• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En marche … vers un parti unique

En marche … vers un parti unique

Le nouveau président Emmanuel Macron a pris ses fonctions dimanche et a nommé comme premier ministre Edouard Philippe, membre des républicains afin de mieux attirer ces derniers dans ses filet. Ira-t-on au lieu d’une grande coalition à l’allemande vers un parti dominant voir un parti unique du centre gauche au centre droit avec à la clef, la fin de l’alternance et de la démocratie telles que nous les avons connus ?

 C’est l’enjeu réel de ce début de semaine et des nominations ministérielles qui ont suivi. Edouard Philippe savait qu’il pouvait compter sur certains ralliements potentiels : Bruno Le maire, Gérald Darmanin font désormais partis du gouvernement S’il arrive à en rallier d’autres (sachant que 173 élus des républicains ont déjà plaidé pour ce rapprochement), il aura réussi son pari : éliminer le PS puis les républicains pour s’assurer l’intégralité du pouvoir.

Puisqu’il a fait une thèse sur Machiavel, il a dû retenir de l’auteur du Prince : « qu’un Prince nouveau doit éteindre la race de ses prédécesseurs ». Dans le cas où ce dernier s’empare d’une République, cela signifie qu’il doit éliminer la classe politique précédente ce que Macron réussi fort bien aujourd’hui ! 

Car ce qu’il faut retenir, ce que la classe politique va être profondément remaniée : entre ceux qui abandonnent leur mandat de député pour conserver leur siège de Maire (l’incompatibilité nouvelle arrivant cette année) et les nouveaux élus d’En Marche, il y a fort à parier que de nombreux nouveaux députés entreront à l’assemblée et qu’ils devront leur siège au nouveau Président qui bénéficiera alors de tous les pouvoirs.

Et c’est bien le risque : selon un sondage du 7 mai, En Marche pourrait obtenir 250 à 285 députés, or c’était avant d’investir certains candidats du PS et le début de ralliement des républicains. Il y a donc fort à parier que ces derniers même s’ils obtenaient 200 députés, ce qui est loin d’être acquis, ne pourrait mettre en place une cohabitation et dans ce cas, il y a fort à parier qu’une partie supplémentaire du parti rejoindra le président après les élections.

Dans ce cas-là, nous nous trouverions face à un vaste mouvement du centre qui aurait à sa gauche Mélenchon, le PC et le PS, tous réduits à la portion congrue (ce dernier obtiendrait 30-40 députés) et à sa droite les Républicains, DLF et le FN (15-25 députés), eux aussi dans une situation délicate.

Le nouveau mouvement Les Républicains En Marche formerait alors un parti dominant, chacun des mouvements aux deux extrémités de l’échiquier politique, ne pouvant contester sa position. Nous serions alors face à un parti dominant (quasiment un parti unique) comme le fut le Parti Révolutionnaire Institutionnel (PRI) au Mexique qui gouverna le pays plus de 70 ans sans interruption.

Cela en serait alors fini de l’alternance et de la Démocratie, telles que nous les avons connues ! Nous nous retrouverions dans la configuration de la fin de la IVe République : à cette époque les gaullistes d’un côté et les communistes de l’autre bien que majoritaires dans l’opinion était tenus hors- jeu du fait de la configuration partisane. Alors, irons-nous aussi par la suite vers un changement de régime, comme celui qui advint alors en 1958, du fait de l’échec de la politique suivie ? On ne peut désormais que l’espérer !  

  


Moyenne des avis sur cet article :  2.94/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • Hecetuye howahkan Hecetuye howahkan 19 mai 08:54

    Salut , cela me parait plus simple, la France est la propriété des us de L’UE donc de l’Allemagne, du sionisme , de Rothschild ,du Qatar ....etc

    et ceci peu importe les clowns en haut de l’affiche....ces gens ne vont rien lâcher ? pourquoi ? des malades mentaux de cette classe ne s’arrêtent pas d’eux même..ils se croient immortels or a ce degré de schizophrénie ( coupés du réel) , tout est possible..

    mais voila la masse qui est ultra supérieure en nombre n’a rien de commun avec son voisin..sauf si j’ai besoin d’un service...

    amis je vous le dit, là est le signal que L’Origine nous envoie indirectement..et il dit ceci le signal par polarité mais vous n’écoutez pas, car vous ne savez plus écouter

    il n’y a qu’une seule issue , un changement radical de tous, pour passer du combat imposé et accepté par tous appelé compétition qui produit mais ça vous refusez de le voir , sauf ceux qui savent cela déjà, et ceci provoque exactement ce qu’il est sensé produire, d’un coté une élite unie sir l’essentiel : niquer les masses et de l’autre des masses intégralement désunies sur le superficiel mais aussi sur une partie de l’essentiel...

    par exemple des que vous avez admis l’échelle sociale financière, parce que bien sur vous êtes supérieurs aux autres alors que si vous êtes seul vous n’existez pas ou mourrez très vite donc le collectif uni, équitable précède bien le personnel pour la survie..... si tout cela est en place alors vous aussi que vous le vouliez ou non vous êtes cette société barbare dont un des principes majeur et fondamental est l’injustice ..pourquoi barbare ? allons voir dans les colonies ou la France et autres pays destructeurs et voleurs applique à certains la peine de mort sans jugement, en toute illégalité internationale...

    L’Origine dit : puisque la compétition qui élimine produit sans arrêt violence, guerres, famines, et autres saloperies...vous devez arrêter cela..

    Sommes nous capable d’entendre cela, car c’est réellement L’Univers qui nous dit que faire... ????

    c’est simple non et cela peut commence de suite...l’autre c’est moi et je vais arrêter de l’exploiter à ma manière..cela ne veut pas non plus dire que je vais le laissez m’exploiter...quand on refuse la pouvoir tel qu ’ il s’exerce , on n’est plus ni maître , ni esclave...

    la vie c’est par là..mais si la non vie vous intéresse, alors je vous en prie ne changez pas une équipe qui perds..car à ce point c’est une sacrée performance ...

    tout ceci est notre création à tous...ceci sera bien sur nié par réflexe automatique :.....

    quand à la démocratie, mot qui ne dit rien et est donc utilisé tout le temps forcément quand on n’a rien à dire et bien la somme des désirs auto centrés de chacun ne fait pas un monde intelligent en paix mais un monde de conflit , de violences , de saloperies ...etc..

    et c’est exactement ce que les maîtres veulent...car comment voler une masse totalement solidaire ? même avec violence cela est impossible...car une masse éveillée et solidaire ne se laisse pas faire..contrairement à ce qui est dit dans les fausses religions...

    tout doit être mis à plat et encore là je vous amène uniquement en surface du superficiel de ce qui est, car le voyage le plus complexe est à venir, il est en chacun bien sur...

    Je sais ça n’évoque rien mais c’est normal ....faire la premier pas il faut....ami si tu vas mal..tu as déjà là de quoi commencer l’autre chemin..arrête d’essayer de fuir....la bonne route c’est par là..

    c’est comme cela que L’Origine communique avec nous de manière indirecte....entre autre ..


    • Etbendidon 19 mai 09:53

      OUI le parti unique c’est bien
      Et pi Macron dictateur ouaf ouaf
      Zavez essayé de dessiner des petites moustaches noires sous son nez sur les affiches ?
      ça ne passe pas du tout !
      D’ailleurs vous auriez pu mettre une photo du présidente
      Vous ne savez pas que c’est obligatoire quand on parle de lui ?
       smiley


      • Claire29 Claire29 19 mai 12:48

        En attendant que ce parti unique se mette en place,c’est un véritable soulagement d’être débarrassés de Hollande et de toute sa clique d’apparatchiks sectaires et hypocrites !


        • Dom66 Dom66 19 mai 18:28

          @Claire29

          Marcon est le fils d’Hollandouille,alors pour le soulagement vous repasserez, surtout pensez à trouver le tube de vaseline et le garder à porté de main ça risque de faire mal.

          Si toutes les ordures PS,plus les ordures LR, plus les imbéciles du milieu se mettent ensemble pour diriger la France, c’est pas gagné. Une France vendu définitivement à l’UE, voila le future.


        • Claire29 Claire29 19 mai 20:14

          @Dom66
          Vous vous trompez de cible, je n’ai pas voté Macron au premier tour et au deuxième je me suis abstenue mais j’ai quand même le droit de dire que le départ de hollande me réjouit,qu’il retourne faire ses petites blagues avec ses copains de la rue Solférino,il y sera plus à sa place qu’à l’Elysée !

           


        • sirocco sirocco 19 mai 13:25

          Bon ben... la France va bientôt ressembler au Zimbabwe.
          La principale différence résidant dans l’âge du Chef Suprême.


          • kalagan75 19 mai 16:39

            ça risque plutôt d’être le bazar avec une majorité « en marche » + LR , de nombreux LR le Q entre deux chaises ...


            • fred fred 20 mai 07:07

              Mediapart a fouillé dans le passé des nouveaux ministres, et personne n’est épargné. A commencer par le Premier ministre. En 2014, Edouard Philippe n’a pas joué le jeu de la transparence. Il n’a pas indiqué la valeur de ses biens immobiliers dans sa déclaration, que tous les députés devaient remplir. Il a écopé d’un blâme de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique. Gerard Collomb, ministre de l’Intérieur, traîne lui une vieille affaire. Dans les années 90, il est député du Rhône et conseiller municipal d’opposition à Lyon. Il est entendu en 2006 par la justice comme témoin dans une affaire de détournement de subventions. Fondateur de l’association mise en cause, il ne sera finalement pas inquiété. « PenelopeGate » version Le Maire Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, a eu son petit « PenelopeGate » ! En 2013, il est accusé d’avoir rémunéré sa femme en tant qu’assistante parlementaire pendant 6 ans, sans qu’elle n’ait jamais vraiment travaillé. Muriel Pénicaud, ministre du Travail est quant à elle concernée par une enquête de l’Inspection générale des finances. En cause, une soirée à Las Vegas en 2016 en l’honneur d’Emmanuel Macron. Cette fête qui a coûté 381 000 euros était organisée par Business France, dont Muriel Pénicaud était directrice générale à l’époque. Il y aurait donc eu un manquement au code des marchés publics...oupsssssss...y a déjà un BUG ! 


              • toma 20 mai 11:15

                J’ai mis 3 étoiles à cet article, pas qu’il est mal, mais il est incomplet et j’aimerais que l’auteur se creuse pour trouver un autre parallèle que celui du Mexique. 


                C’est exactement ce que vit l’Allemagne avec sa GroKo depuis la réunification et même avant. Si on prend le pays depuis l’armistice de 1945, on voit que les deux partis principaux sont les mêmes et s’attachent à perpétuer ce que les amerclos aiment mettre en avant de l’Europe (les membres fondateurs du parti étant tous d’anciens nazis, vu que le pays avait un parti unique sous Hitler, au lendemain de la guerre, la 1/2 était d’un coup socialiste et l’autre social-démocrate).
                Ils ont été malins en autorisant la bi-partite partout à l’ouest, mais en Allemagne c’est un thème très important dans chaque élection allemande : la SOZIALE-LIBERALE DEMOKRATIE et son pendent, la SOZIALE MARKTWIRTSCHAFT (économie social-libérale, qui prévoit une redistribution assez juste des bénéfices à tous dans une économie libre et non-planifiée - inverse de la DDR, planifiée et non-libre). Il y a deux extrêmes dans ce milieu mou - le centre gauche ou droite en France - CDU/CSU et SPD, et 4 extrêmes réels, dont seuls deux sont accepté depuis 30-40 ans . 

                La démocratie libérale est donc fondée en Allemagne sur la CDU/CSU, dont le berceau inamovible est la partie riche du pays, Bayern, Bade-Wuttemberg, Rheinland-Pfalz, reconversion industrielle du charbon et acier réussie, faible taux de chomage depuis longtemps. Et du SPD, zones ouvrières, Rhein-Ruhr, Hannovre,... Donc, deux piliers qui s’alternent comme en France, selon les élections. 

                Ensuite les 3 partis « extrémistes » qui sortent donc du centre mou, ce sont : les VERTS, leur mouvement prend notamment de l’ampleur avec l’annonce de disparition des forêts - toujours là, mais c’est un autre problème - à cause des pluies acides (pollution venu soi-disant uniquement de l’Allemagne de l’Est, un thème de plus pour prouver qu’on vivait mal de l’autre côté). Ce parti a été diabolisé longtemps, avant de rentrer dans le rang, l’élite ayant compris que la pollution inquiète les gens, il fallait s’emparer du sujet, les VERTS seront une succursale d’abord du SPD qui coalise souvent avec, avant qu’une coalition CDU-Verts ne voit le jour dans la région de Stuttgart, bah oui, Merkel est assez verte, elle a fermé les centrales nucléaires, donc on coalise ! 

                L’autre c’est la vraie gauche, Linke, issu de la SED de l’Allemagne de l’Est (en France y a eu plusieurs mouvements, le NPA, Mélenchon, le PCF,...), mais là, 50 ans de guerre froide ont tout fait pour prouver que leurs idées ne fonctionnent pas, le SPD coalise souvent en ROT-ROT-GRÜN comme à Berlin actuellement. 

                Le FDP, parti libéral aux abbois après la crise bancaire de 2008. Coalise uniquement avec la CDU.

                Et la dernière fraction nouvelle c’est l’AfD, la vraie droite, là, ils sont à la place du FN en France, on ne coalise pas, on ne discute pas avec eux. Le parti va passer la barre des 5 % quasi partout donc rentrer dans tous les parlements des Länder (quasi 30% dans certains Länder), et donc on verra la résultat globale à l’élection nationale sous peu. Le parti est né pour les élections européennes afin de faire changer la politique bruxelloise avant de se concentrer sur le politique allemande et notamment l’immigration illégale. 

                Donc pour dire, depuis Schröder, c’est GroKo sur GroKo, et le jeu politique est rigolo, vu que les deux principaux partis gouvernent de manière ininterrompue, mais cest tout dit la faute aux autres quand il y a des problèmes. C’est cela qui est devenu affreusement rigolo de fait et les débats télévisés le laissent transpirer, mais aucun journaliste n’oserait mettre le nez dans le caca de nos amis heureux et gais de ces GroKo à répétition. 

                Reste que c’est devenu de part la multitude de partis, impossible de formé une majoritée à parti unique et souvent difficile de former des coalitions un gros + un petit, donc par exemple, CDU+libéraux, SPD+Verts, parce que souvent, ces coalitions n’obtiennent plus de majorité partout/nécessaire. Donc GroKo CDU+SPD. Tellement plus pratique, uniquement dépent le Chancelier de la SPD ou CDU, mais on distribue les postes entre amis, suffit de voir comment Sigmar Gabriel et Steinmeier ont été bombardé président et président du SPD avant le retour de Bruxelles du démissionnaire président de l’UE Schulze, chaises musicales entre dinosaures, Macron a sa jeunesse au moins. 

                Donc l’Allemagne navigue de GroKo en Groko depuis bien longtemps. Merkel en est l’interprétation sans équivoque, sans accroches, sans reliefs, elle plait aux allemands. Elle semble être une girouette, mais non, elle va avec le vent du moment et avance toujours plus loin. Elle peut se contredire, mais pas un média pour relever ses impressions, changements d’humeur, volte-face, sauf à les justifier et les comprendre, parce que c’est au final bien pour tout le monde et l’élite est heureuse. On dit qu’elle attache autant qu’une poêle Tefal. Elle accueille 1,5 millions de réfugiés, mais 18 mois plus tard annonce que 1,1 sera renvoyé, elle reste la Mère Angela des pauvres et une personne intègre qui gère tellement bien les dossiers ! Merci la presse ! 

                Bref, avec Macron, c’est ce qu’on va avoir, loin d’un Vladimir (lui n’est pas une girouette et avance dans l’unique intérêt le patrie, valeur disparue chez nous, la seule valeur reste le marché), loin de Trump (la presse le déteste, il sert la mauvaise partie de l’élite apparemment), loin de Theresa (l’Europe profite trop aux allemands, la Grnde Bretagne en sort parce qu’elle ne lui sert plus depuis longtemps), mais près de la BCE, Juncker (qui organise tellement la fuite fiscale) et autres ténors de l’Europe allemande, Macron s’inspirera surement du modèle Merkel. 

                La France va vivre sa première Grosse Coalition dans un système electorale ne le permettant pas, cela ne pouvait se passer que comme une vampirisation de la démocratie francaise comme Macron le fait, à tord de la faire par un changement de constitution comme Mélenchon le proposait. 

                • Julie 20 mai 15:22

                  Je suis assez d’accord avec crainte de Parti Unique.

                  Si on veut rassembler aujourd’hui...
                  Alors, pourquoi on ne serait pas capable de rassembler demain avec les autres partis ?

                  Face à un parti qui écrase tout le monde... C’est plus fort que moi... je vais voter opposition...

                  Moralité... Je ne voterai pas pour le parti Unique. Sans savoir quoi voter encorer, je dois bien l’avouer.

                  Si on a suffisamment de talent pour rassembler les Français, et bien on en aura suffisamment -de talent- avec les autres partis à l’assemblée.

                  J’ai entendu récemment : ’Mon mari n’a pas de projet politique, il a un projet pour la France’...
                  Ok.... Mais dans un cadre démocratique on l’espère.


                  • Croa Croa 20 mai 16:45

                    C’est une clarification en fait. Un système totalitaire s’est mis en place progressivement. Il y avait plusieurs partis en France avec une supposée gauche et une supposée droite mais en réalité il n’y a pas d’alternative aux programmes imposés par Bruxelles et Washington. Avec Macron les choses sont claires : On réunis tout ça en un seul partit de gouvernement. Son régime sera ouvertement totalitaire et son orientation est libérale, élitiste et mondialiste. Et comme, n’en déplaise à nos préjugés, la réunion des puissances d’argent caractérise les régimes fascistes, c’est bien un tel régime qui nous sera imposé ! smiley  smiley smiley smiley smiley smiley
                    *
                    Comment en sommes nous arrivé là ? À mon avis grâce au leurre FN (des rigolos plus bêtes que méchants) sur lequel se crispent toutes les craintes totalitaires... Suite à quoi le VRAI DANGER totalitaire restait et reste encore ignoré des gens ! Et d’ailleurs les gens vont donner à ce régime, grâce au leurre FN comme d’hab., la majorité dont il a encore besoin pour nous la mettre bien à fond  smiley


                    • bonalors 21 mai 08:33

                      oui le parti Nazi de Macron et toute la France devrait se rallier vive la Collaboration une époque faste de notre histoire, dont nos petits enfants sont et resteront fiers de nous


                      • Alainet Alainet 22 mai 08:02

                        - PS, LR ou FN sont des partis jumeaux.. donc il y en a 2 de trop comme aurait dit Coluche... On l’a vu dans le dernier débat de Pujadas où ils éprouvaient assez de mal à justifier leurs # à travers d’arguments cafouilleux et 1 flou hamiltonien... La Gauche c’est Mélenchon et Hamon and cie est 1 parti leurre. Le clivage D/G a été remplacé par 1 autre : souverainistes/euro-mondialistes.


                        • baldis30 22 mai 08:28

                          En juin 1940 il y avait 99% de pétainistes ..... prêts à remettre la France .... en marche ...., y compris ceux qui allèrent demander aux allemands du papier pour republier leurs journaux ( mais cela c’est plutôt en juillet 1940,......) .

                          Il y avait même des américains qui représentaient officiellement les U.S.A. auprès de la direction de l’hôtel des bains .... 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès