• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Crise de l’immobilier et immobilier en déshérence en France

Crise de l’immobilier et immobilier en déshérence en France

Excluons de notre analyse les biens qui font l'objet d'une intense financiarisation, encore très-protégés pour l’instant : immobilier de luxe des grandes métropoles, dont Paris tout particulièrement, immobilier des très riches, Saint-Tropez ou Cannes, Deauville ou Villefranche-sur-mer... Je veux parler ici des 4 millions de maisons vides en France, en province, dans les campagnes... Une sorte de Royaume Off-Grid considérable, au sens figuré comme au propre, à conquérir peut-être. La Belle au bois dormant...

Un gigantesque parc quelque peu en déshérence, fleuron du patrimoine français à l’abandon

Constat : maisons de village aux volets vieillis, clos, aux façades non-touchées depuis des lustres, bordées d'espaces de végétations buissonnantes .. demeures rurales inhabitées, voire à l'abandon quasi. Vous les verrez dans tout le pays, au coeur des petites villes à l'écart et des villages excentrés : elles se comptent par millions actuellement en France.

Les raisons de cet état de choses sont multiples : l'exode rural initié il y a plus d'un siècle n'a pas encore été inversé de façon significative. L'engouement pour les espaces non-pollués, alors même que quelques signes précis en annoncent le futur emploi, n'en est qu'aux prémisses. L’attrait qu’exerce encore les formes de vie urbaine, la puissance des « promoteurs », en ligne avec l’industrie de la réclame, les banques et l’état, la prédominance du modèle quasi universel des espaces de concentration pavillonnaires .. tout cela explique cela. Par ailleurs, le télétravail – et le potentiel de transformation qu’il recèle – ne s’est pas encore imposé en France, pas-du-tout.

La conscience que la pollution des villes porte la responsabilité de près de 70 000 morts n'a pas encore traversé les esprits. Les charges pesant sur l’immobilier des villes ne sont encore pas assez élevées. Les difficultés de circuler, de se parquer, ne gènent encore presque personne. Les problèmes liés à l’insécurité des grandes concentrations prêtent encore à sourire.

Pollution, mais également conditions de vie déplorables, insécurité, bruit, embouteillages, augmentation des coûts d'entretien et des prélévements au bénéfice de l'état .. Tout cela sera largement compensé par les mesures d'allègement de la taxe foncière par exemple, n’est-ce-pas ? 

Pourtant, d'autres facteurs se conjuguent à ceux évoqués supra. Depuis des décénnies, le modèle d'habitat en mode pavillonnaire-concentrationnaire s'est certes imposé partout, sous la pression des pouvoirs publics, des banques, des promoteurs, modèle encouragé par une mode puissamment soutenue par l'industrie de la réclame et les visions individualistes. Certes, il faut encore à monsieur et madame tout-le-monde son pavillon parfaitement individuel, son espace - même minuscule - parfaitement "privatif ", son - ou ses garages- intégré, ses murs de clôture .. Certes, le poids des habitudes ..

Mais la saturation et la remise en question guettent partout.

L'implantation et le développement de zones d'activités en milieu péri-urbain induisent encore de façon mathématique la colonisation d'espaces environnants par des habitations de ce type, en nombre proportionnels au nombre de jobs créés par les activités.

En dehors de Paris, le bon vieux "metro-boulot-dodo" a fait place partout au nouveau auto-boulot-dodo .. Mais jusqu’à quand ?

 

Revenons à nos 4 millions de maisons vides, sans compter les terres ..

Leur réappropriation s'opérera sous la conjonction d'un certain nombre de changements profonds dans les mentalités, dans l'économie, dans les choix de vie .. Par absolue nécessité, bientôt.

Des choix et des obligations nouvelles commencent à émerger avec force.

A propos du télétravail tel qu ‘évoqué supra : pour l'heure, très peu de gens en profitent, les opportunités sont encore peu identifiées. Le poids de l'habitude, l'inertie opposée aux véritables évolutions bénéfiques n'ont encore pratiquement rien cédé. Mais jusqu’à quand ?

Notons que les shémas prétendument gagnants en terme d'investissement, à la fois validés par la réalité du moment en même temps que par la doxa de l'establishment favorisent uniquement l'habitat urbain ou l'habitat lié à l'économie de l'inutile et du full-consumerism. Les prix de l'immobilier à Paris ou à Lyon en témoignent, à des milliers d'euros le m2 en moyenne pour des appartements ou quiconque un tant soit peu intelligent, un tant soit peu exigeant, ne voudrait en aucune façon habiter.

Les prix "à la montagne", ou "en bord de mer" ou à Saint-Tropez précisément, gardent des proportions pharaoniques .. Mais jusqu’à quand ?

Mais là aussi, de joyeux signes annonciateurs du revirement commencent à s'imposer : un de mes bons amis agent immobilier me parlait concrètement d'une villa à la Croix Valmer proposée par le propriétaire à 4,7 millions, le dit-propriétaire ayant cédé, après bien du temps passé, à une proposition à 3.5 ..

La crise, une crise sans précédent, est à nos portes : mettez donc « crise immobilier » dans Google, ou Google actualités, mettez même « chute immobilier 30% » .. Vous verrez l’unanimité ! Tout cela serait-il faux ? Un complot ? A vous de juger.

 

4 millions de maisons vides, un empire Off-Grid à conquérir .. les étrangers peut-être ?

Opportunité individuelles et opportunités dans le cadre de grands plans se joueront en parallèle. Pour les initiés, pour les pionniers, pour les investisseurs avisés et gourmands.

Des exemples ? Une personne bien renseignée a acheté récemment, dans un village de ma région une maison pour 60 000 Euros. Quatre mois après, il la revendait pour 160 000. Il a payé des « plus-values » ? Et alors ? L’état est un partenaire et un complice à hauteur du tiers .. Le bénéfice n’en est pas moins consistant. La maison était « bank-owned » .. Vous voyez ?

Un vieil hôtel d’une trentaine de chambres, dans ma région toujours, acheté par un étranger « avisé », 45 000 Euros .. Se feront en ce lieu une bonne demi-douzaine de logements !

Un bon ami vient d’acheter une vieille maison de pays .. 10 000Euros. Le plan est d’en faire des chambres d’hôtes, au prix de quelques rafraîchissements, en préservant le bâtiment, si beau. Le lieu est verdoyant à souhait, au calme, au grand air, charmant .. à quelques lieux de Cluny l’Abbaye, point de ralliement de ce que toute l’Europe compte d’intelligent .. Autre chose que Mickey ou Wallibi.

Quant aux grands plans, reportons nous pour commencer à l’excellent article parus sur Agoravox sous le titre « Des étrangers achètent la France », riche de près de 5000 lectures à ce jour.

Rappelons-nous la banque nous montrant ses biens à vendre, un très-important domaine pour 300 000 ..

-Et si on en donnait 200 ?

-On peut voir ..

Imaginez un prospère « Fond d’investissement », très-clairvoyant, Qatari, russe ou autre, ou luxembourgeois, ayant compris l’opportunité. Imaginez maintenant un réseau d’ « informateurs », retraités par exemple, histoire de ne pas les payer « up-front », qui repèrent inlassablement, partout, en tous temps, qui font des dossiers précis sur chaque bien relevant de la cible, selon procédures très-exigeantes, et qui font remonter ces dossiers au « comité de direction » de l’opération « France » ..

Le comité, investi de la puissance jupitérienne, décidera : on achète, ou on achète pas.

Les biens acquis, judicieusement choisis dans le royaume Off-Grid de la France seront remis en vente immédiatement, ou conservés comme placements à moyen et long terme.

Quelles que soient les conditions, quelle que soit l’évolution, vieilles demeures et terres de France ne perdront pas de valeur. Jamais.

Maintenant, en cas de Kehre .. Des milliards de bénéfice sont assurés.

Citations graphiques :

https://s-media-cache-ak0.pinimg.com/originals/66/d4/54/66d4546871a57e38438f7af23ef685bc.jpg

http://www.maisondebanlieue.fr/wp-content/uploads/2012/11/2012_mois-du-documentaire1.jpg

http://www.lecurionaute.fr/villages-abandonnes-france/

https://www.google.fr/search?q=peinture+cottage+anglais&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwi2sLvMpaLVAhXDuxQKHZnlDe8Q_AUIBigB&biw=1875&bih=915

http://www.maison.fr/wp-content/uploads/2013/03/maison-preferee-des-francais-alsace-2013-2.jpg


Moyenne des avis sur cet article :  4.29/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Arthaud Arthaud 25 juillet 10:56

    Crise Immobilier dans Google actu ...


    Fort ! trop fort Agoravox
    Agoravox sort immédiatement dans Google actu avec les bons mots-clefs
    Et même dans Google tout court .. Agoravox sort en premier avec Crise Immobilier, sur près de 2 millions de résultatsPourquoi la FNAIM ou la Chambre des Experts n’y pensent pas ? et les notaires ?

    • foufouille foufouille 25 juillet 12:08

      @Arthaud
      le résultat de google dépend de tes recherches, ce n’est pas réel.
      j’ai des tas de liens médicaux à chaque recherche médical mais au début, des années en arrière, uniquement des informations « écolo ».


    • Arthaud Arthaud 25 juillet 12:26

      @foufouille


      Intéressant ! perspicace .. tu as essayé ? Crise immobilier dans Google actu ? 

      Agoravox en premier ?

      Merci de nous renseigner

    • Alice Alice 25 juillet 19:12

      @Arthaud
       

      Très bon article.

       

      Parmi les causes de ce délabrement, vous auriez dû parler de la fiscalité, en particulier l’effet de la taxe sur les logements vacants smiley


    • Jao Aliber 25 juillet 23:02

      @Arthaud


      « Crise Immobilier dans Google actu ... »
      Et on trouve ton article en premier.C’est exact.

    • Doume65 25 juillet 23:15

      @Alice
      « Parmi les causes de ce délabrement, vous auriez dû parler de [...] la taxe sur les logements vacants »

      Cette loi permet incite justement à ne pas laisser se délabrer des biens.

      Je connais autour de chez moi quelques biens qui tombent en décrépitude, c’est chaque fois des histoires de familles (héritages, principalement).


    • Alice Alice 26 juillet 00:54

      @Doume65

      Cela dépend où. La loi a laissé aux maires, alléchés par l’idée de rentrée d’argent, la possibilité d’instaurer librement cette taxe même si leur commune est hors zone tendue.

      Des propriétaires ayant des maisons difficiles à vendre ou à louer (ce n’est pas parce qu’il y a une taxe qu’il y aura un candidat locataire ou un acheteur) se limitaient au minimum nécessaire pour les maintenir debout.

      S’ils ne pouvaient pas payer la taxe sur les logements vacants, ils renonçaient à l’entretien. Dès qu’un bâtiment a une toiture qui fuit ou des fenêtres ouvertes (carreaux cassés), l’eau, l’action du gel et du dégel amènent très rapidement le déclassement en « inhabitable » (et donc exempt de taxe) puis la ruine.

      Résultat de cette mesure : tout le monde y perd, le propriétaire, qui n’a plus qu’une ruine, la commune qui perd tout en voulant gagner plus et le pays qui perd un patrimoine habitable.


    • Arthaud Arthaud 26 juillet 10:30

      @Alice


      Remarquable analyse

      « Résultat de cette mesure : tout le monde y perd, le propriétaire, qui n’a plus qu’une ruine, la commune qui perd tout en voulant gagner plus et le pays qui perd un patrimoine habitable. »

      En ajoutant cependant que ces biens n’en deviendraient pas moins attrayants pour l’opération « France » qui serait lancée par un fond d’investissement Qanari ou russe ou chinois .. Ils entreraient - ou resteraient - dans la masse des choix offerts avec éventuellement valeur d’avertissement sur leur semblables

      Bien à vous


    • Doume65 26 juillet 20:57

      @Alice
      « ce n’est pas parce qu’il y a une taxe qu’il y aura un candidat locataire »
      Bien évidemment et personne ne s’imagine ce genre de choses. Mais elle poussera à se « débarrasser » rapidement de la maison, quitte à baisser le prix.


    • Fergus Fergus 25 juillet 11:39

      Bonjour, Arthaud

      Par chance, il y a des étrangers qui achètent les vieilles maisons dans les villages et hameaux perdus et les retapent.

      C’est ainsi que des centaines de maisons en voie de délabrement et, à plus ou moins long terme, de disparition dans les ronces et le lierre ont été sauvées en Bretagne. Notamment dans les Monts d’Arrée, mais pas seulement. Et cela sans que les Bretons n’en prennent ombrage.

      Malgré le coup d’arrêt donné par la crise aux expatriations de Britanniques en France, des biens continuent de se vendre et les affaires restent prospères pour Christine’s Brittany Property, une agence de... Huelgoat qui ne place pas sur les biens en vente dans les environs des panneaux "A vendre« , mais »For Sale" !

      Vous avez raison de le souligner, il existe n France des quantités de maisons qui gagneraient à être restaurées, et l’on peut s’étonner que, dans certains villages, des aspirants propriétaires préfèrent s’engager sur la construction d’une villa certes fonctionnelle mais sans charme au lieu de racheter - souvent à prix cassé - une vieille bâtisse dont le potentiel de séduction est autrement plus grand, sachant en outre que les entrepreneurs savent parfaitement rendre ces maisons tout aussi fonctionnelles comme le montrent les superbes réalisations faites à Crozon dans de vieux pentys.

      Allez, pour rêver un peu de ces belles maisons qui font de si jolis villages, bien que ce soit un peu hors-sujet : L’extraordinaire diversité des villages de France.


      • Arthaud Arthaud 25 juillet 12:04

        @Fergus

        Nice day today ! 

        « For sale » .. c’est chouette ! vous me donnez une idée .. je vais conseiller à mes copains les agents immobiliers (FNAIM notamment, pour qui j’ai travaillé ..) de mettre : 

        для продажи ou 对于出售 .. 

        Effectivement, très-bien votre article sur la diversité des villages de France, Eguisheim, Collonges-la-Rouge, Gordes, Locronan .. et les autres

        Quel beau pays la Meuse ! et la Bretagne .. 

        Bonne journée

      • sarcastelle sarcastelle 25 juillet 12:13

        @Fergus

        .
        on peut s’étonner que dans certains villages des aspirants propriétaires préfèrent s’engager dans la construction d’une villa certes fonctionnelle mais sans charme au lieu de racheter une vielle bâtisse dont le potentiel de séduction est autrement plus grand 
         ;
        Le refus vient quasiment toujours de madame.

      • Arthaud Arthaud 25 juillet 12:44

        @sarcastelle


        Bien vu ! On va pas s’attirer les sympathies du sexe faible .. mais c’est vrai ! Les femmes ont désormais le culte du Roi-de-Berlin et d’Abricot, d’iKa-ah et de Manulife-center .. c’est comme ça ! 

        Et puis, allez demander à une femme-citadine de vivre à 17 % .. Dans les bureaux des fonctionnaires - notamment - c’est l’émeute en dessous de 17 ..

        Tout à l’avenant

        Ah ! le « développement durable » et les « performances énergétiques » .. que de conneries en votre nom ..

        J’ai un pote, que vous connaissez tous, je dis bien tous .. il dort, en hiver, dans un lit à baldaquin .. Malin ! hein ?

        Et quand il écrit, pour Agoravox, il l’écrit dans une sorte de cabine téléphonique équipée de son ordinateur, dans un recoin de sa vaste et auguste demeure, une bougie en guise de chauffage, un bonnet sur la tête, un verre de vin à portée de main ..

        Faudra qu’on développe, contre toutes les théories eco-tartuffe, le bonheur des vies naturelles retrouvées ..

        Pas simple.. trop long .. trop difficile .. face aux milliards de milliards des cultes à l’isolation ! 

        Vives les vieilles maisons ! fussent-elles hantées, pleines d’araignées, ouvertes à tous vents, Bachelardiennes, Rimbaldièmes, méta-modernes, épurées, libérées de toutes les usines-à-gaz imposées par l’industrie de la réclame, justifiées par l’abrutissement et l’affaiblissement de l’Homo-fragilus 

        Comme disait le Huron, on finira bien par ré-apprendre à l’homme blanc comment il faut vivre.

        Pas sûr ! 

      • Fergus Fergus 25 juillet 14:02

        @ Arthaud

        « c’est l’émeute en dessous de 17"

        Toutes les femmes ne sont pas à loger à la même enseigne. Mon épouse et moi avons habité près de Morlaix dans une fermette du 18e siècle durant 10 ans (photo). L’hiver, la température de la cuisine pouvait tomber à 14° et celle du salon-salle à manger à 16 ou 17° lorsque nous ne faisions pas de feu. Vivre là était pourtant formidable !

        Malgré les nombreuses toiles d’araignée et, de temps à autre, un nid de guêpes à évacuer. smiley


      • Arthaud Arthaud 25 juillet 14:38

        @Fergus


        .. je parlais surtout des fonctionnaires .. qui d’ailleurs payent pas le chauffage

        Refaites le lien, on aimerait bien voir : celui-là fonctionne pas apparemment

        Pour le reste, oui, on se comprend

        14 ° : température idéale pour l’intérieur, dans l’ensemble ..

        Maintenant, pour le bureau .. voir la solution mise en oeuvre par mon pote en son immense chateau

        NB : j’ai du partager la maison avec un chat-huant, au dessus .. bah ! on était aussi bien disposé l’un que l’autre vis-à-vis de l’autre

      • Fergus Fergus 25 juillet 15:41

        @ Arthaud

        Nouvelle tentative pour la photo. La cuisine était une ancienne porcherie.

        Pas de chat-huant dans notre maison morlaisienne, mais des loirs adeptes des courses nocturnes dans les combles. Et de temps à autre un animal dans le jardin : un chevreuil une fois, un renard une autre fois, une couleuvre en deux occasions, et à plusieurs reprises des lapins venus en voisins.

        Je crains que le lien ne fonctionne pas, et je ne sais pas pourquoi. Les mystères de l’informatique.




      • Arthaud Arthaud 25 juillet 16:57

        @Fergus


        On ne peut avoir de plus agréables voisins .. ni commensaux 

        Maison à Morlaix ? Là ? clic .. Splendide ! 

      • Loatse Loatse 25 juillet 11:39

        Bonjour Rosemar,


        Plus personnes n’achète du « vintage » dorénavant... A part quelques excentriques blindés de pèpètes qui habiteront le produit dans son jus (avec sa déperdition energétique) ou bien se ruineront en isolation et en entretien. si bien entendu les vers à bois n’ont pas boulotté toute la charpente et les planchers...(auquel cas, c’est irrécupérable quelque soit le charme de la demeure)

        Je vois ici dans mon « village-ville » les exploitations agricoles rasées pour laisser place à des lotissements tel celui de l’image (tu vois le manque d’originalité ils se ressemblent tous !) qui poussent comme des champignons là ou peu de temps auparavant se trouvaient encore, champ de vigne, d’oliviers, de figuiers, de melons, ou pour les chevaux (l’a du les vendre le monsieur ses 2 chevaux pour ne pas payer la taxe amende de « trop de terrain pour toi tout seul »...

        Bref depuis 2 rectangles de béton sans charme occupe l’espace.. puis viennent les clotures, dorénavant des murs de béton le plus haut possible.. en mode protégeons le chateau fort, certains ont même creusé des douves autours (sauf que faute d’eau dans le var, ils les ont rempli de cactus lol)

        La forêt recule (j’atteint plus vite le sommet ca c’est sur ) mais pour l’atteindre il faut traverser ces lotissements de m... avec leurs murs d’enceinte et leurs rues bétonnées qui vous renvoie la chaleur (ce que l’on appele des « ilots de chaleur », comme s’il ne faisait pas assez chaud comme ca chez nous !

        Pas, plus un vrai arbre ! nada pour l’ombre.... d’ailleurs dorénavant ces nouveaux venus monte en voiture à l’hermitage-lieu de ressourcement dont l’acces se mérite, me jetant en pleine face, en me doublant dans la pente la plus ardue, leur fumée de pot d’échappement. j’aspirais alors à plein poumon les essences de pins, d’eucalyptus, de thym, de romarin etc...

        Récemment nos nouveaux retraités (se regroupant pour leurs vieux jours autour des 2 supermarchés) ne trouvèrent pas mieux d’aller s’y entrainer au pilotage de drône... J’ai failli les frapper :)

        Ils ont fuit. 

        Il faut dire que lorsque j’ouvre ma fenetre, H24, c’est le bruit de l’autoroute à cinquante mètres, qui remplace celui des cigales... lesquelles vont striduler plus loing on les comprend.

        Enfin nous les « rien, sans dents zé leurs, » mômes qui pleurnichent" parce qu’on leur rétréci leur AL - c’est nouveau ca vient de sortir ....en marche - 

        Nous, disais-je, on a notre utilité : On fait mur anti bruit (pour les lotissements derrière), puis lorsqu’il pleut de trop, bassin de rétention (because on est en zone innondable, meme que c’est écrit noir sur blanc sur le bail)

        Après faut juste pas pousser le bouchon trop loin....



        • sarcastelle sarcastelle 25 juillet 12:08

          @Loatse

          .
          Qu’est-ce que c’est, cette « taxe-amende trop de terrain pour toi tout seul » ?

        • Arthaud Arthaud 25 juillet 12:24

          @Loatse



          AVE Loatse .. me confondre avec Rosemar .. quel big honneur pour moi .. c’est si agréable ! continuez ! 

          Vous nous égarez dites ! 
          Revenons ..

          « Plus personnes n’achète du « vintage » dorénavant. » vous dites .. (un peu en contradiction avec vos philipiques qui suivent)

          Ben .. vous avez raison, en partie, l’intelligence n’étant pas la chose la plus répandue, la mieux répartie. En termes de choix individuels, rien à dire, chacun fait ce qu’il veut .. Vive les lotissement ! vive la banlieue ! vive auto-boulot-metro-dodo

          En terme de « marché », notez, 1% de 10 milliards de bipèdes, ça fait du monde isni’t ? de quoi sauver le séculaire patrimoine que Fergus a fort bien qualifié supra. En plus, comme il le souligne, les « étrangers », les Alsaciens, les Suisses et les Lorrains, les Belges aussi, font pas de conneries à retaper

          Quant aux graves préoccupations de « l’isolation » .. j’en dirai ce que notre bon Dany national, Dany le rouge, en a dit : 

          Isolation = piège à con ! 

          On vit en climat tempéré que diable. Lorsque, normalement constitués, on se couvre et on boit du thé en dessous de 7 degrés, on a besoin de rien. Isolation = trick marketing du Roi de Berlin et d’abricot-dépôt, soutenus par le « Gouvernement » .. Mais je vous égare ..

          Pour la suite de votre commentaire, on vous comprend et vous suit totalement

          Heureusement, y’a d’autres possibilités .. venez vivre dans une belle vieille charolaise par exemple .. bon .. le vriellement strident des cigones vous manquera ?

          Bien cordialement



        • sarcastelle sarcastelle 25 juillet 12:50

          @Arthaud

          .
          Isolation = piège à con !
          .
          Très bien, vous savez pourtant que le gouvernement confirmant la loi votée en 2015 entend faire isoler de force dans les dix ans.
          Pour ceux qui de leur plein gré chauffent à peine, ou se chauffent au bois gratuit de leurs taillis, et sont trop vieux pour jamais amortir les travaux, c’est leur demander l’équivalent de virer de leur vivant leurs économies à leurs héritiers (ceux de la maison) sans plus pouvoir les employer pour eux. 
          Aussi ai-je bien l’intention pour ma baraque ancienne très peu chauffée de traîner les pieds aussi longtemps qu’il sera possible. Et vous, qu’envisagez-vous ? 

        • cevennevive cevennevive 25 juillet 13:11

          @sarcastelle, bonjour,


          Je pense et fais comme vous !


        • Arthaud Arthaud 25 juillet 13:25

          @sarcastelle


          « c’est leur demander l’équivalent de virer de leur vivant leurs économies à leurs héritiers (ceux de la maison) sans plus pouvoir les employer pour eux. »

          Vous dites ..

          Bien vu votre commentaire

          Mais .. les héritiers .. comme disait Coluche .. ils hériteront d’une baraque qui vaudra pas grand’chose .. je suis optimiste : les prix de l’immobilier « standard » vont chuter .. durement chuter sous peu. « Crise financière » disent « Les Echos », pourtant pas sensés ..

          Les solutions nouvelles participeront à cette correction (mais pas que..) : coût d’une maison en bois de 160 m2, livrée en « kit » : 50 000 fifelins .. Qui dit mieux ?

          « Aussi ai-je bien l’intention pour ma baraque ancienne très peu chauffée de traîner les pieds aussi longtemps qu’il sera possible »

          Moi aussi ! 

          Mieux : nous sommes dissidents . Jusqu’à mon dernier souffle, je refuserai de mettre du placo, de la « laine de verre » et du « double-vitrage » dans ma vieille ferme, restée miraculeusement vierge ..

          M’enfin, chacun fait comme il veut ..

          « et s’il me plait à moi de vivre dans un 40 M2 payé 500 000 à Paris ? »

          Oui-oui

          Bien cordialement, bien à vous 




        • Loatse Loatse 25 juillet 13:51

          @sarcastelle


          la pression fiscale pour que le propriétaire d’un terrain au dela d’une certaine surface soit obligé de le vendre...soit disant pour lutter contre l’étalement...bref de la zone non constructible souvent couverted’oliviers chez nous, ou servant de pension pour chevaux, du jour au lendemain passant en zone constructible soit jusqu’à une augmentation de la taxe foncière de 7000 %

          Ici ils ont vite vendu..en zone encore semi agricole, c’est devenu hideux...


        • pemile pemile 30 juillet 19:46

          @Arthaud "Jusqu’à mon dernier souffle, je refuserai de mettre [....] du « double-vitrage » dans ma vieille ferme, restée miraculeusement vierge« 

          Là, j’ai du mal à comprendre, dans ma vieille épave périgourdine du 16ème siècle il m’aurait fallut refaire les montants en chêne pourris des portes et fenêtres et garder le vitrage d’1 mm d’épaisseur ??!!

          J’ai aussi du mal à comprendre votre critique de toute isolation ! Je me chauffe au bois et c’est moi qui »fait" mon bois, vu le boulot que cela représente j’ai vu la différence après isolation des greniers avec de la paille !


        • Loatse Loatse 25 juillet 11:41

          Oups pardon j’ai fait une boulette, 


          Bonjour Arthaud ! 

          • Arthaud Arthaud 25 juillet 13:01

            Bah ! un brin d’excès - et d’humour - ne nuisent pas dans ces échanges constructifs d’idées ..


            Foufouille ? vos résultats ?



            • cevennevive cevennevive 25 juillet 13:08

              Bonjour Arthaud,


              Oui ! Toutes ces vieilles maisons qui pleurent leur vie perdue, leurs humains disparus...

              Il y en a tant dans nos villages. Elles sont vieilles, moches et souvent délabrées, mais ne demandent qu’un peu d’attention et d’amour pour revivre et protéger ceux qui ont bien voulu d’elles.

              Moi, c’est la maison d’Anita où j’ai tant joué enfant... Anita est décédée il y a dix ans, sans héritiers, sans famille. Sa vieille maison cévenole où tant d’âmes sont restées en suspend n’intéresse personne. Il y a des caves voûtées, des recoins sous la butte, des arches, des escaliers, des « calaberts », des greniers, des faïsses avec des arbres fruitiers couverts de ronces qui s’ennuient, etc.

              Heureusement, comme le dit Fergus, que des étrangers viennent s’installer dans les villages, en respectant l’âme de la maison qu’ils achètent.

              Dans le hameau où je vis, plus d’une demi-douzaines de vieilles maisons cévenoles ont été achetées par des Allemands et des Hollandais.

              Par contre, dans les terres autrefois cultivées, ont poussé deux ou trois « villas » claires, sans style (ou alors de style villa Italienne !) aux allées bordées de fusains modernes, de roses, et ou résonne quelquefois une alarme sans raison apparente...

              Venez, la maison d’Anita vous attend !


              • Arthaud Arthaud 25 juillet 13:36

                @cevennevive


                Nous sommes en communauté de pensée .. et de façons.

                Ah ! oui, j’aimerais vous rendre visite

                Quant aux villas « mégalo-romaines », on doit être indulgent : ils ne savent pas ..ils sont victimes des injonctions sans contradictions des billevesées du moment. Espérons qu’ils sont heureux, ou, pour le moins, pas malheureux.

                « Dans le hameau où je vis, plus d’une demi-douzaines de vieilles maisons cévenoles ont été achetées par des Allemands et des Hollandais. » Et si une telle information réveillait les convoitises de quelques « Fonds d’investissements » russes ou Qanaris ? (autre chose que le PSG comme investissement long terme)

                .. Je proposerai un site d’ici qqs jours pour continuer - entre nous - le suivi de ces idées.

                Ils ont de belles maisons
                Vive la Bretagne
                Ils ont de belles maisons
                Vivent les ..

                Bien à vous


              • Loatse Loatse 25 juillet 14:08

                @cevennevive

                Joli les cevennes (je connais, j’adore) mais voilà, y’a que des vieux ici sur avox (comme moi quoi) et la plupart de mon age, je les rencontre devant les agences immobilières cherchant à se rapprocher, me disent ils de la ville (oui j’ai du bagout, j’aborde.. ;), cherchant donc à se rapprocher des supermarchés, medecins, banques, dentistes, voire hopitaux ou accès autoroutiers

                en plus, beaucoup possèdent de vieilles ou récentes maison avec étage ! puis un jour les jambes se font plus lourdes, on se dit que jamais on s’installera au rez de chaussée (retrécissant le gigantesque salon salle à manger) puis pas envie de se farcir les travaux, la poussière, le bruit.. et de se retrouver avec de la surface inutile aussi.. et une salle de douche riquiqui sauf à reconstruire une salle de bain

                Alors on vend la merveiile pour un petit pavillon t3 au jardinet riquiqui à coté d’inter, à 100 mètres de la poste (pour le jour ou conduire devient problématique), à 50 mètres de la boulangerie..

                sinon c’est charmant, le trou du cul du monde (j’y ai habité à 20 ans, en montagne isolée l’hiver à cause des éboulements dans les gorges du cyan...pas de toubib sauf à 10 bornes, pas de rien sauf à l’époque l’épicier berger qui gardait quelques boites de conserves dans sa caves voutée et faisait lui même son jambon. Le mouton lui était vendu sur pied ;)

                ca va à 20 berges, c’est même rigolo enfin sauf l’hiver quand tous les p’tits vieux descendent à nice chez leurs enfants et que tu te retrouve de novembre à mars à 3 dans le village (un vieux garcon, une vieille fille et toi et les montagnes alentours prennent alors des airs de prison..)

              • Arthaud Arthaud 25 juillet 19:54

                @Loatse


                Eh ! Loatse ! les montagnes vous apparaissent comme des prisons ?

                Moi, le petit « pavillon » .. 

                Mais je commence à vous connaitre, Maître ès-ironie

              • Pere Plexe Pere Plexe 25 juillet 15:20

                Une fois encore un phénomène qui témoigne d’un aménagement du territoire ubuesque.

                Le problème de ces logements est qu’ils sont presque toujours dans des zones économiquement sinistrées.
                Les logements ruraux ne sont pas les seuls. J’ai meme le sentiment qu’ils sont assez marginaux dans la globalité des bâtiments abandonnés. Les bourgs mais aussi les petites villes sont pleins de ces maisons voués à la démolission. Certains centre ville ,autrefois cœur du commerce, compte plus de devantures fermés que de magasins ouvert.
                Un fiasco économique écologique et humain qui n’intéresse personne surtout pas nos politiques ou leurs tink tank.

                • Arthaud Arthaud 25 juillet 16:01

                  @Pere Plexe


                  Je fais la même constatation que vous : Salornay, Saint-Gengoux, Saint-Bonnet, Mâcon même, coeurs de villes vidés .. Saint-Mihel, Pont-à-Mousson, mais, pour l’instant, ça se comprend, dans les villes : 

                  comment habiter au bord d’un torrent de ferrailles en crue, et plus irrespirable, plus bruyant, plus hurlant que les pires endroits maudits de l’enfer

                  Yep, « Un fiasco économique écologique et humain qui n’intéresse personne surtout pas nos politiques ou leurs tink tank. »

                  Mais on est quelques-uns Dieu merci à pouvoir s’échapper du Goulag « fleuri »

                  Tant que nos villes, manifestement peu faites pour la société de l’essence et du diesel, ne seront pas libérées par voies, au besoin, de mesures dicatoriales, impossible d’y retourner. Que de jolies vielles maisons sur la nationale Mâcon-Lyon .. ! Mais, et là on comprend, personne ne veut plus y habiter. 

                  La maison Merlin au milieu du lotissement est encore préférable à la maison de ville « sinistrée ». 


                • cevennevive cevennevive 25 juillet 17:06

                  Une vieille maison a une âme, une mémoire et un formidable besoin de « protéger ». Elle a été faite pour cela. Que d’humains, avec leurs amours, leur peine, leurs désirs elle a connus !


                  Certains pensent ainsi.

                  Le couple de Hollandais, qui vient d’acquérir une très vieille et très belle bâtisse de mon hameau, nous a réuni devant un buffet, nous les quelques habitants restant, et nous a demandé de nous parler des personnes qui ont vécu là...

                  Nous sommes allés au cimetière protestant du hameau et avons montré les tombes avec les noms, les dates.

                  J’ai montré ma propre maison, avec sa cheminée monumentale et ils ont décidé de réparer la leur et le potager tout contre (le potager n’est pas un jardin, c’est un genre de fourneau qui fait partie de la cheminée. Il est composé au dessus, d’une pierre à deux trous pour les casseroles, et au dessous, une autre pierre où l’on mettait la braise de la cheminée pour cuisiner).

                  Ma maison, moyenâgeuse, a connu tant de mes ancêtres qu’elle me parle et me garde.

                  Mais une vieille maison a ses préférences et ne pardonne pas ceux qui l’adoptent sans la connaître et la respecter.

                  C’est peut-être cela qui fait qu’il y a des maisons réputées hantées où des fantômes malveillants font peur aux nouveaux propriétaires qui ne leur plaisent pas... Mes fantômes à moi sont bienveillants.


                  • Arthaud Arthaud 25 juillet 19:51

                    @cevennevive


                    ..Avec votre façon de vivre, Cevennevive, si vous parvenez à faire des émules, c’est tout le système marchand, consumériste, réclame, tourisme, spectacle, amusement public, Tour de France, foute .. qui va se faire détricoter en un rien de temps

                    On les aime bien vos textes. Elles sont belles vos maisons, et leurs environnements .. Elles seraient pas un peu à la Grande Ourse ?

                  • Coriosolite 25 juillet 19:07

                    Article intéressant et original.

                    Mais où trouve-t-on une liste de ces maisons détenues par des banques ?


                    • Arthaud Arthaud 25 juillet 19:46

                      @Coriosolite


                      En général, les banques n’en font pas publicité : ça reste pour quelques-uns, entre « initiés » .. ça part trop vite les bons coups


                      .. un peu pareil pour les « mandataires judiciaires » « fossoyeurs » d’entreprises, qui vivent en partie sur la bête .. J’en dis pas plus, l’article 75 ! 

                      Je dois dire, l’anecdote de la banque qui nous montre des beaux biens .. et qui est très accommodante .. c’était à Luxembourg .. je cite pas de nom ici .. sur le site Internet, on verra

                      Mais disons que cette banque à donné naissance à deux petits en 2014 : l’un a gardé les richesses, l’autre a été adorné des « toxiques » .. bien joué, banal

                      Bien cordialement

                    • Rincevent Rincevent 26 juillet 18:34

                      A propos du télétravail tel qu ‘évoqué supra : pour l’heure, très peu de gens en profitent, les opportunités sont encore peu identifiées. Le poids de l’habitude, l’inertie opposée aux véritables évolutions bénéfiques n’ont encore pratiquement rien cédé. Mais jusqu’à quand ? Jusqu’à ce que une constante bien ancrée dans nos entreprises disparaisse : l’empilage des hiérarchies intermédiaires, autrement dit les petits chefs, la surveillance à tous les étages. Un agent qui travaille chez lui, c’est quelqu’un qui va démontrer l’inutilité de cette hiérarchie parasitaire. Seule les entreprises genre start-up fonctionnent comme ça, pour des raisons évidentes d’économie. Pour les autres, il faudrait une vraie révolution culturelle dans la tête des dirigeants et ce n’est pas pour demain…

                      Plus personne n’achète du « vintage » dorénavant.
                      C’est beaucoup une question de génération. A ce titre, l’émission de Stéphane Plazza « Maisons à vendre » a été, pour moi, très révélatrice. La plupart des acheteurs potentiels laissaient tomber dès qu’il était question de travaux, même légers. Pourquoi ? D’abord parce qu’ils avaient été élevés plus ou moins dans le « tout clé en main », ensuite parce qu’ils n’avaient aucune idée de ce que ça leur couterait et, surtout, parce qu’ils étaient incapables de se projeter par rapport au bien tel qu’il était. Le « Home-staging » de Plazza n’étant rien d’autre qu’une solution standard pour pallier à leur manque d’imagination. Résultat : des intérieurs modasse, du blanc, du gris, du taupe pour tout le monde. Quand on n’a pas de goût, il faut bien que quelqu’un s’en charge à votre place…


                      • Arthaud Arthaud 26 juillet 19:57

                        @Rincevent


                        - Vous avez un bien-joli avatar !

                        « il faudrait une vraie révolution culturelle dans la tête des dirigeants et ce n’est pas pour demain… » vous dites

                        - Globalement, c’est vrai, mais c’est en gestation pour les plus malins

                        « La plupart des acheteurs potentiels laissaient tomber dès qu’il était question de travaux, même légers.... »

                        Dans les très-vieilles maisons, y’a presque pas de travaux à faire .. à moins qu’on soyent victimes des images d’Epinal abondamment distribuées par l’industrie de la réclame et « Mode et travaux », par Le Roi de Berlin et Abricot-dépôt ..

                        Pas la peine d’acquérir une auguste ancienne demeure pour rivaliser avec la maison pavillonnaire

                        Bien cordialement





                      • alinea alinea 27 juillet 00:00

                        Bonsoir Arthaud,
                        Dans mon village, trente maisons vides, pour toutes sortes de causes mais vouées avant la prochaine génération à être habitées. Cela n’empêche pas notre maire de vouloir construire des lotissements hideux à tout va ! On se bagarre...et on gagne !! ( jusque là)
                        Une propriétaire d’héritage a réhabilité deux appartements, c’est bien fait, le plus écolo possible, mais elle les loue 750 euros par mois ; personne ne se rue dessus. Les locataires passent mais ne s’installent guère. jadis les gens se protégeaient plus du soleil que du froid : exposition est/ouest, petites fenêtres, etc.
                        J’ai trouvé deux maisons qui me plaisent, une dans la Nièvre, l’autre dans la Creuse : 25000 euros !
                        Quand j’étais jeune, il y a eu un mouvement baba, néo-ruraux, et une bonne partie des ruines cévenoles ont été rebâties, elles ne valaient rien, ce qui était quand même beaucoup vue notre pauvreté. Le mouvement de population qui a suivi, était touristique, ou fantasmatique : les européens du nord venaient se payer le soleil et le rêve de nature mais quelques années après, il n’en reste pas grand monde et ceux qui restent s’ennuient.
                        Dans ces contrées désertées, il faudrait un mouvement de jeunes qui veulent « s’installer au pays », et y travailler, y vivre, en harmonie avec le pays. Cela ne se fait pas, et c’est, à mes yeux, le plus grand symptôme du changement de société : tout le monde veut la même chose, effectivement sa maison bien proprette , aux angles bien droits, avec un boulot et salaire garantis.
                        L’aventure, l’inconnu, la création de son quotidien, j’ai bien peur que cela n’existe plus. C’est un sujet qui me fâche beaucoup...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès