• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Éclaircissements sur l’affaire DSK

Éclaircissements sur l’affaire DSK

« Encore un papier sur DSK ! » allez-vous vous écrier. Oui, mais malgré toute l'encre qui a déjà coulé à ce sujet - assaisonnée d'un peu de bave - vous conviendrez que cette affaire présente bien des points obscurs. Aussi allons-nous tenter de débrouiller les faits.

Tout d'abord, il n'y a pas UNE affaire DSK, mais deux, avec celle de Tristane Banon, voire trois avec son ancienne collaboratrice du FMI - ou peut-être quatre, puisque la mère de Tristane Banon dit qu'il a été brutal.

Ou peut-être même six, puisque une ou deux journalistes l'ont déclaré insistant, ou encore sept ou huit puisque le député Debré a accusé l'hôtel d'avoir étouffé d'autres affaires.

Et par souci de clarté je ne compte pas la neuvième,  les paroles offensantes qu'il aurait eues envers une hôtesse de l'air, peu avant son arrestation.

Après ces précisions sur le nombre d'affaires DSK, nous pouvons entrer dans les détails :

DSK est accusé d'avoir violé la femme de chambre d'un hôtel, une employée qui se faisait appeler Ophelia (Le Figaro, légende de la photo) mais se nommerait en fait Nafissatou Diallo.

En lisant les déclarations du député Debré, on a pu croire un moment qu'il s'agissait d'un bordel, un de ces lieux où l'on croise davantage d'accortes escortes que de clientes... Mais non, nous sommes en mesure de confirmer ce fait : le bâtiment dans lequel les faits ont eu lieu est bien un hôtel. C'est même une chaîne d'hôtels, mais le mot « chaîne » évoquant trop le sadomasochisme, nous tairons son nom par souci de discrétion.

Précisons simplement qu'il ne s'agit pas d'un hôtel hard mais d'un Soft-hôtel. Déjà un ou deux clients ont demandé à la réception - en toute discrétion - si la chaîne d'hôtel était fournie avec les call-girls... « Non Monsieur, seulement le savon et les serviettes, » a dignement répondu le réceptionniste.

En matière de journalisme comme durant une enquête criminelle, le recoupement des faits est primordial : New York est bien aux États-Unis, sans rapport aucun avec York,  la ville anglaise éponyme du jambon.

Précisons que DSK n'a pas été menotté à sa demande : c'est la police qui a fait preuve de fermeté, enfiévrée à l'idée d'avoir arrêté le chef du cartel du FMI. La justice américaine,elle, a fait montre de prudence plus que de jurisprudence en envoyant dans une de ses plus terribles prisons un éminent citoyen résidant depuis longtemps à Washington, et doté de toutes les garanties de représentation.

La presse anglo-saxonne n'a pas été en reste question sévérité ; Thierry Meyssan, que certains disent parano, a fait une intéressante remarque à ce sujet :

« Les Français ont aussi accepté sans broncher les reproches de la presse anglo-saxonne. Tout cela est la faute de la presse française, pouvait-on lire, qui n’a pas enquêté sur la vie sexuelle débridée de M. Strauss-Kahn au nom du respect de sa vie privée. Pourtant, poursuivent les puritains, celui qui séduit ostensiblement les femmes, voire les presse, parfois les bouscule, est un violeur potentiel. « Qui vole un œuf, vole un bœuf ! ». En couverture, Time Magazine représente DSK et ceux qui lui ressemblent sous la forme d’un cochon. Nul n’a relevé que l’accusé était directeur du FMI et vivait à Washington depuis 3 ans sans que la presse anglo-saxonne donneuse de leçon ait, elle, enquêté sur ses supposés vices cachés. »

Complot or not, that is the question, comme dirait un célèbre anglophone. Quoi qu'il en soit, un zeste de paranoïa n'a jamais fait de mal devant les Machiavel de la politique. Les barbouzes refusant de nous répondre au téléphone, revenons-en aux faits établis.

La plaignante est donc une femme de ménage de l'hôtel, pauvre – ou pas (on parle de 100.000 $) ; immigrée entrée légalement aux USA – ou pas (selon ses déclarations) ; désintéressée - ou pas (selon les écoutes téléphoniques) ; qui a prévenu sa hiérarchie immédiatement après les faits – ou pas (selon les services du procureur). La caméra du couloir et le passe électronique confirmeraient - ou pas - la version que donne de ses déplacements ce témoin fiable – ou pas.

M. Diallo, la psy de N. Diallo la plaignante, trouve celle-ci fiable et affirme professionnellement que le viol a bien eu lieu. Mais elle serait en fait assistante sociale, et non psychothérapeute. À ce stade de l'enquête, on ne peut être plus précis.

Tout récemment, la défense de la plaignante l'a autorisée à livrer son témoignage aux médias. "20 Minutes" a demandé son analyse à une synergologue (non, ce n'est pas un spécialiste des synagogues interviewé à cause de la judéité de DSK), experte en langage corporel, qui est formelle : les gestes de Nafissatou Diallo sont cohérents avec ses propos. Mais cette spécialiste rappelle aussitôt, afin de lever toute ambigüité, que « les meilleurs menteurs sont ceux qui croient à leurs mensonges ». En somme, la plaignante dit vrai - ou pas.

 

Côté France, Tristane Banon ne s'appellerait pas ainsi à cause du jeu de mot triste-Anne lié à son enfance de mal-aimée, ni Tristan féminisé, mais en fait Anne-Caroline, ou Marie-Caroline selon d'autres, et serait amie avec la fille de DSK - ou pas (Nouvel obs). De son côté, Anne Mansouret, sa mère, se serait appelée autrefois Anne Mansoureh-Riahi.

Malgré cette non-amitié de sa fille, l'ex-femme de DSK serait la marraine de Tristane – ou pas : simple marraine de complaisance selon ses propres déclarations, quasiment virtuelle. (Même article)

Selon certaines sources proches de l'Élysée, les sujets du bac philo de 2012 tourneront autour du thème de l'amitié : peut-on être ami(es) après deux cafés pris ensemble ? Avec six ans de différence ? À partir de combien de tasses de café une amitié peut-elle être revendiquée, peut-on être ami(e) de quelqu'un qui n'est pas lui-même votre ami(e) ? La formulation définitive est encore à l'étude chez les « spin doctors » de l'équipe Sarkozy, qui plaçaient également beaucoup d'espoirs dans l'audition de François Hollande, affichée en première page du Figaro dans une mise ne page tapageuse contestée par ses propres journalistes. Mais son témoignage devant la justice est passé quasiment inaperçu.

Il faut dire que dans une affaire où tout le monde ou presque a annoncé porter plainte, ou être sur le point de le faire, ou menacé de dans le cas où, au barreau de New-York ou à Paris - ou les deux, - une simple audition pour savoir si François Hollande savait bien ce que le tout-Paris n'ignorait pas, et que le tout-journaliste savait également, fut un non-événement.

Après Hollande et PPDA, Tony Blair et Gorbatchov viendront-ils eux aussi témoigner de ce qu'ils ont entendu dire - ou dire ce qu'ils ont entendu taire ?

L'avocat de Tristane Banon est aussi catégorique que les autres protagonistes de cette affaire : "Me Koubi s’était toujours opposé à associer sa cliente à la procédure américaine." (Ouest-France)

Il était néanmoins mardi dernier à New-York dans le bureau du procureur Vance – peut-être pour signifier de vive voix son opposition à lier les deux affaires ? (Le Figaro)

Le même Figaro, par souci d'objectivité journalistique, appelle cet avocat tantôt Koubi et tantôt Koubbi - dans le même article !


Maintenant que tout est clair, précisons que Anne Sinclair, épouse de DSK, est en réalité née Schwartz (son père étant devenu Sinclair en 1949 pour des raisons inconnues) et que DSK lui-même, ex-candidat socialiste à la présidence de la République (mais seulement potentiel), n'était, selon certains, pas réellement socialiste !


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Hijack Hijack 27 juillet 2011 12:43

    Oui, l’auteur ... au moins tu sors un peu des chemins battus et rabattus ...


    • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 18:32

      J’essaie ! Après tout, la presse ne fait pas si mal que ça son boulot, enfin, le plus souvent.


    • Hijack Hijack 28 juillet 2011 00:59

      Non, je ne crois vraiment pas que la presse fasse son boulot ... elle suit ...pas plus.

      S’il n’y avait internet, tu ne saurai rien ... de plus qu’on ne veut que tu saches ...

      Mais l’affaire DSK, c’est rien ... il y a d’autres problèmes bien plus grave sur cette terre !!!


    • darkcrystal darkcrystal 28 juillet 2011 07:53

      STOP STOP STOOOOOOOP !!!!!!!!!!!!!!!

      FIGEZ LE TEMPS !

      J’ai trouvé DSK2, le complot révélé !

      "

      P­­­our une fois, Margaret, l’épouse américaine d’Andréas Papandréou, a fait preuve de fantaisie dans le choix du personnel de bord dans ce Boeing à destination de la Chine. Blonde, 1,81 mètre, 115 centimètres de tour de poitrine, yeux de chat, lèvres gourmandes couleur rouge désir, l’hôtesse d’Olympic Airlines a la beauté d’une bacchante. Nom de cette divinité : Liani ; prénom : Dimitra ; surnom : Mimi. De temps en temps, Andréas penche la tête et se tord le cou pour mieux l’observer. Elle lui coule un regard de complicité. Le cœur du vieux lion, encore solide à l’époque, fait un bond. Andréas Papandréou a 67 ans ; elle, 31. Margaret ne voit rien venir. Pourtant, elle sait que son mari est un homme à femmes. Mais, au-delà de l’époux volage, il y a la dimension mythologique.

      Jeté en prison pour « activisme trotskiste » et torturé à l’époque de la dictature de Metaxas, Andréas a été en exil aux Etats-Unis. Il revient en Grèce et entre, en 1964, dans le gouvernement dirigé par son père, Georges. Trois ans plus tard, les Grecs marchent au pas des colonels. Andréas se réfugie en Suède et fait un retour triomphal à Athènes, en 1974, après leur chute. Dans ce pays qui a inventé la démocratie, il crée le parti socialiste grec, le Pasok. Des années noires aux chemins du pouvoir, Margaret est son plus fidèle soutien. Mais, en 1976, elle manque de fléchir. Andréas vit le grand amour avec Vasso Papandréou (une homonyme), la première femme commissaire européen. Pour elle, il songe à quitter son épouse, mais il est trop préoccupé par la politique pour se permettre un désordre conjugal. Devenu Premier ministre en 1981, le chef du Pasok jette cette fois son dévolu sur Marylin Panagopoulos… qu’il partage avec le directeur de la Banque nationale, un ami et collaborateur.

      Et puis apparaît Dimitra. Une femme au-dessus de tout soupçon : l’hôtesse de l’air est fille de sous-­officier, nièce de l’ambassadeur de Grèce à Tokyo et militante du Pasok. CV et qualités irréprochables. Mimi sert les plateaux et l’ouzo avec une telle distinction que Margaret la rappelle six mois plus tard, en août 1986, pour choyer les passagers dans le vol qui les conduit à Ixtapa, au Mexique. Lors de ce séjour diplomatique, le chef du gouvernement déserte le lit de sa femme, où de toute façon ils ne font plus rien du tout, pour celui de Dimitra.

      De retour à Athènes, les Papandréou décident de faire chambre à part et, bientôt, maison à part, puisqu’Andréas rejoint chaque nuit sa maîtresse. Le couple abrite sa passion à Lagonisi, l’« île du lapin » (ça ne s’invente pas), dans la luxueuse villa prêtée par un ­armateur en échange de petites facilités financières. Pendant ce temps, au domicile conjugal, à Kastri, Margaret multiplie en vain les démentis sur un divorce qu’elle refuse."

      etc...

      http://www.parismatch.com/People-Match/Politique/Actu/Andras-Papandrou-et-l-hotesse-de-l-air-316631/

      (les mots soulignés sont de moi)


    • darkcrystal darkcrystal 28 juillet 2011 07:54

      ah, zut y’a plus rien de souligné ça a merdé quelque part
      ben, regardez par vous même suis trop fatigué moi


    • NeverMore 27 juillet 2011 13:09

      Je commençais à me faire une idée de l’affaire DSK, mais après vos éclaircissements tout s’obscurcit ...


      • ali8 27 juillet 2011 13:12

        comment cette femme noire inculte que l’on charge de tous les maux de l’humanité, peut-elle tenir tête et résister psychologiquement face à un milliardaire hautain ayant rang de chef d’état, rompu à toutes magouilles ?? voilà la vrai question !!

        mais ne vous faîtes pas de soucis pour SK, ses amis le tireront de ce mauvais pas et des têtes antisémites vont tomber

        mais à qq chose malheur est bon : nous voilà sauver d’un pur sioniste au pouvoir


        • bernard bernard 27 juillet 2011 13:26

          Finalement, coupable ?...
          p’tête bin qu’oui !
          p’tête bin qu’non !

          Ou innocent ?...
          p’tête bin qu’oui !
          p’tête bin qu’non !

          L’important n’est-il pas d’en être débarassé ?...
          p’tête bin qu’oui !
          p’tête bin qu’non !

          Mais, à chacun sa vérité...



            • beneolentia beneolentia 27 juillet 2011 13:37

              @NeverMore

              "Attendu qu’il est de notoriété publique au Gabon que les hommes se changent soit en panthère, soit en gorille, soit en éléphant, etc., pour accomplir des exploits, éliminer les ennemis ou attirer sur eux de lourdes responsabilités, défendre leurs plantations et ravager celles des voisins et des amis ; que ce sont des faits qui sont inconnus du droit occidental et dont le juge gabonais doit tenir compte, qu’il est en effet inconcevable à l’esprit européen qu’un homme puisse faire plus de 400 km en 27 heures à pied, alors qu’un Bakoto de Makokou et Boué l’accomplissait  ;« 

               »Attendu que le tribunal a l’entière conviction qu’Akoué Joseph s’est transformé en chimpanzé en forêt où il aurait été en chasse sans arme et à l’insu de personne, et que Biyeke, notable, ancien combattant, largement décoré, plusieurs fois vainqueur des chimpanzés, ne pouvait pas tirer en plein jour sur un homme contre lequel il n’avait aucun antécédent défavorable ;"

              C’est de la bonne celle là, on s’en procure ou ?

              Les extraits proviennent de l’article complet disponible via le lien donné par NeverMore


            • NeverMore 27 juillet 2011 14:09

              Je sais pas où s’en procurer.

              On pourrait demander à DSK ou à Tristane Banon, qui l’auraît vu se transformer (sa mère aussi d’ailleurs, entre autres).


            • beneolentia beneolentia 27 juillet 2011 13:32

              "En attendant, l’avocat de Mme Diallo, Kenneth Thompson, a annoncé dans le quotidien new yorkais qu’une plainte au civil, pour obtenir des dommages et intérêts, allait être déposée dans la semaine.

              De quoi encore entretenir le flou : en général, les victimes attendent que la procédure pénale ait bien avancé avant de déposer une plainte au civil, pour ne pas donner le sentiment aux jurés que leur démarche est motivée par l’appât du gain."

              http://www.france24.com/fr/20110726-report-audience-avocats-dominique-strauss-kahn-accusations-viol-fmi-nafissatou-diallou-new-york?autoplay=1


              • LE CHAT LE CHAT 27 juillet 2011 14:43

                en attendant ça fait tourner le business des tabloïds et des avocats , DSK en plus de grimper le petit personnel , fait aussi grimper les tirages et les heures facturées par les robes noires .......

                L’audience est encore reportée , son avocat Brafman qui a une tronche à jouer dans les Soprano
                est encore loin de gagner la partie , c’est dur de blanchir quelqu’un si peu immaculé ............


                • xray 27 juillet 2011 15:27


                  Dominique Strauss-Kahn 

                  Dans le petit monde internet, cette information sur DSK ne surprend personne. 
                  DSK a la réputation de ce genre d’exploit.  En France, pour dire aussi en Europe, il est intouchable.
                  Une victime qui porterait plainte irait tout droit en psychiatrie. 


                  On comprend que les politiques de tous bords gagnent à minimiser. 

                  Ce n’est pas son genre. 
                  Martine Aubry prend la défense de DSK.  Elle prétend que ce n’est pas son genre. 
                  Il est évident que lorsque l’on regarde Martine Aubry, celle-ci ne risque rien. 
                  D’autres femmes de la classe politique n’en diront pas autant. 


                  Témoignage personnel 
                  http://mondehypocrite.midiblogs.com/archive/2009/06/11/temoignage-personnel.html 

                  LA MAIN DU PRÉFET, quatrième partie  
                  Page 211, « Le toubib interdit et la grosse affaire de mœurs » 
                  http://mondehypocrite.midiblogs.com/files/cd_Le_Pr%C3%A9fet_29_12_05_b_pages_de_169_%C3%A0_241.2.doc 



                  • Zord Zord 27 juillet 2011 15:57

                    Y sort quand le film ?
                    Marre de devoir suivre les rebondissement sur l’affaire.
                    Charlie Sheen ferait un bon DSK.


                    • non666 non666 27 juillet 2011 17:18

                      « ....est en réalité née Schwartz (son père étant devenu Sinclair en 1949 pour des raisons inconnues) »

                      Raisons ni inconnues, ni denuées de logiques.
                      Apres la seconde guerre mondiale, de nombreux juifs ont changé de nom pour des patronymes fleurant bon le « français de souche ».

                      Serge Bloch , devenu serge Dassault s’en explique tres bien dans son livre « le trèfle a quatre feuille » : soucis d’intégration comme l’etait sa conversion au catholicisme.

                      Seulement voila, faites naitre israel et tout change...
                      En 1967, l’avionneur fait livré des mirages III en pieces detachées a Israel sous couvert de machine agricole, l’Etat felon etant mis au ban des nations civilisées et sous embargo militaire.


                      Depuis les bonnes résolutions d’apres guerre ont toutes volées en eclat et le patronyme français ne sert plus qu’a mieux se dissimulé en notre sein pour mieux defendre la « mère patrie »
                      Cette question de la volonté de la communauté juive de sentir des notres avait pourtant etait posée de façon tres claire par Napoleon Premier, dès le Sanhodrin qu’il avait ordonné aux Rabins.
                      1) Vous sentez vous français a l’exclusion de tout autre nationalité ?
                      2) etes vous pret a vous marrier avec des français ?

                      Aux deux questions , ils avaient repondu oui, la main sur le coeur.
                      Aux deux questions , la communauté a répondu non , par ses actes, depuis toujours.

                      Regardez qui controle la presse , en France.


                      • Fanny 27 juillet 2011 20:01

                        Sinclair aurait une autre origine : nom adopté dans la résistance (lu dans la presse).


                      • Bernie78 27 juillet 2011 20:09

                        « ...Serge Bloch , devenu serge Dassault s’en explique tres bien dans son livre »le trèfle a quatre feuille« ..... »

                        Deux précisions : L’auteur est Marcel (et non Serge) et le titre est le Talisman.


                      • Sandrine Lagorce Sandrine Lagorce 27 juillet 2011 17:30

                        Très bon article intelligent et drôle qui a le mérite de faire un résumé de toutes les incohérences et les contradictions dont on nous rebat les oreilles depuis le début. Dans ce foutoir de vraies-fausses informations, de conclusions hâtives, de jugements à l’emporte-pièce, d’écume aux lèvres et d’éructations dans les deux camps, qu’il est reposant et finalement salutaire de prendre un peu de hauteur. Que l’on soit du côté du gentil-violeur-victime-d’un-complot ou de celui de la méchante-violée-menteuse. Merci Krokodilo, on souffle un peu...


                        • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 18:16

                          @ Sandrine Lagorce, merci. Effectivement, je n’ai pas la prétention de trancher sur cette affaire,sur laquelle nous avons surtout des fuites et des infos partielles, communiquées par les uns et les autres au mieux des intérêts de leurs clients et de leur camp. De plus, cette analyse sérieuse en fonction des éléments connus est quand même bien faite par la presse, du moins une partie de la presse.


                        • Claude Sitt Claude Sitt 27 juillet 2011 17:54

                          Il y a une question que je n’ai jamais vu posée :

                          DSK a été arrêté dans un avion français, par conséquent un français a été arrêté sur du sol français par les américains, il avait passé la douane, et ceci sans que le gouvernement français ne se plaigne, on se souviendra du metteur en scène, nationalisé français après sa fuite suite à viol des States, et les atermoiements des français lorsqu’il fut arrêté en Suisse.

                          DSK se rendait chez la Chancelière allemande et aurait pu avoir des documents confidentiels sur lui. Il et se fait arrêter comme un vulgaire voyou de banlieue sans que cela n’émeuve personne.

                          Ça sent le souffre ou je me trompe ?

                          Les États-Unis se seraient-ils permis pareil acte s’il n’avaient pas eu l’accord de la France ?

                          Imaginez le risque diplomatique ?

                          Pour, vu de façon planétaire, bien peu de choses ?


                          • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 18:19

                            Très bonne remarque ! Je ne me rappelle pas avoir lu de papier qui abordait cet aspect juridique ; est-ce bien déjà le sol français, une fois la douane passée ? La sécurité, par exemple, policière et incendie, est toujours forcément sous autorité locale - les pompiers parisiens mettraient trop longtemps !


                          • franchamont franchamont 27 juillet 2011 20:23

                            @ Claude Sitt, oui, vous ramenez l’affaire dans la bonne direction : c’est une affaire louche. Peu importe si les policiers avaient le droit d’intervenir dans l’avion on non. L’important c’est que, même si DSK avait effectivement violé ou bousculé une femme, dans des conditions ordinaires l’administration américaine aurait étouffé l’affaire, comme ils le font habituellement pour leurs propres politiciens, mais seulement lorsqu’ils sont dans les faveurs de la Maison Blanche.

                            Si tout d’un coup on attrape DSK, c’est parce qu’il n’est plus dans les faveurs de l’oligarchie et de leurs marionnettes. Soit on le piège, soit on met une menteuse sur son chemin, tout est bon pour le faire chuter s’il y a urgence à le faire démissionner. C’est justement la soudaineté de l’affaire qui met la puce à l’oreille. 

                            Il leur fallait le faire tomber rapidement. Pour quelle raison ? Voilà la vraie question que les médias camouflent par tous moyens d’enfumage. Pourtant on sait que le FSB a fait son rapport et a informé Poutine, lequel a poliment émis ses doutes sur cette histoire :

                            DSK savait qu’il risquait de tomber dans un piège, ce qui ne l’a pas empêché de se faire prendre. On a donc dû l’y pousser ou utiliser la ruse :

                            De plus un ancien banquier égyptien a été arrêté dans les mêmes conditions débiles, quelques jours plus tard avec une autre accusation d’abus sexuel, aussi impossible à étayer que l’histoire de DSK mais suffisante pour mettre une énorme pression sur la personne, qui s’est vue forcée de plaider coupable afin de pouvoir se tirer du guêpier US et rejoindre son épouse malade :

                            Ce banquier connaissait bien DSK. Ils avaient peut-être des informations à partager sur la crise US et cela ne plaisait pas à la mafia de Wall Street. Maintenant les voilà tous les deux mis au silence pour un certain temps.

                            Je ne soutiens pas DSK car c’est un valet du système, mais il faut admettre qu’il est victime d’un complot d’élimination ourdi par les plus hautes instances de ce dernier. Serait-ce parce qu’il voulait remplacer le dollar US par une nouvelle devise de réserve pour les échanges internationaux ?

                            ou pire, parce qu’on ne veut pas livrer au FMI l’or nécessaire à la couverture de cette opération approuvée par des G8 ou G20 récents, de l’or qui a peut-être même disparu des réserves comme on en parle souvent en catimini dans le milieu des métaux précieux tout en espérant que ce ne sera jamais découvert, car tout s’écroulerait alors ?

                          • JL JL 27 juillet 2011 18:24

                            Bonne question Claude Stitt.
                             
                            Ces faits pourrait selon moi, être interprétés entre autres, de la manière suivante :

                            1 - DSK n’en pouvant plus de ne rien savoir au sujet de cette « chose grave » qui était arrivée (cf. son appel à A. Sinclair), se croyant « sauvé » dans cet espace français, a téléphoné pour prendre la « température » des choses à l’hotel.

                            2 - Probablement que les Américains ont eu le feu vert de l’Elysée pour procéder à cette arrestation.


                            • JL JL 27 juillet 2011 18:44

                              On va dire : « Ces faits pourraient selon moi, ... etc. »

                              Comme ça, parce qu’il y a des novices en orthographe ici : par respect pour eux.

                               smiley


                            • nicea 27 juillet 2011 18:45

                              EXCELLENT,un peu d’humour sur un sujet volage (ou volatil)


                              • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 19:01

                                Chais pas, moi ça ne m’est jamais arrivé !


                              • JL JL 27 juillet 2011 19:02

                                @ Alchimie,

                                et les millions d’euros sur le compte de DSK-Sinclair, c’est crédible ?


                              • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 19:00

                                DSK se tait parce que ses avocats (très chers) parlent à sa place - en fait parlent très peu, volontairement, tandis que l’accusation ne donne pas son dossier au public (ce sont des fuites de la police et peut-être des avocats), donc les faits sont connus... partiellement.


                              • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 19:15

                                La manipulation continue de plus belle !
                                Newsweek présente côte à côte une photo couleur de Diallo et une noir et blanc de DSK où il semble aussi sympathique qu’un gardien sadique de camp de concentration !
                                Et une de Diallo, visage lissé, regard baissé de madone, lumière angélique. (France-soir)
                                Parfois la presse fait son travail , parfois...


                                • JL JL 27 juillet 2011 20:02

                                  « La manipulation continue de plus belle ! »

                                  Hé bien, voilà ! Krokodilo, pourquoi tant de coquetteries !

                                   smiley


                                • Krokodilo Krokodilo 27 juillet 2011 20:41

                                  Vos sous-entendus sont trop subtils pour moi : je pense qu’il y a manipulation des deux côtés. Après, tout, c’est le boulot des avocats de faire pencher la balance en leur faveur, mais les médias devraient faire un peu gaffe - Le Figaro étant irrécupérable !


                                • platon613 27 juillet 2011 20:40

                                  Rien à voir et pourtant significatif...

                                  Pièces et lingots d’or en distributeur automatique

                                  La rançon de la vertigineuse montée de l’or, plus de 1610$ les 31 grammes, est la création de distributeurs de pièces d’or en lieux et places des fameux distributeurs de billets...

                                  http://www.news-26.com/econmie/852-...


                                  • arobase 27 juillet 2011 22:31

                                    au fait quoi de neuf dans cette affaire ? on en saura peut-être plus demain avec un ou plusieurs nouveaux articles « éclairés » ?


                                    j’ai bien l’impression qu’on commence à nous prendre pour des billes.

                                    ce matin dans ma région on a trouvé un cadavre. pas de papiers, méconnaissable... on ne sait rien sur rien.

                                    trois page dans le journal avec des photos des broussailles, un titre taille caractère 62, et quand on arrive au bout, qu’a t-on appris ? rien car on ne sait rien !

                                    alors, si on redevenait adultes ?

                                    • pens4sy pensesy 28 juillet 2011 07:15

                                      La réputation de DSK (largement soulignée par l’humour corrosif de Guillon) est celle d’un chimpanzé en rut. Et ceci bien avant mai 2011 !

                                      Il l’est ! C’est un pervers, un malade quoi, qui devrait etre soit en hopital soit en prison. Pas en liberté, les gens dangereux sont enfermés.

                                      Directeur de FMI, ex futur président du triste pays france, cela ne change rien a l’affaire, c’est un malade sexuel. Ses casseroles parlent pour lui (même si la bonne presse « qui fait bien son travail » dixit le Kroco) ....évite d’en reparler.

                                      Pourquoi vouloir le blanchir ? Parce qu ’il croule sous le fric ?

                                      Je comprends bien que sa tune et ses pairs (de couilles) le protègent, que sa tune et ses obligés (ou ceux de sa femme qui se permet de menacer les journalistes qui « fauteraient ») lui permettent de salir ses accusatrices....

                                      Je lui souhaite la prison, la vraie, celle ou va le violeur ORDINAIRE, parce que s’en est un, un gros cochon de violeur.


                                      • zakari 28 juillet 2011 09:52

                                        Bonjour

                                        Excellent article et très belle exercice de style , belle clarté d’analyse
                                        Il y a également ambiguïté entre éclaircissements au pluriel et éclaircissement au singulier , D’ailleurs la presse dans sont concerto ; écrit depuis le début que DSK est
                                        l’affaire de tous comme s’il y en a plusieurs au singulier
                                        DSK n’est qu’un exercice de style ou l’essence des mots se perdent dans le sens de celui qui dit , oh my gode !!!
                                        Tout les acteurs de la scène , nous disent a demi mot « profitez en » §§§


                                        • Jean-paul 28 juillet 2011 14:32

                                          Dans votre article ,comme medecin generaliste vous ne dites rien sur les examens fait a l’hopital sur la victime du viol .
                                          Bizarre ....


                                          • zakari 28 juillet 2011 21:10

                                            jean Paul, pour ma part

                                             j’appellerai cela de la médecine alternative

                                            disons de l’ E-alternative
                                            Ou
                                            Tout n’est qu’une guerre de l’ E-image

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article

DSK


Palmarès



Partenaires