Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Croyance en Dieu ou matérialisme conséquent

Croyance en Dieu ou matérialisme conséquent

On oppose trop facilement dans notre culture les "rationalistes athées" aux "croyants" comme si l'athéisme était en soi plus rationnel que la croyance en un esprit créateur de l'univers. Or l'histoire des sciences comme les développements de la cosmogonie montrent qu'il s'agit là de simples clichés hérités du passé.

Croyance en Dieu ou matérialisme conséquent 

Nous vivons dans une culture matérialiste qui présente la croyance en un esprit intelligent à l’origine de l’univers comme non-scientifique ou non rationnelle. Or, cette présentation elle-même n’a rien de scientifique ou rationnel et relève bien au contraire de préjugés ou dogmes hérités du matérialisme dialectique et autres conceptions athées qui sont loin d’être prouvés par la science.

En prenant une approche scientifique étudiant si les faits corroborent une hypothèse, on peut voir si l’hypothèse d’un esprit intelligent à l’origine de l’univers, de la vie et de l’homme est plus justifiée par les faits que sa négation, l’hypothèse que l’univers et la vie se sont développés à partir du hasard et de la nécessité ou pour reprendre une idée marxiste, des contradictions internes de la matière. Ainsi nous pourrons voir si l’hypothèse théiste tient mieux la route que l’hypothèse athéiste, ce à quoi cherche à contribuer ce modeste texte.

Etude cosmogonique (Big-bang et constantes cosmiques)

La théorie sur l’origine de l’univers la plus largement acceptée par le monde scientifique actuellement est la théorie du Big-bang ou d’une explosion initiale d’énergie à très haute température il y a autour de 14 milliards d’années dont sont issues les premières particules élémentaires.

Cette « explosion » n’a pas grand-chose à voir avec l’explosion d’un pétard ordinaire mais plutôt avec le lancement d’un processus calculé avec une précision extrême avec des dizaines de conditions initiales, de constantes comme la constante de Planck ou celle de la gravitation, toutes nécessaires individuellement et entre elles pour permettre le bon développement de l’univers. On a détecté, puis mesuré la radiation créée par cette explosion qui joue le rôle d’un bruit de fond de l’univers dans toutes les directions et on a calculé que cette radiation reflétait une explosion à une température et d’une puissance juste assez élevée pour permettre à l’univers de s’étendre sans qu’il se replie sur lui-même par la force de la gravitation (univers en expansion) et juste assez réduite pour permettre aux galaxies de se former sans que la matière ne se disperse dans l’univers.

On peut citer l’astronome Trinh Xuan Thuan « Supprimez un seul zéro au nombre 1 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 000 – le rapport de la force électromagnétique à la force gravitationnelle et l’univers devient vide et stérile » (Trinh Xuan Thuan « le Cosmos et le Lotus »).

De même si la constante de gravité était très légèrement modifiée d’un ordre très inférieur au milliardième, notre soleil ne pourrait pas exister.

Parmi les nombreuses constantes nécessaires et dont la coordination a permis à l’univers de se développer, il y a la vitesse d'expansion de l'univers : si elle était d'un millionième plus réduite, l'expansion se serait arrêtée et l'univers se serait de nouveau réduit avant que les étoiles aient pu apparaître jusqu'à une implosion finale, si la vitesse d'expansion avait été trop rapide, alors la matière se serait dispersée trop rapidement dans l'univers empêchant la formation des galaxies.

Il en va de même pour la vitesse de la lumière, de 299.792.458 mètres par seconde. Les lois de la physique sont fonction de cette vitesse et même une légère variation de cette vitesse affecterait les autres constantes.

La possibilité que cette combinaison de ces constantes, au nombre de 122 qui ont permis au Cosmos d’évoluer et à la vie d’apparaître sur terre, probabilité calculée par des astrophysiciens américains en prenant comme hypothèse réaliste la présence de 1022 planètes dans l’univers, est d’une chance sur 10138 ou d’un zéro suivi d’une virgule puis 137 zéros puis enfin un 1. Face à cette improbabilité du hasard comme origine de l’univers, les matérialistes répondent en invoquant une infinité d’univers ayant tous échoué avant le notre, la théorie dite des multivers, sans avancer bien sûr la moindre preuve pour soutenir cette théorie.

D’un point de vue philosophique, la théorie du big-bang suppose que la cause première à l’origine de l’univers transcende le temps et l’espace, deux variables liées selon les théories d’Einstein, autrement dit avec le Big-bang ont commencé simultanément le temps et l’espace. Or, l’idée que la cause première de l’univers transcende le temps et l’espace est une idée qui a été affirmée contre tous les matérialistes depuis des milliers d’années par la tradition judéo-chrétienne et que vient donc confirmer la théorie du big-bang.

Au moins depuis les premiers philosophes grecs comme Parménide, ou Héraclite ou des panthéistes, un grand argument des philosophes matérialistes à l’encontre d’un Dieu créateur est que l’univers a toujours existé et qu’il n’y a rien en dehors de lui, qu'il est pour reprendre un vieux concept philosophique "l'être". Pendant longtemps on a cru que les étoiles étaient des divinités éternelles. Même si ce n’est pas souvent souligné, la théorie cosmologique moderne frappe de façon décisive toutes ces conceptions et nous ramène à la conception judéo-chrétienne que l'univers n'est pas tout, qu'il a une cause. On ne peut plus simplement comme avant être panthéiste ou défendre l’éternité de l’univers ou de la matière comme le faisaient Marx et Engels. La matière ou l’univers n’est pas le Dieu éternel et incréé, ils ont un début, une cause qui les transcende. Ce qui n’était qu’une conviction des croyants est devenu une certitude scientifique.

 

En d’autres termes il faut une foi bien plus grande pour être matérialiste athée que pour croire à l’existence d’un esprit intelligent à l’origine du cosmos. Le mot même cosmos nous donne une indication, il s’agit d’un mot grec indiquant un univers organisé par le démiurge en utilisant le logos par opposition au chaos, mot grec indiquant le monde avant intervention du démiurge.

 

Le Principe anthropique

De nombreux scientifiques en sont arrivés à reconnaître un « Principe anthropique » qui guide l’univers et permet la vie sur terre et particulièrement la vie humaine, principe selon lequel l’univers existe pour permettre la vie et en particulier la vie humaine et ne peut se comprendre que dans cette perspective. « Ce qui est un miracle, c’est que l’univers soit compréhensible pour l’homme » disait déjà Einstein indiquant que l’homme aurait très bien pu vivre dans un univers dont les lois fondamentales resteraient hors du domaine de sa compréhension.

Comme pour les constantes qui permettent l’existence et le développement de l’univers, concernant notre environnement immédiat, la terre, on retrouve tout une série de constante permettant la vie humaine. Il y a ainsi le degré de transparence spécifique de notre atmosphère (un peu plus et la chaleur des rayons du soleil frapperait trop durement la terre, un peu moins et pas assez de chaleur sur terre).

Cet atmosphère a une teneur spécifique en Oxygène (1 ou 2% de plus et l’atmosphère est trop inflammable, 1 ou 2% de moins et la teneur en Oxygène est insuffisante pour l’homme) et en CO2 (un peu plus et effet de serre trop important, un peu moins et pas de photosynthèse efficace).

Les dimensions de la lune et la distance de la lune qui est plus grosse que la plupart des satellites de planètes, à la terre sont aussi des valeurs critiques (distance terre-lune un peu plus proche et on aurait des marées géantes, un peu moins et il y aurait d’autres problèmes lors de changements d’orbites. Jupiter peut ne pas paraître comme particulièrement utile pour la vie sur terre et pourtant, c'est le cas : grâce à ses dimensions, cette planète sert de poubelle ramassant les météorites pénétrant dans le système solaire.

La distance de la terre au soleil (ni trop réduite pour éviter un ensoleillement excessif, ni trop grande pour éviter des hivers trop rigoureux), l’inclinaison de la terre sur son axe, la quantité d’eau terrestre sont d'autres valeurs vitales.

Conclusion

On peut conclure que l’hypothèse de l’existence d’un esprit intelligent communément appelé Dieu à l’origine de l’univers est largement soutenue par l’étude du cosmos et de son histoire ainsi que par celle de l’apparition de la vie. A contrario, l'hypothèse de la négation de cet esprit, d’une matière ou énergie primaire qui aurait évolué d'elle-même, sans direction donnée jusqu’à constituer notre cosmos et faire apparaître la vie par l'effet du hasard et de la nécessité, cette hypothèse apparaît comme très fragile. En d'autres termes, il faut plutôt plus de croyance et moins de raison pour se proclamer athée que de reconnaître l’existence d’un Esprit intelligent à l’origine de l’univers et l’opposition rationaliste - croyant n'a pas de raison d'être si l’on prend au sérieux la raison scientifique. La croyance en un Dieu créateur est certainement au moins aussi rationnelle que la non-croyance en un esprit intelligent à l'origine de l'univers.


Moyenne des avis sur cet article :  1.87/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

442 réactions à cet article    


  • JL JL 20 février 16:18

    Bonjour Bernard Mitjaville,

     
    Si un jour vous gagnez au Loto, est-ce que vous deviendrez solipsiste ?

    • Shawford Shawford 20 février 16:24

      @JL

      Pff easy tant qu’on y intègre le soleil

      Tu seras jamais Lucky toi


    • La mouche du coche La mouche du coche 20 février 16:58

      Très bon article qui pose une bonne question sans tomber dans les réponses à deux balles des charlies de la télé. smiley
      Si on réfléchi entre Dieu et hasard,

      on s’apercoit que dans le fond les athées ne sont rien d’autres que des adorateurs de la déesse Tyché, déesse grecque de la fortune et du hasard, dont l’équivalent romain est la déesse Fortuna. Ils croient en ces deux déesses et l’invocation du mot hasard a valeur d’explication pour eux, exactement comme le Inch Allah des musulmans.

      Nous sommes très très très loin de la science, mais dans de la pure religion, et qui plus est, même pas nouvelle.  smiley


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 20 février 17:07

      @La mouche du coche Merci bien. Effectivement, la connaissance des anciens dieux et déesses permet de mettre en perspective des idées que l’on croit modernes mais qui ne le sont pas tant que cela.


    • Bernard Mitjavile Bernard Mitjavile 20 février 17:13

      @JL Je ne vois pas le rapport mais en tout cas, j’aime bien le mot solipsiste.


    • La mouche du coche La mouche du coche 20 février 17:18

      Finalement les athées ont réduit l’extraordinaire panthéon païen antique à une seule déesse, celle du Hasard, la déesse Tyché. C’est d’une pauvreté totale. En définitive les athées sont des misérables. Il faut les plaindre et prier pour eux. 


    • JL JL 20 février 17:35

      @Bernard Mitjavile, 

       
      je me doutais bien que vous ne comprendriez pas.
       
      C’est un régal de constater votre prétention à maîtriser les règles du raisonnement logique. Comme un solpsiste qui, lui aussi, croît maîtriser les règles du raisonnement logique.
       
       smiley

    • La mouche du coche La mouche du coche 20 février 21:15

      @JL

      Si personne ne vous comprend, c’est que vous avez raison mais vous êtes TOUT SEUL. smiley

    • JL JL 21 février 09:25

      @ Bernard Mitjavile, 

       
      vous disiez avant que je ne poste, ceci : 
       
      ’’j’ai peur que crab ne comprenne pas les règles du raisonnement logique’’
       
      Laissez moi vous dire que la logique n’est pas en cause : ce sont les prémisses de vos raisonnements respectifs qui diffèrent. 
       
      Si vous êtes de bonne foi, lisez mon post précédent avant de répondre à celui-ci.
       
      Et si vous faites preuve d’ouverture d’esprit, je vous expliquerai si vous le souhaitez, le lien que je fais entre croyance et solipsisme.
       

    • Rounga Rounga 22 février 10:19

      @JL
      S’il y a bien une constante chez vous, c’est l’application avec laquelle vous vous ingéniez à être le plus sibyllin et le plus incompréhensible possible pour vos interlocuteurs, en vus en tenant à de simples allusions au lieu d’un raisonnement construit.

      J’ai compris ce que vous vouliez dire dans votre premier commentaire, mais je comprends également que son sens ne soit pas clair pour tout le monde.

    • robin 22 février 13:45

      @Rounga

      ca permet de passer pour un mec intelligent qui du coup peut écraser les autres de sa vanité.


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 février 15:01

      @JL


      Permettez moi de m’Immiscer l’occasion est trop belle .... smiley. D’abord, je tiens a vous confirmer que, pour ma part, je suis déjà solipsiste.... et que - naturellement - je l’ai toujours été..... Ensuite, je trouve amusant de manifester mon soutien à la thèse type « intelligent design » de l’auteur en vous citant cette petite boutade que j’écrivais il y a quelques décennies... :  « En l’état actuel de nos connaissances ( Big Bang), il faut, pour être athée, avoir la foi du charbonnier....en Dieu seul sait quoi ! »

      Pierre JC 

    • JC_Lavau JC_Lavau 22 février 15:08

      @Pierre JC Allard.
      Ce qui fut mis en musique par Anton Bruckner de la consternante façon qu’on sait :
      Boudouboum Boum ! Boudouboum Boum ! Boudouboum Boum !
      Bing ! Bang ! Boum ! Plaf ! Plof !
      Boudouboum Boum ! Boudouboum Boum ! Boudouboum Boum !
      Bing ! Bang ! Boum ! Plaf ! Plof !


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 22 février 16:50

      @JC_Lavau


      Que le Boudouboum Boum de Bruckner - surtout avec Celibidache - puisse me ravir et me consterner en même temps me conforte dans mon solipsisme. Il n’y a que moi qui pourrait me faire ça et me le pardonner smiley

      Ravi de vous avoir inventé

      PJCA


    • Pere Plexe Pere Plexe 22 février 17:30

      @La mouche du coche

      La richesse serait donc proportionnelle au nombre de Dieux.. ?

      Et même cette stupidité ne ferait pas, selon vos déclarations,les athées plus misérables que les catholiques puisque vous déclarez que l’athéisme serait le culte du hasard.

      Hasard vs Dieux : un partout balle au centre

    • JL JL 22 février 18:00

      @Rounga,

       
       vous avez d’autres conseils en magasin ? Chacun fait comme il veut, non ?
       
      Ps. Les raisonnements construits, j’en ai un bel exemple ici : peine perdue, mon interlocuteur a fini par me traiter de déficient intellectuel (*). Donnez vous la peine de lire nos interventions respectives ; ça commence ci-dessous à : par Jean-Pierre Llabrés, 20 février, 16:23.
       
       
      Tiens pour paraphraser Malraux, comme cet agnostique partisan de la peine de mort (heureusement qu’il ne vit pas sous l’inquisition ! smiley ) : 

      Le 21ème siècle sera oxymorique (ou ne sera pas. David Cameron vient d’obtenir de l’UE, le beurre et l’argent du beurre, mais apparemment, c’est pas encore assez.
       

      (*) tiens ! ça c’est pour Robin qui devrait nous expliquer sa curieuse conception de la vanité, basée sur du vent et capable quand même d’écraser les autres ! Encore un oxymore, sans doute.

    • Rounga Rounga 22 février 18:16

      @JL
      Chacun fait comme il veut, non ?


      C’est ce que disent tous les mal polis.

    • JL JL 22 février 18:42

      @rounga,

       
      je vous pardonne cette confusion : je ne parlais pas de défécation.
       

       


    • JL JL 22 février 19:16

      @Pierre JC Allard,

       
      vous faites très fort dans le sibyllin, vous aussi.
       
      Je me demande ce qu’en pense Rounga.

    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 03:10

      @JL

      Comme nous n’avons généralement, vous et moi, aucunes difficultés à nous comprendre, j’en déduis que le sujet traité n’est pas étranger à celles que nous éprouvons ici. Si vous vous demandez ce q’en pense Rounga, j’en ferai autant. Bien sûr, pourrait aussi le lui demander....

      PJCA.



    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 23 février 03:26

      @Rounga


      J’ai une hypothèse. 


      Qu’en pensez-vous ?

      @ Jl

      Voila !.... Cest fait. On attend le jugement de Pâris...

      PJCA

       


    • JC_Lavau JC_Lavau 23 février 04:06

      @Pierre JC Allard. Disons que tu avais des excuses dont tu n’étais pas responsable. Mais maintenant que tu en es prévenu, plus d’excuses, tu deviens responsable.


    • Shawford Heaven Sent 23 février 04:07

      @Pierre JC Allard Le voici TA GUEULE le kanuk Rentre dans la danse ou va sucer un pingouin smiley


    • JL JL 23 février 08:48

      @Pierre JC Allard,

       
      je vous répondrai comme Darwin, excusez du peu : je n’ai pas besoin de « l’hypothèse dieu » parce que je sais que la cause première nous est inaccessible à jamais. Je pense que l’athéisme c’est la volonté de faire son deuil de cette ultime connaissance.
       
      Ps. Ma référence à Rounga n’était qu’une boutade : je n’aime pas sa prétention à me donner des leçons d’élégance.

    • Rounga Rounga 23 février 09:41

      @JL
      Vous n’aimez pas ma façon de vous adresser la parole. Soit, je m’en consolerai bien un jour.

      Pourtant, je vous ai donné l’explication pour laquelle les gens vous comprennent souvent très mal, et ce n’est pas dû a fait que ce sont des idiots.
      *flies away*

    • JL JL 23 février 10:15

      @Rounga
       
      Je n’ai pas aimé votre réflexion, nuance.

       
      Vous me posez un problème, je vous le retourne : la belle affaire, si les gens ne comprennent pas ; d’autant que le plus souvent, c’est parce qu’ils ne veulent pas comprendre. Pourquoi alors perdre son temps en vaines explications quand le jeu n’en vaut pas la chandelle ? 
       
      Quand j’ai dit : chacun fait comme qu’il veut, vous n’avez pas compris que j’aurais pu dire aussi bien, que le style c’est l’homme, ou d’autres choses encore ; ou me taire. A mon avis, au final, l’échange a été plutôt rigolo, non ? 

    • Rounga Rounga 23 février 10:25

      @JL
      la belle affaire, si les gens ne comprennent pas ; d’autant que le plus souvent, c’est parce qu’ils ne veulent pas comprendre.


      Non, non, la plupart du temps, si on ne vous comprend pas, c’est que vous êtes incompréhensible, même si on fait un gros effort. Mais si vous vous en foutez que les autres comprennent, alors je ne vois pas l’intérêt de poster. Enfin bon, je dis ça, moi, c’est pour vous.

    • JL JL 23 février 10:41

      @Rounga,

       
      ’’même si on fait un gros effort ...’’
       
      Vous m’en apprenez de belles !
       
      L’intérêt de poster ? Je vous retourne la question.



    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 20 février 16:23

      « La croyance en un Dieu créateur est certainement au moins aussi rationnelle que la non-croyance en un esprit intelligent à l’origine de l’univers. »

      En attendant que l’on puisse trancher entre ces deux croyances, l’agnosticisme demeure la position intellectuelle la plus absolument rationnelle.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès