades et vacheries en tout genre....
                        D’ailleurs le rêve de nombreux profs est de devenir commerçant, type libraire par exemple ; allez savoir pourquoi !


                        • CN46400 CN46400 21 novembre 2016 16:21

                          @France Europe République

                          J’ai deux filles prof en 93, elles aiment çà. Moi j’ai refusé ce métier because pas de vocation, mais il y avait tant d’autres possibilités....


                        • titi 21 novembre 2016 19:49

                          @France Europe République
                          « D’ailleurs le rêve de nombreux profs est de devenir commerçant, type libraire par exemple ; allez savoir pourquoi  »

                          Parce qu’ils sont tellement déconnectés de la réalité qu’ils pensent qu’ils auront une vie plus facile en étant commercant.


                        • Cadoudal Cadoudal 21 novembre 2016 20:59

                          @titi
                          Tu lâche un enseignant dans le monde réel, tu lui colle une caméra, tu fais plus d’audimat que Koh Lanta...


                        • leypanou 21 novembre 2016 15:20

                          Merci à l’auteur pour ce témoignage : vous risquez d’apprécier une certaine tendance de la société actuelle où il « faut libérer l’énergie » comme ils disent, i.e le salarié doit courber l’échine, et dont F Fillon est l’un des plus grands promoteurs.
                          Vue la concurrence sur le marché du travail, le salarié a intérêt à se tenir à carreaux : c’est un genre de dictature soft qui se met en place.
                          Il est grand temps que ce monde change, et cela ne dépend que de nous.


                          • Le421 Le421 21 novembre 2016 16:54

                            Quoi ??
                            6H/jour pendant 6 jours et même pas de travail le Dimanche !!

                            Bouffre de feignasse !!

                            Attendez que François « killer » FILLON soit aux commandes !!
                            45H/semaine payées 35.
                            Et ces feignants de fonctionnaires ! Tu va voir !! 39 payées 35*. Zou ! Au taf les assistés !!

                            D’ici à ce que le personnel hospitalier le prenne au mot et (ne) fasse (plus que) 39H...

                            *Ben oui. Si on paye les 4H de plus, ça ne fera pas d’économies... CQFD !!

                            Il va y avoir du sport ♪♫♫♫♪
                            Mais moi j’rest’ tranquille♫♪

                             smiley  smiley  smiley


                            • Le421 Le421 21 novembre 2016 17:56

                              @Daneel42
                              Blaireau ?

                              Tiens ?
                              On se connaît ??

                              Oh, moi, j’ai du dire des choses qui fâchent !!

                              C’est sûr, en règle générale, mon bord politique* n’utilise pas l’insulte.
                              Mais, en démocratie, il faut accepter tout le monde. Les cultivés comme les idiots.

                              Villeneuve sur Lot ? Désolé, j’ai pas suivi.

                              Ah puis aussi, je suis souvent sur AV, mais pas tout le temps...

                              Je rajoute que le « blaireau » est aussi « modérateur », mais que quand il voit une insulte à son égard, il la laisse toujours... Allez donc savoir pourquoi ?
                              Il n’y a que la vérité qui blesse !!  smiley

                              *France Insoumise www.jlm2017.fr/&nbsp ;&nbsp ; Pour vous servir !!


                            • Le421 Le421 21 novembre 2016 18:03

                              @Daneel42
                              (et me dis pas que tu ne te souviens pas de nos échanges à ce sujet, je peux chercher dans les archives)

                              Oui, sans problème.
                              Je verrais ainsi ce que j’ai écrit et m’en expliquerai...
                              Je n’écris jamais sous l’influence de produits divers, VOUS remarquerez d’ailleurs que j’essaie de respecter l’orthographe de la langue de mon pays, par respect pour lui.
                              Donc, cohérence et suite dans les idées... Même pas peur !!

                              Par contre, j’avoue humblement que si ma syntaxe est assez courante, la morphologie des mes textes excuse parfois une compréhension déformée par certains.
                              Toujours sans rancune et Agoravoxement vôtre...


                            • Le421 Le421 21 novembre 2016 18:33

                              @Daneel42
                              HOUOUOUUU ! Daneel !!

                              Le lien s’il vous plaît !!

                              Le lien.

                              Savez, le truc qui est écrit en haut, qu’on copie de la barre de recherche pour retrouver les conneries que j’ai écrites.. Le lien, quoi.

                              Mais moi. J’ai une excuse !! Je suis de gauche. De gauche, hein, pas socialiste, faut pas déconner !!

                              Alors, que j’écrive des conneries, c’est normal !!

                              Par contre, je sais qu’à l’extrême droite, on ne dis jamais que des choses bien, vérifiées et authentiques et tout et tout...

                              Putain de marmotte qui n’arrête pas de plier le chocolat dans le papier alu !! 45H/Semaine !! Pas une feignasse celle-là !!  smiley


                            • Le421 Le421 21 novembre 2016 18:44

                              @Le421
                              Hum... J’ai bien peur que « shawford » Daneel42 n’ai commis une légère confusion de personne !!

                              Strabisme en ligne ou erreur fortuite ?
                              Veren ben !!


                            • Le421 Le421 21 novembre 2016 18:48

                              @Daneel42
                              Le 421, c’était juste un numéro qui m’a été affecté en compétition automobile et avec lequel j’ai participé à 5 championnats de france.
                              Mais bon... Le 421, je touchais assez ma bille pour ne pas dire le dé à ce sujet..

                              Allez, je passe à autre chose.
                              Comme disait mon père : « Ne parle pas aux brouettes, elles ne comprennent rien !! »


                            • Etbendidon 21 novembre 2016 22:36

                              @Le421
                              421 arrete de nous prendre pour des brouettes
                              Tu nous joues le prolo de chez prolo, le gaucho de chez super gaucho mais au fil des
                               tes commentaires tu nous racontes ici que tu as fait de la compétition toto (un sport de beaufs nantis), que tu fais des visites annuelles pour renouveller ta licence pilote avion et faire du pilotage qui coute la peau des fesses (à la portée de toutes les bourses)
                              dans un prochain post tu nous diras que tu joues au golf
                               smiley
                              T’as aussi un catamaran à tahiti ?
                               smiley


                            • Cadoudal Cadoudal 22 novembre 2016 10:49

                              @Etbendidon
                              le 421 c’est un prolo de gauche, tu peux pas comprendre...


                            • keiser keiser 21 novembre 2016 17:48

                              Salut à toi, Nicotineman !

                              Sur le coup, je ne vais pas me faire que des amis.
                              Et je m’explique ...
                              Je suis désolé mais ta démarche victimatoire me gêne un peu.
                              Tu aurais passé cinq ans dans les geôles de la marque que tu incrimines ?
                              Attendu que au bout de deux ans en CDI et d’après les conventions collectives.
                              Tu peux demander un congés emploi formation.
                              Celui ci ne peut être refusé que deux fois.
                              Mais ceci étant dit..
                              Je ne comprends toujours pas pourquoi tu n’as pas fait la démarche pour avoir accès à un niveau supérieur.
                              Alors que cela était possible.


                              • rocla+ rocla+ 21 novembre 2016 18:01

                                Sinon t’ as le Mac Do pour épanouir ta vie .... smiley


                                • keiser keiser 21 novembre 2016 18:49

                                  @rocla+

                                  Pas de réponse !? ...

                                  C’est un Fake, un troll ...


                                • keiser keiser 21 novembre 2016 19:05

                                  @rocla+

                                  Peut être même un Blogueur


                                • keiser keiser 21 novembre 2016 19:08

                                  Et les blogueurs font partie de la pire de espèces.
                                  Mais rien que de plus normal sur AV ...


                                  • Jurassix Jurassix 21 novembre 2016 19:14

                                    Donc, le message, c’est que lorsqu’on n’a pas eu possiblite de faires des etudes, on a un travail qui n’est pas interessant et qui est physiquement fatiguant avec des contraintes horaires. Rien de neuf jusque la.

                                    Vous pouvez aller pousser des boutons dans usine sinon, vous gagnerez surrement moins que chez leclerc, mais vous pourrez faire que 7-8 heures par jour et conserver votre weekend.

                                    • keiser keiser 21 novembre 2016 19:23

                                      @Jurassix

                                      Cette histoire est un fake ou un mensonge .
                                      cette personne n’existe pas .


                                    • Cadoudal Cadoudal 21 novembre 2016 20:49

                                      @Jurassix
                                      On peut se former ou se déformer toute sa vie...


                                      J’ai connu pas mal de capitaines qui avaient commencé mousses à 14 ans, et c’est généralement pas les moins bons...

                                      Après si vous voulez rester dans le déterminisme larmoyant, on est pas sorti de l’auberge...



                                    • Vipère Vipère 21 novembre 2016 19:23


                                      Bravo à l’auteur pour son témoignage sincère sur ses conditions de travail dans cette enseigne connue par les français.

                                      Travailler 6 jours sur 7, ne laisse que peu de temps pour la vie privée, exemple partir pour un week-end etc...

                                      Mais que dire de l’absence de promotion en interne des salariés de la base qui pourraient aspirer à changer de statut ? 

                                      En définitive, cela en dit long sur la politique d’Edouard LECLERC qui règne non pas en patron paternaliste, mais en patron ultra-libéral, sans aucune estime pour les petits employés.


                                      Devant les caméras TV, il soigne son image et celle de ses enseignes, ce qui revient à dire qu’il soigne ses profits, puisque tous les magasins LECLERC lui reversent des royalties.

                                      • lhommealacigarette lhommealacigarette 21 novembre 2016 19:28

                                        Bonsoir


                                         pour ceux qui doutent de mon histoire j’ai toujours mes bulletins de salaire qui attestent de ma bonne foi !

                                        Je respecte l’avis de chacun car nous sommes en démocratie, ceci est un témoignage, je ne travaille plus chez Leclerc suite à une formation avec pôle emploi.

                                        Merci de votre indulgence !

                                        Cordialement

                                        • keiser keiser 21 novembre 2016 19:40

                                          @lhommealacigarette

                                          Tu ne m’as pas convaincu, désolé ...


                                        • keiser keiser 21 novembre 2016 20:14

                                          @Daneel42

                                          Ma femme est morte du Sida et je l’ai suivie ...
                                          Jusqu’à la mort.


                                        • keiser keiser 21 novembre 2016 20:26

                                          @Daneel42
                                          N’attendez aucune indulgence dans cette arène en l’état. Certains auraient laisser crever une femme enceinte dans un escalier au milieu des années 90

                                          Tu démontres exactement ce que je je viens de dire et tu es lamentable ...
                                          Ce qui confirme ce que je viens de dire.
                                          Bonne route ...


                                        • keiser keiser 22 novembre 2016 17:02

                                          @Daneel42

                                          Alors ça !? ...
                                          J’aime bien  smiley
                                          C’est quand cela commence à sentir le merde.
                                          Que l’on s’approche des vraies valeurs.
                                          Ce n’est pas de moi, hélas ...


                                        • keiser keiser 22 novembre 2016 17:15

                                          @Daneel42
                                           
                                          Çà, c’est déjà fait ...
                                          Tu as un train de retard mon ami .


                                        • keiser keiser 21 novembre 2016 20:21

                                          Décidément, AV devient le club du n’importe quoi .
                                          Et c’est pour cela que je vais faire une pause.
                                          Si c’est pour entendre des argumentations de merde.
                                          Autant aller dans le pire des bistrots du coin.
                                          Bonne route à tous ...
                                           


                                          • Gasty Gasty 22 novembre 2016 11:28

                                            @keiser

                                            Et que je ne vous reprenne plus à y revenir ! Sinon .... smiley


                                          • keiser keiser 22 novembre 2016 17:40

                                            @Gasty

                                            Et que je ne vous reprenne plus à y revenir ! Sinon ...

                                            Comment dire  ?!...
                                             Rien n’est moins sur.


                                          • birghitt birghitt 21 novembre 2016 22:12

                                            merci pour votre témoignage qui quand on ne travaille pas dans ce milieu nous en apprend beaucoup oui le monde du travail et surtout dans le commerce ce n’est pas la joie.


                                            • sweach 22 novembre 2016 10:04

                                              Merci pour le témoignage


                                              Pour ma part j’ai connu la précarité (intérim et CDD) pendant 13 ans, dans mon secteur il y a du travail, mais pour des raisons obscures les employeurs n’utilisent que les CDD et l’intérim pour 20% du personnel. Le rever de ce system c’est qu’à deux reprises je suis parti d’un employeur et certain n’ont jamais vu mon CV.

                                              Pour le cas présent c’est différent, ce type d’emploi n’exige aucune formation et propose bien souvent les CDI directement et c’est le SMIC à vie, les grandes surface, Mac Donal, etc ...

                                              Je pense que tant qu’on a pas d’enfant, ni de crédit important sur le dos, on se doit de trouver la meilleur situation professionnel, si tu tombe sur un employeur mal honnête et mal payé, TU LE QUITTE !

                                              J’ai vu des services et des structures être détruite en quelques années uniquement à cause de la mauvaise gestion du personnel, les éléments compétant partez tout simplement pour ne jamais revenir et les directions n’avaient plus le choix que de prendre que des personnes incompétente. Sans le chômage ils n’auraient personne devant la porte.

                                              Les patrons ne sont plus les mêmes que dans les années 70, avant un bon employé il fallait le garder, aujourd’hui il regarde uniquement le coût de la main d’oeuvre en oubliant complètement la compétence qu’elle représente.

                                              • IgorD 22 novembre 2016 12:09

                                                En voyant quelqu’un écrire aussi bien et exercer ce genre de profession, on se dit que notre monde est un gaspillage perpétuel d’humanité au service du dieu unique, le seul, le vrai, l’Argent !
                                                Merci pour le témoignage. Un clou de plus enfoncé dans la planche du fakir…


                                                • IgorD 22 novembre 2016 12:11

                                                  Cela dit, le tabac est un poison immonde, qui ne se justifie que par l’argent qu’il rapporte, et je vous souhaite d’arrêter de vous ruiner le système respiratoire !


                                                • Nico Loisel 22 novembre 2016 16:19

                                                  Merci pour ce témoignage dans lequel je me suis pleinement retrouvé. J’ai moi aussi travaillé plus de 7 ans dans ces conditions chez Leclerc et confirme complètement tout ce qui a été exposé.


                                                  Certes, comme certains l’ont dit , il y a travail plus difficile (en extérieur, le dimanche, etc...). Toutefois, il est bon que les clients de la grande distribution sachent comment sont considérés les gens par ces grands groupes : leurs dirigeants méprisent aussi bien les employés que les fournisseurs, les commerciaux que les livreurs et bien entendu vous, les clients qui devez toujours consommer plus sans vous soucier de la qualité. Leur seule motivation : le CHIFFRE. En tout cas, c’est ce que j’ai vécu !

                                                  Cela me fait penser que JAMAIS le chômage ne sera vraiment combattu : il est bien trop intéressant d’avoir à disposition de la main d’œuvre prête à bosser pour presque rien et qui puisse être remplacée facilement.

                                                  D’autre part, n’oublions pas que notre bulletin de vote, c’est notre liberté de consommer. Moi, j’essaie au maximum d’éviter les grandes surfaces, quitte à payer un peu plus cher mais en achetant juste le nécessaire.

                                                  • lhommealacigarette lhommealacigarette 22 novembre 2016 21:01

                                                    @Nico Loisel


                                                    Je te remercie de témoigner, ces témoignages sont tellement rares, beaucoup de nos anciens collègues sont diplômés, ont des formations diverses et dans le commerce, mais ils sont laissés de cotés comme des malpropres, désolé je n’ai pas d’autres mots pour le définir.

                                                    Le nombre de jeunes gens motivés avec un bac pro qui se sont cassés les dents après des années de labeurs en rayon pour rien ! 

                                                    Détrompez vous lecteurs(trices) beaucoup de salariés de la grande distribution sont titulaires d’un diplôme, même minimum

                                                    Pour la pénibilité du travail , outre le fait d’être le genoux à terre souvent, de faire des mouvement répétitifs qui favorisent les tendinites, je n’ai pas mentionné dans l’article le frigo négatif à -20 degrés ou on doit aller régulièrement pour le surgelé et sortir les poubelles qu’il pleuve ou neige etc ...

                                                    Je ne l’ai pas mis dans l’article car on va dire que je me plains.


                                                    Je rajouterais que les chefs de rayon, le directeur, les adjoints ont un jour de repos, ce que n’ont pas les employés ! du moins dans le magasin ou je travaillais.



                                                    Amicalement



                                                    • alanhorus alanhorus 23 novembre 2016 09:12

                                                      Et alors maintenant vous travaillez pour la seita ?
                                                      http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/tabac/niv2/comment-arreter-de-fumer.htm
                                                      J’ai arrêter de fumer en trois jours après avoir d’abord ralenti la consommation, l’eau et la vitamine C sont indispensables pour cela.


                                                      • Gilbert Duroux 23 novembre 2016 14:28

                                                        « Les syndicats n’existent pas chez Leclerc, (de par la forme juridique de Leclerc) ».
                                                        Ça demande une explication. Personne ne peut interdire de se syndiquer.


                                                        • Gilbert Duroux 23 novembre 2016 14:40

                                                          « Note : La force de frappe de l’entreprise Leclerc s’explique par plusieurs choses ».
                                                          Il y en a une que vous avez oublié : la soumission des employés. Comme on dit : « ils ne sont forts que parce que nous sommes faibles ». Dit autrement : « ils ne sont grands que parce que nous sommes à genoux ». Si les salariés relevaient la tête et s’unissaient au lieu de se tirer dans les pattes, la situation serait bien différente. Oui, je sais, c’est plus difficile à faire qu’à dire. Pourtant c’est la seule solution.


                                                          • Bombe Bombe 23 novembre 2016 15:11

                                                            C’est l’ensemble du joli monde des grandes surfaces qui est moisi. Ma propre expérience dans plusieurs grandes surfaces m’amène à cracher sur l’ensemble du secteur. Essentiellement en vendeur à la coupe et en mise en rayon. Stress. Chefs infects dans foi ni loi. Magouilles pour faire passer du périmé dans les rayons à la coupe. Fichage. Contrats de merde. Patron de merde. Aucun avenir. Boulot ingrat non passionnant. Collègues frustrés, musiques affreuses de radios imposées de force et se répétant en boucle dans tout le magasin, clients de merde hautains, etc... J’ai changé de secteur une première fois (socialement au dessus) mais secteur bourgeois saturé et sans avenir. Le dernier truc que j’ai fais c’est de l’intérim en usine, de la merde mais moins pire que les grandes surfaces. Partout les mêmes gens, les mêmes collègues féminines toutes féministes et haineuses, qui te reprochent de gagner plus qu’elles, parce-que tu es un mec, répétant ce que les catins bourgeoises vomissent à la télé... alors qu’on gagnait la même merde.. pourtant c’est moi qui déchargeais les palettes et portais les jambons et autres produits lourds car « je suis un mec », Je ne vote plus à gauche désormais. Ni à droite. C’est l’ensemble de leur système qui est à faire péter. C’est structurellement de la merde à tout niveaux. Nique la société.


                                                            • lhommealacigarette lhommealacigarette 23 novembre 2016 20:22

                                                              @ Gilbert Duroux 


                                                              bonsoir

                                                              Le problème c’est que tout est mis en oeuvre pour justement pour une pas unir les employés, contrairement à Auchan ou Carrefour qui se sont « alignés » on à affaire à une entreprise qui met en action une politique des ressources humaine de « mauvaise volonté » qui dure depuis un certain temps. Mon témoignage est suffisant pour vous en convaincre, et d’autres posteront surement les leurs au fil du temps.

                                                              Mauvaise volonté de discuter avec les principaux syndicaux , mise en place d’une politique pour recadrer les salariés, mauvaise foi des responsables qui se savent protégés.


                                                              C’est un problème complexe, je pense que dans le fond l’action par la force ne change pas quelque chose, et d’ailleurs je suis contre l’action par la force, la structure par nature indépendante de l’entreprise est faite pour résister à la force des syndicats.

                                                              Dans un premier temps j’encourage donc fortement les salariés qui liront mon témoignage de témoigner anonymement. 

                                                              Cordialement 







                                                              • keiser keiser 23 novembre 2016 23:02

                                                                @lhommealacigarette

                                                                Tu comptes démarrer une croisade, vent debout !...
                                                                Et contre une seule marque, évidemment.
                                                                Décidément, ton discours me gêne . 


                                                              • Djam Djam 27 novembre 2016 10:47

                                                                Merci à l’auteur pour ce témoignage. Il est utile de rappeler ces procédures internes (qu’on s’entête à appeler process pour faire moderne) qui sont exactement les mêmes dans tous les hypers marchés d’ici comme d’ailleurs.

                                                                Il n’est pas inutile non plus de se rappeler que :

                                                                - ces systèmes de hangars à malbouffe industrielle ont été inventés par les américains qui nous les ont refilés dès l’après guerre 45,
                                                                - les français de l’époque se sont tous précipité dedans comme-ci on les libérait d’un joug insupportable que leur imposaient les marchés, les jardins potagers, les petits commerces de « proximités ».
                                                                - le but initial de ces hangars de la mort n’est pas de nourrir les gens mais de faire un maximum de profit en tuant le petit commerce partout,
                                                                - les ascenseurs de promotion interne ne sont que des carottes servant de leurre, le recrutement se fait toujours parmi des candidats extérieurs parce qu’ils peuvent plus facilement « gérer » les employés ce qui ne serait pas aussi facile avec des internes qui auraient tout naturellement des relations amicales avec leurs nouveaux « subordonnés »...d’où le recrutement de gens totalement inconnus des équipes.
                                                                - ces hangars vendent exclusivement des produits de piètre qualité et les prix plus ou moins attractifs sont possibles parce que le principe commercial interne consiste à écraser les marges des sous-traitants producteurs qui, eux, peinent de plus en plus à survivre,
                                                                - les emplois dans tous les hangars du marché de la mort sont s’adressent uniquement aux gens de petite condition, aux sans diplômes, aux sans-dents de l’Hollandouillie,
                                                                - Michel Edouard est un simple héritier d’un père qui ne fut lui-même jamais inventeur de ces centres de la mort, mais simple imitateur d’un modèle américain d’aliénation consentie. Le fils héritier n’est qu’un communicant nominal dont les journées consistent à superviser le protocole « Leclerc », basé sur le système des franchises. I n’est qu’un VRP de la mise à mort lente globale des peuples abêtis, il gère le profit en faisant de la comm’ et du lobbying de chaque ministre en charge du commerce intérieur.

                                                                M.E Leclerc n’est pas un créateur d’entreprise mais un repreneur de système de gestion/profit dont l’activité consiste à vendre de la merde à tous les rayons et à détruire partout le véritable métier de l’alimentation, les traditions culinaires, la relation personnalisée clients/commerçants.Il n’y a de client nulle part, ni chez Leclerc, ni dans les multinationales, il n’y a que des consommateurs aliénés qui acceptent d’entretenir de promouvoir le fétichisme de la marchandisation généralisée y compris leur propre réification.

                                                                Les véritables responsables de cette aliénation totale sont bien ces... con-sommateurs. Tant qu’il y aura des gens pour pousser un caddy comme des zombies errant dans les rayons de ces hangars désolants, les Leclerc, Auchan, Mammouth, Casino, Carrefour continueront leur dévastation du pays et de la santé de ces pousse-caddys. Et comme la France et le reste de cette Europe en loque (amer-loque !), continue de faire entrer des milliers de sans-dent, sans papier, sans diplôme, sans connaissance de l’histoire des pays « accueillant », sans autre objectif que celui de vivre « à l’occidental »... ces gigantesques hangars de l’esclavage consenti ont de beaux jours devant eux.


                                                                • izarn izarn 27 novembre 2016 15:17

                                                                  @Djam
                                                                  C’est que disait Poujade et Le Pen dans les années 50...
                                                                  Ce n’est pas inexact...


                                                                • izarn izarn 27 novembre 2016 15:14

                                                                  Je ne commenterais pas plus.
                                                                  Déja que je ne vais plus au Leclerc, ayant constaté, qu’ils n’étaient pas moins cher qu’ailleurs. Et de plus le comportement bizarre des employés.
                                                                  Donc je n’irais encore moins, sauf obligation locale et épisodique.
                                                                  Je conseille Intermarché.


                                                                  • libreavis 20 novembre 2017 20:48

                                                                    Que ce soit Leclerc ou un autre c’est pareil 

                                                                    C’est le même système on terrorise on exploite on fait tourner le personnel 
                                                                    aucun avenir la dedans et aucune compétence à retirer
                                                                    D’ailleurs ceux qui recrutent vont en général écarter les candidatures présentant un peu trop 
                                                                    de culture commerciale et juridique
                                                                    Apprenez un vrai métier c’est mieux .

                                                                    • Vinssyl 29 octobre 2018 17:54

                                                                      Bonjour Je sais que se sujet et un peut vieux mais j’aurai une question qui me trotte depuis un moment et qui pour moi n’est pas logique, ma femme travaille dans un Leclerc et quand comme cette semaine il y a un jour férier, on lui fait faire sais 35h sur sais 4 autres jours .... mon raisonnement et que un jour ferier et ouvrée donc 7h et il lui resterai plus que 28h a faire en 4 jours ? Si je me trompe j’aimerai bien avoir une explication ... car moi là où je bosse cela se passe bien comme sa ...


                                                                      • Cyrus (TRoll de DRame) XV 29 octobre 2018 18:01

                                                                        @Vinssyl

                                                                        Meme chose que quand un férié tombe sur le dimanche , on ne le ratrappe pas en rtt .
                                                                        Ton patron est simplement un peut plus sympa que la moyenne .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès