• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Dites-nous, M. Ramadan…

Dites-nous, M. Ramadan…

Ils ont de la chance, les Anglais. Chez eux, dès qu’un Méchant lève la tête, James Bond l’élimine. Nous, en France, cela fait 10 ans qu’on se farcit le même !

J’ai nommé Tariq Ramadan, tenant du titre depuis ce débat contre Nicolas Sarkozy en novembre 2003, où Ramadan exprimait son opposition à la lapidation des femmes dans les pays musulmans, et proposait un moratoire afin d’ouvrir un dialogue et de convaincre ses interlocuteurs. Mais comment ! répondit Sarkozy. Un moratoire, un dialogue, convaincre ! Mais c’est ignoble ça, ce qu’il faut, c’est, euh, taper très fort du poing sur la table, ha, ça leur apprendra !

Dès lors, l’opinion de la France était faite : Ramadan voulait dialoguer avec les lapidateurs, donc il était subrepticement d’accord avec eux, quoi qu’il prétende, CQFD !
 
Le sport national consiste donc, depuis, à dévoiler le « vrai » visage de Ramadan. Derrière le discours humaniste et tolérant se cachent forcément de machiavéliques desseins ; certes, on ne peut pas (encore) le prouver mais on le SAIT, d’ailleurs tout le monde le dit, alors, hein, qu’a-t-on besoin de preuves.
 
Eric Zemmour a attaqué par la droite. Curieux débat à front renversé, où, de « l’Occidental » et du « Musulman », c’est l’Occidental qui se raidit dans le dogme, allant jusqu’à excommunier le Conseil d’Etat lui-même « qui s’éloigne de la Tradition Française » dont Zemmour est le seul interprète autorisé, et le Musulman, polyglotte et cosmopolite, qui prône l’ouverture, le scepticisme et la pluralité d’opinions.
 
Ensuite, c’est Caroline Fourest qui s’y est collée, attaquant par la gauche. Elle s’était armée jusqu’aux dents, elle avait même écrit « le » bouquin sur Ramadan : « Frère Tariq »… Et la pauvrette fut, selon la plaisante expression d’Eric Naulleau, « éparpillée façon puzzle  ».
 
Et puis ce furent FinkielkrautMinc et tant d’autres, tous armés de la même volonté farouche d’être « celui qui réussirait enfin a démasquer Ramadan », et qui tous s’en revinrent bredouilles.
 
« Ah oui », dit-on alors d’un air entendu, « c’est qu’il est très intelligent, Ramadan ». Et ça, l’intelligence, on s’en méfie, dans le pays de Descartes !
 
Tout cela pourrait n’être qu’une triste illustration de la pauvreté du débat national, asphyxié par « l’effet Tchernobyl » qui arrête les idées nouvelles aux frontières, nous livrant aux ratiocinations d’une vingtaine d’« intellectuels », toujours les mêmes.
 
Et pourtant, il y’a bel et bien un problème de l’Islam.
 
Selon les médias, tout est simple : il y’a les « modérés » et les « fondamentalistes ». Jamel le sympa et Ahmadinejad le cinglé. Les kébabs et les pains au chocolat.
 
Et selon que vous êtes « multiculturaliste » ou « islamophobe », vous avez le choix entre « l’immense majorité des musulmans aspirent à vivre en paix » ou « les islamistes sont en train d’envahir l’espace public ». Rincez, secouez, répétez, ad infinitum. Ca anime les plateaux télé, ça vend des magazines, ça remplit des urnes, pourquoi voudriez-vous que ça cesse ?
 
Mais pendant ce temps, on esquive soigneusement la question centrale : qu’est-ce que l’Islam, que disent le Coran et la Sunna, ses deux textes sacrés ? Question explosive, on sait seulement que la « bonne » réponse est : « je respecte toutes les religions », et surtout, ne m’en demandez pas plus, attention danger !
 
Eh bien mettons les pieds dans le plat, parcourons le Coran : pas de doute, « ça décoiffe ». Pas de lapidation, mais la flagellation pour les « fornicateurs », ce n’est guère mieux. Pour les apostats, une punition indéfinie dans le Coran, l’exécution dans la Sunna. Le témoignage d’une femme vaut la moitié de celui d’un homme. Des châtiments, des guerres : « tuez les infidèles où que vous les trouviez ! »
 
Alors bien sûr, une religion ne se réduit pas à une accumulation de versets. Elle s’inscrit dans un contexte, elle doit être interprétée. Après tout, le Dieu de l’Ancien Testament est génocidaire (« Tu ne prendras pour toi que les femmes, les enfants, le bétail et tout ce qui se trouvera dans la ville, et tu vivras sur les dépouilles de tes ennemis que le Seigneur, ton Dieu, t'aura livrées. C'est ainsi que tu feras pour toutes les villes très éloignées, qui ne sont pas du nombre des villes de ces nations-ci. Quant aux villes de ces peuples dont le Seigneur, ton Dieu, te donne la propriété, tu n'y laisseras pas âme qui vive. », Deutéronome 20:14-16) et infanticide (« [...] tous les premiers-nés mourront dans le pays d’Égypte [...] », Exode 12:29-36), entre mille et une autres joyeusetés, et pourtant, on ne va plus lui chercher de poux dans la tête. Certes, il y'a eu la Nouvelle Alliance entre temps, mais pour un Etre éternel, peut-il y'avoir prescription ?
 
Et puis, parmi les versets guerriers, il y’en a d’autres qui prônent la paix. Lesquels sont les « bons », lesquels sont les « mauvais » ? Doit-on simplement ignorer les passages gênants ? Y’a-t-il des limites à l’exégèse, peut-on par exemple faire du Coran une lecture qui fasse des femmes les égales des hommes, quand bien même il semble au premier abord indiquer le contraire ? Entre Ramadan et les Talibans, qui est l'interprète légitime de l'Islam, au nom de quels critères ?
 
Questions complexes, devant lesquelles nous sommes désemparés. Y répondre est pourtant une nécessité pressante. Respecter les musulmans, ce n’est pas éviter les questions qui fâchent. C’est au contraire les aborder frontalement, pour déblayer enfin les miasmes de suspicion et d’arrière-pensées qui empoisonnent la vie publique. Tariq Ramadan consacre sa vie à ce travail. Y réussit-il ? A quels résultats a-t-il abouti ? Et si, enfin, on le lui demandait ? Si on essayait de comprendre sa pensée, plutôt que de déchiffrer ses arrière-pensées ? Accusé Ramadan, expliquez-vous ! Ou plutôt : expliquez-nous !

Moyenne des avis sur cet article :  3.54/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

249 réactions à cet article    


  • Yves Dornet 3 décembre 2012 10:30

    pour comprendre l’islam il suffit de regarder l’arabie, l’iran, l’égypte...des modèles de démocratie, d’émancipation, de progrés, d’égalité...

    frère tariq, explique moi ...


    • Emmanuel Aguéra Emmanuel Aguéra 3 décembre 2012 11:25

      Il est dommage que vous changiez d’avatar tout le temps, Yves. Celui-ci avec l’entonnoir vous va bien, mais las ! Vous allez encore changer...

      Pour le reste, il me semblerait plus intéressant que ce bon vieux Tarik se répande sur les évènement en cours en Égypte. Qu’en aurait-pensé Grand-Papa ? Et qu’en pense le petit-fils ?

      Côté sujets à la mode genre lapidation, voleur à la main coupée ou violeur châtré, c’est du chien écrasé, ça vaut France-Inter et sa diabolisation quotidienne marseillaise : juger un « mal » à ses conséquences ne sert à rien, et ne contribuera certainement pas à le cerner, encore moins l’éradiquer, si besoin s’avère. Mais coup double : ça occupe nos esprits et le service public.

      « Le sujet ! Le sujet !...
      - Bon d’accord.... »

      Ramdam ne jouit d’estime, en ce qui me concerne, que par ses réparties. Qu’en penser d’autre ? C’est vrai, il remet à leurs places les divers « chiens de garde » de service, soit ; et merci, d’ailleurs. Mais question clarté des prises de positions, à part remplacer un populisme par un autre, je n’ai rien vu. En ceci je me rapproche du point de vue de l’auteur. La sympathie que je peux éprouver, pour celui qui fait apparaître en arrivistes de l’insécurité des Fourest ou autres BHL, s’arrête pourtant devant l’absence patente de prise de positions claires devant les faits et de propositions quant aux remèdes.

      On est pas loin de l’obscurantisme. la forme, si sympathique soit-elle, qui l’emporte sur le fond. Ça s’appelle du populisme, on finit par l’oublier tant il déclare justement le combattre : Intellectuellement parlant, ce type m’apparaît comme son pire ennemi, sauf s’il fait ça pour le fric, ce qui est loin d’être exclu, et là je n’approuverais pas plus mais au moins je comprendrais... ?

      A moins qu’il soit séduisant ? Ça, je peux pas dire... Ariane, ou l’Ecossaise, vous pouvez me dire ? (je ne demande pas à Apolline, vous comprendrez pourquoi).

      J’ajoute que j’en ai marre de devoir passer par le correcteur pour mettre des C-cédilles en capitales au début de mes phrases.


    • njama njama 3 décembre 2012 12:41

      Pas mal ta nouvelle kippa Yves Dornet !
      LOL, j’aime !!! smiley


    • leypanou 3 décembre 2012 11:04

      « Et pourtant, il y’a bel et bien un problème de l’Islam » : ah bon ? Quand un curé est pédophile, c’est une déviation individuelle, mais quand quelques musulmans sont intégristes/fondamentalistes, c’est un problème de l’Islam ?

      Vous même vous avez cité quelques passages « très discutables » dans la Bible, et il en est de même dans la Torah : on en fait tout un plat matin, midi et soir comme pour l’Islam ?

      Juste un exemple : les femmes ont-elles les mêmes droits que les hommes chez les catholiques ? Et chez les juifs ? Ou alors sous prétexte qu’il y a plus de mille ans une femme ne peut pas avoir de responsabilité sacerdotale on doit continuer de faire pareil en 2012 ?

      Vous êtes ridicule de vouloir parler de l’Islam et des musulmans : parlez plutôt du ridicule célibat des prêtres ou autres cardinaux en 2012 !!!

      PS Les fondamentalistes protestants etats-uniens sont autrement plus dangereux : un terroristes musulman quelconque ne fera JAMAIS autant de victimes civils que ceux-ci (même si personne ne souhaite être victime d’attentat). Il suffit de voir les conséquences de leur politique appliquée sur toute la surface de la terre !!!


      • magma magma 3 décembre 2012 23:12

        chez les athée la femme est juridiquement l’égale de l’homme... arretez d’occupter les athée svp


      • njama njama 3 décembre 2012 11:16

        Et pourtant, il y a bel et bien un problème de l’Islam.

        Les musulmans ont remplacé les communistes depuis la chute du mur de Berlin. De mémoire, personne ne parlait d’islam jusque dans les années 90. Le problème de l’islam n’est pas venu des pays musulmans mais est une émanation nauséabonde venue de l’idéologie politique américaine qui s’est inventée un messianisme qui poursuit les vieux objectifs impérialistes des Croisés du Moyen-Age.

        Respecter les musulmans, ce n’est pas éviter les questions qui fâchent.
        Respecter les juifs, ce n’est pas éviter les questions qui fâchent.
        Respecter les chrétiens, ce n’est pas éviter les questions qui fâchent.

        Respecter le Gouvernement, ce n’est pas éviter les questions qui fâchent. Et à ce propos il soutient la nouvelle Coalition de l’opposition syrienne qui s’est formée à Doha dont le président, le cheikh sunnite Ahmad Moaz Al Khatib fait partie des frères musulmans.
        Cette nouvelle Coalition n’a pas d’autres objectifs que de vouloir installer un régime islamique en Syrie qui est une république laïque.

        Le Gouvernement dans la suite du précédent pourchasse le terrorisme et Al-Qaeda sur son territoire et l’encourage, l’aide militairement, distribue des prébendes ailleurs sur d’autres terrains, Libye, Syrie aujourd’hui

        Tariq Ramadan un bouc émissaire médiatique bien pratique finalement sur lequel tapent tous les partis politiques à la plus grande joie de la Presse pour distraire des vraies questions de stratégies dans la politique étrangère de la France, qu’il s’agisse de l’Afrique, de l’Afghanistan, d’Israël / Palestine, et de la Syrie en proie à des agressions barbares (étrangères djihadistes).

        Accusé Hollande, expliquez-vous ! Ou plutôt : expliquez-nous !


        • magma magma 3 décembre 2012 23:14

          voua avez encore oublié de respecter les athees ...


        • BABIN Jean Pierre Marie BABIN Jean Pierre Marie 3 décembre 2012 11:30

          Bonjour à tous, et merci à Monsieur Matthieu VASSEUR pour son article fort intéressant.

          Je serai bref et sans doute bien (trop) réducteur : il faut bien savoir que l’Islam considère trois types de térritoires sur la planète :

          1 Le pays de la pays : toutes les zones dans lesquelles l’Islam gère seul les sociétés par la Charia.

          2 Les pays de la trève : l’Islam s’ty trouve présent et toléré, mais pas majoritaire. Cette situation ne peut durer que quelques années au pire.... C’est sans doute le cas de la France ?

          3 Les pays de la guerre : dans ces territoires l’Islam minoritaire doit devenir majoritaire et ceci par tous moyens (soins, nourriture, et dons aux pauvres, écoles coraniques, ou actions plus fermes...) Un passage par le niveau « trève » peut bien entendu se réaliser.

          Vous comprendrez en résumé que la mission de tout bon musulman consiste à conduire partout sa religion en pays de paix, et ainsi devenir majoritaire sur toute la planète et en passant par tous les moyens, de la trève (temporaire) et/ou de la guerre jusqu’à la victoire finale.

          Maintenant peu importe les discours plus ou moins diplomatiques ou fermes, seul le résultat final compte.

          Mais n’est-ce pas non plus les méthodes des autres grandes religions... Regardons bien les fonctions « missionaires » de « notre » chère Eglise catholique romaine... Avant de regarger la paille dans l’oeil de Monsieur Ramadan.... hum hum

          Et que penser des constructions non autorisées de nos amis israéliens dans les territoires des palestiniens ? En Cisjordanie par exemple...

          Merci de votre lecture


          • njama njama 3 décembre 2012 12:25

            Votre commentaire a le mérite d’être bref et l’immense faiblesse d’être très réducteur.

            On n’y lit rien d’autre en ce qui concerne l’islam que l’apologie d’une vision hégémoniste imaginaire d’un islam dont l’expansion est quasiment nulle depuis des siècles hormis vers l’Asie (Indonésie). L’aire d’influence de l’islam n’a guère bougé depuis plus de mille ans, et ses formes d’’expression sont très nuancées d’un pays ou d’une région à l’autre. Cet immense espace est traversé par différentes influences culturelles, c’est une imposture intellectuelle de le comprendre comme quelque chose de monolithique, tout comme la chrétienté n’a rien de monolithique.
            La question des musulmans en Europe est très marginale, puisqu’elle représente environ 3 % de la population européenne (inégalement répartie je vous l’accorde)
            La chère Église catholique romaine est une secte (ceci dit sans la connotation péjorative attaché à ce mot) parmi d’autres.
            Si il y a au monde une religion très prosélyte c’est bien le christianisme (d’Occident) sous ses diverses obédiences, catholique et évangéliques.

            Le christianisme et le judaïsme n’ont pas résolu leurs problèmes de compréhension avec l’Islam (avec le message du Coran devrait-on dire pour être précis), bien que des paroles de ses Évangiles (paroles de juifs) les y inviteraient :

            « Mais un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres.
            Puis il leur dit : Hommes Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à l’égard de ces gens.
            Car, il n’y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se rallièrent environ quatre cents hommes : il fut tué, et tous ceux qui l’avaient suivi furent mis en déroute et réduits à rien.
            Après lui, parut Judas le Galiléen, à l’époque du recensement, et il attira du monde à son parti : il périt aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersés.
            Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette oeuvre vient des hommes, elle se détruira ;
            mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire.
            Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu.Ils se rangèrent à son avis. »

            Actes 5/34-40

            Depuis le Moyen-Âge, ce Mahomet passe pour un moine hérétique. Force est de constater, à moins d’être aveugle, que derrière lui, son Message prophétique a prospéré.
            Combien de temps encore le judaïsme et le christianisme rejetteront cette descendance d’Ismaël ? écarteront les musulmans de cette filiation abrahamique ?

             


          • non667 3 décembre 2012 19:24

            à njama
            Combien de temps encore le judaïsme et le christianisme rejetteront cette descendance d’Isma ël ? écarteront les musulmans de cette filiation abrahamique ?
             comme le prouve votre question .enfermé dans l’islam vous n’avez aucune idée des autres religions
            synthèse caricature :
             judaïsme = -4500 ans

            le fondement du judaïsme démarre au CHAPITRE XVII de la genèse  qui établi une relation EXCLUSIVE  entre dieu et LA DESCENDANCE  d’ABRAHAM (l’épisode d’ismaël est révélateur à ce sujet ) = 1° commandement bien avant ceux de moïse 1500 ans après .
            c’est donc une religion singulière :ethnique (raciale au sens le plus étroit du terme !) mais aussi une « race » droit du sang (par la mère pour être plus sûr donc absolument pas prosélyte=entrave/ interdiction à la conversion ) mais aussi une politique communautaire .
            que les chrétiens et les musulmans,prône l’universalisme , contestent l’exclusivité (élection :peuple élu par dieu !) ne change rien au fait que pour les juifs ce soit ça ! s’ils là nient ils s’excluent de facto de l’alliance fondamentale ORIGINELLE ET ÉTERNELLE .dieu leur à promit d’en faire un peuple supérieur ,un peuple de rois !

            -2000ans christianisme

            jésus juif de stricte observance vers ses 30 ans s’est mis a contester la notion de peuple élu et l’alliance fondamentale ORIGINELLE ET ÉTERNELLE (ancien testament ) ,la suppression de la circoncision ,symbole sexuel caché de l’alliance,remplacée par le baptème par l’eau /st jean baptiste et prônait la venue de la nouvelle alliance universelle (nouveau testament ) et éternelle (faîtes ceci en mémoire de moi ...=prosélytisme mis en œuvre surtout par son contemporain paul de tarse ) c’est la raison du vote de sa mise a mort par le grand tribunal des prêtres juifs : le grand sanhédrin .

            ces notions sont occultées au cathéchisme 

            -1300 ans islam .

            mahomet sans religion mais néanmoins mystique vivant près d’une communauté juive s’est intéressé a leur religion et voulu s’y intégrer . mais dans la logique juive fut rejeté d’où le coran .... dont beaucoup de points sont inspiré du judaïsme 

            différence fondamentale avec le judaïsme :

            pour les juifs ,dieu à rejeté l’alliance avec Ismaël , pourtant fils d’Abraham mais d’avec une égyptienne non hébreu ( donc pas pure race !) ! ils fêtent le sacrifice d’Isaac !

            l’islam nie l’existence d’Isaac et fête le sacrifice d’Ismaël .

            /point de vue /conséquence politique 

             le judaïsme est la seule religion au monde basée sur la filiation .

            par définition :

            le fondement du judaïsme démarre au CHAPITRE XVII de la genèse  qui établi une relation EXCLUSIVE  entre dieu et LA DESCENDANCE  d’ABRAHAM (l’épisode d’ismaël est révélateur à ce sujet )
            c’est donc une religion singulière :ethnique (raciale au sens le plus étroit du terme !) mais aussi une « race » droit du sang (par la mère pour être plus sûr ) mais aussi une politique communautaire .
            que les chrétiens et les musulmans,prône l’universalisme , contestent l’exclusivité (élection :peuple élu par dieu !) ne change rien au fait que pour les juifs ce soit ça ! s’ils là nient ils s’excluent de facto de l’alliance fondamentale ORIGINELLE ET ÉTERNELLE .

            "comment la filiation structure le monde en sociétés, et charpente les sociétés. "

            dieu leur à promit d’en faire un peuple supérieur ,un peuple de rois !

            -pour ce faire il ne faut pas rester entre juifs car forcément il y aurait des juifs rois et des frères esclaves d’où la DIASPORA (dictée par dieu : 400ans d’exil ! )

             bien que le judaïsme soit une déclaration de guerre au reste du monde (goïm )il ne s’agit pas non plus pour eux de conquérir les autres peuples par la force à 1 contre 1000 on ne peut s’imposer durablement ! (des siècles ) mais par la ruse (complot )

             la solution est donc de s’introduire dans les autres peuples ,d’y vivre caché comme des COUCOUS , comme des D.S.K. qui tout les matins se demande ce qu’il peut faire pour israël !, leurs intérêts communautaires passant avant .celui des pays d’accueil même si celui -ci doit en mourir , ils sont toujours prêt à le quitter (or ,diamant.... ,relais ) !

            -le sionisme : nécessité pour les juifs d’avoir une terre
             1° - base de repli en cas de « Shoah » et en cas de poursuites judiciaires,fiscale ..etc..
             2°- siège de l’état -major de la politique mondiale juive .  (bibi )
             - rappel religieux de la solidarité ( alya ) communautaire qui aurait tendance à s’estomper/se dissoudre avec la paix et la tolérance dans le monde , d’ou rappel appuyé a la Shoah , au rn +lhlpsdnh (un petit coup ,un petit coup de Carpentras , un petit coup de faux attentats (de 9-11 ), déformation de propos pour les rendre " antisémites«   »négationnistes «   »exterminationnisme " ( almaïnejad ) ....etc ..

             3°lieu sécurisé  de rassemblement ,de synthèse ,d’exploitation de toutes les informations scientifiques (nucléaires ) ,techniques ,économiques, politiques ...etc... transmises par les espions façon  D.S.K. infiltrés dans tout les points stratégiques du monde entiers .(monika lewinski ! )

            diaspora ou sionisme ? le problème est réglé : les 2 mon colonel !

            la diaspora assure le financement et la sécurité d ’israël (en 1967 la guerre des 6 jours n’aurait pu être gagné sans la complicité /aide (militaro-financière des usa )

            le sionisme assure la perpétuation du judaïsme !
            ..

             


          • njama njama 3 décembre 2012 22:39

            @ non667
            le sionisme assure la perpétuation du judaïsme !
            Le sionisme n’est qu’une secte (une communauté) du judaïsme. Le sionisme pas plus que la chrétienté, pas plus que l’islam n’a rien de monolithique. Ne faites pas d’amalgame.
            D’une certaine manière il le perpétue, mais pas plus que d’autres tendances non sionistes du judaïsme et que d’autres chrétiennes-sionistes (les évangéliques chrétiens sionistes américains)

            Le judaïsme n’a pas d’ailleurs le monopole du sionisme, relisez Bernard De Clairvaux pour en être convaincu.
            Les Croisées, c’était quoi , ... sinon des sionistes !


          • vida18 9 décembre 2012 14:25

            Les musulmans veulent qu’Ismaël ait été le fils le plus favorisé d’Abraham, et celui en faveur de qui Dieu fit à ce patriarche des promesses si magnifiques. Ils croient qu’Abraham ayant voulu immoler Ismaël, l’ange Gabriel l’empêcha par ordre de Dieu, et substitua en sa place un bélier que le père et le fils immolèrent au Seigneur, au lieu même où ils bâtirent depuis le temple de la Mecque. Ce temple ne fut bâti qu’après la mort d’Agar ; il porta d’abord le nom de Caabah, ou Maison carrée, à cause de sa forme, et ensuite celui de Beith-Allah, ou Maison de Dieu. Les Arabes du temps d’Abraham attachèrent les cornes du bélier immolé par Abraham à la gouttière du toit de ce temple, d’où Mahomet les ôta dans la suite, pour ôter à ces peuples tout sujet d’idolâtrie.

            Ismael, après avoir demeuré quelque temps à Jathreb, nommée aujourd’hui Médine, se retira dans l’Iémen, où il s’établit et se maria. Outre les douze fils d’Ismael dont il est parlé dans la Genèse, les Arabes lui en donnent encore un nommé Thor, ou Thour, qui a donné son nom à la montagne de Sinaï qu’ils appellent encore Thour, et Thour-Sinat, aussi bien qu’à la ville qui est au pied de cette montagne, sur les bords de la mer Rouge. L’Arabie était peuplée d’Arabes anciens, avant que les fils d’Ismael s’y établissent, et ce ne fut qu’après de longues disputes avec les Giorhamides, premiers possesseurs de ce pays, qu’ils s’accordèrent enfin sur le temple de la Mecque. La race des anciens Arabes n’est pas éteinte dans ce pays. Elle subsiste mêlée avec celle des Ismaélites. On peut voir ci-devant ce.que nous avons dit des ARABES. Ce qui déplaît dans ces histoires des musulmans, c’est que, sans se mettre en peine des règles de l’histoire et de la bonne foi, ils déguisent, renversent, détruisent les récits de l’Ancien et du Nouveau Testament, pour y substituer leurs rêveries et leurs traditions qui n’ont aucun fondement dans l’Antiquité, et qui ne roulent que sur l’ignorance de leur soi-disant prophète ; cet homme ayant ouï parler des histoires saintes des Juifs et des Chrétiens, les a racontées à sa manière ; ses sectateurs y ont encore ajouté de nouvelles fables et de nouvelles circonstances ; et, quand on veut les rappeler aux Ecritures anciennes et authentiques, ils les traitent de supposées et corrompues.

            La religion des Ismaélites se peut considérer dans quatre temps différents.

            1° Sous Ismael et ses successeurs immédiats, lesquels probablement suivirent la religion qu’ils avaient apprise d’Abraham et d’Ismael.

            2° Sous les successeurs de ces premiers qui, s’étant mêlés avec les anciens Arabes habitants du pays, imitèrent leur idolâtrie et corrompirent la pureté du culte de leurs pères par le mélange des cérémonies étrangères.

            3° Plusieurs Arabes embrassèrent le christianisme dans les premiers siècles de l’Eglise. On ne connaît pas distinctement par quel canal le christianisme passa dans ce pays ; mais on connaît des martyrs d’Afrique, et on sait qu’en 249, il se tint un concile dans ce pays contre des hérétiques, qui disaient que 16 corps et l’âme mouraient et ressuscitaient ensemble.

            4° Enfin Mahomet ayant paru dans ce pays, y séduisit une infinité de personnes, et y fit recevoir ses erreurs, partie par force, et partie par adresse.

            Le prophète Baruc (Ba 3:25) nous parle de la science et des études des enfants d’Agar. Ils se piquaient de sagesse, et encore aujourd’hui les Arabes affectent un grand sérieux et des manières pleines de gravité. La reine de Saba vint éprouver si la sagesse de Salomon était telle que sa renommée. Les Agaréniens et les Ismaélites sont nommés parmi les peuples qui firent la guerre aux Israélites sous le règne de Josaphat (Ps 82 :7) et sous les juges du temps de Gédéon. Du temps du roi Saül les tribus de Ruben, de Gad, et la demi-tribu de Manassé firent la guerre aux Agaréens, et les défirent. Ces Agaréens demeuraient dans l’Arabie Déserte, à l’orient des montagnes de Galaad.

            L’Ecriture désigne aussi les Arabes par un autre caractère, c’est qu’ils coupaient leurs cheveux en rond (Le 19 :27). Moïse défend aux Hébreux d’imiter en cela les Arabes, qui le pratiquaient, disaient-ils, en l’honneur de Bacchus et à son imitation. Jérémie menace de la colère de Dieu les peuples qui portent les cheveux coupés en rond (Jer 9 :23,26 ; 25 :23), et il désigne en particulier Edom, Ammon et Moab, Dedan, Théma et Euz, tous peuples d’Arabie, entre lesquels Théma était fils d’Ismael. Les Turcs se coupent encore les cheveux de la tête, et ne laissent qu’un bouquet au-dessus. Je ne sais si cette pratique est aussi ancienne que Moïse. Les Septante appellent zizoë la manière de se faire les cheveux dont Moïse parle ici : or zizoë est un bouquet de cheveux qu’on laisse derrière ou dessus la tête, quand on a coupé tout le reste en rond. 


          • le salut vient des ténèbres le salut vient des ténèbres 3 décembre 2012 11:48

            Je vois dans votre texte que vous avez parlé des versets guerriers de la bible plus précisément de l’ancien testament. Mais la bible parle clairement d’une guerre entre les enfants des ténèbres et ceux de la lumière, une guerre mortelle qui a commencé dès genèse qui a vu Caïn assassiner son frère Abel. Alors il est clair que quand on prend les versets de l’ancien testament comme ça on se dit que c’est un Dieu cruel et impitoyable. Oui mais la bible c’est un paradigme on peut y adhérer ou non. Il faut aussi comprendre le contexte. Dieu a promis selon la bible une terre à Abraham. Et quand Israël est arrivé cette terre était occupée mais par qui ? Par des géants, les anakims notamment descendants d’Anak, pas vraiment des humains mais des néphilims ces enfants d’anges déchus et de femmes humaines et d’autres peuples pratiquant des choses comme passer ces enfants au feu, une abomination aux yeux de Dieu. Quand nous on voit de la vermine dans une maison que fait-on ? On l’extermine. Aux yeux de Dieu dans la bible ces gens ne valent pas mieux que ceux qui ont été nettoyé par le déluge ou ceux qui ont été occis à Sodome et Gomorrhe. Sur la « terre promise », Dieu a utilisé son peuple pour nettoyer la terre qui leur a promis. Une terre occupée par des gens qui font des abominations. Mais quand on prend l’exemple de Rahab (lire livre de Josué), on voit que cette courtisane qui a fait a montré de la peur de Dieu (d’une certaine manière) a été épargnée avec ses proches quand Jéricho a été détruite par Israël. On remarque que Dieu dans l’ancien testament ne demandera pas à ses adorateurs de faire des sacrifices humains ou ce genre de choses. Alors certes il leur demande une obéissance totale, mais il peut écouter un homme qu’il aime bien (notamment Abraham). Il faut comprendre que dans ce livre Dieu n’a aucune pitié pour les abominables qui en plus ne veulent pas se repentir. Il n’a détruit une ville comme Ninive quand Jonas les (les habitants) a prévenus et qu’ils se sont repentis. Jonas lui-même qui devait allait demander aux gens de se repentir voulait échapper à sa mission mais Dieu l’y a contraint. Personnellement moi je lis la bible et je vois une certaine logique, bien sûr c’est à chacun de voir. Mais c’est une guerre entre les « fils » de Dieu et les fils du « diable » ! Une guerre sans pitié et totale.


            • njama njama 3 décembre 2012 12:35

              Opposer Dieu et le diable est une vision très manichéenne ! Pour les opposer il faudrait qu’ils soient de même Nature, or Dieu (pour les croyants) est Créateur, Père du Vivant, le diable ne crée rien.
              Qu’ils soient (se disent) « fils » de Dieu ou les fils du « diable », il n’y a que les hommes qui s’opposent. Que vous le vouliez ou non, le diable n’a pas de sang sur les mains. Si les hommes s’entretuent, ils ne peuvent se défausser de leurs actes sur cet ange.
              Pour l’occasion je me fais l’avocat du diable ...  smiley


            • Van Halmen 4 décembre 2012 08:04

              njala, vous écrivez :« Pour les opposer (Dieu et le diable) il faudrait qu’ils soient de même Nature ».
              Ce n’est pas exact, on trouve en effet une idée semblable dans des expressions comme « faire la guerre à la maladie », ou « lutter contre la pauvreté ». Pourtant vous ne pourrez pas trouver une égalité ou une identité de nature dans les éléments qui s’opposent.
              Le bien et le mal ne sont pas non plus de même nature, ils sont contraires, et pourtant s’opposent l’un à l’autre.
              Quoi qu’il en soit, le diable était une créature angélique de Dieu qui n’a pas su garder sont rang et a cherché à devenir dieu lui-même. Depuis il s’oppose violemment à Dieu en entretenant la haine féroce contre le bien et ceux qui s’efforcent de le pratiquer sur la terre.


            • Van Halmen 4 décembre 2012 08:17

              Le diable n’a pas de sang sur les mains ?
              Diriez-vous qu’un chef de gang qui utilise des hommes de main pour faire exécuter ses victimes n’a pas de sang sur les mains ?
              Un pilote d’avion qui bombarde une cible en aurait-il d’avantage à son compte que le diable ?
              N’oubliez pas que c’est le diable qui a manipulé le premier couple humain pour qu’il se rebelle contre Dieu et ainsi a tué toute l’humanité qui en descendrait.
              Depuis lors les humains qui se font fils du diable deviennent complices et perpétuent ses objectifs en plongeant les humains dans une situation désespérée dont ils ne se sortiront pas par eux-mêmes.


            • Romain Desbois 4 décembre 2012 08:35

              Van

              C’est oublier que si le diable existe, il a été créé par votre dieu.

              Et d’ailleurs ce diable a fait moins de victimes que votre dieu exterminateur diluvien.


            • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 12:32

              Dans le coran , livre soit disant dicté par une divinité, il est écrit que Moise a fait un duel de SORCELLERIE avec les SORCIERS du Pharaon INCONNU.

              Alors déjà, une divinité qui « oublie » le nom du Pharaon qu’il maudit, ça commence très fort mais en plus, la même soit disant divinité énonce que la sorcellerie fonctionne.

              Autant dire que ce livre n’est qu’une farce manifestement mensongère et que dés lors des personnes telles que Tarik Ramadan ont décidé de consacrer leur vie à la promotion d’une farce manifestement mensongère. 

              Soit dit en passant, il n’est pas le seul et vous allez voir d’AUCUNS venir proclamer - sans PREUVES - que la sorcellerie fonctionne, mais bien évidemment, ce sera sans PREUVES mais avec beaucoup d’injures et de mépris à la place.

              C’est comme si je vous disais que j’étais un vrai chevalier Jedi et que je parvenais à faire léviter des vaisseaux spatiaux et que ceux qui ne me croient sur parole pas ont tort parce que ils ne parviennent pas à prouver que je ne dis pas la vérité.


              • Rounga Roungalashinga 3 décembre 2012 13:35

                N’est-ce pas vous qui injuriez ceux qui pensent que la sorcellerie existe bel et bien ? Puisque c’est à moi que vous faites référence, remarquez au moins que je n’ai jamais prétendu apporter une preuve, mais un témoignage, et je n’ai que ma bonne foi pour moi. Vous pouvez penser ce que vous voulez de la sorcellerie, mais n’obligez pas les autres à penser de même en les injuriant. Ne renversez pas les rôles.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 13:47

                Je n’injurie pas, je constate et d’ailleurs vous n’êtes pas le seul.

                Je dis que votre coyance est FAUSSE parce que RIEN ne s’explique par la sorcellerie dans le monde.

                A chaque phénomène dit de sorcellerie il existe une autre explication démontrable et donc la sorcellerie n’existe pas si ce n’est qu’à l’état de concept abstrait dépourvu d’interactivité avec le réel.

                D’ailleurs, vous même prétendiez que dans la famille de votre épouse quelqun avait recours à la sorcellerie mais vous vous abstenez de dévoiler quoique ce soit comme par exemple le nom du démon qu’ils ont invoqué , le rituel qu’ils ont utilisé et l’effet produit ce qui vous en conviendrez vous DECRIDIBILISE totalement.


              • Rounga Roungalashinga 3 décembre 2012 13:51

                On reconnaît les cons au fait qu’ils ne diront jamais « je veux bien penser que vous êtes de bonne foi et que vous croyez ce que vous dites, cependant moi je n’y crois pas tant que je n’aurais pas vérifié de mes propres yeux. ».


              • Rounga Roungalashinga 3 décembre 2012 13:55

                A chaque phénomène dit de sorcellerie il existe une autre explication démontrable et donc la sorcellerie n’existe pas

                Soit la sorcellerie concerne des phénomène explicables physiquement, et par conséquent les sorciers auxquels il est fait référence dans le Coran sont simplement des personnes qui font des tours, soit elle ne concerne pas des phénomène explicables physiquement et dans ce cas elle est par nature improuvable, indémontrable, impossible à étudier scientifiquement et dans ce cas il n’y a aucun moyen d’affirmer a priori qu’elle existe ou pas. Donc dans les deux cas, la « preuve » que vous brandissez est nulle.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 13:58

                Je me disais aussi que vous aviez oublié les insultes.

                Vos croyances en l’existance de la sorcellerie sont infondées, il n’existe d’ailleurs pas de doctorat universitaire qui enseigne la sorcellerie ce qui prouve que personne de sérieux ne s’embarque là dedans.

                La sorcellerie ne fonctionne pas : quand on est malade on va chez le médecin, pas chez le sorcier alors que ça coûterait moins cher et il en va de même dans les autres domaines.

                Votre croyance ne repose donc sur rien de concrèt.

                Mais vous la défendez parce que c’est marqué dans le vil et mensonger coran.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 14:08

                Enfin bon, c’est vous qui voyez dans votre tête pourquoi vous persistez à défendre l’indéfendable à coup de syllogismes foireux pour essayer d’expliquer qu’un concept abstrait pourrait peut être impacter le réalité.

                Vous ne démontrez rien et avec vos raisonnements on en viendrait à dire que l’eau ne mouille pas ou que le feu ne brûle pas parce que dans la famille de votre épouse il y a eu quelqun qui en aurait fait l’expérience.

                Tout ça pour défendre le coran.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 14:51

                A propos de coran, il y a Rael qui fait justement de la pub sur l’article à propos du coran démystifié.

                Le plus rigolo c’est qu’avec vos raisonnements vous ne pouvez pas prouver que Rael ment vu qu’il faut être ouvert d’esprit et tout ça.

                Vous devrez même admettre qu’il est un prophète vu qu’il l’est peut être ( on ne sait pas le prouver et lui il dit qu’il l’est ) et que dés lors le coran est contredit vu que le coran était sensé mettre fin aux prophètes ce qui fait que le coran est une fois de plus mensonger.

                Voilà où mènent les contradictions de votre système de pensée.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 14:54

                Pour ceux que ça intéresse : www.rael.org


              • Rounga Roungalashinga 3 décembre 2012 15:15

                Pour votre gouverne, je m’en fous du Coran.


              • Rounga Roungalashinga 3 décembre 2012 15:17

                Vous devrez même admettre qu’il est un prophète vu qu’il l’est peut être

                Effectivement, Raël dit peut-être la vérité. Moi je pense qu’il ment, mais peut-être est-ce moi qui me trompe. On ne peut pas savoir.


              • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2012 16:53

                Par contre pour la sorcellerie vous osez prétendre que ça marche ... mais sans preuves, juste un vague témoignage non étayé qui est peut être basé sur une blague qu’on a voulu vous faire !


              • Rounga Roungalashinga 4 décembre 2012 07:42

                Par contre pour la sorcellerie vous osez prétendre que ça marche ... mais sans preuves

                Putain, mais j’ai juste dit ce que je crois, j’ai pas essayé de convaincre ou de prouver. Vous pouvez comprendre ça ? Lisez attentivement : Je - n’ai - pas - eu - l’intention - de - prouver - quoi - que - ce -soit.

                De toute façon, votre argument est bidon, alors à l’avenir cessez de vous ridiculiser en le sortant sur tous les articles qui parlent de l’islam. Je dis ça, c’est pour vous, j’essaie de vous rendre service.


              • Rounga Roungalashinga 4 décembre 2012 11:40

                Que vous croyez à la sorcellerie n’empêche personne de penser que vous croyez à des conneries !

                Absolument.


              • rita rita 3 décembre 2012 13:07

                Je manque de temps pour tout lire, mais j’y reviendrai. Je note juste que chaque fois qu’il s’agit de Ramadan, on parle de son grand-père pour dire en gros tel grand-père tel petit-fils. En clair, si le grand-père était un salaud, un criminel, un pédophile ou que sais-je, il y a de forte chance que la descendance n’y échappe pas ! Ce raisonnement est on ne peut plus tordu ! 


                • philouie 3 décembre 2012 13:09

                  L’occident quels problèmes ?

                  - Velléité d’hégémonie militaire, culturelle. (guerres mondiales, guerres du proche orient)+ cocalisation des cultures ....
                  - folie des marchés financiers...
                  - épuisement des matières premières, compris racket.
                  - réchauffement climatique...
                  - épuisement des terres arables ....

                  etc
                  etc
                  etc...

                  et si la solution aux vices de l’occident, c’était l’Islam ?


                  • Ronald Thatcher Ronald Thatcher 3 décembre 2012 15:26

                    ça se précise, les loups sortent des bois prosélytes pour sauver l’occident décadent !


                  • OMAR 3 décembre 2012 17:45

                    Omar 33

                    Ronald  :« ça se précise, les loups sortent des bois prosélytes pour sauver l’occident décadent .. »

                    Manque de pot, ils se sont gouré de pays, ils sèment actuellement la désolation et la mort en Afghanistan, en Irak et sont aux portes de l’Iran en train de hurler...


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 décembre 2012 13:10

                    Bon article, qui pose bien le problème : que faire face à la réalité violente de l’islam ?

                    Mauvais article, qui se termine par : demandons à Ramadan de nous expliquer.

                    Ho, l’auteur ! Faut pas trop boire entre le début et la fin de la rédaction !

                    • philouie 3 décembre 2012 13:16

                      qui est violent ?

                      qui fait les guerres ?

                      qui bombarde sans cesse, sans cesse ?

                      cesser de défendre cet occident criminel qui répand la terreur sur le monde .

                      cesser de cautionner la violence pour le pétrole.
                      la violence pour la puissance
                      la violence par prétention.

                      sortez la poutre que vous avez dans l’oeil.
                      elle est immense
                      elle est terrible.

                      elle est criminelle.

                      quand cesserez vous de défendre des assassins et d’accuser autrui de vos propres crimes ?


                    • Pierre Régnier Pierre Régnier 3 décembre 2012 15:01

                      Philouie


                       »L’Occident criminel", je m’y oppose depuis un demi-siècle que je milite dans la Gauche authentique, et ce ne sont ni vos stupides accusations gratuites ni la pseudo-Gauche au pouvoir en France qui me feront renoncer à ce combat.

                       

                      Mais je continuerai d’ajouter avec insistance que la solution n’est pas à rechercher dans la religion la plus obscurantiste, la plus conquérante, la plus violente et la plus mensongère. Ni dans la démission et la lâcheté de nos gouvernants devant ses avancées, par la violence ou par le grignotage progressif de nos acquis démocratiques, dans notre pays. 

                      Proposez, si vous y tenez, « l’islam comme solution aux vices de l’occident ». Vous aurez toujours des écervelés conditionnés par les médias « de gauche » et par les politiciens « de gauche » et d’extrême-« gauche » pour vous prendre au sérieux. Mais quand vous me faites « défenseur de cet occident criminel qui répand la terreur sur le monde » donnez au moins quelques éléments pour illustrer ce que vous appelez « mes propres crimes ».



                    • OMAR 3 décembre 2012 17:49

                      Omar 33

                      Pierre :"Ho, l’auteur ! Faut pas trop boire entre le début et la fin de la rédaction !...

                      Par contre vous, qu’est-ce que vous vous envoyez au milieu de vos torchons.. !!!!!...

                      Remarquez, c’est votre seul moyen de faire monter votre anti-islamisme primaire..


                    • philouie 3 décembre 2012 20:15

                      donnez au moins quelques éléments pour illustrer ce que vous appelez « mes propres crimes ».

                      Vous souffrez de ce qu’on pourrait appeler le syndrome du saint.
                      Le syndrome du saint est une maladie assez typique de l’occident chrétien.

                      Sans dote savez vous qu’il n’y eut nulle part dans le monde plus antisémite (c’est bien de cela dont nous parlons) que la chrétienté.

                      Ces temps Alain Soral nous sort chaque mois un florilège de citations tirées de nos prédecesseurs qui nous montrent comment ils étaient, tous, des antisémites.

                      Soral en déduit que si les juifs étaient tant hais c’est que les juifs sont haissables.

                      Et bien non.

                      Si les juifs ont été autant hais c’est que les chrétiens souffrent du syndrome du Saint.

                      Qu’est-ce donc ?

                      De part leur théologie les chrétiens visent un idéal de bonté, de pureté etc, ils visent à être des saints.
                      Or vous savez bien qu’une personne humaine est quelque chose de complexe et qu’elle possède toujours une part obscure faite d’avidité, de concupiscence, etc.
                      Or la personne qui souffre du syndrome du saint est une personne qui veut être un saint, c’est à dire accéder à cet état supérieur du saint mais sans se confronter à son coté sombre qu’elle refoule.
                      Mais la nature ayant horreur du vide et étant faite d’équilibre, ce qui est refoulé d’un coté ressort d’un autre et se produit alors un phénomène que les psychologues appellent « la projection », c’est à dire que la victime du syndrome du saint projette sur autrui les contenus obscurs de sa personnalité que sa conscience refuse.

                      Les juifs servirent longtemps à cette projection, aujourd’hui ce sont les arabes.

                      Pour le dire autrement ; arrêtez de péter plus haut que votre cul, regardez-vous dans la glace et acceptez vous tel que vous êtes et vous verrez qu’il y aura soudainement moins de méchants dans le monde : les moulins que vous combattez ne sont que des chimères que votre esprit produit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires