Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Créer des boucs émissaires pour péréniser le système !

Créer des boucs émissaires pour péréniser le système !

En désignant régulièrement à la vindicte populaire des boucs émissaires, les hommes politiques et les médias font appel à l’un des plus puissants mécanismes des sociétés primitives. Accusée à tort d’être responsable d’un problème réel ou supposé réel, la victime désignée, le bouc émissaire, endosse symboliquement la « faute » et permet à la société, et aux hommes politiques, d’éviter de poser les bonnes questions, de rechercher les vraies responsabilités. Le bouc émissaire joue involontairement son rôle de victime expiatoire. Et cela marche d’autant mieux qu’il était déjà perçu négativement et stigmatisé. Cette façon de procéder est l’une des expressions les plus fréquentes du populisme.

A multiplier ainsi les boucs émissaires, les hommes politiques créent des clivages et des tensions au sein de la société, détruisent peu à peu la solidarité et favorisent le corporatisme et l’individualisme. Quelques exemples de boucs émissaires :

Les immigrés, en situation irrégulière, qui viennent « prendre le travail des français », mais qui sont appréciés par les entreprises parce que constituant une main d’œuvre bon marché. On leur préfère l’immigration choisie. Pourquoi augmenter les salaires des professions en pénurie de main d’œuvre quand on peut en faire venir de l’étranger ? C’est ce thème qui avait permis à Nicolas Sarkozy de vider le Front National de ses électeurs.

Les mauvais pauvres, les perpétuels assistés sociaux, « ceux – qui – n’ont – qu’à – se – lever – tôt – pour – travailler – s’ils – veulent – s’en – sortir », les « parasites » et les « profiteurs du système », ceux pour qui les « honnêtes contribuables » paient des impôts. Pendant ce temps-là, on ne s’intéresse pas aux vrais profiteurs, ceux qui s’enrichissent sur le dos de tous les autres.

Les 35 heures, l’obstacle à abattre, le symbole de la France paresseuse, la cause de tous les maux, notamment de la faible compétitivité des entreprises et de la baisse du pouvoir d’achat. Revenir sur un acquis social important masque la volonté de réduire toujours plus le coût du travail avec son corolaire, l’augmentation de la précarité.

La BCE, Banque Centrale Européenne, accusée de freiner la croissance à cause de sa politique monétaire et de la priorité donnée à la lutte contre l’inflation.

Les fonctionnaires, trop nombreux, « qui-ne-travaillent-pas-assez », qui pèsent lourd sur la feuille d’impôts des « français-qui-se-lèvent-tôt ».

Les homosexuels à l’origine de la perte de moralité dans la société.

Les agro-combustibles rendus coupables de l’augmentation des prix des denrées alimentaires de base, évitant ainsi aux pays riches de remettre en question leur politique agricole.

Le modèle social « à la française » trop généreux avec des salariés peu mobiles et paresseux.

Les soixante-huitards. Mai 68 est rendu responsable du communautarisme, du délitement de la famille et des mœurs, de la faillite du système scolaire. Mais ne serait-ce pas plutôt l’économie de marché et le capital qui détruisent les valeurs dont la droite se fait pourtant le défenseur.

La Chine, accusée par les pays riches d’avoir une monnaie sous-évaluée, de concurrence déloyale, de tirer les prix vers le bas. Mais ceux-ci oublient de parler des avantages qu’ils retirent des importations chinoises et du développement des filiales qui y sont implantées.

Et l’on pourrait en citer beaucoup d’autres : la racaille des banlieues, l’euro, l’Union européenne, l’OPEP, les laïcards, les enseignants, les journalistes, les patrons voyous, les récidivistes…

Cette manipulation politique est construite autour du même principe : « Ce n’est pas de la faute de notre politique si tout va mal, c’est à cause de tel groupe de profiteurs, dont il faut réduire les avantages. » C’est une politique de « diviser pour mieux régner », alors que l’on devrait tous se serrer les coudes, être plus unis, plus solidaires.

Article original de Pierre TOUREV

A lire également : LES FRANÇAIS, DES ENFANTS GATES ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

87 réactions à cet article


  • Henri Francillon Henri Francillon 29 octobre 2012 11:27

    Vous oubliez bien évidemment les « Français de souche », ou « Blancs », qui sont désignés à la vindicte populaire sous les termes « non-existants », « racistes », « nauséabonds », ainsi que la culture et l’histoire de France.
    Mais bien entendu puisque c’est « votre camp » (car vous divisez pour mieux régner) qui stigmatise ces gens et sujets en pratiquant l’amalgame, cette attitude est juste puisque vous êtes par définition le camp du bien.
    Plus je vous lis plus je vous trouve dictatorial, voulant interdire de débat certains sujets qui pourtant préoccupent le peuple, en vous refusant à remettre en question votre idéologie manifestement néfaste et refusée par la majorité du peuple, ainsi qu’à tel point endoctriné par ce que vous pensez être de la bienpensance, mais qui n’est que nonpensance puisqu’elle dénie le droit de penser en l’affublant des qualificatifs qui pourtant caractérisent les systèmes que depuis toujours elle défend, que vous en êtes réduit à l’état de robot récitant constamment la doctrine qui vous paralyse le cerveau et, fort malheureusement, vous souhaitez que tous nous souffrions de la même paralysie intellectuelle.
    Vous pouvez maintenant me traiter de tous ces qualificatifs qui vous définissent parfaitement, et vous réjouir de la mainmise absolue des « vôtres » (ceux dont vous êtes l’idiot utile) sur les médias, l’éducation nationale et le Gouvernement.
    Cela n’empêchera pas les esprits de s’éveiller ni le boomerang de vous revenir bientôt en pleine figure.


    • fred74 fred74 29 octobre 2012 11:41

      Pour L’auteur,

      Allons soyons bon joueur, vous l’avez fait exprès avec de bon gros sabots. Je doute fort que vous soyez lu de façon récurrente.
      Cela viendrai de Maurice sans doute aurait-il plus de moinssure. Il ne faut jamais ...n’est il pas vrais ! Je vous plains vraiment de voir les choses sous cet angle.
       Henri Francillon
      Comme ce monsieur le souligne si justement ci dessus, notre société ne respecte plus rien.
      Cela me rappel le film Gang of New York les natifs contre les autres.
      Quelle tristesse !


      • non667 29 octobre 2012 17:59

        à sampiero
        les pauvres gens qui se battent 
         désespérément et sans résultat d’ailleurs pour survivre face aux rapaces, aux requins, 
         !!


        Sans résultat car ils sont soutenus, les rapaces les requins, par des tas de pauvres d’esprit qui s’imaginent en faire partie parce qu’ils ont la villa, la télé et le lave vaissaillle.

        qui se battent en votant umpsmodemeelv +fdg !!!!!! smiley smiley smiley smiley

      • OlivierP 29 octobre 2012 12:59

        Et vous oubliez aussi les riches, les entrepreneurs, les multinationales, ...


        • Romain Desbois 30 octobre 2012 21:48

          Bah moi je n’ai pas compris l’article de Robert ainsi.

          Il ne s’agit pas de plaindre les boucs émissaires mais de remarquer qu’en général on a tendance à reporter sa propre responsabilité sur un autre.

          Car la société c’est nous tous et chacun participe à sa conception. soit en laissant faire soit en étant complice actif.

          Les choses ne se créent pas de façon spontanée ; certains même accuse un dieu.

          Et dieu comme book émissaire, c’est bien le diable si ce n’est pas rôle d’évent Gill smiley


        • tf1Goupie 29 octobre 2012 14:06

          Et le peuple français qui prend comme bouc émissaire les politiques, histoire de refuser ses responsabilités.

          Discours hypocrite de Robert-Gil, un spécialiste ; à l’écouter le seul bouc émissaire de nos problèmes est la faute à pas de chance.

          Robert-Gil qui n’aime pas être traité d’enfant gâté a peut-être vu ce documentaire hier soir, où on nous rappelle le socialisme triomphant de Mao : 50 millions de morts, l’équivalent des dégâts de la 2eme guerre mondiale. La misère la vraie, pas celle qu’on nous ressasse ici à longueur de journée.

          Oui à cette époque les paysans étaient les esclaves des cadres du P.C., ceux-là qui prétendaient se battre contre la bourgeoisie. Les Mélenchon et Robert-Gil de l’époque.


          • Mwana Mikombo 29 octobre 2012 15:19

            « Créer des boucs émissaires pour péréniser le système ! »

            Pour se pérenniser, le système n’a pas tellement besoin de créer les boucs émissaires. Quelques pigeons émissaires lui suffisent.C’est plus léger et véloce et la lettre passe comme à la poste. En plus c’est gratuit avec rétrocommissions.


            • OMAR 29 octobre 2012 16:54

              Omar 33

              Bonjour Robert :« La Chine, accusée par les pays..... »

              J’adhère en gros, au contenu de votre article, sauf sur ce point....
              La Chine a introduit un nombre inimaginable d’articles et de produits de large consommation dans les pays sous-développés.

              En quantité industrielle, ces articles et produits sont vendus à des prix dérisoires, mais sont de qualité très médiocre et parfois douteuse, et contiennent des éléments toxiques, non recyclables et pathogènes.....

              De ce fait, toutes les petites entreprises locales fabriquant des produits ou articles similaires, ferment les unes après les autres, ne pouvant rivalisant avec les produits importés, générant ainsi de graves problèmes sociaux :économiques.


              • Robert GIL ROBERT GIL 29 octobre 2012 17:02

                Les donneurs d’ordres sont peu nombreux dans le monde, ce sont eux qui distribuent le travail et influent sur les logiques salariales. Les pays du sud produisent à bas prix, mais la majorité des usines qui fabriquent dans ces pays sont des usines occidentales, et 80% de leur production sont vendus sur les marchés des pays riches. La mondialisation est une chimère qui permet à certains de produire aux coûts les plus bas puis de vendre dans les pays où les gens ont les moyens d’acheter !

                Pour de plus amples explication, voir :
                http://2ccr.unblog.fr/2011/02/02/concurrence-et-mondialisation/


              • spartacus spartacus 29 octobre 2012 18:04

                Y’en a même qui ont étés au bout de leur logique.

                Les nazy et les boucs émissaire « juifs ou tziganes », ils les ont exécutés.
                Les bourgeois les paysans, les propriétaires, direction goulag !
                le communisme 100 millions de bouc émissaires exterminés ! 


                • foufouille foufouille 29 octobre 2012 18:16

                  pour les libertaryens, bien plus
                  financement d’hitler
                  colonisation a outrance
                  guerre pour mieux reconstruire (450 milliards pour tes potes en irak)
                  pillage en regle
                  pollution volontaire
                  etc


                • Constant danslayreur 29 octobre 2012 19:02

                  Il y a comme une odeur, vous ne sentez-rien vous ?

                  Je vous cite : « Ah ouais tient les nazis, sacrés boucs émissaires aussi ceux là »

                  Et ça vous fait rire smiley

                  Par contre dès qu’un contributeur fait mine d’esquisser de faire semblant de feindre de vous traiter de début d’ébauche ayant quelques vagues similitudes avec les nazis, c’est de suite la bouche en ô , l’indignation horrifiée et évidemment que ça ne vous fait pas du tout rire

                  Vous êtes bien sûr que vous ne sentez rien ?


                • Constant danslayreur 29 octobre 2012 19:06

                  ça c’est une odeur persistante ou je n’y connais rien, ça m rappelle l’enfoiré :

                  Une tache mais une tache, ché pas comment qu’y font les mecs, à moins de torcher un éléphant ou une mémé mais alors très malade...

                  Beuark 


                • Robert GIL ROBERT GIL 29 octobre 2012 19:06

                  V’la l’autre esclave qui recommence avec sa propagande des 100 millions de morts...

                  La verité historique est ci-dessous, le reste c’est du bla bla :
                  http://2ccr.unblog.fr/2012/09/30/cest-100-millions-de-morts/


                • Constant danslayreur 29 octobre 2012 19:08

                  Nan j’déconne vous avez raison de les défendre, les nazis en fait c’est des fontaines de vie smiley
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Lebensborn


                • tf1Goupie 29 octobre 2012 20:47

                  Pour les 50 millions de morts du Maoisme, c’est passé hier soir à la télé ; 50 ans après les chinois ont toujours du mal à en parler.

                  Car pour pérenniser un système et un mensonge de masse on a pas trouvé mieux que les communistes, il faut au moins leur reconnaitre ce talent.

                  Demandez à Castro s’il n’est pas pérenne.

                  Merci à Robert-Gil de participer à la pérennité du mensonge.


                • tf1Goupie 29 octobre 2012 21:25

                  Le pire c’est que le lien vers le documentaire de France5 a déjà été supprimé ... y a de quoi devenir parano.
                  Heureusement que j’ai enregistré le docu, car il y a quand même des moments de bravoure :
                  - François Mitterrand qui en 1961 écrit un article affirmant que : « Mao n’est pas un dictateur » et qu’il n’y pas de famine en Chine !!
                  - Un historien chinois qui explique que sous la chine imperiale, lors de famines, l’empereur donnait l’accès au silos de grains pour les paysans affamés ; sous Mao les stocks de nourritures étaient réservés au cadres du Parti !

                  Vous allez continuez à vous battre contre ces vérités historiques Robert-Gil ?


                • Le péripate Le péripate 29 octobre 2012 21:40

                  Avez-vous vu un des ces enfants de pute tenter une argumentation ? Moi jamais. Insultes mensonges, diffamations, contre-vérités...
                  Il faut juste leur taper sur la gueule. Ils ne méritent rien d’autre.


                • foufouille foufouille 29 octobre 2012 21:59

                  ca me rappelle les stocks de riz en inde
                  les libetaryens les ont laisses pourrir pour faire grimper le prix
                  ou les vieux en zunie avec leurs retraites madoff


                • tf1Goupie 29 octobre 2012 22:11

                  Et combien de morts de famine en Inde Foufouille ?
                  Combien d’Indiens ont mangé les restes de leur propres parents comme sous Mao, foufouille ?

                  Combien d’ignominies es-tu prêt à couvrir pour satisfaire tes idéaux ?

                  Le génocide des juifs sous le nazisme et le martyr des paysans sous le communisme de Mao c’est Kif-Kif sauf que ... y a plus grand monde pour faire l’apologie du nazisme, par contre pour le communisme ça continue.


                • Christian Labrune Christian Labrune 29 octobre 2012 23:34

                  @tflGoupie

                  Là, je crois que vous exagérez un peu, au risque de mécontenter légitimement Robert Gil, avec votre condamnation du communisme. De fort bons esprits on quand même fait remarquer, et cela ne date pas d’hier, que le capitalisme, c’est l’exploitation de l’homme par l’homme, mais que le communisme, c’est exactement l’inverse. Il convient donc, dans cette formule, d’inverser les termes si on veut avoir une définition vraiment correcte du communisme.


                • Christian Labrune Christian Labrune 29 octobre 2012 23:49

                  tflGoupie,

                  J’ai vu par hasard la fin de ce documentaire. Mais beaucoup, ici, qui doutent de tout et particulièrement des media, vous diront que ce n’est qu’un documentaire, qu’on peut faire dire n’importe quoi aux images. Quelqu’un m’a expliqué récemment sur ce site, et sans rire, qu’au fond, on ne savait pas grand chose qui s’était passé au Cambodge au milieu des années 70, qu’on finirait bien par réhabiliter Pol Pot. Au fond, Staline a-t-il réellement existé ? Est-ce que ça ne serait pas une invention de la propagande occidentale, comme Ahmadinejad ou Khamenei ? Je lisais ces derniers jours un article qui faisait ici une peinture tout à fait idyllique de l’Iran et je me suis fait traiter de troll parce que j’avais eu le mauvais goût d’évoquer le récent prix Sakharov attribué à deux Iraniens quelque peu en difficulté, ou certaines exécutions particulièrement horribles. J’ai vu sur les trottoirs de Paris pas mal de jeunes gens, cet été, qui exhibaient encore sur leur tee shirt la sale gueule d’abruti du petit boucher de la Cabaña sans probablement imaginer les conséquences qu’on pourrait en tirer à propos de leur inculture et de leur connerie. Le rêve de beaucoup, ici, c’est un système politique vraiment tyrannique dont ils pourraient devenir les auxiliaires zélés. Un petit bourreau sommeille dans bien des têtes un peu fêlées.


                • spartacus spartacus 30 octobre 2012 09:39

                  C’est quand même incroyable que des cocos en sont encore a nier les 100 millions de mort du communisme. 

                  Quand bien même il y en aurait que 95 millions çà laisse voir le degré de sens critique des cocos.

                • oui mais les ss marchaient aux amphétamines..............
                  ..
                  ces garcons blonds aux yeux bleus n’étaient pas aussi virils qu’on le dit


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 09:44

                  @Labrune,

                  Si vous aviez vu le documentaire en entier, vous auriez plus de mal à dire que j’exagère (le lien est toujours désactivé c’est dommage).

                  Il y avait dans ce docu de nombreux témoignages d’anciens descendants de paysans, de quelques cadres du parti ; il y avait plusieurs historiens , de Hong-kong , pas de Chine continentale, qui ramenaient les mêmes informations :
                  - dans cette periode (58-62) les éléments improductifs (handicapés, femmes enceintes ...) étaient condamnés à mourir de faim : on recevait de la nourriture en proportion de son apport à la production,
                  - de nombreux cas de cannibalisme liés au manque de nourriture ont été rapportés.

                  Si vous avez vu ce docu en entier, difficile de garder les yeux fermés.

                  Kroutchev a levé le voile sur une partie des horreurs du stalinisme, pas les successeurs chinois de Mao, ça ce sont des faits reconnus.


                • mrdawson 30 octobre 2012 09:47

                  a Spartacus :
                  Mais oui on sait. Le communisme c’est mal. Le problème c’est que le libéralisme aussi. On peut faire des comptes d’apothicaires pour savoir exactement qui à tué combien, mais c’est quand même un peu chiant.

                  A péripate.
                  "Avez-vous vu un des ces enfants de pute tenter une argumentation ? Moi jamais. Insultes mensonges, diffamations, contre-vérités...
                  Il faut juste leur taper sur la gueule. Ils ne méritent rien d’autre."
                  Vous vous êtes dépassé.


                • question enfoirés...non pas nos élus.....mais les vrais...les bons de OOLUCHE...espérons que

                   josiane balasko prendra la releve..

                  CITOYENS DEBOUT .. ALLONGES OU VAUTRES ON VOUS TOND LA LAINE SUR LE DOS


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 09:50

                  « Pierre tombale », Le livre à lire pour ceux qui sont prêt à affronter ce genre de vérité.
                  Il est bien évidemment censuré en Chine continentale .
                  Je vais essayer de me le procurer.


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 10:02

                  @mrdawson,
                  "Mais oui on sait. Le communisme c’est mal. Le problème c’est que le libéralisme aussi. On peut faire des comptes d’apothicaires pour savoir exactement qui à tué combien, mais c’est quand même un peu chiant.« 

                  Hallucinant : remplacez communisme par nazisme et vous en arrivez à excuser n’importe quoi !

                  D’abord le liberalisme n’est pas quelque chose d’aussi structuré et organisé que le communisme : vous comparez deux choses différentes.
                  Le liberalisme n’est qu’un discours et d’ailleurs pour moi le mot »liberal« ne veut pas dire grand chose.
                  Par ailleurs, à supposer que vous essayiez de les comparer il y a une (au moins) différence fondamentale entre ces 2 »ideologies" : le liberalisme autorise la liberté d’expression ce qui lui donne des mécanismes d’auto-correction, le communisme interdit la liberté ’expression.


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 10:12

                  Voilà où acheter le livre « Stèles » pour ceux qui ont du temps et vont au fond des choses.


                • mrdawson 30 octobre 2012 10:42

                  « Hallucinant : remplacez communisme par nazisme et vous en arrivez à excuser n’importe quoi ! »

                  Ce qui est réellement hallucinant c’est que toute comparaison au nazisme permet de clore une discussion sans même prendre la peine de réfléchir 30 secondes.
                  Je n’excuse rien justement je conchie ces systèmes, mais ça me gonfle complètement quand un maniaque du laissez-faire comme Spartacus parle des morts du communisme.

                  "D’abord le liberalisme n’est pas quelque chose d’aussi structuré et organisé que le communisme : vous comparez deux choses différentes."
                  Pas tant que cela à vrai dire. Déjà il existe beaucoup de forme de communisme, celui de l’URSS n’était pas le même que celui de Cuba par exemple dans son application. Pourtant ce sont deux systèmes communistes.
                  Le libéralisme est structuré dans le sens ou l’absence de régulation n’est pas un fait naturel mais imposé par un état. Dans toute nation, l’absence de règles économiques à du - ironie du sort cela dit - être imposé par la force. L’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Océan indien et aujourd’hui, nous.
                  Quand à votre liberté d’expression elle a aujourd’hui autant de valeur qu’un pet de lapin. Vous pouvez dire ce que vous voulez certes, mais est-ce que vous vous sentez vraiment plus maître de votre destinée pour autant ?


                • foufouille foufouille 30 octobre 2012 11:56

                  un reportage, surtout juste avec des temoignages tres vieux, est facile a trafique
                  « la bas si j’y suis » c’est pas tf1 et ses gens qui ont rien a manger avec tel portable panneau solaire, bijoux, etc

                  l’irak c’est 450 milliards $ en reconstruction
                  c’est libertaryen
                  les usines delocalise polluent de facon volontaire
                  libertaryen


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 14:07

                  @ Foufouille,

                  T’es juste pitoyable : tu montres bien comment quelqu’un peut nier une horreur juste pour soigner ses convictions.
                  Les videos noir et blancs c’est facile à trafiquer ??
                  Les gens qui ont perdu leurs parents, qui ont vu des gens mourir devant leurs yeux, tu crois qu’ils racontent ça pour le plaisir ?
                  T’es juste à vomir foufouille, tu est bien dans la categorie revisionniste : Mao c’est plus récent que les chambres à gaz, Ducon.

                  @ Dawson,

                  Le nazisme et le genocide des juifs c’est juste l’exemple brutal qu’on est obligé de sortir à des gens qui font de la theorie naïve comme toi. ça m’amuse pas de le faire, mais s’il le faut je le fais.
                  36 millions de morts ça te gonfle ? 36 millions de morts minimum ? 36 millions de morts minimum !!

                  "Quand à votre liberté d’expression elle a aujourd’hui autant de valeur qu’un pet de lapin."

                  Pourtant elle te profite bien là maintenant ici, sur Avox ; si tu as des choses à dire, tu peux les dire, tu ne sera pas envoyé en camp d’extermination, même par les vilains méchants libéraux.
                  Et la liberté d’expression c’est ce qui permet à un chinois de rappeler l’histoire que son pays censure aujourd’hui encore.
                  Et je vois bien que tu ne l’aimes pas cette liberté d’expression qui fait sortir cette vérité qui contredit tes certitudes.
                  Dis-le que tu ne l’aimes pas cette liberté d’expression au lieu de dire qu’elle ne vaut rien. Oui dis-le que tu ne supportes pas cette liberté d’expression.

                  Tu voudrais bien me l’oter cette liberté hein, hé bien tu ne peux pas. Demande à L’auteur de me censurer, de me baillonner. C’est ta seule solution.

                  En attendant je te conchies, toi qui n’aime pas la liberté d’expression, cette liberté qui a pour objectif d’empêcher autant que possible d’autres millions de morts qui a l’évidence ne te dérangeraient que dans certains cas.


                • mrdawson 30 octobre 2012 14:41

                  "En attendant je te conchies, toi qui n’aime pas la liberté d’expression, cette liberté qui a pour objectif d’empêcher autant que possible d’autres millions de morts"

                  En même temps utiliser sa liberté d’expression pour dire ça : ça ne sert à rien.
                  Alors commençons les comptes vu qu’apparemment c’est ça qui vous fait vibrer, les millions de morts...
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Chili#La_dictature_de_Pinochet
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Dictature_militaire_en_Argentine_%281976-1983%29
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_du_Vi%C3%AAt_Nam
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_d%27Irak
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_civile_libyenne
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_de_l%27Indon%C3%A9sie#Dictature_de_Soeharto
                  http://fr.wikipedia.org/wiki/Malnutrition#Mortalit.C3.A9
                  Les sources sur les décès liés à la pollution et au manque de régulation ne sont pas encore mesurables.
                  Et ce n’est que le début, si vous voulez continuer à compter je vous renvoi vers le livre noir du capitalisme. Parce que ce qui est con avec votre rhétorique c’est qu’elle pense que si un système tues un peu moins, il est beaucoup mieux. Par ailleurs j’ai hate de voir comment notre liberté d’expression à tous à permis de réduire ces nombres.

                  (par ailleurs et à l’avenir, évitez d’être aussi grossier avec votre interlocuteur ça nuit au débat - qui apparemment vous est cher)


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 14:57

                  D’abord avant de t’échapper ce serait bien que tu acceptes les 36 millions de morts, ce que tu évites au prix de l’accumulation de contorsions pitoyables.

                  Ensuite tu agreges une quantité de drames qui n’ont pas de lien direct entre eux, contrairement à une situation très claire et homogène : le communsime sous Mao, qui aurait pu être combattu de manière précise et déterminée, en particulier si la liberté d’expression, ton pet de lapin, avait existé à ce moment là. Certains ont essayé, Mao les a faits éliminer.

                  Attribuer la malnutrition ou la pollution à un quelconque système politique c’est du débilisme ou de la malhonneteté, voire les 2 en même temps : le communisme permet toutes les horreurs, la pollution, la malnutrition, l’esclavage, l’antisemitisme, la catastrophe nucléaire etc ... avec une additionnelle : le baillonnement.

                  Et ensuite tu emploies ici à satiété un outil que tu dénigres dans le commentaire précédent : la liberté d’expression.

                  Alors discuter avec quelqu’un qui ne montre aucune cohérence intellectuelle n’a aucune utilité.
                  Où vois-tu un débat dans la propagande que tu étales ici ?
                  Mon mépris est la réponse la plus appropriée


                • foufouille foufouille 30 octobre 2012 15:08

                  le communisme a jamais existe, la dictature
                  et ta liberte est tres restreinte, en zunie il sufisait d’etre communiste (utopique) pour aller en prison
                  tes CRS qui tabassent des manifestants, c’est la liberte ?


                • tf1Goupie 30 octobre 2012 15:40

                  En tout cas tu as la liberté de lire et d’apprendre Foufouille, tu saurais qu’on n’a rarement été aussi libres que maintenant, que sous DeGaulle, la liberté était beaucoup plus restreinte que très restreinte.

                  C’est quoi être libre pour toi : couper des lignes blanches, griller des feux rouges, emmerder tes voisins ?

                  Le communisme n’a jamais existé et n’existera jamais on est d’accord.
                  Mais les communistes ça existe, les parti communistes, les petites chefs de section locale du parti aussi, et les cadres du Parti Communiste qui faisaient crever les gens sous Mao ça existaient crois-moi.

                  Tu étais libre de regarder ce docu sur Arte, tu es libre de lire ce livre dont je t’ai donné le lien, alors qu’est-ce que tu fais de cette liberté au lieu de te plaindre Foufouille ?

                  Tu es libre d’aider à cacher les crimes Foufouille, et tu en uses allègrement, ça me fait chier que tu uses de cette liberté, mais je ne me battrai pas qu’on te la retire.


                • mrdawson 30 octobre 2012 16:46

                  « Et ensuite tu emploies ici à satiété un outil que tu dénigres dans le commentaire précédent : la liberté d’expression. »
                  A quoi vous sert votre liberté d’expression ? Quelle est sont intérêt ? A part insulter la moindre personne qui essaye de discuter avec vous bien entendu.

                  Bon pour les 36 millions de morts, non seulement je les accepte, les reconnais mais je vous relance de 10 de plus probablement. Content ? Mon objectif n’est nullement de nier les atrocités imputables au communisme mais de dire que l’alternative n’est guère plus propre. Et que j’ai le droit de le dire n’y change rien.

                  « Attribuer la malnutrition ou la pollution à un quelconque système politique c’est du débilisme »
                  C’est pourtant le cas, l’absence de régulations permet aux entreprises de polluer. Le libre échange des denrée dans le monde créé des famines dans les pays producteurs.
                  Dans votre vision binaire des choses vous considérez que si le libéralisme créé des famines alors le communisme ne le peut pas et inversement.
                  De mon point de vue ces deux modèles sont aussi nocifs l’un que l’autre.

                  Quand à utiliser votre liberté d’expression pour me signifier votre mépris, je vous suggérerais d’utiliser un peu mieux ce droit qui à l’air de vous tenir autant à coeur :)


                • foufouille foufouille 30 octobre 2012 16:55

                  ta liberte est une illusion, sinon on aurait pas des pseudos
                  demandes une inflation a dati, pour voir
                  ou « casse toi pauvre con »

                  il y a aussi eut la guerre froide, les ricains ont pas rien fait non plus
                  par contre ta zunie liberale existes toujours

                  les idees, ca depend comment on les appliques
                  n’importe quel systeme peut fonctionner si le chef n’abuse pas
                  en chine, pays liberal, les dirigeants sont milliardaires mais pauvres a la naissance


                • foufouille foufouille 30 octobre 2012 16:58

                  « Attribuer la malnutrition ou la pollution à un quelconque système politique c’est du débilisme »

                  jouer avec le prix pour le faire monter
                  les usines de vetements balances leurs dechets dans la riviere en inde
                  en france interdit
                  pareil pour coca cola

                Ajouter une réaction

                Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

                Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


                FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Robert GIL

Robert GIL
Voir ses articles







Palmarès