Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Élysée ton univers un peu pitoyable ?

Élysée ton univers un peu pitoyable ?

Entre un remaniement spectacle, que « le public » a vécu quasi en direct avec parfois plein de tristesse et quelques encouragements pour les sortants, avec les arrivées surprises des uns et des « prises de guerre » pour d’autres ; en passant par les bruits de cabinet, jusqu’au prochain référendum du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes avec un périmètre resserré pour que le oui l’emporte, certains le disent, l’article pose un regard méchant sur ce gouvernement, digne ou pas, d’une mauvaise série américaine, à coups fourrés et de petites récompenses entre amis.

Comme un mauvais fils autrefois mal aimé, Ayrault est donc revenu à la niche familiale. Il faut dire que, d’après plusieurs informations, Hollande aurait imploré, même supplié, Jean-Marc Ayrault de revenir au nouveau gouvernement nouvellement remanié ; car lâché depuis longtemps par beaucoup, en plus du triste et humiliant remaniement à rendre malades quelques ministres au passage, pleurs, stupeurs et tremblements ; plus beaucoup, voire, plus personne ; n’avaient plus envie de venir, avant mais comme après, à servir de hochet à un président capricieux, pour terminer par un « hara-kiri » devant toutes les télévisions de France et des millions de Français ; comme cela s’est produit en février dernier ; et d’avoir à faire un bilan d’une place ministérielle souvent bien court dans ce gouvernement ; sourires figés, mais les dents serrées afin de faire bonne figure pour empêcher ces satanées larmes qui choisissent toujours exprès ces moments difficiles pour couler devant tout le monde, mais avec surtout la rage au ventre ; les sortants doivent laisser la place à des successeurs, qui eux, au moins, sauront mieux flatter l’ego des « artistes »-affairiste-bobo-gayets, qui avec de beaux atours de tolérance, baignent dans leur fange de démagogie crasse, propre à la gauche hypocrite et menteuse, tolérance qu’ils n’appliquent absolument jamais, et qui en plus ont pillé au peuple français une propriété qui ne leur appartient même pas, cette drôle de permission officieuse d’être plus culturel que tous les citoyens français.

 « Artistes »-affairiste-bobo-gayets » je vous conchie de toutes mes forces ; la culture appartient à tous les citoyens français.

Et comme pour ajouter au supplice des ministres en guise d’encouragements de départ, une pluie d’applaudissements et de bravos compassionnels d’une assemblée aux faux airs mondains, et sans doute aussi, des applaudissements sincères au passage, qui doivent bien exister dans cet univers un peu pitoyable qu’est l’Élysée !

 

« Les impitoyables »

Hollande aura-t-il sans même l’avoir voulu, vengé (un peu) Taubira, où Valls ne s’était même pas retenu, au lendemain du départ de celle-ci, le 29 janvier, lors des vœux à la presse, de se fendre d’un sourire fielleux et triomphant, d’avoir eu enfin l’empêcheuse de tourner en rond (voir la photo des voeux à la presse) et qui restera peut-être ses seuls succès au gouvernement, ceux d’avoir éliminé la gauche de la gauche et d’isoler Hollande, qui n’avait pas dit son dernier mot ; un Hollande, (presque) digne d’un JR Ewing ?

Si tout le monde a lâché Hollande et depuis longtemps, Valls, qui aurait, selon « des bruits de cabinets » peut-être ministériels, rapportés par le Figaro, bien agité sa démission lors d’une réunion secrète à l’hôtel de Clermont, où même Najat Vallaud Belkacem avait assisté, voir ci-dessous...

 

 

Mais comme ce n’était « que des bruits de cabinets » rapportés par le Figaro, alors Valls reste et s’enfonce doucement avec Hollande. Valls reste au point même d’avaler couleuvres sur couleuvres, à n’en plus finir, entre le retour d’un « grand frère » rival et toutes les propositions de loi qui ne porteront jamais aucun nom, sauf celui de Macron, la déchéance de nationalité (presque) passée à la trappe, la loi travail, de madame « C’est-Ma-loi !  », qui passe à la moulinette, Valls avale et ravale sans cesse et par un jour mauvais, il finira à l’avoir en travers une fois pour toutes, mais ce jour-là, il sera peut-être trop tard. 

Si Manuel Valls s’en allait maintenant, il aurait le temps de préparer une campagne pour 2017, alors attendant, qui sait, il faut bien le retenir en lui promettant monts et merveilles, on se demande bien quoi d’ailleurs, une aide pour ses réformes peut-être. Valls se serait-il fait avoir ?

Et maintenant qu’il a démenti vouloir démissionner « après les bruits de cabinets », il bien est obligé de rester, et par dépit, il accepte donc, les vexations d’un président moqueur, qui ne cesse de l’escroquer en ne l’aidant jamais sur aucune des propositions ; et comme pour en rajouter une couche, Papa Hollande lui a fait un « affront terrible », celui de caresser la joue du nouveau préféré, Macron, devant toutes les caméras, rien que pour l’embêter.

 

Pendant que hollande retient le fils, pour ne pas tuer le père ; il supplie l’ancien mal aimé de revenir et offrira à l’ex-maire de Nantes le beau « joujou », l’aéroport Notre-Dame-des-Landes.

Après les suppliques du président toujours à la recherche d’électeurs en essayant tous les stratagèmes possibles et imaginables, afin de siphonner partout, là, où il est encore possible de siphonner pour 2017 ; avant son remaniement, le président s’est aussi mis en quête d’ex-futurs fidèles ministres, qui avaient encore le sens du sacrifice pour un homme qui n’a absolument d’égards pour personne.

Ayrault est donc revenu, après des semaines de discussions, à la niche familiale et a fini par accepter le poste de ministre des Affaires étrangères et n’aurait pas, confiait-il, au parisien, accepté une autre poste que celui-là. Hollande aurait eu, toujours selon, le journal, des arguments en béton, comme, l’écrit le Parisien, « il faut que tu reviennes, tu ne peux pas rester sans rien faire. »

 

En effet, arguments convaincants, qui valaient vraiment le scoop d’être rapportés ; mais qui sait, il y a peut-être plus convaincant encore, qu’un, « il faut que tu reviennes, tu ne peux pas rester sans rien faire. » pour revenir dans un gouvernement à la dérive, car le sens du « sacrifice » d’Ayrault, n’aura peut-être pas été si vain qui sait, voir ci-dessous

 

 

Dicton « En juin c'est la saison de tondre les moutons. »

Pour le référendum de juin, il ne reste plus qu’à Hollande et à quelques chiens de garde médiatiques, ainsi qu’à des instituts de sondages, déjà sûrement prêts à venir vous renifler ; pour bien ‘en-commu-niquer’ et convaincre les habitants pour le référendum au périmètre bien limité, afin que le oui, ait toutes les chances de l’emporter, certains le disent ; les chiens de garde ‘en-commu-niqueront’ et matraqueront les citoyens, je l’espère seulement, à coup de battages hallucinogènes, pour vanter les bienfaits sur l’économie, en omettant quelques petits détails où très souvent le diable s’y cache, parmi des plus gros que je ne connais pas ; le souffle vrombissant des réacteurs qui feront trembler les sols avec en prime, des jolies trainées polluantes, blanches, de kérosène, que laisseront les nouveaux avions en souvenance de l’ancien beau ciel bleu de Notre-Dame-des-Landes, et qu’un bel aéroport international tout beau tout neuf tourné vers l’Amérique si cher à la gauche, vaut bien le sacrifice de se livrer en catin, aux promoteurs et à Vinci, prêts depuis très longtemps à défricher (surtout à chiffrer) même avec les dents, et d’y perdre tous ses bocages et même son âme, contre un peu d’argent.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.38/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • Daniel Roux Daniel Roux 30 mars 18:32

    Hollande a au moins un mérite, celui d’avoir définitivement démontré l’inutilité des élections présidentielles françaises. Les grandes décisions sont prises ailleurs, de l’autre côté de l’Atlantique puis transmises à Bruxelles où elles seront diffusées pour application immédiate.
     
    Nous vivons dans l’illusion démocratique, dans un théâtre d’ombres platoniciennes. Ce que nous voyons dans les médias n’est pas la réalité.

    La réalité, c’est le chômage de masse, la perte de souveraineté des nations au profit des riches actionnaires des multinationales et des financiers hors d’atteinte des lois nationales.

    La réalité ce sont les guerres asymétriques que mène les US pour maintenir et développer son hégémonie mondiale et affaiblir ses opposants, notamment les BRICS et leurs alliés, comme l’Iran et le Venezuela.

    La réalité est que ces guerres ont causé le terrorisme, les bombes humaines, armes des faibles face à la puissance des forts, et que ce terrorisme est utilisé pour restreindre encore les libertés des peuples.

    La réalité est que nos hommes politiques sont les complices actifs et volontaires de cette politique menée depuis les années 70 contre les peuples, qu’ils se sont vendus à des intérêts étrangers.

    La réalité est que nous sommes manipulés et aveuglés par la propagande massive des médias dominants.

    Mesdames et messieurs, que le cirque de l’élection présidentielle 2017 commence. Et ce sont les clowns de l’UMP qui entrent en piste..

    Perso, je cultiverai mon jardin.


    • HELIOS HELIOS 30 mars 19:06

      @Daniel Roux


      ...... Perso, je cultiverai mon jardin. ....

      ben moi, sauf votre respect, j’éviterai cette connerie ! Pouquoi ?
      Tout simplement parce que dans mes pires cauchemars il me faut a défaut d’une vrai alternative (100% de choix), au moins une alternative a 50% alors que votre « defaut » nous entraine a AUCUNE ALTERNATIVE.

      Ne pas allez voter, en particulier ne pas voter pour le FN, va automatiquement entrainer un second tour entre :

      Sarko / Hollande ou Sarko/Valls... Juppé/Hollande ou Juppé/Valls

      Vous imaginez le choix du second tour en 2017 entre les mêmes et encore les mêmes... je ne vous parle pas de cauchemard simplement... avoir choisi Sarko en 2007 et s’etre fait avoir au point de voter Hollande pour le virer en 2012.. et faute de clairvoyance se retrouver entre choisir l’un ou l’autre en 2017... non, pas possible même si c’est un apparachik (NKM-Fillon-LeMaire ?)....

      reveillez-vous, reveillez-moi, au secours....


    • Simple citoyenne Simple citoyenne 30 mars 19:39

      Bonjour à vous Daniel Roux ; Dieu qu’est-ce que j’aimerais avoir un jardin pour éviter à supporter tout ça ! On y échappera pas à l’élection 2017 ; jusque devant nos portes.


    • tashrin 31 mars 14:57

      @Daniel Roux
      Perso, je cultiverai mon jardin.

      c’est la seule attitude censée à avoir


    • tashrin 31 mars 14:58

      @tashrin

      Sensée


    • fred.foyn Le p’tit Charles 31 mars 07:51

      Spectacle pitoyable de cette caste politique au pouvoir..le jour de la révolution, aurons nous assez de cordes pour les pendre tous.. ?


      • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 08:28

        Bonjour Le p’tit Charles, pour la révolution, malgré les troubles en France avec des manifestations qui se succèdent, etc. celle-ci n’a pas l’air de s’amorcer. Par contre, la guerre mondiale, là, on y entre. Merci à toute la clique qui gouverne la France !


      • Sozenz 31 mars 14:53

        il y a des hommes qui sont dans l ombre 
        Dans l ombre de ceux qui ont de l’ argent et les appuis des lobbies, mais déconnectés du peuple , pour appuyer leur candidature .
        ces hommes qui sont dans l ombre et que l on ne prend pas au sérieux , car trop humain parfois . ceux qui peuvent faire luire une lueur au fond de nous car ils sont authentiques , avec une conscience humaine,
        Mais beaucoup d entre nous , quand ils les voient crient : oh , mais ce n est pas comme cela qu il faut se présenter . ils leur faut une image austère ( le masque du sérieux ) ils aiment au final l’image du dictateur, du patron sévère . et au final peut importe si le coeur et l esprit d un homme va dans le sens de l humain vers lequel nous devons nous tourner ; temps qu’ il y à un CHEF !
        l humain ne sais pas que derrière certaines apparences de jovialité , de compassion . il peut y avoir une âme qui parle avec raison, conviction .
        Nous sommes les grands fautifs des images que nous recherchons .
        Nous sommes comme les corbeaux face aux renards .
        comme des souris face aux cobras.
        L homme se fait duper par des masques , des illusions .
        Il préfère l’ image de la « grandeur » du petit homme ( voir Willeim Reich ) au Petit au cœur Noble .


        • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 15:13

          Bonjour à vous Sozenz ; ce que je pense saisir dans ce que vous avez écrit, c’est que si un homme différent, admettons, un humaniste, se présentait à l’élection en 2017, nous ne l’accepterions pas, car il ne reflète pas « le sérieux » habituel, mais illusoire, que nous avons tous l’habitude de voir, c’est cela !
          Si c’est ce que vous avez voulu dire ; je suis d’accord à 100 % avec votre réflexion.


        • Thorgal 31 mars 15:16

          L’An 10000, Lochu, tu t’rappelles ? 

          L’An 10000, l’an 10000, ... 

          L’Anarchie sera le salut de l’humanité, elle ne le sait pas encore.

          • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 15:29

            Bonjour Thorgal ; eh bien j’ai appris que l’anarchie, était une autogestion responsable. Non comme on le prône, le fameux désordre. Je ne sais pas si c’est comme ça que vous la voyez.

            Par exemple vous connaissez Auroville ? Auroville, est une ville autogérée sans aucune autorité. Il y a quelques villes en France, pas de la taille d’auroville, mais gérées par les habitants seulement.


          • Thorgal 31 mars 19:39

            @Simple citoyenne
            Salut,

            Bien sûr, c’est ainsi que je l’entends. Cela demande des individus « éclairés » et responsables. C’est pas encore le moment. Si tu veux savoir ce que ça demande (au minimum), tu peux toujours voir ce type sur youtube qui explique (en anglais seulement, dommage) le concept du « omnicentric mind » : https://www.youtube.com/watch?v=RdKLIeRdJsI&list=PL858F13696207168E

            Si tu comprends l’anglais, écoute bien le type. Tu verras que la vraie anarchie demande un individu plus spirituel (dans le vrai sens du terme) que ce que nous pouvons observer de nos jours.


          • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 20:03

            @Thorgal Merci pour la vidéo ; oui dommage, car je comprends l’anglais qu’à moitié. Je vais essayer d’écouter quand même.


          • HELIOS HELIOS 31 mars 22:26

            @Thorgal


            ***** Cela demande des individus « éclairés et responsables  » *****

            comme je n’ai pas d’unité de mesure pour juger si quelqu’un est « eclairé et responsable », j’en conclu que vous recherchez des gens contextuellement et dans un environnement homogène ayant une culture et la conscience de leur action.

            J’ai le regret de vous dire qu’une societe multiculturelle ne peut pas avoir des gens eclairés et responsables globalement a moins d’être des surhommes ayant une parfaite connaissance des differentes cultures... de vivre ces cultures.

            A defaut d’avoir des hommes eclairés et responsables, nous aurons des dictateurs qui se debrouilleront pour brimer - ou favoriser- une des cultures par rapport aux autres, au mieux et au pire contraindre toutes les cultures a abdiquer sur un plus petit commun denominateur.

            on est déjà su la voie....

          • Thorgal 1er avril 10:47

            @HELIOS
            On ne mesure pas la chose, c’est un état spirituel.


            J’ai commencé plus haut par citer Leo Ferré, il parle de l’an 10000, pas de l’an 2020 ... 

          • vachefolle vachefolle 31 mars 15:49

            La responsabilité de la situation appartient aux 51% de français qui, en toute connaissance de cause, ont voté pour ce guignol, qui durant sa vie précédente n’avait jamais été que maire de Tulle, et Président du PS, a gérer petites combines politiciennes et expert de synthèse socialiste de congrès.

            Amusant qu’au nom de l’expérience, on cherche des Vieux expérimentés pour être ministre des affaires étrangères, mais qu’on nomme Président quelqu’un qui n’a même jamais été secrétaire d’état ou Président d’une grande entreprise...

            Les Francais n’ont malheureusement que ce qu’ils méritent.


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 16:00

              Bonjour vachefolle ; absolument quant à sa « vie ’politique’ précédente ». Mais à ne pas oublier que Hollande n’était que le dernier recours pour ceux qui ont voté pour lui, et qu’il n’est, même à l’heure actuelle, qu’un président par défaut.


            • Buzzcocks 31 mars 16:00

              @vachefolle
              Parfaitement l’ami, on a bien vu l’Italie se sortir de l’impasse grâce à Berlusconi, ce grand capitaine d’industrie qui sait gérer. Et là, les USA espèrent que Trump prennent le pouvoir, c’est la garantie d’une croissance à 2 chiffres, des augmentations de salaires à la Tavares pour tout le monde etc... L’Italie avec à la tête Berlusconi, c’est opulence pour tout le monde, pépés à la télé qui redonnent la trique et le morale etc...


            • HELIOS HELIOS 31 mars 22:30

              @Simple citoyenne

              ... noubliez pas non plus SVP, je vous en prie, de bien chosiir pour qui vous voterez en 2017... sauf si votre choix est d’avoir comme futur president Hollande, Sarko ou Juppé ! Pensez au cauchemar

            • Simple citoyenne Simple citoyenne 31 mars 23:01

              @HELIOS Juppé ne sera jamais président.


            • tashrin 1er avril 16:51

              @Simple citoyenne
              je vous parie que ce sera le prochain :)


            • Simple citoyenne Simple citoyenne 1er avril 18:05

              @tashrin ; bon on verra alors !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès