• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7)

En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7)

La surprise passée de la religion dont se réclame toute la famille de notre si jeune vendeur, il est intéressant d’en voir les ramifications dans la conduite de leurs entreprises. En fait, ils travaillent étroitement depuis longtemps avec l’armée américaine. Ce qui devrait être un gage de bon fonctionnement : l’armée, on le sait, à tendance a être plus stricte que le civil sur les personnes qui l’approvisionnent. Or, dans la famille Diveroli-Botach, ce n’est pas vraiment le cas. Leur comportement de vendeurs est tout simplement ahurissant, pratiquant un dédain de la clientèle assez prononcé : ils vendent avant tout, et après basta... le service après-vente chez eux est quasi inconnu. Le services des réclamations fantômatique. Qu’ils arrivent à le faire avec les civils, on se dit, pourquoi pas, après tout : ils vendent des armes et ce ne doit pas être non plus à des intellectuels. Mais pratiquer de même avec l’armée américaine semble plus suicidaire. En réalité, les Diveroli-Botach ont dégotté pour leurs contrats militaire une... arme secrète. Un simple bout de papier, comme celui présenté ici en en-tête, et qui ouvre toutes les portes... et tue sur place tous les concurrents. Il est parfois pratique, aux Etats-Unis, de faire partie d’une minorité. Les Diverioli-Botach ont appliqué le principe à la lettre.

Oncle, père... et flls, donc : en fait, la société que va diriger Efraim pour décrocher le contrat du siècle de 300 millions n’a pas été créée par lui : elle s’appelle AEY, car elle a été créée en 1999 par son père... pour en faire une boîte d’impression d’étiquettes, et qui a choisi comme nom les initiales celle de ses trois fils. A, pour Avrahom Diveroli, E, pour Efraim Diveroli et Y, pour Yeshaya Diveroli. La création sent donc tout de suite l’opération de diversion d’une firme embarrassée par ce qui ressemble à une enquête des impôts ou une enquête sur les conditions de livraison déficiente à l’armée. Le dernier des trois frères apparaîtra plus tard dans l’organigramme : il sera le secrétaire d’Ammoworks, la nouvelle firme créée sur le tas par Efraim quand son contrat d’état mirifique aura été suspendu. A défaut de népotisme, on peut parler de réelle... mafia familiale. Sur le site neuf, un texte ambigu accueille le futur client : "Ammoworks has produced hundreds of millions of dollars worth of firearms, ammo, and tactical gear among other things for our special forces in Iraq and Afghanistan. Ammoworks is a huge supporter of our troops and does everything in its power to not only insure a quality product but a product that functions extremely well in battle situations." Qu’entendent donc les Diveroli par "Ammoworks is a huge supporter of our troops ".... ???
 
La première livraison du contrat pharaonique de 300 millions de dollars a eu lieue le 16 mars 2007, par un avion cargo de Victor Bout parti de Burgas, en Bulgarie. Avec à bord 110 000 grenades. "On the afternoon of May 16, 2007, an Ilyushin Il-76 cargo plane rumbled down the tarmac at Burgas Airport in eastern Bulgaria, its hold packed with 110,000 grenades bound for Kabul, Afghanistan. The aircraft lifted off, climbed above the rolling farmlands to the west and the Black Sea to the east, and headed toward war". A 10H30, Diverol avertit par fax le Pentagone du départ de l’avion. L’avion était parti directement direction Kaboul :  "It wasn’t until about midnight that the Ilyushin landed and a U.S. Army major in Kabul signed the shipment’s certificate of conformance". Burgas et Bout sont deux vieilles connaissances : à la fin des années 90, c’était son point de départ vers l’Afrique favori : "U.N. investigators uncovered a small slice of his activities in Angola. From July 1997 to October 1998, Bout’s airplanes flew 37 flights from Burgas, Bulgaria, to Lomé, Togo, with weapons destined for the unita rebels in Angola. The cargo included 20,000 82-mm mortar bombs, 6,300 antitank rockets, 790 AK-47s, 1,000 rocket launchers, and 15 million rounds of ammunition. The total value of theshipments was estimated at $14 million." 
 
Tout a donc été supervisé par l’armée américaine. Cinq jours plus tard, le champagne est à nouveau débouché chez Diveroli : "Five days later AEY’s next shipment, of 7.62 mm AK-47 cartridges, took off from Rinas, Albania, and again champagne flowed". Le premier avion était l’EW-76734 de Transalvia Export, un avion Biélorusse qui sera retiré du service le 31 mai 2009,encore un prête-nom pour Victor Bout, vu à Burgas et à GellenKirchen en Allemagne, à Kaboul bien entendu, au Congo, à Kindu, à Larnaka, à Chypre, mais aussi à Vatry (à Châlons) à proximité d’un Boeing de Kalitta Air...dont les appareils sont aussi impliqués dans le même trafic (et ont tendance aussi à se crasher facile). A Kaboul, l’auteur de la photo de l’llyushin 76 de Bout note en 2006 "bringing food and other supplies to the ISAF camp in Kabul on an weekly basis"... un vol hebdomadaire ???... Bout fournissait bien régulièrement l’armée US à Kaboul même ! En deux ans à peine, Efraim est devenu riche avec près de 150 contrats signés : "by the end of 2006, AEY had won 149 contracts worth an estimated $10.5 million. Diveroli leased a black Audi A6 and found a nicer apartment, but otherwise he lived frugally. He preferred a local bar to the lavish South Beach club scene". Il n’y a pas, l’éducation orthodoxe laisse quelques traces...
 
L’année 2006 est faste pour lui, et 2007 également : Efraïm Diveroli vend entre autre des gilets pare-balles, des lampes à forte intensité et des viseurs à amplification de lumière à l’armée US. "In February 2007, the State Department signed a purchase order for $70,330 for AEY to provide bullet proof vests. Also in Februrary 2007, the State Department signed a purchase order for $166,357 for AEY to provide "340 Halographic Weapons Systems and 400 RICO Alpha 9 Tactical Weapons Systems." In June 2007, the state Department signed a $34,878 purchase order for more bullet proof vests." En fait, le catalogue Botach !! Dans lequel elles sont présentées comme des"BlackWater I-O Hard Armor Plate Carrier Vests" ou des BlackHawk !! DE 25 à 120 dollars pièce. Le contrat de l’armée est clairement défini. Le 19 mars 2007, l’armée US le publie : "AEY Inc, Miami Beach, Fla., was awarded on March 13, 2007, a delivery order amount of $48,717,553 as part of a $298,004,398 firm-fixed-price contract for various ammunition for the Afghanistan Security Forces. Work will be performed in Miami, Fla., and is expected to be completed by Dec. 30, 2008. Contract funds will not expire at the end of the current fiscal year. There were an unknown number of bids solicited via the World Wide Web on July 28, 2007, and ten bids were received. The U.S. Army Sustainment Command, Rock Island, Ill., is the contracting activity (W52P1J-07-D-0004)." Cette année là, c’est le plus gros contrat de l’armée, et de loin. Le second est remis à General Dynamics, il est de 114 millions "seulement" pour développer un "Expeditionary Fighting Vehicle" amphibie... une énième "danseuse" au Pentagone.
 
Efraïm vend toujours en 2007 et 2008, alors que dès 2006 déjà, des gens, au sein de l’armée s’étaient posés de sérieuses questions à son encontre, révèle l’enquête du Congrès. "AEY and its president, Efraim Diveroli, were on the watchlist as early as April 2006 because U.S. Immigration and Customs Enforcement (ICE) had started an investigation of the company in 2005 for "numerous violations of the Arms Export Control Act and contract fraud," according to the House oversight committee". C’est un premier point. Néanmoins, l’état fédéral lui passe commande pour plus de 100 000 dollars de lampes : "Yet according to a government Web site that tracks federal contracting activity, the State Department on Dec. 1, 2006, signed a purchase order for $113,967 with AEY to provide a batch of K3 Light Machine guns". C’est le deuxième point. Le 12 décembre 2006, pourtant, une enquête du Département d’Etat conclut en de nombreuses inquiétudes ("suspicions") à l’encontre de AEY : "There appear to be several suspicious characteristics of this company, including the fact that Diveroli is only 21 years old and has brokered or completed several multi-million dollar deals involving fully and semi-automatic assault rifles. Future license applications involving Diveroli and/or his company should be very carefully scrutinized."... Troisième point. Et pourtant rien de tout cela ne va se faire. Ce qui ne peut s’expliquer que par des protections en haut lieu... en échange sans doute de part de gâteau (avec qui, sinon des responsables militaires américains ?). Jusqu’en mars 2008, où sa licence de vente lui est retiré.
 
On ne s’explique donc pas le décrochage de Lune avec les 300 millions de contrats prévus pour fournir l’armée américaine. A l’arrestation de Diveroli, certains songent naturellement aux tarifs qu’il aurait pu pratiquer : selon des concurrents, ils étaient tellement bas qu’ils étaient imbattables. Il est vrai que les munitions seront proposées gratuitement par le chef d’état albanais à Petraeus... C’est l’une des théories proposée par la concurrence, comme l’affirme Sanford Brygidier, le responsable d’Aztec International : “They low-bid these prices so low that there was no high-quality source for it,” précise-t-il, décrivant Diveroli comme un gamin au milieu d’un parc de jeux : "Mr. Brygidier, who said he has been in the arms business for 36 years, added that Mr. Diveroli would tell potential suppliers that they had to accept his prices because he had the contract and there would be no other buyers. “He wanted this, he wanted that, he had immediate cash,” Mr. Brygidier said. “I told him, basically, that this wasn’t kindergarten and that we were not in the education business. I told him not to call me anymore." Une attitude assez irresponsable, on le voit : la qualité n’est absolument pas le critère retenu, ce qui compte seul c’est le prix. C’est le seul argument de l’Albanie, d’ailleurs : "he low-price assumptions, the industry officials said, appeared to be what had led Mr. Diveroli to Albania, where the government sold its munitions for as little as 2.2 cents a round, a price that strongly suggested their age and poor condition." Deux "cents" la balle, revendue 50, il y a effectivement de quoi se faire un joli matelas de billets. En fait, Diveroli avait revendu moins cher, entre 20 ou 30 cents la cartouche : "Ed Grasso, president of Sellier & Bellot USA, which has provided new Czech ammunition to Afghanistan, said new rifle cartridges of the types AEY bought typically cost 20 cents to 30 cents a round." Le bénéfice était quand même incroyable ! Mais il était... partagé, selon le défunt Trebricka :"The purchases, Mr. Trebicka said, were a flip : Albania sold ammunition to Evdin for $22 per 1,000 rounds, he said, and Evdin sold it to AEY for much more. The difference, he said he suspected, was shared with Albanian officials, including Mr. Pinari, then the head of the arms export agency, and the defense minister at the time, Fatmir Mediu."
 
Mais cela ne suffit toujours pas. Non, il faut autre chose pour expliquer comment une aussi petite firme ayant déjà si mauvaise réputation a pu être sélectionnée. Et l’explication véritable pour anéantir la concurrence, ce n’est pas le prix. C’est un passe-droit, dont a déjà hérité l’oncle... il y a plusieurs années pour obtenir des contrats juteux. Pour cela, il suffit de se déclarer d’une minorité, et de faire valoir un vieux texte de loi remontant à l’ère Reagan. Pour cela, il suffit de lire encore aujourd’hui le statut dont bénéficie son oncle, Botach dans ses livraisons pour l’armée. C’est ici. Au registre de ses "certificats", un nom surprend : "Small Disadvantaged". Sa définition officielle est... lumineuse : "A Small Disadvantaged Business (SDB) is a small business that is at least 51 percent owned by one or more individuals who are both socially and economically disadvantaged. SDB status makes a company eligible for bidding and contracting benefit programs involved with federal procurement. Businesses must be certified by the Small Business Administration (SBA) to qualify for SDB status." Une société "socialement désavantagée", et donc par exemple une minorité "ethnique", qui peut donc bénéficier d’un coup de pouce pour hériter de contrats officiels, à condition de démontrer et faire valoir son "ethnicité". Ou sa religion, alors assimilée à une ethnie ! Le gag, c’est que l’accréditation s’obtient, sous forme de beau diplôme , auprès, pour AEY du Florida Minority Supplier Development Council. Or son directeur, dans une interview méconnue, a commis une grosse gaffe en avouant qu’en Floride, justement, les gens les juifs hassidiques n’y sont pas répertoriés comme "ethnie", au contraire de l’état de New-York où ils le sont : "The biggest problem with this method is that government agencies have different criteria. For instance, the State of Florida certifies non-US Citizens and classifies non-ethnic women as minorities. The State of New York once had Hassidic Jews in its minority classification. Some states count people from Spain, Portugal or other countries as minorities." Résultat, nul ne sait comment Efraim Diveroli, "minority owned" venue de Floride, a pu ou non bénéficier de cette clause, qui lui faisait automatiquement remporter le marché.... on nage en plein surréalisme !
 
Le premier a relever le problème est le sénateur John Kerry, ancien candidat à la présidentielle américaine : "I am concerned that a lack of oversight of contracting programs at DoD is allowing companies like AEY to erroneously access hundreds of millions of dollars in contracts as an SDB, undermining efforts to level the playing field for small firms." Selon lui, l’inscription est purement et simplement erronée. Car les relevés démontrent qu’avant 2006, AEY n’en faisait pas partie, mais qu’après, justement, si : "Before the designation first appeared in the Federal Procurement Data System in mid-2006, AEY had earned a modest $8.1 million in business with the federal government. Since the SDB label was applied, the contractor has made more than $204 million in federal contracts". Le contrat du siècle est donc bien lié à une... déclaration de judaicité orthodoxe. Aux inquiétudes de Kerry, l’Etat avait répondu par une pitoyable "c’est une erreur de codification".... "State has blamed the mistake on a coding error. Officials, however, have failed to explain precisely how the error could have occurred — or why the same misclassification also appeared on another State contract and on dozens of Defense contracts". Bref, il y a bien eu collusion dans l’art de la magouille ! AEY a bien été protégé de bout en bout...Efraim Diveroli a obtenu un marché colossal au nez et à la barbe de ses concurrents en faisant valoir un droit qu’il est incapable de prouver ! Le scandale est énorme !
 
Quant à notre jeune vendeur, quand il se retrouve pris dans un étau, celui de l’explosion de Gerdec et de ses conséquences, c’est bien son grand-père qui vient fort maladroitement à son secours en répondant ainsi aux journalistes, qui cherchent à le joindre alors que son petit flls est déjà réfugié en Israël :  "His grandfather told WPLG that Diveroli is now in Turkey or Albania doing his "patriotic" duty. "He’s all over the world getting what the military needs," affime Angelo Diveroli... un "devoir patriotique" ? en Turquie, où on trouvera les Glocks répandus comme graines de pissenlit au vent, ou en Albanie... en train de prendre le thé avec le fils du président magouilleur ? Un grand père qui pousse un peu loin le bouchon "ethnique" pour défendre son petit fils : "the elder Diveroli had seen his family in Italy persecuted during the war. His wife was a Holocaust survivor from Poland. "So, you know what kind of family we come from," he said. "We’re not a family of gangsters." Peut-être pas, mais ça y ressemble furieusement avec la déclaration SDB falsifiée ! Efraim, lui continue à imaginer excuse pendable sur excuse pendable  : en octobre 2005, bien avant la signature du contrat, il avait envoyé des casques en Iraq pour la Police Irakienne, dont la peinture s’écaillait ou étaient carrément écrasés. Pour corser un peu la chose, il les avait envoyés par mégarde à Abou Grhraib et non à Bagdad : “The helmets came to Abu Ghraib by mistake. They are not very good. They have peeling paint and a few appear to have been damaged such as having been dropped.” On voit que l’école Botach a porté chez lui ses fruits. 10 000 pistolets (des Beretta pour ce contrat là), commandés, ne seront jamais livrés : pour en expliquer le retard, Diveroli avait invoqué... un "crash d’avion", et un "cyclone à Miami ayant emporté les papiers"... le crash était-il celui du 9 janvier 2007, avec l’Antonov 26B moldave crashé sur la base de Balad ? A la prochaine livraison manquée, allait-il rendre responsable une chute de météores ou "Le feu de la Torah" (Aish Ha Torah)" ???
 
 

Documents joints à cet article

En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7) En Afghanistan, les américains redécouvrent la Lune (7)

Moyenne des avis sur cet article :  2.6/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

92 réactions à cet article    


  • A. Nonyme Trash Titi 9 juin 2009 12:39

    American are not gentil.
    Israelian pipole, pas gentils non plus.
    But Morice is footing de la gueule du world with ses artiqueuls bourrés d’English. Et ça, c’est very pas gentil du too.
    That is the only expérience I know in french media. Certainly one of the best force of the citizen blog Agoravox ?


    • morice morice 9 juin 2009 12:40

      Faudra bûcher un peu plus, Pierre/Calito/Maimonide : votre service d’intelligence est à côté de la plaque. Je remarque vous n’avez comme Jacob strictement rien à dire sur ce texte et vous prie donc d’aller ailleurs répandre vos mensonges éhontés....


      • morice morice 9 juin 2009 12:41

        Purée la meute est déjà là : qui sera le plus taré aujourd"hui ? Jacob ???


        • morice morice 9 juin 2009 12:47

          Euh, le débile profond là... y’a erreur sur la personne... 


          • morice morice 9 juin 2009 13:04

            j’ai comme d’avis qu’Alzheimer est déjà là à ne pas être foutu de voir un logo de Nissan en photo... 


          • Atavus 9 juin 2009 12:53

            C’est quoi ca ?


            • morice morice 9 juin 2009 13:03

              lisez l’article, ça vous évitera de poser des questions bêtes : il vendait quoi, Diveroli ?


            • Atavus 9 juin 2009 13:10

               il vendait quoi, Diveroli ?

              -De la viande de porc


            • morice morice 9 juin 2009 13:02

              Remarquez c’est bien la preuve que vous la CHOISISSEZ votre IP : vous êtes complètement con, là, vous venez d« avouer que vous travaillez en proxy après avoir juré ici devant Dieu que vous n’aviez qu’une IP fixe »toujours la même".. or, si c’était le cas, vous ne pourriez pas la changer, c’est votre FAI qui vous l’octroie, pas vous !! vous êtes assez con pour avouer tout seul que vous TRICHEZ !!! ah ah ah !!!



              • Thémis 9 juin 2009 13:17


                Au professeur Morice,

                A propos, j’ai constaté que vous me preniez pour Cosmic Dancer sous un autre fil.

                Comme d’habitude vos informations sont erronées, car cette rumeur date d’au moins une semaine !

                Aujourd’hui , la rumeur dit que je serais Farkan ou Sébastien smiley

                Il y a deux semaines j’étais Italia ou Yvance77.

                Prenez en bonne note, je ne vais pas me répéter...


              • CastoR 9 juin 2009 14:49

                Et moi, je suis aussi philv

                Une IP dont 9 chiffres sont masqués et 3 démasqués, ça ne trompe pas.


              • Jacky Chavez 9 juin 2009 15:07

                La liste des mes pseudos officiels :

                Par geko (xxx.xxx.xxx.179)

                Par ndididju (xxx.xxx.xxx.179)

                Par L’enfoiré (xxx.xxx.xxx.179)

                Par Pasou (xxx.xxx.xxx.179)


              • Atavus 9 juin 2009 13:08

                Au fait morice, je tenais à te remercier pour cette charmante photo,

                A ton âge, ca frise la pédophilie.

                 




                • Thémis 9 juin 2009 13:38


                  Professeur Morice,

                  Vous ne m’avez toujours pas donné le prix de l’AKS version C (voir votre précédent catalogue, chap.6) que je souhaite offrir à mon homme pour la fête des pères.

                  Serait-il possible d’y monter le viseur que vous nous proposez aujourd’hui en illustration ?


                  • Pyrathome pyralene 9 juin 2009 14:06

                    Bon article et toujours la meute d’enragés...ils sont tous venus,ils sont tous là !! difficile d’éradiquer les morbaques......du morice sans troll c’est comme une centrale nucléaire sans déchets.....


                    • morice morice 9 juin 2009 18:06

                      me disais aussi : on a affaire à un vrai intellectuel là.. la source de Papy...



                      au rayon informatique on a ça :

                      Afin de vous mettre dans l’ambiance du geek, voici une petit sélection de blagues de geek :

                      A quoi sert Internet Explorer ?
                      - A télécharger Mozilla Firefox.

                      Dans Linux il y a un noyau, dans windows des pépins…

                      Seul le geek comprend pourquoi la peugeot 404 existe pas.

                      - Quelle est la meilleure heure pour écouter de la musique ?
                      - Deezer…


                      Un vrai intello ce Papy, ya pas...


                    • CastoR 9 juin 2009 14:36

                      Le mois de juin est un mois traditionnellement difficile, pour les entreprises, avec ses ponts à répétition.

                      Le problème, c’est que, par contrecoup et s’agissant de Morice, ça devient aussi un mois difficile pour les Unes d’agoravox : comme y’a pas un chat dans le bouclard, Morice pond des articles dans l’arrière-boutique.


                      • morice morice 9 juin 2009 14:41

                        je répète à la modération : l’idée d’inclure les images dans les posts est déplorable !! ils bloquent le forum avec !!!


                        • TALL 9 juin 2009 16:20

                          avec son mac-thusalem, le momo a du mal avec les images

                          du coup, il espère censurer tout le monde.... smiley





                              • A. Nonyme Trash Titi 9 juin 2009 16:44

                                But Papy, what i am fouting in your list ? I sais que i have a nipé pas fixe, but de là à avoir la same que Morice : horror, disapointement and vomissure !
                                 smiley


                              • A. Nonyme Trash Titi 9 juin 2009 17:13

                                I join you !


                              • Gül 9 juin 2009 17:45

                                C’est tout de suite plus clair !!! smiley

                                Morice a donc utilisé le traducteur Google (sa référence 1ère !), d’où cette très légère confusion dans ses tentatives de démasquage de pseudos....

                                Coucou Papy ! smiley


                              • morice morice 9 juin 2009 17:46

                                on voit ,surtout que votre gugusse se gargarise en recopiant un manuel sans rien y comprendre !! ahahah les deux nazes là...


                                en plus c’est du traduit... google ah ah ah !!

                                « Quel est un IP address ? » c’est son titre


                                et le vieux qui croit comprendre ! aha ah ah ha je suis mort de rire !!

                              • morice morice 9 juin 2009 17:48

                                euh le lampadaire, vissez donc une ampoule pour vous éclairer.... !!! 


                                « Quel est un IP address ? »

                                c’est du javanais traduit ou du français ????

                              • Gül 9 juin 2009 17:52

                                C’est très exactement ce que je dis mon petit Morice. Chaussez donc vos lunettes !

                                Sinon, je n’utilise pas d’ampoules, je préfère les bougies.... smiley smiley


                              • morice morice 9 juin 2009 18:03

                                ah je me disais aussi le modernisme ne vous pas encore atteinte... pensez à acheter un frigo, pour les gamins c’est mieux quand même.... 


                              • Gül 9 juin 2009 18:06

                                Quoi ?????

                                Vous mettez les gniards dans le frigo, vous ??????

                                 smiley


                              • A. Nonyme Trash Titi 9 juin 2009 18:13

                                Oui, Momo fait du déni de grossesse ! Direct au congèle les nains... Mais c’est la faute aux Ricains.


                              • morice morice 9 juin 2009 18:13

                                alors on reprend .. le refrigérateur.. appelé communément Frigidaire car c’est la marque qui l’a rendu célèbre sert à conserver des victuailles, pas des enfants.. 


                                un petit cours d’histoire pour blonde ici..


                                De tous temps, l’homme à chercher à conserver sa nourriture, par le déssèchement, la conservation dans le sel, ou par le froid.

                                Aujourd’hui, communément répandus, les appareils producteurs de froid, équipent plus de 96 % des foyers français, voici l’historique de cet essor.

                                -Au 18 ème siècle, on produit du froid, grace à des écoulements d’eau, ou par évaporation d’ethers.

                                -Au XIX ème et au début du XX ème siècle de nombreux brevets sont déposés, sur la fabrication du froid, il est d’ailleurs très difficile d’attribuer la paternité de nos réfrigérateurs modernes à un quelconque inventeur.

                                -1875 : Charles Tellier réussit la conservation d’un chargement sur un navire entre la France et l’Argentine pendant 3 mois. C’est le début du succès de la production du froid artificiellement

                                -1913 : Le premier réfrigérateur ménager est commercialisé aux Etats-Unis sous la maque Domelre


                              • morice morice 9 juin 2009 18:15

                                on voit que vous n’avez de cesse de commenter le TEXTE..


                                en fait vous êtes tellement fainéant que vous en êtes incapable...

                              • brieli67 9 juin 2009 18:36

                                et voilà autre chose :

                                NDA me semble honnête Il a donc reçu ma voix.

                                Je me demande si j’ai une seule fois voté à droite dans toute ma vie ????

                                mêh........... Kékel dit donc

                                gentille dit-elle ! Gewürz. Santé !


                              • Gül 9 juin 2009 18:54

                                Hoooooh ! Merci Morice !!!

                                Avant vous, je ne savais pas ce qu’était un frigo !!! D’ailleurs, je mettais mes enfants dans un lit, sur des chaises, et tout, et tout.....

                                Mais désormais, ma vie a changé....grâce à vous ! Encore merci !

                                 smiley


                              • Gül 9 juin 2009 18:57

                                @ Briéli,

                                Cher Monsieur,

                                Je croyais, sans doute bien naïvement, que vous aviez compris qu’il fallait me foutre la paix !!!

                                Si je souhaite poster quelque chose quelque part, je n’ai aucunement besoin de votre aide.

                                Je vous prierai donc de bien vouloir cesser de publier les différentes contributions que je peux déposer sur ce site, à tort et à travers, et où elles n’ont aucune raison d’être !

                                Lâchez-moi espèce de vieux pervers !


                              • Gül 9 juin 2009 19:03

                                Re- Coucou, Papy ! smiley


                              • CastoR 9 juin 2009 19:03

                                Salut, Gül, salut Papy,

                                Pas la peine de vérifier sa messagerie, vu qu’il est encore pété, il n’a du essuyer que des refus.
                                M’est avis que c’est pas le seul truc qu’il devra essuyer aujourd’hui !


                              • Gül 9 juin 2009 19:06

                                Bonjour Castor,

                                Mais...c’est immonde !!! Beurk ! smiley smiley

                                Il devrait surtout vérifier sa messagerie-mail. Il devrait logiquement y trouver de la lecture, ou alors il y a un fichu laisser-aller chez Agoravox...

                                A bon modo-entendeur....


                              • CastoR 9 juin 2009 19:11

                                Je sais, c’est crade...

                                mais c’est tellement rigolo de se moquer de Brieli !
                                En plus, je sais que je vais revenir demain matin et que je trouverai d’autres délires en réponse...je m’en fais une joie !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès