• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Education : Vers la destruction de l’école publique

Education : Vers la destruction de l’école publique

Sans faire de politique, il est objectif de dire que jamais dans l'histoire de notre pays un gouvernement n'a fait autant de mal à l'école publique !

Réforme des rythmes scolaires désastreuse, réforme inégalitaire selon la richesse des communes, réforme non imposée dans les écoles privées (comme par hasard), réforme inutile dont l'avenir montrera qu'elle est de surcroit inefficace(et même que les élèves en sortent plus fatigués qu'avant surtout en maternelle). Recul face à l'industrie du tourisme sur les dates de vacances de pâques (il ne faut plus dire pâques mais printemps), quel courage !
Des créations de postes fictives dont personne sur le terrain n'en a vu la couleur. Toujours des classes aussi surchargées, des enseignants débutants débordés, déroutés. Par contre, forte baisse du nombre d'heures supplémentaires pour le soutien aux élèves, pour faire des groupes en langues vivantes (anglais par exemple) et pour les projets culturels, entrainant une forte diminution des rémunérations des enseignants. Si on rajoute à cela les hausses d'impôts et la refiscalisation des heures supp... Ces fausses créations de postes n'ont eu pour but que de monter encore un peu plus la population contre les enseignants en leur faisant croire que seuls les enseignants ne faisaient pas d'efforts pour redresser le pays.
Diminution de l'autorité des enseignants : exclusions interdites, redoublements interdits, notes chiffrées traumatisantes pour les élèves, image de l'enseignant sans cesse dévalorisée par des médias à la botte du pouvoir, toujours plus de droits et moins de devoirs pour les élèves...

Et pour couronner le tout, réforme du collège qui selon ce gouvernement est urgente car les profs de collège sont vraiment incompétents, ennuyeux, ces profs bien entendus ne connaissent rien à la pédagogie (c'est l'hôpital qui se moque de la charité). C'est bon comme discours, on revalorise le métier et l'image du prof. On supprime le latin, les classes bilangue bref les filières de réussite qui au passage ne sont interdites à personne (il suffit de demander pour y entrer sans aucune sélection, juste un peu de courage pour faire quelques heures en plus). On diminue de 30 pour 100 les horaires en français, math, anglais, histoire... C'est vrai, ce n'est pas dit comme ça sur le papier car un bon politicien est avant tout un bon menteur. Dans les faits on enlève une heure de français, une heure de math, une heure d'histoire et des demi-heures par ci par là dans toutes les matières et dans toutes les classes (6ème, 5ème, 4ème, 3ème). Ces heures seront remplacées par des projets interdisciplinaires(4 heures par semaine) et par de l'aide individualisée (1 à 3 heures par semaine mais en classe entière de 30 élèves, pour "l'individualisée" vous repasserez) qui jamais ne seront identiques à de l'enseignement disciplinaire et qui jamais ne compenseront toutes ces heures supprimées. Les parents devront toujours plus avoir recours à des heures de soutien payées à des organismes privés car les professeurs ne pourront pas enseigner grand chose en classe. Payer pour payer, Ils préfèreront mettre leur enfant en école privée qui elle comme d'habitude n'appliquera pas la réforme ou elle l'appliquera mais en version édulcorée. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.69/5   (52 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • Diogène diogène 27 avril 2015 09:29

    Le but n’est sans doute pas la « destruction » de l’école publique, mais sa relégation au rang d’alphabétisation pour réserver la filière « excellence » (terme abominable mais facile à décrypter dans son acception de ségrégation sociale) à l’enseignement privé payant.

    Seuls les enfants de riches pourront accéder aux qualifications nécessaires aux fonctions d’encadrement.

    • Allexandre 27 avril 2015 16:24

      @diogène
      Je crains que vous ayez une vision caricaturale de la chose, pour ne pas dire manichéenne. Certains lycées d’« excellence » ne sont pas privés. Henri IV, Louis le Grand, Janson de Sailly et j’en passe. En revanche, combien d’établissements privés sont loin de cette « excellence » !! Il faudrait sortir de cette binarité qui ne veut plus signifier grand chose.


    • tf1Groupie 27 avril 2015 16:32

      @Allexandre
      Vrai sauf que les lycées public d’excellence sont également squattés par les enfants de bourgeois.

      Disons plutôt que le fric reste toujours une façon d’avoir le choix.


    • Allexandre 27 avril 2015 17:50

      @tf1Groupie
      Absolument, mais cela n’est pas propre à l’enseignement hélas !


    • Trelawney Trelawney 28 avril 2015 06:52

      @diogène
      Seuls les enfants de riches pourront accéder aux qualifications nécessaires aux fonctions d’encadrement.

      Monsieur Diogène, vous êtes encore dans la configuration : « école publique égale accession aux longues études permettant l’attribution d’un emploi qualifié ». Le bémol dans tout cela est que la France n’a plus d’emploi qualifié à fournir. Aussi que l’on soit suffisamment riche pour financer des études longues ou que l’on espère en un système éducatif permettant aux plus méritants d’accéder à l’élite ; au bout du chemin c’est chômage et précarité


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 27 avril 2015 09:49

      Ce n’est pas une question d’étiquette politique du gouvernement. Depuis les années 1970, et surtout depuis la deuxième moitié des années 1980, tous les gouvernements ont été des exécutants de la mondialisation du capitalisme dont les services publics sont une cible directe.
       
      L’éducation et la recherche sont très directement visées par la stratégie de Lisbonne adoptée en mars 2000 sous la « gauche plurielle » de Jospin. A présent, on nous préparer le TAFTA, l’ACS, l’AECG... et les directions syndicales se taisent lors des journées d’action (9 avril, 1er Mai...). Il ne faut se laisser faire le 1er Mai.
       
      Voir nos articles :
       
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/25/1er-mai-recherche-education-mondialisation-i-50843.htm
      1er Mai, recherche, éducation, mondialisation... (I)


      http://science21.blogs.courrierinternational.com/archive/2015/04/26/1er-mai-recherche-education-mondialisation-ii-50844.html

      1er Mai, recherche, éducation, mondialisation... (II)
       
      http://blogs.mediapart.fr/blog/scientia/270415/un-1er-mai-sans-tafta-aecg-acs
      Un 1er Mai sans TAFTA, AECG, ACS... ?    
       
       
      Cordialement


      Le Collectif Indépendance des Chercheurs

      http://science21.blogs.courrierinternational.com/

      http://www.mediapart.fr/club/blog/Scientia


      • Gourmet 2012 27 avril 2015 10:40

        Malheureusement, on n’a pas vraiment dénoncé l’évolution du capitalisme dans les années 1970. Et plus tard, sous Mitterrand, Jacques Delors a accédé à la présidence européenne. Dès 1986, Delors a fait adopter l’Acte Unique Européen. La même année, les vagues de privatisations ont commencé.

        En 1994, l’Organisation Mondiale du Commerce a été créée après huit ans de négociations (1986-94) et l’Accord Général sur le Commerce des Services a été signé.

        C’est dans ce contexte, qu’est intervenue l’adoption de la stratégie de Lisbonne en mars 2000 juste après : i) le Millenium Round de Seattle où le « socialiste » Pascal Lamy représentait l’Union Européenne ; ii) le Forum Economique Mondial de Davos où Jospin a participé.

        Je pense, comme Indépendance des Chercheurs, qu’il ne faut pas se taire à ce sujet le 1er Mai. Pas plus que sur les TAFTA, AECG, ACS et d’autres qu’on nous prépare.


        • Crab2 27 avril 2015 10:58

          Suivant le communiqué de Najat Vallaud-Belkacem ( daté du 24 Avril 2015 ) , Il n’est pas fait mention, en contrepartie, d’un enseignement du fait athée ou de l’histoire des philosophes athées depuis l’antiquité ni des philosophies de l’athéisme quand dans notre pays une française et un français sur deux se déclare sans religions – une omission d’autant plus grave qu’à notre époque c’est dans les pays dominés par les musulmans que sont assassinés ou emprisonnés des incroyants

          http://laicite-moderne.blogspot.fr/2015/04/agora.html

          ou sur

          http://laiciteetsociete.hautetfort.com/archive/2015/04/27/agora-5611207.html


          • tf1Groupie 27 avril 2015 11:11

            Dire que les gouvernants ont une démarche organisée et efficace de destruction de l’école voudrait dire que ce sont des dirigeants compétents. C’est leur faire trop d’honneur.

            Encore un article qui caricature, comme bien souvent quand il s’agit de parler de l’Ecole.

            L’Ecole va mal parce qu’elle n’a pas été rénovée suffisamment tôt et une population qui tire à boulets rouges sur la moindre réformette, ça n’aide pas.


            • GéraldCursoux GéraldCursoux 27 avril 2015 11:46

              Oui ! Il faut virer cette gamine ! Ministre de l’Education nationale à 35 ans, c’est une imposture. Forcément incompétente Mrs Belkacem Ce gouvernement PS est la pire chose qui est arrivée à la France depuis Pétain ! La maffia socialiste... à la déchetterie !


              • Le421 Le421 27 avril 2015 18:52

                @GéraldCursoux
                Mais oui, mais oui !!
                Evidemment, les socialistes (et encore, vous êtes juste, vous ne dites pas « la gauche ») ont tout faux alors que les autres avaient tout bon.
                En trois années, Hollande a cassé un système qui matchait à merveille.
                Et la marmotte, elle plis le chocolat dans le papier alu comme ça...


              • Garance 28 avril 2015 00:45

                @Le421


                Ne noies pas le poisson camarade : être socialiste ou être des gauches ; c’est la même chose

                Que vous vous soyez fait entubés ( comme d’habitude) c’est votre problème

                Il n’empêche que le fait d’ avoir glissé un bulletin dans une urne pour faire élire avec succés un soi-disant socialiste fait de tous ceux qui l’on fait des socialistes puisque c’est sous cette « étiquette » qu’il s’est présenté à votre plus grande joie

                T’es des gauches et t’as fais élire le Bouffi ? : t’es un socialiste que cela te plaise ou non

                Va te cacher vilain pas beau

                Et ne nous sort pas l’excuse Sarko parce que le Sarko tout pourri qu’il soit ; il l’est 100 fois moins que le Pourri que tu nous as cloqué pour le remplacer

              • Trelawney Trelawney 28 avril 2015 09:26

                @GéraldCurso
                Et vous pensez sincèrement que Monory, Bayrou, Ferry, Peillon, Lang, Savary, Chatel, Fillion, Chevennement, Allegre, Hammon, de Robien, Darcos et même Jospin c’était mieux ?


              • soi même 27 avril 2015 12:05

                Une société n’est jamais statique, et surtout ps ses institutions, donc il est vrai que pour certain , que l’école publique devienne un fantôme d’elle même, soit insupportable, j’en conviens que cela doit être le cas pour certain de voir disparaître l’école dans autre chose.

                Et en même temps, c’est tous à fait logique le monde évolue, les mentalité évolue, les exigences évoluent, et il est serait temps, que le modèle à la Jules Ferry c’est bien finie, et si vous avez cette nostalgie de ce passé et que vous pensez qu’il est juste rien vous empêche de monté des écoles associative dans l’esprit de Jules Ferry qui dans c’est plus grand discourt, laisse transparaître véritablement, qu’il n’est pas un grand homme se Monsieur :

                (Extrait des débats du 28 et du 30 juillet 1885
                « Messieurs, il y a un second point, un second ordre d’idées que je dois également aborder (...) : c’est le côté humanitaire et civilisateur de la question. (...) Messieurs, il faut parler plus haut et plus vrai ! Il faut dire ouvertement qu’en effet les races supérieures ont un droit vis-à-vis des races inférieures. (...) Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. (...) Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents, et certainement quand les soldats et les explorateurs espagnols introduisaient l’esclavage dans l’Amérique centrale, ils n’accomplissaient pas leur devoir d’hommes de race supérieure. Mais de nos jours, je soutiens que les nations européennes s’acquittent avec largeur, grandeur et honnêteté de ce devoir supérieur de la civilisation. » ) .

                Et oui, le drame c’est que vous pensé que tous est inoxydable, et bien non tous faillis et se ruine un jours, c’est dans l’ordre des choses !


                • tf1Groupie 27 avril 2015 12:39

                  @soi même
                  C’est bien de remettre les pendules à l’heure.

                  Mais à voir certains commentaires on comprend bien que l’école d’avant, celle qui était si super-géniale, ne combattait pas le racisme.

                  Ce serait bien que les nostalgiques s’aperçoivent qu’ils n’ont pas été si bien éduqués que cela.
                  Et d’ailleurs c’est bien « l’Ecole d’hier » qui a formaté ceux qui ont fabriqué le vilain monde capitaliste d’aujourd’hui.

                  Messieurs les anciens je vous laisse votre « esprit critique » dont vous semblez si fiers, je ne le trouve pas si admirable...


                • soi même 27 avril 2015 13:03

                  @tf1Groupie, à bon c’est le seul critère que tu retiens et bien t’es pas trop exigent, je comprend pourquoi TF1 est devenues ton école de pensé sacré Renard !


                • tf1Groupie 27 avril 2015 14:10

                  @soi même
                  De quel « critère » parles-tu ?


                • daniel72 daniel72 27 avril 2015 12:07

                  Un article qui commence par « Sans faire de politique ».en dit assez sur l’ignorance évidente du système par l’auteur. 

                  Cher Fiorello, comme dans tous les régimes politiques, l’édole est l’élevage, le formatage, la sociabilisation des masses d’individus soumis, obéissants futurs électeurs qui voteront pour la guignolade « démocratique » ecole- élevage de futurs ignares pousse caddies noyés de crédits a exploiter et racketter sans vergogne, chair a canon de temps a autre pour la défense de la banque.

                   Ô OUI TANT MIEUX !.Que crève cette vieille maquerelle !.. L’école doit former des individus libres, des consciences critiques, sans quoi il n’y a plus d’élites et plus de nation.

                  • oncle archibald 27 avril 2015 12:31

                    Cher daniel 72 vous vous « plantez grave » en commentant hors sujet cette phrase de l’auteur Fiorello : « Un article qui commence par « Sans faire de politique ».en dit assez sur l’ignorance évidente du système par l’auteur. »


                    C’est évidemment de lui qu’il parle en disant « sans faire de politique », pas de l’éducation nationale. Quand à votre diatribe qui suit cette peu perspicace remarque, elle est du même tonneau … Des mots alignés sans rapport avec le sujet … Vraiment, je ne sais pas si c’est dans le public ou le privé que vous avez fait vos humanités, mais « ils » n’ont pas fait leur boulot ! 

                    L’EN est merdique en soi, elle n’a ordinairement pas besoin des politiques pour l’être, les enseignants se croient « supérieurs », par définition « ils savent tout » puisqu’ils sont chargés de l’apprendre aux autres. Ils sont en règle générale très politisés et complètement en dehors de la « vraie vie ». Pas étonnant que « ça merde » depuis si longtemps mais aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain !

                    D’accord avec l’auteur de l’article j’observe qu’aujourd’hui les politiques s’attaquent directement au contenu de l’enseignement, aux programmes, et dans un sens très « gauche » puisqu’au lieu de constater que certains enfants sont incapables de suivre les programmes et donc qu’il convient de faire des classes particulières pour les remettre au bon niveau, il prévoient à l’inverse de mettre tout le monde au niveau des plus mauvais. Madame Najat Vallaud-Belkacem est un des pires ministres de l’EN qu’il m’ait été donné de voir du haut de mes septante ans.

                    C’est catastrophique et tous les parents qui le peuvent, à commencer par les ministres et nos élus, mettent leurs enfants dans des écoles privées.


                  • soi même 27 avril 2015 12:43

                    @oncle archibald, non, elle a parfaitement raison, il serait temps que vous regardiez sous un autre jours ce que l’on a appeler les Musard Noir de la République et leurs plus belle victoire à été 8 millions de Morts en 14-18 !


                  • tf1Groupie 27 avril 2015 12:47

                    @oncle archibald
                    « Madame Najat Vallaud-Belkacem est un des pires ministres de l’EN » ?!

                    Non elle est dans le niveau moyen.
                    Et d’ailleurs elle n’est pour rien dans l’état actuel de l’Ecole dont vous prétendez qu’il est catastrophique. En effet les réformes mettent un certain temps à porter leurs fruits.
                    Et le beuglement égalitariste ne date pas d’hier ... si on est honnête (réforme Haby=1975).

                    Autant le début de votre commentaire est assez lucide, autant la fin est du pur défoulement, assez représentatif du comportement du citoyen français quand on parle d’école.
                    Donc les Français ont l’école qu’il méritent et ils ont juste besoin de désigner des coupables ; aujourd’hui c’est la bougnoule de service, demain c’en sera un autre.


                  • daniel72 daniel72 27 avril 2015 12:51

                    @oncle archibald
                    Blablabla... Que dire de ce baringouin ?. rien. des milliers de gens blablatent dans le vide comme toi sur l’école.. c ’est sans intérêt 

                    Mon point de vue est que LE POUVOIR est depuis la IIIème république et la loi de 1905 le décideur moraliste et fabricant de l’élevage et du formatage des jeunes cervelles. Toi comprendre ?..Depuis le début du XXème siècle des hommes et des femmes se sont préoccupés de remplacer cet élevage comme Robin, Freynet, Libertad, Anna Mahé , Mauricius, Sebastien Faure , Ernest Armand, C’est là que je m’instruis pendant que tu fais des bulles.

                  • tf1Groupie 27 avril 2015 13:13

                    @daniel72
                    Tout comme avant 1900 c’était l’église qui formattait et comme vous-même avez été formaté par votre cadre social.

                    Les naïfs anti-formatages ne sont au final pas si critiques que ça et d’ailleurs vos références aux ideologues anrchistes ne sont qu’une marotte comme une autre qui n’apporte rien à l’Ecole de notre société actuelle.

                    Le complotisme est un bel exemple de non-formatage revendiqué qui est encore plus abrutissant que le formatage scolaire.


                  • oncle archibald 27 avril 2015 15:21

                    @tf1Groupie


                    Non Madame, je prétends que ce n’est pas du défoulement contre l’EN que de dire qu’on rabaisse sans cesse le niveau. Ma mère née en 1907 n’avait que le « certificat d’études » et comme il était d’usage à cette époque pour les filles elle n’a jamais fait d’études au-delà du primaire. En revanche elle était capable d’en remontrer à beaucoup de bacheliers et au delà en culture générale et notamment histoire et géographie de la France, littérature classique.

                    J’ai moi même le sentiment d’en savoir beaucoup plus que mes enfants et petits enfants, qui me prennent pour quelqu’un de très cultivé alors que je ne le suis nullement, juste parce qu’il me reste quelques souvenirs de ce que l’on m’a fait apprendre dans un excellent lycée, Pierre de Fermat à Toulouse. Merci en passant au proviseur qui m’a fait redoubler la seconde, c’est certainement grâce à lui que j’ai pu faire des études supérieures sans ramer.

                    L’EN et ses ministres, notamment en périodes de gouvernements dits « de gauche » devraient être lucides et créer des classes de niveau pour que ceux qui ne sont pas « au niveau moyen général » puissent s’y hisser et continuer ensuite leur cursus, y compris vers les plus hautes études. C’est en finançant des heures d’enseignement dédiées à ces enfants là que l’EN se montrerait « de gauche » pas en modifiant les programmes par démagogie pure. 

                    Et si le personnel enseignant ne braille pas ou à peine contre ces réformes que je trouve honteuses c’est par idéologie et copinage politique. Voilà ce que je pense, et contrairement à ce que vous supposez je n’ai rien contre les jeunes « bougnoules » sauf quand ils se mettent à dealer du shit ou à bruler des bagnoles au pied des immeubles que leurs parents habitent .

                  • oncle archibald 27 avril 2015 15:22

                    @daniel72 : « des milliers de gens blablatent dans le vide comme toi sur l’école »


                    Heureusement que vous êtes là pour proposer du concret !


                  • tf1Groupie 27 avril 2015 15:47

                    @oncle archibald
                    « J’ai moi même le sentiment d’en savoir beaucoup plus que mes enfants et petits enfants » ...
                    ça montre votre manque de recul, car moi je suis beaucoup moins calé que mes enfants en biologie, en langues étrangères, en informatique, pour ne citer que des exemples.
                    Par contre j’ai appris mes départements par coeur et pas eux ... et alors ?

                    Par ailleurs votre mère n’a pas appris à l’Ecole les deux guerres mondiales ni la guerre froide pour une raison évidente et vous-même avez acquis une grosse partie de votre culture après l’école.

                    Juste ces quelques points de repères pour vous montrer que vous n’avez pas une comparaison efficace des niveaux scolaires entre deux générations, ne serait-ce que parce que la masse des connaissances a considérablement évolué et la société aussi.

                    Alors ça n’est pas intéressant de critiquer l’Ecole si on ne prend pas d’abord un peu de hauteur


                  • oncle archibald 27 avril 2015 16:09

                    @tf1Groupie : « ça n’est pas intéressant de critiquer l’Ecole si on ne prend pas d’abord un peu de hauteur »… admettons que mes propos ne volent pas assez haut.


                    Cependant que penser d’une EN qui veut non pas hisser les moins instruits au niveau de ceux qui le sont un peu plus mais au contraire rabaisser le niveau de tout le monde pour que les moins instruits passent inaperçus …. C’est bien ça le fond du problème non ? 

                    Mon gendre enseigne dans un lycée technique, il est donc « au coeur du problème ». Si vous même êtes proche de l’EN que pensez vous des directives de cotation des copies du bac qui ordonnent aux correcteurs de coter sur vingt les trois premières questions d’un problème qui en comportait cinq parce que trop peu d’élèves ont su répondre aux deux dernières questions, et qui demande de coter pour douze points sur vingt la première question qui était facile et à laquelle presque tous ont répondu ? C’est dans l’intérêt des enfants ou pour auto-valoriser l’EN qui obtient 87,9 % de bacheliers dans ces conditions ? 

                  • tf1Groupie 27 avril 2015 16:29

                    @oncle archibald
                    On sait que l’Ecole cache la misère sur les résultats scolaires, ça n’a rien de nouveau, ça ne date pas de Belkacem.

                    Il y a de des pans entiers de l’Ecole à réformer, on est d’accord, sauf que le problème ne se situe pas au niveau des programmes, ça c’est du pinaillage.

                    Le vrai reproche que l’on devrait faire à Belkacem c’est de ne pas en faire assez, elle devrait engager une vraie refondation de l’école.
                    Et elle ne le fait pas, comme ses prédecesseurs, pour une bonne raison : quand on voit la bordée de protestations qu’entraine de simples modifications de programmes, qui prendrait le risque de vraiment changer les choses ?

                    Vous-mêmes êtes déçu que les profs ne combattent pas assez la reformette en cours, mais vous savez très bien que pour bloquer toute évolution du mammouth ils ne sont pas les derniers.
                    Entre autres ils défendent bec et ongles le collège unique et l’égalitarisme béat ; votre gendre doit le savoir. Est-ce qu’il soutient cette ideologie syndicale ?


                  • hunter hunter 27 avril 2015 17:25

                    @tf1Groupie

                    Formatage est un terme impropre, parlez plutôt de programmation.

                    En effet, si vous avez un DD plein de trucs (Os, fichiers, etc, etc...) et que vous le formatez, il devient vierge, et donc apte à recevoir de nouvelles données (nouvel OS) en particulier.

                    Tojours préférer le formatage de bas niveau, plus lent, mais plus fiable.

                    Donc l’idéal serait de formater les cerveaux qui ont été programmés, de manière à ce qu’ils redeviennent vierges et puissent intégrer de nouvelles données (de préférence plus saines, je vous le concède)

                    Adishatz

                    H/


                  • tf1Groupie 27 avril 2015 18:05

                    @hunter
                    Oui, on peut affiner le vocabulaire ; ceci dit un disque formaté n’est pas totalement « vierge » puisqu’il n’acceptera qu’un seul format de données.

                    C’est pour cela que dans le langage courant (pas informatique) on utilise le mot formater au sens d’une programmation qui n’est pas neutre puisqu’elle respecte un certain format.

                    Quoiqu’il en soit nous sommes tous programmés, et cette programmation est utile. Programmer les tables de multiplications et les références sociales telles que la politesse me semble indispensable.
                    Ne pas formater des enfants c’est les laisser végéter.
                    Les obsédés de « l’anti-formattage » ne m’ont jamais convaincu, autant retourner à l’état sauvage.

                    La question reste : qui définit ce qu’est une donnée « saine » ? Vous, moi ?
                    Sachant que les vérités de demain ne seront pas celles d’aujourd’hui.
                    Donc si on veut des programmes scolaires parfaits on peut arrêter tout-de-suite : c’est infaisable.

                    Ou alors on évite de pinailler et on accepte un « degré d’erreur ».


                  • Le421 Le421 27 avril 2015 18:55

                    @oncle archibald
                    Votre précision sur les gouvernements « dits de gauche » est très importante.
                    De là à ce que leur comportement soit « de gauche », il y a un pas que je ne fais certainement pas.
                    Un pas, que dis-je un saut, un bond, un jaillissement !!


                  • hunter hunter 27 avril 2015 20:25

                    @tf1Groupie
                    une donnée saine ? je vous rejoins sur la politesse par exemple !
                    Le respect aussi.

                    Des sortes de valeurs universelles en fin de compte non ?

                    Adishatz

                    PS : vous pouvez formater un DD pour qu’il accepte deux formats différents (genre deux OS) ; bien entendu, il faudra partitionner avant bien entendu.


                  • tf1Groupie 27 avril 2015 22:34

                    @hunter
                    Ben non, le format NTFS et le format FAT n’ont rien à voir ; et ça n’a rien à voir avec l’OS non plus qui ne dépend pas du format de fichier.
                    Ce n’est pas parce que l’on parle 2 langues que l’on a 2 pensées différentes.

                    Adichatte


                  • Depositaire 27 avril 2015 12:20

                    Le problème de l’école est intimement lié au problème de la société, toutes tendances confondues.

                    En ce sens, si l’on parle du problème scolaire, très réel, d’ailleurs, il faudrait aussi parler de tous les problèmes de la société. Éducation, culture, industrie, finance, économie, agriculture, etc. Tellement tous ces éléments sont imbriqués les uns dans les autres.

                    De plus, à l’heure actuelle avec le fait de la mondialisation, cette imbrication touche le monde entier. Ce n’est pas pour rien que l’on parle de « village planétaire ». Avec Internet on peut suivre en temps réel des événements se passant à l’autre bout du monde. Il n’est pas possible de dire que cela n’ait pas d’impact sur les gens.

                    Ceci posé, pour revenir au problème de l’école et de l’enseignement primaire et secondaire au moins, parce que même l’université est affectée, il y a plusieurs points à prendre en compte.

                    Au préalable, je serais tenté de dire que dans la mesure où une grande partie de la population fait toujours confiance à ce système qui a pourtant fait plus que largement ses preuves de son incompétence foncière, je veux parler du système des élections qui met en place des politiciens professionnels dont le seul et unique objectif est de profiter du système et certainement pas de se préoccuper du bien être de la population qui les ont mis au pouvoir, et dont, le moins que l’on puisse dire, la compétence est douteuse, il ne faut pas s’étonner que la vie se dégrade dans tous les domaines. Ce qui est surprenant c’est qu’elle ne se dégrade pas plus vite !

                    Ensuite, pour l’enseignement, la question est de savoir quels objectifs on poursuit ? S’agit-il de faire un bourrage de crâne des enfants et des adolescents avec des données hétéroclites, qui changent au gré des réformes conçues par des politiciens incompétents et crapuleux ? De transformer ces enfants et adolescents en bons petits consommateurs et en bons serviteurs fidèles et dévoués de l’industrie et de la finance ? S’agit-il de faire de cette jeunesse des individus conditionnés à voir l’autre comme un adversaire et et faire une véritable compétition dans la cupidité enseignée comme un art de vivre ? Parce que sur le fond, aujourd’hui, le système scolaire c’est ça.

                    On n’apprend pas à notre jeunesse la manière de développer son discernement, on ne lui apprend pas à agir en solidarité avec les autres, au contraire, on ne lui apprend pas à développer sa culture, ses connaissances de façon approfondies, de faire de la véritable recherche pour développer la connaissance et le savoir. On ne lui apprend qu’à être au service de l’industrie et de la finance.

                    on n’apprend pas aux enfants à développer leurs qualités. Alors comment voulez-vous qu’ils agissent autrement une fois adultes ? Mais encore une fois, c’est un choix de société. Tant que nous considérerons que ce système basé sur l’exploitation frénétique des ressources, sur le pillage, l’agressivité, la cupidité comme normal, alors qu’il n’est est qu’une aberration et qu’il est urgent d’en changer avant qu’une catastrophe d’ampleur planétaire ne se produise, vous pouvez faire toutes les réformes que vous voulez, rien ne changera sur le fond. Il faut avant tout enseigner à nos enfants qu’ils sont les héritiers de toutes les cultures, de la nécessité de toutes les respecter, d’agir dans la vie avec le plus grand respect de la nature, des peuples et des cultures. Aucune culture n’est supérieure à une autre. Elles ont toutes leur valeur intrinsèque. A partir de ce postulat, on peut édifier tout une société, une manière de vivre où progressivement chacun pourra s’épanouir. pas besoin de « compétition » pour faire sa place « au soleil ».

                    Pour conclure ce long commentaire quelques mots à propos de celui de crab2. Son commentaire est presque un cas d’école des problèmes que j’ai évoqué plus haut. De deux choses l’une : Où l’on enseigne le fait de l’athéisme, tout en enseignant AUSSI le fait religieux, il faut être objectif et impartial, non pas à cause du fait qu’un français sur deux se dit sans religion, ce qui, en passant, ne signifie pas qu’ils rejettent toute croyance en Dieu, simplement, ils ne se retrouvent pas dans les institutions religieuses. Ce qui n’est pas du tout la même chose, ou alors, on n’enseigne rien du tout dans ce domaine. Je ne vois pas pourquoi il faudrait enseigner l’athéisme au détriment des religions parce que certains individus comme ce monsieur ont une haine viscérale des religions ? Au contraire, ce serait faire de la propagande pour l’athéisme ce qui est très précisément le contraire de la laïcité qui respecte le fait religieux et non pas comme le sous-entend crab2 qui le nie. D’autant que le problème de ces individus athées, mais à la fois prosélytes de leur non croyance, (non croyance qui est devenue à son tour une croyance à forte tendance dogmatique), et haineux de ce qui n’est pas comme eux, est que cela provoquerait un climat d’extrême violence dans le pays en dressant les uns contre les autres croyants et non croyants.

                    Il ne me semble pas que ce soit, a priori, le meilleur modèle à adopter...


                    • Garance 27 avril 2015 12:34

                      Je ne laisserai pas l’auteur écrire qu’il y a des problèmes à l’EN sans réagir


                      Il y a eu des problèmes : il n’y en a plus

                      « Et depuis quand , maroufle ? 

                      - Depuis 2012 , Monsieur....parfaitement ; depuis le Grand Changement

                      - ???

                      - Parfaitement : le Grand Changement étant qu’il n’y à plus de manifs comme sous l’horrible Sarko ; donc si il n’y a plus de manifs (1) : c’est qu’il n’y a plus de problèmes...CQFD... smiley »


                      (1) : même en cherchant bien : plus du tout , walou , macache la queue d’une

                      • oncle archibald 27 avril 2015 15:24

                        @Garance : excellent et tellement vrai !


                      • Doume65 27 avril 2015 14:25

                        « Recul face à l’industrie du tourisme sur les dates de vacances de pâques (il ne faut plus dire pâques mais printemps), quel courage  ! »

                        L’industrie du tourisme n’est pour rien dans le choix de cette appellation.


                        • oncle archibald 27 avril 2015 15:26

                          @Doume65 : le choix de cette appellation répond aux mêmes lois que celui d’occulter Charles Martel dans l’histoire de France … Il faut éviter des émeutes dans les banlieues !


                        • Allexandre 27 avril 2015 16:21

                          @oncle archibald
                          Pourquoi cette référence à Charles Martel ? Parce qu’il aurait arrêté les Arabes à Poitiers ? D’abord ceci est faux, les Arabes ne sont jamais venues à Poitiers, et ensuite il n’y a pas que CM qui soit occulté hélas !. Mais on comprend bien votre obsession haineuse qui parcourt vos commentaires. Je vous plains !


                        • oncle archibald 27 avril 2015 16:35

                          @Allexandre : obsession haineuse ou histoire de France ? Qui trimballe de la haine dans on commentaire ?? Nier l’évidence peut-il s’apparenter à de la haine ?


                          « La bataille de Poitiers ou bataille de Tours6 oppose, en 732 ou 7337, une coalition composée principalement de combattants des Royaumes francset des duchés d’Aquitaine et de Vasconie au gouvernorat omeyyade. Les Francs, les Vascons et les Aquitains, menés respectivement par le maire du palais Charles Martel et le duc d’Aquitaine et de Vasconie Eudes, y obtiennent une victoire décisive face aux Omeyyades, menés par le gouverneur d’Al-Andalus Abd al-Rahmân, qui meurt lors du combat. Les détails de la bataille, notamment sa localisation et sa date exactes, ainsi que le nombre de combattants, ne peuvent être déterminés.

                          Cette victoire importante des chrétiens sur les musulmans a un retentissement immédiat des deux côtés, la technique de combat de Charles, élevé au rang de champion de la chrétienté, lui valant son surnom de Martel (Marteau) de la part des chroniqueurs du ixe siècle, qui voient en cette victoire un jugement de Dieu en sa faveur. La bataille devient à partir du xvie siècle un symbole de la lutte de l’Europe chrétienne face aux musulmans, événement qui marque un tournant dans l’Histoire avec le début du recul de l’islam face au christianisme en Europe. Les historiens contemporains sont divisés quant à l’importance réelle de la bataille de Poitiers et son rôle dans le maintien du christianisme en Europe. Les avis sont moins divergents en ce qui concerne le poids qu’a la bataille dans l’établissement de la domination franque en Europe de l’Ouest pendant le siècle suivant, et l’émergence de l’Empire carolingien. »

                          Wikipédia mais bien d’autres aussi et dans les livres d’histoire des « sarrasins » : "Quelques chroniques arabes mentionnent l’événement, la principale étant celle de ʿAbd Al-Ḥakam (861). Les batailles de Toulouse, de Poitiers et de la Berre apparaissent comme des défaites chez les chroniqueurs d’Al-ʾAndalus. Les allusions arabes à la bataille de Poitiers sont très sèches et précisent simplement que ʿAbd Ar-Raḥmān et ses compagnons « ont connu le martyre ».

                          Repousser un envahisseur n’est-il pas digne d’être mentionné dans les livres d’histoire à votre avis ? Le successeur de Monsieur Gayssot va-t-il nous pondre une nouvelle loi sur le négationisme ?


                        • Allexandre 27 avril 2015 17:53

                          @oncle archibald
                          Donc nous sommes d’accord, les Sarrazins ne sont pas des Arabes, désolé. Cela dit, je ne vois pas le rapport entre les programmes en projet et la Bataille de Poitiers de 732 ou 37. Là aussi, je suis désolé !


                        • oncle archibald 27 avril 2015 18:11

                          @Allexandre : vous êtes un expert dans l’étude de la sodomie chez les drosophiles ?


                          "Sarrasins ou Sarrazins est l’un des noms donnés durant l’époque médiévale en Europe aux peuples de confession musulmane. On les appelle aussi « mahométans », « Arabes », « Ismaélites » ou « Agarènes ». D’autres termes sont employés également comme « Maures », qui renvoient aux Berbères de l’Afrique du Nord après la conquête musulmane. Le terme de « Sarrasin » est déjà employé dans La Chanson de Roland (1080 de notre ère), texte dans lequel il s’applique aux Basques. Les mots « islam » et « musulmans » n’existaient pas en Occident médiéval. En français, « musulman » est mentionné pour la première fois en 1551 ; « islam » en1697. En anglais, moslem est attesté pour la première fois en 1615 ; « Islam » en 1613. Avant ces dates, on employait pour désigner la religion musulmane « loi de Mahomet » ou « loi des Sarrasins. »

                          Bref, les dits sarrasins étaient-ils nos envahisseurs ? Certains enfants scolarisés dans nos lycées et collèges, bien que Français, s’identifient-ils à des descendants de ces sarrasins là qui nous envahissaient et que les troupes de Charles Martel ont repoussé hors de France ? Ressentent-ils cette victoire comme une défaite ? Est-il vrai que nombre de profs d’histoire de France préfèrent passer sous silence cette période fondamentale de notre passé historique, pour éviter de choquer ces élèves là ?




                        • Fiorello 27 avril 2015 20:11

                          @Doume65
                          L’industrie du tourisme est responsable de l’avancement des vacances de printemps dans les calendriers scolaires à venir. Il est préférable de décaler ces vacances vers le moi de mai pour ne pas avoir une dernière période beaucoup trop longue, beaucoup trop fatigante pour tout le monde sachant que c’est en plus durant cette dernière période qu’à lieu le plus d’incivilités dans les collèges. Ce changement est donc mauvais pour l’école, il ne profite qu’à l’industrie touristique.

                          Sachez qu’une parenthèse est un clin d’oeil au passage sans forcément un rapport direct(navré que vous ne connaissiez pas ces subtilités de notre langue) ici en l’occurrence le clin d’oeil est destiné au manque de courage politique qui va même jusqu’à trahir notre culture et nos traditions.


                        • Allexandre 27 avril 2015 23:05

                          @oncle archibald
                          Vous dites « nous envahissaient » comme si vous y étiez. C’est proprement ridicule. La France n’existe pas à cette époque. L’Europe est le théâtre de multiples invasions depuis près de deux millénaires. Vous mélangez tout sans aucune nuance ni recul. Où est donc passée la France que nous aimons, celle des droits de l’Homme, de la liberté, de l’humanisme et des Lumières ? En tout cas pas dans vos sous-entendus étriqués et petitement nationalistes. Avec de telles mentalités, le déclin de la France ne peut que s’accélérer.


                        • Julien30 Julien30 28 avril 2015 09:16

                          @Allexandre
                          Toujours là pour pousser des cris d’orfraie juste parce que la personne ne pense pas comme vous, ce qui indigne profondément le petit Allex. Et comme d’hab incapable d’argumenter et juste bon à faire la leçon de façon outrée « c’est pas bien ce que vous pensez et puis moi je dis que c’est raciste et na ! », toujours à se faire humilier après qu’on lui ait montré que ses propos sont au mieux sans intérêt au pire totalement faux mais bien sûr incapable de reconnaître qu’il a tord, allez continuez Allex vous m’offrez souvent et j’imagine à d’autres de bons moments de rigolade.


                          « Où est donc passée la France que nous aimons, celle des droits de l’Homme, de la liberté, de l’humanisme et des Lumières ? »

                          Ca c’est celle que vous vous aimez, c’est le plus souvent celle que nous détestons mais vous êtes tellement formaté et vous ne comprenez tellement peu de quoi vous parlez que là encore vous n’arrivez pas à le concevoir. Au passage j’essaierai bien de vous expliquer en quoi c’est très largement tout ce fatras des Lumières qui est largement à l’origine de notre déclin mais ce serait peine perdue.

                        • Allexandre 28 avril 2015 09:58

                          @Julien30
                          Ce n’est pas parce que vous la détestez, ça on avait compris votre amour du pétainisme et de l’extrême droite, qu’elle est responsable de ce qui arrive. Si ce que j’écris n’a aucun intérêt, c’est possible, ce que vous écrivez est d’un archaïsme délirant. Enfermé que vous êtes dans vos certitudes de petit fasciste à deux balles. Mais rassurez-vous, je préfère que vous me croyiez humilié que de me taire. Les névrosés du bulbe sont tellement nombreux ici qu’ils ne peuvent que vous soutenir. Mais ce que pense la masse n’est pas forcément vérité. Vous êtes des malades de la haine et de la rancoeur, formatés par votre éducation ou par vos maîtres et incapables de vous remettre en question. Vous me faites plus pitié que rire. Mais riez bien, car le jour viendra où vous n’aurez plus cette possibilité. Vive l’HUMANISME et VIVENT LES LUMIERES. A BAS LE FASCISME ET L INTEGRISME


                        • oncle archibald 28 avril 2015 10:00

                          @Allexandre : « La France n’existe pas à cette époque. »


                          A votre avis, Clovis 1er roi des Francs, c’est à quelle époque ? 

                          Clovis Ier, en francique Chlodowig2,Note 1(prononcé probablement [xlod(o)wɪk] ou [xlod(o)wɪç]), en latin Chlodovechus, né vers 466 et mort à Paris le27 novembre 511, est roi des Francs saliens, puis roi de tous les Francs de 481 à 511.

                          Issu de la dynastie des Mérovingiens, il est le fils de Childéric Ier, roi des Francs saliens de Tournai, et de la reine Basine de Thuringe. Brillant chef militaire, il accroît considérablement le territoire du petit royaume des Francs saliens dont il hérite à la mort de son père pour unifier une grande partie des royaumes francs, repousser Alamans et Burgondes et annexer les territoires des Wisigoths dans le sud de la Gaule.

                          Le règne de Clovis est connu à travers la description qu’en fit l’évêque gallo-romain Grégoire de Tours, et dont l’Histoire des Francs est riche d’enseignements, bien que ce texte semble essentiellement à visée édifiante.

                          Clovis est considéré dans l’historiographie comme un des personnages historiques les plus importants de l’histoire de France ; la tradition républicaine reconnaît en lui le premier roi de ce qui devint la France, et la tradition royale voit en lui le premier roi chrétien du royaume des Francs.


                        • oncle archibald 28 avril 2015 10:07

                          @Allexandre : je reste stupéfait par ce post … Est-il nécessaire de nier son passé historique comme vous le faites ? J’en suis désolé pour vous mais l’histoire de France ne commence pas au XVIII eme siècle. Clovis c’est au VI eme siècle et il est reconnu comme le premier « roi des Francs », et il est Chrétien, et deux siècles plus tard Charles Martel a bien repoussé un envahisseur Sarassin hors de France. Vous le niez mais c’est comme ça quand même.


                        • Julien30 Julien30 28 avril 2015 10:25

                          @Allexnadre,


                          Vous vous contentez de vous indigner sans la moindre argumentation cohérente, toujours à déclarer à coups de point d’exclamation dans votre incompréhension devant le fait que l’on ne recrache pas comme vous l’idéologie dominante, vous vous exprimez comme un « journaliste » du petit journal ou de l’Obs et c’est moi qui serais formaté au service de maîtres ? Bref toujours aussi lucide...


                        • Trelawney Trelawney 28 avril 2015 10:44

                          @Fiorello
                          Ce changement est donc mauvais pour l’école, il ne profite qu’à l’industrie touristique.

                          Il est certain que des vacances qui tombent pile poil en mai comme vous le souhaitez, avec les pont du mois aurait arrangé les affaires du tourisme en bord de mer. Au lieu de cela on les avance à Avril et on espère que cela réduira la grave crise économique des stations de sport d’hiver. En effet : ces dernières ne peuvent plus compter sur la clientèle étrangère (Russes, Allemande, Anglaise) touchées elle aussi par la crise. Aussi ils pensent qu’en allongeant le temps d’ouverture cela limitera le désastre. Il est vrai aussi que pour ce qui concerne la population française, la catégorie qui a encore les moyen (en argent et en temps de congés) pour aller au sport d’hiver est l’éducation nationale.

                          Mais j’en convients le seul problème dans l’éducation nationale sont les élèves. S’il n’y en avait plus ça marcherait mieux


                        • Fiorello 28 avril 2015 13:48

                          @Trelawney
                          C’est dommage votre début de commentaire témoignait d’une capacité d’analyse certaine, malheureusement vous terminez sur des propos sans aucun lien ni avec l’article ni avec mes écris.

                          @Trelawney« Mais j’en convients le seul problème dans l’éducation nationale sont les élèves. S’il n’y en avait plus ça marcherait mieux »(j’en conviens)
                          Qui c’est plaint des élèves et qui les a critiqué ? Vous avez lu mon article, ou bien comme en témoigne votre orthographe, vous avez du mal à comprendre un texte en français ? Si je veux une école différente, c’est bien pour que les élèves puissent y réussir, sinon je peux me mettre à faire des projets foireux interdisciplinaires, passer des dvd, jouer en classe sur des tablettes et me la couler douce tout en touchant un max d’heures supp et en donnant des cours particuliers. En aucun cas mon article ne critique ni ne parle des élèves.

                          @Trelawney"Il est vrai aussi que pour ce qui concerne la population française, la catégorie qui a encore les moyen (en argent et en temps de congés) pour aller au sport d’hiver est l’éducation nationale."
                          Donc d’après vous les stations de sport d’hivers sont remplies à 100 pour 100 par des enseignants et 4 semaines par an. Les russes, les anglais et les allemands qui ne viennent plus sont eux aussi des enseignants(sinon comment trouvent-ils le temps et l’argent) ? Je ne polémiquerai pas sur le salaire des enseignants tellement le sujet à déjà été traité, mais à priori vous êtes passé à côté de ces informations.

                          Non mais franchement si l’envie de gagner plein d’argent et de travailler peu vous envahit, passer le concours et devenez prof(pas de français), sinon taisez vous et gardez vos problèmes psychologiques pour vous(ou consultez) ! A oui c’est vrai vous travaillez déjà très peu car à priori en pleine semaine et en pleine matinée, vous écrivez des commentaires pourris sur un article sérieux ! Allez faire le bouffon sur un autre article ou écrivez votre propre article contre les enseignants.


                        • Trelawney Trelawney 28 avril 2015 15:08

                          @Fiorello

                          Visiblement j’ai affaire à un prof, donc ça va être difficile de lui expliquer :

                          Un élève du CP au CM2 a 24 heures de cours par semaine pour environ 35 semaines par an soit 840 heures annuelles. Pour le collège ça va de 25 à 27 heures par semaine soit 875 à 945 heures.

                          Si vous réduisez les vacances à 5 semaines en été et 1 semaine à noël, ça vous fait 45 semaines (pas 46 car il faut compter les jours fériés) 18H30 par semaine soit moins de 4 heures par jours sur 5 jours. Vous aurez moins d’enfants fatigués et ils seront donc plus réceptifs. Mais quand on conduit une réforme de l’éducation nationale, il y a un sujet tabou : les vacances des profs. On peut tout se permettre sauf toucher aux 16 semaines, alors on supprime par ici pour compléter par là et les enfants dans tout ça : Ben s’ils n’étaient pas là ça serait bien pratique !

                          Pour ce qui est des vacances et du sports d’hiver, sachez que le personnel de l’éducation nationale du fait de ses 16 semaines de vacances par an et de son salaire confortable (1600 euro pour un stagiaire à 2400 euro pour un milieu de carrière c’est confortable) font partis des grands comptes de l’industrie touristique et sont traités (choyés) comme tels. Combien de pub ou d’offres promotionnelles recevez-vous directement dans vos écoles et collèges ? Si on a décalé les vacances à Avril c’est pour faire bénéficier aux professeurs de 2 semaines possibles de sports d’hiver à pas cher puisque fin de saison. Aussi ne venez pas vous en plaindre


                        • Fiorello 28 avril 2015 20:02

                          @Trelawney
                          C’est bien ce que je dis : faites prof, dites à vos enfants de faire prof et à vos petits enfants de faire prof(c’est bien, on en manque)  ! Il ne fallait pas se tromper de métier(looser)...

                          Vous avez un problème avec les profs et vous pensez qu’ils ne font rien, c’est votre problème, faites vous soigner mais je vous le répète passez votre chemin et allez étendre votre délire ailleurs !


                        • Fiorello 28 avril 2015 20:30

                          @Trelawney
                          « Combien de pub ou d’offres promotionnelles recevez-vous »
                          Celle la on me l’avait jamais sorti, mort de rire, on reçoit même des tickets gratuits pour le parc astérix et euro-disney, j’espère vous y voir bientôt en Dingo ! Vous fumez des trucs c’est pas possible de délirer comme-ça sans rien prendre !

                          Pour la réponse c’est aucune offre ni dans les écoles ni dans les collèges, et on n’est pas choyé non plus(OK on a le droit à la chambre royale au ritz et au carlton, un repas gratuit et une petite pipe, mais bon c’est normal un gros client comme nous). J’aurais peut-être pas du écrire ça, vous allez y croire surtout pour la pipe ! e

                          Vous êtes au courant qu’on n’a ni CE, ni primes, ni ordinateur, ni voiture de fonction, ni téléphone à notre disposition, ni crayon, ni feuille, ni imprimante, ni cadeaux pour Noël, ni réduction dans quoi que ce soit, ni ... Allez, si vous voulez on a tout ça, c’est offert par l’industrie du tourisme pour qu’on continue à partir 2 mois à Bora Bora et aux iles Fidji. Les banques aussi nous offre des trucs, on a des réductions aussi sur les voitures et un caddy gratuit à Auchan tous les mois. Je vous quitte je me dirige sur le site last minute pour programmer mon prochain voyage, il faut que je passe aussi sur le site de ma banque pour revendre et racheter quelques actions, quoi que les profs on le droit de placer de l’argent avec un super rendement (ils sont choyés par les banques, les salauds et dire qu’on les paie avec nos impôts)...

                          Et au fait bouffon, où t’as vu que je me plaignais ? Par contre toi, t’as pas l’air heureux dans la vie, change de job !


                        • stetienne stetienne 27 avril 2015 15:21

                          si on transforme le mamouth en garderie autant remettre l age du travail a 12 ans
                          pourquoi garder des gamins jusqu a 18 ans dans le mamouth sachant pertinemment qu ils n apprendrons rien du tout et qu on leur donnera un jolis morceaux de papier sans la moindre valeur avec lequel ils pourront meme pas se torcher le cul


                          • hunter hunter 27 avril 2015 17:32

                             
                             « si on transforme le mammouth en garderie autant remettre l age du travail a 12 ans »

                            et tu vas leur faire faire quoi comme taff...je te rappelle que les mines de charbons sont fermées, et que chez Pigeot et Renault, il y a des robots dorénavant.......donc bientôt plus besoin DU TOUT de main d’oeuvre humaine !

                            Les champs ?....ah ben non, là aussi il y a des machines......

                            Même sans salaires, on ne peut pas leur donner de taff, vu...qu’il n’y a presque plus de taff qu’une machine puisse faire mieux qu’un homme (sans être malade, enceinte, en grève, etc, etc.....)

                            C’est ça qui me fait trop marrer avec ce système, c’est qu’il est tellement pourri jusqu’à la moelle, que quand tu penses avoir trouver une solution, en fait t’as fait que mettre au jour un nouveau problème !

                            Adishatz

                            h/


                            • Le421 Le421 27 avril 2015 18:59

                              @hunter
                              Et dire qu’on veut garder ceux qui ont du boulot jusqu’à 70 piges et ceux qui n’en ont pas au chômage jusqu’à 35 ans, payés à les premiers...


                            • hunter hunter 27 avril 2015 19:42

                              @Le421
                              Avec l’euthanasie à 65 piges d’Attali (car plus productif), on arrivera à caser quelques uns, mais bon l’IA et la robotique font des gros progrès tous les jours, dont peu trouveront une place !

                              Sans parler de la concurrence des pays pas chers....(population humaine augmentant selon une exponentielle) c’est pour ça que « pour notre bien », l’UE nous amène tranquilment aux standards de la roumanie :là bas, avec 300 euros par moi, t’es un nabab !

                              Adishatz

                              H /


                            • stetienne stetienne 28 avril 2015 17:30

                              @hunter
                              dans le batiment ca eviterait d importer l afrique et la pologne


                            • Philippe Stephan Slipenfer 27 avril 2015 19:26

                              Zyva ta rem il en saigne bien le prof apré 10 coup d’ lattes
                              boufon .. smiley 


                              • Fiorello 28 avril 2015 13:52

                                @Slipenfer

                                Ca y est la réforme de Najat a déjà produit ces effets désastreux ! lol


                              • smilodon smilodon 29 avril 2015 21:43

                                @ l’auteur : A l’avenir il y aura ceux dont les parents auront les moyens d’apprendre !.. Et ceux, moins « riches » qui devront « faire » apprendre ce qu’on veut bien enseigner « gratos » !... Le « cerveau » vaut !.. Ou rien, ou tout !.. Selon votre pognon pour votre môme !... Adishatz.


                                • smilodon smilodon 29 avril 2015 21:51

                                  @ l’auteur : m’en fous. Imbattable en « connaissance générale », ma fille vogue largement au-dessus des ses « copains » !.. Elle en fera ce qu’elle voudra !.. Pas grand-chose sûrement !.. Mais ma fille est « intelligente » !.. S’il y avait un truc que j’avais envie de réussir dans ma vie !... C’est bien de transmettre mon « sang », ma tête et mon coeur !.. Je crois que c’est fait !... Ma fille est la « femme de ma vie » !.. Définitivement !... J’ai transmis mon sang et mon âme !..... Pas de belle maison ni de belle bagnole !.. Mais je peux bien mourir demain !.... Mon « sang est encore chaud ».. Adishatz.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Fiorello


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès