Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Des médicaments nuisibles ?

Des médicaments nuisibles ?

Depuis 2012, la revue Prescrire publie annuellement une revue des médicaments considérés comme "nuisibles" parmi ceux disponibles sur le marché. Par "nuisible", il faut entendre ceux qui n'ont pas démontré d'efficacité ou ceux dont l'efficacité n'a pas été démontrée supérieure à d'autres molécules disponibles présentant un meilleur profil bénéfices-risques.

Pour rappel, la revue Prescrire a un impact factor limité mais s'est imposée dans le monde francophone comme une référence de confiance. Tant par le professionnalisme de son équipe que par son mode de financement (financée uniquement par ses abonnés, aucun subside privé ou public).

 

La liste 2016 énumère 74 molécules à éviter dont certaines sont d'usage courant en cardiologie (fénofibrate, ivabradine, olmésartan,...), dermatologie (tacrolimus,...), endocrinologie (orlisatat,...), gastro-entérologie (dompéridone,...), infectiologie (moxifloxacine,...), neurologie (tous les médicaments "anti-alzheimer", natalizumab,...), psychiatrie (duloxétine, citalopram, venlafaxine, buproprione,...), rhumatologie et médecine physique (diclofénac, kétoprofène, piroxicam, glucosamine, quinine,...),...

Il faut certainement confronter cette liste à d'autres sources et la soumettre à la critique... La consulter paraît cependant indispensable. "Avant tout, ne pas nuire" n'est-il pas notre premier devoir ? Ne sommes nous pas régulièrement harcelés par des représentants des firmes pharmaceutiques se glissant jusqu'entre nos consultations ? N'est-il pas de plus en plus difficile de s'y retrouver face à la multiplication des études et recommandations ? Se poser. Réfléchir à l'iatrogénicité. Peser les risques et les bénéfices. Réévaluer nos croyances. C'est un devoir constant bien que de plus en plus difficile.

 

Dans la même lignée, j'avais déjà abordé par le passé la médicalisation à outrance des démences dégénératives et des "Mild Cognitive Impairment" contrastant avec une prise en charge sociale, pourtant la seule démontrée importante, de plus en plus insuffisante.

 Pour rappel, le Centre Belge d'Information Pharmacothérapeutique (CBIP), dépendant de subsides publics mais indépendant de toute firme privée, met également à la disposition de tous ses folias contenant ses propres recommandations en matière de médicaments à éviter (tels que, de règle, les anti-tussifs, mucolytiques et expectorants).

La publication de Prescrire est disponible en ligne.

Les folias et recommandations du CBIP sont disponibles en ligne.

Shanan Khairi, MD


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 20 février 11:32

    J’aimerais bien des avis sur les médicaments contre le cholestérol !


    • Jade4230 Jade4230 20 février 11:39

      @Gasty

      Je donne ma langue à chat

      Un pitit conseil d’ami, pour ce genre de choses, vaut mieux s’adresser à Deux yeux qu’à ses seins, ça permettra(it) d’éviter quelques malformations re-congénitales.

      Et ô miracle, Deux Yeux ou son fils, ou plus surement le 5eme élément, il est en ce moment même sur AV, et ses honoraires sont pas encore trop élevés pour ceux qui ont eu affaire à lui dans la préhistoire agoravoxienne.

      Va comprendre Charles smiley


    • Gasty Gasty 20 février 19:24

      @Odin
      @alberto

      Merci, des liens très bien documentés que je garde précieusement.


    • exocet exocet 20 février 22:37

      @Gasty
      Des millions de gens dans le Monde, ne mangent pas à leur faim.

      En consommant comme des gorets dans nos Pays occidentaux, nous faisons monter les cours mondiaux des nourritures, les arrachant de la main des pays pauvres.

      Consommez beaucoup moins, vous n’aurez plus besoin de médicaments anti-cholestérol.

      En Europe, nous mangeons trois fois trop.


    • Gasty Gasty 21 février 11:35

      @exocet

      Je ne sais pas ce que vous entendez par gorets mais si ça sous entend obèses, je n’ai pas l’impression qu’il n’y a qu’eux à avoir du cholestérol. Je pencherais plus vers la mal bouffe et donc au besoin de réapprendre à consommer équilibré.

      Ceci dit, il est certain qu’on mange et qu’on jette trop.


    • foufouille foufouille 20 février 13:49

      mouais, va prendre du paracétamol pour des douleurs articulaires, c’est débile.
      la ketum, c’est écrit dessus : ne sert pas à bronzer.


      • Shanan Khairi Shanan Khairi 20 février 15:06

        @foufouille
        Ce qui est écrit dans la c’est :
        1/ Le paracétamol est l’antidouleur de première intention. Il est « débile » de prendre un AINS d’emblée pour une douleur.
        2/ Si un AINS est nécessaire, certains sont à préférer. Votre « ketum » n’est pas plus efficace que de l’ibuprofene qui présente moins de risque et est moins cher.


      • foufouille foufouille 20 février 17:25

        @Shanan Khairi
        Le paracétamol
        est l’antalgique de premier choix : il
        est efficace dans les douleurs modé-
        rées et présente peu de danger quand
        sa posologie est maîtrisée. Certains
        AINS, tels l’ibuprofène (Brufen° ou
        autre) ou le naproxène (Naprosyne°
        ou autre), à la plus petite dose effi-
        cace et pour une durée la plus courte
        possible, sont une alternative.
        le paracétamol est juste bon pour les petites douleurs et pas pour les douleurs articulaires.
        la ketum est une pommade, tu peut l’utiliser sans risques gastriques. ton ibuprofène présente bien plus de risques comme tout AINS. même si c’est faible.
        en plus, sa durée d’action est courte. ce qui est pas le cas du naproxène.


      • Shanan Khairi Shanan Khairi 20 février 17:41

        @foufouille
        Les AINS topiques sont déconseillés de manière générale par tous les guide-lines. Vous dites des choses bizarres... Et le tutoiement n’est pas utile.


      • foufouille foufouille 20 février 18:37

        @Shanan Khairi
        le tutoiement est de rigueur sur internet depuis le début.
        déconseillé en cas d’allergie, sinon dans quels cas ?
        c’est très efficace pour certaines douleurs, en tout cas.


      • Odin Odin 21 février 12:16

        @foufouille

        Pour lutter contre les douleurs articulaires ainsi que l’enrichissement des empoisonneurs subventionnés que sont les laboratoires pharmaceutiques, prenez de l’HARPAGOPHYTUM. 


      • Griffon Jaune LUKE SKY WALKER 42 21 février 12:21

        @Odin

        si vous me permettez de vous interpeller sans y être invité, pourriez vous me dire pourquoi votre avatar me fait penser dans une certaine acception à l’emblème de la ville de Bordeaux en version old school ?


      • Odin Odin 21 février 13:10

        @LUKE SKY WALKER 42

        L’emblème de la ville de Bordeaux représente trois croissants alors que la corne triple d’Odin est composée de trois cornes à boire entrelacées, et représente Odin, le père des dieux nordiques. Je pense que le créateur de cet emblème de la ville de Bordeaux s’est largement inspiré de la corne triple d’Odin.

        Je ne vois que cette possibilité.

        Cordialement. 


      • Griffon Jaune LUKE SKY WALKER 42 21 février 13:12

        @Odin

        Ça tombe bien, je cherche un sommelier pour l’Olympe, (et pas un dealer de liquide rouge comme au Bataclan) ça te dit ?


      • Griffon Jaune LUKE SKY WALKER 42 21 février 13:17

        @Odin

        Et s’il te plait, dans notre intérêt à tous, réponds moi vite, ça commence déjà à jaser compromission, corruption, enrichissement personnel et toussa toussa, il faut valider certains Pairs divins antiques asap avant de pouvoir revenir sur le plancher des vaches pour conclure en toute âme, raison et conscience.

        Le bonheur ça se partage au MAXIMUM !


      • Shanan Khairi Shanan Khairi 2 mars 22:11

        @foufouille
        Le tutoiement n’est de rigueur sur internet que pour vous et certains dont je ne fais pas partie. Considérant que les règles élémentaires de politesse s’appliquent sur internet comme ailleurs, je vous laisse à vos histoires d’allergies...


      • doctorix doctorix 20 février 16:10

        Il y a quinze ans que j’ai mis tous les visiteurs médicaux à la porte.

        Je me suis ainsi progressivement désintoxiqué.
        Par ailleurs, j’ai supprimé avec un grand bonheur les anti-alzheimer de mes ordonnances, et mes patients libérés s’en sont portés beaucoup mieux très rapidement.
        Je ne vais pas parler des vaccins, que je ne pratique plus depuis 6 ans, ce serait trop long à exposer.
        Prescrire gagnerait à changer de nom pour s’appeler « Prescrire, mais peu ».
        Les médicaments tuent 18.000 personnes chaque année en France (entre 13.000 et 34.000), et 100.000 aux USA, pour le moins.
        Pas sur qu’ils en sauvent autant.
        En passant, petit rappel : les virus se multiplient de 2 à 500 fois plus vite à 37°C qu’a 39°C.
        Prescrire un antipyrétique juste parce qu’un enfant à 39°C, qu’il supporte très bien (bien mieux que ses parents), est donc irresponsable et criminel.
        Au delà de trois médicaments sur une ordonnance, on ne sait plus du tout ce qu’on fait.
        Je peux encore vous fournir des tonnes d’informations non orthodoxes, mais bien utiles au prescripteur honnête.
        « Qui soigne bien, prescrit peu ».

        • chantecler chantecler 20 février 16:50

          @doctorix
          Et bien bonjour ,
          Vous êtes donc réellement médecin .  smiley
          J’en ai douté car sur AgX n’importe qui peut se faire passer pour n’importe quoi .
          En tous cas j’aime le ton de votre commentaire .
          Il y a en effet beaucoup à dire sur la pratique de la médecine et l’utilisation des médicaments .
          A+ et mes excuses pour la dernière fois .  smiley
          Cr.


        • foufouille foufouille 20 février 17:28

          @doctorix
          « Au delà de trois médicaments sur une ordonnance, on ne sait plus du tout ce qu’on fait. »
          mdr là.
          certains sont juste contre indiqués entre eux. faut lire la notice réservée aux médecins qui est plus complète.


        • doctorix doctorix 20 février 19:49

          @foufouille

          mdr tant que vous voulez.
          L’idéal, c’est de ne pas être mdm (pour médicaments).
          La notice réservée aux médecins ?
          Quand il faut lire jusqu’à 15 ou même 20 colonnes du Vidal concernant juste une molécule, personne n’en a le courage.
          2 colonnes de précautions d’emploi ou de contrindications, d’effets indésirables ou d’associations risquées... Autant prescrire autre chose, c’est trop aléatoire, à moins d’être inconscient.
          Parce que les patients, eux, ils les lisent, les notices.
          Foufouille, vous auriez fait un bon médecin : tuant bien dans les règles.

        • foufouille foufouille 20 février 21:45

          @doctorix
          c’est juste deux pages en plus, pas beaucoup plus. il faut aussi connaître les antécédents du patient.
          pas plus de trois médocs, faut pas tombé gravement malade avec toi. ni trop vieux.
          tu les regardes crever tes patients ou tu as des oeillières ?
          c’est vrai que les toubibs culs terreux sont pour la plupart juste utiles pour remplacer des remèdes de grand-mère.
          personne ne te demande de connaître toutes les interactions médicamenteuses mais au moins quelques unes.


        • exocet exocet 20 février 22:53

          @foufouille
          bah, depuis quelques années, beaucoup de médecins acceptent de passer un contrat avec la sécurité sociale.
          En vertu de ce contrat, s’ils prescrivent moins de médicaments, entre autres, et moins d’arrêts de travail, ils touchent le jackpot en fin d’année. (6000 euros de prime annuelle moyenne pour les généralistes ayant accepté de signer un contrat avec la sécu. Et bien sur, leur anonymat préservé).

          du coup, ça les rend méfiants envers les médicaments, nos bons docteurs Diafoirus....

          Envers le repos pour autrui aussi d’ailleurs, puisque j’en ai entendu un à la radio affirmer que le travail guérit mieux le mal de dos que l’arrêt de travail...

          Médecin moderne c’est tout un art de vivre : pas de gardes à assumer, les séminaires de formation le week end payés par les labos pharmaceutiques avec d’accortes hotesses personnelles, la liberté d’installation ou on veut, de préférence sur la cote d’azur c’est agréable et la clientèle paie bien, les charges sociales payées par la sécu, le pied, quoi....et en prime des primes pour ne pas donner d’antibiotiques....et laisser repartir le patient avec sa bronchite qu’on n’a pas vu parcequ’on est tellement près de la méga-prime....


        • foufouille foufouille 20 février 23:57

          @exocet
          certains en prescrivaient trop tout de même pour pas grand chose.
          c’est devenu tout ou rien.


        • doctorix doctorix 21 février 09:27

          @exocet

          Vous êtes en plein fantasme...
          Relisez les textes, que vous appelez contrats, et vous comprendrez pourquoi on ne trouve plus de jeunes pour exercer ce métier, et pourquoi les campagnes se vident de médecins.
          Vous en êtes encore à taper sur le bourgeois... Si ça vous fait du bien, après tout...
          Cinq ans sans augmentation, et une promesse de 4% pour l’année prochaine, ou pour les calendes grecques, Le prix de la consultation en France est la moitié du prix moyen européen. C’est sur que la sécu nous engraisse...

        • foufouille foufouille 21 février 10:53

          @doctorix
          nan c’est vrai mais c’est nettement plus compliqué. en suivant les objectifs sécu, ça va jusqu’à 6000 au moins.
          les jeunes ne veulent plus faire 70h chez les culs terreux même pour 5000€ et un futur AVC. en campagne, c’est surtout des arrêts maladies réel ou pas, des médicaments pour les sang bleus qui cotisent depuis vingt ans.
          à la campagne, on aime peu les « étrangers » au royaume.


        • exocet exocet 21 février 17:13

          @doctorix
          « C’est sur que la sécu nous engraisse...  »

          Il ne me semble pas avoir écrit celà.

          ce que j’ai écrit c’est que certains médecins modernes acceptent de recevoir de l’argent de la sécu
          pour modifier leur façon de soigner les malades : moins de médicaments, moins d’arrets de travail et c’est rémunéré au « pourcentage ».

          En toute « indépendance déontologique » bien sur, mais par la voix de leur syndicat MG France, les généralistes ont exigé l’anonymat pour ceux qui acceptent ce qu’il faut bien appeler un contrat. Votre réaction « doctorix » semble montrer que vous même avec demandé et signé ce contrat.

          L’Ordre des médecins, a émis, en 2012, au début de ces fameux contrats les plus grandes réserves, et a conseillé à ses membres de ne pas accepter celà.
          L’appat du gain, malheureusement, fait que en 2015 un grand nombre de médecins étaient devenus signataires....

          Et ma propre expérience de patient et celle de proches montre que beaucoup se laissent lourdement influencer dans leur pratique par cette course aux bonus.
          Tant pis pour les malades ?


        • exocet exocet 21 février 17:32

          @doctorix
          « Le prix de la consultation en France est la moitié du prix moyen européen. C’est sur que la sécu nous engraisse.. »

          Une consultation estimée à 34 euros par l’Assurance maladie

          De son côté, Yves Daudigny, sénateur de l’Aisne et président de la Commission des Affaires Sociales, précise que "ce qui est payé par le patient n’est pas le seul revenu du médecin lors de la consultation. Les médecins bénéficient de revenus complémentaires sous forme de forfaits, sous forme de revenus lorsqu’ils sont liés à la santé publique. Les médecins bénéficient également d’une prise en charge de leurs cotisations sociales qui représente à l’échelle de la France 2 milliards d’euros de dépense.« Yves Daudigny explique que » l’Assurance maladie estime que le revenu du médecin moyen, par consultation est plutôt de l’ordre de 34 euros« .

          D’autre part, les travailleurs salariés ou bien indépendants vont souvent travailler ailleurs en Europe si c’est mieux payé ailleurs.
          Que ne le faites vous, vous et vos semblables qui vous faites payer par la sécu à l’insu de vos patients, pour moins les soigner.
          Quant à nous en France, quantité de médecins de l’Est revent de venir s’installer ici, malgré les batons dans les roues que leur mettent les syndicats de médecins Français.

          Bref, cassez vous, allez voir si l’herbe est plus verte ailleurs, au lieu d’escroquer vos patients en passant des »contrats d’objectifs" dans leur dos, médicastres que vous êtes !


        • chantecler chantecler 21 février 17:49

          @doctorix
          Ah pardon !
           smiley
          La durée de la consultation a diminué : réduite à 6 minutes ?
          L’ordonnance sort préfa de l’imprimante , les sous sont avalés par le lecteur de cartes ....
          Soyons très généreux :
          8 clients à l’heure : 
          8 X 39,00 € = même si la sphère est en bois = 312 ,00 € en une heure .
          Bon , c’est moins qu’un trader , mais c’est beaucoup plus qu’un magasinier .


        • exocet exocet 21 février 18:14

          @exocet
          en fait ça ne s’appelle pas contrat, ça s’appelle « convention d’objectifs ».

          Et on y lit, pour ces fameux antibiotiques par exemple, que le médecin ayant signé cette convention, doit prescrire moins de 37 boites d’antibiotiques dans l’année pour 100 patients ;

          Ou on voit bien la connerie fonctionnarisée à l’état pur des gestionnaires de la sécu.

          Qu’importe le lieu en France, c’est à dire le climat, qu’importe s’il y a épidémie ou pas, 37 boites c’est 37 boites.
          Tu respectes ça, coco, tu es un bon médecin et tu touches la prime correspondante.

          Il faut vraiment être un bon à pas grand chose de connard cupide pour faire semblant d’y croire, et surtout pour esperer fort fort que le patient en face n’a pas besoin d’antibiotiques, et faire comme si ...c’est à dire le zapper, faire une erreur de diagnostic parcequ’on aimerait tant que ce soit comme ci au lieu de comme ça.....


        • BOBW BOBW 21 février 21:54

          @foufouille : Au fait « Ca vous chatouille ou ça vous gratouille  » ? smiley de Jules Romain par Louis Jouvet


        • DocBreizh DocBreizh 22 février 18:43

          @chantecler
          8 x 39 euros... c’est très éloigné de la réalité :
          - le tarif conventionnel de la consultation est de 23 euros
          - huit clients, ou plutôt patients, à l’heure, ça fait 7 minutes et demi par personne, y compris entrée, interrogatoire, déshabillage, auscultation, rhabillage, prescription, paiement et sortie, ceci pour un seul motif de consultation. Le médecin qui fait ça ne fait pas de la médecine mais de l’abattage, comme une pute (c’est le nom qu’il mérite, du reste).


        • exocet exocet 20 février 23:14

          pour la bronchite, c’est mon exemple perso : j’ai du aller voir de mon initiative le spécialiste pneumologue pour qu’elle soit diagnostiquée et traitée : mon généraliste avait paru très soulagé que je réponde fumeur à sa question, et avait dit alors c’est normal.

          Un peu plus pire, c’est l’infarctus non diagnostiqué car il aurait entrainé un arret de travail.
          C’est du vécu.

          Après ça, on s’étonne de ce que la longévité diminue depuis 2015.

          Nos médecins avaient deja suffisamment de raisons de faire des erreurs de diagnostic (faire cadrer les pathologies de leurs patients avec les médicaments vendus par les laboratoires pharmaceutiques les plus généreux), la sécurité sociale leur a rajouté des raisons de ne pas soigner leurs patients.....


          • foufouille foufouille 21 février 00:03

            @exocet
            tiens, moi avec 20 de tension, on m’a demandé aussi si je fumais : j’ai arrêté depuis trois ans mais je précise pas que j’ai une ecig .......
            mais le médecin qui s’est déplacé était moins con, cachet pour angine de poitrine.
            par contre, demandé du fric aux assurances, c’est trop dur.


          • lloreen 21 février 09:37

            Un médecin m’ a confirmé que la longévité diminuait partout
            Dire le contraire et prétendre que les gens vivent de plus en plus vieux est inexact. Les raisons qu’ il a invoquées sont le rythme de vie contre-nature, la piètre qualité nutritive des aliments et le stress au travail.

            Mais il y a quand même quelques bonnes nouvelles dont la victoire en justice à Paris contre Monsanto.
            « Tout OGM est nuisible pour les hommes et les animaux. »
            http://reseauinternational.net/victoire-a-paris-contre-la-cabale-de-monsanto/

            Actuellement les laboratoires pharmaceutiques font des milliards de chiffre d’ affaires et sont devenus le symbole du business de la maladie.
            http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140130.OBS4525/une-liste-noire-de-68-medicaments-a-eviter-car-plus-dangereux-qu-utiles.html

            Les Suisses examinent actuellement l’ option du revenu de base et voteront le 5 juin.
            http://revenudebase.info/2016/01/29/le-5-juin-le-peuple-suisse-votera-sur-le-revenu-de-base/


            • BOBW BOBW 22 février 10:54

              Il est urgent et indispensable que les chercheurs et les labos trouvent les traitements qui agissent efficacement contre l’arthrose et les allergies !


              • DocBreizh DocBreizh 22 février 18:37

                @exocet
                Une bronchite ne nécessite pas de traitement antibiotique. Je sais, ça surprend, mais c’est la recommandation de la SPILF (Société de Pathologie Infectieuse de Lanque Française) et de l’AFSSAPS. Le métier de médecin est difficile et les simplifications sont séduisantes mais souvent fausses.


                • exocet exocet 22 février 21:38

                  @DocBreizh
                  Bonsoir, pas de traitement antibiotique pour une bronchite ?
                  dans mon cas avec une ALD pour le coeur, plus de 15 jours et nuits à respirer très mal puis quelques malaises dus à la fatigue, la prescription d’antibiotiques m’a sauvé la vie.

                  Comment espérer, après un certain âge donc des défenses immunitaires plutôt faibles, que les bactéries responsables d’une bronchite vont s’éteindre d’elles-mêmes ?

                  Jusqu’à l’invention des antibiotiques on mourait couramment d’une bronchite mal soignée.
                  c’est d’ailleurs depuis l’invention des sulfamides que l’espérance de vie avait commencé à monter régulièrement tous les ans jusqu’à l’année passée ou elle a recommencé à baisser.

                  Au lieu de restreindre arbitrairement l’accès aux médicaments, l’assurance maladie ferait mieux de revoir toute la chaine de fixation du prix de ces médicaments, qualifiée de corrompue en France.
                  Au point ou certains médicaments génériques sont aussi cher que le médicament qu’ils sont censés remplacer.
                  En italie, ou une grande opération « mains propres » a eu lieu il y a quelques années, le prix des médicaments est 30% moins cher qu’en France.
                  ça suffirait pour que la sécurité sociale revienne en positif, mais il y faut une volonté politique.


                • Rincevent Rincevent 23 février 10:45

                  @exocet

                  A force de prescrire à tort et à travers, l’antibio-résistance s’est installée au point que les hôpitaux ne disposent plus que de trois ou quatre antibios ultimes en dernière instance et encore : http://www.fhf.fr/Presse-Communication/Espace-presse/Communiques-de-presse/Campagne-sur-le-juste-usage-des-antibiotiques-a-l-hopital

                  Ajoutez à ça la viande d’élevage, gavée elle aussi d’antibiotiques, qui nous en fait consommer régulièrement, à notre insu. Il devient évident que la famille des antibiotiques arrive en bout de course, heureusement des alternatives se précisent mais ce n’est pas encore pour demain matin : phagothérapie : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/10/07/22876-antibiotiques-solutions-alternatives-prometteuses

                  Concernant le prix des génériques, chez nous c’est un jeu de balance. Quand un labo voit ses ventes baisser au profit d’un générique, il baisse parfois son prix (il peut, la molécule est amortie depuis longtemps) jusqu’à se retrouver (un peu) moins cher que le générique. Ma pharmacienne connait bien ce système et me donne, à ma demande, le moins cher en fonction du prix du jour...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès