Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Drôle de justice

Drôle de justice

Etre syndicaliste c’est défendre son outil de travail, ses collègues. Lors de pseudos négociations, quand ils sont confrontés à des directions intransigeantes, souvent exaspérés, les élus sont parfois conduits à des solutions hors normes pour obliger les patrons à négocier. Chez Goodyear les patrons ont présenté un plan de 1.143 licenciements, plus de 1.000 familles plongées dans la détresse sociale, le désespoir, sans autre issue.

La préfecture de la somme estimait fin Avril que seuls 136 salariés avaient retrouvé un emploi CDI ou CDD de plus de 6 mois, 59 avaient créé leur propre entreprise.

Sur le moment, avec l’usine occupée, pour d’obliger les patrons à négocier à la baisse ce plan social, la seule parade qu’on pu trouver les représentants du personnel c’est de les maintenir en place.

Pas par la torture, pas par la violence physique, non, pas en cassant l’outil de travail ou en y mettant le feu, non, simplement en les obligeant à rester assis sur une chaise. 

Ils ont reconnu qu’il n’y avait « pas eu de comportement qui a porté atteinte à notre intégrité physique ». Certes c’est interdit, mais parfois les circonstances font que les interdits sont contournés, c’est comme cela que le monde ouvrier a obtenu ses conquêtes sociales.

C’est aussi en contournant les interdits que certains se font entendre.

Quand les agriculteurs, sur toute la France, menés par les syndicalistes de la FSEA et du CDJA souillent et saccagent les biens privés, détruisent les biens publics, fouillent et détruisent les cargaisons des camions, pénètrent dans les supermarchés pour détruire des produits, sous le nez des forces de l’ordre, que les rares plaintes sont souvent purement et simplement « classées » sans suite dans un silence assourdissant.

Quand une cinquantaine de « gens du voyage » bloquent l’autoroute le plus fréquenté de France toute une nuit, brulant des pneus, tronçonnant des arbres créant une pagaille monstre sous les yeux des forces de l’ordre, tout cela pour faire sortir un délinquant de prison, dégâts chiffrés à 500.000 euros. Ou encore en Saône et Loire en bloquant une route nationale, 23.000 euros de dégâts et plus récemment en brûlant 35 voitures et mettant une gare à sac bloquant ainsi 125 trains à Moirans. L’enquête est toujours en cours ……

Sans parler de tous ces patrons qui détournent les fonds publics ou de ces hommes politiques corrompus, un site internet recence 57 condamnés toujours en poste au parti socialiste ou au gouvernement !

http://revolte.exprimetoi.com/t745-listes-des-57-condamnes-toujours-en-poste-au-gouvernement-ou-au-parti-socialiste

Un autre en compte 60 à l’UMP

http://www.numerama.com/f/118605-t-liste-des-problemes-judiciaires-des-politiciens-de-l39ump.html

 Pour les militants syndicaux salariés de Goodyear la justice passe pour 8 d’entre eux, alors qu’aucune plainte n’est déposée, 24 mois de prison ! Dont 9 fermes !!!

C’est le parquet, dépendant du ministère de la justice qui a décidé de poursuivre les salariés.

9 mois de prison ferme car les représentants des patrons avaient vécu une situation « particulièrement humiliante » c’est du jamais vu en France !

Mais on a quelques exemples de la « justice » vis-à-vis de salariés.

Je voudrais rappeler qu’il y a 2 ans, 5 syndicalistes de la CGT ont été poursuivis par la justice pour "dégradations en réunion", pour avoir inscrit quelques tags sur la voie publique, notamment "casse-toi pov' con" lors d’une manifestation sur les retraites.

Ils ont ensuite été de nouveau poursuis puis placés en garde à vue car ils ont refusé un prélèvement d’empreinte ADN ! Ils risquaient un an de prison et 15.000 euros d’amende !

Pour Goodyear la justice a voulu faire un exemple, drôle d’exemple, justice de classe ? Il faut se poser sérieusement la question.

Curieusement les médias sont déjà passés à autre chose, vite comme s’il fallait oublier ce fait divers.

J’espère bien que non, j’espère bien que toutes les centrales syndicales vont mobiliser les salariés pour qu’une immense protestation ait lieu dans le pays.

J’espère bien que les hommes politiques qui ont encore un peu les droits de l’homme dans un coin de leur tête vont se mobiliser également.

J’espère que tous les salariés se souviendrons de quelle couleur était le gouvernement sous lequel ces peines ont été prononcées.

Une société ne peut vivre ensemble que si la justice est la même pour tous.


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

13 réactions à cet article    


  • jaja jaja 15 janvier 13:26

    Bon je suis d’accord avec tout l’article sauf sur le chapitre sur les gens du voyage... qu’on les laisse en dehors du débat sur les peines prononcées par la justice de classe contre les Goodyear... pas la peine de donner ici du grain à moudre aux racistes de l’extrême droite.

    Bien entendu que les Goodyear ont eu raison de séquestrer les toutous des patrons voyous. Négocier gentiment autour d’une table avec des menteurs c’est non seulement l’assurance de perdre son temps mais souvent, et surtout, de se faire baiser bien profond par des promesses jamais tenues une fois la pression retombée...

    Combien de fois des séquestrations se sont déroulées sans conséquences pour les travailleurs tant le pouvoir craignait les réactions ouvrières en cas de condamnation par sa justice. N’oublions pas que la violence c’est tout d’abord celle des 1143 licenciements de salariés dont beaucoup pointent encore à Pôle emploi...

    Maintenant il faut partout faire pression sur les Confédérations syndicales pour qu’elles appellent à une réplique d’ampleur des travailleurs lors du procès en appel... Et s’ils veulent les mettre en taule alors c’est par la force qu’il faudra tenter de les en empêcher !


    • Fergus Fergus 15 janvier 17:12

      Bonjour, jaja

      Entièrement d’accord.

      Pour ce qui est des « gens du voyage », un procès est d’ailleurs d’ores et déjà programmé dans l’une des deux affaires, la 2e étant encore en cours d’investigations.

      En ce qui concerne ces syndicalistes, la peine prononcée est d’autant plus scandaleuse que ni l’entreprise, ni les cadres concernés n’ont maintenu leur plainte. Seule la volonté du parquet a permis cette honteuse condamnation.

      Eu égard aux réactions, il est toutefois probable que l’appel réduira la peine et l’assortira du sursis.

      Une question reste néanmoins posée : après la levée des plaintes, qui est responsable de cette mascarade ? Le procureur qui aurait agi de son propre fait ? La chancellerie qui lui aurait donné l’ordre de poursuivre malgré tout ? Ou bien l’exécutif pour faire un exemple ?


    • Fergus Fergus 16 janvier 09:25

      Comble d’iniquité, l’on apprend ce matin que le policier poursuivi pour avoir tué un délinquant en lui tirant... dans le dos alors que celui-ci s’enfuyait, a été relaxé !

      Prison ferme pour des syndicalistes qui défendent l’emploi des salariés de leur boîte sans la moindre violence physique, et relaxe pour un policier qui s’est arrogé le droit de tuer en toute impunité !

      A gerber ! smiley


    • rocla+ rocla+ 15 janvier 13:31

      Le ministère de la Justice c’ est votre copine indépendantiste Taubira 

      qui la dirige .

      Je vois pas où est le problème ...

      • jaja jaja 15 janvier 13:33

        @rocla+

        Si Taubira était encore indépendantiste ça se saurait et elle ne serait pas ministre de la justice de classe de ce pays !


      • Le421 Le421 15 janvier 18:16

        @rocla+
        Rocla, Rocla, Rocla...

        Vous êtes incorrigible.

        Toujours à côté du sujet.
        Toujours avec les mêmes poncifs.
        Evoluez, bon sang !!

        Taubira ? Ben oui. Elle est laxiste. Parce que j’en connais un paquet qui devraient être au gnouf.
        Quand je vois le pognon détourné dans ce pays.
        Et pas par les ouvriers syndicalistes !!


      • rocla+ rocla+ 15 janvier 13:42

        de Justesse alors ... smiley


        • air pur air pur 15 janvier 15:08

          extrait de la presse régionale d’aujourd’hui :

          "Reconnus coupables de violences aggravées (il faut préciser que la victime était handicapée) de dégradation et détérioration de bien d’autrui, un homme et son fils ont été condamnés à six mois de prison avec sursis"
           et encore
          Des agriculteurs responsables de 5.000 euros de dégâts sur des supermarchés de la région sont condamnés à 15 jours de prison avec sursis et à suivre un stage de citoyenneté.

          Les Goodyear, pas de plainte et 24 mois de prison dont 9 fermes !


          • sarcastelle 15 janvier 17:42

            Hollande graciera les condamnés pour cette fois, et les suivant sauront qu’il ne faut plus séquestrer. 


            • Le421 Le421 15 janvier 18:18

              @sarcastelle
              Jusqu’au jour où les salopards finiront pendus par les roubignolles...
              Et ça ne sera pas une première dans l’histoire.
              Quand on n’a plus rien à perdre.
              C’est facile de critiquer bien au chaud derrière son clavier, tellement facile !!


            • sarcastelle 15 janvier 18:43

              @Le421

              Je vous dis ce qui arrivera. 

            • TSS 15 janvier 22:28

              On aurait dû être un paquet à aller au gnouf en 68 pour sequestration de patron !!

               Celui de mon entreprise mangea des patates et des oeufs , coucha dans son bureau

               pendant 8 jours sans aucune violence... !!


              • sarcastelle 15 janvier 23:15

                @TSS


                Oui, en une génération on s’est mis à réprimer fort un peu partout où auparavant on se souciait assez peu de débordements théoriquement illégaux, mais en pratique indifférents aux agents répresseurs. Le monde judiciaire est devenu beaucoup plus dur. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès