• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1)

En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1)


Encore une fois, c’est le New-York-Times qui vient de poser le pied sur la fourmilière. Ça date du mercredi 20 mai. Et encore une fois, ce qu’annonce Le NYT, de manière assez discrète, mais en titre suffisamment large pour être remarqué, est une bombe journalistique. On y est habitué, avec ce journal qui est comme beaucoup d’autres en difficultés financières et n’a dû son salut qu’à l’injection de capitaux nouveaux (ceux du milliardaire mexicain Carlos Slim). Ce que révèle aujourd’hui la véritable institution new-yorkaise est tout simplement ahurissant. Surtout pour ceux qui n’ont pas suivi les tribulations du trafic d’armes ces dernières années, car le NYT révèle que celles utilisées par les Talibans proviennent des stocks achetés par l’armée américaine, le NYT en a désormais la preuve photographique, et l’expose en détail dans le journal. On s’en doutait depuis toujours, j’avais fait ici-même plusieurs articles déjà sur le le sujet, mais cette fois, c’est sûr : les talibans ou supposés talibans tuent donc des soldats américains, canadiens, ou français (sans citer tous les pays de la coalition) avec des fusils et des balles achetés par les USA, et offerts à la police afghane ou à l’armée ! Ce qui en dit long sur l’étendue du problème afghan : depuis la revente de ces armes par des policiers véreux au trafic éhonté d’officiers américains, et non des moindres, en passant par les achats par le Pentagone à des compagnies qui ne présentent aucune garantie d’éthique ou même financière, le problème est vaste. Et Obama bien embarrassé. On n’a cessé de vous le dire, et aujourd’hui on a confirmation sur tous les tableaux. Mieux encore, puisque la longue enquête que je vous propose va nous mener étrangement jusque... Gaza. Tous ce que je vous ai évoqué ici, jusqu’à cette enquête d’une journaliste anglaise qui n’avait pas eu la présence d’esprit de noter le type exact de l’arme que possédait celui qu’elle interviewait. Pour tout vous dire, je vous ai même retrouvé une photo de Ben Laden habillé d’une superbe veste de l’armée américaine en date du 24 décembre 1998, avec sur le fond de sa tente la même arme, une Arsenal 5,45 AR-SF Bulgare au chargeur plutôt démesuré (de 45 cartouches), une copie de l’ AKS-74UBN soviétique. Une arme dûment répertoriée qui lui semblait (très) familière. Présentée par Ben Laden l’année où il a déclaré la fondation de son ”Front islamique international contre les juifs et les croisés” (« International islamic front for djihad against the Jews and the Crusaders »), un intitulé qu’on semblait depuis avoir oublié. A savoir trois années avant le 11 septembre 2001, Ben Laden s’approvisionnait déjà au même endroit que les attaquants de Saroubi. En Afghanistan, les américains viennent de redécouvrir la Lune. Elle était partout présente dans le ciel, mais ils étaient les seuls à ne pas la voir. Ils y sont pourtant allés, sur la Lune.

La terrible révélation provient de l’analyse des armes saisies lors d’une embuscade survenue début avril dernier dans la région de la vallée de Korangal, déjà célèbre militairement, au sommet du Sautalu Sar, près de Wanat (dans la zone de la rivière Pech). Cette nuit là, 30 soldats américains de la First Battalion, 26th Infantry, emmenés par le Lieutenant Smith et le Sergent Reese, sont tombés sur une colonne de 26 talibans bien armés, qui, prudents, avaient piégé toute la zone avec de redoutables mines Claymore (un modèle datant de la guerre du Viet-Nam, abondamment copié par les chinois, déjà expliquée ici-même). Cette nuit-là, aidés de leur viseurs à amplification de lumière et de leurs jumelles de vision nocturne, ils attaquèrent les talibans, dont huit restèrent sur le carreau. Un chasseur-bombardier F-15 demandé en renfort au petit matin se chargeant de traquer les fuyards restant. Cinq autres talibans, restés cachés dans les rochers, furent tués un peu plus tard par les soldats de la compagnie. Le lendemain, séance photo du charnier : clichés des corps, pour identification, mais aussi pour une des premières fois la saisie d’un abondant stock de Kalachnikovs, le plus souvent d’origine chinoises, et aussi de munitions. Et là, surprise de taille. Tout d’abord, toutes les armes étaient bien de calibre 7,62  : "The type of ammunition in question, 7.62x39 millimeter, colloquially known as “7.62 short,” is one of the world’s most abundant classes of military small-arms cartridges, and can come from dozens of potential suppliers". Certaines cartouches provenaient de l’ancienne Tchécoslovaquie, portant la marque "bxn" : " The “bxn” marking was formerly used at a Czech factory during the cold war" . Et la date de fabrication... un 53 ou un 63 (sur le document du NYT c’est difficile à évaluer !) : "The majority of cartridges in the remaining 13 Taliban magazines bore headstamps indicating they were made in Russia in the Soviet period. " Tchèques, ou bien... chinoises et hongroises : "Several rounds had Chinese stamps and dates indicating manufacture in the 1960s and ’70s. A smaller number were Hungarian. Much of this other ammunition was in poor condition". Des armes d’origine chinoise, en mauvais état ? Voilà qui nous rappelle quelque chose...

 

Des munitions d’origine diverses, mais aussi stupeur : certaines cartouches étaient marquées WOLF, 7.62 x 39 : douze des trente chargeurs récents saisis provenaient en effet d’une entreprise américaine qui a pignon sur rue et site internet actif. Avec ses slogans d’enfer  : "Cheaper than Dirt"...Enfin, quand on dit américaine, c’est un plus compliqué que ça : la firme est russe d’origine, fabrique ses cartouches à Tula et possède une antenne aux USA, à Placentia. ( c’est en Californie). Une firme qui fournit en priorité Tactical Response, une société fondée en 1996 et dirigée par James Yeager, qui était il n’y a pas si longtemps à Bagdad le responsable des huit commissaires américains chargés de surveiller les élections. Un mercenaire, dans toute sa splendeur. Auparavant, dans les années 90, il avait travaillé pour les services des narcotiques, devenant une véritable... barbouze : "January 1992 through May 1996 James Yeager worked with various Drug Task Force units as well as many local Departments’ Narcotics squads buying and selling illegal narcotics in an undercover capacity. He specialized in deep cover operations, used fictitious names, and moved frequently. (...) He made hundreds narcotics buys and sales during this period and still continues to work in short duration operations as needed." A noter que l’homme se vante d’avoir vendu un jour de la drogue... Il est un de ces nombreux mercenaires ayant déjà eu des liens avec la CIA envoyés à Bagdad pour se remplir les poches, et revenir aux Etats-Unis pour continuer à le faire. Sur un des clichés de son site, il pose fièrement devant l’entrée de Bagdad immortalisée par les deux gigantesques sabres, pistolet à main. L’homme a oublié un détail dans son propre panégyrique : le 20 avril 2005, par son comportement, il a été à l’origine d’une tuerie à Bagdad. Celle de ses collègues, une belle bavure. L’homme en a produit depuis sa version toute personnelle, qui n’explique évidemment pas pourquoi il a été démis de ses fonctions là-bas.  "Yeager has used the publicity the incident created to shamelessly promote himself as an expert in the world of private security contracting. Yeager has recently released a DVD titled ’High Risk Civilian Contractor’ in which he claims to be able to ’Advance your fighting skills and readiness to levels only attained in Combat Zones’. Yeager was a 12 year law enforcement officer with no military background or combat experience whatsoever, and the only time he was involved in a hostile situation in Iraq his peformance was abissmal." Ces fameux mercenaires US, dont ceux de Blackwater ou de Dyncorp, ou d’Aegis et dont on a vu les effets dévastateurs sur la population dans la capitale irakienne.

 

En 2006, le calibre 7.62x39, celui de la Kalachnikov, étant devenu rarissime aux USA, les prix des cartouches avaient doublé et WOLF USA s’était retrouvé au bord de la faillite. Mais les Etats-Unis avaient sauvé l’entreprise en commandant pour 298 millions de dollars de cartouches pour la police afghane, incluant des balles Wolf. Une histoire révélée à l’origine par le Daily Telegraph, décidément autre monument de la presse papier : "The Daily Telegraph can disclose that Pentagon chiefs have asked arms suppliers for a quote on a vast amount of ordnance, including more than 78 million rounds of AK47 ammunition, 100,000 rocket-propelled grenades and 12,000 tank shells - equivalent to about 15 times the British Army’s annual requirements". Près de 80 millions de cartouches et 100 000 roquettes pour RPG-7, soit, comme le dit le journal, 15 fois les besoins de l’armée anglaise !!! Outre que les russes, ce jour-là, le 22 mai 2006, prenaient la revanche de leur déculottée passée, une question venait à l’esprit : était-ce bien raisonnable d’acheter, outre des balles, des roquettes anti-char pour attaquer des Talibans qui en sont totalement démunis, de chars ? Etait-ce raisonnable, connaissant le peu de fiabilité de la police afghane, ou leur entraînement torché à la va-vite par des mercenaires américains de mettre une telle quantité d’armes entre leurs mains, sachant que les défections et les reventes étaient choses coutumières ? Des troupes entraînées notamment par Bernie Kerick, aux bien sombres histoires derrière lui, l’ancien sauvageon devenu premier flic de New-York grâce à son grand ami Rudolph (Guliani), balancé sur décision présidentielle américaine ministre de l’intérieur par Intérim de l’Irak (on croyait rêver !) ?

 

L’explication donnée par l"administration Bush sur ces achats laissait plutôt pantois : "The Bush administration is said to want the deal because of worries that the next president could be a Democrat, possibly Hillary Clinton, who may abandon Afghanistan". En ce cas, pourquoi un tel ammoncellement de cartouches ? Pourquoi une telle démesure ? N’était-on pas plutôt en train d’alimenter de façon pléthorique un marché parallèle qui a toujours existé à Kaboul ?? Quel président pouvait prendre un tel risque ? Que voulait-on faire en inondant le pays de cartouches qui se révélèrent être pour la plupart défectueuses, car datant pour certaines de plus de cinquante ans ? Sur le site internet de Wolf, on trouve toujours référence à une munition de 7,62 fabriquée en Serbie. Une munition sans âge, fabriquée depuis toujours "in the same factory that made military 7.62x54r ammunition for the former Yugoslavia". Aujourd’hui classée "gold"... "Wolf ammunition of Russia sells this under their premium "Gold" label and it is also sold under the Privi Partizan label. There is no difference in the ammunition. It is currently available and the least expensive with a reloadable case at this time."

L’année dernière, apprend-t-on seulement aujourd’hui aussi (c’est étrange combien depuis l’arrivée d’Obama les informations sur l’Afghanistan ne sont plus les mêmes !) lors d’une autre bataille d’ampleur à Wanat, les américains avaient déjà fait de bien étranges découvertes : après avoir compté leurs blessés (20) et leurs morts (9 !), et ratissé le champ de bataille ou traînaient encore quelques Kalachnikovs de type AMD 65 (trois exactement), des modèles particuliers, hongrois, ils s’étaient mis en tête d’aller visiter le poste de police afghan le plus proche : dedans, pour 20 officiers de police, il y a avait une dotation de plus de 70 fusils-mitrailleurs. Tous des AMD 65. Or ce modèle-là, d’origine hongroise, était resté parfaitement inconnu jusqu’ici en Afghanistan. Sauf aux mains de personnes bien précises qui appréciaient sa compacité : "An increasing number of western mercenaries, including contract employees of Blackwater Worldwide who are serving in the latter two countries, use highly modified AMD-65s rather than conventional 5.56 mm based rifles". Des gens tels que....James Yeager. Les bonnes vieilles 7,62x39 plutôt que le calibre Otan... de 5,56x45, une dérivé de la .223 Remington (celle de l’AR-15 et du M-16 du Viet-Nam).

Une arme jusqu’ici Inconnue en Afghanistan... enfin, jusqu’au jour où les américains ont décidé d’en doter la police afghane... Une dotation à la louche, sans même tenir de registres. Mais cela, le NYT ne le savait pas en annonçant fièrement le 15 juillet 2007 l’achat des fameux AMD-65 par les USA : "In Afghanistan, the United States has selected the AMD-65, a short-barreled Hungarian Kalashnikov copy with a forward hand grip and futuristic muzzle, as the standard weapon of the Afghan police. It has received most of its projected 55,600 AMD-65s via its foreign military sales programs, according to data provided by Combined Security Transition Command-Afghanistan". Résultat, deux ans après : sur les 247 000 armes livrées aux forces de sécurité afghanes entre décembre 2004 et juin 2008, près de 87 000 n’ont pas été répertoriées, c’est à dire que leur numéro de série n’a pas été noté. Par ailleurs, il n’y a pas plus de traces des 135 000 armes données par les membres de la Force internationale d’assistance à la sécurité (ISAF), dirigée par l’Otan. Dans l’incroyable brochure de propagande éditée par le Combined Security Transition Command de Kaboul, "The Enduring Ledge", à la mise en page digne d’un débutant sous Publisher, le général afghan Bismullah Mohammadi, ancien Mujahadin de l’Allliance du Nord de Massoud, parle fièrement en 2009 de l’équipement de ses soldats : "Right now, we have good equipment and good weapons. We have right around 30,000 M4s and M-16s, about 2,000 up-armored HMMWVs, and we have received some helicopters"and some airplanes." Déjà toutes oubliées les milliers de Kalachnikovs "empruntées" par l’Otan au stocks de la guerre du Kosovo et venues par les avions de Victor Bout ? Elles auraient déjà toutes disparues ? Ou sont-elles donc passées  ? Effectivement sur la photo de couverture, on montre des soldats afghans s’entraînant avec des M-16A2 américains, et non pas les fameuses AMD 65. pourtant, un peu plus loin dans le magazine, les fameuses Kalachnikovs sont toujours présentes, pour un usage un peu particulier : un policier afghan désireux de regarder sous un véhicule s’appuie sur son arme, canon en terre. Il faudra revoir l’entraînement, à défaut de changer d’armes... Kerick aurait aussi sévi en Afghanistan ? Dans la même brochure, le général David McKiernan, l’ancien commandant en chef des forces de l’Otan, prône le "respect" des civils afghans en prenant comme exemple le fait de circuler plus lentement dans les rues. "Demonstrate respect and consideration for the Afghan people, their culture, customs, and religion. Avoid insults, inappropriate gestures, unnecessary brandishing of weapons, and aggressive driving that Afghans may perceive as offensive, threatening, or reckless". Un énorme changement, il est vrai, en comparaison de ça ou de ça. Voire ça. L’effet Obama, sans doute, mais survenu trop tard pour lui : c’est désormais Stanley A. McChrystal qui le remplace.

Une fuite organisée à grande échelle d’armes existe donc. Or, on ne peut pas dire qu’on ne pouvait pas s’en douter : en 2003, exactement la même erreur avait eu lieue en Irak !! "Similarly, in Iraq (which once had its own Kalashnikov plant, built with Communist help) the United States scrounged or purchased more than 185 000 Kalashnikov-style rifles and light machine guns for Iraqi security forces from 2003 and 2006, according to the special inspector general for Iraq reconstruction". Avec... le même résultat, comme j’avais pu vous en entretenir à l’époque ici-même : "les mitraillettes évaporées sur 3 ans représentent le 1/3 de ce qui aurait été distribué. 19 millards de dollars ont pourtant été accordés depuis 2003 à la sécurité de l’Irak par le Congrès américain. Sur ces 19 miliards, les armes en représentent 2,8. Une belle somme. Sur ce qui reste encore, le général Petraeus a dû reconnaître qu’il n’en avait livré que les 2/3. Aujourd’hui, il manque donc plus de 9 milliards de dollars, envolés ou plutôt dérobés sur place. Pendant ce temps, bien sûr les attentats redoublaient dans l’ensemble du pays". Et là encore , c’était exactement le même scénario : "La révélation est de taille : l’armée américaine a fait avec Al-Saffar ce qu’elle a fait dans d’autres domaines, à savoir le recours à une entreprise privée... sans exiger en retour de contrôles sur les livraisons. Aucun contrôle : on tombe de haut ! " Au total, entre Irak et Afghanistan, on en est au score de plus d’’un demi-million d’armes diverses évaporées. Qu’on ne me fasse pas croire que l’on recherche la paix, avec pareille gabegie !

Là également, on avait mis en cause des responsables, et remonté déjà bien haut : "Irakien, donc, le responsable présumé des détournements ? Ça tombe bien, ça évite de parler, par exemple, de American Logistics Services, devenu depuis Lee Dynamics International, qui a touché un contrat de 11 millions de dollars pour construire 5 entrepôts d’armement en Irak, en béton, et les gérer. Depuis, l’armée américaine a suspendu leur contrat. À l’arrière même des entrepôts, on trouvait de simples containers de bateaux appartenant à Al-Assan, qui y faisait là son commerce à ciel ouvert d’armes détournées. « Plein de camions sortaient sans aucune autorisation », note un responsable local de l’approvisionnement de la police irakienne. On y rencontrait dès 8 heures chaque matin la colonelle Levonda Joey Selph, de l’armée américaine. Venue pour prendre le thé, sans doute, les Irakiens étant les maîtres en la matière. L’individue est aujourd’hui ciblée par une enquête de l’armée sur ces activités délictueuses. Le hic, c’est que c’est une adjointe directe du général Petraeus, le grand responsable des armées en Irak, chargé de veiller au bon fonctionnement de la nouvelle armée irakienne"... qu’on ne tourne donc pas autour du pot : tout le monde le savait : "But by far the most alarming charges involve the laxity of controls over the weapons distributed to Iraqi security forces. After government reports indicated serious problems with accounting for the weapons — raising the possibility that they’ve gone to the black market and are being used to attack U.S. forces — the Pentagon’s inspector general, Lieutenant General Claude "Mick" Kicklighter, launched an investigation" . L’enquête de Kicklighter ? On ne l’a jamais vue ! (a t-elle été enterrée depuis, car on possède nulle trace de ses conclusions !). 

En réalité, ça fuit de partout... si bien qu’il se produit un phénomène sidérant : l’armée américaine a beau demander davantage de munitions et en commander à tire-larigot, ça ne suffit pas. Si bien qu’il faut aussi taper dans les stocks destinés aux civils : c’est le cas vers 2007 en tout cas, ou comme le précise un armurier de DesMoines, dans l’Iowa, il ne lui reste plus rien et on ne peut trouver de 7,62,le calibre de l’arme devenue en peu d’années la favorite des chasseurs américains ! "There are millions of rounds backordered because the war has put such a demand on the manufacturers," said Lana Ulner, manager of Rapid City, S.D.-based Ultramax Ammunition, a distributor for several manufacturers. "In some cases, it can take eight to 12 months." Même chanson chez des policiers du Milwaukee.... Idem dans le Montana ! En 2007, c’est la pénurie de balles qui guette tous les USA !!! Connaissant le pays, on est au bord de l’émeute !!!

Car les chiffres bruts, officiels, sont sidérants : "The Army’s demand for small caliber ammunition has soared from 426 million rounds in 2001 to 1.5 billion rounds in 2006, according to the Joint Munitions Command at the Rock Island Arsenal in Illinois’". L’armée US a dépensé en 2006 1,5 milliard de cartouches !!! Près de quatre fois plus qu’en 2001 !!! On sait que les soldats américains ne tirent pas, mais "arrosent", mais à ce point là... en fait, on n’en n’avait aucune idée précise, jusqu’à ce 5 mai dernier, où une enquête révélait que pour chaque irakien "combattant" tué, les soldats américains avaient utilisé 250 000 balles !!! Oui, vous avez bien lu !!! "By some estimates, U.S. forces expended nearly 250,000 bullets for every Iraqi insurgent that they killed. As Andrew Buncombe reported in The Independent, a London newspaper, on Sept. 25, 2005, the United States was even forced to import bullets from Israel to meet the increasing demand." Bien évidemment un tel chiffre conduit directement à une remarque : ce ne sont pas les balles tirées, mais celles achetées par le Pentagone... 250 000 balles par tué "terroriste", "insurgé" ou "taliban" ??? Ce n’est plus une simple entreprise de coulage, c’est une gabegie d’ordre étatique !

Le 5 mais 2007, Bush demandait encore une rallonge au Congrès de 508 millions de dollars. Son but ?Acheter des munitions supplémentaires ! "The Bush administration told Congress on Friday of plans to sell Iraq about 400 million rounds of small arms ammunition, 170,000 grenades, demolition explosives and other military gear and services valued at up to $508 million". Selon lui, c’est à la demande express du gouvernement irakien : "the Iraqi government had asked for up to 100 million rounds of both M855 5.56mm and 7.62mm ammunition for small arms, as well as about 200 million other bullets." Selon lui, toujours, c’est pour renforcer la police irakienne :"the package would help Iraqi forces "sustain themselves in their efforts to bring stability to the country and prevent overflow of unrest into neighboring countries". Evidemment, nul bilan n’est dressé au préalable sur l"usage des millions de dollars précédents... partis en fumée ou dans les poches de quelques uns. En août, un peu gêné d’avoir à demander une telle rallonge, il propose sa nouvelle version des faits : s’il y a autant de munitions chez les Taibans, c’est que ça vient par camions entiers... d’Iran. "This year, many truckloads of small arms and explosives direct from Chinese government-owned factories to the Iranian Revolutionary Guards have been transshipped to Iraq and Afghanistan, where they are used against American soldiers and Marines and NATO forces. Since April, according to a knowledgeable Bush administration official, "vast amounts" of Chinese-made large caliber sniper rifles, "millions of rounds" of ammunition, rocket-propelled grenades (RPGs), and "IED [improvised explosive device] components" have been convoyed from Iran into Iraq and to the Taliban in Afghanistan". C’est évidemment pure propagande : les américains n’arriveront jamais à le démontrer ni à le prouver, même en collant grossièrement des étiquettes "made in Iran" (rédigées en anglais !) sur certains obus saisis... Même parmi les membres du gouvernement, tous ne sont pas convaincus. Parmi ceux-ci Robert Gates, qui se doute bien d’où elles viennent véritablement ! "Secretary of Defense Robert Gates insists there is "no evidence as yet" that Tehran government officials are involved in shipping weapons to Iraq for use against U.S. forces, a judgment that seems to hinge on the view that the Revolutionary Guards are not part of the "government." Robert Gates, qui ne croit pas à une implication indirecte de l’Iran sera le seul à garder son poste lors de la formation du gouvernement Obama. C’est un aveu... et un fort désaveu à la fois.

Mais ça ne suffit pas encore semble-t-il. Alors le gouvernement US va mentir un peu plus encore en affirmant que quelque part, c’est sûr, on a trouvé des fusils très spéciaux qui prouvent l’implication de l’Iran : "according to the official, who has seen it. Some items show Iran has made "urgent" requests for "vast amounts" of Chinese-made sniper rifles, apparently exact copies of the Austrian-made Steyr-Mannlicher HS50 which the Vienna government approved for sale to Iran’s National Iranian Police Organization in 2004 (ostensibly to help customs officers police Iran’s long and sparsely populated mountainous borders". Le fusil aurait tué 170 soldats, descendus par des Snipers, qui, on le sait tirent tous au Dragunov SVD, à Bagdad (même les américains !). On attendra quelques mois pour apprendre que c’était complètement bidon : "There was little official American reaction to the discovery of the sniper rifle cache in February. In March, Steyr-Mannlicher claimed that U.S. authorities had yet to ask it for help in tracing the weapons, a simple matter of checking serial numbers, or even letting Austrian technicians examine the rifles. The Americans never approached the Austrian firearms firm. On March 29, Vienna’s Wiener Zeitung quoted U.S. Central Command spokesman Scott Miller as admitting, No Austrian weapons have been found in Iraq." Les autrichiens gardent la trace des armes qu’ils vendent, et de leurs acheteurs eux : ce n’est pas le cas des Etats-Unis, pris à leur propre piège de propagande !

A bien regarder aussi, le coup du fusil "spécial" avait déjà été tenté : le 7 octobre 2001, et donc très peu de temps après le 11 septembre, le New York Times sans s’en apercevoir avait aussi servi de tambour aux appels à l’attaque de l’Irak et à "mouiller" un peu plus Ben Laden. Dans un article assez abracadabrantesque signé James Dao, qui racontait que les hommes de Ben Laden disposaient "depuis les années 80" d’un fusil d’un calibre supérieur ( du 50 !) spécial pour snipper. Un fusil américain réputé, le concurrent du Dragunov : le Barrett. Le rapport émanait d’un certain "Violence Policy Center". "In the late 1980’s, an American-based agent for Al Qaeda, the terrorist network led by Osama bin Laden, shipped to Afghanistan 25 military-style rifles capable of shooting down helicopters, piercing armor or destroying fuel tanks from long distances, according to a report by a gun control organization". Le gag, c’est que ce que proposait ce centre pro-Bush allait dans le sens d’une demande d’Henry Waxman, le monsieur propre du Congrès, désireux d’interdire la vente du monstre au grand public US. "TheViolence Policy Center, a Washington-based group, plans to circulate the report on Capitol Hill in the coming week to encourage support for legislation that would require buyers of .50-caliber rifles to be licensed by the federal government. It would also ban the sale of armor-piercing ammunition and prohibit the export of the weapons to civilians. Similar licensing rules apply to buyers of machine guns. Such legislation has been introduced in recent years by Representatives Henry A. Waxman, Democrat of California, and Rod R. Blagojevich, Democrat of Illinois". 

Le rapport reposait sur les dires d’un interrogatoire (déjà ?), celui d’un égyptien, Essam al Ridi, présenté comme le "pilote" de l’avion de Ben Laden, accusé d’avoir attaqué en 1998 l’ambassade US au Yemen. Selon le rapport, 25 fusils Barrett avaient été achetés cette année-là par Ben Laden : or ça représentait 1/5 de la production de l’usine. Une usine, qui, interrogée n’avait RIEN répondu : suivre les achats de 123 pièces par an ne doit quand même pas être aussi difficile que ça, même chez les particuliers (fortunés, le modèle 95 est vendu 6370 dollars pièce, chaque balle revenant à 5 dollars) ! "The report says Barrett Firearms Manufacturing Inc., based in Murfreesboro, Tenn., made only 123 of the guns in 1988 — meaning a purchase of 25 rifles would have represented a fifth of its sales that year". Al Ridi avait effectivement trouvé un jet pour Ben Laden dans les années 90. il l’avait tout simplement acheté aux Etats-Unis, dans les surplus de l’armée, et reconditionné : "But in 1993 some of bin Laden’s people got in touch from Sudan with a request — would al-Ridi get them a plane ? Al-Ridi found one that fit their requirements — an old, surplus U.S. Air Force jet — and flew it to Sudan". Arrêté en 2001, Al Ridi avait effectivement témoigné : mais pour sauver sa peau, il avait choisi de "tout dire", condamnant quatre autres de ces coreligionnaires... mais sortant lui-même libre, après avoir raconté... tout ce qu’on lui demandait de raconter. Y compris la fable des fusils Barrett. Relâché, sans aucune accusation contre lui, il était devenu camionneur longue distance, son cursus l’empêchant de retrouver un job de pilote aux USA ! Encore une fable de plus : on n’a jamais saisi de Barrett chez les Talibans ou chez les membres d’Al Quaida ! Pour mémoire, le jet de Ben Laden était un Sabreliner T-39A. "The T-39s, military versions of the twin-engine Sabreliner built by North American Rockwell, had been used by the Air Force since the late 1950s to transport generals and VIPs. The jet Ridi purchased was being overhauled at Van Nuys airport, so Lowrey trained the Egyptian in a borrowed T-39. Ridi bought the plane from a Southern California broker, using funds from Al Qaeda to pay for the aircraft and the repairs. Ridi told Lowrey and Americans working on the T-39 that he planned to pilot the craft for wealthy Egyptians". A deux reprises au moins, le gouvernement américain a tenté de vendre la même salade des "fusils spéciaux". Et Ben Laden, dans les années 90, se baladait en jet et non à dos de mulet.

Armes, trafic, mensonges éhontés et désinformation. Il serait grand temps donc de jeter un œil plus précis sur le circuit de livraisons de ces armes achetées par les américains et qui tuent leur propres soldats : c’est ce que je vous propose de faire demain, avant de revenir sur le plus célèbre des livreurs de cartouches.

 

 

Documents joints à cet article

En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (1)

Moyenne des avis sur cet article :  3.78/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

111 réactions à cet article    


  • manusan 1er juin 2009 10:38

    Impossible, d’après le Coran, il est impossible pour l’homme d’aller sur la Lune.


    • morice morice 1er juin 2009 10:44

      ridicule, comme d’hab comme commentaire. ridicule Gardez votre racisme fondamental pour vous, ici on n’en a pas besoin :


      Par manusan (xxx.xxx.xxx.95) 8 mai 14:48

      je suis blanc tout court. ha ha ha

      juste une observation : j’ai rencontré plus d’africains a qui ont a donné une carte de séjours en Europe, ou qui sont issu de l’immigration, qui condamne la colonisation européenne que d’africains vivants en Afrique. Comment expliqué vous ça ? problème d’identité ?


      restez « blanc » mais SVP évitez-nous votre RACISME.


      • Halman Halman 1er juin 2009 11:21

        Ce n’est pas du racisme Morice, c’est vrai.

        D’après les musulmans, certains m’ont dit que si l’homme va sur une autre planète alors c’est la fin du Coran. Ils nient le fait que les américains soient allés sur la Lune. La religion musulmane existe donc on est pas allés sur la Lune, ce sont des photos montages de propagandes d’après ceux là.

        Ce n’est pas du racisme, certains musulmans le pensent et le disent.


      • katalizeur 1er juin 2009 12:07

        @ haman

        je suis muslim je te confirme que les yankees n’ont jamais mis le pied sur la lune.....

        contrairement a ton clairon islamophobe pas pour des raisons coraniques ,mais pour des raison physiques.....la ceinture de van allen.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Ceinture_de_Van_Allen

        je suis pret a changer d’avis si tu m’expliques comment ils ( astraunautes ont survecus a cette ceinture et audela de la ceinture.....

        que«  » les yankees«  » est mis du materiel (materiaux sur l’astre) je veux bien l’admettre, mais un etre vivant....c’est de la fumisterie et mega mensonges dont sont capables les yankees de merda


      • Shaytan666 Shaytan666 1er juin 2009 12:19

        Mais oui, mais oui ! et en 1969 (année érotique) et en pleine guerre froide, les Russes se seraient gênés pour dénoncer la supercherie. Ils étaient sûrement complices.


      • katalizeur 1er juin 2009 12:40

        @ shitan 0001

        http://face-cachee-du-monde.wifeo.com/lhomme-na-jamais-marche-sur-la-lune.php

         c’est deux faces d’une meme piece....deux complex militaro industriels qui ont besoin l’un de l’autre ils vont quand meme pas se«  » poukave«  » entre eux.....( du beurre sur le dos des peuples....)

        poses toi la question sur le 11 septembre...il poukave mais pas trop...juste pour les tenir un peu par une boule seulement......et garder des buiscuits pour la suite.........


      • katalizeur 1er juin 2009 13:08

        @cloclo

        c’est rapport avec se que tu n’as pas et qui fait que ta culotte est’.toujours baissée ;


      • NICOPOL NICOPOL 1er juin 2009 13:17

        @ Kataliseur

        Les Américains ne sont jamais allés sur la Lune... A cause de la Ceinture de Van Hallen...

        Non mais comment peut-on écrire sérieusement de telle chose... Vous êtes un spécialiste de la physique des particules pour proférer (ou répéter) de telles âneries ? Les astronautes ont, bien sûr, survécu « par un blindage adéquat et la sélection de trajectoires minimisant l’exposition », comme le précise justement l’article vers lequel vous faites un lien.

        Effarant. Et les grands Etats de notre planête (URSS puis Russie, Chine, Inde, Japon...) ne le savent pas... Ou bien sont complices... Un gigantesque complot planétaire, une alliance des « puissants »... Le Protocole de Sion... Le Da Vinci Code... Le Pendule de Foucault... Tout est donc vrai, par Allah !

        Je ne sais même pas pourquoi je prends la peine de répondre à ce poste. Mon esprit scientifique, sans doute ?


      • katalizeur 1er juin 2009 13:29

        @ nicopol

        «  » survécu « par un blindage adéquat et la sélection de trajectoires minimisant l’exposition », «  »"

        vous scientifique ???.......j’en doute
        a votre avis il etais epais de combien le blindage :

        commençons par le début =>

        1) L’écran matériel
        L’eau serait le candidat le plus sérieux comme matériau anti-radiation.
        A la fois pour ses propriétés d’absorption des rayons nocifs, mais aussi a cause de sa necessité physiologique pour l’équipage.
        Dans ce cas, les projections montrent une capsule sphérique d’habitation qui contient au moins 500 tonnes d’eau.
        pour comparer ils mettent en relation avec la charge utile de la navette qui est de 30 tonnes ...
        ce genre d’engin devra obligatoirment être assemblé dans l’espace.
        De l’éthylène pourrait remplacer l’eau, avec l’avantage de pouvoir être sous forme solide, mais il en faudrait tout de même 400 tonnes, et ajouter l’eau necessaire au voyage.
        tout ceci reste peu envisageable, il faudrait l’équivalent de 14 vols navettes ou de 27 tirs ariane pour simplement amener le bouclier anti-radiation ...
        Avec le prix que ça représente, il est plus sérieux d’envisager directement des solutions plus sophistiquées.


      • katalizeur 1er juin 2009 13:30

        suite

        2) l’ecran magnétique
        Le principal problème vient de la puissance necessaire :
        Pour protéger correctement le vaisseau, il faut un champ de 20 Telsas, cad 600.000 fois le champ magnétique terrestre.
        Il existe un système qui arrive a ces perormances, mais qui pèse quand même 9 tonnes.
        cette solution serait néanmoins très séduisante si elle n’avait pas l’inconvénient de ne pas proteger contre le rayonnement qui arrive dans l’axe du champ.
        pour obtenir un champ d’une protection efficace, le vaisseau et le champ autour devraient avoir la forme d’un tore (comme un beignet).
        forme peu evidente pour une vaisseau, qui serait la aussi obligatoirement assemblé dans l’espace.
        de plus on se sait pas ce que pourrait provoquer sur l’organisme un champ magnétique si intense, pendant si longtemps ...
        la solution serait donc de realiser un champ protecteur (opposé) dans les quartier d’habitation.
        Ca ne simplifie pas vraiment le système ......


      • katalizeur 1er juin 2009 13:33

        suite 2 /

        3) ecran electrostatique
        Il s’agirait de porter la tension éléctrique du vaisseau a ... 2 milliards de volts.
        le plus gros problèmes c’est que l’espace n’est pas vide et que ce champ éléctrique pourrait attirer les particules chargées négativement sur une portée ... d’une dizaine de milliers de kilomètres !
        Tous les electrons du coin seraient donc attirés par le vaisseau et viendraient le percuter avec une enrgie égale a celle de tous les protons que le bouclier repousse ...
        le flux «  »naturel«  » de proton serait donc remplacé par un bombardement electronique encore plus intense.
        ce bombardement produirait des rayons gammas lors de la percution sur la coque, qui rendrait le problème initial bien minime en comparaison !
        Autre problème, il faudrait produire 2 GW,


      • katalizeur 1er juin 2009 13:35

        LA SUITE APRES LA PRIERE MOSIEUR LE SCIENTIFIQUE

        c’est con mais les muslim ont un cerveau sous le turban......etonnant non ?


      • Triodus Triodus 1er juin 2009 13:41

        Oui, c’est con.. et ils s’en servent comment de leur cerveau ?


      • manusan 1er juin 2009 13:53

        Je ne vois pas en quoi mon commentaire était raciste Morice, je voyage, j’observe, je transmet mes observations grace a internet. Les gens a l’esprit fermé ne regarde que ce qu’il ont envie de voir, il suffit de lire vos articles pour voir que votre vision du monde s’arrête a bush, taliban, irak ... Vous n’etes qu’un petit revisioniste de gazette, vous cultivez la haine dans vos article et vos commentaires, pas foutu d’avoir un peu d’humour des qu’il est question d’Islam.

        Je suis actuellement a Karachi, vous voyez j’ai rien a cacher contrairement a vous, faite nous un article sur le Pakistan que je rigole un peu.

        SVP évitez-nous votre revisionisme et votre haine du genre humain.

        ps : desole, clavier qwerty pas d’accent


      • COLRE COLRE 1er juin 2009 14:40

        c’est con mais les muslim ont un cerveau sous le turban......etonnant non ?

        Oui, étonnant dans dans ton cas, kata … 
        Tu es sûr que ce n’est pas plutôt l’inverse, un turban sous le cerveau… ?? smiley

      • franck2009 1er juin 2009 14:48

        Il manque pas d’air le manusan, il pourrait voyager des siècles qu’il reviendrait toujours aussi bien informé. Faut sortir du Sheraton ...là, il y a une rue, une place, une ville....et des gens qui savent lire, écrire et argumenter . Faut se rensaigner c’est tout !


        A propos de la lune quelqu’un prétend que la ceinture de Van Allen interdit de s’y poser...bon... je savais pas que ce groupe rock disparu avait été satellisé ...




      • katalizeur 1er juin 2009 15:33

        @ par

        c’est quoi qui te fait douter de mon statut de musulman ?.....

        parcontre je confirme colre est une demon crate sioniste.......tout ccomme sa clike qui trollent avec les meme arguments islamophobes sur tous les fils (tread)


      • NICOPOL NICOPOL 1er juin 2009 15:34

        Le « mythe » selon lequel les américains ne sont jamais allé sur la Lune (le drapeau, les ombres, les reflets, la poussière...) a été démonté d’innombrables fois.

        Un petit résumé ici.

        Concernant la ceinture de Van Hallen :

        "La ceinture basse située de 1500 à 5000km contient des protons à une densité de 20 000 particules par cm³ par seconde, ceux-ci sont à un niveau d’énergie de 10 à 100MeV qui sont stoppés par seulement 3,7cm d’ALUMINIUM. Cette zone fut traversée en à peine 5 minutes par les missions Apollo. Quant à la ceinture haute située à 20 000 à 36 000km d’altitude, elle contient des électrons à un niveau d’énergie de 1 à 10MeV stoppés par 1,85cm d’aluminium. La NASA estime qu’une protection de 2 cm, sans mentionner la nature exacte de la protection, serait suffisante pour protéger les astronautes contres les radiations, mais qu’il faudrait en revanche 20cm pour se protéger d’une éruption solaire intense. On est très loin de 2m de plomb mentionné par les partisans du complot. Lors de la mission Apollo 14, où l’exposition aux radiations fut la plus intense, on estime que les astronautes ont subit une dose de 28,5mSv (2,85 rem). La dose maximale recommander pour les travailleurs du nucléaire, par les autorités américaine, est de 50mSv (5 rems) annuellement alors que la dose normale n’est que de 2,4mSv/an. La dose létale atteint en revanche 3 500mSv (350rem). Les radiations n’ont en aucun cas pu tuer les astronautes."


      • Shaytan666 Shaytan666 1er juin 2009 17:04

        Il me semble même avoir lu quelque part qu’Armstrong, pas le dopé, ni le trompettiste mais celui qui n’a pas marché sur la lune, Tintin lui l’a fait, c’était convertis à l’islam. Ça doit être la ceinture de van Allen qui lui a pèté au cerveau.
        http://www.yabiladi.com/forum/read-80-2384952.html


      • manusan 1er juin 2009 17:16

        j’en profite donc d’etre a karachi (le sheraton donc) pour vous donner un complement d’info concernant la prise d’otage du francais la semaine derniere. Les medias occidentaux ont donc informe qu’il s’agissait d’une prise d’otage des talibans/al-qaida, or les pakistanais eux, sont plutot septique sur ce racourci : otage donc islamique integriste, en fait m’apprennent ils, la province du Balochistan connait depuis longtemps une mouvence separatiste financee par ... l’Inde. Et donc d’apres les pakistanais avec lesquel je suis en contact (collegues, clients et biensur employes du Sheraton), l’option groupe separatiste est plus probable.

        Personnellement, je ne sais pas, on ne peut faire pour l’instant que des suppositions. Par contre ce qui est certain, c’est que je n’ai trouve aucun article concernant ces groupes separatistes indiens la semaine de la prise d’otage dans google news et dans les medias francais. Aucune analyse de la situation sur le terrain, bizarre, dans une ville de 15 millions d’habitants il doit bien y avoir des journalistes etrangers.

        et puisque Morice connait bien la region vu ses nombreux articles, je suis surpris qu’il n’ai rien ecrit sur le sujet.

        PS : je suis vraiment au Sheraton de Karachi, il y a un KFC sur la gauche et une mosque sur la droite. 65 euro la nuit.


      • Shaytan666 Shaytan666 1er juin 2009 17:22

        Et même qu’un jour pour convaincre les gens qui croyaient pas et bien Mahomet il a demandé à Allah de fendre la lune en deux, même qu’aujourd’hui on voit encore où il l’a recollé.
        C’est plus fort que les ricains hein ça !





      • NICOPOL NICOPOL 1er juin 2009 17:38

        @ Sheytan666 : ah ah j’ai cru une seconde que vous étiez sérieux et puis après je suis allé lire ce fil, et je me suis bien marré ! Merci d’avoir détendu l’atmosphère ! smiley

        "Al-Ahram, le plus grand journal égyptien, a rendu compte 29 avril 1983 les nouvelles passionnantes au sujet de l’astronaute Neil Armstrong. Tout en marchant sur la lune, il dit, Armstrong avait censé entendu des appels étranges dans une langue il n’a pas compris. Il a bientôt oublié l’incident. Cependant, Al-Ahram continu, il a entendu les mêmes appels encore quand il visitait le Caire. Quand il a demandé ce qu’étaient elles, il a découvert qu’elles étaient l’appel musulman à la prière. Immédiatement Armstrong converti en Islam. Vous pouvez imaginer l’excitation une telle nouvelles apportées à beaucoup de pays musulmans.


        (...)

        Armstrong n’avait jamais entendu d’aucune appel sur la lune, et n’est jamais converti en Islam. Bahgat a fait ces excuses à la toute dernière page en petite lettres avec le rapport de son entretient en Al-Ahram de 26 mai 1983 ."

        De telles fumisteries illustrent bien le délire dans lequel baignent les tenants (devrais-je dire les victimes ?) de l’extrémisme musulman (mais on pourrait en dire autant des extrémistes catholiques créationnistes, ou des extrémistes juifs qui refusent de sonner à l’interphone le jour de sabbat).  


      • franck2009 1er juin 2009 18:16

        manusan est au Sheraton à 65 euros la nuitée et il râle encore contre les musulmans !

        Mais à ce prix là vous avez droit à un formule 1 en France !

        Une mosquée dans votre champ de vision, nous dites vous, bien moi en plein centre d’Angers j’ai droit à une église, et c’est nettement moins exotique !

        Sans compter l’enthousiasmante impression d’être en plein sur une faille historique qui risque de craquer à tout moment. Peut-être même aurez vous l’insigne honneur de voir la lumière d’un champignon atomique !

        Nous en Anjou il faut remonter au XVéme siècle pour être aussi exposé au vent de l’Histoire !

        Non à tout prendre manusan on comprendrait que vous ne rentriez plus, tout celà est trop pssionnant .


      • katalizeur 1er juin 2009 18:27

        @999 IBLIS

        C’EST UN SHITANISTE COMME TOI, enfin je crois ; un franc maçon c’est sur.......

        @ par

        j’aurait été un boudiste cela serai pareil ; je ne doute pas (ou ne marche pas dans la combine) parce que je suis musulman, je doute car les faits sont tirés par le cheveux,comme beaucoup de chose venant des stats ;

        le scenario de apollo13 est a plier de rire.....du suspense et un happy end comme dans tout fim yankee.......

        enfin le monde en a bientot fini avec les tooozzzz unis et c’est tant mieux pour le monde .


      • morice morice 1er juin 2009 18:52

        si la ceinture de VAN ALLEN, découverte par Explorer 1 en 1958 avait l’influence dont vous parlez, TOUS LES COSMONAUTES SERAIENT morts, votre post est donc IDIOT.


      • morice morice 1er juin 2009 18:54

        désolé, mais c’est un crétin bien français qui le dit..

        lheureux il s’appelle et il n’a rien de musulman !! vos propos sont ridicules. mêler une religion ou une autre à ces délires n’a aucun sens.

      • morice morice 1er juin 2009 19:04

        Les amis de Morice parlant du colonialisme : diffamation, demande de retrait...


      • manusan 1er juin 2009 19:25

        @Franck

        ’manusan est au Sheraton à 65 euros la nuitée et il râle encore contre les musulmans !’

        mais non je ne rale pas, j’ai avec moi un excellent et collegue musulman, ingenieur et tout (je vous jure, c’est possible).

        ’Une mosquée dans votre champ de vision, nous dites vous, bien moi en plein centre d’Angers j’ai droit à une église, et c’est nettement moins exotique !’

        non la mosquee c’est a droite, en face c’est la piscine et le terrain de tennis. vous avez vu Nadal a ete elimine.

        "Sans compter l’enthousiasmante impression d’être en plein sur une faille historique qui risque de craquer à tout moment. Peut-être même aurez vous l’insigne honneur de voir la lumière d’un champignon atomique ! « 

        éteignez la TV et venez ici passer vos vacances, les gens sont sympas, pas inquiet a ce sujet.

        ’Nous en Anjou il faut remonter au XVéme siècle pour être aussi exposé au vent de l’Histoire ! ’

        nous en anjou, je suis originaire de Cholet, on a pas vu de bombe A du temps du bon roi Rene, ok quelque vierges disparu a Tiffauge mais rien de bien grave

         »Non à tout prendre manusan on comprendrait que vous ne rentriez plus, tout celà est trop pssionnant ."

        autre news, a mettre au ramasse bourrier bien entendu, le weekend avant-dernier une manifestation en faveur des pakistanais du nord a bloque tout Karachi, tout etait ferme, mac do, pizza hut ... (comme en France pendant une manif quoi).

        En tout cas, c’est passionnant tu l’as dit doit meme. Dommage que je me cassos dans 4 semaines , le Sheraton c’est vraiment le top.

        bonne nuit


      • franck2009 1er juin 2009 21:06

        Le ramasse bourrier c’est le mot de passe....et je l’ai compris !!!

        Cholet à peu prés la ville la plus grise du Maine et Loire...

        Bon, moi c’est pas pareil, je suis de passage à Angers...seulement 13 ans que j’y croupis.

        Maintenant je comprends mieux votre frustration...Il est rare de rencontrer un angevin de bonne humeur, mais alors un choletais...

        Je vous souhaite à vous et votre copain ingénieur pakistanais de ne pas finir comme les 11 ingénieurs de l’armement qui furent victimes d’un attentat à karachi.

        Et, je comprends mieux que vous ne puissiez aller vous balader en ville ...  :) ...déjà que j’ai les miquettes d’aller à Montplaisir sans armes !!!


      • morice morice 1er juin 2009 21:25

        vous arrêtez vos conneries avec la lune, on parle d’armes là !


      • bek 1er juin 2009 22:31

        « ps : desole, clavier qwerty pas d’accent »

        relis toi et tu verra que c’est faut. 1/3 accent est présent.

        Ton voyage sent le balcon de l’appartement.


      • morice morice 1er juin 2009 23:48

        en tout cas, à l’autre bout de votre clavier, y’en a pas non plus....


      • morice morice 2 juin 2009 11:41

        arrêtez ces délires de malade !


      • katalizeur 1er juin 2009 11:03

        bonjour morice et bonjour tout le monde

        * Il n’y a bien entendu pas de terrorisme occidental ou sioniste, ceux là font (en Irak, Afghanisan, …) « la guerre pour la paix » (il n’y a pas dire, il y en a qui ont le sens de la formule ! J) et les musulmans font la guerre pour le plaisir de voir du sang couler (« ji veu vou tirrourisé !! »), c’est d’une logique implacable !
        ** En vérité l’ « effort d’ouverture » c’est surtout l’effort de passer outre les idées préconçues façonnées par ce qu’on voit des les médias. J’espère naturellement que vous avez franchi cette étape depuis longtemps.


        la suite pour ceux qui le desire :http://generationm.over-blog.com/article-30985181.html


        • Halman Halman 1er juin 2009 11:39

          Et alors qu’est ce que cela prouve qu’il vole en Sabreliner.

          Le Sabreliner est un excellent petit avion d’affaires, un bizz jet, vendu partout à travers le monde, il a pu se le procurer n’importe où, d’une compagnie privée qui l’a vendu, auprès d’une agence paramilitaire israélienne, d’un particulier, etc.

          Et franchement on s’en fout quoi.

          Et vous auriez écrit quoi s’il volait en Tupolev 334 ou en futur Eclipse 500 ?


          • morice morice 1er juin 2009 19:02

            Halman ne devenez SVP pas la caricature du mec qui sait en aviation : vous ne saviez déjà pas distinguer un Focke-Wulf d’un Tempest, ça ne s’est pas amélioré depuis : Eclipse est une société trop récente pour que Ben Laden ait pu en utiliser un dans les années 90 ! et en prime, vous pourriez vérifier vos sources ; l’entreprise est en faillite.


            260 exemplaires ont été construits jusqu’à la mise en faillite de la société Eclipse le 25 novembre 2008.

            C’était la société Dayjet (avions taxis) qui était le client essentiel d’Eclipse avec un projet de commande de 1 400 avions.

            La société est actuellement liquidée en date de fin février 2009 (Chap.11 convertit en Chap 7 ) suite aux manque de fiabilité financière du repreneur (Etirc Lux.) et de l’abandon du projet de construction d’un site de montage en Russie (Ulyanovsk) par manque de crédits

            maintenant si vous vous « foutez » que Ben Laden ait eu un jet, moi pas : cela fait 20 ans qu’il utilise l’aéroport de Quetta, ça fait 20 ans que son avion et les autres ont été vus sur la base payée par les Saoudiens qui sert de base aux drones US... alors faites marcher votre cervelle au lieu de bloquer sur un modèle d’avion : que transporte-t-on dans un jet privé ??? des blondes ? je vous donne un indice...  et même deux. Cessez de faire l’idiot avec vos posts de pseudo connaisseur en aviation...


          • Mousty 1er juin 2009 11:59

            A Halman : La remise en cause de la conquête de la lune est le fruit d’un antiaméricanisme latent et n’a rien à voir avec la religion musulmane.


            • Philippe D Philippe D 1er juin 2009 15:10

              J’ai écris 1 premier article sur le Yémen, pour ceux que cela intéressent.
              Le Yémen : Encore et toujours la cible des extrémistes.
              Pas très politique ni analytique, plutôt un cri d’amour pour ce magnifique pays et ses habitants parmi lesquels quelques amis.

              Les infos que j’ai eu ces derniers temps n’incitent pas à un optimisme débridé.
              Je sais bien que ça n’intéresse pratiquement personne, pourtant ce pays est un concentré de toutes les tensions actuelles : Pauvreté, intégrisme, al quaida, juifs foutus dehors (ne restent plus que 27 familles coincées dans un espèce de ghetto à Sanaa), tensions tribales ...
              Ceux qui aiment le Yémen se désespèrent.
              Il est à craindre que le Yémen arrive sur le devant de la scène internationnale dans un futur proche. Problèmes avec l’Arabie Saoudite, retour des prisonniers de Gantanamo (50% de yéménites)

              Une chose est assez sure, malheureusement, nous risquons fort d’entendre de plus en plus parler du Yémen.


            • morice morice 1er juin 2009 23:50

              on le sait, on a écrit la dessus mais y’a un dénommé « par » qui bloque la parution : c’est très amusant je trouve !!! 


            • CastoR 2 juin 2009 08:38

              Il ne peut bien entendu exister aucune autre raison au blocage des articles de l’auteur.

              La seule explication est une cabale, menée par une équipe d’extrême-droite, d’israéliens et d’américains néo-cons.

              Il faut dire que la pertinence des écrits de l’auteur est telle que chaque article met en péril la survie même de ces groupes, des Etats-Unis et d’Israël.

              Depuis que le nom et l’adresse de cet homme sont connus, il est sous surveillance constante du GIGN et du GIPN car le reste d’assassinat est grandissant.

              La rédaction d’agoravox et le gouvernement français sont sur les dents et nous, on est sur le cul devant tant d’audace.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires