Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des p’tits déjs associatifs !

Des p’tits déjs associatifs !

JPEG A la suite d’actes de violence répétées et assez graves survenues dans le quartier Montaigu de Melun, des associations ont demandé que les associations locales soient réunies.

La Municipalité de Melun a répondu positivement en proposant un petit déjeuner associatif.

L’idée est originale et intéressante.

Les associations locales peuvent ainsi se rencontrer, échanger donc rompre les isolements et envisager d’agir de concert.

A Vaux-le-Pénil, la commune d’à côté, ce sont des assises de la vie associatives qui se réunissent chaque année … Entre ces réunions, des conseils consultatifs ouverts à toutes les associations sont convoqués.

Quel que soit le nom donné à l’initiative : l’essentiel, c’est qu’existent des espaces de réflexion et de proposition.

Si nous voulons développer du lien social, créer des solidarités, il est indispensable que les associations, actrices dans la ville puissent mieux se connaître, voire mutualiser leurs moyens.

A Melun, samedi 20 février, la Ville de Melun a organisé un nouveau petit déjeuner, consacré à la méthodologie de projet.

Ce fut un moment de débats où aucun problème n’a été éludé, comme celui relatif au subventionnement.

Comme les subventions publiques se raréfient, des personnes ont proposé de se tourner vers des entreprises dans le cadre d’un partenariat.

Il existe quelques entreprises « vertueuses » qui ne demandent rien en échange, d’autres, par contre sollicitent « un retour sur investissement ».

Nos associations ne risquent-elles pas de perdre leur indépendance, ai-je demandé ?

Non, m’a-t-on répondu ? Des entreprises aident des projets associatifs sans contre-partie, si ce n’est de mettre leurs logos …..

A-t-on le droit de transformer les enfants en portefaix publicitaires, comme cela se fait dans des équipes de foot ?

Le débat aurait pu se poursuivre, il sera repris.

Comme l’a expliqué un militant associatif, il faut que les associations soient reconnues et soutenues ; Celles qui salarient du personnel ont besoin de financements pérennes.

 Les autres, comme le DAL 77, ont une priorité : c’est que le réseau local de solidarité se renforce et que de nouvelles associations s’investissent dans cet espace commun.

Revenons aux associations comme Coeurel.

Cette association qui assure des missions de médiation, utiles dans les quartiers de Melun ne peuvent pas fonctionner correctement sans avoir des personnels permanents.

La médiation ne s’improvise pas et l’action doit être menée toute la journée et en soirée…..

Le bénévolat ne suffit pas.

D’autres petits déjeuners associatifs vont être organisés.

En attendant des contacts sont pris et des projets vont voir le jour.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

11 réactions à cet article    


  • COVADONGA722 COVADONGA722 22 février 16:23

    Comme l’a expliqué un militant associatif, il faut que les associations soient reconnues et soutenues ; Celles qui salarient du personnel ont besoin de financements pérennes.



    financement pérennes= subventions= impôts 

    heu juste comme ça hein organiser des match de foot avec nos impôts pour réduire les incivilités

    non monsieur nos impôts servent déjà légitimement a payer les forces de l’ordre dont la fonction est de réduire et d’empêcher les incivilité au besoin en distribuant quelques claques dans la gueules des racailles dont vous me demander de subventionner les loisirs en offrant en même temps des emplois a des gens qui salarient donc leur complaisance a l’égard de la dite racaille !


    • tashrin 23 février 17:28

      @COVADONGA722
      Prevention, repression, ca vous parle
      Tout l’un ou tout l’autre ca n’a jamais marché...


    • foufouille foufouille 22 février 18:53

      communiqué de presse AFP.


      • sarcastelle 22 février 21:08

        Les p’tits sont-ils déjà également commutatifs et transitifs ? 


        • fred.foyn Le p’tit Charles 23 février 09:10

          (Comme les subventions publiques se raréfient)...pauvre chalot va être obligé de travailler... ?


          • OMAR 23 février 16:47

            Omar9

            Une autre méthode pour calmer les ardeurs de certains portés sur la haine d’autrui et leurs désirs
            de traiter leur xénophobie par l’éradication des laisses pour compte pour délit de faciès :
            multiplier les stands de tir....


            • Shawford Heaven Sent 23 février 17:02

              @OMAR

              Tu dirais ça sous pavillon, avec quelque chose qui exprimerait ton ego et tes objectifs profonds ça pourrait sans doute passer, là devine qui serait le (s)lapin dans ton stand de tir à mes yeux ?


            • OMAR 23 février 23:19

              Omar9

              @Heaven Sent

              Tu ne peux savoir ma satisfaction et mon soulagement à d’apprendre que des zigotos psychopathes et déglingués aillent faire des cartons aux stand de tir, surtout si c’est ma tronche qu’ils visent.

              C’est une forme d’exutoire pour le petit pois chiche qui leur sert de cervelle, et une assurance pour moi, à me balader le long de la Seine sans risque...


            • Shawford ORANGE SKIN 23 février 23:43

              @OMAR Je m’en serais profondément voulu de t’avoir en ligne de mire, l’ami. Par contre pour ceux que tu désignes si judicieusement, c’est sûr que va y avoir du sport !!! A au dessus de la Seine c’est encore si mystérieux mais si délicieusement partagée en chanson, start tuned smiley

              PS : pour l’OS camerounais je t’écris avec un Cuba libre dans le gosier depuis chez ta moitié cosmique, il s’est fait porter pâle ( smiley ) pkoi ne suis je pas surpris smiley

              Sinon quiche squaw a foutu une voiture de police à chaque carrefour à croire qu’il veut assurer ma sécurité c’est bon signe 👮


            • Shawford Heaven Sent 24 février 00:53

              @Omar

               smiley smiley tu es un ROCK LOBSTER, ou LE ROCK LOBSTER qui attend sagement sous les rives de la Seine ?


            • tashrin 23 février 17:32

              Nos associations ne risquent-elles pas de perdre leur indépendance, ai-je demandé ?

              Sauf erreur, elles ne l’étaient déjà pas avant, indépendantes...
              Comme vous l’avez souligné, ce sont des structures subventionnées. l’independance commence quand on ne doit pas remercier la main qui nous nourrit...
              Les pouvoirs publics attendent eux aussi un retour sur investissement, faut pas rêver... Sous la forme d’une tranquilité sociale, d’une baisse de cci ou d’une augmentation de cela, voire au titre d’une action de communication pour preparer des élections.
              L’indépendance n’existe que si personne ne vous finance

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès