• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Criminel de guerre jusque dans les tripes ? Israël accusé de trafic (...)

Criminel de guerre jusque dans les tripes ? Israël accusé de trafic d’organes

Ils assassinent de jeunes Palestiniens pour extraire leurs organes et les revendre au marché noir. Telle est l’accusation portée à l’encontre des soldats israéliens par le plus grand quotidien suédois. Un réquisitoire accablant qui a déclenché l’ire du régime de Tel Aviv et relancé le débat sur la liberté d’expression et les conséquences politiques de l’investigation journalistique.

Lundi 17 août, le journal populaire Aftonbladet, proche du parti social-démocrate, publia un article retentissant du photojournaliste Donald Boström. Intitulé « Nos enfants sont pillés de leurs organes », le papier relate les témoignages de familles palestiniennes affirmant avoir récupéré, auprès de l’armée israélienne, les corps de leurs défunts, la poitrine recousue. Abattus par Tsahal, certains d’entre eux avaient été auparavant kidnappés par des militaires. Les proches des victimes se disent prêts à faire exhumer les dépouilles afin de confirmer leurs accusations. Une photo jointe à l’article montre un jeune homme dont le torse est effectivement recousu sur toute la longueur. Un cas particulier est abordé dans le reportage : celui d’un résident de Cisjordanie, Bilal Ahmed Ghanem, tué en 1992 à l’âge de 19 ans et rendu à sa famille, cinq jours plus tard, avec des traces de couture sur le corps. Israël rejette ces accusations, confirmant tout au plus effectuer, comme le voudrait la procédure militaire, des « autopsies de routine » sur le corps de Palestiniens retournés à leurs proches. Dimanche 23 août, le journal suédois enfonce le clou dans un nouveau reportage, détaillant le cas de Bilal

 Face au scandale provoqué par ces révélations, les autorités israéliennes ont exprimé avec véhémence leur indignation : Danny Ayalon, vice-ministre des Affaires étrangères, crie à l’antisémitisme et en appelle, via le réseau Internet Twitter, au gouvernement suédois pour condamner le journal et son article, « digne des pays arabes » selon la délicate formule de l’ambassadeur israélien en Suède, Benny Dagan. Ce fin connaisseur déclaré de la culture arabe a connu, en février dernier, une gloire internationale, mais fugace, puisqu’il devint le troisième homme politique, après George Bush et le Premier ministre chinois Wen Jiabao, à servir de cible aux chaussures-projectiles, sous les cris d’une étudiante suédoise scandant alors les mots « Assassins ! » et « Intifada ! ».

  Antisémitisme, version hardcore

Parmi les nombreuses réactions, remarquables par leur tempo crescendo, figure celle du porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ygal Palmor, qui surenchérit, évoquant « une hystérie raciste » typique du « Moyen-Âge »,  susceptible d’encourager des « crimes antisémites ». Un autre porte-parole, Yossi Lévy, déplore ce qu’il estime également être un libelle antisémite injurieux, assimilé grossièrement, sous l’emprise d’un cliché culturel, à de la « pornographie suédoise de la haine ». Le ministre de tutelle, Avigdor Liebermann, confirme, quant à lui, sa légendaire finesse en comparant la démarche journalistique du quotidien suédois à celle de la presse nazie et en exigeant la publication, par le gouvernement de Stockholm, d‘un document officiel condamnant l‘article, qualifié d‘ « appel au meurtre visant des juifs ». L’ancien portier de discothèque, originaire de Moldavie, cultive là un savant paradoxe en matière de liberté d’expression puisqu’il a fait savoir que toute accréditation serait dorénavant refusée aux correspondants éventuels du quotidien suédois incriminé. Par ailleurs, il a eu la charmante attention envers son homologue suédois de lui indiquer que l’attitude discrète de Stockholm lui rappelait la seconde guerre mondiale, « quand la Suède refusait dintervenir contre le génocide nazi. ». Dimanche, l’éditorialiste du quotidien Haaretz, Tom Segev, a dénoncé, dans sa tribune, ce langage calomnieux, à la fois inefficace sur un plan diplomatique et réducteur pour qui connaît l’histoire complexe des rapports entre la Suède, les Juifs d’Europe et l’Allemagne nazie. Quant au ministre de la défense, Ehud Barak, il envisage purement et simplement d’intenter une action judiciaire à l’encontre du journaliste Donald Boström, accusé de colporter des ragots infâmes sur Tsahal , « larmée la plus éthique qui soit » selon lui. Se disant consterné, il demande également au gouvernement suédois de « se dissocier publiquement » d’une « écoeurante calomnie ».

L’ambassadrice de Suède dans le pays, Elisabet Borsiin Bonnier, avait pourtant fait profil bas au lendemain de la parution de l‘article, indiquant « partager le malaise dIsraël » et condamner fermement le journal de ses compatriotes à l’origine du scandale. Une posture pénitente mais isolée : le ministère suédois des Affaires étrangères a fait savoir mercredi sa désapprobation quant à la réaction de son ambassadrice, jugée influencée par « lopinion locale en Israël », tout en rappelant le principe de la liberté de la presse. Propos réaffirmés jeudi soir par le ministre lui-même, Carl Bildt, sur son blog,où il compare malicieusement la nécessité de laisser s’exprimer toutes les opinions au sujet d’Israël avec la tolérance accordée, par le Danemark en 2006, à la publication des caricatures du prophète Mohammed. Il y témoigne sa compréhension à l’égard des réactions vives en Israël sur un sujet susceptible, concède-t-il, de « donner à lantisémitisme l’opportunité de se développer » mais rejette fermement la requête de son homologue israélien quant à toute condamnation du journal. « Notre pays ne marche pas ainsi », précise le ministre suédois des Affaires étrangères. « Israël attend une déclaration gouvernementale claire et non pas une opinion publiée sur un blog », rétorqua l’ambassadeur israélien Danny Began. Samedi, le Premier ministre suédois fredrik Reinfeld s’est impliqué sur la question, estimant que « personne ne pouvait exiger du gouvernement suédois quil viole sa propre Constitution ».Ce à quoi Benyamin Netanyahu a rétorqué  : « Nous ne demandons pas des excuses du gouvernement suédois, nous voulons une condamnation (de l’article) »

 Le rappel à l’ordre exprimé par le ministre Bildt a eu une conséquence immédiate : le retrait du communiqué paru sur le site de l’ambassade, dans lequel l’ambassadrice fustigeait, de par sa propre initiative, le journal suédois. A l’instar de l’opposition politique, comme l’illustre le conseil sarcastique du porte-parole des Verts, Per Garhton, qui recommande à la diplomate de revenir au pays « apprendre les fondamentaux de la liberté dexpression à la suédoise », nombre de journalistes ont vivement protesté contre son comportement, suggérant qu’elle s’était « pliée à la pression du gouvernement israélien » au point de piétiner un principe cher à la démocratie scandinave.

Deux quotidiens, Sydvenska et Stockholm News, se démarqueront pourtant, en jetant l‘anathème, comme certains intellectuels proches d‘Israël, sur leurs confrères, les accusant explicitement de raviver « honteusement et malhonnêtement » l’antisémitisme, comme le démontreraient les accointances jugées « gauchistes » d’Âsa Lindenborg, responsable, dans le journal Aftonbladet, de la rubrique « culture » dans laquelle est paru l’article. L’intéressée n‘exprime aucun regret, rappelant que le sujet du trafic d’organes a déjà été débattu au sein même de la Knesset et estimant « indigne » qu’Israël puisse porter un jugement sur le travail de journalistes étrangers. Lindenborg persiste et signe dans une nouvelle tribune, publiée vendredi et intitulée « Examiner Israël ! », dans laquelle elle juge indispensable de procéder à une nouvelle enquête sur le terrain.

Cette affaire intervient dans un contexte de regain de tension entre les deux pays. Depuis plusieurs mois, les incidents diplomatiques se succèdent. Israël ne manquant pas une occasion pour critiquer le parti pris palestinien supposé de la Suède, au travers, par exemple, de son financement d’ ONG jugées « coupables dêtre trop critiques » envers la politique de colonisation pratiquée par Tel Aviv, tandis que Stockholm dénonce régulièrement les violations des droits de l‘homme imputées à Israël dans les territoires occupés. En outre, la Suède, qui préside l’Union européenne depuis le 1er juillet, s’est vue sollicitée par la Ligue arabe pour exiger la transparence des autorités israéliennes sur son arsenal nucléaire, ce qui ne manquera pas d’accentuer les ressentiments de part et d’autre si cette requête devait être suivie de recommandations officielles. Chaque jour qui passe rend désormais plus sérieuse la menace-sanction, évoquée par Liebermann, de faire annuler la visite, prévue le 10 septembre, de son homologue suédois en Israël.

 La polémique qui cache le scandale

A l’origine du scandale, le photojournaliste indépendant Donald Boström rejette à son tour les accusations proférées à son endroit, niant l’antisémitisme ou la croyance en un quelconque « complot juif » que certains voudraient lui faire endosser. L’homme connaît bien la Palestine pour s’y être rendu en reportage à maintes reprises. Il est notamment l’auteur d’un ouvrage paru en 2001 et intitulé « Inshallah ». Celui que ses détracteurs, comme Barry Rubin, qualifient « dactiviste anti-israélien travaillant pour un tabloïd radical » déplore qu’on s’attache à dénigrer sa personne plutôt que d’étudier la validité des témoignages rapportés, précisant qu’il n’accuse pas lui-même l’armée israélienne de telles exactions mais qu’il se contente de tirer des conclusions à partir d’une vingtaine de témoignages récoltés et recoupés. Surtout, il en appelle à la Cour internationale de Justice pour qu’elle puisse mener une investigation exhaustive sur la réalité de ces actes, constitutifs de « crimes de guerre » s’ils étaient pleinement avérés. Interrogé samedi par la télévision suédoise, Donald Boström maintient ses propos, encourageant le gouvernement de son pays à tenir bon durant ce « test de démocratie » que passerait à cette occasion Israël. Depuis la parution de l’article et son écho international, le reporter indique avoir reçu des menaces de mort, au point d’en être sérieusement inquiété. Donald Boström a déposé plainte auprès de la police.

Solidaire, le rédacteur en chef du journal, Jan Helin, défend son collaborateur, critiquant au passage l’attitude des officiels israéliens comme celle de l’ambassadrice de Suède, consistant à intenter à son équipe un procès en sorcellerie, en exploitant des « clichés antisémites du Moyen Age » et ce, afin « de balayer dun revers de la main un sujet important posé sur la table ».

La communauté juive de Suède, quant à elle, a adopté une position courageuse en critiquant la réaction des officiels israéliens. Leur représentante, Lena Posner-Korosi, juge en effet que toute cette affaire a pris des proportions démesurées à cause de l’attitude outrée de Tel Aviv.

Cela n’a pas empêché la polémique de prendre une nouvelle ampleur ce week-end, avec la découverte du correspondant israélien en Suède de Maariv selon qui la recherche pour le livre de Boström a bénéficié en 2001 d’une subvention du ministère suédois des Affaires étrangères, ce qui, de facto, permet de créer un lien entre le journaliste et le gouvernement suédois.

La question du trafic d’organes en Israël est effectivement un sujet sensible. Une résistance culturelle à la pratique dans le pays se traduit par un nombre insuffisant de donneurs potentiels. Israël est comparé, au niveau mondial, à la plaque tournante d’un tel trafic, au point d’être considéré par les institutions médicales comme un « paria » , selon le terme employé par l’anthropologue Nancy Scheper-Hugues, experte reconnue sur la question. Des cas de collecte illégale d’organes via Israël ont été relatés dans le passé, notamment à travers la Turquie, la Chine, la Moldavie et l’Afrique du sud.

Mais l’hypothèse d’extraction d’organes vitaux sur le corps de Palestiniens décédés et/ou non consentants remonte publiquement à 1990, à l’initiative de la journaliste américaine Mary Barret. D’autres experts d’un tel trafic corroborent ces allégations, tel Norm Barber dans son ouvrage de référence, réédité en 2007 et comportant divers exemples détaillés. En 2002, une article du Tehran Times avait également évoqué le problème mais l’information ne fut pas prise au sérieux par les confrères occidentaux car elle émanait d’une agence de presse iranienne, l’Irna, jugée biaisée en raison de son antisionisme affiché.

Suite à la parution de l’article suédois, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP) a réclamé, auprès des organisations internationales des droits de l’homme, une enquête sur ces allégations, rappelant au passage que des histoires similaires circulaient déjà parmi leurs militants durant les années 80 dans la bande de Gaza. Nouveau rebondissement : Imec, une agence de presse regroupant des journalistes palestiniens et étrangers, a rapporté samedi le témoignage du chercheur Abdul-Nasser Farwana, ancien détenu dans les geôles israéliennes, qui confirme le récit de Donald Boström, évoquant même l’existence de « centaines de cas », accumulés au cours des années, de corps rendus auxquels il manquait des organes vitaux ; selon lui, cette sordide réalité s’accompagnerait de l’existence de « centres secrets de détention » et de « cimetières clandestins ». Propos rapportés également par Ma’an, une autre agence internationale, basée à Béthléem et financée par le Danemark et les Pays-Bas.

Trafic dinfluences

La suspicion, longtemps tenace, envers la validité de l’hypothèse d’un trafic israélien d’organes extraits de corps palestiniens, est comparable au doute officiellement émis en 2004 par le département d’Etat des Etats-Unis, qui rejetait alors la « rumeur » d’un trafic américain d’organes via Israël et New York. Les officiels américains évoquaient une simple « légende urbaine ». Mauvaise appréciation ou désinformation ? Ironie du sort, la prétendue rumeur devint réalité cinq ans plus tard quand, cet été, un vaste cartel a été démantelé dans le New Jersey. Une quarantaine d’individus, parmi lesquels des élus et des religieux liés au parti israélien Shas, ont été arrêtés, soupçonnés d’avoir participé à un blanchiment d’argent lié à une revente de reins en provenance d‘Israël. Le réseau était dirigé par un rabbin orthodoxe de Brooklyn, Lévy Izhak Rosenbaum. Pendant des années, Nancy Scheper-Hugues avait alerté les autorités sur l’existence d’un tel trafic opérant à travers Etats-Unis, Israël et la Moldavie, entre autres lieux de passage et de transaction. Visiblement, le gouvernement israélien ferme les yeux sur de telles pratiques, si l’on en juge par la déposition, effectuée en 2004 devant une juridiction brésilienne par Geldaya Tauber Gady, ex-officier de Tsahal impliqué alors dans un tel réseau international. Un témoignage accablant qui fut rapporté dans une dépêche, passée alors inaperçue, de l’Agence France-Presse.

A ce jour, Israël et la Suède campent sur leurs positions, a priori irréconciliables. Le premier se dit « déçu et surpris » par le refus suédois de condamner vigoureusement l’article tandis que les autorités de Stockholm se contentent d’invoquer le principe de la liberté d’expression. Au-delà de la crise diplomatique latente, la question du trafic d’organes en Israël demeure, et tout particulièrement celle de son ampleur exacte. A charge désormais à l’ONU, à travers la Cour internationale de justice, ainsi qu’aux journalistes d’investigation, israéliens, palestiniens et étrangers, de vérifier, en toute liberté, les terribles accusations portées contre Tsahal. Le déni catégorique des autorités ne fera que renforcer la suspicion, jetant définitivement l’opprobre sur Israël et sa prétendue « éthique », largement écornée, l’hiver dernier, par l’agression de la population civile de Gaza.

Toute impunité n’a qu’un temps. Au lieu d’ouvrir immédiatement une enquête interne auprès des responsables politiques, militaires et médicaux pour vérifier ces plaintes, ne serait-ce que pour faire taire les rumeurs, les autorités israéliennes adoptent l’attitude psycho-rigide consistant à pousser des cris d’orfraie, à rejeter en bloc la moindre éventualité d’une quelconque extraction d’organes effectuée par une poignée de soudards hors-la-loi et, en prime, à prodiguer des leçons de déontologie journalistique à la Suède. Deux polémiques pour le prix d’une : l’indulgence soupçonnée envers un trafic illégal d’organes et la volonté tacite de mettre au pas une presse étrangère. Cette stratégie radicale comporte un risque pour Tel Aviv : celui d’être accusé, à son tour, non pas de diffamer mais de camoufler la vérité. 

 La fin dun tabou ?

Seul progrès notable dans la genèse du scandale : désormais, les médias de référence ne semblent plus craindre d’évoquer l’hypothèse, autrefois taxée automatiquement d’antisémite et reléguée aux sites extrémistes prétendument financés par Téhéran, d’un trafic israélien d’organes extraits de corps palestiniens. Dès la publication du papier sulfureux dans le quotidien suédois, le journal israélien Haaretz, réputé pour sa crédibilité et son indépendance, fut le premier à reprendre l‘information avant d’être imité par CNN et Le Monde. Nul n’a jamais songé à traiter de « sinophobe » quiconque dénonçait le trafic d’organes, réalisé en Chine, sur la dépouille des condamnés à mort. Dorénavant, la sempiternelle accusation d’antisémitisme, invoquée régulièrement, et spécialement dans le débat géopolitique en France, semble, doucement mais sûrement , perdre de sa capacité d’intimidation. Sans doute faut-il y voir le contre-effet, perceptible désormais dans la sphère médiatique internationale, de la coloration du gouvernement israélien actuel, le plus à droite de toute son histoire.

En 2006, la plupart des médias occidentaux invoquaient le principe de la liberté de la presse pour publier les caricatures du prophète Mohammed, malgré les émois suscités dans la communauté musulmane, inquiète d’y voir une forme déguisée d’islamophobie. Bien que le sujet abordé par l’article suédois soit autrement plus grave que des dessins anti-religieux, un parallèle en matière de liberté de la presse est envisageable. Dans les prochains jours, la controverse sera-t-elle sérieusement traitée par les journalistes occidentaux avec la même « envergure », malgré les accusations, par certains, de sensationnalisme crypto-antisémite ? Ou bien, démontrant la loi récurrente, ici ou là, du « deux poids deux mesures », le scandale sera-t-il progressivement confiné aux médias alternatifs et étouffé, dès lors, dans le débat public ? L’avenir proche le dira. Libérer -enfin- la parole sur la nature et l’ampleur des exactions commises par Israël : tel est le sursaut salutaire que toute cette affaire aura eu, d’ores et déjà, le mérite d‘initier. *H*H*


Moyenne des avis sur cet article :  4.43/5   (120 votes)




Réagissez à l'article

502 réactions à cet article    


  • franck2010 24 août 2009 11:21

    Georges Hussein vous êtes le parangon de la morale sur ce site. Votre réponse vous élève aux côtés des humanistes juifs ultra-orthodoxes et d’extrème-droite israëlienne.


  • Alpo47 Alpo47 24 août 2009 13:05

    Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive

    Le ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.♦

    Le soutien passionné à Israël qui s’exprime dans les sections interactives des sites Internet, forums, chats, blogs, Twitters et Facebook, n’est peut-être pas ce dont il a l’air à première vue.

    Le ministère des Affaires étrangères israélien aurait mis sur pied une équipe clandestine spéciale de travailleurs rémunérés dont le travail consistera à surfer sur l’Internet 24 heures sur 24 pour propager des informations positives sur Israël.

    De jeunes Israéliens férus de l’Internet, surtout des soldats fraîchement diplômés et démobilisés dotés de compétences linguistiques, sont recrutés pour jouer le rôle de surfeurs ordinaires, tout en propageant la ligne gouvernementale sur le conflit du Moyen-Orient.

    « Pratiquement, l’Internet est un théâtre d’opérations dans le conflit israélo-palestinien, et nous devons être actifs dans ce théâtre, sans quoi nous allons perdre », dit Ilan Shturman, le responsable de ce projet.

    L’existence d’une « équipe Internet de combat » est apparue au grand jour depuis qu’elle a été inscrite dans le budget du ministère des Affaires étrangères cette année. Près de 105 000 € (?) ont été réservés à une première phase de développement, et un financement supérieur est prévu pour l’an prochain.

    L’équipe sera sous l’autorité d’un vaste département qui traite de ce que désigne le terme hébreu « hasbara », officiellement traduit par « explication publique » mais qui signifie plus couramment « propagande ». Cela inclut non seulement le travail des relations publiques gouvernementales mais des questions plus secrètes que traite le ministère avec une cohorte d’organisations privées et d’initiatives qui font la promotion de l’image d’Israël dans la presse, à la télévision et en ligne.

    Dans une interview accordée ce mois à The Calcalist, un journal d’affaires israélien, M. Shturman, vice-directeur du département hasbara du ministère, a admis que son équipe travaillerait clandestinement.

    « Nos gens ne diront pas : "hello, je suis du département hasbara du ministère des Affaires étrangères israélien et je voudrais vous dire ceci". Et ils ne s’identifieront pas non plus nécessairement comme Israéliens, dit-il ; ils parleront comme des surfeurs et des citoyens, et écriront des réponses qui auront l’air personnelles mais seront basées sur une liste préparée de messages développés par le ministère ».

    Rona Kuperboim, chroniqueuse pour Ynet, le site d’information israélien le plus populaire, a dénoncé cette initiative, disant qu’elle indique qu’Israël est devenu « un Etat doté d’une police de la pensée ».

    Elle a ajouté que « de bonnes RP ne peuvent pas rendre plus agréables la réalité dans les territoires occupés. Des enfants y sont tués, des maison bombardées, des familles meurent de faim ».

    Elle a été contactée par de nombreux intervenants demandant comment postuler à un job dans l’équipe du ministère des Affaires étrangères.

    Le projet formalise des pratiques de relations publiques que le ministère a développées spécifiquement pour l’attaque israélienne contre Gaza en décembre et janvier dernier.

    « Pendant l’opération Plomb Durci, nous avons fait appel aux communautés juives à l’étranger et avec leur aide nous avons recruté quelques milliers de volontaires qui se sont joints aux volontaires israéliens » a dit M. Shturman.

    « Nous leur avons fourni du matériel de contexte et de propagande et nous les avons envoyés pour représenter le point de vue israélien sur les sites web et les enquêtes d’opinion sur l’Internet ».

    L’armée israélienne avait aussi un des sites les plus populaires sur le site de partage de vidéos YouTube, où elle chargeait régulièrement des clips, bien que cela fasse l’objet de critiques de la part de groupes pour les droits de l’homme en raison des fausses informations induites à propos de ce qui était montré dans ses films.

    M. Shturman a dit que pendant la guerre le ministère avait concentré ses activités sur des sites web européens, où le public était plus hostile à la politique israélienne. En tête de sa liste de sites ciblés par le nouveau projet, il y aurait les sites BBC Online et BBC Arabic, a-t-il ajouté.

    Elon Gilad, qui dirige l’équipe Internet, a déclaré au Calcalist que beaucoup de personnes avaient contacté le ministère au cours de l’attaque sur Gaza pour offrir leurs services. « Les gens demandaient juste de l’information, et par après nous avons vu que l’information était diffusée sur tout l’Internet ».

    Il a suggéré qu’il y avait eu une large coopération de la part du gouvernement, avec le ministère de l’Absorption fournissant des détails de contact pour des centaines d’immigrants récents en Israël qui écrivaient dans leur langues d’origine du matériel pro-israélien pour des sites web.

    La nouvelle équipe est censée augmenter la coordination étroite du ministère avec un groupe de défense privé, giyus.org (Give Israel Your United Support). Quelque 50 000 activistes auraient téléchargé un programme intitulé Megaphone qui envoie une alerte à leurs ordinateurs chaque fois qu’un article critiquant Israël est publié. Ils sont alors censés bombarder le site de commentaires de soutien à Israël.

    Nasser Rego de « I’lam », une ONG basée à Nazareth qui observe les médias israéliens, dit que des organisations arabes en Israël faisaient partie des cibles régulières des groupes hasbara pour des « assassinats de réputations ». Il s’inquiétait de savoir si la nouvelle équipe tenterait de présenter un travail plus professionnel et convaincant.

    « Si ces gens donnent une fausse représentation de ce qu’ils sont, on peut se dire que cela ne les dérangera pas trop de donner une fausse représentation des groupes et des individus sur lesquels ils écrivent. Leur objectif, c’est clair, sera de discréditer ceux qui défendent les droits humains et la justice pour les Palestiniens ».

    Quand le quotidien The National a appelé le ministère des Affaires étrangères, Yigal Palmor, un porte-parole, a nié l’existence de l’équipe Internet, tout en admettant que des responsables officiels étaient en train de durcir l’exploitation de nouveaux médias.

    Il a refusé de dire quels commentaires de M. Shturman ou M. Gilad avaient été faussement représentés dans les médias de langue hébraïque, et a dit que le ministère n’entreprendrait aucune action sur les communiqués.

    Israël a développé une approche de plus en plus sophistiquée des nouveaux médias depuis le lancement d’une campagne « Brand Israël » en 2005.

    La recherche marketing a persuadé les responsables qu’Israël devait mettre en avant de bonnes nouvelles concernant les succès commerciaux et les innovations scientifiques et médicales impliquant Israël.

    M. Shturman a dit que son équipe chercherait à utiliser des sites web pour améliorer « l’image d’Israël en tant qu’Etat développé qui apporte sa contribution à la qualité de l’environnement et à l’humanité ».

    David Saranga, chef des relations publiques au Consulat général d’Israël à New York, et qui a dirigé la pression en faveur d’un accroissement des messages positifs sur Israël, arguait la semaine dernière qu’Israël était désavantagé par rapport à la défense des pro-palestiniens.

    « Contrairement au monde musulman qui a des centaines de millions de partisans ayant adopté la version palestinienne afin de battre Israël, le monde juif ne compte que 13 millions de partisans » écrivait-il dans Ynet.

    Israël se préoccupe particulièrement du fait que les soutiens lui font de plus en plus défaut parmi les jeunes générations d’Europe et des Etats-Unis.

    En 2007 il est apparu que le ministère des Affaires étrangères était derrière une photo publiée dans Maxim, magazine étatsunien pour hommes très populaire, dans lequel des soldates israéliennes posaient en maillot de bain.

     Jonathan Cook est écrivain et journaliste basé à♦s derniers livres sont : Israel and the Clash of Civilisations : Iraq, Iran and the Plan to Remake the Middle East (Pluto Press) et Disappearing Palestine : Israel’s Experiments in Human Despair (Zed Books).

    Son site : http://www.jkcook.net/


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:11

    On a compris, Alpo.
    Tous ceux qui ne militent pas hystériquement pour la Cause propalestinienne, ceux qui apportent d’autres informations que les vôtres, généralement bien plus argumentées et non pas des séries de copier-coller issus de la pléthore de sites anti-israéliens sont des agents sionistes.
    Autrement dit, ils doivent se la boucler et dire Amen à la propagande qui sévit depuis plusieurs années et dont l’efficacité n’est plus à démontrer selon laquelle Israël et les Israéliens sont des monstres.
    Remballez votre argument de merde.


  • Alpo47 Alpo47 24 août 2009 13:32

    Chassez le naturel ...

    Je pense qu’il est bon que les lecteurs sachent que certains intervenants ne sont pas guidés par une « recherche de vérité », mais par ... un devoir de propagande.
    Vous avez cependant raison sur un point, cela est bon pour toutes les parties prenantes de la tragédie qui occupe cette partie du monde.

    Cordialement,


  • toug toug 24 août 2009 13:32

    Argument ? je voyais plutôt une information moi... des plus utiles d’ailleurs et qui à l’air de vous géner terriblement... Faut pas en parler parce que c’est au sujet d’Israel c’est ca ? « Regardez ailleurs, et les crimes en chine, et le darfour et bla bla bla » on connais votre rethorique bidon...
    Mais c’est votre mentalité ça.. Une information qui égratigne un peu votre grand Israël est forcement une attaque antisémite c’est bien ça ? mdr
    Et ils voudraient des excuses en plus.. Mais ou on est putain ? Les petits goy n’ont pas le droit de rapporter des infos défavorable sur « l’armée la plus humaine du monde » sic
     Toujours à coté de la plaque cosmic...


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:35

    Les lecteurs ne sont peut-être pas tous stupides.
    Et si, de la même manière que l’on est accusé d’être un propagandiste à la solde du gouvernement israélien tous les internautes propalestiniens présents sur ce site, c’est-à-dire 95% d’entre eux, devaient être considérés comme des agents à la solde du Fatah, du Hamas, de la Syrie, du Hezbollah ou de l’Iran, on aurait vite fait le compte et, dans la balance, vite compris.


  • Nicole 24 août 2009 13:38

    Un autre article très intéressant de Jonathan Cook montre comment depuis 2002, et même avant (il renvoie à Norman Finkelstein et « Beyond Chutzpah ») Israël travaille son joker « antisémitisme » ; titre éloquent et pertinent : « comment Israël et son »nouvel anti-sémitisme encourage l’holocauste nucléaire" ; il date de 2006, mais ce qui est sidérant avec Israël, c’est que ça ne fait jamais qu’empirer. Si quelqu’un depuis la création de cet état a vu une amélioration, merci de me le dire. Moi, je ne vois que la détermination à réaliser avec application tout ce que les citations des fondateurs du sionisme ont énoncé. Virer les palestiniens, s’approprier Eretz Israël.

    Le PDF fait par ISM est des plus intéressants à cet égard.

    Voir aussi cette pub hallucinante parue dans haaretz à côté d’un article qui n’a pas fait grand bruit et dénonçait une association qui lève des fonds en Amérique pour judaïser Jerusalem, et reconnait sans la moindre gêne s’inscrire comme asso poursuivant des buts éducatifs...pour ne pas être imposable.

    Cela étant, chapeau bas à l’auteur : très bon papier.


  • Le péripate Le péripate 24 août 2009 13:41

    Je trouve que c’est une information, qui si elle est avérée, est très intéressante. Et qui tendrai à rétablir un certain équilibre dans le traitement des informations concernant cette région du monde. Car pour contrebalancer la remarquable efficacité de Pallywood, les mensonges de Charles Enderlin à propos de l’affaire Al Doura et le fait très général et avéré que pour travailler avec les Palestiniens il faut l’imprimatur des dirigeants ou du Fatah ou du Hamas, la démocratie est très mal armée.
    Il n’en reste pas moins que le lecteur soucieux d’être bien informé recoupera ses sources, et surtout fera l’effort de lire un peu d’histoire.


  • Le péripate Le péripate 24 août 2009 13:45

    L’information, c’est bien sur celle que nous livre Alpo concernant une cellule de communication internet israélienne, et non la rumeur antisémite du journal suédois.


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:53

    Exact, Pérïpate (coucou Mcm). Preuves en sont les scores de Wesson, par exemple, sous ce fil, et ceux d’abdelkader ayant succédé à ceux de fonzibrain et de kata sous d’autres.
    C’est fou ce qu’elle est redoutable, cette cellule sïonïste.


  • Le péripate Le péripate 24 août 2009 14:03

    Ou alors ïl faut admettre que la débïlïté des arguments de ceux que tu as cïtés ne peut être que le faït d’une cellule quï chercheraït à décrïbïlïser totalement le noble antïsïonïsme.

    Attentïon donc le Mossad est habïle !


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 14:10

    Mercï pour ce fou rïre.


  • Nicole 24 août 2009 14:23

    Rappeler inlassablement, que quand on fait ça :

    http://www.elfarra.info/carnage/

    en descendant dans la page, ça :

    http://na.mo.free.fr/gaza2008/index_for.php

    on démontre que seul le talmud nous guide et selon le talmud, les goys...


  • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 14:58

    Tous ceux qui ne militent pas hystériquement pour la Cause propalestinienne, ceux qui apportent d’autres informations que les vôtres, généralement bien plus argumentées et non pas des séries de copier-coller issus de la pléthore de sites anti-israéliens sont des agents sionistes.

    Hé, cosmic, vous prendriez pas les gens pour des cons par hasard ?
    C’est blanc bonnet et bonnet blanc. Le travail de propagande est aussi acéré d’un côté que de l’autre. Et les noms d’oiseaux volent autant dans un sens que dans l’autre.
    Saluons tout de même le bel amalgame : « Israël et les Israëliens sont des monstres ». Je rigolerais bien de savoir le nombre d’articles sur Avox qui disent clairement ce que vous insinuez...
    Je dois dire que les personnes dont vous parlez (que j’ai souligné) sont rarement les sionistes hystériques tant décriés pour qui il semble que la résolution de ce conflit serait une catastrophe.

    Et si, de la même manière que l’on est accusé d’être un propagandiste à la solde du gouvernement israélien tous les internautes propalestiniens présents sur ce site, c’est-à-dire 95% d’entre eux, devaient être considérés comme des agents à la solde du Fatah, du Hamas, de la Syrie, du Hezbollah ou de l’Iran, on aurait vite fait le compte et, dans la balance, vite compris.

    Wake up !! Mais c’est justement le cas. Et c’est le plus malheureux d’ailleurs car totalement inconstructif. Il ne suffit d’ailleurs même plus de critiquer Israël pour être traité d’islamo-gauchiste, un petit voile par ci, un petit ramadan par là et hop étiquette « islamo-placer ici la formule en ’iste’ qui vous convient le mieux et envoyez là pas SMS à un ami ».


  • Nicole 24 août 2009 16:18

    Cela étant, cette fois-ci ça ne devrait pas s’arrêter là :

    Article diffamatoire suédois : le Hamas renchérit. Réagissant à l’article publié dans le journal suédois Aftonbladet, un haut responsable du Hamas, Yehieh Moussa, a affirmé que « le trafic d’organes n’est pas le premier crime commis par Tsahal. Pour les sionistes, les Palestiniens constituent un projet d’assassinat et de vol ».


    (Guysen.International.News / 2009-08-24 15:46:00 ISRAEL)

    http://www.guysen.com/news/241319,Article-diffamatoire-suedois-le-Hamas-rencherit.php

    Et c’est plutôt bon signe.


  • Nicole 24 août 2009 17:13

    Z’êtes vraiment taré hussein, je ne poste jamais d’info non sourcées. Cela étant, sur les israéliens j’en ai entendu vraiment beaucoup et chose étonnante, cette chaîne current.tv qui a été fondée par Al Gore diffuse des témoignages de juifs effondrés de ce qu’ils ont vécu dans leur communauté. Ca par contre, j’avais posté, mais il y a eu une plainte tendancieuse auprès de mon hébergeur, et comme ça pouvait choquer des gosses, je l’ai enlevé (ce qui ne m’était pas demandé, je devais gérer).

    Ce que je trouve intéressant par contre, c’est qu’Israël fait pression avec le boycott d’Ikéa (pas très difficile d’imaginer qu’ils vont faire chanter le journal qui n’aura pas les reins assez solides), mais que Gilad Atzmon accorde foi à ce témoignage :

    http://www.info-palestine.net/article.php3?id_article=7144


  • Traroth Traroth 24 août 2009 17:59

    « Remballez votre argument de merde » : Pas tant que vous n’aurez pas réussi à y répondre efficacement. Vous n’essayez même pas !


  • johnford johnford 24 août 2009 18:22

    Oui Israël a recruté une équipe pour la propagande sur internet, faceb**k et compagnie ; mais beaucoup d’autres pays ont plus ou moins recours à cette méthode.

    Par contre aucun moyen de contester que Gaza a été une boucherie injustifiée, et que des crimes de guerre ont été commis.

    Il y a aussi eut des affaires de vol d’organes sur des prisonniers dans les pays de l’est.


  • Ali 24 août 2009 20:00

    sur les forums yahoo des professionels écrivent nuit et jours des posts dirigés en particulier contre les musulmans ; par exemple prenez le pseudo Michael Keul et listez ses posts C édifiant


  • Nicole 24 août 2009 20:09

    Cela étant, si cette hasbara est tout à fait effective et organisée, les temps changent pour Israël. Regardez ça :

    http://www.startribune.com/lifestyle/health/53816547.html?page=1&c=y

    Traduit sur le blog de Mounadil :
    Selon un expert, des notables Newyorkais ont acheté des reins en passant par des intermédiaires basés en Israël
    Par DAVID B. CARUSO , (AP) Star Tribune (USA) 20 août 2009 traduit de l’anglais par Djazaïri

    "...

    Des experts et les autorités judiciaires indiquent qu’une poignée de ces « matchmakers » (ceux qui trouvent les donneurs compatibles) d’organes établis en Israël ont recruté des centaines, peut-être des milliers de personnes pour vendre volontairement leurs reins à des patients aisés, dont certains Américains.
    Leur travail s’est fait surtout à l’étranger dans des hôpitaux de pays comme l’Afrique du Sud, la Turquie et les Philippines, mais les spécialistes affirment que ces prestataires ont arrangé des transplantations aux Etats Unis aussi.
    L’un de ces « matchmakers » joue un rôle dans l’histoire relatée par Nick Rosen, un homme qui réside en Israël et a réalisé une vidéo sur son don d’un rein à un homme de Long Island en 2005.
    Rosen a indiqué à l’Associated Press avoir été payé 20 000 dollars pour la transplantation dans le cadre d’une vente gérée par un courtier en organes en Israël qui l’avait recruté par une annonce parue dans la presse.
    Il explique que l’intermédiaire avait organisé une série de tests pour confirmer la compatibilité de son rein, puis l’avait mis dans un avion en direction les USA pour une opération dans un hôpital de la ville de new York. Il a filmé en vidéo certaines de ses rencontres avec les intermédiaires, les médecins et le receveur du rein.

    Payer pour un rein est illégal aux Etats Unis et Berman explique que quand des gens sollicitent son aide pour entrer en contact avec des fournisseurs d’organes, il refuse toujours...."

    http://mounadil.blogspot.com/2009/08/trafic-dorganes-apres-celui-du.html


  • Ali 24 août 2009 20:45

    husayn n’avez vous pas honte !


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2009 11:20

    La seule réponse efficace à une calomnie c’est d’en prouver la fausseté. Ce que personne en Israel ne semble s’intéresser à faire. Personnellement, je ne peux pas m’imaginer un état civilisé faisant du trafic d’organes. Je ne rejette pas du revers de la main, cependant, que quelques petits groupe entreprenants mettent les circonstances à profit. Je parierais que la même chose se passe en Irak... et dans toutes les mini-guerres menées par des « warlords » sur le continent africain. 


    Inutile, je crois, d’y voir une quelconque ignominie collective, comme il aurait été absurde de penser que tous les Allemands de 1944 rêvaient d’un abat-jour en peau de Juif. Mais un État respectable prend les mesures qu’il faut pour que les atrocités soient découvertes et réprimées, ce que le Reich Nazi n’a pas fait. On s’en souvient.



    Pierre JC Allard


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2009 11:23

    La seule réponse efficace à une calomnie c’est d’en prouver la fausseté. Ce que personne en Israel ne semble s’intéresser à faire. Personnellement, je ne peux pas m’imaginer un état civilisé faisant du trafic d’organes. Je ne rejette pas du revers de la main, cependant, que quelques petits groupe entreprenants mettent les circonstances à profit. Je parierais que la même chose se passe en Irak... et dans toutes les mini-guerres menées par des « warlords » sur le continent africain. 


    Inutile, je crois, d’y voir une quelconque ignominie collective, comme il aurait été absurde de penser que tous les Allemands de 1944 rêvaient d’un abat-jour en peau de Juif. Mais un État respectable prend les mesures qu’il faut pour que les atrocités soient découvertes et réprimées, ce que le Reich Nazi n’a pas fait. On s’en souvient.



    Pierre JC Allard


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2009 11:32

    @ Hussein, Cosmic Dancer etc etc...


    Pourquoi ne parle-t-on pas de la question ? Cette tactique de ne pas discuter de la fausseté ou de véracité des faits est lassante. Je viens d’apprendre cette accusation. Vous aussi. Au lieu de dire des âneries, pourquoi ne pas voir COMMENT on pourrait connaitre la vérité ? Si, comme Alpo47 le prétend - Israel paye pour ses intervenants-sur-web, Israel gaspille vraiment ses shekels sur bien peu de talent.



     Pierre JC Allard

  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2009 11:37

    Quant à vous, Guru Allard, vous vous épuisez en pubs inutiles. Contentez-vous de ça.


  • Agora 26 août 2009 15:50

    >Israël déploie une équipe de cybernautes pour diffuser de la désinformation positive

    C’est de l’argent jeté par la fenêtre hélas étant donné le faible niveau intellectuel et moral des recrutés et leur mauvaise foi dégeulasse


  • JC. Moreau JC. Moreau 26 août 2009 17:28

    @ JC Allard,

    Bonjour,

    Vous dites : "La seule réponse efficace à une calomnie c’est d’en prouver la fausseté. Ce que personne en Israel ne semble s’intéresser à faire".

    Pour ma part, en tant que lecteur lambda, avant de me demander si une personne accusée de telle exaction a su démontrer la fausseté des allégations portées contre elle, je m’interroge à titre personnel sur la crédibilité de ladite allégation.

    Or, en l’occurrence, comme d’autres l’ont déjà souligné, l’exemple que le journaliste met en avant pour étayer ses soupçons va à l’encontre même de la thèse qu’il expose.

    En effet, si l’on en croit le cas mis en avant par D. Böstrom, il parait difficile de ne pas souligner une certaine invraisemblance. Car à lire le récit de la mort du jeune Bilal Achmad Ghanem, l’hypothèse d’un prélèvement d’organe paraît peu crédible :

    "Tout s’est déroulé selon le plan de la force spéciale israélienne. Les soldats ont écrasé leurs cigarettes, posé leurs canettes de Coca-Cola, et ont visé calmement à travers la fenêtre brisée. Quand Bilal a été suffisamment proche, ils n’ont eu qu’à tirer sur la gâchette. Le premier coup l’a frappé à la poitrine. Selon des villageois qui ont été témoins de l’incident, il a été touché par une balle dans chaque jambe. Deux soldats sont alors descendus en courant de l’atelier de menuiserie et ont tiré à nouveau sur Bilal dans le ventre« . [ Pour une traduction intégrale de l’article, voir ici ]

    Personnellement j’ai du mal à croire, à partir du cas mis en avant par ce journaliste, à la thèse d’un trafic d’organes organisé à partir de « donneurs » qui seraient ainsi blessés là où se trouvent les organes susceptibles d’être prélevés.


  • appoline appoline 30 août 2009 19:27

    @ Cosmic Danser,

    Laissez donc parler l’histoire, une fois de plus et vous verrez. Le problème d’israel est qu’elle ne tire aucune leçon de l’attitude des autres à son encontre et pourtant si elle se remettait en question, elle comprendrait que l’animosité qui l’entoure est amplement justifiée.


  • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 30 août 2009 21:04

    @ JC Moreau : Je repète que je suis sceptique quant à une implication de l’État d’Israel dans une trafic d’organe et c’est évidemnent l’accusateur qui a le fardeau de la preuve. Je souligne seulement qu’il est malhabile de demander des excuses, alors que c’est justement des preuves qu’il faudrait exiger et que toute la riposte d’’Israel devait être de discuter de ces allégations.



    Pierre JC Allard




  • franck2010 24 août 2009 11:24

    Dans ces conditions on attend les excuses d’Avigdor Libermann pour la politique raciale menée par Israël depuis sa fondation....


  • Bardamu 24 août 2009 11:54

    Inutile de vous demander pour quelle église vous prêchez, monsieur Jacob ?

    Les SIONISTES sont les seuls responsables de l’inéluctable montée de l’antisémitisme.
    Israël veut, via ses éLITES disséminées de par le monde, dicter ses lois, et imposer une bien curieuse morale.
    Partout naissent des RéSISTANCES à ce diktat... le bras de fer est réellement engagé.

    Comme toute DICTATURE, ce pays ne sait pas s’arrêter ; il en veut toujours plus.
    Se croyant désormais à son apogée, il entame en fait sa CHUTE !

    Car le CHANTAGE à l’antisémitisme ne prend plus !


  • Nicole 24 août 2009 14:46

    Qui plus est les histoires de trafic d’organes d’Israël ne sont pas récentes. Extrait :

    "...

    Indeed, while Rosenbaum’s case apparently marked the first time someone has been accused of arranging transplants on U.S. soil, a number of similar operations have been broken up by law enforcement elsewhere in recent years.

    In 2003, a group of Israeli organ brokers were charged with recruiting as many as 100 impoverished Brazilians to donate kidneys for prices ranging from $3,000 to $20,000. The transplants were performed at a hospital in South Africa.

    In the summer of 2007, police charged nine people with paying Israeli donors $30,000 each to give up a kidney. The operations allegedly took place in Ukraine. Investigators in Israel said they began probing the ring when one of the donors complained that she hadn’t been paid.

    Nancy Scheper-Hughes, a medical anthropologist at the University of California Berkeley who has been investigating organ trafficking since the mid-1990s, said the busts have made a difference.

    "This network was really operating at its height a few years ago,« she said.  »That’s still going on, but it has been made much more difficult now.« ... »


    http://hosted.ap.org/dynamic/stories/U/US_BLACK_MARKET_KIDNEYS?SITE=WIPOR&SECTION=HOME


  • Emmanuel Aguéra LeManu 24 août 2009 15:42

    Ce discours « jacobin » est tellement gros qu’il est soit primaire/sionniste soit provo/palestiniste.

    Libermann n’est bien sur ni bienvenu en Suède ni ailleurs. Il le sera par contre au tribunal où l’attendent des jugent qui en savent plus que lui sur la « déense des valeurs démocratiques » que vous avez le culot d’évoquer.


  • Nicole 24 août 2009 17:36

    La Suède maintient sa position :

    "

    Suède/tabloïd : le Premier ministre rejette les appels d’Israël

    STOCKHOLM - Le Premier ministre suédois Fredrik Reinfeldt a rejeté lundi les appels d’Israël à condamner les affirmations d’un tabloïde suédois selon lesquelles des soldats israéliens auraient volé des organes de cadavres de Palestiniens.

    Le quotidien Aftonbladet, plus grand tirage de la presse suédoise, a lancé ces affirmations dans un article publié lundi dernier, suscitant de très vives réactions en Israël, plusieurs ministres israéliens ayant notamment exhorté le gouvernement suédois à prendre ses distances avec l’article.

    Or, selon Reinfeldt, il n’appartient pas au gouvernement de commenter le contenu des journaux, une presse libre étant à ses yeux une part intégrale de la démocratie suédoise.

    "Il est important pour moi de dire que l’on ne peut pas se tourner vers le gouvernement suédois et lui demander de violer la Constitution suédoise", a-t-il déclaré selon des propos rapportés par l’agence TT.

    Il a par ailleurs balayé les suggestions selon lesquelles le différend pourrait affaiblir le travail de son pays dans le processus de paix au Proche-Orient, alors que le Suède occupe actuellement la présidence tournante de l’Union européenne.

    "Les ambitions politiques courent toujours le risque d’être utilisées comme une excuse pour rompre les contacts ou les efforts, mais je n’ai aucune raison de croire« que c’est ce qui est en train d’arriver et j’espère que »cela n’en prendra pas le chemin", a-t-il dit.

    Un porte-parole de M. Reinfeldt a confirmé ces propos.

    Les dirigeants israéliens ont exigé dimanche que Stockholm condamne formellement l’article de presse suédois jugé antisémite, l’affaire menaçant de se transformer en crise diplomatique entre Israël et la Suède.

    En Israël, une vingtaine de personnes ont manifesté lundi après-midi devant l’ambassade de Suède à Tel-Aviv, brandissant une banderole sur laquelle était écrit : "Antisémitisme sous couvert de la liberté d’expresion."

    (©AFP / 24 août 2009 16h58)"

    http://www.romandie.com/ats/news/090824145802.5494xf96.asp


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 17:51

    La Suède maintient sa position, et alors ? Elle le fait en toute logique. Ca ne signifie pas pour autant que ce qui se répète ad nauseam sous ce papier soit vrai.

    Cela signifie qu’un Etat incriminé répond à un autre Etat, et pas plus que moi vous n’êtes informée des enjeux diplomatiques et politiques de part et d’autre.

    Ce qui est avéré, c’est que le FBI a procédé à l’arrestation de rabins soupçonnés de se livrer à des trafics.

    Ce qui est de l’ordre de la rumeur, c’est que ces trafics d’organe auraient pour victimes des civils palestiniens, que l’Etat d’Israël et son armée en seraient sinon responsables, à tout le moins complices.

    Et c’est là-dessus que vous vous empressez d’ignorer d’où provient cette rumeur selon laquelle de telles pratiques seraient courantes en Israël. Rumeur dont la source provient du site du parti national-socialiste américain, comme nombre de théories conspirationnistes et « antisionistes ».

    Vous mettez en cause un peuple et un Etat à qui vous déniez le droit à l’existence, et toutes les manipulations de l’information que vous approuvez et relayez ne visent que ce but.

    Les rabins en question sont Américains, faut-il le rappeler ? S’ils sont coupables d’exactions, c’est à la justice américaine qu’ils auront à faire.


  • Traroth Traroth 24 août 2009 18:05

    "on se refuse pour l’instant à confirmer que Libermann annulerait la visite du ministre des Affaires étrangères suédois en Israël le 11 septembre" : Je rappelle que la Suède préside actuellement l’Union européenne. Un tel camouflet de la part d’Israël ne devrait pas rester sans conséquence, normalement. Mais l’Europe a pris l’habitude d’accepter d’être humiliée par Israël : arrestation de diplomates ou d’humanitaires ou même excréments sur des drapeaux...


  • Nicole 24 août 2009 18:19

    Je suis désolée, CD, ce fil est plein d’infos et de liens très intéressants sur lesquels vous passez allègrement parce qu’ils vous dérangent.

    Léon vous poste un lien vers alliancefr.com, posté par l’auteur, vous ne répondez rien. Or il figure en section « contre la désinformation sur un site qui se dit :

    Le Premier Magazine de la communauté juive francophone
    Les rabbins ne sont pas soupçonnés, leur trafic est avéré, et tout va à l’avenant dans vos post. Comme hussein, vous ne fondez pas mais invectivez et ne tirez pas les déductions qui s’imposent. Vous citez un site soit disant nazi qui renvoie à la BBC (pas le genre à critiquer Israël, soit dit en passant) et vous isolez ce que cet article signale sans rien en déduire, alors que si vous reliez les différents articles dont les forumeurs ont posté les liens, il y a très nettement un dessin qui se donne à voir. Mais il est vrai que s’en prendre à une personne et tenter de la disqualifier est bien plus aisé.

    Allez donc voir là :
    http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/
    et je vous copie en entier l’article que vous feigniez de ne pas voir ; la mauvaise foi a des limites. Simplement Israël a toujours fait pression comme il le fait avec Ikea, et manque de bol, ça ne marche pas.

     »Le problème du manque d’organes en Israël et les filières de traffic d’organes

    Nous avons déjà présenté un dossier concernant la halacha et la pénurie gravissime de donneurs d’organes en Israël.
    Nous avons démontré, avec les textes des décisionnaires, en hébreu, en anglais, et en français, que la loi juive considère que le don d’organes est non seulement permis, mais constitue une obligation morale puisqu’il s’agit de sauver des vies. Actuellement, il y a toujours aussi peu de Juifs en France et en Israël prêts à donner leurs organes après leur mort.
    En Israël, la situation n’a évidemment pas évolué en un an. Elle a même empiré. Rappellons les faits.
    Israël est le pays avec le plus petit nombre de donneurs de tous les pays développés.
    Cette situation a aboutit à une pénurie d’organes qui cause une attente de quatre ans en moyenne aux patients nécessitant d’urgence une transplantation d’organes.
    Sur le plan international, cette pénurie risque d’entraîner la radiation d’Israël de la banque internationale d’organes fonctionnant actuellement en Europe, car concrétement, Israël reçoit volontiers des organes étrangers, mais n’en donne jamais.
    Le Docteur Halévy, directeur du centre de transplantations reinales et cardiaques en Israël explique que c’est toujours la superstition sans fondement de l’intégrité corporelle nécessaire à la résurrection qui cause cette pénurie.

    Il serait grand temps que tous les poskims de halaha se lèvent et organisent une campagne pour le don d’organes, car la situation a aujourd’hui abouti à un ignoble traffic d’organes, et nous n’en sommes plus à tenter de sauver des vies, mais à empêcher qu’on en mette d’autres en danger.


    L’Etat d’Israël, par l’intermédiaire de la sécurité sociale israèlienne et des assurances médicales des « kopatrolim », n’a trouvé comme alternative aux quatre années d’attente pour une greffe d’organes que de permettre un remboursement partiel de toute greffe d’organes opérée à l’étranger sur un citoyen israëlien, ne pouvant offrir de solution d’urgences aux malades en phase très avancée de dégradation physique par dysfonctionnement d’un rein ou d’un coeur.

    Cette solution alternative, qui choisit de « fermer les yeux » sur le lieu et les modalités des greffes à l’étranger, ouvrit la porte à des traffiquants, et permit la mise en place d’un réseau que nous allons décrire, dans l’espoir que ces phénomènes pousseront les poskims à réagir.


    M. Kobi Dayan tient une agence très particulière à Tel Aviv.
    Présentez vous en annonçant que votre mari ou votre épouse est très malade du rein, et que le système hospitalier lui demande quatre ans d’attente, période que son état ne lui permettra pas de supporter. M. Dayan vous offre alors la possibilité de tout organiser pour que vous ayiez une greffe de rein pour lui/elle dans un délai de 3 à 4 mois.
    Il vous annonce que le coût total de l’opération s’élèvera à 50 000 dollars.
    La plupart des clients de M. Kobi Dayan ne posent pas plus de questions et s’iscrivent.
    Tout paraît honnête jusque là. Il est naturel de penser qu’une opértaion engage des fraîis médicaux, et ces frais sont les frais ordinaires d’une transplantation d’organe tout à fait légale dans une clinique américaine (si l’on ne prend pas en compte l’hospitalisation qui s’ensuit).
    Trompés plus ou moins consciemment, les clients de M. Kobi Dayan (nous ne citons que lui, mais de nombreuses filières existent), signent donc les papiers nécessaires, et payent l’avance nécessaire au lancement de l’opération.

    Dans le délai annoncé, l’intermédiaire israèlien recontacte la famille concernée, et propose un voyage pour la Turquie, ou pour la Moldavie, où s’effectuera l’opération. Mike Levinski, citoyen israëlien, fût le pionnier de la filière d’organes moldave.
    En Moldavie, un certain Docteur Amishrav, qui refuse toute interview et tout communiqué, opère très rapidement les clients israèliens...


    Et quelques heures après des opérations bénignes, de l’apendicite, ou autre, de jeunes Moldave, comme Serghei Thimus, se réveillent avec des cicatrices mal placées, et on leur annonce qu’il a fallu leur enlever un rein qui ne fonctionnait pas bien, ou bien, comme dans le cas de Serghei, on refuse de commenter, et une radio future lui révèlera que son chirurgien de confiance lui a tout simplement volé un rein...


    Les chirurgiens de cette filière ont évidemment assuré leur sécurité.
    Peut-être que les pouvoirs publics ne peuvent même rien faire contre les seuls et rares praticiens de spécialités aussi rares dans ces pays...
    Et pendant qu’un Israëlien retourne soigné et rassuré en Israël, un jeune Moldave souhaite que ce crime soit un jour révélé au receveur dans son horreur, et pèse sur sa conscience...
    Un nouvel esclavage s’est mis en place, un marché monstrueux, conséquence inéluctable d’une pénurie due aux superstitions, et des disparités de richesse entre le monde industrialisé et les pays pauvres. Le judaïsme peut-il accepter cela ?"


  • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 18:28

    Votre lien, Nicole, pointait sur une liste hypertexte de titres d’articles et vous comprendrez peut-être que je ne les aie pas ouverts l’un après l’autre pour savoir où vous vouliez en venir.

    Si l’information que vous donnez ci-dessus est vraie, ces hommes ont-ils été arrêtés et condamnés ?

    Si elle est vraie, pourquoi incriminer Israël à propos de crimes de guerre (je rappelle, à toutes fins utiles, le titre du présent article), et non pas un réseau de trafiquants ?

    Copier-coller n’a jamais fait office d’arguments.


  • Traroth Traroth 24 août 2009 18:30

    Bien sûr qu’on le comprend. Vous n’êtes pas du genre à vous informer, tout le monde en est conscient !


  • Nicole 24 août 2009 18:51

    Vous n’êtes pas du genre à vous informer

    C’est rien de le dire !

    Je vous ai clairement précisé Cosmic que ce lien, qui est dans le corps de l’article, vous a été donné par Léon, et que vous l’avez soigneusement évité. Vous saviez donc où le trouver. Mon propos, en vous mettant la liste était de vous montrer que là où la presse israélienne est friande en rubrique « antisémitisme » ledit article que vous trouvez là :

    http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/organes.html

    est en rubrique « contre la désinformation » et il y a de la sorte quantité d’éléments qui accréditent l’article proposé, simplement vous vous attaquez aux personnes et ne daigniez pas vous penchez sur les éléments factuels proposés. Quand on vous y contraint, vous feigniez de croire la presse libre et posez des questions limite candide.

    Sans vous gêner par ailleurs pour prétendre les rabbins soupçonnés, là où ils ont été pris la main dans le sac, puisqu’après 8 ans d’enquêtes, le FBI a eu un indic, Solomon Dwek, docile du fait de malversations pour lesquelles il s’était fait coincer. Donc, ils sont convaincus de trafics. RV filmés avec l’indic pendant 2 ans, celui-ci ayant un micro à la boutonnière.

    Vous dites absolument n’importe quoi et évitez constamment.

    Je vous ai posté le lien sur Solomon Dwek, l’indic il y a un moment déjà et vous persistez à dire « soupçonnés », alors que vous m’avez répondu depuis

    Qui tient les médias ? Est-ce antisémite de dire que quand un juif quitte son poste par exemple à la tête de Disney, il est remplacé par un autre juif ? N’y a-t-il pas là de la discrimination privilégiant une minorité de façon indéniable ?


  • appoline appoline 30 août 2009 19:42

    @ Comic Danser,

    Israel n’a pas vraiment l’air d’être pressée pour enquêter, compte tenu de son passif, on peut s’attendre à tout de sa part, c’est la rençon de la gloire, si l’on peut dire.

    Le gouvernement suédois a raison de ne pas plier devant israel, qui a tendance à se croire tout permis sur cette planète. Le peuple élu se pense intouchable, pas à n’importe quel prix. Avez-vous pensé à la douleur de ces familles de récupérer des corps meurtris, profanés ? Il est beau le peuple élu, oui.


  • wesson wesson 24 août 2009 11:28

    Bonjour l’auteur, et merci pour ces informations que je n’avais pas vu traité.

    Comment dire, on est finalement que moyennement étonné.

    Franchement ils commencent vraiment à nous foutre les jetons, ces nouveaux prétendants à l’intégration européenne...


    • Nicole 24 août 2009 13:46

      Alterinfo en a parlé il y a deux jours en même temps qu’il relayait un papier d’Uri Avnery citant un sioniste de longue date (95 ans au compteur) qui rejète radicalement aujourd’hui ce qu’il a soutenu naguère. Vérification faite, c’était jeudi, et ça reprenait planetenonviolence


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:51

      Alterinfo, le site dont le responsable a été condamné par le tribunal de Mulhouse à 4 mois de prison avec sursis en juin 2009 pour incitation à la haine et à la discrimination raciale et religieuse, diffamation raciale et religieuse et contestation de crimes contre l’humanité.

      Une référence, en effet. Sérieux garanti.


    • Nicole 24 août 2009 14:06

      Sérieux garanti pour le tribunal en effet. C’est digne, dans une moindre mesure de ce que les enfants Roche révèlent dans leur témoignage sur les confidences de leur père magistrat sur le fonctionnement de la justice en France, avant que celui-ci ne meure mystérieusement, et ne soit incinéré sans qu’ils en soient informés.

      Je vous signale tout de même le grotesque de la condamnation faite pour avoir traduit un article dont la version anglaise n’a pas été critiquée. Boulot du crif et de ses officines.

      Mais c’est vrai que même la cour européenne pond des aberrations quand il s’agit d’Israël : vous connaissez la situation de Jean Claude Willem, j’imagine ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 14:13

      En bonne militante du Parti Antisioniste, Nicole, je ne doute pas que vous allez vous répandre en informations de première main sur le complot médiatique sioniste et le lobby international. Ne comptez pas sur moi pour y accorder le moindre crédit.


    • Nicole 24 août 2009 14:20

      Vous n’avez aucun moyen de savoir si je suis ou non militante du parti anti sioniste, simplement de savoir que j’ai soutenu la liste anti sioniste, et que les pédophiles sionistes ne seront jamais ma tassede thé, pas plus que les journaleux qui les couvrent honteusement.

      Quant à vous, puisque vous semblez n’avoir dans vos propos que le fait de vous en prendre à la personne, excusez-moi de n’avoir jamais lu que des propos partisans et dénués de tout intérêt sous votre plume. Valeur informative = 0.

      Vous écririez 100 fois, « j’aime aveuglément Israël et ne tolère aucune critique le concernant », ce serait égal.


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 14:22

      Très drôle, Nicole.


    • monbula 24 août 2009 14:35

      Qui est Jean Claude Willem ?


    • Nicole 24 août 2009 14:51

      Jean Claude Willem est un maire qui a évoqué la possibilité de boycotter les produits israéliens lors d’un conseil municipal parce qu’il était choqué du blocus de Gaza. Il est condamné pour ça, et la cour européenne confirme, ce qui en dit long et pas franchement glorieux.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 août 2009 14:52

      @ Nicole

      On a bien vu vos commentaires et autres « reportages » durant la campagne du PAS , y compris votre « tournée » des bureaux de vote : vous ne pouvez pas vous empêcher de faire du révisionisme, y compris sur vous même !


    • Nicole 24 août 2009 14:55

      Et où donc ce révisionnisme ? Quand je cite Nancy Scheper-Hughes qui a alerté le FBI il y a sept ans, peut-être ?

      http://www.haaretz.com/hasen/spages/1102799.html


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 15:00

      Ben oui, Nicole. Un maire pense et agit en conscience en tant que citoyen libre de ses choix, mais en tant qu’élu il n’a pas à décider de boycotter les produits en provenance d’un pays ou d’un autre. C’est un peu comme les enseignants, et cela s’appelle le devoir de réserve. Et pas le « complot sïonïste ».


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 15:02

      Non, Nicole. Aloïs (trémas) n’est pas le seul à vous avoir lue pendant la campagne du PAS : votre frénésie (articles, vidéos, commentaires) fut intarrissable. Et vos références, limpides.


    • sisyphe sisyphe 24 août 2009 15:07

      Par Cosmic Dancer (xxx.xxx.xxx.209) 24 août 14:13

      "En bonne militante du Parti Antisioniste, Nicole, je ne doute pas que vous allez vous répandre en informations de première main sur le complot médiatique sioniste et le lobby international. Ne comptez pas sur moi pour y accorder le moindre crédit."

      Quelle élégante façon de noyer le poisson, de dissimuler les cendres sous le tapis, en essayant de discréditer son interlocuteur, par les habituelles formules à l’emporte-pièce, sans, évidemment, répondre aux faits incriminés.

      Si la politique criminelle, sanglante, raciste, et génocidaire de l’état d’Israel n’a que des avocats comme vous, on comprend qu’elle préfère faire parler les armes et les tortures...


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 15:10

      Les fauves sont lâchés. Bon onanisme.


    • Nicole 24 août 2009 15:10

      Mais ça n’indique aucun révisionnisme, terme employé par le forumeur cité, qui se réfère à mon blog dans lequel je poste depuis décembre des textes dans une catégorie « pour le rétablissement de la résolution 3379 ». J’ai du le faire encore au maximum il y a 3 jours. Je ne suis donc aucunement dans le révisionnisme, puisque je m’exprime clairement contre le sionisme qui, à mes yeux, relève de la pathologie lourde.


    • Le péripate Le péripate 24 août 2009 15:11

      Heu Sisi, je sais que tu es un niais de neocommuniste, ce qui, normalement, devrait quelque peu te protéger des tentations fascistes. Tu devrais t’informer sur le pedigree de ceux que ta quérulence te porte à défendre, tu dirais un peu moins de bêtise.


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 août 2009 15:34

      @ Cosmïc

      C’étaït donc ça la prïvate joke !

      Hï hï hï !


    • sisyphe sisyphe 24 août 2009 15:40

      De toutes façons, comme vous le diront tous les interlocuteurs lucides, objectifs, et défenseurs d’Israël dans son bon droit, tout ça c’est que des mensonges d’antisémites, vendus à l’islam.

      Fin de la discussion.


    • Nicole 24 août 2009 15:43

      Exact, Sisyphe :

      "

      Nouvelle forme d’accusation de meurtres rituels ?

      vendredi 21 août 2009, par Jean-Marie Allafort


      Depuis plusieurs semaines de nombreux sites et blogs anti-israéliens propagent une rumeur digne des accusations de crimes rituels : des soldats de Tsahal feraient un trafic d’organes des morts palestiniens tombés sous leurs balles. L’affaire peut paraître grotesque et sans grand intérêt. Des accusations de ce type contre Israël, le sionisme et les Juifs sont légion dans les pays arabes. Mais cette fois la rumeur enfle au point de se transformer en un incident diplomatique entre la Suède et Israël.

      Le quotidien suédois Aftonbladet a publié en début de semaine un article reposant sur de prétendus témoignages d’habitants de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza racontant qu’après avoir assassiné des Palestiniens, Tsahal récupère les corps, vole les organes internes des victimes puis remet les dépouilles mortelles aux familles. Les organes seraient envoyés aux Etats-Unis où des rabbins s’occuperaient de se faire de l’argent sur le dos des victimes palestiniennes. Le papier du journaliste est accompagné d’une photo prise après une autopsie où l’on voit clairement une cicatrice sur toute la longueur du torse de la personne décédée.

      Cette forme nouvelle d’accusation de crime rituel – Au Moyen-Age on accusait les Juifs de tuer des enfants pour utiliser leur sang en vue de fabriquer le pain azyme pour la fête de Pâque - est le fruit d’un fantasme profondément ancré chez les antisémites. Le Juif est un meurtrier sadique. Il aime la mort et se réjouit de celle des autres. Bien plus, il en tire un bénéfice. Car, c’est bien connu, il aime le gain !

      D’aucuns diront qu’il n’y a pas de fumée sans feu. Dans un article odieux publié sur un blog qui se vante de lutter pour la justice et contre le racisme, on peut lire : "Il y a quelques semaines, nous apprenions qu’un réseau de Rabbins étasuniens avait été arrêté dans le New Jersey sur des soupçons de trafic d’organes humains (entre autres crimes). Le Rabbin Levy Izhak Rosenbaum, avons-nous lu, a convaincu des personnes vulnérables de renoncer pour 10 000 dollars à un rein qu’il pourrait à son tour vendre 160 000 dollars." Pour l’auteur de l’article, il n’y a pas de doutes, le trafic d’organes dont sont accusés des rabbins du New Jersey est directement lié aux "ignominies de Tsahal dans les territoires« . Et l’article de conclure : »les médias occidentaux sont prêts à affronter la criminalité sioniste élevée au rang d’institution."

      Dans cette triste affaire, le gouvernement suédois ne s’est pas empressé à prendre ses distances par rapport à ces accusations. En Israël, le bureau du Premier ministre a réagi avec fermeté pour condamner les propos publiés dans le quotidien suédois. Avigdor Liberman, le ministre des Affaires étrangères, a rappelé, sans grande diplomatie et en commettant une grossière erreur historique, que l’attitude de la Suède était la même que durant la Shoa. L’ambassadrice de Suède en Israël, quant à elle, s’était attiré les foudres de son gouvernement pour avoir critiqué l’article sujet de la polémique.

      Israël, le ministère de la Défense, Tsahal peuvent démentir autant qu’ils veulent. La rumeur destructive est lancée et risque d’avoir de l’avenir. Tout comme l’antisémitisme et l’antisionisme…"

      http://www.un-echo-israel.net/Nouvelle-forme-d-accusation-de


    • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 15:51

      La rumeur destructive est lancée et risque d’avoir de l’avenir.

      Heu par contre, ça c’est pas très malin comme formule non ?
      Préciser que c’est une rumeur dans son propre article, il se tire pas une balle dans le pied le type ?


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 16:52

      Vous oubliez de préciser que les Israéliens dévorent les enfants de Palestine les soirs de pleine lune. Faites passer l’info.


    • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 16:53

      Georges, prenez un miroir sérieux. Vous même propagandez tout ce que vous pouvez contre l’Islam avec un sens bien provoc de l’avatar sur tous les articles, qu’ils en parlent ou qu’ils parlent de la recette de la choucroute.

      J’imagine que vous êtes comme moi, payé à faire autre chose de vos journées (au hasard un travail) et que, comme vous êtes plutôt compétent (et feignant) comme moi, vous avez le temps de faire votre job et de traînasser sur Avox pour ronger votre frein contre l’Islam.


    • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 16:55

      Hey Cosmic, ça vous va bien au teint de jouer les lutteuses anti-NS, et de donner la réplique amicale à Georges Hussein.


    • Traroth Traroth 24 août 2009 18:14

      Un devoir de réserve chez les élus ? Vous rigolez, là, j’espère ? Ce sont les électeurs qui décident si la politique des élus leur convient, quand ils sont dans l’isoloir, et personne d’autre. La question était si cette proposition de boycott était légale ou non, et la justice, jusqu’à la Cour européenne des Droits de l’Homme, a clairement assimilé désapprobation des opérations israéliennes à Gaza avec de l’antisémitisme !


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 18:16

      Envoyez vos revendications à la Cour européennes des droits de l’homme. Nul doute qu’elle révisera son jugement pour complaire à vos obsessions.


    • Traroth Traroth 24 août 2009 18:24

      Votre réponse est nullissime, je suis désolé de devoir vous le dire. Revenez quand vous aurez des arguments.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 25 août 2009 11:44

      @Cosmic Dancer : Je viens de recevoir un mail qui se lit comme suit :


      «  » Traffic d’organes ! Tu es le plus dangereux antisémite sur l’internet. Tu es une merde dans un bas de soie.«  »

      Et ce n’est même pas signé... Est-ce que vous approuvez cette façon de discuter ?

      Pierre JC Allard 

    • Sophronius 25 août 2009 11:48

      C’est ce qu’on appelle l’arroseur arrosé !


    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 25 août 2009 11:51

      Heu... Avez-vous besoin de mon aval pour répondre à ce mail, JCAllard ?
      Je n’ai aucune compétence en la matière, désolée.


    • Traroth Traroth 26 août 2009 17:24

      Vous ne condamnez pas ce type de mail, alors que JC Allard vous pose la question, et étrangement, ça ne me surprend pas...


    • appoline appoline 30 août 2009 19:55

      @ Le péripate,

      Pas besoin d’être néocommuniste, comme l’écrit Sysiphe :


      « Si la politique criminelle, sanglante, raciste, et génocidaire de l’état d’Israel n’a que des avocats comme vous, on comprend qu’elle préfère faire parler les armes et les tortures. »

      j’adhère entièrement car cette phrase reflète une réalité aussi effrayante que dégueulasse.


    • Le péripate Le péripate 30 août 2009 20:00

      Oh, néocommuniste ou néofasciste, c’est bonnet blanc et blanc bonnet.


    • goc goc 24 août 2009 11:35

      Décidément, une fois de plus, il s’avère que le plus grand ennemi d’israel c’est bien son idéologie sionniste menée par ses hommes politiques, arrogants et ouvertement racistes, ne connaissant qu’une seule réponse a toute critique : antisemitisme.


      • Nicole 24 août 2009 14:15

        D’autant que si on revisionne Henry Cattan avocat palestinien défenseur donc de la Palestine lors des négociations, dans « Histoire d’une terre », si on lit ensuite sa conférence sur l’illégitimité de la création d’Israël, assortie de quelques citations de fondateurs du sionisme, il y a de quoi se demander ce que nos dirigeants ont dans le ciboulot pour être si pleutres.

        S’ils pouvaient s’inspirer des suédois, retrouver ou conquérir quelque dignité !


      • toug toug 24 août 2009 11:46

        Que dire ? A part que la barbarie, la saloperie, la cruauté n’a ni de religion, ni de couleur de peau...
        A quand la troisième guerre mondiale déclenché par les fanatiques Israélite ? Je comprend toujours pas qu’on accepte que ces dirigeants racistes ai la bombe nucléaire, c’est suicidaire...




        • robin 25 août 2009 10:53

          A GEORGES HUSSEIN, vous nous dites :

          « La troisième guerre mondiale est déjà déclarée, mais par les fanatiques musulmans.
          Le monde chaque jour en apporte la preuve, et dans pratiquement tous les pays.
          Il n’y a rien de commun entre Israel et l’Islamisation forcée du monde.
          Rien. »

          C’EST BEAU LA FOI, A MOINS QUE DANS VOTRE CAS CE SOIT QUE LA PAIE EST BONNE....lol !


        • goc goc 24 août 2009 12:05

          Quant à la « politique raciale » d’Israël...j’en rigole encore !

          vous ne devez pas avoir beaucoup de connaissance en matiere de démocratie, alors pour votre gouverne, en France, sur toutes les mairies de nos communes, il y a ecrit : « liberté egalité fraternité ». Chez nous tous les francais ont les memes droits, quelques soient leurs couleur de peau, leur religion, et leurs idées.

          Un pays qui ne donne pas les mêmes droits a ses habitants en fonction de leur couleur ou de leur religion, est un pays raciste pratiquant une politique dite d’« apartheid ». Ce qui est le cas d’israel et de sa politique envers les israeliens arabes et meme envers les israéliens chrétiens

          CQFD


        • goc goc 24 août 2009 12:36

          et si nous parlions de DEVOIRS ?
          les arabes ne reconnaissent pas Israël...comment pourraient ils revendiquer des droits ?

          t1, vous etes graves quand meme !!

          voial maintenant l’argumentaire el plus debile que j’ai lu ici, pour justifier l’apartheid

          donc d’apres vous, c’est parceque les palestiniens non israéliens, qui vivent chez eux, sur des terres occupés illegalement, ne reconnaitraient pas israel ( ce qui en plus est un mensonge), qu’israel a le droit de refuser a ses nationnaux arabes et chrétiens, les mêmes droits qu’a ses nationnaux juifs ?????

          faudrait consulter là, mon garçon !!!


        • dom y loulou dom 24 août 2009 12:48

          très magnanime Thierry Jacob...

          la knesset ainsi affirme simplement le fait qu’elle considère que la palestine est partie intégrante d’Israel...

          c’est précisément ce qui déconne dans toute l’histoire d’Israel.


        • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 24 août 2009 15:02

          @ Thierry

          Il me semble que les droits de l’homme ne sont pas soumis à des conditions ...


        • Pierre93 24 août 2009 16:34

          Le plus curieux de ce racisme, c’est que selon l’historien Israélien Shlomo SAND les Palestiniens sont les descendants des Hébreux de l’antiquité. Les Colons sont d’origine Slave ou Bérbères convertis au Judaïsme vers le VIIIème siécle.

          "Je suis professeur d’histoire à l’université de Tel-Aviv depuis vingt-quatre ans, il me faut ajouter une correction : je ne suis pas l’auteur de l’hypothèse selon laquelle les Palestiniens seraient les descendants des Judéens de l’Antiquité ; la paternité en revient à David Ben Gourion, fondateur de l’Etat d’Israël, et à Isaac Ben Zvi, qui en fut le deuxième président. Cette thèse a été, ensuite, formulée à plusieurs reprises par d’autres qui ont observé que la population juive en Palestine fut convertie à l’islam au VIIe siècle.
          (...) Le sionisme, encore aujourd’hui, ne voit pas Israël comme une république au service de son « démos », c’est-à-dire de tous les citoyens israéliens qui y vivent mais comme l’Etat des juifs du monde entier. Une telle situation fait planer sur l’avenir d’Israël une interrogation peut-être plus grave, encore, que la conquête des territoires en 1967."


        • Traroth Traroth 24 août 2009 18:23

          « Quant à la « politique raciale » d’Israël...j’en rigole encore ! » : Pas les Palestiniens, spoliés simplement parce qu’ils ne sont pas de la bonne « race ».


        • Traroth Traroth 26 août 2009 17:31

          @George Hussein : Comme d’habitude, à court d’argument, vous déplacez le débat. La situation dans les pays musulmans est hors-sujet. Toutefois, votre généralisation est totalement abusive : de nombreux pays musulmans respectent le droit de propriété. Ce ne sont pas les grosses compagnies pétrolières qui diront le contraire. Que vous cherchiez absolument à mettre Israël au niveau des pires d’entre eux est très révélateur de l’avenir dont vous rêvez pour ce pays.


        • appoline appoline 30 août 2009 20:00

          @ Thierry Jacob,

          Je vous trouve un tantinet gonflé, que je sache c’est quand même vous qui êtes venus squatté la Palestine, que pensiez-vous du haut de votre superbe, que les palestiniens allaient vous accueillir les bras ouverts ? Dommage qu’ils ne vous aient pas encore botté le cul, ne serait ce que pour vous apprendre l’humilité.


        • Henri François 24 août 2009 11:57

          A vous lire, le plus détestable encore est d’apprendre que plusieurs témoignages journalistiques sur la question du « trafic des organes humains » en Israël, avaient été déjà publié et que nul dans les instances internationales s’en était ému.
          D’autre part, je ne suis, pour ma part qu’à moitié surpris par les faits (abominables)relatés par le journaliste suédois. Pour la bonne raison que depuis 1948 Israêl dirigé par de hommes de guerre tous issus d’Allemagne ou d’Europe de l’Est, s’est doté d’un peuple entier (ou presque) de mercenaires sans foi ni loi. Une seule volonté dans ce petit pays depuis plus de 60 ans : la spoliation et l’asservissement d’individus jugés « inférieurs » comme ils l’avaient été du temps du nazisme. La Suède est montrée du doigt dites-vous car elle aurait refusé de reconnaître la Shoa ? Mias citez-moi une nation qui ait au cours de la seconde guerre mondiale levé le petit doigt pour anéantire les cmaps de la mort par les airs et retardé les ou saboté les convois des déportés.
          Depuis des millénaires les juifs devenus sionistes n’ont cessé de s’estimer victimes et continuent de le faire. Ils commenent vraiment à nous ennuyer pour ne opas écrire emmerder. 


          • Iren-Nao 24 août 2009 12:25

            Auteur Merci pour cet article fort interessant.

            Je sens que ce fil va bastonner et que les divers ennemis de la charcuterie ne vont pas tarder a s’invectiver entre coupeurs de bites.

            Israel est vraiment devenu un pays de connards qui reagissent aussi betement que des ricains de base republicains (ou autre) ou leur laquais.

            Effectivement ce journaliste ne semble pas faire dans la rumeur de chasse d’eau.

            Et au nom de quoi devrait on le desavouer ou le faire taire, c’est juste pour une fois du vrai journalisme d’investigation.

            Et en quoi ce serait de l’antisemitisme. Un criminel est un criminel, un point c’est tout, qu’il soit juif ne change rien a l’affaire.

            Par contre la reaction stupide de la communaute Juive de par le monde (sauf en Suede !) ne peut que rendre les Juifs encore un peu plus detestables.
            On se demande comment se cree l’antisemitisme...

            Si par exemple je dis du mal de ce bon vieux JM Le Pen, est ce que Cosquer monte au creneau en criant a la celtinophobie ?

            Si j’accuse un certain nombre de « philosophes » d’etre des clowns, c’est de l’anti semitisme.

            On le deviendrait a moins

            Attendons la suite croustillante du debat.

            Iren-Nao


            • Traroth Traroth 24 août 2009 18:34

              Le problème est qu’il y a là bien plus que de simples rumeurs ! Vous pouvez toujours faire mine de les balayer d’un revers de la main, ça ne change rien.


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 18:36

              I’n’a pô compris, Traroth.

              Il y a des faits et des rumeurs. I’n’a pô lu les posts où j’ai clairement indiqué quels étaient les faits et quelle est la rumeur.

              Si i veut pô comprendre, i comprend pô, tant pis.


            • Traroth Traroth 24 août 2009 18:46

              « j’ai clairement indiqué quels étaient les faits et quelle est la rumeur » : On pouffe...


            • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 12:29

              « Je ne suis pas un Nazi », écrit Jan Helin. « Je ne suis pas antisémite. » Ce dernier se décrit plutôt comme « un rédacteur en chef responsable qui a donné le feu vert à un article soulevant plusieurs questions. » Helin précise cependant que le papier ne donnait aucune preuve des pratiques horribles dont sont accusés les soldats de Tsahal.

              Jerusalem Post, ce lundi.

              La déontologie journalistique exige pourtant d’apporter des preuves et non de simples allégations, et particulièrement pour des accusations de cette gravité. La liberté de la presse ne consiste pas à publier n’importe quoi et à colporter des rumeurs qui, de fait, rappellent les légendes antisémites médiévales, lorsque les Juifs étaient accusés de fabriquer le pain azyme avec du sang d’enfants chrétiens.
              Cela dit, la réaction qui consiste à exiger des excuses de la part du gouvernement norvégien me paraît totalement déplacée. La seule chose à faire, c’est enquêter.


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 12:31

                J’insiste : le rédacteur en chef a bien spécifié qu’aucune preuve n’a été apportée par son journaliste.


              • goc goc 24 août 2009 12:41

                qu’aucune preuve n’a été apportée par son journaliste.

                tu veux dire que si le FBI a arrêté un certain nombre d’individus dont des rabbins liés au parti d’extreme droite « chas » aux USA pour blanchiment dans du trafic d’organes entre les USA et israel, ce ne seraient que sur la base de mensonges ??

                extraits :
                Une quarantaine d’élus locaux et cinq rabbins ont été arrêtés aujourd’hui dans la banlieue de New York lors du démantèlement d’un réseau de corruption ayant des ramifications jusqu’en Israël et en Suisse. Les maires des villes d’Hoboken, Secaucus et Ridgefield, dans l’Etat du New Jersey, figurent parmi les personnes arrêtées dans le cadre de ce coup de filet qui a commencé à l’aube. Les autorités soupçonnent les prévenus de corruption, extorsion de fonds, blanchiment d’argent et trafic d’organes.

                ...

                Quant au rabbin Levy Izhak Rosenbaum, il est accusé de trafic d’organes pour avoir persuadé des « donneurs » de lui vendre pour 10.000 dollars des reins qu’il revendait seize fois plus cher.


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 12:47

                Si ces Américains sont coupables de trafic d’organes que présument les enquêteurs du FBI - que l’on apprécie soudainement sur ce site -, alors la justice les condamnera, et avec eux leurs complices israéliens.
                En aucun cas il ne saurait être question d’utiliser ce fait horrible s’il est avéré pour prétendre que Tsahal se livrerait à de telles pratiques. Vous saisissez la nuance ?


              • John Ruck Hadey 24 août 2009 13:15
                Prof says she told FBI about kidney trafficking

                July 27, 2009

                WASHINGTON (JTA) — A U.S. professor reportedly alerted the FBI to kidney trafficking years before a sting operation in New Jersey.

                Nancy Scheper-Hughes, a professor of anthropology at the University of California, Berkeley, tipped off authorities seven years ago after learning of Levy-Izhak Rosenbaum’s alleged crimes through her research, Ha’aretz wrote.

                Rosenbaum was among 44 people arrested July 23 in a two-year probe that snared high-ranking politicians and religious leaders involved in a money-laundering scheme.

                According to the Israeli daily, Scheper-Hughes’ sources said that Rosenbaum held donors at gunpoint when they considered backing out of the procedure. Many donors were villagers from poor communities in Eastern Europe. 

                According to Scheper-Hughes’ research, one out of every five adult men in Moldova’s poorest villages have had a kidney removed.

                The U.S. State Department said in 2004 that « it would be impossible to conceal a clandestine organ trafficking ring. »

                http://jta.org/news/article/2009/07/27/1006824/us-professor-told-fbi-about-kidney-trafficking-years-ago


              • Nicole 24 août 2009 13:56

                Qui plus est, ce trafic servait à financer les écoles talmudiques...si c’est pas plein de piété, ça !
                "ISRAEL POLITIQUE : LE PARTI SHAS VA ETRE TOUCHE PAR LE SCANDALE DU NEW-JERSEY.
                Les charges sont graves aux USA : pots-de-vin, extorsion de fonds, blanchiment d’argent et même trafic d’organes.

                jul26

                Par Dan Assayah
                Rubrique : Actualité
                Publié le 26 juillet 2009 à 08:25

                Ce matin la presse israélienne analyse les conséquences directes pour Israël de l’énorme scandale qui implique de nombreux rabbins aux USA.

                Selon le journal HAARETZ, c’est la communauté sépharade de Brooklyn qui est principalament touchée. La synagogue qui rassemble l’élite des juifs Syriens de la ville semble être au coeur du scandale.

                Selon le Haaretz : “Le parti politique SHAS reçevra bien moins de dons provenant des juifs sépharades américains, et va donc demander une aide directe de l’Etat. C’est tout le système des YESHIVAS sépharades qui est touché.”"

                Problème de financement des yeshivas


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 14:07

                Et voici un bel exemple de manipulation : il n’y a aucun journaliste du nom de Dan Assayag au Ha’aretz.
                Subtilement, c’est pourtant ce que Nicole tente de laisser penser.
                Et il n’y a aucun article dans Ha’aretz corroborant les allégations du journaliste suédois. Ce qu’elle tente d’induire aussi.


              • Triodus Triodus 24 août 2009 14:14

                Qu’est-ce que ça fout dans un journal alors ?


              • Sophronius 24 août 2009 14:20

                Oui et comme par hasard dans l’article qu’elle cite elle oublie le principal :

                Un autre suspect, Levy-Izhak Rosenbaum, 58 ans, est accusé de trafic de reins, récupérés de donneurs israéliens. Il les aurait obtenus pour 10 000 dollars avant de les revendre 160 000 dollars.


              • jako jako 24 août 2009 14:25

                Bonne idée de dire cela, petite recherche sur Dan Assayah ( et pas ag) et on tombe sur des tas d’articles interessants , apparement il a l’air assez impartial (puisqu’il va jusqu’à fêter l’arrivée de DSK au FMI) , pour haaretz malheureusement les archives gratuites ne vont que jusqu’au 10/08


              • Nicole 24 août 2009 14:30

                Désinformation quand tu nous tiens. La hasbara n’est pas très fine, faut pas lui en vouloir, à n’avoir comme horizon que la déloyauté faite état. J’ai mis un lien qui permettait de voir que ces propos viennent d’Israël valley qui reprend haaretz . En entier ça donne :

                jul26

                Par Dan Assayah
                Rubrique : Actualité
                Publié le 26 juillet 2009 à 08:25

                Ce matin la presse israélienne analyse les conséquences directes pour Israël de l’énorme scandale qui implique de nombreux rabbins aux USA.

                Selon le journal HAARETZ, c’est la communauté sépharade de Brooklyn qui est principalament touchée. La synagogue qui rassemble l’élite des juifs Syriens de la ville semble être au coeur du scandale.

                Selon le Haaretz : “Le parti politique SHAS reçevra bien moins de dons provenant des juifs sépharades américains, et va donc demander une aide directe de l’Etat. C’est tout le système des YESHIVAS sépharades qui est touché.”

                JPost  : “Un retentissant scandale de corruption entre New-York et Israël. Cinq rabbins, trois maires de l’Etat du New-Jersey et deux députés ont été arrêtés jeudi par le FBI, après deux ans d’enquête à tiroirs. Les charges sont graves : pots-de-vin, extorsion de fonds, blanchiment d’argent et même trafic d’organes.

                Les rabbins de Brooklyn et du New-Jersey sont accusés d’avoir blanchi 10 millions de dollars à travers des organisations caritatives aux Etats-Unis et en Israël. Il s’agit de Saul Kassin, 87 ans, de la synagogue Shaarei Zion à Brooklyn ; Eliahu Ben-Haim, 58 ans, rabbin de la Congrégation Ohel Yaacob à Deal dans le New-Jersey ; Mordechai Fish, 56 ans, de la Congrégation Sheves Achim à Brooklyn et Lavel Schwartz, 57 ans.

                Un autre suspect, Levy-Izhak Rosenbaum, 58 ans, est accusé de trafic de reins, récupérés de donneurs israéliens. Il les aurait obtenus pour 10 000 dollars avant de les revendre 160 000 dollars.

                Le FBI a mis les moyens pour ce gigantesque coup de filet : plus de 300 agents ont été mobilisés pour arrêter les 44 suspects, jeudi dans la matinée. A la main, un mandat d’arrêt qui, au départ, ne concernait que des fraudes bancaires à l’intérieur de la communauté juive syrienne installée à Deal dans le New-Jersey.

                Mais l’enquête s’est vite emballée, avec de multiples ramifications politiques. Les médias américains se sont emparés de l’affaire.

                Le porte-parole de la police israélienne, Micky Rosenfeld, a indiqué avoir entendu parler de l’affaire mais dément connaitre toute information concernant les reins vendus par des donneurs israéliens”. (JPost Copyrights)

                http://www.israelvalley.com/news/2009/07/26/23639/israel-politique-le-parti-shas-va-etre-touche-par-le-scandale-du-new-jersey-les-charges-sont-graves-aux-usa-pots-de-vin-extorsion-de-fonds-blanchiment-d-argent-et-meme-trafic-d-organes


              • Nicole 24 août 2009 14:35

                Sinon, ynet ça vous ira mieux ? Pour ceux qui ne comprennent pas l’hébreu, il y a des photos de ceux qu’ils désignent comme à l’origine de la « blanchisserie juive »

                http://www.ynet.co.il/articles/0,7340,L-3751533,00.html


              • Sophronius 24 août 2009 14:41

                Nïcole vous lïsez donc l’Hébreu ?


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 14:41

                Merci pour ce lien que je n’ai pas dû voir, dans ce cas.
                Cependant, rien dans cet article n’accuse, contrairement au titre de celui sous lequel nous nous exprimons, l’Etat d’Israël de trafic d’organes ou de complicité avec des trafiquants.
                D’autre part, il est fait mention que les trafiquants en question ont vendu des reins récupérés de donneurs israéliens.


              • Sophronius 24 août 2009 14:48

                Et c’est marrant mais la traductïon automatïque de google ne donne pas l’expression « blanchisserie juive » !!!

                Au fait Nicole, juif c’est synonyme de sioniste ? Parce qu’à vous entendre parler on jurerait que oui.


              • Nicole 24 août 2009 15:01

                mcm c’est un juif et fier de l’être qui a traduit l’article de ynet par « jewish launderette », ce qui fut repris par un support que je peux retrouver en « blanchisserie juive ». Vous pouvez lire, l’article est très intéressant. Son titre ?

                Time to Talk about the Rise of Jewish Crime ?

                http://palestinethinktank.com/2009/07/24/gilad-atzmon-time-to-talk-about-the-rise-of-jewish-crime/


              • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 15:04

                La déontologie journalistique exige pourtant d’apporter des preuves et non de simples allégations, et particulièrement pour des accusations de cette gravité.

                Ah bon ? Moi je pensais qu’un simple tube de farine à destruction massive suffisait pour lancer une opération de l’ONU ???!!!
                On m’aurait menti ??!!

                On vous a pas dit ? La déontologie journalistique est morte. Ca fait un bail d’ailleurs...


              • goc goc 24 août 2009 15:10

                @ cosmic

                En aucun cas il ne saurait être question d’utiliser ce fait horrible s’il est avéré pour prétendre que Tsahal se livrerait à de telles pratiques. Vous saisissez la nuance ?

                c’est curieux cette tendance à demander aux autres d’etre respectueux de la forme et en même temps, soutenir les crimes les plus odieux de l’humanité en ce XXIeme siècle, commise par une armé raciste au point de vendre des tee-shirt appelant a l’assassinat de femmes palestiniennes enceintes afin d’économiser les balles (une balle deux morts)

                De toute façon, il suffit de voir la réaction des israéliens pour comprendre qu’il sagit d’un aveu

                Un gouvernement démocratique aurait d’abord demandé une enquête interne afin de démontrer qu’il s’agissait d’un mensonge (si mensonge il a ).
                Au lieu de cela, le gouvernement s’en est pris a un pays entier, fier de sa presse libre, n’hésitant pas a ressortir des arguments haineux et diffamatoires, cherchant meme a faire croire que la Suede etait complice des nazis (bravo pour le point goldwin) alors que des centaines de juifs ont eu la vie sauve en trouvant asile dans ce pays

                on ne peut pas exiger des autres qu’ils respectent des valeurs que soi-meme on bafoue !!!


              • Sophronius 24 août 2009 15:43

                « c’est un juif et fier de l’être qui a traduit l’article de ynet »

                Et beh, c’est pas une lumière votre juif qui vous traduit très mal de l’Hébreu, la preuve : YNet existe en version anglaise !


              • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 15:57

                Israelis urged to boycott IKEA

                J’ai pas comme une impression de « déjà vu mais à l’envers » ?
                Doit-on voir un amalgame quand une société de mobilier suédoise est sur le point d’être boycottée à cause d’un article d’un journal suédois ???
                 : - O


              • Nicole 24 août 2009 16:01

                Oh, mcm, vous ignoreriez tout d’Israël Shahak et des traductions qu’il mettait à disposition, conscient des traductions tellement lights d’articles israéliens en anglais ? Voilà un homme dont l’intégrité en a dérangé plus d’un, et par ailleurs, si vous voulez jugez de la traduction d’Haaretz en français, c’est du même tonneau. Exemple gratuit. Traduction personnelle et libre mais sans omission (ni rajout, mais ça, je ne dirais pas que les médias en font sans le prouver, et je n’ai pas d’exemple sous la main)

                Quant à votre question faussement candide, vous qui prétendez m’avoir déjà lue, vous devez savoir qu’il y a quantité de juifs que j’apprécie, mais ceux-là, voyez vous sont radicalement opposés au sionisme.

                Tiens, au hasard, vous ne vous êtes pas demandé pourquoi le dernier Avraham Burg (Holocaust is over) avait disparu à peine traduit et présenté sur France 3 ? Mince. Plus de version française. C’est digne de la non diffusion de « Sarkozy, Israël et les juifs » si je ne m’abuse ?


              • Nicole 24 août 2009 16:07

                En plus mcm ce n’est pas le bon article que vous donnez :

                http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-3751358,00.html


              • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 16:13

                Donc Cosmic, le genre de personne objective et avec du recul qui fournit de la vraie info et pas des copier-coller, c’est sophronius qui en fait je viens de voir est approximativement le 115eme compte de mcm (comment cela m’est passé sous le nez je me le demande. un nouveau dans l’agence peut-être ou une troisième personnalité avec son écriture propre) ?


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 16:23

                Bien sûr, Nobody. Visez mon post précédent et parlez-moi de la même information « objective » en date de 2002 lancée sur le site du Parti nazi américain.


              • Nobody knows me Nobody knows me 24 août 2009 17:00

                J’ai essayé mais soit je crois que mon proxy me fait des misères, ou alors c’est le site fait planter mon navigateur.
                Il y a de plus un « http » de trop dans le lien il me semble.


              • Nicole 24 août 2009 17:23

                Où est la haine, hussein ? qui plus est vous aurez quelques difficulté à prouver que je suis payée :

                1 - je ne le suis pas
                2 - je poste sous mon nom ce que font très rarement les sayanims, et autres propagandistes.

                Lisez donc Gilad Atzmon, et pareillement dites-moi où est la haine. De plus en plus de gens manifestent qu’ils en ont marre de cette impunité qui permet à Israël tout et n’importe quoi. Occupez vous donc de Goq. Par exemple.


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 17:56

                « Tant que l’on n’a pas évalué ces témoignages vous ne pouvez rien en dire. »

                Absolument, Léon. Le rédacteur en chef du journal en question a d’ailleurs précisé lui-même qu’il n’avait aucune preuve de la véracité de telles allégations. Et j’ai donné deux liens assez explicites, il me semble.

                Alors si l’origine de ce discours hystérique sur Israël est néo-nazie et si le rédacteur en chef affirme avoir publié sans preuve, si l’enquête doit être menée et les conclusions jugées par la juridiction compétente, et si je ne peux rien dire en conséquence, pourquoi cet article existe-t-il ? Et que dire de ses commentaires ?


              • Nicole 24 août 2009 18:31

                Une nouvelle fois cosmic lisez donc le lien que Léon vous a donné sur un site qui le dit le premier de la communauté juive francophone :

                "Le problème du manque d’organes en Israël et les filières de traffic d’organes

                Nous avons déjà présenté un dossier concernant la halacha et la pénurie gravissime de donneurs d’organes en Israël.
                Nous avons démontré, avec les textes des décisionnaires, en hébreu, en anglais, et en français, que la loi juive considère que le don d’organes est non seulement permis, mais constitue une obligation morale puisqu’il s’agit de sauver des vies. Actuellement, il y a toujours aussi peu de Juifs en France et en Israël prêts à donner leurs organes après leur mort....."

                http://www.alliancefr.com/actualite/desinformat/organes.html

                Il situe le cadre, mais votre ardeur à vouloir calomnier le travail d’un journaliste dont l’article témoigne d’un évident sérieux persiste.

                L’article de l’auteur,  Donald Bostrom, est là :

                http://www.ism-france.org/news/article.php?id=12551&type=analyse&lesujet=Crimes%20de%20guerre

                L’avez-vous seulement lu ?


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 18:34

                Nicole, je viens de vous répondre, ainsi qu’à Léon.
                J’attends la réciproque : une lecture de votre part, analysant les textes dont j’ai donné les liens. Et ça fait un moment que j’attends.

                Mes réponses à moi sont des questions, par ailleurs, auxquelles ni vous ni Léon ne jugez bon de répondre. Et je ne vais pas les répéter inlassablement.


              • Traroth Traroth 24 août 2009 18:35

                "Si ces Américains sont coupables de trafic d’organes que présument les enquêteurs du FBI - que l’on apprécie soudainement sur ce site -, alors la justice les condamnera, et avec eux leurs complices israéliens" : Un peu trop simple. Vous éludez la question de l’origine des organes...


              • DACH 24 août 2009 19:23

                Bonjour Cosmic Dancer. Pour qui connaît les conditions française, lourdes, relativement complexes, pour être en conditions de réaliser une greffe d’un organe provenant d’un donneur au patient qui l’attend, l’auteur suédois ne démontre rien, ne prouve rien des faits envisagés dans son article. Il ne fait qu’en envisager la possibilité, pour mieux laisser croire qu’au delà de 20 situations abordées il s’agirait d’une pratique généralisée
                Ce genre de démarches relève de l’imposture habillée par l’envie de bons sentiments !
                Quant à ceux qui vomissent le Sionisme, ils oublient quelque chose qui les condamnent à crier toute leur vie sans résultats : le droit d’un peuple d’avoir son pays là où ses origines l’y dirigent. De plus pour avoir gagné ce droit en regard des lois impitoyables de l’histoire, les Israéliens appartiennent à un état qui est dans l’obligation d’être impitoyable, le plus fort possible, pour garder le droit de vivre et de survivre, dans des conditions de démocratie et d’économie, donc de bien être en dépit des crises et autres imperfections, que ls pays arabes lui envient jalousement. Exemple facile mais toujours visible : ce qu’est devenu la haute Gallilée et le Golan en quelques décennies, et ce qu’est toujours le Liban sud, jusqu’au Litani.
                Mais le pouvoir des rumeurs, armes furtives permettant toutes les affimations pour discréditer ceux que l’on considère à rayer de la surface de la Terre : position des islamistes vis-à-vis des juifs, incroyants et mécréants de tout gabarit. Mais ces gens là, de par leur approche, se condamne à perdre et à faire perdre leur cause, exemple le plus marrant celui d’Abdelkader1,7 années d’âge de puissance de raisonnement qui nous distraie depuis des lustres.
                Bon courage et si vous souhaitez en savoir plus sur le phénomène sociologique de la rumeur, contactez-moi. Cordialement. Namaste. DACh H. 


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 12:47

                C’est bien le problème, Calmos...


              • franck2010 24 août 2009 13:11

                Comptez sur nous Cosmic Dancer pour suivre les prolongements de cette affaire. Car au pays où l’on ramasse les débris de corps des juifs victimes d’attentats, à la pince à épiler ....s’il s’avèrait que la moitié de ces allégations étaient exactes, et que les corps d’arabes musulmans servaient de banque d’organes à vos coreligionnaires !

                Maintenant le nombre d’affaires de trafic d’organes qui pointe du doigt vers le pays des rabbins ( affaire new-yorkaise par ex ) commence à inquiéter sérieusement sur l’état de santé mentale de votre peuple .


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:14

                J’adore ce « vous » et « votre peuple » qu’on m’envoie à la face dès lors qu’il est question d’un pays, Israël ! Ce « vous » qui signifie non pas « vous les Israéliens » - je suis Française -, mais « vous les Juifs », donc.
                Comment peut-on être aussi con. Je ne suis pas juive. Mais vous êtes répugnant.


              • John Ruck Hadey 24 août 2009 13:17

                Moldova...


              • Le péripate Le péripate 24 août 2009 13:18

                Salut Cosmic. Je me rappelle qu’en 68, après l’expulsion de Coh-Bendit, un des slogans le plus populaire était : nous sommes tous des Juifs allemands !


              • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:20

                Les temps changent, Péripate. Je n’ai pas connu cette époque, mais j’en ai entendu parler :)


              • Sophronius 24 août 2009 13:24

                Cosmic Dancer, Calmos, Thierry Jacob

                Bah vous savez c’est inutile d’intervenir dans des purs colportages de ragots, qui ne font qu’exciter les pires malades mentaux. Inutile même d’attendre une enquête car si elle innocente Tsahal, ce sera bien sûr un complot !

                La preuve sur un récent article, Nicole attribuait une phrase raciste à Michael Eïtan qu’elle prétendait tirée du New York Times en 1983. Quand je lui ai posté le lien sur une recherche dans les archives du New York Times qui pour 1983 ne contenait pas une seule occurence de Michael Eïtan, elle a quand même prétendu que c’était moi qui mentait ! ! !

                Donc moi moi ce genre d’article fait spécialement pour psychopathes, je n’en ai rien à cirer et j’évite même de batailler avec des diminués du bulbe qui de toute façon resteront hermétiques à tout argument.


              • Sophronius 24 août 2009 13:27

                Par contre la moquerïe reste de mïse et même vïvement conseïllée ! Les ïdïots on discute pas avec on s’en moque !


              • monbula 24 août 2009 14:43

                Ëtes- vous sioniste sans être juive ? Sioniste chrétienne ; peut- être ?


              • UnGeko 24 août 2009 15:05

                Alors Sophronius vous ne répondez pas le Montpellierain ! Vous préférez faire l’autiste et supprimer les commentaires qui vous dérangent !


              • Sophronius 24 août 2009 15:46

                Je n’ai pas fait censurer votre post de paranoïaque, la preuve j’y ai répondu et mon post a été emporté avec le votre.


              • goc goc 24 août 2009 15:57

                Cosmic Dancer, Calmos, Thierry Jacob

                vous auriez pu au moins prendre le soin de lire tout l’article, vous y auriez lu que la communauté juive de Suède condamne..israel et ses fous !

                avec votre obscurantisme aveugle, vous n’avez pas l’impression de vous ridiculiser a défendre l’atitude imbecile du gvt israelien, attitude que la seule communauté juive de la diaspora ayant vraiment son mot a dire, a condamné de la façon la plus ferme.

                Mais peut-etre allez-vous pretendre, dans votre délire fanatisé, que la communauté juive de Suede est prisonniere dans un ghetto entouré de soldats blonds anti-semites !! .


              • Iokanaan 24 août 2009 16:36

                @ franck2010 :

                Je suis navré mais vous n’avez visiblement aucune connaissance des fondements spirituels véritables du judaïsme - universalistes et incompatibles avec le sionisme, pour mention - et vous réagissez exactement comme on voudrait vous voir réagir en haut lieu. De fait, vous discréditez totalement la cause antisioniste puisqu’à une crtiique malhonnête qui la taxe systématiquement d’antisémitisme vous répondez en versant ouvertement dans ce racisme - qui commence au mometnde la généralisation et de l’extension à toute une population définie par des critères exthiques les tares et les exactions de certains individus qui la composent. 

                Les populations juives sont instrumentalisées dans leurs peurs et dans leur traumatisme mémoriel de masse, ceci est la seule et unique raison qui explique leur ralliement de masse à al cause israélienne présentée comme la solution miracle à ce spectre terrifiant que l’on ahite sous leurs yeux depuis qu’ils sont enfants comme la menace de l’imminence de leur propre mort et que l’on nomme « antisémitisme ». Et plus ils se sentiront ou croiront détestés, et plus ils soutiendront Israël, et plus Israël sera puissant, arrogant, destructeur. Ces gens sont loin d’être tous d’odieux racistes sur pattes qui seraient à l’hitlérisme ce que sont ces anciens violés dans leur enfance qui, ne parvenant pas à dépasser le choc traumatique et la psychose qui s’ensuit, deviennent violeurs. Dans leur écrasante majorité, les Juifs d’aujourd’hui sont victimes de manipulations gigantesques. Il ne faut pas les condamner ni les pointer dud oigt - et les effrayer ainsi plus encore ! Il faut les comprendre et les aider à sortir du cercle vicieux et infernal de la peur. Si vous devenez ce que les mcm, CRIF et consorts s’obstinent à faire de vous, vous avez pedru d’avance la véritable bataille - celle du coeur de ces gens-là, un coeur apeuré, mais un coeur humain comme le vôtre. 

                En versant dans le racisme antijuif qui déborde de vos propos, vous ne faites que participer à cette mécanique infernal qui est une mécanique de mort. Israël a besoin de gens comme vous, et hélas, mille fois hélas, vous le servez terriblement. Quand donc comrepdrez vous que l’effroyabel 

                cynisme des hautes instances du sionisme appelle de ses voeux votre malveillance comme elle appelait de ses voeux la violence et la radicalisation de la cause arabe à travers l’explosion de mouvements comme le Hamas, car eux et vous faites exister le mal et le cancer dont ils prétendent être la solution - et leur violence la réaction. 

                Je vous conseille vivement de gagner en compassion, en compréhension et en intelligence. Et je le souhaite aussi à la cause antisioniste et à tous ceux, y compris issus du monde juif, qui militent pour l’instauration d’un etat de justice et d’équité sur toute la terre de Palestine qui accueillerait égalitairement en son sein tous les opprimés et reconnaîtrait à toute allégeance religieuse et provenance ethnique une égale valeur et un égal droit au regard de la loi. 

                Pour la santé morale de l’âme juive, je vous conseille de consulter ces sites, vous verrez qu’à bien des égards elle se porte on ne peut mieux  :

                www.ujfp.org

                www.normanfinkelstein.com

                www.chomsky.info

                http://www.jewsagainstzionism.com/

                Il serait bon aussi de ne pas oublier que les critiques les plus pertinentes et les plus informées des exactions d’Israël et du fait israélien émanent bien souvent de juifs israéliens eux-mêmes - qui n’ont pas oublié qui il sont ni d’où ils viennent. Israël, c’est aussi gideon Levi, Shlomo Sand, Yeshayaou Leibowitz, Eyal Sivan. ce sont les femmes en noir aux check points. Il serait bon de ne pas tout mélanger et de ne pas tout mettre dans le même panier.

                Il y a un judaïsme - le seul qui puisse se revendiquer de cette appellation - par-delà le judéonazisme d’un mcm/Sophronius et sa haine viscérale et suprématiste du monde arabe. Par lui et par lui seul pourra venir la résolution du conflit. Alors de grâce aidez-le. Faites le croître. Renforceez-le. Et pour cela, travaillez à faire cesser la peur et la défiance des populations qui pourraient en être toujours plus porteuses et pleines. Donnez confiance. Autrement dit, aimez, au lieu de juger. Sinon nous allons tous droit au carnage - et tous, hélas, c’est vous aussi, parce que si ajourdh’ui le rpoche Orient explose, demain, c’est l’Occident tout entier qui le fait. 


              • Traroth Traroth 24 août 2009 18:43

                Iokanann : 100% d’accord avec vous. Je signale toutefois que la généralisation entre « Israéliens » et « Juifs » est pratiquées en premier lieu par les Israéliens eux-même, comme cette affaire en est encore un exemple flagrant. Ca commence par une critique des militaires israéliens, qui peut être fondée ou non, mais l’accusation d’antisémitisme, au sens de haine des Juifs, vient aussitôt. D’une manière générale, elle ne tarde pas dès qu’on critique Israël.


              • parousnik 24 août 2009 18:59

                 Cela s’applique évidemment aux événements du 11 septembre 2001 imputées par l’administration Bush/Cheney a Ben Laden et les Talibans ...sans aucune preuve...mais là cela ne vous dérange pas...n’est ce pas ?


              • Sophronius 25 août 2009 00:02

                @Lokanaan,

                Tous les gens qui me connaissent depuis des années sur ce site, savent que je me suis présenté dès le départ sans aucun fard comme un maghrébin, ex-musulman, élève du christ, n’adhérant à aucune secte. Certains ont même une correspondance à titre privé avec moi ou m’ont rencontré en chair et en os et donc pourrait confirmer mes dires.

                Je suis ulcéré par votre insulte quand vous me taxez de JudéoNazi, ce terme qu’avec tout le respect que dois à Leibowicz et un non sens absolu. Cette insulte prouve que votre jugement est altéré par une paranaoïa qui vous fait imaginer un complot là où il n’y en a pas.

                Je vous le répète je suis maghrébin, fils de maghrébin et petit fils de maghrébin, votre confusion provient de mon islamophobie assumée et vous fait penser que je hais les arabes, mais si vous saviez la moitié du mal que l’islam a fait à ma famille et à moi-même, nul doute que vous comprendriez ma position.

                Si je hais autant l’islam, c’est précisément parce que je le considère comme un des principaux vecteurs des souffrances d’abord de mon ethnie, ensuite de la votre, c’est vous dire si vous vous trompez quand vous me pensez raciste contre ma propre ethnie.

                Je vous ai demandé poliment et à plusieurs reprises de corriger votre méprise qui vous fait m’attribuer une identité qui n’est pas la mienne, mais vous ne m’écoutez pas et vous obstinez dans votre erreur d’appréciation.

                Aussi en dernier recours je vous pose une question dont j’éspère qu’elle vous tirera de votre somnolence, si vous êtes comme vous le dites un partisan de l’amour et de la paix entre juifs et arabes, comment donc en venez vous à m’attaquer moi l’arabe qui aime les juifs et qui est en paix avec eux ?


              • Nobody knows me Nobody knows me 25 août 2009 10:22

                Style chaloupé, pas de faute d’orthographe, pas d’insulte, pas d’hystérie.
                C’est sûr, c’est pas le stagiaire cette semaine.


              • Iokanaan 25 août 2009 11:01

                @ Sophronius :

                Je suis navré de le dire ainsi mais j’ai toutes les peines du monde à croire que vous êtes arabe étant donné les discours porteurs du racisme le plus bas et le plus dénué de toute forme de concession ou de subtilité que vous portez dans vos morts à l’égard des Arabes et étant donné l’absence quasi totale (voire absolument totale) d’empathie qui émane de vos mots à l’égard du sort fait aux Palestiniens qui, dans les faits, est absolument terrible – et vos interventions prouvent que vous êtes suffisamment renseigné historiquement sur la question israélienne pour le savoir. Je trouve à vos interventions quelque chose de foncièrement manipulatoire de la réalité des faits, de foncièrement malhonnête que j’associe personnellement aux sionistes d’en haut qui sont les véritables criminels dans cette histoire. Voyez-vous, il y a deux types de sionistes pour moi : ceux d’en bas, le peuple (juif, souvent) victime de déformations de l’information à travers laquelle on lui cache certains faits et certaines composantes tandis qu’on en exacerbe et caricature d’autres pour parvenir à une version moralement « correcte » du fait israélien – je me souviens de cette bonne amie juive qui m’expliquait comme ses tripes bouillaient dans cette histoire alors qu’elle ne connaissait même pas la résolution 742 ni le sens concret du terme « Territoires Occupés », savoureux ! –, et les sionistes d’en haut, les idéologues, qui, eux, savent, connaissent l’Histoire, les tenants, les aboutissants. Eux savent très bien le racisme des Herzl, des Jabotinky, des Ben Gourion, bref, du sionisme, et ils en font profession de foi. Les premiers ont l’innocence de leur bonne foi, c’est dans l’erreur qu’ils se méprennent. Les seconds ont la culpabilité du caractère extrêmement conscient et volontaire de leurs malversations et de leur instrumentalisation/détournement/manipulation de l’Histoire pour faire passer l’irrecevabilité et l’illégitimité de leur vison raciste du monde et de leur ethno-centrisme forcené en légitime défense. Je crois que vous ne faites pas partie de ceux à qui on enseigne en traits grossiers une falsification de l’Histoire. Vous faites partie des falsificateurs, parce que vous êtes parfois suffisamment pointu pour avoir nécessairement, pour cela, accès à la source des faits.

                Je pense que vous faites partie des seconds, donc. J’ai toutes les peines du monde à croire que quelqu’un d’origine arabe pourrait en être. Par contre, la pratique du « false flag » étant un des innombrables tours de passe passe et autres procédés manipulatoires sus-mentionnés, la couverture « je suis arabe » pourrait apparaître comme bien confortable pour se donner le droit de débiter les pires horreurs sur les Arabes. Par ailleurs, ça n’est pas l’Islam que vous haïssez, ce sont les gens qui en sont, selon vous, « victimes », c’est à eux que vont vos diatribes, votre mépris – si ce n’est qu’à ce degré-là peut-on encore parler de mépris ? – , votre malveillance. Ce ne sont pas (en tout cas pas uniquement) les principes idéologiques qui vous choquent et que vous attaquez, mais les arabes qui les portent dans le cœur. Ce sont des gens que vous haïssez, pas uniquement des idées. - et ces gens représentent la quasi totalité des habitants du monde arabe. Autrement dit, votre discours est inverse au mien puisque je prône l’amour des gens dans l’erreur – l’amour pour les arracher de leur erreur et les élever à la vérité. Vous, vous prônez la justification de l’aliénation du monde arabe par les gloutonneries – pétrolifères ou simplement territoriale – de l’Occident judéo-chrétien du fait de la supposée barbarie des premiers essentielle à leur provenance ethnique et culturelle. Par ailleurs, les enfants bombardés au phosphore blanc à Gaza, ce que vous justifiez de la plus triste manière si je me souviens bien, n’en ont, pour la plupart, rien à faire de l’islam. Même ceux qui en parlent n’y entendent et n’y comprennent rien et au fond ils s’en fichent. Ils se contentent d’être enfants, d’avoir été ghettoisés comme le furent ceux de Varsovie hier, et d’avoir été aveuglement exterminés du fait de la même absence de compassion, d’empathie et d’humanité que celle qui a valu la mort de ceux de Varsovie. Cette absence de compassion et de reconnaissance de l’humanité de l’autre qui aboutit nécessairement à la dissolution de l’humanité dans le coeur de celui qui la porte et qui finit nécessairement en carnage de celui qui est de cet « autre sang » là, c’est cela, le nazisme. Ca n’est pas qu’une réalité historiquement datée au milieu du siècle. C’est aussi un concept. Une façon de se positionner à l’autre. Et c’est cela qui sort de vos mots lorsque vous parlez des Arabes. Et quand cette façon de se positionner à l’autre n’émane pas d’un Allemand à l’égard des Juifs mais d’un Juif à l’égard des Arabes, on appelle cela du judéo-nazisme. Ne pas accepter cette définition c’est, n’avoir aucun recul historique et n’avoir retenu aucune leçon de l’Histoire. Je pars du principe, de mon côté, que c’est en cela qu’il existe un devoir de mémoire pour toute personne se réclamant à quelque degré que ce soit du judaïsme d’en haut comme je le fais  : tirer de l’expérience du martyre le refus de tout ce qui peut à nouveau faire ressurgir le martyre quel qu’il soit, tirer de la mémoire de l’oppression ethnique nécessairement engendrée par la définition ethnique d’une nation – et donc le rejet de tout ce qui ne rentre pas dedans – le refus de toute oppression ethnique – et donc, naturellement de toute définition ethnique d’une nation qui l’engendre nécessairement.

                Par ailleurs, j’admets qu’étant donné la haine qui suinte de vos mots, et l’utilisation du mensonge comme outil dialectique pour parvenir à vos fins – sur la base de la croyance, probablement, en le fait que « la fin justifie les moyens » –, je ne comprends absolument pas en quoi est-ce que de près ou de loin vous estimez pouvoir vous revendiquer enfant du Christ. L’enseignement du Christ fut celui de la Vérité à tout prix parce qu’en elle et en elle seule est la voie vers l’accomplissement de la Volonté de Dieu, l’enseignement de la compassion égale pour tous, y compris ses pires ennemis, du refus catégorique, systématique et sans concession de toute violence, même prétendue « légitime », et l’idée que seuls les moyens divins mènent à Dieu, que Dieu et le diable sont déjà dans les moyens employés en vue de parvenir à une fin, et non uniquement dans cette fin – c’est la raison pour laquelle, dans cet enseignement, le glaive, porteur de mort, ne peut aboutir qu’à la mort de celui qui l’emploie et se retourner contre lui comme tout aspect d’une quelconque forme de pactisation avec le démon. Qu’on soit d’accord ou pas avec tout cela, c’est cela, croire en le Christ et porter son héritage. Vous en êtes extrêmement éloigné.

                Je ne vous crois donc pas plus arabe par la provenance ethnique qu’héritier du Christ par le coeur et l’allégeance éthique. Je vous crois manipulateur, et relativement doué à cela. Et ce qui sort de votre bouche à l’égard des arabo-musulmans, je continue d’y voir le reflet strict de ce qui sortait de la bouche des idéologues allemands hier à l’égard des Juifs. Par ailleurs, on ne peut pas être à la fois pleinement au courant – comme bien peu le sont – de ce qu’est Israël en y apportant son soutien et ne pas être raciste, puisque cela signifie le soutien à la suprématie et à la primauté de droit d’une ethnie sur une autre concernant une terre que l’autre habite depuis des millénaires, avec expropriation et oppression, de fait, nécessaire de cet autre – et légitimation, et justification de cette oppression de nature ethnico-religieuse. Autrement dit, cela signifie apporter son soutien à un racisme d’Etat – et ne dites pas que cette idée est antisémite, les rabbins de Naturei Karta sont les premiers à le poser en ces termes et ils ont bien raison. C’est parce qu’ils étaient juifs que les Juifs d’hier se sont vus refuser leur droit de continuer à être considérés comme faisant partie de la nation allemande à partir du moment où elle s’est dotée d’une définition ethnique d’elle-même. C’est parce qu’ils sont arabes que les Arabes se sont fait nettoyer ethniquement de la Palestine et continuent de l’être comme le montre la perpétuation des expropriations, des démolitions dans les Territoires (avec remplacement des maison centenaires des Arabes par des habitations de colons Juifs) et comme le montrent toutes les peines du monde que même l’homme politique le plus puissant du monde a à obtenir d’Israël qu’il cesse cela – c’est dire si cette réalité est objective incontournable et, le pire de tout, assumée ! Soutenir tout cela, aveuglément, corps et âme, et mener toutes les batailles idéologiques nécessaires à cela comme vous le faites, ça n’est pas ce que j’appelle prôner l’amitié entre les peuples et la réconciliation, Sophronius/mcm. Les idéologues comme vous ne sont que les cache-misères supposés travailler sur la manipulation des faits pour donner un semblant de caution morale de protection des Juifs et d’autodéfense à ce qui est, le simple examen objectif d’une carte d’évolution de la situation depuis 1948 le montre, un projet de colonisation et de conquête territoriale dans lequel les Juifs sont pris en otage, eux, leurs peurs et leurs traumatismes mémoriel. Ca n’est pas ce que j’appelle « aimer les Juifs » que de participer à cela, Sophronius/mcm.

                Pour toutes ces raisons, non, nous ne nous battons certainement pas pour les mêmes choses. Dans « paix et amour » entre Juifs et Arabes, il y a « amour », Sophronius/mcm. D’amour, votre propos en est dénué. Voilà pour quoi, de cette grandeur d’âme, de cette hauteur d’âme, de cette pureté de principes qui est celle de l’Amour, je ne vous reconnais pas le droit de vous revendiquer. Si le problème à régler, c’est le nazisme, toutes ses conséquences et tous ses avatars, je continue d’affirmer que vous faites partie du problème, et non de la solution au problème.


              • Iokanaan 25 août 2009 11:10

                @ Traroth : 

                Ce qu’il vous faut comprendre, c’est que beaucoup de Juifs sont de bonne foi quand ils lient leur destin à celui d’Israël. Ils ont quelque chose qui les terrifient, la Shoah. Une plaie mémorielle jamais refermée chez la plupart, et depuis qu’ils sont petits, on n’a de cesse de passer dessus, de l’activer, de la réactualiser. Par ce type de procédés, on les maintient dans la peur - c’est à dire, dans l’irrationnel, un domaine où l’argumentation n’a plus cours et où seul l’affect affolé dicte sa loi tyrannique. 

                Sur cette base, on leur serrine qu’Israël est la solution à tous leurs problèmes - à leur survie ! - , que ce pays n’est là que pour les protéger, que c’est sa seule raison d’être et que ceux qui en veulent à Israël leur en veulent à eux puisqu’ils refusent leur droit à être protégés de la mise à mort. Et étant donné le niveau d’implication émotionnelle qu’il y a, cela passe. Et, sincèrement, les gens le croient, et comme tout ce qu’ils croient, ils le prônent et militent dans ce sens. 

                Donc oui, de très nombreux Juifs, surtout ceux en Israël à qui on a dit qu’ils portaient la destinée de tout leur peuple sur leurs épaules, croient vraiment en ce rapport d’identité, parce qu’on le leur a inculqué. Mais il suffit de calmer la peur pour que la raison (y compris la plus haute, celle du coeur) reprenne ses droits. 


              • Nicole 25 août 2009 11:55

                @lokanan

                J’apprécie la pertinence de vos posts, et j’éprouve le besoin de préciser que si je suis de tout coeur avec les juifs opposés au sionisme, j’ai plus de difficulté à comprendre ceux qui, vu le contexte, ne s’informent pas. J’ai par exemple lu plusieurs posts d’une israélienne qui semble jeune, et manifeste contre les exactions commises. Elle est très empathique, lucide, et malgré l’évidente éducation « dans la mémoire de la shoah comme unique référence de souffrance surpassant toutes les autres que l’on ne devrait même pas citer » elle voit, entend, s’informe :

                http://www.mediapart.fr/club/blog/naruna-kaplan-de-macedo

                Maintenant, j’ai particulièrement apprécié « La terre parle arabe » de Maryse Gargour, et regardez sur ce petit film fait à l’occasion du FIPA la réaction du jeune juif, totalement désinformé, et qui ne cherche pas plus loin :

                http://www.bakchich.info/Polemique-autour-du-sionisme,06652.html

                Par ailleurs, combien de juifs connaissent l’antisémitisme de Hertzl, Jabotinsky et autres ?

                S’informer est un devoir, y compris quand ça fait mal. La situation est bien trop grave pour que l’on soit plus tolérant !


              • Traroth Traroth 26 août 2009 17:14

                @Iokanann : Je veux bien le croire, et ça n’aurait rien de particulièrement étonnant. Mais ce que vous dites est une explication, certainement pas une justification.


              • Iokanaan 27 août 2009 10:09

                @ Traroth

                C’est plus une explication que je donne, Traroth : c’est une solution. 


              • dom y loulou dom 24 août 2009 12:39

                ouark

                il n’y a que la vérité qui blesse ?

                Il est un peu facile de faire endosser ses propres crimes aux autres quand ils les voient et les dénoncent et de se contenter d’insulter ses interlocuteurs.

                Au lieu de vitupérer ils feraient mieux de s’assurer que ce genre de pratiques IGNOBLES ne se passent plus jamais et de conforter leurs partenaires...

                mais que peut-on attendre d’un « partenaire » qui déclame fièrement qu’il a en réserve une ogive nucléaire pour chaque capitale européenne ?


                • fonzibrain fonzibrain 24 août 2009 13:01

                  C’EST VRAIMENT DES MALADES CES ISRAÉLIENS,


                  zéro critique possible avec eux,et toujours les m^mes techniques pourtant usé jusqu’à la cordes,’l’antisémitisme".

                  et en plus

                  the Israeli military has declared the shooting of an unarmed American peace activist an act of war. The activist, Tristan Anderson, was critically injured when Israeli soldiers fired a tear gas canister directly at his head in March. Anderson was taking part in a weekly nonviolent protest against Israels separation wall in the West Bank village of Nilin. The Israeli military says Anderson was involved in a hostile act, which would absolve the military of any liability for his injuries. Michael Sfard, an attorney for Andersons family, said, If [an] unarmed civilian demonstration is classified by Israel as an act of war, then clearly Israel admits that it is at war with civilians. The Anderson family has filed a criminal complaint with the Israeli government and also plans a civil suit.

                  ISRAEL EN GUERRE CONTRE LE PEUPLE.

                  Ces gens sont complètement à la masse et en plus ils osent se dire démocrate,quelle blague,j’espère que tout ces sionistes dégénérés vont être vaccinés !!!!!

                  http://fonzibrain.wordpress.com/




                  • Le péripate Le péripate 24 août 2009 13:13

                    C’est peut-être le moment de s’intéresser à la rumeur d’Orleans.


                    • Cosmic Dancer Cosmic Dancer 24 août 2009 13:17

                      Excellente idée, Péripate. Une amie originaire de Bordeaux me racontait ce week-end que, dans sa jeunesse, on conseillait aux jeunes filles de ne pas aller dans le quartier des boutiques feuj pour cette raison. J’ignorais que cette légende urbaine n’avait jamais été démentie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès