Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Commentaire adressé au journal l’Humanité suite à un texte de Jean (...)

Commentaire adressé au journal l’Humanité suite à un texte de Jean Rouaud

Dans l’Humanité du 16 février 2016, journal fondé par Jean Jaurès, on ne peut qu’être consterné devant la conclusion de la chronique de Jean Rouaud p. 15 : « Alors clarifions : le souverainisme est le cache-sexe du nationalisme. Il n’y a pas de souverainisme de gauche. Tout souverainiste est de droite ».

Ainsi en suivant sa logique, Jean Jaurès était de droite, quand celui-ci écrivait le 15 janvier 1888 : « Ils [Les enfants] seront citoyens et ils doivent savoir ce qu’est une démocratie libre, quels droits leur confère, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation » [1], ou encore lorsqu’il déclarait dans son discours du 21 novembre 1893 à la Chambre des députés : « Oui, par le suffrage universel, par la souveraineté nationale, qui trouve son expression définitive et logique dans la République, vous avez fait de tous les citoyens, y compris les salariés, une assemblée de rois. C’est d’eux, c’est de leur volonté souveraine qu’émanent les lois et le gouvernement ; ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres ; mais, au moment même où le salarié est souverain dans l’ordre politique, il est dans l’ordre économique réduit à une sorte de servage » [2].

Jean Rouaud semble chercher ses réponses dans l’étymologie, il serait souhaitable qu’il le fasse également dans les livres d’Histoire. Il serait temps de savoir qu’en 1789, « peuple et nation étaient des termes équivalents, juste avant que de subtiles juristes adversaires de la démocratie, n’invente une distinction entre peuple et nation » [3].

Le souverainisme de gauche, c’est celui de la souveraineté populaire encore appelée démocratie.

Et la plus grande des forfaitures de Tsipras est d’avoir balayé la conclusion de son discours du 27 juin 2015 : « Pour nous, pour les générations suivantes, pour l’histoire des Grecs. Pour la souveraineté et la dignité de notre peuple » [4].

J.G., Nonidi 29 Pluviôse an CCXXIV

--------------------------------------------------------------------

LIRE AUSSI...

- Qui a peur de la souveraineté ?
- « L’internationalisme, c’est d’abord de faire la révolution chez soi »

---------------------------------------------------------------------

Nous suivre sur : Facebook | Twitter | Google +

 

[1] Jean Jaurès, « Faire lire les écoliers », La Dépêche de Toulouse, 15 janvier 1888.

[2] Jean Jaurès, Discours du 21 novembre 1893, Chambre des députés.

[3] Florence Gauthier, « Quatorze Juillet : l’histoire parle au présent ! », Le Canard républicain, 14 juillet 2015.

[4] Alexis Tsipras, Allocution télévisuelle, Athènes, 27 juin 2015.


Moyenne des avis sur cet article :  4.13/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Martha 18 février 14:22


     L’Humanité n’est que feuilles mortes poussées par le vent...

    En 2013 les journalistes en parlaient encore : 4.000.000 d’Euros de dettes annulées par l’état, cela posait question, maintenant qui en parlera ? C’est passé dans la norme.

     Il faut y lire la manière dont ont été suivies les guerres de l’empire : de Libye, de Syrie et d’Ukraine. C’est édifiant !


    • Raymundo007 Raymundo007 19 février 04:17


      Bien vu Martha. Ben , oui, c’est vrai ; c’est faire beaucoup d’honneur à l’humanité qui ne représente plus rien que de lui envoyer un commentaire. Ce titre ne représente rien. C’est le journal le plus subventionné de tous par le gouvernement. C’est la voix de son maître. Inutile de perdre son temps à envoyer des critiques.

      preuve à l’appui, ici :
      http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2014/05/06/aides-a-la-presse-qui-touche-le-plus_4411883_4355770.html#partie2


    • Connolly 19 février 09:55

      @Raymundo007
      Preuve à l’appui dites-vous ! Non mais c’est à mourir de rire ! Comment peut-on à ce point prendre les gens pour des imbéciles ! Car que peut-on lire sur la source mise en lien : que le journal le plus subventionné est le Figaro (la voix de son maître ?) et que l’humanité se situe en ... 10e position !

      Heureusement pour vous que le ridicule ne tue pas !

    • frugeky 18 février 17:10

      Lordon va bientôt se faire traiter de nationaliste de droite, puis de conspirationniste, puis, tout naturellement, d’antisémite.
      Bienvenus au club.


      • diogène diogène 18 février 17:19

        Il aurait été intéressant de connaitre la teneur et la démonstration de l’article en question


        • diogène diogène 18 février 17:31

          @diogène

          Jean Rouaud est un romancier ’régional et drôle" pas particulièrement versé dans l’analyse politique.

          Le journal dans lequel il écrit a bien été créé par Jean Jaurès, mais il a aussi été  « organe central du PCF » puis « journal du PCF ».avant que la mention du lien avec le parti communiste soit supprimée en 1998.

          Aujourd’hui, les rédacteurs ne représentent plus qu’eux-mêmes et chantent la gloire de leurs derniers mécènes sénateurs ; organisateurs de voyages et éditeurs de bandes dessinées.

        • Garibaldi2 19 février 11:50

          @diogène

          Vous attendez qu’on vous nourrisse à la becquée ?

          http://www.humanite.fr/pedigree-599118


        • BA 18 février 18:17

          Bon, d’accord, mais d’un autre côté, le Parti Communiste est passé de 26 % des suffrages exprimés en 1946 à 1,55 % en 2015.


          Je dis bien : 1,55 %.


          Elections régionales du 6 décembre 2015 :


          Le ministère de l’Intérieur a donné les chiffres des résultats :


          Front National : 6 018 672 voix, soit 27,73 %


          Union de la Droite : 5 785 073 voix, soit 26,65 %


          Union de la Gauche : 5 019 723 voix, soit 23,12 %


          Europe Ecologie Les Verts : 832 468 voix, soit 3,83 %


          Debout la France : 827 262 voix, soit 3,81 %


          Liste d’union Europe Ecologie Les Verts + Gauche : 607 748 voix, soit 2,80 %


          Front de Gauche : 541 409 voix, soit 2,49 %


          Divers Gauche : 401 517 voix, soit 1,85 %


          Parti Communiste : 337 390 voix, soit 1,55 %


          Extrême Gauche : 334 140 voix, soit 1,54 %


          http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/FE.html


          • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 19 février 02:25

            Merci pour ce rappel historique fort bienvenu.
             
            Mais il reste encore une possibilité que Jean Rouaud ait raison : si les notions de gauche et de droite ne veulent plus rien dire, si tant est qu’elles aient jamais dit quelque chose de valable, cad, quelque chose qui aille au-delà de la simple opposition de deux camps. Un peu le genre de choses que des psychologues peuvent faire avec des enfants : leur donner des couleurs différentes (bleu et rouge smiley) et les observer en train de se contruire une identité de groupes opposés.
            Il n’est que d’observer les Républicains et les Démocrates depuis la France pour voir qu’il s’agit d’une vaine opposition.
             
            La démocratie ce n’est pas le pouvoir de changer de représentants et de gouvernants ... interchangeables. 
             
            Il y a une immense part d’illusion à croire comme Jaurès que " vous avez fait de tous les citoyens, y compris les salariés, une assemblée de rois. C’est d’eux, c’est de leur volonté souveraine qu’émanent les lois et le gouvernement ; ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres "
             
            Il se pourrait que l’essentiel soit ailleurs et que tout cela soit du cirque, avec l’Huma en clown au nez rouge...


            • Nicole Cheverney Nicole CHEVERNEY 19 février 13:10

              @Luc-Laurent Salvador

              L’illusion principale de Jaurès a été de croire qu’il avait les moyens par ses interventions à la tribune, d’arrêter les préparatifs de guerre 1914/1918. C’était un grand homme, malheureusement entouré de traîtres et surtout d’adversaires haineux et de sinistres personnages résolus à le faire taire.

              Jean Jaurès restera toujours dans la mémoire collective, comme le véritable représentant de la gauche sociale, bref, un vrai socialiste.

              Justement, il faut revenir à ce que disait Jaurès, et essayer, malgré le siècle qui nous sépare de ses discours et de son action, et de sa mort, malgré l’époque très perturbée que nous vivons, de retrouver dans ses discours tribunitiens ce fil d’union conducteur du peuple à la nation. Tout peut unir le peuple à la Nation, il suffira d’élaguer le tronc commun de la démocratie et de scier les branches pourries qui nous font croire le contraire.

              Je ne sais qui disait que la Patrie, la nation, c’était tout ce qu’il restait aux hommes, lorsqu’ils n’avaient plus rien.

              Je pense, que bien au contraire, la Nation, à travers la vision libératrice de Jaurès est un bien précieux, qu’il faut reconsidérer à travers une vision saine et pacifique. A travers une vision de partage et de renaissance de l’Homme parmi les femmes et les hommes de bonne volonté, en opposition directe à tous les prêcheurs de destruction et de dévoiement.


            • lala rhetorique lala rhetorique 19 février 10:24

              Ah le journal l’Humanité, distribué le dimanche par des gens simples, ouvriers, qui y croyaient fermement. Maintenant devenu un torche-cul comme les autres, avec en prime des prétentions dignes d’un bobos de Paris 7e.... Avec des œillères grandissantes, comme tous ces journaleux qui vivent en dehors de la vraie vie ! L’Humanité qui comme les communistes actuels, ont totalement abandonné les ouvriers. Et ce qui m’étonne c’est que ces gens s’étonnent que les ouvriers se tournent maintenant vers le FN... Fallait pas laisser la place hein ! fallait pas mépriser les gens qui triment dur, qui suent, pour n’avoir qu’un salaire qu’ils espèrent à juste titre suffisant pour faire vivre normalement leur famille et ne jalousent même pas les riches, espérant être millionnaires le temps d’un loto !


              • Garibaldi2 19 février 11:53

                @lala rhetorique

                Merci de nous démontrer, preuves à l’appui, que ’’les communistes actuels ont totalement abandonné les ouvriers’’. Merci d’avance.


              • Hervé Hum Hervé Hum 19 février 18:17

                Il est facile de faire dire ce que l’on veut aux morts, surtout quand celui ci parlait d’une autre époque.

                Pas sûr du tout que le grand Jaurès serait d’accord avec vous.

                Ainsi, il n’est pas certain que vous l’interprétez bien. Jaurès parle surtout de la souveraineté des citoyens sur la décision politique, celle qui s’impose autant au simple citoyen qu’au propriétaire économique.

                D’ailleurs, que pouvait donc dire d’autre Jaurès avec cette phrase

                ils révoquent, ils changent leurs mandataires, les législateurs et les ministres ; mais, au moment même où le salarié est souverain dans l’ordre politique, il est dans l’ordre économique réduit à une sorte de servage

                Le fait que le citoyen n’a acquis que le droit de parler, gesticuler, mais pas celui de décider vraiment sur la chose qui décide de tout, soit, l’ordre économique. Or, si le salarié ne peut décider de l’ordre économique, alors, sa souveraineté est un leurre, celle qu’on résume par « cause toujours ».

                Mais encore une fois, Jaurès a vécu dans une époque différente où il pensait que le cadre national seul pouvait être plus fort que les forces du capital, qu’il voyait attiser la haine entre les salariés des différents pays pour les faire se massacrer entre eux et, face à cette menace qui devait aboutir à la 1ère et 2ème guerre mondiale, considérait que seul le peuple souverain pouvait l’en empêcher.

                Faut t-il vous rappeler qu’il mourut assassiné pour avoir essayé d’empêcher la guerre en appelant à l’union des travailleurs de toute l’Europe ?

                C’est vous qui ne comprenez rien au fait que le grand capital use toujours de la même tactique, diviser les salariés pour mieux les asservir.

                La mondialisation est ce qu’on en fait, si c’est celle du grand capital, elle sera celle de leur outils d’asservissement, soit, les multinationales. Si c’est celle des salariés, les outils du grand capital seront socialisés, la propriété de l’environnement économique abolit et à la place, la responsabilité prendra la relève.

                Mais en fait, cette socialisation de l’appareil productif se heure surtout à l’intérêt du travailleur occidental qui s’accommodait si bien d’un monde où il bénéficiait de son statut de salarié de pays riche et pouvait jouer les petits capitalistes dans les pays pauvres. Vous pleurez votre statut perdu, jamais vous n’avez luttez pour l’égalité salariale et la défense des droits humains, partout dans le monde. Il n’y a qu’à les voir être fier de leur propriété, de leur petite épargne qui leur donne tant l’impression d’être de vrai capitalistes.

                Maintenant, qu’est ce qu’un souverainisme de gauche selon vous ?

                Pas sûr que vous le sachiez vous même, seulement à regretter votre position dominante relativement aux autres salariés de pays pauvres. De parfait petit bourgeois, voilà ce que vous êtes.



                • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 20 février 00:22

                  Si le PC actuel en France voulait bien se saborder, il laisserait en déshérence un nom qui a une histoire et un sens... et qui pourrait être récupéré par quelque chose qui mériterait de le porter.


                  Pierre JC Allard

                   

                  • Shawford Shawford 20 février 04:49

                    A CELLES ET CEUX QUI SE SAVENT D’ORES ET DÉJÀ VEGEMITE

                    Même le plus petit smiley échangé avec vos pairs serait superflu voir improductif en l’état.

                    Par contre vous pouvez, on peut se dire et être sûr(e)s qu’on est Up&Up et que Chris chante bel et bien pour nous et avec nous smiley


                    • BA 20 février 11:32

                      Elections régionales du 6 décembre 2015 :

                      Le ministère de l’Intérieur a donné les chiffres des résultats :

                      Front National : 6 018 672 voix, soit 27,73 %

                      Union de la Droite : 5 785 073 voix, soit 26,65 %

                      Union de la Gauche : 5 019 723 voix, soit 23,12 %

                      Europe Ecologie Les Verts : 832 468 voix, soit 3,83 %

                      Debout la France : 827 262 voix, soit 3,81 %

                      Liste d’union Europe Ecologie Les Verts + Gauche : 607 748 voix, soit 2,80 %

                      Front de Gauche : 541 409 voix, soit 2,49 %

                      Divers Gauche : 401 517 voix, soit 1,85 %

                      Parti Communiste : 337 390 voix, soit 1,55 %

                      Extrême Gauche : 334 140 voix, soit 1,54 %

                      http://elections.interieur.gouv.fr/regionales-2015/FE.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès