Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > De toute cette Masse Grouillante...

De toute cette Masse Grouillante...

Vous vous arrêtez devant la pompe, insérez le bec dans l'ouverture du réservoir et laissez couler le précieux liquide... Sans savoir que vous-vous rendez complice de morts horribles, et même de meurtres. Oui, à chaque fois que vous faites le plein, soit en essence sans plomb contenant 10% de bioéthanol, ou le plein en diesel contenant 7% de biodiesel, le Diester : ces deux produits additionnés au pétrole viennent et sont tirés du Colza, du blé, du Maïs, de la canne à sucre et de la betterave etc, et qu'à l'autre bout de la terre des populations entières crèvent de faim, tombent d'inanition pour que vous, puissiez partir en week-end ou au boulot. Ben oui, pour faire rouler la Mégane fabriquée en Slovénie faut ôter l'pain de la bouche d'une grosse partie de l'humanité ; d'ailleurs yen a 1 milliard qui ne bouffent pas. On appelle ça famine ; ouais ! Y a même des émeutes de la faim.

Déprimant non ! Il est vrai que l'on ne vous a pas demandé votre avis, les autorités lobbyistées à mort par l’industrie agroalimentaire ont créés de toutes pièces de nouveaux débouchés afin d'écouler les « excédents » des décennies passées. Sauf, que le maïs a un besoin énorme d'eau, d'où nos sécheresses, que ces plantes ont aussi besoin d’énormément de pesticide (34,000 tonnes sont envoyées dans la nature par an), ne parlons pas de l’appauvrissement des sols ; qu'il faut transporter tous ça par camions qui ; bonjour, l'empreinte carbone. Et là je ne vous parlais que de la France.

Si vous alliez faire un tour au Mozambique ou au Brésil, des territoires entiers par centaines de milliers d'hectares sont cultivés pour produire ce « pétrole vert » à base principalement de blé et de colza sans aucun respect pour l'écologie locale comme : la forêt vierge qui diminue comme une peau de chagrin, les fleuves asséchés, sans prendre en compte les natifs, qui paradoxe eux crèvent de faim et de soif, car, chassés de plus en plus loin dans leurs propres pays des terres fertiles.

Imaginez-vous un martien qui atterrirait sur notre planète et verrait ce pataquès : dans le nord, des populations obèses, bourrées de viande, d'hormones et d'antibiotiques, gras à souhait, abrutis par la bouffe, la consommation et « faire le plein » de la tuture. Dans le sud, des populations maigriottes, squelettiques, édentées, avec une espérance de vie de 45 à 50 ans, s’échinant soit à travailler pour « l’Industrie » et payées une misère, soit, sur son lopin de terre à cailloux où rien ne pousse, de plus il n'y a plus d'eau pour arroser ; ne pensez vous pas que ce Martien, qui comme tout Martien étant bourré de bon sens , remonterait fissa dans sa belle soucoupe volante et zippp, adios, sont trop nases ces terriens !

Pour produire l'équivalent d'un plein de 4x4, soit 96 litres, la quantité de maïs nécessaire est de 205kg, soit selon l'OMS de quoi nourrir une personne pendant un an. Donc, un Paris - Nice en saloperie de 4x4 aurait put nourrir un homme pendant 1 an ! Moi, ça me laisse sur les fesses pour ne pas dire sur le cul.

Dans le sud, les populations ont faim, le budget alimentation dans le Mato Grosso au Brésil représentait il y a 15 ans environ 30% des dépenses, aujourd'hui c'est 70%, de plus énormément de tribus Indiennes se retrouvent sans terre, déplacées, sans territoire et doivent dépendre de la distribution hebdomadaire d'aliments par le gouvernement. Quant à l'Afrique, les gouvernements vendent à des puissances telles que la Chine des territoires entiers, voués à l'exportation vers la nation mère. Les habitants, ne sont plus chez eux et en plus, les aliments leur filent sous le nez pour aller nourrir les consommateurs Pékinois.

35 millions d'hectares dans le monde sont actuellement utilisés à la production de biocarburant, en comparaison la France c'est 15 millions d’hectares, ça vous donne une échelle...

Chez nous, effet indirect, de par la hausse du prix des matières premières, des éleveurs disparaissent chaque jour, car, d'un coté ne pouvant plus acheter une alimentation correct pour les animaux, et de l'autre des cours de la viande qui s'effondrent. En aparté, bientôt la France ne produira plus aucun poulet sur son territoire concurrencé par le Brésil et l'Asie, le seul qui tire encore son épingle du jeu est « DOUX », une multinationale produisant et exploitant aux plus bas coûts dans le monde.

Au final, c'est la lutte...

Le pain, les pâtes, le riz, les féculents, les légumes et les fruits connaissent une inflation galopante depuis la crise de 2008. Ces charognards de spéculateurs crées depuis 4 ans une autre bulle spéculative, qui, bien sûr va nous péter au nez sous peu. Eux auront comme d'hab planqués le magot dans des paradis fiscaux, et nous, les humains, devront une fois de plus passer l'éponge à payer les pots cassés.

Spéculer sur les denrées comme le blé est fort simple, juste question de sang froid, d'un manque total de sentiment humanoïde : A achète une tonne de blé, il la garde pendant une semaine, il crée donc une sorte de demande de pénurie, il revend avec bénéfice, B, revend à C, qui, etc. Personne n'a vu le blé, surtout les populations qui en avaient besoin, c'est passé d'un écran à un autre, avec des chiffres qui défilent en bas, la bourse de Chicago gère en maître absolu toute cette engeance qui, d'une bonne famine ou d'une bonne guerre, c'est là où on prend la « caillasse ». Il reste tout de même de vrais traders en blé, qui eux font vraiment leur boulot à savoir : achat, transport, livraison. Mais nous parlons d'une minorité, la majorité c'est :« faut que ça crache ! »

Dans cette belle époque où déjà ont été détruit : le rêve, la projection vers le demain, le travail bien fait, les arts juste pour le geste beau, la jeunesse et son avenir lumineux et meilleurs, la possibilité pour chacun sur cette planète de pouvoir avoir droit à être en bonne santé, recevoir une éducation, manger 3 repas par jour ; on a même réussit à quotter l'air, ce qui est partiellement fait par les crédits à polluer et le joli scandale de 1.6 milliard détournés par des traders qui n'ont pas payés leur TVA... 1.6 milliard, ben c'est le RSA pour vous donner une autre échelle.

La prochaine étape, et certains y travaillent déjà d'arrache pied sera le commerce et la spéculation sur l'EAU. On y arrive doucement. Boire ou conduire – Boire – ou vivre !

Le plus scandaleux de tout ça, c'est que chaque jour, vous et moi et sans en avoir l'intention, ni l'envie nous nous rendons complices ignorants de crimes atroces, qu'une minorité nous impose ; une minorité qui ne voit que le monde de là haut, de leurs penthouses au dernier étage d'immeubles mégalomaniaques, survolant toute cette masse grouillante de leurs hélicoptères et jets privés, pour se loger dans des quartiers VIP, sur des yachts exclusifs ; le plus drôle de toute cette sinistre comédie c'est « qu'ils » sont adulés, montrés en exemple, font la couverture des magazines, et que sais-je encore...

De toute cette masse grouillante qui je l’espère de mon vivant se réveillera et éliminera cette racaille improductive, arrogante et scélérate à coup de biokarcher !

Georges Zeter/Février 2012



Sur le même thème

A.B.C.D = Les 4 Mousqueterres de l’agro
Ukraine : vers la négociation ?
La lutte contre le réchauffement climatique : Un combat douteux
Rien qu'un grain de sable …
L'humain : un animal nuisible et invasif


Les réactions les plus appréciées

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !






Palmarès







Partenaires