Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > E-Cat : une énergie presque gratuite, presque infinie, sans (...)

E-Cat : une énergie presque gratuite, presque infinie, sans pollution

Le procédé que je vais vous faire découvrir s’appelle E-Cat. Il s’apparente aux transmutations à basse température. Il faut obtenir au départ une température de 150 à 500°C : mais, croyez-le ou non, c’est encore une très basse température, surtout s’il s’agit de phénomène nucléaire.

(A Cadarache, dans un projet insensé, on tente de faire une fusion avec 100 millions de degrés au départ : coûteuse utopie, qui ne fonctionnera jamais).

Ici, par contre, nous sommes dans la vraie vie :

Il s’agit de mettre en présence 50 grammes de poudre de nickel chauffée à 300°C (par l’électricité du secteur pour démarrer la réaction, mais l’appareil tournera ensuite en auto-suffisance) et de l’hydrogène, sous une pression de 2 à 20 bars, qui provient d'un réservoir incorporé au E-cat, en présence d’un catalyseur secret.

Cette réaction produit une énorme quantité de chaleur, avec un COP de 40 ou plus (coefficient de performance, rapport entre l’énergie récupérée et l’énergie injectée ).

Vous donnez 1 kilowatt à l'entrée, vous récupérez 40 kw à la sortie.

Les appareils commercialisés produiront de 10 à 30 kw/h, largement suffisants pour alimenter une habitation ou une petite voiture. On peut les accoupler pour faire des centrales, ce qui pourrait donner un recyclage à nos centrales nucléaires, qui ne sont jamais que des machines à vapeur sales. Mais là, c'est propre, sans résidu radio-actif, et sûr : ça s'arrête en quelques minutes.

La réaction produit des rayons alpha et gamma (gamma d'énergie inférieure à 300 keV).

Ce qui prouve qu’une réaction nucléaire est à l’œuvre.

Mais un blindage de plomb de 50 kg sur 2 cm d'épaisseur (soit un volume de 4 litres environ) les arrêterait et l'appareil en fonctionnement n'émettrait ni neutrons ni protons.

Quelques heures après l'arrêt, il n'y aurait plus de rayonnement ni de déchets radioactifs, même au centre du réacteur. Le "combustible" et les déchets ne seraient pas radioactifs. La radioactivité de l'eau chauffée ne serait pas modifiée.

En cas d'emballement du réacteur, un excès de production de chaleur réduirait l'efficacité de la réaction et tendrait à limiter cet excès. De plus, dans ce cas, le système de sécurité activerait le préchauffage auxiliaire pour renforcer cette limitation.

Lors de la maintenance, tous les 6 mois, le nickel serait recyclé et le petit réservoir d'hydrogène à 160 bars (quelques litres) remplacé. Au bout de 2,5 mois d'utilisation, le nickel contient environ 10 % de cuivre (isotopes 63 et 65) et 11 % de fer.

Vous devez y voir la preuve d’une transmutation du nickel en fer et en cuivre, et donc la preuve que la transmutation à basse température est possible.

Le nickel est abondant sur Terre et n'est pas cher.

« Si toute l'énergie consommée par les humains était produite ainsi, un pourcentage infime [10%] de l'extraction annuelle de nickel y suffirait »

Le E-cat est entièrement recyclable après une durée de vie de 15 à 20 ans, le nickel l'est à 80% environ.

Vous pouvez vous offrir 50 grammes de Nickel (20 Euros le kilo : une dose coûte donc un euro) et quelques litres d’hydrogène tous les six mois ? Alors vous aurez bientôt accès à cette énergie quasi illimitée, qui ne produit pas de CO2, pas de particules radioactives, et dont les rares rayonnements sont facilement arrêtables avec quelques kilos de plomb.

J’ai résumé pour vous cet article trouvé sur Wikipédia. Vous y aurez de plus amples détails, et en sortirez convaincus.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Catalyseur_d%27%C3%A9nergie_de_Rossi_et_Focardi

Notez que les expériences sont tout à fait actuelles, et suivez l’actualité de cette révolution technologique jour après jour. La commercialisation semble en cours.

Alors, cessez de vous tourmenter avec le nucléaire et ces pseudos trouvailles que sont le photovoltaïque et l’éolien : c’est du passé, c’est périmé. La question du CO2 ne se pose plus, et les écolos vont devoir trouver un autre dada. Charbon, pétrole, nucléaire, au musée : à terme, zéro pollution.

Nous allons vivre une ère nouvelle, et on va cesser de nous casser les oreilles avec l’énergie rare, la pollution, et tous ces concepts d’un autre âge.

Cela pose de gros problèmes : les sociétés pétrolieres, les pays de l'OPEP, peuvent passer de l'opulence à la misère. L'Etat doit se trouver d'autres taxes. La production automobile doit se convertir à l'electricité. Les transports maritimes verront le retour des machines à vapeur ! Les trains auront le choix : électricité ou vapeur directement. Attendons-nous à quelques freins, donc.

Mais avec cette énergie quasi gratuite, quasi illimitée, on peut tout envisager : dessaler l'eau de mer et voir fleurir les déserts, faire disparaitre toute misère sur terre.

Un autre point important : tant que les intérêts pétroliers et nucléaires dominent (dominaient ?) la planète, de nombreux brevets du même ordre ont été confisqués ; il y a en effet de nombreux moyens de produire proprement de l'énergie gratuite. On peut s'attendre à les voir resurgir, dès lors qu'il sera plus rentable de les commercialiser que de les tenir secrets.



Sur le même thème

Roulez petits bolides
Théorie Grand Unifiée de la SuperConspiration
Le système Pantone mais c'est très simple !
Les folies de la guerre froide (28) : dompter le titane, un problème chez les russes aussi
La guerre comme idiotie (8) : le serpent de mer de l'avion laser


Les réactions les plus appréciées

  • Par cassandre4 (---.---.---.238) 22 décembre 2011 12:36
    cassandre4

    Toutes ces « inventions » sont serte bien réelles, font le buz, et disparaissent aussi rapidement qu’elles sont apparues.

     Silence total des merdias (aux ordres) où disparition pure et simple de l’inventeur !

     La seul solution, (mais il faut qu’elle soit totalement désintéressée) pour voir sortir une telle technologie, est qu’elle soit « balancée »( et réalisable par le grand publique) par internet où tout autres moyens, de tel façon qu’il ne puisse y avoir aucun moyen de coercition possible !

     Donc, messieurs les inventeurs de génie, n’espérez pas faire fortune, et faites vous une raison, si vous voulez vraiment faire avancer le schmilblic, balancez tout le paquet !

     Et à Dieu va !

  • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 10:11

    Dans l’absolu c’est intéressant, passionnant même, mais vous savez très bien que le grand public n’en verra jamais la queue d’un début de commencement de production pour des raisons de basse politique économique et industrielle, sinon ça ferait longtemps qu’on volerait tous dans des soucoupes volantes à énergie du vide (pour exagérer à peine).

    On a un exemple passionnant avec la voiture électrique aujourd’hui, comme on ne pouvait plus décemment cacher au grand public les avancées dans le domaine, on lui donne des versions très couteuses, avec des autonomies ridicules, ou alors avec des couts de location en sus redhitoires, une sinistre comédie de plus quoi !

    alors que par exemple la simple utilisation de volants d’inertie pour stocker l’énergie serait de plusieurs ordres moins chers que les batteries.

  • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 22 décembre 2011 16:04
    Qaspard Delanuit

    Il y aura une véritable révolution énergétique quand un inventeur donnera libre accès aux informations permettant à un particulier normalement doué pour le bricolage de confectionner lui-même un générateur capable de lui assurer son autonomie domestique, à partir de matériaux facile à trouver.

  • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 13:27

    c’est du nickel taille micrométrique.
    il est convertit en cuivre et autres métaux intermédiaires...
    il semble qu’il y ait une cascade de transmutation et de désintégration...

    si c’est le cas, la question reste de savoir comment le premier neutron a été produit, et certaine avancent un absorbtion d’un électron par un proton...
    c’est improbable dans les situation habituellees, mais certains avancent des conditions particulière qui rendent les électrons lourds, lents et donc étalés sur les protons...
    d’autres hypothèses concurentes sont aussi avancées...

    en tout cas, si l’industrialisation du processus par andrea rossi (e-cat) ou par defkalion GT (hyperion) est encore non validée, le principe des réactions « anormales » est acquises depuis longtemps...

    ca a été reconnu publiquement (en passant) comme réale par la nasa
    http://www.grc.nasa.gov/WWW/sensors...
     ca a été validé par la Navy (le SPAWAR) avec des méthodes qui ont permi de rendre la réaction Pd+H systématique et d’en étudier des paramètres
    http://www.youtube.com/watch?v=Vymh...

    a priori le scepticisme initial est basé sur une fraude par le MIT qui a bidouillé les premuers résultats de réplication pour faire croire a un échec (c’était pourtant dur a reproduire vu qu’on ignorait pas mal de contraintes techniques)
    http://www.infinite-energy.com/imag...
    (voir la page 12 qui explique la fraude, artickle écrit par le responsable de la communication scientifique du mit a l’époque des faits, qui a eu en main les données non trafiquées et trafiquées ensuite)

    a priori si on suit ce qui se passe autour de la société Defkalion, ca devrait être industrialisé très bientot... les grec s sont bien plus pro que rossi, qui n’a pas su s’entoure a cause de sa personalité étrange et parano (normal pour avoir osé travailler là dessus).

Réactions à cet article

  • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 09:50

    Encore de symptahiques inventeurs qui vont de 2 choses l’une :

    - soit finir suicidés avec des chaussures en béton dans une étendue d’eau bien profonde,

    - soit disparaître de la circulation, richissimes dans un paradis inaccessible au commun des mortels,

    La routine de la pourriture habituelle du monde quoi !

    • Par René de Sescendres (---.---.---.120) 22 décembre 2011 22:02
      René de Sescendres

      Intéressant, mais je ne sais pas d’où vient l’énergie. Pas du nickel, pas du si peu d’hydrogène, pas de l’eau...De la transmutation du nickel ? C’est étrange...En tout cas l’énergie vient bien de quelque part. Dommage que la transmutation ne donne pas d’or smiley

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 23:47
      doctorix

      On peut faire de l’or, ce n’est juste pas rentable actuellement.
      Mais un jour, on maitrisera les transmutations, comme c’en est un exemple ici, et l’or ne vaudra plus rien du tout...
      Car il s’agit bien d’une transmutation qui semble à l’œuvre ici, et ces transmutations dégagent des quantités d’énergie que la chimie ne peut atteindre : c’est de l’énergie nucléaire. Mais cette réaction particulière ne dégage pas de particules, pas de radio-activité, sauf quelques rayons de faible énergie.
      Dans le tableau de Mendeleïev,
      http://www.science.gouv.fr/images/d...
      vous noterez la proximité du Cuivre, du Nickel (qui sont voisins) et du fer (seul le cobalt les sépare). Quelques protons et neutrons changent de place, et fer et cuivre sont les produits finaux de la réaction.
      C’est la même proximité que le plomb, l’or et le mercure (juste séparés par le Thallium). Ce qui, associé à la notion de ces basses températures, donne à penser que les alchimistes ont peut-être fait ce qu’ils prétendaient faire...Pourtant, Dieu sait si les scientifiques de toutes les époques leur sont tombés sur le poil !
      Dire jamais ou impossible, en science, est une ânerie. L’orgueil tue le progrès. Les plus grands savants sont modestes, les autres ne trouvent rien, ils se contentent de critiquer.
      Ça me rappelle une histoire courte : Tout le monde savait que c’était impossible. Un imbécile, qui ne le savait pas, l’a fait.

    • Par Nina888 (---.---.---.207) 23 décembre 2011 02:36

      J’espère bien qu’un jour la transmutationde l’or sera possible ...
      L’or est trop uttille en tant que matériaux d’electronique, plomberie (le metal le plus dur à oxider) et matériaux anti-radiation pour ne servire que de monaie et de bijou à cause de la raretée (bien que les bijou ça irait encore, rien de mieu que de l’or pour le confort et eviter les marques ...)
      Seul la fabrication du diamant est acceptée (et encore ils fond une distinction entre diamant naturel et artificiel .... ce qui est une gajure ....) et elle est tres couteuse alors qu’il s’agit juste d’une histoire de préssion ...
      La compréention de la fabrication de la pierre philosophale , chez les alchimiste , selon la légende, permettrait de devenir immortel .... et bien maintenant nous pouvons faire la pierre phylosophale ... et cette compréention nous dit que l’argent ne sert à rien si ce n’est, nous controler .... Brulons l’argent , pas le savoir !!!

    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 25 juin 2013 21:45

      L’energie vient tout simplement de la prise electrique !!! C’est « le truc » du magicien Rossi, qui lui permet de vous faire croire (je dis bien vous car moi il ne peut malheureusement pas m’avoir aussi facilement) qu’il a inventé la pierre philosophale de la physique. C’est juste un mauvais magicien et un vrai escroc pour le coup, car la magie c’est fait pour divertir, par pour gruger ou promettre un avenir meilleur a des gens faibles et credules.

    • Par doctorix (---.---.---.40) 25 juin 2013 23:42
      doctorix

      La prise électrique fournit le sixième de l’énergie recueillie. Et ce n’est qu’un début.

      Mais il n’est plus utile de commenter des commentaires qui ont six mois d’âge : nous ne sommes plus que deux à les lire.
      Je serais curieux, par contre, puisqu’on est entre nous, de connaitre votre employeur.
      J’hésite entre Total et Areva.
    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 26 juin 2013 00:39

      NON, ce que vous dites est grossierement faux, le sixieme mesuré l’est dans une bande etroite autour de 60HZ, ce qui est balancé dans le reacteur dans d’autres bandes de frequences n’est pas mesuré, et c’est la tout le probleme ! Tous les scientifiques serieux qui ont bien voulu se pencher sur le « machin » ont demandé a Rossi de mesurer par leur propore moyen le courant injecté, ce que Rossi a toujours refusé...pourquoi a votre avis ? Parce que ça revelerai son truc de magicien et qu’il sait que cette demande provient de personnes serieuses qu’il ne peut pas prendre pour des cons, rien de plus et rien de moins.

  • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 10:11

    Dans l’absolu c’est intéressant, passionnant même, mais vous savez très bien que le grand public n’en verra jamais la queue d’un début de commencement de production pour des raisons de basse politique économique et industrielle, sinon ça ferait longtemps qu’on volerait tous dans des soucoupes volantes à énergie du vide (pour exagérer à peine).

    On a un exemple passionnant avec la voiture électrique aujourd’hui, comme on ne pouvait plus décemment cacher au grand public les avancées dans le domaine, on lui donne des versions très couteuses, avec des autonomies ridicules, ou alors avec des couts de location en sus redhitoires, une sinistre comédie de plus quoi !

    alors que par exemple la simple utilisation de volants d’inertie pour stocker l’énergie serait de plusieurs ordres moins chers que les batteries.

  • Par colza (---.---.---.23) 22 décembre 2011 10:23

    Vous parlez de quelques grammes de laiton au début de l’article et de nickel à la fin ?

    Alors, nickel ou laiton ?
    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 10:37

      Ca n’a pas une grande importance pour la compréhension de l’article, ce qu’il faut retenir c’est que certaines poudres nanométriques métalliques en particulier ont des propriétés qui vont au delà de la chimie classique.

      L’air de rien on rend une dose de crédibilité à la pierre philosophale.

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 14:48
      doctorix

      Désolé, dans l’excitation et la difficulté à publier (je suppose que mon premier message n’était pas apprécié par la gent pétro-nucléaire, et qu’il a été moinssé tant et plus), j’ai fait un lapsus digitalae..
      Il s’agir bien sûr de Nickel en micro ou nano-particules.
      Mon premier article, je l’ai réduit, et je vous en donne le début, pour tenter d’expliquer le cheminement et l’historique de la fusion ou de la transmutation.

      Nucléaire, photovoltaïque, éolien : c’est fini ?

      Ces trois sources d’énergie sont obsolètes, périmées, à reléguer dans les oubliettes de l’Histoire.

      Nous avons désormais beaucoup mieux.

      Bien sûr nous n’en sommes pas encore tout à fait à l’énergie libre, infinie et gratuite, qui existe depuis bien longtemps, mais la science « peu » officielle vient de faire un spectaculaire bond en avant, un bond vers le futur.

      On ne comprend pas encore tout à fait comment cette révélation miraculeuse a pu avoir lieu, toutes les percées dans ce domaine ayant été jusqu’ici soigneusement occultées au nom des intérêts supérieurs des états, de la défense nationale, mais surtout des compagnies pétrolières et des lobbies nucléaires, quand ce ne sont pas ceux des énergies nouvelles.

      Mais c’est un fait, il existe un procédé magnifique et époustouflant qui vient de passer tous ces écueils, bien qu’on n’en parle pas encore beaucoup.

      Il faut dire que l’industrie nucléaire va prendre un grand coup derrière les oreilles.

      Au cours des recherches autour de la fusion froide, et bien que les inventeurs tiennent absolument à préciser qu’il ne s’agit pas de cela (sans doute pour ne rien devoir à Pons et Fleishman ?), un nouveau procédé vient d’être mettre mis au point pour produire de la chaleur (ce que fait très salement la fission nucléaire), et donc de l’énergie convertible en électricité. Si ce n’est pas de la fusion froide opérationnelle, ça y ressemble furieusement.

      Le mécanisme est mal compris pour l’instant, mais ce qu’on peut observer, c’est que du nickel se transforme en cuivre et en fer. Cela s’appelle une transmutation. Personne n’a dit que c’était impossible, mais on a toujours prétendu qu’une transmutation nécessitait des énergies considérables : à Cadarache, par exemple, on veut obtenir une fusion nécessitant des températures de l’ordre de 100 millions de degré. Une utopie absurde, qui nous coûtera un max et fera un flop.

      Cette nécessité de puissances formidables pour obtenir une transmutation est un dogme, une religion, nés d’une compréhension incomplète et obsolète de la physique. Je ne prétends pas remédier à cette méconnaissance, je me contenterai de dire que les faits la prouvent.

      Je ne vais pas revenir sur la science des alchimistes, qui prétendaient transmuter du plomb en or en présence de mercure. Je ne sais pas s’ils l’ont fait, mais il faut reconnaitre que plusieurs centaines d’années avant Mendeleev, ces hommes avaient quelque mérite à avoir pressenti que ces trois métaux, en apparence si différents à part leur masse volumique, avaient une composition extrêmement voisine.

      J’en dirai un peu plus sur Louis Kervran, un savant maudit, observateur émérite : cet homme remarquable découvrit une chose très simple. Des poules privées de Calcium produisaient des œufs à coquille molle. Un apport de Silice sous forme de mica dans leur alimentation faisait que dès le lendemain, elles produisaient à nouveau des œufs normaux, avec une coquille riche en calcium.

      En termes simples, cela s’appelle une fusion, qui pourrait être celle d’un atome de silicium (28) avec un atome d’oxygène (16) pour donner un atome de calcium (40) et sans doute de l’hydrogène, (à moins que ce ne soit silicium + carbone (12) donne Calcium (40). Je ne m’avance pas trop là-dessus, mes souvenirs étant flous, et peu importe).

      Et cela dans le cul d’une poule qui ne dépasse pas les 40°C.

      Cela veut dire que la fusion ne demande pas les énergies formidables qu’on nous dit. Cet homme génial a prouvé que de nombreuses autres transmutations biologiques avaient lieu dans la nature, chez les plantes et les animaux, à températures biologiques, et que même nous, pauvres mortels, de même que Monsieur Jourdain faisait de la prose sans le savoir, faisions des transmutations à basse température sans le savoir quand la pénurie d’un élément se faisait sentir.

      Donc le dogme de la transmutation impossible prend ici une grande claque.

      Je vais vous concocter un article sur Kervran qui vous en dira long sur la puissance des lobbies, et la façon dont on traite les génies au pays de l’or noir. Après les fêtes.

    • Par Pierre Régnier (---.---.---.95) 22 décembre 2011 19:18
      Pierre Régnier

      @ doctorix

      J’ai voulu savoir qui est cet auteur qui écrit sur Agoravox sous un pseudo proche de l’excellent docdory.

      J’ai donc lu votre très longue présentation que vous terminez en disant : "Je n’ai pas fait la moitié du tour de ma présentation, mais on va s’arrêter là".

      Merci d’arrêter là. Je commençais à fatiguer et j’avais suffisamment de perles pour me convaincre de ne pas perdre mon temps à lire vos articles.

      Des perles du genre : "Il y a un seul journaliste pour qui j’ai une vénération, Thierry Meyssan".

      Bonne chance au club où, grâce à Internet, vous êtes déjà la multitude.

      Mais ça fout rudement la trouille !

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 22:02
      doctorix

      @Pierre Regnier
      J’ai donc également visionné votre CV.
      C’est sûr qu’on n’est pas faits pour s’entendre, vous n’avez rien d’un rigolo, encore qu’on ait du mal à s’en faire une idée, vu que je n’ai strictement rien compris à vos propos.
      Je ne sais pas si c’est là l’œuvre de votre vie, mais il n’y a pas de quoi se lever la nuit.
      Je ne sais pas trop ce qui vous fout la trouille, ce que j’écris, ou le fait que ce monde puisse changer ? J’ai émis beaucoup d’avis sur les événements de ce monde, et chaque jour qui passe me donne raison un peu plus.
      Il y a deux sortes de gens : ceux qui ont un temps d’avance et ceux qui ont un métro de retard. Vous faites partie de ce deuxième groupe, que le monde traine comme un boulet. J’ai l’impression que vous étiez vieux dès la naissance, et que ça ne s’est pas arrangé. Si vous n’avez rien de plus constructif à dire, le mieux est de vous abstenir.
      Thierry Meyssan et moi, on vous dit bien des choses.

    • Par Pierre Régnier (---.---.---.95) 23 décembre 2011 12:17
      Pierre Régnier

      @ doctorix (du 22 à 22 h 02)

      Ce qui me fout la trouille ce n’est ni la croyance dans la possibilité de changer le monde en mieux, ni la certitude qu’il faut pour le faire une totale liberté de recherche.

      Ce qui me fout la trouille ce sont ces auteurs « jeunes d’esprit » (puisqu’ils le disent) que le Net engendre quotidiennement par centaines et qui ne peuvent critiquer avec raison « l’ordre » mondial sans comparer ses responsables avec les nazis.

      Ce qui me fout la trouille c’est la déformation et la banalisation du nazisme transmises aux nouvelles générations par les chercheurs de complots de toutes sortes.

      Rien d’autre. Je vous encourage sincèrement à continuer vos libres recherches sans cet imbécile nouveau conformisme dont le développement, oui, je le répète, me fout la trouille.

    • Par doctorix (---.---.---.198) 23 décembre 2011 19:54
      doctorix

      Le nazisme ? Mais vous déraillez...

      La tendance actuelle, je le sais bien, est de traiter tous ceux qui dérangent de conspirationnistes, puis de révisionnistes, puis de négationnistes, et enfin d’antisémites.
      Mais là, vous innovez franchement, avec un degré supplémentaire dans l’absurde : le nazisme.
      Franchement, vous me bluffez...
      Dur, de naître en 38. Ça marque. Pourtant il y a un tas de gens qui ont 73 ans et qui s’en sont sortis intacts...
      Lâchez-moi les baskets, voulez-vous ?

    • Par Pierre Régnier (---.---.---.44) 24 décembre 2011 13:38
      Pierre Régnier

      @ doctorix (du 23 à 19 h 54)

      Je vais vous lâcher les baskets, mais après vous avoir cité.

      Ici, vous en rajoutez dans l’inversion de la tendance que je dénonce :

      "La tendance actuelle, je le sais bien, est de traiter tous ceux qui dérangent de conspirationnistes, puis de révisionnistes, puis de négationnistes, et enfin d’antisémites".

      Là, c’est dans votre CV par vous rédigé :

      "Et Mr sarkozy, sans majuscule, est un assassin. J’ai un faible pour tous les dictateurs que l’oncle Sam n’aime pas : Chavez, Khadafi, Bachir el Assad (qui n’a pas grand-chose à voir avec son père), Fidel Castro, et une détestation pour tous ceux qu’il a mis en place, tant en Afrique qu’en Amérique du Sud, par le meurtre, la drogue et les insurrections fomentées par la CIA. Il y a un seul journaliste pour qui j’ai une vénération, Thierry Meyssan".

      Et encore, au même endroit :

      "Les chefs d’Etat, Obama, Cameron et Sarkozy, bien d’autres, sont nommés par les USA pour les servir, par l’intermédiaire des média, achetés à cet effet par les plus grands groupes (Dassault, Lagardère et Bouygues), afin de disperser la propagande et la mauvaise parole. Tout cela vous rappelle le système Nazi, et a des origines communes".

      Si vous avez évolué, changez votre CV, mais n’accusez pas ceux qui le lisent d’y trouver ce que vous y avez mis.

      Et puis, si possible, sur la dérive de la juste indignation réfléchissez avec d’autres. Après tout, il y a d’anciens excellents critiques du système qui se sont égarés avec vous, ces dernières décennies. Voyez ici :

      http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/elizabeth-levy-l-homme-de-l-annee-33037

    • Par doctorix (---.---.---.198) 24 décembre 2011 14:52
      doctorix

      Je ne change pas une virgule à mon CV.
      Le système US s’apparente bel et bien au système nazi : il en reprend même les lois liberticides avec le Patriot Act, et les camps de concentration de la FEMA.
      Les grandes sociétés américaines, ESSO, bien d’autres que je vous citerai, les banques Rothschild et Rockefeller, ont soutenu et financé le système nazi.
      Si c’est une découverte pour vous, il faut vous informer. Mais ce n’est pas le sujet de ce forum.
      Voici quand même de quoi vous instruire :
      http://www.dailymotion.com/video/x8...
      J’essaye juste de ne pas laisser ce fardeau à mes petits-enfants. Essayez de faire de même.

    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 10:39

      dans les 10 minutes qu’un responsable politique prendrait une telle décision il finirait avec plusieurs balles dans la peau ou avec les chaussettes en béton dont je parlais dans mon premier message

  • Par Alois Frankenberger (---.---.---.222) 22 décembre 2011 10:28
    Alois Frankenberger

    Qu’est ce qui vous empêche de fonder une société pour exploiter le procédé ?

    Vous dites que ça marche bien et que ça ne coûte pas cher.

    Vous pourriez vendre des chaudières et des générateurs électriques dans le monde entier !

    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 10:40

      Vous pourriez vendre des chaudières et des générateurs électriques dans le monde entier !

      ET multiplier leur prix par 100 comme le delta entre les moteurs stirling de démonstration et les modèles opérationnellement producteurs d’électricité.


    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 15:06
      doctorix

      Monsieur Rossi, un grand Monsieur, semble être aussi un homme d’affaire.
      Il fera cela très bien, s’il survit.
      Il a le souci de survivre (et pour cela s’est arrangé pour que son invention soit préservée pour l’humanité en cas d’« accident »), et s’occupe aussi de la commercialisation, et d’éviter d’être détroussé comme au coin d’un bois.
      Sa meilleure protection est la diffusion tous azimuts de cette nouvelle, et je compte sur vous pour cela. Vous pouvez suivre l’évolution de la technologie et de la commercialisation sur ce site :
      http://fusion-froide.com/
      Trop d’inventeurs d’énergie libre sont morts assassinés depuis un siècle, il faut que cela cesse.
      L’énergie est un bien de l’humanité. Elle est universelle, infinie, et gratuite. De nombreux autres procédés devraient sortir des coffres forts des pétroloers et des nucléophiles, si celui- ci parvient à émerger.
      Quelqu’un a évoqué les OVNIs : c’est aussi une réalité, exploitant une fabuleuse énergie encore plus phénoménale. Il est temps que cela rentre dans les esprits. Sujet difficile, mais j’essayerai d’être convaincant.

    • Par Alois Frankenberger (---.---.---.139) 22 décembre 2011 16:36
      Alois Frankenberger

      Il est évident que le jour où je pourrai acheter une chaudière de ce genre je n’hésiterai pas longtemps et je ne suis certainement pas la seule dans ce cas.

      Parce que se chauffer et s’éclairer pendant un an grâce à un peu d ’hydrogène et de métal, c’est une solution intéressante à tous points de vue, outre le fait qu’on pourra produire de l’hydrogène pour faire rouler la voiture ( certaines marques de voitures sont prètes à commercialiser des voitures à hydrogène dés l’année prochaine ).

      J’ai hâte de voir ça ! 

      Evidemment, ça ne fera pas que des heureux notamment ceux qui vivent du pétrole, du gaz ou de l’électricité.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:50

      c’est prévu.

      j’ai discuté avec un australien qui semble prévoir d’acheter l’une de ces technologie pour fournier des chaudière a co-génération, qui permettrait même a terme de se passer du réseau électrique.
      c’est un rêve pour les australiens et les américains, dont les couts de raccordements sont énormes...

      sinon techniquement ca devrait pas poser de problème de faire ces chaudières avec un très bon rendement (defkalion annoncé dépasser les 400c pour la source chaude, et donc autoriser des bons rendements de Carnot pour des turbines usuelles)...

      a terme je vois que dans une automobile hybrides, avec une mini batterie, la FF peut facilement remplacer le carburant chimiques. ell n’a juste pas la capacité pour lemeont d’accélérer assez vite (5minutes pour chauffer un Hyperion)

      si vous voulez fonder votre bite, contacter defkalion, mais logiquement il y a déjà une boite qui est en cours d’achat de license. le contrat d’achat est simple :
      - on dépose les 15millions chez un tiers de confiance
      - on fait un test comme le client le demande
      - si ca marche, le client paye et toute la technologie est transférée pour que le client puisse construire et maintenir les appareils.

      j’espère pas avori trahis les propos de defkalion, mais allez sur son site pour voire l’offre et si vous avez la capacité technique te financière d’acheter leur techno, lancez vous.

    • Par jacques lemiere (---.---.---.26) 25 décembre 2011 17:52

      trop d’inventeurs d’energie libre sont mort assassinés ?

      Lesquels ?
      et pourquoi diable personne ne se sert de ces energies libres ???
  • Par La râleuse (---.---.---.115) 22 décembre 2011 10:45
    La râleuse

    Bonjour Doctorix

    Parce qu’il m’arrive parfois d’être honnête,
    je vous le dis tout net,
    votre exposé je n’y pige que dalle.

    Non pas, je vous rassure, qu’il manque de clarté ;
    C’est le sujet qui peu m’emballe.
    et mon esprit reste coincé.

    Mais j’ai aimé votre opiniâtreté
    à le vouloir publier.
    Aussi, je vous le dis ici
    Vous avez toute ma sympathie.

  • Par Slipen’Feu (---.---.---.155) 22 décembre 2011 11:27

    Article intéressant
    que devient aussi cette affaire de bloom-box (qui fonctionne)
    plus beaucoup de nouvelle depuis 2010.. ?
    la société existe http://www.bloomenergy.com/
    j’espère voir en fonctionnement

    ce Catalyseur d’énergie de Rossi et Focardividéo ???
    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 11:45

      Tout est intéressant : les moteurs MINATO, les moteurs magnétiques PERENDEV, ou aussi le LUTEC, le KAWAI TERUO, le moteur quasi perpétuel de STEORN, la calopile d’ECOVALIA, MEG de Bearden, etc. etc. etc.

      Mais en grattant un peu , si ça n’est pas d’emblée une arnaque, ça disparait toujours très vite des écrans radars et rien jamais rien ne sort jamais dans le grand public !

    • Par ubotugy (---.---.---.73) 23 décembre 2011 14:12
      ubotugy

      Oui les marchés des énergies fossiles et nucléaire ne laissent pas réaliser ni exploiter ce genres d’inventions : quand l’inventeur dont le procédé fonctionne ne peut être ni acheté, ni intimidé, il meurt brusquement...

      Difficile de menacer une hégémonie dont tant de gens profitent smiley

  • Par NeverMore (---.---.---.47) 22 décembre 2011 12:04

    Et combien de noyés (1) dans leurs moteurs à eau ?

    Note 1 : dans des circonstances évidemment très mystérieuses ... si mystérieuses qu’on pourrait « légitimement » y voir l’action de puissants lobbies, du pétrole et de l’automobile, etc, etc ...

  • Par Constant danslayreur (---.---.---.122) 22 décembre 2011 12:33

    Très intéressant séduisant même, sauf qu’à priori c’est là que ça devrait coincer : « ça s’arrête en quelques minutes. »
    Comment ferez-vous pour stocker l’énergie produite ?
    Des batteries ? des armoires et des armoires de batteries alors ?
    Dites étanches à recombinaison de gaz évidemment, donc dans des locaux qu’il faudra ventiler faute de quoi ben l’Hydrogène quand il s’accumule a une fâcheuse tendance à dire Boum soir même le matin. 

    Résumons vous pouvez produire énormément en très peu de temps mais vous ne savez pas comment stocker l’énergie produite et que les seules façons connues de le faire seraient hors de prix et dangereuses

    ça relativise oui

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 15:13
      doctorix

      Je pense que ça s’allume à la demande, et qu’il n’y a pas nécessité de stockage. Coupez l’hydrogène et la réaction cesse. Mais je manque de détails.
      Le prototype de 107 unités pour 1 mégawatts s’apparente à une centrale classique, qu’on sait très bien gérer.
      Les unités individuelles de 10KW, avec générateur électrique, auront sans doute la possibilité d’être allumées ou éteintes en fonction des besoins.
      Si c’est pour la production d’eau chaude ou de vapeur, il n’y a aucun problème, le circuit de chauffage central d’une maison assure le stockage de l’énergie.

    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 16:30

      Je pense effectivement que ça se module à la demande en faisant varier les surfaces en présence comme dans un réacteur nucléaire classique.

      Ce qui m’inquiète davantage, c’est que comme on ne sait à peu près rien sur le processus à l’oeuvre ça pourrait tout aussi bien se terminer par une superbe mini explosion atomique.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 17:00

      la société defkalion explique comment son réacteur contrôle sa puissance.
      les modèles multi coeurs sont les plus évolués.
      ils comportent plusieurs celleure pouvant produire dans les 5kW
      pour démarrer la réaction il faut chauffer l’un des coeur, ce qui lance la réaction.
      un système de mesure estime la qualité de chaleur emportée, et s’il faut plus de puissance on allume plus de coeurs... ou en éteint...
      les coeurs arrivent normalement a entretenir leur température grace au contrôle par le système autour.
      quand il fait trop chaud, qu’il n’y a plus assez de chaleur consommée, tout les coeurs sont éteints...

      de son coté rossi semble avoir contacté national instrument pour des instruments et de l’ingénierie. il dit aussi avoir beaucoup appris d’un de ses clients très expérimenté (plus que lui je pense)....

      vu la flexibilité de la machine, et le cout négligeable du carburant consommé, aucun intérêt d’avoir des batteries, tout au plus on pourrait utiliser l’inertie d’une machine tournante et éventuemment une charge électrique minimale pour éviter l’arrêt de la machine.

      mais de toute façon, on n’est qu’au début des application, et la première application est une chaudière.

  • Par cassandre4 (---.---.---.238) 22 décembre 2011 12:36
    cassandre4

    Toutes ces « inventions » sont serte bien réelles, font le buz, et disparaissent aussi rapidement qu’elles sont apparues.

     Silence total des merdias (aux ordres) où disparition pure et simple de l’inventeur !

     La seul solution, (mais il faut qu’elle soit totalement désintéressée) pour voir sortir une telle technologie, est qu’elle soit « balancée »( et réalisable par le grand publique) par internet où tout autres moyens, de tel façon qu’il ne puisse y avoir aucun moyen de coercition possible !

     Donc, messieurs les inventeurs de génie, n’espérez pas faire fortune, et faites vous une raison, si vous voulez vraiment faire avancer le schmilblic, balancez tout le paquet !

     Et à Dieu va !

  • Par Pyrathome (---.---.---.232) 22 décembre 2011 12:41
    Pyrathome

    Un autre point important : tant que les intérêts pétroliers et nucléaires dominent (dominaient ?) la planète, de nombreux brevets du même ordre ont été confisqués

    Vous avez trouvé le véritable problème de notre époque.....et la dictature nucléo-pétrolière des grandes puissances.....

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 15:58

      pas de paranoia...
      les brevets vraiement clés seront contournés.
      la sur-régulation façon principe de précaution est un outil bien plus efficace pour que l’élite actuelle controle cette énergie, comme les autres. il faudra l’aide des chemises vertes, mais vu que cette energie 10 fois moins chère va ruiner leur solution finale malthusienne et risque de faire se développer les pauvres, ils vont pour l’essentiel sauter sur l’offre des énergéticiens, d’en interdire l’usage aux gens normaux.

      c’est un mécanisme habituel, et pas un complot secret ou nouveau.

  • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 13:27

    c’est du nickel taille micrométrique.
    il est convertit en cuivre et autres métaux intermédiaires...
    il semble qu’il y ait une cascade de transmutation et de désintégration...

    si c’est le cas, la question reste de savoir comment le premier neutron a été produit, et certaine avancent un absorbtion d’un électron par un proton...
    c’est improbable dans les situation habituellees, mais certains avancent des conditions particulière qui rendent les électrons lourds, lents et donc étalés sur les protons...
    d’autres hypothèses concurentes sont aussi avancées...

    en tout cas, si l’industrialisation du processus par andrea rossi (e-cat) ou par defkalion GT (hyperion) est encore non validée, le principe des réactions « anormales » est acquises depuis longtemps...

    ca a été reconnu publiquement (en passant) comme réale par la nasa
    http://www.grc.nasa.gov/WWW/sensors...
     ca a été validé par la Navy (le SPAWAR) avec des méthodes qui ont permi de rendre la réaction Pd+H systématique et d’en étudier des paramètres
    http://www.youtube.com/watch?v=Vymh...

    a priori le scepticisme initial est basé sur une fraude par le MIT qui a bidouillé les premuers résultats de réplication pour faire croire a un échec (c’était pourtant dur a reproduire vu qu’on ignorait pas mal de contraintes techniques)
    http://www.infinite-energy.com/imag...
    (voir la page 12 qui explique la fraude, artickle écrit par le responsable de la communication scientifique du mit a l’époque des faits, qui a eu en main les données non trafiquées et trafiquées ensuite)

    a priori si on suit ce qui se passe autour de la société Defkalion, ca devrait être industrialisé très bientot... les grec s sont bien plus pro que rossi, qui n’a pas su s’entoure a cause de sa personalité étrange et parano (normal pour avoir osé travailler là dessus).

    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 24 juin 2013 01:54

      Cette histoire d’E-Cat ne peut être, à mon humble avis, qu’une grosse fumisterie. J’ai lu avec attention le dernier article, presenté comme une « démonstration indépendante » du génerateur, et je l’ai trouvé des plus obscurs et opaque quand à ses méthodes et conclusions, qui se sont revelées scientifiquement indéfendables !! Le point qui importe ici c’est la mesure de l’énergie injectée dans le systeme (car l’E-cat consomme a priori de l’énergie lors de son initialisation). Celle ci se fait avec un appareil dont la bande passante étroite est centrée autour de 60 Hz (ou la fréquence du reseau électrique nominale dans nos contrées), or rien ne nous dit qu’il n’y a pas des ondes de puissances électrique envoyées dans d’autres fréquences, indetectables pour l’appareil !!! Dans l’article il est bien specifié que la forme du train d’onde et son spectre sont des données protégées industriellement par les pseudo-inventeurs (ou vrais escrocs) et sont donc gardées secretes !!! Autrement dit tant que l’on ne branche pas un oscillo en parallele pour observer le spectre en puissance, tout scientifique qui se respecte ne pourra JAMAIS y croire, car l’excedent d’energie observée s’explique alors aisement par une puissance electrique a une frequence autre que 60 Hz, tout simplement...D’autant plus que les mecanismes physiques conduisant au franchissement de la barriere Coulombienne pour le declenchement des reactions nucleaires devrait aussi etre elucidé...

    • Par doctorix (---.---.---.40) 24 juin 2013 12:27
      doctorix

      Le franchissement de la barrière coulombienne implique une physique autre, et c’est bien de cela qu’il s’agit. La physique de demain intégrera sans doute ces données nouvelles, et vous passerez alors pour un diafoirus ou un inquisiteur, ou pour un Lavoisier : « des pierres ne peuvent tomber du ciel car il n’y a pas de pierres dans le ciel ».

      Si vous suivez les travaux de Rossi et des grecs (Defkalion), vous verrez que les investisseurs crédibles se bousculent au portillon.
      C’est moche, de parler d’escroquerie : le fait que vous compreniez ou non ce qui se passe n’empêche pas la chose de se passer.
      Rossi est un type bizarre, sans doute parano. Et alors ? les plus grands génies étaient souvent construits sur ce modèle.
      Et Rossi n’a demandé d’argent à personne, que je sache.
    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 25 juin 2013 02:06

      Je n’ai jamais dis qu’une physique nouvelle etait impossible, ce que je dis c’est que dans le cas E-Cat, il n’y AUCUN element qui indique une physique nouvelle, point. Rossi et al. ont apporté Zero PREUVE a la communauté scientifique d’une physique nouvelle quelconque, et c’est pour cela que la communauté scientifique, dont je fais partie, rigole assez fort. Le jour ou ils apporteront LA PREUVE qu’il a production d’energie par des voies inexplicables en terme de physique conventionelle, je serai le premier (et beaucoup suivront, croyez moi) a les applaudir et a leur garantir toute la reconnaissance qu’il leur sera due. En attendant, ça reste du niveau d’un tour de passe passe pour nigaud, et rien d’autre. Scientifiquement parlant, leur agitation n’a que peu de valeur, et je me moque combien d’idiots se rue autour d’eux pour leur tresser des lauriers ou pour leur garantir des fonds d’investissements, il n’y a pour le moment rien a voir, et j’ai bien etudié la question.

    • Par doctorix (---.---.---.40) 25 juin 2013 17:06
      doctorix

      Je veux bien croire que vous avez bien étudié la question.

      Mais sur quelles bases ?
      Si c’est sur celles de la physique conventionnelle, vos conclusions n’ont rien d’étonnant.
      Mais il s’agit à l’évidence d’autre chose, d’un saut quantique dans la science.
      Si votre science indique qu’il faut 1 million de degrés pour effectuer une transmutation, et que Pons et Fleishman le font avec 300°, c’est de toute évidence que les bases sont différentes.
      D’ailleurs il y a cinquante ans, il a été prouvé par Kervran que des transmutations se produisaient... dans le cul d’une poule, c’est à dire à 40°C.
      C’est bien qu’il s’agit d’autre chose.
      Il y a des pierres dans le ciel, et elles tombent. Rossi est probablement un de ces génies à qui le monde devra sa survie. 
      De tous temps, l’humanité a connu des freins et des moteurs : vous avez choisi votre camp, dommage pour vous.
    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 25 juin 2013 20:34

      J’ai étudié la question sur la base du protocole experimental tel que decrit dans le dernier article paru sur Arxiv ici http://arxiv.org/abs/1305.3913 intitulé : « Indication of anomalous heat energy production in a reactor device ». Rien que le titre est une erreur, voire un mensonge, car il n’y a tout simplement pas la moindre preuve de ce qui est annoncé dans le titre dans le corps de l’article, ce qui, pour un article scientifique, est pour le moins dramatique : imagineriez vous ecrire un article dans lequel vous annoncer apporte la preuve de quelque chose sans que cela soit le cas ? Cela vous décridibiliserai completement en tant que scientifique et c’est exactement ce que fait cet article, il decredibilise totalement ses auteurs et leur entreprise. Maintenant je ne suis ni un frein, ni un moteur, je suis un conducteur de science, dans les règles de l’art, dans le cadre de ses méthodes et de son éthique. Si pour vous abandonnez la méthode scientifique, ses règles et son ethique c’est etre « genial », « un moteur de progrès pour le monde », et bien je vous laisse à vos convictions. Moi je suis comme saint thomas, je crois que ce que je vois, ou ce que je lis en l’occurence, si la logique scientifique et methodologique et sans faille, ce qui n’est absolument pas le cas ici. Maintenant vous etes libre de croire ce que vous voulez, si ça vous fait du bien. Moi je crois, sans la moindre preuve, au grand mechant monstre spaghetti volant, ce qui fait de moi un grand genie et un grand pionnier de l’humanité, et vous, qui n’y croyez pas, vous etes, en suivant votre logique, un grand reac de base, un grand frein pour la science et vous vous condamnez tout seul a etre relegue dans les sombres pages des inquisiteurs de la grande science.


    • Par doctorix (---.---.---.40) 25 juin 2013 23:25
      doctorix

      Vous savez, il n’y a pas lieu de se fâcher.

      Comme pour le soi-disant réchauffement climatique, vaste foutaise pourtant revendiquée au nom de la science par une multitude d’esprits forts depuis 15 ans, il est une chose qui est en train d’arbitrer le débat, et c’est un truc qui ne coûte pas des milliards comme les travaux du GIEC, mais seulement deux euros, et ça s’appelle un thermomètre.
      En ce qui concerne l’e-cat, il est un autre arbitre impartial qui dira qui avait raison et qui avait tort, et ça s’appelle le temps.
      Mais je ne peux pas croire qu’on continue à vivre au 21 ème siècle avec cette énergie tellement sale qui a nom pétrole, ou cette autre tellement dangereuse qui a nom nucléaire.
      Que ce soit l’e-cat ou le procédé Defkalion, ou tout autre dérivé de la LENR, c’est cette énergie qui nous fera survivre, et nos petits-enfants nous regarderons un jour comme de biens dégoûtants hôtes de cette merveilleuse planète.
      Et ils se gausseront des tardigrades qui freinent des quatre fers, leur reprochant d’avoir fait perdre tellement de temps à l’humanité.
      Concernant Rossi, il est normal, prévisible et attendu qu’il soit calomnié par des gens qui ne lui arrivent pas à la cheville : tant d’intérêts sont en jeu... De tous temps, les précurseurs ont été persécutés. Il n’est qu’à voir le sort qu’on a réservé à Pons et Fleisman, ces Galilée de l’ère moderne. L’énergie nucléaire avait d’ailleurs subi le même sort à son début.
      Je suppose que par contre, vous applaudissez à l’avènement du projet débile de Cadarache, avec son million de degrés impossible à contenir et à maîtriser et ses 17 milliards (pour commencer) jetés aux cochons, quand le dixième aurait suffi à faire progresser la LENR à pas de géants.
      Mais l’énergie gratuite, ça n’intéresse pas les investisseurs.
      Ce monde marche sur la tête...
    • Par doctorix (---.---.---.40) 25 juin 2013 23:36
      doctorix

      PS : j’ai lu votre article. Les auteurs font part de leurs observations. Et elles sont positives. Sont-ils tous des menteurs ? Je suppose que les détails sont révélés ailleurs, et il n’est pas question de preuves dans un article aussi court.

      Je ne vois pas pour eux l’intérêt de se décrédibiliser publiquement s’ils n’ont pas obtenu de certitudes.
      Des fraudeurs, il y en a eu : et ce sont les gens du MIT qui étaient chargés de vérifier les expériences de Pet F. Ou pluitôt de les démolir, ce qu’ils ont fait consciencieusement, ce qui nous a fait perdre dix ans. Des gens de votre bord, donc.
    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 26 juin 2013 00:51

      Vous me faites bien rire !! Avez vous sechez vos cours de sciences experimentales au college/lycée ? A vous lire, je n’en ai aucun doute...Vous parlez d’observations positives ?? Mais encore faut il s’assurer de toutes les causes possibles de ces observations, ce que les auteurs ne font pas, car ils ne mesurents pas proprement la puissance electrique injectée !! Si demain je vous dit que j’ai inventé une boite a teleportation et que vous me voyez disparaitre derriere ma boite, en bon scientifique que vous etes (observation « positive »), vous en concluez que j’ai bel et bien ete teleporté...Si demain David Copperfield dit qu’on va le couper en deux et que vous voyez ses pieds et sa tete s’agiter alors que separés de 20 m, vous en concluez qu’il a bien été decoupé et que ce mec est forcement un dieu vivant auquel il faut voué un culte nouveau. Avec des intellectuels de votre bord, Copernic, Galilée et consort (dont vous vous reclamez) se retournent dans leurs tombes...

    • Par doctorix (---.---.---.40) 26 juin 2013 08:41
      doctorix

      Eh bien voici un autre foutriquet dans mon genre, qui se dit scientifique à la Nasa (voyez comme je suis prudent).

      Eh bien il dit exactement la même chose que Rossi et des centaines d’autres :
    • Par Olorin22 (---.---.---.19) 26 juin 2013 19:50

      Vous continuez a vous fourvoyez dans la mauvaise foi, Joe Zawodny a simplement dit qu’il fallait continuer d’etudier la phenomenologie dites des reactions nucleaires a basse energie (LENR), car c’est un sujet de recherche valable, mais il n’a certainement jamais dit qu’on arrivait d’hors et deja a concevoir des reacteurs experimentaux fournissant plus d’energie qu’il n’en consomme, et, tout comme moi , il attend encore des preuves de la part de ceux qui affirment le contraire...Vous detournez ses propos de maniere malhonnete ce qui est une méthode classique des charlatans de votre bord : NON Zadowny n’a jamais sponsorisé la machine de Rossi car il n’a pas la preuve qu’il ne s’agit pas d’une supercherie !

    • Par doctorix (---.---.---.59) 26 juin 2013 23:55
      doctorix

      “It has the demonstrated ability to produce excess amounts of energy, cleanly, without hazardous ionizing radiation, without producing nasty waste,” said Joseph Zawodny, a senior research scientist with NASA’s Langley Research Center.

      Faut apprendre l’anglais, avant de me traiter de charlatan.
  • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 13:33

    c’est le plan de defkalion et rossi,

    a noter que les turbines multi étage sont plus efficaces que le stirling dès qq kW, avec des température de >400C comme defkalion et rossi sont déjà parvenu a atteindre...
    rossi semble rammer pour industrialiser, mais il affirme que son client est très compétent et l’aide beaucoup.

  • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 13:42

    d’après mes calculs
    le nickel requis correspondrait plutôt a 20% de la prod mondiale, pour remplacer l’énergie mondiale (électrique ou pas)
    http://www.defkalion-energy.com/for...

    sinon le prix de l’électricité devrait être divisé par 10, et les investissements pour remplacer toute l’énergie mondiale serait importante, mais pas disproportionnée...

    je ne crois pas auxc complots visant a assassiner ou enterrer cette technologie.elle est trop simple, trop dure a protéger...

    normalement les oligarques vont se démerdre pour en garder le contrôle.
    vie les brevets ou assassinat ca ne marchera pas. par contre via une régulation imbécile (façon OGM) avec l’aide des écolo-malthusiens, ils devraient arriver a verrouiller le marché et le restreindre aux gros acteurs installés. ils ont déja fait ca avec le bio-diesel restreint au diesther, alors que l’huile filtrée aurait permis de la faire vendre par des agriculteurs de base...

    • Par ottomatic (---.---.---.169) 22 décembre 2011 16:41

      « je ne crois pas auxc complots visant a assassiner ou enterrer cette technologie.elle est trop simple, trop dure a protéger... »


      Il n’est pas question de croire ou pas. les faits sont là : stan meyer inventeur d’un moteur a eau fonctionnel (il est même passé à la télé) s’est fait empoisonné...
      Et ce n’est qu’un exemple parmis tant d’autre.
    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 17:08
      doctorix

      L’inquiétant est que, comme Rossi sans doute, Meyer travaillait aussi pour la Nasa.
      Ce fut un immense gâchis, une perte énorme. Quelques explications ici, en particulier sur l’énergie du point zéro : il y a assez d’énergie dans une tasse d’eau pour faire évaporer l’eau de tous les océans. :
      http://www.dailymotion.com/video/x1...
      Les politiciens, les banquiers et les lobbies de l’énergie sont la plaie de l’humanité.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:03

      désolé c’est pas pardce qu’on parle de fusion froide (un sujet séreiux) que j’avalle n’importe quoi.

      je dis juste merci a tout les alumés de leterre, d’avoir hébergé les fusionfroidiste, qui avaient été expulsé de la science officielle...

      dans le genre il y a Eugène mallowe, qui a dénoncé la fraude du MIT (il avait publié l’article assassin du MIT, mais a détecté la manip anti-fusionfroide)... certains disent qu’il s’est fait assassiner par les men in black...
      mais il semble plutot qu’il se soit fait tuer par un locataire irascible de sa mère... bienvenu chez les cowboy.

      ce gars était mort médiatiquement, bien avant son assassinat.

      la bêtise, la paresse et le conformisme expliquent bien mieux les faits.

  • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 14:01

    j’oubliais un article qui synthétise et recense les travaux lié aux réaction nucléaire à froid
    http://lenr-canr.org/acrobat/Rothwe...
    et sinon
    un lien vers l’annonce du 30 nov dernier par defkalion pour les pect de leur produit hyperion
    http://www.defkalion-energy.com/for...
    les specs son là
    http://www.defkalion-energy.com/for...
    c’est le concurent de l’e-cat

  • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 22 décembre 2011 14:10
    Mor Aucon

    Ne nous emballons pas et soyons prudent. http://www.futura-sciences.com/fr/n...

    Jusqu’à présent, les expériences en vue de reproduire cet effet ( qui va à l’encontre du modèle que considère la physique actuelle et viole la contrainte de la barrière coulombienne ) n’ont jamais passé le filtre de la publication scientifique révisée par les pairs. Les scientifiques impliqués, soit préfèrent publier directement dans la grande presse, soit se nient à corriger les erreurs détectées par les comités de lecture et passent à la première solution, ce qui n’est pas du tout un gage de fiabilité.

    Quant à l’industrialisation d’un procédé d’extraction d’énergie basé sur cet effet, il faudrait d’abord l’expliquer, cet effet, car imaginez une seconde, le danger que représente l’utilisation d’un effet dont on ignore tout, jusqu’à son existence réelle.

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 15:22
      doctorix

      Il est quasiment impossible d’obtenir l’aval des pairs, ou même un brevet, dès qu’un procédé s’apparente à la sur-unité, qui est niée, ou au mouvement perpétuel, qui est honni.
      Pour avancer, les inventeurs doivent abattre ces barrières de l’esprit : cela a toujours été ainsi, les dogmatismes sont des freins puissants.
       Mais on y arrivera.
      Et mort aux cons, cher Mor Aucon. !

    • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 16:34

      Mor aucon

      On en est déjà plus à la discussion d’études devant des pairs puisqu’il y a eu des démonstrations publiques, et avec un COP de 40 on peut difficilement se tromper.

      Par contre vous avez raison de dire que comme on ignore à peu près tout du phénomène ça pourrait tout aussi bien se terminer par un quartier rasé par une mini explosion atomique.

    • Par ottomatic (---.---.---.169) 22 décembre 2011 16:45

      Vous méconnaissez visiblement les mécanismes qui existent pour empêcher une découverte de sortir... ou qui permettent a d’autres de se l’accaparer..

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 22 décembre 2011 17:16
      Mor Aucon

      C’est sûr qu’un comité de lecture ne ressemble pas trop au docteur No et casse l’image des savants persécutés et balancés à la mer avec des chaussures en béton.

      Essayons de redescendre sur terre et de revenir aux modèles scientifiques qui ne sont absolument pas des dogmes car il ne demandent qu’à être contredits ou mis en échec par la démonstration d’un effet impossible dans leurs contextes. C’est ce qu’il faut faire avant de crier à la censure : démontrer la reproductibilité de cet effet qui violerait la barrière de Coulomb assumée par ces modèles. Ce n’est pas encore fait.

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 22 décembre 2011 17:28
      Mor Aucon

      Quant aux difficultés à obtenir un brevet, celles-ci n’ont rien à voir avec le rejet de la théorie par ce que vous appelez science officielle. La fusion froide est brevetée depuis 2001 alors que c’est une théorie absolument pseudoscientifique, pour l’instant ( je veux dire en l’état actuel des conclusions expérimentales ). http://fr.wikipedia.org/wiki/Fusion.... Il faut se rendre compte qu’il est extrêmement facile de breveter n’importe quoi aux USA, et avant même que les fondements théoriques de l’invention ne soient correctement exposés, à condition seulement de pouvoir en payer le coût. Microsoft n’a t-elle pas breveté l’usage de la peau humaine comme support de la transmission d’information sans présenter aucune technique concrète ?

    • Par Pierre-Marie Baty (---.---.---.196) 22 décembre 2011 21:30
      Pierre-Marie Baty

      Alors, je me permets d’intervenir ici :

      En ce qui concerne l’utilisation de la peau humaine comme vecteur de transmission de l’information, un prototype breveté existe déjà, créé par IBM (mais je n’avais pas encore entendu parler de Microsoft), qui permet à deux personnes de s’échanger leurs informations de contact rien qu’en se serrant la main. Ca existe donc, et c’est concret. Ca date du tout début des années 2000 et j’ai lu l’article à l’époque dans SVM Mag.

      Je voulais juste apporter cette précision.

      En ce qui concerne les systèmes de fusion froide, je pense que si les inventeurs sont pragmatiques et décident de passer à l’étape commerciale avant d’obtenir une validation par des revues scientifiques à comité de lecture, chose que je peux comprendre difficile a priori, il ne fait nul doue que l’épreuve du marché saura dire très vite si la technologie vaut le coup ou pas.

      Si ça continue à se vendre passé l’effet nouveauté, il faudra bien admettre que ça fonctionne. Dans le cas contraire, ce sera un coup d’épée dans l’eau.

       

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 23 décembre 2011 01:04
      Mor Aucon

      Je ne parlais pas de cela sinon de transmission d’information par la peau d’une même personne d’un endroit à un autre de son corps. Ne m’accrochez pas avec ça, ce n’est pas le sujet. Le fait est que l’on peut breveter n’importe quoi aux USA. La preuve ? la fusion froide est brevetée depuis dix ans mais où sont les prototypes ?

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 23 décembre 2011 01:19
      Mor Aucon

      Tenez, cette patente là : http://www.google.com/patents/about... Vous auriez pu faire un effort, elle est facile à trouver.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:09

      il n’y a aucun rapport entre la surunité (mouvement perpétuel) et la fusion froide et autre LENR...

      la fusuion froide est une famille de réaction nucléaire classiques, mais normalement improbables selon nos connaissance.

      a priori le réacteur de rossi/celani/focardi/defkalion (Ni+H) produisent de l’énergie a partir de fusion de particules (électron+proton, ou nucléons) , puis de cascades d’absorption de neutron et de désintégration standards, mais dans un contexte ou les gammas et neutron sont peut énergétiques...

      tout aussi incompréhensible que la supraconductivité... pas forcément faux.

      mais pas du mouvement perpétuel ou de la sorcellerie.
      bien plus réel que pas mal de thérapie ou de peurs à la mode...

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 23 décembre 2011 20:16
      Mor Aucon

      Le rapport est très clair, au contraire. Tous les tenants de ces nouvelles technologies ont le même réflexe victimaire que leurs inventeurs. Celui qui demande des preuves n’est qu’un suppôt d’obscurs intérêts forcément bâtards. C’est le mythe du savant réprouvé, du messie ignoré, du sauveur que les masses imbéciles refusent de suivre malgré la bonne nouvelle. Ce n’est vraiment pas nouveau dans l’histoire de l’humanité. En politique, la même chose. Au lieu de chercher à comprendre, on cherche celui qui aurait tout compris. Les Noé, Moïse et autres guides bien-aimés ont encore de beaux jours devant eux.

    • Par Mor Aucon (---.---.---.134) 28 décembre 2011 13:35
      Mor Aucon

      « Alors, je me permets d’intervenir ici : »

      Alors, permettez-vous d’intervenir à nouveau pour expliquer le sens de votre première intervention après avoir étudié le brevet déposé par Microsoft dont je vous ai envoyé le lien.

    • Par vasionensis (---.---.---.204) 20 janvier 2012 14:53

      « ... il faudrait d’abord l’expliquer. »

      Fière exigence, et on s’empresse d’y souscrire : imaginez des impertinents qui feraient tourner une bécane dont le comité de Nature - par exemple - n’admet pas qu’elle puisse tourner !

      « ...car imaginez une seconde, le danger que représente l’utilisation d’un effet dont on ignore tout, jusqu’à son existence réelle. »

       Merci de nous mettre en garde : quoi de plus terrifiant qu’un effet inexistant !!!

    • Par Alain94360 (---.---.---.123) 11 mars 2012 16:09

      il est faux de dire que aucune publi n’a passé le filtre de la relecture pare les pairs.

      l’US Navy SPAWAR a fait des publis dans des revues a comité de lecture, et fait reproduire ses rexpériences de fusion froide par des labos indépendants.
      Ils en ont parlé a la télé, le labo a été fermé 9 jousr plus tard...
      http://blog.newenergytimes.com/2012...

      contredire la collective delusion ca ne se fait pas.

      voici la liste de leurs papiers
      http://newenergytimes.com/v2/govern...
      ou http://newenergytimes.com/v2/report...
      et la conférence hérétique
      http://www.youtube.com/watch?v=Vymh...

      incroyable que de prétendus scientifiques qui parlent de ce domaine ignore ces faits et nous bassinent avec les résultats frauduleux du MIT en 89.
      frauduleursn car Eugene Mallove en 89 a vu la fraude du MIT qui a fait croire a un échec de reproduction de leur expérience de fusion froide (officiellement seulent 33% marchaient... 33% c’est plus que 0 ? en ajoutant la fraude du MIT ca fait combien de succès)... ils ont bidouillé les corrections pour faire disparaitre le résultat, mais Mallove qui était responsable de spubli a vu passer le changement en en a été furieux.
      pour l’histoire de la fraude c’est là
      http://newenergytimes.com/v2//sr/Co...
      http://pesn.com/2011/12/27/9601994_...
      et http://www.infinite-energy.com/imag...

      j’ai fait un billet qui résume (en anglais) le mécanisme de déni de réalité gênante qui se répand en science, comme ailleurs.
      http://184.171.250.170/ lenrforu/lenrforum/viewtopic.php?f=3&t=40

      ce billet a propos de l’innovation et ses freins est aussi intéressant
      http://nextbigfuture.com/2012/03/jo...

      l’innovation est t bloquée par des gens bien installé au chaud qui n’ont pas intérêt a ce que ca change, et par des grosses corp qui manipulent les brevets pour bloquer l’innovation et escroquer les innovateurs.

    • Par doctorix (---.---.---.206) 11 mars 2012 20:27
      doctorix

      C’est gentil d’apporter de l’eau au moulin.

      Malheureusement, trois mois après, il n’y a plus de lecteurs.
      Il faudra relancer le sujet, encore et encore...
      J’attends un prochain évènement majeur chez Rossi ou Defkalion pour le faire.
      Il y aussi cette machine chinoise à disques, et le projet américain.
  • Par robin (---.---.---.3) 22 décembre 2011 14:17

    Pour ceux qui sont dans la région et que ça intéresse, j’organise une conférence de Jean Paul Bibérian à Marignane, à la Salle St Exupéry le 7 mars prochain, c’est le spécialiste français le plus au fait du problème (entrée entre 5 et 7 euros)

  • Par Cassino (---.---.---.74) 22 décembre 2011 14:27
    Cassino

    Y-a-t-il un brevet de déposé ?

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:14

      rossi en a déposé un en italie (accepté je crois) , en europe, et un est en cours de dépot aux US...
      le point clé serait un catalyseur qui accélèrerait la réaction...

      defkalion je crois est entrain d’en déposer d’autres.
      eux parlent d’une réaction accélérée par une réaction chimique, mais leur brevet semble plutot venir délement de conception de la machine.

      la nasa a déposé un brevet pour la création « d’électrons lourds » (électrons à faible mobilité, comme ceux dans les semi-conducteurs, mais différemment) qui seraient le secret des LENR... moi a ce sujet pour les info que j’ai je suis sceptique sur tout ce qui est théorique...

      regardez sur les sites cités ici, où ils doivent être cités.

      j’ai lu 3 d’entre eux, mais yen a un en italien...

  • Par FritzTheCat (---.---.---.203) 22 décembre 2011 14:35
    FritzTheCat

    Le E-Cat est l’industrialisation et la commercialisation d’unité de production d’énergie à base de fusion basse température issu des recherches de Focardi et Rossi, travaux eux-mêmes fondés sur les expériences et résultats controversés de Martin Fleischmann et Stanley Pons en 1989. Controversés étant un euphémisme, vu que les 2 gars ont été crucifiés en place publique, cependant, les travaux ont été repris par une poignée de chercheurs (dont Jean-Paul Bibérian en France) avec des résultats de plus en plus reproductible et étonnants.

    Pour le E-Cat, les unités de production d’énergie utilisent un catalyseur à base de Nickel nano et micro métrique plus de hydrogène sous pression (sans deutérium). Une version 1MégaW aurait été vendue et en cours d’installation.

    Bref, affaire à suivre…
    Pour en savoir plus :
    http://peswiki.com/index.php/Main_Page
    http://peswiki.com/index.php/Directory:Andrea_A._Rossi_Cold_Fusion_Generator

  • Par Ronny (---.---.---.47) 22 décembre 2011 15:42
    Ronny

    @ auteur

    Article intéressant, mais attention à ne pas s’emballer... des expérience de type « fusion froide », il y en a eu pas mal, et la plupart - pour ne pas dire la totalité - se sont avérées être de type artefactuel, donc sans suite.

    Par ailleurs, attention, la « réaction » productrice d’énergie, si elle existe et quelle qu’elle puise être , semble produire des rayons alpha et gamma. Autant les alpha ne me font pas trop peur (il sont arrêtés par une feuille de papier !) autant les gamma me gènent, car cela revient à avoir une source radioactive peut être forte à la maison si de tel « générateurs » voyaeint le jour. Certes, ceux qui utilisent des détecteurs incendie (et j’en suis) ont aussi des sources radioactives, mais elles sont très faibles, et de type émetteur alpha. Affaire à suivre donc, mais sans excès d’optimisme (ou de pessimisme d’ailleurs).

    Un point de désaccord total avec vous cependant : le réacteur ITER. Dire que cela ne « fonctionnera jamais » est absurde. Effectivement il faut régler des problème de hautes températures, de supraconducteurs (et là des problèmes de basses températures) et surtout de résistance des matériaux à l’exposition aux neutrons rapides générés par la fusion. Je sais que des voix renommées se sont fait entendre sur le sujet (Pierre Gilles de Gennes pour ne pas le citer) pour tenir les mêmes propos, mais avec ce type de raisonnement, on n’aurait jamais développé le train, qui lors de son lancement avait aussi entendu de grandes voix dire que l’on ne pourrait jamais dépasser 30 km/h ! Toutes les pistes de recherche en maitère de production d’énergie sont intéressante dès lors que l’on a démontré - au moins partiellement - une faisabilité possible. Ne négligeons donc pas l’énergie de fusion chaude...

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 17:27
      doctorix

      Pas d’accord. Ce machin coûte des milliards, et les 100 millions de degrés font que la sécurité est impossible à assurer, et de plus des réactions parasites non maîtrisées (et non maîtrisables) peuvent tout détruire en un instant.
      Cette chose à 15 milliards d’euros ne fonctionnera que quelques secondes.
      http://www.jp-petit.org/sauver_la_T...
      On n’en finit pas de décrire les approximations, la sous estimation des difficultés et des dangers qui ont présidé à ce choix débile.
      Une petite fraction de tout cet argent ferait faire un vrai bond à l’humanité, si elle servait l’énergie du point zéro.
      On est en plein royaume d’absurdie.
      L’argument des 30 km/h est un peu facile : il n’est pas question de stagner, il est question de faire des choix intelligents, vraisemblables et rentables : ils ne manquent pas.
      Depuis le début, tout ce qui tourne autour de l’atome était stupide : nos centrales nucléaires n’ont d’ailleurs été imaginées que pour fabriquer du plutonium à usage militaire. L’électricité n’était qu’un accessoire et une justification conforme à la morale.

    • Par newphoenix (---.---.---.136) 22 décembre 2011 21:42
      newphoenix

      Il y a surtout deux gros problèmes avec ITER que les scientifiques masquent alors qu’ils sont connus depuis forts longtemps.sur d’autres Tokamaks

       - La contamination et le refroidissement du plasma par des particules arrachés a la paroi du Tore .
       - Les disruptions engendrées par les instabilitées MHD.

      Ces deux problèmes étaient a peut prés gérables a l’echelle de Tokamaks comme Tore-Supra ou Jet mais dans le cas d’ITER qui sera 1000 fois plus puissant c’est l’inconnu total.
    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:21

      une partie de la communauté scientifique (peut être mêm uniquement le MIT, au début) a réussi a faire croire que les résultats étaioent des artefacts.

      en fait c’est faux. le MIT a fraudé son exp^érience de réplication pour montrer un echec.
      il y a eu diverses accusation d’artefacts qui ont été corrigées, ou prouvées infondées...

      il y a bien eu des échecs de reproduction, mais maintenant on comprend mieux les conditions pour qu’une expérience réussite.
      la conférence du SPAWAR à l’US navy en 2009 résume bien ces erreurs, et montre comment eux ils ont réussi a reproduire à coup sur les résultats...

      le problème c’est que comme vous, toute la communauté a intégré les premières analyse erronées et en l’absence d’information nouvelle (ils rejettent toute nouvelle info, supposée fausse sans contrôle) ils conservent leurs opinion. c’est le mécanisme du biais de confirmation bien connu, et qui explique pas mal de grosses erreurs scientifiques en cours. ajoutez a ca l’effet médiatique, la lâcheté des politiciens, et le besoin de budgets des chercheurs, et vous expliquez les dysfonctionnements actuels.

      moi j’ai potassé des milliers d’abstract vers 1992, pour et contre, et je me suis fait un avis, que le sujet restait intéressanht et que les dénégation étaient bidons voir de mauvaise foi.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 17:18

      autre détail, l’absence de gamma durs (il y a un léger rayonnement gamma mou sous les 500kEv, a une fraction du fond observé)

      l’absence de rayonnement est d’ailleurs un truc qui a choqué les physiciens.
      sans un mécanisme incompris, vu l’énergie produite, tout le monde serait grillé, comme a coté d’un réacteur a fusion chaude ou a fission.

      iol y a donc bien un truc étrange, inexpliqué qui fait que malgré les fusion/désintégration nombreuses, il y a peu de gamma produist, mais plutot de la chaleur.

      une théorie embryonnaire propose que des électrons alourdis (pas un phénomène de surface, des plasmons) virtuellement, deviennent si lents qu’il deviennent larges/étalés, et a la fois réagissent avec le protons, mais aussi avec les photons... smiley bizare, mais c’est un des seuls théorie qui explique les 2 gros miracles de la FF (réaction improbable devenue probable, gamma et neutron peu énergétiques malgré réaction)...

  • Par Gaspard Delanuit (---.---.---.12) 22 décembre 2011 16:04
    Qaspard Delanuit

    Il y aura une véritable révolution énergétique quand un inventeur donnera libre accès aux informations permettant à un particulier normalement doué pour le bricolage de confectionner lui-même un générateur capable de lui assurer son autonomie domestique, à partir de matériaux facile à trouver.

  • Par Gilbert (---.---.---.84) 22 décembre 2011 16:32
    Gilbert

    Je me méfie de ces inventions utilisant des ingrédient « secrets », ce qui rend le principe physique impossible à vérifier et dont le brevet a été refusé (pour cette raison).

    L’article de Wikipédia présente par ailleurs de nombreuses contradictions et incohérences.

    Néanmoins, merci à l’auteur pour l’info.

    • Par vasionensis (---.---.---.204) 20 janvier 2012 15:04

       Une invention insuffisamment documentée par un inventeur trop prudent risque effectivement de se voir refuser le brevet ...
       .... contrairement à d’autres - dont certaines destinées à prouver l’existence de Dieu - dont l’efficacité est prouvée ipso facto par l’obtention du brevet !

  • Par ObjectifObjectif (---.---.---.140) 22 décembre 2011 16:47

    Ce sujet pose 2 problèmes :

    - cette technologie n’est jamais décrite de manière reproductible, car il y a toujours un « secret » : si un inventeur veut sortir une telle technologie, si elle existait, il doit la rendre publique, sans peur, car c’est aussi sa meilleure protection.

    - elle entretien des espoirs farfelus, alors que toute, et beaucoup plus, que l’énergie qui nous est nécessaire nous arrive par le soleil, directement sur chaque m2 de la terre, ou indirectement, par la plus grosse créature thermodynamique existante, la terre, qui nous offre les vents, les courants et les rivières, et la biomasse.

    Sinon, des transmutations de titane en cuivre ont été observées dans des expériences toutes simples de l’école centrale de nantes, facilement reproductibles et qui s’apparentent à la ZMachine. cf http://aflb.ensmp.fr/AFLB-341/aflb3...

    Cela montre que l’on est fort loin d’avoir compris les tenants et les aboutissants de la physique de la matière. Mais ce n’est pas en jouant au sorcier à secrets que l’on va faire avancer le sujet.

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 17:33
      doctorix

      Vous avez raison : diffuser et donner ses secrets est un gage de survie pour l’inventeur. Nombreux sont ceux qui ont payé de leur vie d’ignorer ce principe ; Mais on peut comprendre qu’un travail d’une vie, personne n’a envie de le donner pour rien.
      Ceci dit, un modèle voisin de l’E-cat un peu moins performant fonctionnerait sans catalyseur. Le secret pourrait bien être de polichinelle.
      Je suis désolé d’être imprécis, je n’ai pas toutes les clés ; c’est pourquoi je demande à tous de se mettre en chasse. Plus on fera de bruit, moins l’enterrement de première classe sera possible.

    • Par Mor Aucon (---.---.---.215) 22 décembre 2011 18:06
      Mor Aucon

      Voilà, excellente solution. Il faut faire du bruit pour que ces inventeurs présentent leurs travaux aux comités de lecture des publications scientifiques. S’ils ont peur d’être volés ou disparus, la gueulante les protégera. Mais, ils n’ont pas l’air décidés à le faire et préfèrent largement les shows médiatiques et les secrets bien gardés.

    • Par robin (---.---.---.3) 23 décembre 2011 09:26

      On s’est aperçu très globalement que le problème réside dans le choix des matériaux qui « provoquerait » (le conditionnel est de rigueur) la fusion nucléaire, comme pour le paladium accueillant le deutérium de l ’expérience historique de Fleischman et Pons il faut que le matériau support de la réaction nucléaire ait les propriétés d’un mini accélérateur linéaire, c’est à dire des réseaux cristallins poreux quasiment de part en part et surtout alignés.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 23 décembre 2011 16:27

      il y aeu de spapiers, mais il ont été rejetés.
      4
      Rossi a un sale caractère mais son idée c’est que jamais la communauté scientifique n’acceptera de reconnaitre sa stupidité, et qu’il faut passer par le marché...

      regardez comment Wegener a été ridiculisé, comment l’hygiene a été ridiculisée.. au final Pasteur a court-circuité la pseudo-science de son époque avec un comportement plus commercial que scientifique, et en violant pas mal de règles étiques pour passer les dogmes de son temps.

      les américains citent souvent le folie créatrice de Edison, ou surtout l’incrédulité face aux « plus lourds que l’air qui ne peuvent pas voler d’apres la science c’est certain »... et aussi le secret qui a entouré leurs démos...
      et n’oublions pas la guerre de brevet qui asuivi qui a bloqué le développement des avions avant que l’armée américaine achette tout les brevets dans un consortium...

  • Par franck2012* (---.---.---.110) 22 décembre 2011 16:50

    J’ai lu un manga où les mecs pour faire avancer leur camion-poubelle spatiale mettait une pelure de banane dans un bidulitron . L’idée était déjà là, en germe.
    N’étant pas complotiste, seulement soucoupiste, j’ai du mal à croire que l’on pourrait cacher une pareille découverte. Même si des faits attestent de la volonté de couler la bagnole électrique par des compagnies pétrolières ...
    Une énergie si peu chère que je pourrais laisser mon PC tourner toute la nuit ! Un cauchemar pour les écolos et leurs éoliennes. Votre inventeur devrait faire attention aussi aux fanatiques de la décroissance, semelles en béton, tout ça ...

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 19:09

      pas besoin de cacher une invention comme ca.

      il suffit d’avoir un système d’élite qui ait décidé que quand on parle de fusion froide, on ne cherche pas d’argument pour dire que ce sont des conneries...
      que le simple fait que ce soit de la fusion froide suffit a rejeter... sans raisonnement, vérification, discussion...
      et la chaine hiérarchique suit pour éviter la placardisation...

      les média sont de smoutons

  • Par Magnon (---.---.---.85) 22 décembre 2011 17:08

    Cela serait intéressant de faire du nucléaire à froid, sauf que cela ne c’est jamais fait avant, et si cela pouvait se faire, il n’y aurait plus de cuivre et de nickel dans la nature depuis longtemps.
    On nous refait le coup de la fusion froide !

    • Par doctorix (---.---.---.115) 22 décembre 2011 17:38
      doctorix

      10% de la production mondiale de Nickel suffirait à fournir l’énergie totale utilisée par l’humanité.
      Le Nickel n’est ni rare ni cher : 20.000 euros par tonne, et une unité consomme 50 gr (1 euros) tous les 6 mois, dont 40 grammes récupérables. Mauvais argument.
      Dans tous les cas, d’autres matériaux peuvent utiliser ce principe.

    • Par Alain94360 (---.---.---.151) 22 décembre 2011 18:23

      le nickel est le 5e matériaux le plus abondant sur terre... et la densité est qq milliers de fois celle des carburants chimiques. le vrais facteur limitant est le travail pour fabriquer les réacteurs.

      sinon oui on nous refait le coup de la fusion froide, car c’est la fusion froide...
      en fait le nom semble mal choisi, et on parle plutot de LENR, réaction nucélaire à basse énergie... defkalion parle de CANR réactions nucléaires aidées par une réaction chimique...

      comme je l’expliquait, si vous pensez que la fusion froide est une connerie, c’est parce que le MIT a fraudé, manipulé les journalistes, et que les journalistes ont décidé de ne plus risquer de passer pour des cons. puis les politiques ont suivi... ( rappel : http://www.infinite-energy.com/imag... )
      ça n’a pas empêche divers labo, de reproduire les expérience, d’améliorer les méthodes, de comprendre les échecs, et comme ici de trouver des alternatives au deuterium+paladium...
      regardez la conf du SPAWAR qui est assez éclairante (c’est pas des clown : http://www.youtube.com/watch?v=Vymh... )...

  • Par chacaldu06 (---.---.---.150) 22 décembre 2011 17:09
    chacaldu06

    Bonsoir à tous,

    Alors qu’est-ce qu’on attend ??

    C’est hélas du rêve, car Total (entre autres) ne lâchera jamais son MILLIARD d’€uros de bénéfice MENSUEL SANS IMPÔTS, les Politicards idem (tva + tipp)...

    Pour ne parler que des carburants !

    @+

  • Par xtf17 (---.---.---.45) 22 décembre 2011 18:02
    Xtf17

    Article intéressant, sauf que pour l’instant cela sent le gros fake.
    En cherchant un peu : lien (en anglais), je cite :
    - la démo du prototype de 1MW prévu le 7 aout 2011 en Grèce a été annulée.
    - les méthodes de mesures sont invalides (mesure de température et non d’énergie produite, non vérification de vapeur humide ou sèche, données non disponibles, vitesse d’évacuation de la vapeur trop faible...)
    - Rossi a refusé de refaire des mesures suivant les conseils des experts en fusion froide (c’est pour dire !)
    - Rossi a revu plusieurs fois à la baisse le rendement annoncé : x213 -> x40 -> x6. (sachant que l’écart d’énergie possible entre vapeur humide et sèche est de 10 !)
    - 300 unités en service dans son usine, mais impossible d’en voir une seule
    - l’adresse de son usine en Floride correspond à un simple appartement
    - Rossi demande 15Millions$ pour laisser quiconque tester le bazar
    - la NASA a rencontré Rossi et propose de réaliser les tests nécessaires si Rossi les finance. - aucune autre news depuis sur internet.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès