• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Cinq chantiers de la RDC : Tous ensemble

Cinq chantiers de la RDC : Tous ensemble

Deux questions fondamentales se posent à propos des cinq chantiers en République Démocratique du Congo : pour quelles raisons les citoyens de la RDC devraient-ils y participer malgré l’exclusion d’une partie de la population vivant a l’étranger. Qu’est-ce qui a pu changer depuis les élections de 2006 et qui devrait décider pour les congolais a y participer.

Ces derniers jours, certains médias congolais de la Diaspora ont déformé des informations concernant la bonne gouvernance en République Démocratique du Congo ; accusant le gouvernement actuel, dirige de main de maître par son excellence Adolphe Muzito, d’être à la base du déclin de notre pays. Il s’agit là d’une pure invention motivée par des arrière-pensées. Il suffit de regarder attentivement le rapport sur les réalisations des cinq chantiers du Président de la République.

Depuis le lancement du processus de démocratisation le 24 avril 1990, l’accompagnement de l’Église dans la conscientisation des dirigeants et autres acteurs politiques sur la gestion de l’appareil de l’État est présent. Aux yeux du peuple notamment, cet engagement a constitué un soutien fort dans sa détermination d’aboutir pacifiquement au changement par le choix de ses dirigeants et le contrôle de ses nombreuses richesses à travers un régime politique où la souveraineté est exercée par le peuple.

Le vent de renouvellement des dirigeants politiques en Afrique au Sud du Sahara, qui a commencé depuis le milieu de l’année 2009, va se poursuivre en 2010. Celui-ci laisse entrevoir la conversion massive des différents postulants à la religion de la notion ; aux contours davantage métaphoriques que scientifiques de "bonne gouvernance".Les choses ne sont pas toujours comme on les perçoit, les premiers seront peut-être les derniers. Répondons aux 2 questions précédentes en essayant de regarder les choses autrement.

Pour quelles raisons les Congolais devraient-ils participer aux développements des cinq chantiers lancés par le Chef de l’État le Rais Joseph Kabila Kabange. ? Les raisons de participer sont autant plus compréhensible que cela saute aux yeux : c’est du nouveau depuis que le Congo existe. Notre pays vient de changer d’identité. De ma jeunesse, j’ai eu la chance de sillonner quelques unes des coins et recoins de la R.D.C. et je peux bien vous dire que le régime précèdent bien que les éléphants soient encore la, il n’a pas pu réaliser ce qu’ils sont entrain de faire avec le petit frere JKK. A tous les éléphants je dirai merci pour votre changement de mentalités. Mdr…La définition officielle de la bonne gouvernance s’avère très éloignée de la réalité dans bon nombre de nations.

Il faut s’attacher en particulier aux principaux aspects de la bonne gouvernance, à savoir :

L’obligation de rendre compte : les administrations publiques sont capables et désireuses de montrer en quoi leur action et leurs décisions sont conformes à des objectifs précis et convenus.

La transparence : l’action, les décisions et la prise de décision des administrations publiques sont, dans une certaine mesure, ouvertes à l’examen des autres secteurs de l’administration, du Parlement, de la société civile et parfois d’institutions et d’autorités extérieures.

L’efficience et efficacité : les administrations publiques s’attachent à une production de qualité, notamment dans les services rendus aux citoyens, et veillent à ce que leurs prestations répondent à l’intention des responsables de l’action publique.

La réceptivité : les autorités publiques ont les moyens et la flexibilité voulus pour répondre rapidement à l’évolution de la société, tiennent compte des attentes de la société civile lorsqu’elles définissent l’intérêt général et elles sont prêtes faire l’examen critique du rôle de l’Etat.

La prospective : les autorités publiques sont en mesure d’anticiper les problèmes qui se poseront à partir des données disponibles et des tendances observées, ainsi que d’élaborer des politiques qui tiennent compte de l’évolution des coûts et des changements prévisibles (démographiques, économiques, environnementaux, par exemple).

La primauté du droit : les autorités publiques font appliquer les lois, la réglementation et les codes en toute égalité et en toute transparence.

Il faut cependant ouvrir les yeux et valider les valeurs de la nation congolaise. Nous ne sommes pas la pour copier les pays étrangers mais plutôt mener notre pays a la rénovation. En mon humble avis, il se passe quelque chose. Nous sommes en 2009 et nous devons voir les choses telles qu’elles sont. Tous ensemble pour la reconstruction et nous irons de l’avant. Nous ne pourrions atteindre la victoire que si nous sommes réunis. Tous les congolais doivent participer au cœur du débat politique. Il faut dire les choses aussi simplement possible : notre pays commence a changer son image. Dénonçons ce qui ne marche pas et dans cet esprit nous bâtirons notre gratte ciel.Ce sont ces messages contradictoires qui désorientent la population et l’empêchent, par exemple, de revendiquer énergiquement ses droits toute matière confondue.

Nous devons encourager la bonne gouvernance : les abus des droits de l’homme, la corruption et l’insécurité légale entrave le développement de la paix et de la prospérité dans beaucoup de pays en développement. Seule la bonne gouvernance peut assurer une juste allocation des fonds en vue d’améliorations durables. Qui se reconnaît fils du pays devra penser, chacun a sa façon, d’y participer. Demandons au gouvernement d’apporter des réponses aux vrais problèmes de la République Démocratique du Congo.La RDC gagnerait beaucoup si elle s’inscrivait dans la même logique en impliquant toutes les institutions nationales pour s’approprier cette démarche. On s’engagerait ainsi dans la voie de la transparence et de la bonne gouvernance.

Rangot Tsasa


Moyenne des avis sur cet article :  1.8/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • fourreau 7 septembre 2009 00:46

    A la rédaction d’AGORAvox ;
    Avez-vous des correcteurs comme dans toute bonne rédaction ?
    Si la réponse est négative, faites en sorte d’en avoir une, voire sous-traiter la correction.
    Tout qui est écrit n’est pas forcément article à publier !
    Ce truc est franchement indigeste dans la forme et le fond !


    • Rangot Rangot 7 septembre 2009 08:14


      Fourreau : C’est bien de dire cela mais le mieux serait de signaler ce que vous trouvez comme erreur. Le fond et la forme ? C’est peut etre pas votre probleme.


    • Rangot Rangot 7 septembre 2009 09:00


      Je signale a tous les lecteurs que toutes vos remarques sont les bienvenues. Seulement, elles doivent etre précises.


      • apache 27 septembre 2009 09:19

        salut,

        pour rentrer dans le gouvernement congolais il faut laisser son cerveau a l entrée et ne garder que sa cupidité et sa soif de richesses mal acquises.
        peut être parce que il faut bien que les ministres, sénateurs, députés et autres se mettent au niveau de joseph kabila qui n a pas fait d etudes .

        revenons a votre article, je vais vous reprendre point par point bien qu il soit très difficile de vous suivre ; bon nombre de choses que vous écrivez sont impossible a sonder , exemple ;

        La définition officielle de la bonne gouvernance s’avère très éloignée de la réalité dans bon nombre de nations. ????

        je vous laisse m expliquer le rapport avec le gouvernement et en particulier avec ceux que vous appelez les éléphants et tiens en parlant d éléphants ils sont entrain de disparaitre grâce a la paix que votre rais prétend avoir apporter depuis 2006 lors des élections.

         1. L’obligation de rendre compte ; on a vu le cas de l onatra , la snel, la miba etc... même la gecamine est en mauvaise posture avec un tel bilan une vrai tolérance zero serait de destituer kabila , dissoudre le parlement et la constitution . la ministre du porte feuille dit avoir donnée des instructions qui n ont pas été respectés par les entreprises publiques, vraiment c est pitoyable comme défense quand on connait le caractère léonin des contrats signés et votés par le gouvernement congolais, l exemple de la MIBA en est la parfaite illustration ;

        l Etat comme a son habitude va mendier un prêt auprès des bailleurs de fonds mais chose stupéfiante ces derniers auraient tous refusés et comme par hasard Dan gertler un homme d affaire israélien passe dans coin et propose a la MIBA un prêt de 15 millions USD via sa société emaxon , vous vous rendez compte une somme dérisoire pour une société qui a longtemps supportée toute une ville sur ses épaules et la sans appel d offre le gouvernement prononce sa mise a mort .
        rappelons que la raison du refus des banques d accorder un prêt était qu elles estimaient que la MIBA ne pourrait jamais rembourser .
        et l État congolais voudrait peut être nous faire croire que c est ces 15 millions qui allaient sauver la MIBA ou encore qu une somme avoisinante même plus élevée aurait été impossible a rembourser , c est nous prendre pour des idiots .
        non non en vérité dan gertler était un proche de kabila d ailleurs sur youtube quand vous tapez kabila il est le premier a apparaitre sur les images du mariage de votre rais .
        le plus révoltant dans ce contrat c est que une close stipule que 88 pour cent de la production doit etre vendu a emaxon et a aucune société . résultat le prix du diamant congolais est 40 pour cent plus bas que a la bourse du diamant car son prix est fixé par MR gertler car étant seul ayant droit d achat si il n achète pas la MIBA ne peut vendre 88 pour cent de sa production c est qui est une véritable prise d otage que a approuvé votre rais corrompu mais je n ai pas vu le compte qu il a rendu a la nation .

        2.La transparence ; la vrai transparence serait de nous consulter avant de signer des contrats léonins en divulguant les termes de ces contrats tout d abord et en faisant des appels d offres . ensuite pour ce qui se dit sous la table avec le rwanda a huit clos ; on accorde des amnisties a nkunda et des prérogatives qu il refuse . on fait entrer des troupes rwandaises sans en informer le parlement ni personne d ailleurs en nous mentant dans un premier temps qu il s agit de quelques officiers pour l observation et le renseignement . peut être kabila pensait que ces plus de 6000 soldats étaient aussi transparents.

        3.L’efficience et efficacité ; tellement efficace que le rapport Doing Business 2010 classe la RDC 182ème sur une liste de 183 pays les plus importants réformateurs de la planète en termes de climat des affaires. le rapport dit que ailleurs en Afrique il faut 7 jours pour remplir les conditions d ouverture d une entreprise, au congo il faut 155 jours si toute fois l État ne vous coupe pas l herbe sous le pied .

        4. La réceptivité ; la première chose que le gouvernement a fait après les élections était d augmenter le salaire de ses membres comme si la était la premiere préocupation du peuple qui les avaient soi-disant elus. malgré cela ils ont encore le culot de détourner l argent publique.

        5.La prospective ; anticiper les problèmes vous dites ??
        c est donc pour ca que après le brassage et le mixage des troupes dites rebelles du congo avec les FARDC et leur effets néfastes .en ce début d année kabila a parlé d intégration accélérée des groupes armées dont le CNDP vraisemblablement il n avait pas anticipé ce qui se passe a beni, butembo etc... les mêmes causes produisent les mêmes effets.

        c est donc ces données qui font que a chaque projet de vos 5 chantiers on passe deux ans dans des études de faisabilités et malgré cela cet esprit d anticipation fait que certaines routes construites il y a peine 1 an tombent déjà en ruine .

        enfin c est cette anticipation qui demande a faire intervenir des avenants dans les contrats chinois car on avait mal évalué la valeur des concessions minieres attribués a la baguette , le probleme est que l on ne peut plus revenir en arrière et faire des appels d offres, stimuler la concurrence et faire flamber le prix des carrées miniers . l État est maintenant condamné a traiter avec les mêmes sans grande capacité de pression pour arriver au fameux principe de WIN WIN . c est ce qui rend la rentrée parlementaire si houleuse on verra bien si muzitto a une main de fer ou d argile .

        6. La primauté du droit ; la dessus n en parlons même pas citons juste des noms ; golden misabiko, ilunga numbi, pasteur kutino , pasteur albert lukusa, aimé kabila, etienne kabila, la chaine congo web, la radio france internationale (rfi), ....... la liste est très longue . on revendique un État de droit en faisant la chasse aux droits de l homme et a la liberté d expression . avez vous une explication a donner sur le cas de Jeannette Abidje Ngaba cette jeune femme que kabila aurait violé et engrossé ? plutôt que de faire des tests ADN pour déterminer la paternité de votre rais on la jette pendant des mois en détention avec sa fillette pour offense a chef d État même Albert de Monaco n a pas osé faut dire qu un viol c est diffèrent de... enfin bref .

        conclusion ; vous dites qu il faut dénoncer ce qui marche pas il faut plutôt d abord trouver ce qui marche comme la corruption et le génocide car étant 182eme sur 183 pays on peut encore faire pire je crois ; même en bas de l échelle on peut creuser dans le sol pour tomber plus bas, oui le Congo est entrain de creuser sa propre tombe a laisser ce gouvernement perdurer . et enfin pour finir vous dites ; Qui se reconnaît fils du pays devra penser, chacun a sa façon, d’y participer. je crois plutôt qu il faille chercher qui est fils du pays au sommet de l État voir mieux qui est fils de son père je penses que vous m avez saisi merci.


        • Rangot Rangot 6 octobre 2009 18:28


          Je n’ai fais que énumérer les principaux aspects de la bonne gouvernance dans le but d’interpeler toutes les couches du gouvernement. En lisant cela, vous comprenez que nous sommes au temps de la contribution. En ce qui me concerne, je pense avoir reveillé les esprits de certaines personnes. Si vous pensez que tout va mal, faites lire ce texte a tout vos amis et laissez les partager leurs idées avec nous. Il y a bien sure des choses qui ne vont pas mais si vous pensez autrement, c’est bien car j’ai bien dis que nous devons dénoncer tout ce qui ne va pas. Moi j’aime les gens qui parlent au nom de l’opposition mais qui sont en action. Par contre, vous avez aussi le droit d’interpeler le gouvernement comme tout le monde a travers le net ou d’autres moyens de communication. Et aussi, quand vous parlez des rapports entre le gouvernement et les éléphants, je pense que le terme vous fait peur. ELEPHAT : UN TERME QU’UN UTILISE POUR DESIGNER LES VIEUX LOUPS DU GOUVERNEMENT. Ce sont des personnes que je félicite car ils sont la et enfin on commence a construire des routes, les écoles, ainsi desuite....Je ne suis pas politicien mais plutot un Rédacteur indépendant et je pense que chacun a le droit de s’exprimer comme il peut. J’ai aussi écris un article su la pauvreté au Congo. Lisez et partagez avec moi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires