• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Education : La France mauvaise élève

Education : La France mauvaise élève

Après avoir perdu son triple A, la France vient de subir une nouvelle humiliation ! Cette fois-ci c’est son système d’éducation qui est remis en cause. Et cette remise en cause ne vient de rien de moins que de l’OCDE et ses études sur le système d’éducation des pays de l’OCDE : le PISA

JPEG - 125.3 ko
Les gagnants et les perdants PISA
http://www.agoravox.fr/IMG/jpg/Article_Education.jpg

Qu’est-ce que le PISA ?

Le programme PISA (acronyme pour « Program for International Student Assessment » en anglais) est un programme international pour le suivi des acquis des élèves. C’est un ensemble d’études menées par l’OCDE qui visent à mesurer les performances des systèmes d’éducation des pays membres et non membres. Leur publication a lieu tous les trois ans.

Quels résultats pour la France ?

Aussi surprenant que cela puisse paraître, selon les résultats de ces études, la France battrait des records d’injustice, et son école d’apparaître comme une école – non plus pour tous ! – réservée à une certaine élite sociale.

Classée donc 25ème sur 65 participants, la France est tout juste dans la moyenne des pays de l’OCDE ! Si l'on ne tenait compte que des performances des élèves issus de milieux sociaux favorisés, la France se situerait dans le premier quart du classement (13e). En revanche, en ne comptabilisant que les élèves les plus défavorisés, elle perdrait vingt places, pour figurer au 33e rang.

Quel constat ?

Des écarts qui se creusent entre les bons et les mauvais ! Et la part des élèves en difficulté s’est accrue de manière considérable : 22.4 % contre 16,6% il y a dix ans. Quel avenir alors pour ces jeunes ? L’OCDE s’en inquiète et nous le devrions nous aussi.

Et puis, autre constat alarmant : le poids croissant des inégalités sociales. Ainsi, les origines scolaires ont un poids important dans la réussite scolaire. C’est en France entre 1/5ème et ¼ des résultats des élèves en mathématiques (22,5 %) qui sont directement liés aux origines socio-économiques contre 15% en moyenne dans l’OCDE.

Enfin, et qui en aurait douté d’ailleurs, le PISA met en avant les difficultés des enfants d’immigrés pour lesquels les chiffres sont encore plus alarmants et les discriminations bien réelles, « au moins deux fois plus susceptibles de compter parmi les élèves en difficulté » lit-on dans l’étude.

L’étude s’arrête également sur le fait que les élèves sont de plus en plus anxieux et que les filles sont moins performantes ! Elles ne réussissent pas mieux que les garçons et ce, depuis 2003.

La France est donc montrée du doigt comme le système scolaire le plus inégalitaire. Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale s’appuie sur ce triste constat pour faire passer ses réformes, et de déclarer : « Les systèmes les plus performants sont ceux qui démocratisent le plus l'école. C'est ce que l'on tente de faire depuis un an et demi, dans l'esprit de la loi de refondation de l'école. (…) Il en va, du redressement économique autant que de la cohésion sociale ».

Souhaitons-lui alors qu’il réussisse tant l’enjeu est considérable !

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.83/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • Montdragon Montdragon 3 décembre 2013 18:26

    Avec les milliards des ZEP ? C’est le tonneau des danaïdes ou bien ?


    • Alois Frankenberger Alois Frankenberger 3 décembre 2013 19:04

      Les résultats n’ont rien de surprenant quand on considère qu’il y a des jeunes qui n’ont plus le moindre sens du respect des enseignants ni le moindre sens de l’effort ni le sens minimal de la discipline.

      Moralité, il y en a un bon paquet qui fout le bordel dans les classes et se fout pas mal d’étudier ce qui se ressent dans les classements européens.

      Tant qu’on ne s’attaque pas réellement au problème de l’indiscipline les résultats des enfants seront directement corélés au niveau socio-intellectuel de leurs parents qui eux leur inculquent ou non le sens du respect du travail et de la discipline.

      Quand l’école ne fait plus son boulot il n’y a plus que les parents qui y suppléent ou non.

      Travail et discipline : tout ce que les gauchistes ont en horreur , après il ne faut pas venir s’étonner des classements qui partent en vrille.


      • laertes laertes 3 décembre 2013 19:42

        @Aloïs Kaltenbrunner : oui certes, l’indiscipline est un problème mais dire que "Tant qu’on ne s’attaque pas réellement au problème de l’indiscipline les résultats des enfants seront directement corélés au niveau socio-intellectuel de leurs parents" c’est faux et archi faux. Les résultats, et toutes les études l’ont prouvées sont corrélées UNIQUEMENT au niveau socio-culturel des parents ! Les nombreuses études longitudinales de l’histoire de l’éducation l’ont démontrées !
        De plus les pays en progression et les premiers de la classe sont les pays où il y a le plus de bachotage (Japon , Corée) c’est à dire les pays où les enfants souffrent le plus à l’école (la Finlande et le Canada mis à part...mais eux ils se sont donnés les moyens : un grosse politique de gauche avec plein de fonctionnaires tout ça !!) et ce qui est incroyable c’est que le niveau de productivité de ces pays est le plus faible de l’OCDE !
        Le blème de la France n’est pas ses résultats pisa..mais les inégalités aux résultats pisa..mais pour cela il faut UNE VERITABLE POLITIQUE DE GAUCHE (ps : la Finlande et le Canada ne sont pas réputés pour avoir une école avec discipline) et le blème de discipline de la France vient exclusivement du manque de moyens ET des inégalités !
        Discipline, travail...et vous oubliez Famille, Patrie


      • Salade75 4 décembre 2013 13:07

        @Laertes,
        Bonjour,
        Vous écrivez « un(e) grosse politique de gauche avec plein de fonctionnaires tout ça !! » en semblant trouver cette corrélation pertinente.
        Or c’est précisément cette corrélation qui sépare le peuple de gauche de tous les partis politiques du PS à l’extrème gauche (hormis évidemment les fonctionnaires).
        Figurez-vous qu’on peut imaginer une politique pour le peuple, avec des tas de services publics, mais sans fonctionnaires (au sens « statut de fonctionnaire »).


      • crawfish crawfish 4 décembre 2013 13:18

        "les pays où il y a le plus de bachotage, c’est à dire les pays où les enfants souffrent le plus à l’école « 

        Je trouve cette équation bien hasardeuse : le »bachotage" ( le mot est d’ailleurs caricatural s’il s’agit de désigner les systèmes scolaires où l’effort est valorisé) génère moins de souffrance que le laisser-aller qui règne actuellement dans des établissements où presque rien ne vient endiguer la sauvagerie de certains élèves à l’égard de leurs condisciples. Bref, ceux qui souffrent le plus sont les malheureux élèves harcelés, parfois jusqu’à ce que mort s’en suive.


      • cathy30 cathy30 3 décembre 2013 20:15

        Enfants d’immigrés et discriminations smiley


        • volpa volpa 3 décembre 2013 20:26

          C’est normal avec les soixantehuitards débauchés libertaires genre Cohn-bendit.


          • diverna diverna 3 décembre 2013 20:32

            Article superficiel. J’espérais enfin un article qui présente tous les résultats (les 65 pays) et non pas l’OCDE. Les résultats restent mal exploités ; je vais essayer de dire pourquoi.
            Premier point, le classement est une chose mais les résultats par nombre de points sont bien plus importants. On considère qu’un écart de 40 points est à peu près l’équivalent d’une année scolaire et il n’est donc pas du tout neutre de constater le nombre effarant de pays où les élèves ont plus de 40 points d’avance sur les francais. On nous parle de classement et c’est un moyen de cacher le problème.
            Les USA ont de très mauvais résultats et personne ne commente. Moi je vois un lien entre le souci que rencontre les USA et l’évolution en France. La vérité est qu’il est difficile d’enseigner lorsque la population d’élèves est très dissemblable. Nous avons une forte population issue de l’immigration et aussi des « quart monde » accompagnant le chòmage. Voila un premier constat.


            • amiaplacidus amiaplacidus 3 décembre 2013 23:41

              Vous nous dites :
              « ...Nous avons une forte population issue de l’immigration... »

              La France a, grosso-modo, 8 % d’étrangers, dont une majorité sont nés en France. La Suisse à plus de 20 % d’étrangers, dont une très forte proportion d’immigrés récents, avec des jeunes arrivant sans connaitre le français (ou l’allemand, l’italien selon les cantons).

              Alors, comment la Suisse fait-elle pour obtenir le 9em rang mondial (le 3em en math) dans de telles conditions ?

              Cela démontre clairement que l’immigration ne joue absolument pas un rôle important.

              Le nombre d’élèves par classe* et une bonne rémunération** des enseignants permettant de choisir de bons éléments et la décentralisation scolaire*** (ah, ce mammouth) sont sans doute bien plus significatifs.
              .
              .
              .
              * Il me semble que c’est 25 au maximum par classe.
              ** Pour un enseignant du primaire : environ 6500 € / mois, du secondaire 8000 € / mois.
              *** Système totalement décentralisé, il y a autant de système éducatif que de cantons, soit 23. Les directeurs d’écoles jouisse d’une très grand autonomie dans le choix de du personnel enseignant.


            • berry 4 décembre 2013 08:24

              Les immigrés en suisse ne sont pas les mêmes.
              Il y a beaucoup de yougoslaves, de portugais, d’espagnols.
              Il y a même des millionnaires français !

              En france les immigrés sont surtout des africains.

              Le classement Pisa est avant tout le reflet des capacités intellectuelles des élèves.
              http://www.intelligence-humaine.com/economie.html
              Inutile d’aller chercher midi à quatorze heures.


            • amiaplacidus amiaplacidus 4 décembre 2013 11:22

              Berry, vous ne seriez pas un petit peu raciste ? En fait, très raciste, en tout cas, votre lien me fais penser à une bien triste période.

              Ce qui me console, c’est que ma compagne vient d’un pays du sud-est asiatique qui, selon votre lien débile, occupe le haut du pavé avec un QI moyen de 108, bien au dessus du lamentable 98 français et même du 101 de la Suisse dont je parle plus haut. Mon fils, métis évidemment, doit donc, selon vous, progresser dans l’échelle des valeurs.

              En revanche, ce qui est regrettable, c’est qu’à vous seul vous faites considérablement descendre la moyenne française.

              Pour votre gouverne, les africains ont inventé la métallurgie du fer à une époque où nos ancêtres vivaient dans des cavernes.

              En résumé, vous êtes un être répugnant et que le site pointé par votre lien n’est qu’un tissu d’âneries et de mensonges.


            • Alex Alex 4 décembre 2013 13:42

              « Pour votre gouverne, les africains ont inventé la métallurgie du fer à une époque où nos ancêtres vivaient dans des cavernes. »

               smiley


            • appoline appoline 4 décembre 2013 18:00

              Quand nous constatons que des élèves en cursus dit supérieur font autant de fautes qu’ils n’écrivent de mots, veuillez m’excuser pas besoin de stats ou d’études de ceci ou cela, les français sont des cancres, nous sommes mauvais.


              Quand vous voyez que les parents ne veulent pas d’une demie journée d’école pour leurs enfants, on pourrait croire que ces derniers peuvent s’en passer, non, ils arrivent en 6ème et savent à peine lire, écrire et compter. Les parents doivent se démerder avec le péri scolaire, l’académie devrait imposer et les parents suivre, point barre. Mais où va t on ? Déjà la collectivité n’a pas à prendre en charge les frais occasionnés pour la garde de l’enfant à la sortie de l’école, comment faisait on il y a quelques années, il y avait l’étude et c’était très bien comme ça. Maintenant nous faisons des chiffes molles et cela ne gêne quasiment personne

            • pèlerin pèlerin 3 décembre 2013 21:26

              J’habite un pays voisin et suis consterné par les réactions qui pleuvent suite aux résultats publiés de l’enquête PISA. smiley Mais quand donc sera-t-il possible qu’un consensus puisse vous sortir de l’ornière ?

              Votre beau pays est en mauvaise posture. Il est dit que votre école augmente encore les inégalités. Mais qu’a-t-on entendu jusqu’à maintenant ? Des récriminations sans fin venues de tous les horizons contre une modeste réforme proposée par le ministère... Que dira-t-on de celles qui devraient suivre ?

              « A bas tous les privilèges 
              La liberté reconnaîtra les siens 
              A bas tous les privilèges 
              La chance doit changer de mains »

              Tel était le refrain de la chanson de l’Opéra-Rock « La Révolution française » illustrant la fameuse Nuit du 4 Août au cours de laquelle l’Assemblée constituante mit fin au système féodal par l’abolition de tous les droits et privilèges féodaux.

              Manifestement, il y a encore du pain sur la planche...

              • Arnaud69 Arnaud69 3 décembre 2013 21:41

                @ Pélerin

                Le système féodal était un système contestable mais au moins tout le monde savait qui tire les ficelles, il n’a pas changé d’un pouce, c’est juste les maîtres qui ont changé.

                Avant le Roi et le clergé étaient connus de tous, désormais l’oligarchie se dissimule de tous.

                Un petit cours d’histoire sur les débuts du prêt et du taux d’emprunt...


              • appoline appoline 4 décembre 2013 18:04

                Nous avons une belle poignée de crétins qui pensent qu’en ne branlant rien on peut tout obtenir. Lire, écrire, compter, cela s’apprend avec du travail et de la persévérance, pas avec les cours d’aujourd’hui où l’on fait tout et rien, on se disperse de trop ; acquérir les bases est apprentissage sérieux. Vous avez raison, nous sommes complètement à côté de la plaque et nous nous entêtons dans une voie sans issue


              • reveil 3 décembre 2013 21:27

                Peut mieux faire comme disaient certains de mes professeurs, soit, cependant nous ne sommes pas si mal comparés à Israël et USA. Quelques surprises de taille dans ce classement, la Pologne 8ème et les pays de l’est, la Chine balaise, l’asie en général, nos amis Suisse, bravo.
                Il ne faut pas tout noircir, nous sommes récupérables à condition de revenir sur ce qui marche et ce qui ne marche pas, et de bannir toute idéologie.


                • amiaplacidus amiaplacidus 4 décembre 2013 03:54

                  C’est vrai que nous sommes un peu mieux que la nullité !

                  C’est une consolation qui en vaut une autre.


                • appoline appoline 4 décembre 2013 18:08

                  Quand vous regardez ces cons de parents qui râlent aux infos, je ne m’étonne pas que leurs rejetons soient aussi bêtes. Si l’on devait leur mettre des bonnets d’âne, ils seraient un paquet à en porter. Nous n’étions peut-être pas tous des lumières, mais même les plus abrutis savaient lire, écrire et compter.

                  Il faut virer les parents de l’école, ils n’ont rien à y faire, qu’ils fassent déjà l’éducation de leurs gosses

                • vachefolle vachefolle 3 décembre 2013 21:53

                  franchement un simple article copier/coller sans la moindre analyse, et pourtant il y aurait certainement beaucoup a dire de cette étude que la conclusion bateau deja evoquée.


                  • amiaplacidus amiaplacidus 3 décembre 2013 23:44

                    Pensez-vous vraiment que casser le thermomètre va guérir un malade qui a la fièvre ?


                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 4 décembre 2013 05:13

                    La critique est aisée... Rédigez donc ! 


                  • appoline appoline 4 décembre 2013 18:11

                    On le sait depuis 30 ans que le système se casse la gueule ; trop de vacances, les profs qui ne branlent pas grand chose et qui sont toujours en train de râler la bouche pleine, l’académie à côté de ses lattes, enfin bref, résultat les bacheliers sont bon à rien et mauvais en tout. Il y a des raisons à cela, il suffit d’en faire l’analyse. Avant, on travaille dur et on avait des résultats, bizarre, non ?


                  • republicain 3 décembre 2013 22:52

                    la France est un pays étrange

                    depuis des années et des années nous reculons dans les enquêtes
                    Pourquoi ?
                    d’ALLEGRE àà PEILLON en passant par CHATEL NOUS CUMULONS LES réformes pédagogistes
                    transformer les profs en animateurs
                    casser ce qui fonctionne
                    PLUS ILS ECHOUENT PLUS ILS NOUS EXPLIQUENT LA NECESSITE D EN FAIRE PLUS 

                    • realTMX 4 décembre 2013 11:40

                      C’est la même stratégie que celle appliquée pour l’UE. L’UE, ça ne marche pas donc il faut encore plus d’UE.

                      Notre système éducatif est tiré vers le bas pour les mêmes raisons que la France. Ce n’est pas la peine de désigner l’immigration comme étant le responsable de cette situation. Le vrai responsable, c’est l’UE. Point final.


                    • viva 3 décembre 2013 22:56

                      La conclusion c’est que les tests Pisa sont normalisés en se basant sur le modèle anglo saxon. L’exemple finlandais est un peu, là c’est la simplicité de la langue qui leur donne une longueur d’avance sur les francophones.

                      Il y a des non dits et des objectifs cachés derrière tout ça, en fait on le sait c’est de la mondialisation et de la marchandisation de l’éducation dont il s’agit.

                      • amiaplacidus amiaplacidus 3 décembre 2013 23:45

                        Je répète la question posée plus haut :
                        Pensez-vous vraiment que casser le thermomètre va guérir un malade qui a la fièvre ?


                      • tf1Groupie 3 décembre 2013 23:07

                        L’école est à l’image de ce pays : engluée dans ces disputes de clochemerle, ses ideologies, ses yakafocons.
                        Tout le monde a son meilleur avis et aucune réforme n’est possible sinon c’est grève.

                        Y à qu’à faire une manif pour demander une meilleure école !
                        Allez Merluche, t’es reparti pour un tour.


                        • berry 3 décembre 2013 23:09

                          Eh oui, le niveau baisse, nous devenons un pays africain.

                          Ce n’est pas une surprise.


                          • smilodon smilodon 4 décembre 2013 00:08

                            Normal qu’on devienne de plus en plus nul !!!... On veut de plus en plus d’immigrés dans ce pays ??.. On les a !.... On a plus de sous, on a plus de boulot, mais on veut ouvrir nos coeurs et nos frontières ???... Alors ne nous plaignons pas !... A force de vouloir tout ça, ça fini un peu par se voir !... Dans « l’instruction », dans la politique, dans la rue, partout !... Et ce n’est que le début !.. Miséreux nous voulons toujours plus de miséreux......Comment pourrions-nous nous enrichir ??.. Financièrement, intellectuellement, socialement, sociétalement, etc, etc !.... La misère « intellectuelle » n’est qu’une conséquence « normale » d’une volonté politique !.... Et d’un « esprit ambiant » qui récompense mieux les miséreux que ceux qui en auront la charge !...Jusqu’au jour où ceux qui en avait la charge seront « ENFIN », aussi miséreux que tout le monde !..... Inch’allah !... Mais « CA FAIT BIEN A LA TELE » !. Continuons !.... Le mur est au bout !.. Et Klaxonnons en entrant dans le mur !.. N’oublions pas de « klaxonner » !... Ce sera tellement plus « beau » !.....On va tous crever, mais en chantant !..... Alors CHANTONS !..... Adishatz...


                            • appoline appoline 4 décembre 2013 18:16

                              Ouep, les beaux penseurs n’avaient pas pensé à tous ces effets pervers comme quoi con et penseur vont souvent de mise


                            • @lbireo @lbireo 4 décembre 2013 02:25

                              tout cela malgré des réformes et d’autres réformes !

                              le moment est sans doute venu de réformer enfin ce qui pose problème : les méthodes d’enseignement ! au lieu de se borner à colmater les fuites en posant des rustines un peu partout !

                              sinon ça va finir comme certains Windows : une chambre à air de vélo épaisse comme un pneu de tracteur ! d’accord, ça fuit moins ! mais pour avancer...


                              • appoline appoline 4 décembre 2013 18:19

                                Il n’y a qu’une chose à faire, repartir au b a ba, l’écriture, peut-être même avec la plume, car quand on se faisait chier à écrire avec les pleins et les déliés on savait ce que l’on écrivait. Maintenant, il faut que les gamins touchent à tout et rien n’est fait correctement


                              • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 4 décembre 2013 05:08

                                Démocratiser ? Peillon ne sait-il pas que nous avons une gouvernance jacobine (pour rester poli) et que le sommet de la pyramide est à Paris, qu’on veut faire croire à la concertation mais que la décentralisation consiste seulement à se décharger des problèmes sur les collectivités territoriales ?
                                En ce moment, sur LCP, une vidéo de deux heures sur la mise en œuvre de la réforme pour voir les hauts fonctionnaires, recteurs et autres inspecteurs généraux se faire taper sur les doigts comme des petits enfants pour la conception autoritaire qu’ils ont de la concertation (les maires ont reçu des injonctions, des circulaires comminatoires !)
                                 http://www.publicsenat.fr/vod/audition/auditions-de-mme-quintin,-m.-forestier,-mme-caraglio-et-m.-claus-sur-les-rythmes-scolaires/tam-tran-huy/142315.
                                Pour avoir subi ces hussards noirs de la gouvernance aux « glissements fascisants » (et trop de collègues aussi courtisans que moutonniers), je ne vous dis pas ma jubilation collatérale ! Cela vaudrait un article...


                                • bakerstreet bakerstreet 4 décembre 2013 08:50

                                  Toujours aussi aberrant, les réactions épidermiques, recroquevillées sur la défensive !

                                  Quand on voit le mal que le ministère a pour tenter de reconquérir une malheureuse demi journée par semaine, sans toucher à la durée anuelle on reste abasourdi. 
                                  Je n’irai pas plus loin, fatigué par avance des éternelles réactions indignées.....

                                  • claude-michel claude-michel 4 décembre 2013 09:09

                                    De Gaulle dirait....Pourquoi voulez vous changer l’EN....elle est bien suffisante pour élever un troupeau de veaux.. ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

naima semache

naima semache
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès