• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Erdogan 1er, Roi des Belges ?

Erdogan 1er, Roi des Belges ?

Les nouveaux démons nationalistes belges. Bonne nouvelle. Pour une fois , il ne s’agit pas des continuelles chamailleries entre francophones et flamands…

Ce sont les rapports entre la Belgique et ses concitoyens d’origine étrangère.

La catharsis, le boomerang.

Avec la Turquie. Un pays qui voulait être européen, soit dit en passant.

Ce conflit divise tout le landerneau politique belge. Il concerne la notion de génocide. Ou plutôt la notion de reconnaissance d’un génocide, celui du peuple arménien.

Il y a si longtemps, me direz-vous. Est-ce encore la peine d’en parler ? De culpabiliser la société turque d’immigration pour des actes purement ottomans ?

Justement : purement ottomans !

Peu avant sa réélection, Erdogan a réuni plus de 14.000 Turcs déchaînés… à HASSELT en Belgique !!!

A titre indicatif, l’extrême-droite flamande n’en a jamais réuni plus de 4.000. DE bons Flamands de sang pur qui tiennent d’ailleurs aujourd’hui les rênes du pouvoir. Le FN version Vlaandeen, un peu plus Waffen-SS, mais là n’est pas le sujet.

14.000 Ottomans belges, pardon Turcs ont accueilli leur Président comme une rock-star.

Alors qu’ils ont AUSSI – SURTOUT – D’ABORD la nationalité belge.
Barrez la ou les notions qui vous semblent inutiles. Oui, oui !

Veinards de Turcs qui peuvent voter deux fois. Loup Gris chez eux et démocrate en Belgique. Un peu de poivre, un peu de sel.

Ils sont nombreux les Turcs belges. Il est normal qu’ils attisent les convoitises, c’est un fameux réservoir de voix. Comme les Cubains de Miami… Faut qu’on les caresse dans le sens du poil, la reconnaissance viendra du vote.

Nos méchants partis étaient à l’affût. Un des 19 Maires de la Capitale de l’Europe est turc …turc et socialiste belge. Madame Mahinur Ozdemir st Conseillère d’un parti qui participe à la Majorité régionale bruxelloise est aussi turque …turque et humaniste belge. Pour bien le faire savoir, elle siège depuis toujours en portant un foulard.

C’est singularisant, vous comprenez ?

Jusque là, cela va encore. Avec votre système électoral par circonscriptions, cela ne risque pas de vous arriver avant longtemps. Quoique, quoique…

Et bien, cette brave dame NIE le génocide. Elle ne dit pas comme certains coreligionnaires et d’autres que c’est du passé, qu’on ferait mieux d’enterrer tout cela. Que la notion – d’ailleurs non appliquée partout - de génocide est du passé, un crime devenu universel..

Aujourd’hui, le génocide, c’est l'aller sans retour pour La Haye. Enfin parfois. Pas trop souvent, seulement si on est perdant…

Non : notre égérie nie le génocide arménien ! En fait, il n’y aurait pour elle d’autre extermination programmée que cellle - point encore perpétrée - contre les siens.

Et son Parti "humaniste" qui tenait à son intitulé (ex-catho) qui lui doit une partie de son succès l’en a donc foutue dehors. Elle file avec ses mandats, ses 16.000 voix de préférence, sa conscience et la preuve ambigüe qu’être belge aujourd’hui ne l’empêcha pas d’être Turque d’abord. Pardon, ottomane d’abord.

En Capadoce, en Anatolie, toutes les églises sont brûlées et pas un seul minaret.

La foudre, vous comprenez ?

La foudre divine. Demandez à l’EL de vous livrer sa version la plus parachevée.

A Erdogan aussi. Il pourra vous renseigner, c’est un copain.

 

Et nous les Belges qui n’avons qu’une seule nationalité, que pense-t-on de tout ça ?

C’est variable… Du point de vue du Droit, Madame Mahinur Ozdemir est belge. Du point de vue de l’intégration à une société qui lui a donné la fonction d'élue du peuple, elle l’est beaucoup moins. Mais le fait est là : nous lui avons donné le droit de parler en notre nom et voilà qu’elle en profite pour remettre cette notion de citoyenneté dans le tiroir du dessous.

Erdogan l’a félicitée : elle n’a pas à obéir aux diktats de son Parti belge, c’est une héroïne déguisée en femme de ménage, ue vraie fille du peuple.

Dernière nouvelle : Khemal Attaturk vient de démissionner de l'UEFA...

Les Kurdes, les Chrétiens, Charlie Brown, les Chiites ne sont pas de sa race. Que dis-je, de sa confession.

Tant qu’à travestir ou revisiter l’Histoire…

La loyauté parallèle des élus issus de l’immigration, précise en douceur le plus grand journal francophone qui, bien embêté, n’ouvre pas ses colonnes aux lecteurs sur ce sujet précis. Le pouls du peuple n'a pas le droit de fonctionner, reste Agoravox.

Et voilà que cela se complique ! Des élus socialistes, écolos et autres la soutiennent. Les anathèmes volent, les strapontins restent.

C’est la chenille qui redémarre, le monde de gauche fonctionne à l’envers.

Et le citoyen dans tout cela ? On le lit entre les lignes. Quelque part il a le sentiment que le particularisme finira par l’emporter sur le général. Ouille, avec notre système proportionnel, le Parti ISLAM tapi dans l'ombre de la démocratie ouverte vient de trouver sa tête de liste lors des prochaines élections générales. Deviendra-t-il un jour assez puissant pour bloquer toute majorité ?

Allez savoir.

Non Madame Ozdemir, vous n’êtes pas belge. Nombre d’immigrés turcs et d’ailleurs qui, comme vous, ont fait le choix de vivre en Belgique respectent nos valeurs, celles qui veulent entre autres que le génocide planifié soit une notion universellement impardonnable parce que nous vivons dans une société ouverte à tous les peuples.

Vous pas. Retournez d’où vous venez, je vous prie.

 

Alain Sapanhine c/o Asterix


Moyenne des avis sur cet article :  4.55/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Elliot Elliot 2 juin 2015 16:25

    Tous les poncifs de la mauvaise foi sont réunis dans cet article :qui a un seul : but stigmatiser la communauté turque de Belgique.

    Madame Ozdémir reconnait la réalité de la tragédie et les massacres mais elle refuse de se laisser enfermer dans un débat où on imagine initier par un texte de loi un travail de mémoire.

    C’est une position peut-être discutable mais qui a le mérite de pas occulter les faits d’autant qu’il n’y a toujours pas de position officielle de la Belgique pour qualifier de génocide le drame des Arméniens ni de juridiction condamnant sa négation..

    Il semble que pour certains la guerre des mots est plus importante que l’évènement lui-même.

    Ils n’ont de cesse de vouloir se substituer au travail des historiens tout en accusant ceux qui ne sont pas d’accord avec leurs jugements à l’emporte-pièce de travestir l’histoire.

    Ce sont souvent les mêmes qui chantent les bienfaits de la colonisation et ravalent les massacres d’indigènes et les mains coupées au rang de dégâts collatéraux.

    Chacun sait - sauf ceux qui ne le veulent pas - que l’entreprise de colonisation de Léoplod II ( à laquelle la Belgique n’était au début pas officiellement associée ) a fait couler des flots de sang : demande-t-on aujourd’hui repentance à la famille royale ?

    Le centième anniversaire du drame vécu par les Arméniens vient à point nommé pour servir de leurre à une politique toute entière orientée vers la punition des faibles - exclus du système d’indemnisation du chômage, exclus pécuniairement des soins de santé où se multiplient les sans-dents incapables de faire face ne fût-ce qu’à l’avance des fonds, pour des soins de base.
    Pendant ce temps-là l’équité fiscale frappant les plus riches - pourtant promises avec des trémolos dans la voix - est lentement vidée de sa substance avant d’être sans doute reportée aux calendes grecques.

    Envieux de la politique du FN en France montant les gens, les pauvres principalement, les uns contre les autres, certains rêvent sans doute d’asseoir leur légitimité sur le rejet de la communauté turque ( en attendant les autres ) tout en lançant les germes d’une guerre de religion avec des informations tronquées quand elles ne sont pas tout simplement fausses..

    PS : lors du meeting d’Erdogan il y avait une foultitude de cars ayant amené des Turcs de Hollande et de la Ruhr, les Turcs d’origine belge étaient la majorité sans plus.


    • asterix asterix 2 juin 2015 18:47

      @Elliot, bonjour.
      Nous n’avons pas du tout le même point de vue. D’ailleurs vous ne répondez qu’avec des faux-fuyants, puisque votre texte ne fait nullement référence aux Arméniens qui a vos yeux n’existent pas.
      De mon côté, je tiens à revenir aux faits et rien qu’aux faits. Depuis sa nomination en tant que représentante du peuple belge, Madame Odzemir, qui possède la double nationalité belgo-turque et fréquente les Loups Gris, n’a fait jusqu’ici que défendre la cause ultra-nationalste du pays pour lequel elle n’a pas été élue.
      Le négationisme dont elle a fait preuve lui a été imposé par le Président Turc.
      Elle n’est donc pas belge et ne défend que les valeurs ottomanes.
      C’est inacceptable dans une société d’ouverture.
      Je suis donc pour la solution hollandaise qui consiste à refuser la présentation de candidats disposant de deux nationalités
      Et la votre, celle de votre coeur, est celle du pouvoir actuel en Turquie
      - soutien du Daesch
      - extermination programmée du peuple arménien il y a 107 ans, une réalité que vous ne voulez pas reconnaître
      - guerre contre les Kurdes et les Chiites
      - emprisonnement de journalistes osant exprimer la position adverse, ils sont plus de 150 dans vos géoles pour avoir osé prôner la liberté d’expression..
      Vous voulez combattre pour la démocratie, Madame ?
      Et vous aussi, Monsieur ?
      Faites-le chez vous, il y a du pain sur la planche.Mais de grâce, ne venez pas nous donner de leçons chez nous. Vous n’êtes, Madame Odzemir, pas une élue du peuple belge mais l’égérie d’un système dont nous ne voulons pas.
      Vous avez réveillé de vieux démons et donné tort à tout ce que la Belgique vous a apporté.
      En fait, vous avez craché sur les valeurs universelles.


    • Elliot Elliot 2 juin 2015 20:50

      @asterix bonsoir.


      Mon texte fait explicitement référence au drame vécu par les Arméniens.
       Je vais donc me citer moi-même puisque cela a semble-t-il échappé à votre attention : «  il n’y a toujours pas de position officielle de la Belgique pour qualifier de génocide le drame des Arméniens ni de juridiction condamnant sa négation »
      Pour le reste c’est donc la notion de génocide qui fait débat.
      Et débattre est encore permis sans qu’il serait nécessaire d’instrumentaliser la Justice pour autant qu’elle en donnât les moyens, une possibilité que le législateur n’a pas encore prévue.
      Il semblerait que la revendication victimaire soit apparue, dès que la Turquie a posé sa candidature à l’Union Européenne : une candidature qui est caduque dans les faits car on voit mal la Turquie s’embarquer dans un rafiot qui prend eau de partout alors que les règles du commerce mondial ont changé et assurent la pénétration à ses produits de l’espace européen.
      Un point sur lequel vous avez parfaitement raison : le principe de double nationalité est inacceptable.
      Ce qui en l’occurrence ne changerait rien à l’affaire.
      Notez aussi que je ne vois pas bien l’intérêt de votre lettre ouverte à Madame Ozdémir par le truchement d’une réponse à mon message

    • asterix asterix 3 juin 2015 11:33

      @Elliot

      Je vous ai en effet un peu rapidement répondu hier soir mais le temps me manquait. Je remarque à la lecture de votre seconde intervention - beaucoup moins dans la première - que nous avons bien des points de convergence.
      Il n’en revient pas moins que Madame Odzemir, députée belge, prend fait et cause pour les autorités de sa seconde nationalité ( la turque ) contre le pays qui lui a donné le droit de s’exprimer en tant que représentante du peuple.
      C’est absolument inacceptable lorsqu’on connait ce qu’est exactement la liberté d’expression en Turquie.
      L’UE n’est pas sans reproches, mais je la préfère mille fois aux orientations sunito-nationalistes du sieur Erdogan qui manipule un peuple qui suivit tout un temps le modernisme d’époque de Khemal Attaturk.
      Le Parlement belge DOIT maintenant reconnaître le génocide des Arméniens.
      Et que tous ceux qui ne le veulent pas aillent rejoindre le parti ISLAM qui n’a pas NON PLUS sa place chez nous. Le communautarisme religieux n’a rien à voir avec la démocratie et nous saurons à quoi nous en tenir sur ceux qui crachent sur nos valeurs.
      La vraie question va être : combien le PS va-t-il perdre d’électeurs ...et surtout de pseudo-mandataires, pour avoir jusqu’ici sacrifié son honneur contre des mandats ?
      Pas trop, j’espère. Mais juste assez pour se rendre compte qu’il n’est plus un parti aux valeurs de gauche.
      Il suffit de voir ce qui s’est passé aujourd’hui encore à la très mafieuse section liégeoise du parti à la rose pour s’en convaincre...
      Mes salutations.


    • Elliot Elliot 3 juin 2015 12:34

      @asterix.
      Bonjour,
      « Il n’en revient pas moins que Madame Odzemir, députée belge, prend fait et cause pour les autorités de sa seconde nationalité ( la turque ) contre le pays qui lui a donné le droit de s’exprimer en tant que représentante du peuple ».

      Elle ne prend pas position contre ce qui reste son pays, ne vous en déplaise, dès lors que, comme vous le soulignez vous-même, le parlement belge n’a pas encore reconnu ce que d’aucuns appellent un génocide et surtout n’a pas encore traduit dans l’arsenal juridique une sanction pénale pour ceux qui n’accepteraient pas la qualification. 
      De toute manière elle reconnait les massacres ( qui, soit dit entre parenthèses, ne furent pas unilatéraux ).
      Quant au parti Islam sur lequel vous fantasmez apparemment beaucoup, il ne représente absolument rien sur l’échiquier politique - sinon un confortable chiffon rouge, ce qui permet de s’interroger sur ceux qui tirent les ficelles des mains qui l’agitent et qui profitent électoralement de son effet repoussoir. 
      Ceux-là ne sont pas au PS.
      Sur lequel en l’occurrence je partage vos réticences pour des raisons idéologiques et non parce qu’il a ouvert ses listes à la diversité, ce qui est à son HONNEUR lors même que, bien 
      évidemment, l’opération ne fût pas sans arrières-pensées politiciennes coutumières à un parti où tout de même les prévaricateurs sont bien plus nombreux que les élus issus de la diversité. 
      Maintenant la démocratie n’est pas restrictive : il y a eu des partis chrétiens qui affirmaient haut et fort cette spécificité, que maintenant certains se réclament de l’Islam est certes contraire à mes opinions agnostiques mais est, jusqu’à preuve du contraire, autorisé en démocratie où toutes les opinions doivent pouvoir s’exprimer mais où on commence à voir poindre des signes inquiétants avec l’interdiction de spectacles qui se gaussent de certains tabous liés d’ailleurs à notre propre culpabilité ( en tant qu’état ) dans un génocide reconnu.

    • asterix asterix 3 juin 2015 13:53

      @Elliot

      Même s’il y a des points de convergences entre nos positions respectives, je constate que le pont ne permet qu’à peine le passage alterné.
      Votre réthorique du génocide arménien m’inquiète. Vous dites qu’il n’existe pas parce qu’il n’a pas été reconnu par le Parlement belge. 1.200.000 extermnés suite à une planification rigoureuse et reconnue par l’Histoire n’existent pas parce que notre Parlement n’a pas reconnu la véracité de cette atrocité de l’Histoire, chacun appréciera l’interprétation. Là où je commence à vous trouver quand même un peu suspect, c’est lorsque vous écrivez que les massacres n’ont pas été unilatéraux. Bref, si je vous comprends bien, si un seul arménien avait pris un couteau pour se protéger, il n’y a plus génocide mais match nul.
      Massacre, dites-vous. Exactement comme Madame Odzenir : vous niez le génocide en tant que tel. Contre l’Histoire, contre la vérité, contre le barbarisme dont on fait preuve les Ottomans alors qu’il eut suffi de dire : oui c’est vrai, nous le regrettons ( même à la jésuite ) mais c’est un acte du passé qui ne se reproduira plus jamais en notre nom.
      Silence... Qui ne dit mot consent. Il n’y a pas eu génocide, rien qu’une petite bagarre de village montée en épingle par ceux qui ne vous aiment pas.
      Curieuse vérité...

      Quant au parti ISLAM dont j’ai abordé le danger latent, vous le minimisez avec de fausses informations. Dans notre système belge de vote proportionnel, il parait marginal puisqu’il ne dispose en tout et pour tout que de deux vagues conseillers d’opposition, respectivement à Molenbeek et Anderlecht. Donc, dites-vous, je fantasme.
      C’est un peu oublier que ce parti d’EXTRÊME-DROITE ISLAMISTE a eu l’intelligence démoniaque de ne présenter que deux candidats sur tout le territoire blege alors que, dans les deux cas soulevés, TOUTES LES AUTRES LISTES, y compris les plus obscures, EN ONT PRéSENTé 30 ...UN candidat ISLAM prônant la CHARRIA EN BELGIQUE qui a été à chaque fois élu avec suffisemment de voix pour en faire passer respectivement 3 et 4 sur un total d’approximativement 30.
      ET CELA NE SERAIT PAS UN DANGER ?
      Ce Parti communautariste religieux vient de mettre le ver dans le fruit. Il hiberne en attendant la bonne saison et fera, par le jeu de la proportionnelle son entrée au Parlement durant la prochaine législature. Oh joie ! A défaut de Gilles de Binche ou de députés en cravate à croix gammée, nous aurons EN TOUTE DéMOCRATIE des députés nationaux en toge blanche et barbe fleurie au nom de la diversité. Avec une brave dame en foulard qui prend directement ses ordres à Ankara à sa tête.
      Etes-vous sûr qu’on est prêts à accepter cela ?
      Connaissant la tolérance des Islamistes avec tout ce qui n’est pas eux, cela promet des débats animés. Heureusement, vous êtes d’accord avec moi pour ne pas accepter que des bi-nationaux se présentent. Rassurez-vous, ils trouveront bien l’un ou l’autre hulluberlu ayant oublié de garder sa nationalité de départ pour parler en leur nom.
      Ne me faites pas de faux procès, je suis loin d’être contre l’ouverture de nos sociétés aux individus venus de l’extérieur, sauf s’ils contestent nos orientations générales qui prônent la coexistence et l’acceptation de valeurs communes.
      Il est donc à espérer que le Parlement belge vote ET VITE une loi interdisant, comme l’a fait la Hollande, la présentation de candidats qui n’ont qu’une seule nationalité, la nôtre. Ce sont des gens de votre optique réductrice qui avez mis la coexistence en danger, pas nous.
      J’ose espérer que nombre de nouveaux Belges ne tomberont pas dans le panneau que vous leur tendez ...et que nos si nombreux parlements voteront vite une réglementation interne interdisant tout signe ostensible de communautarisme lors des réunions publiques de leur institution, sous peine d’expulsion de l’hémicycle.
      Soit vous êtes d’accord, auquel cas il y a possibilité de discuter, soit vous ne l’êtes pas et il n’y aura aucun pont.
      Vous voyez où l’intolérance risque de nous mener ?


    • Elliot Elliot 3 juin 2015 15:44

      @asterix

      Vous parlez de l’intolérance des autres mais vous faites une fixation sur le foulard.

      En l’occurrence chez la dame en question - il ne s’agit pas d’une burqa au demeurant interdite - mais d’un joli foulard coloré.
      Je ne sais si elle prend ses ordres à Ankara mais il y en a plus qu’assez au parlement qui prennent leurs ordres ailleurs que sur le sol national et cette perte de souveraineté, nous la vivons tous les jours.
      Quant à l’Arménie qui faisait partie de la Turquie, vous semblez oublier qu’elle a participé de manière active ( mais on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs et leur lutte de libération nationale était estimable) aux manœuvres conjointes anglo-russes visant à affaiblir l’empire ottoman en suscitant des troubles intérieurs.
      C’est tout ce que je dis et j’ajouterai pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté qu’il est incontestable que la réaction turque a été disproportionnée mais, svp, ne vous substituez pas aux historiens.
      Pour le reste, qu’il y ait un jour des députés en djellabah ( qui n’est pas un vêtement turc mais soit puisqu’on touille, touillons ) et barbus ( on se demande pourquoi la barbe devrait être réservée à vos bien-pensants ) ça ne sera pas « moins pire » que ceux qui siégèrent en soutane.
      Et ne venez surtout pas me parler de laïcité dans un pays où les autorités politiques assistent officiellement à des Te Deum, ce qui, en l’occurrence, ne dérange pas la personne tolérante que je suis. 

    • asterix asterix 3 juin 2015 19:17

      @Elliot

      Vous savez comme moi ce que signifie exactement le port du foulard, n’est-ce pas ?
      Vous savez également que ce signe de soumission de la femme est interdite en nos écoles.
      Vous savez tout autant que moi que Madame Odzemir a des accointances profondes avec le groupe sunnite extrémiste actuellement au pouvoir en Turquie. Elle ne s’est jamais cachée de ses fréquentations avec les Loups Gris et s’est mariée « au pays » en présence de tout son aéropage
      Je me demande si vous comprenez, au nom de votre tolérance dites-vous, que vous justifiez l’intolérance au nom même de la tolérance qui existe chez nous, mais pas en Turquie et ce malgré l’opposition d’une minorité importante du peuple turc.
      Vous savez aussi qu’Erdogan s’est permis d’intervenir dans un problème qui ne concerne que la Belgique, ingérence inadmissible surtout lorsqu’il s’agit d’une représentante politique belge.
      Vous niez pour la troisième fois le génocide planifié du peuple arménien du temps où la Turquie était un pays multiconfessionnel.
      C’est vous qui m’avez provoqué en niant également l’influence profonde du Parti ISLAM sur nos immigrés d’origine musulmane alors que, preuves à l’appui, celle-ci est évidente. Ceci constitue une claque de dimension à tous les Musulmans qui admettent vivre dans une société ouverte à toute opinion et qui font donc intégralement partie du multiculturalisme qui est notre credo.
      Vous n’avez jamais répondu lorsque j’ai écrit qu’Erdogan est un des protecteurs du Daesch à qui il achète son pétrole.
      Ni sur le martyre du peuple kurde.
      Ni sur les nombreux journalistes Turcs emprisonnés parce qu’ils ont émis une opinion contraire à celle du Parti au pouvoir.
      Je clôture donc toute discussion, cela ne sert à rien avec une personne aussi tolérante que vous.


    • alinea alinea 3 juin 2015 23:35

      @asterix
      Merci de ce voyage, à tous les deux ! J’aime découvrir des trucs que j’ignore complétement !


    • asterix asterix 4 juin 2015 12:20

      @alinea

      Une grosse bise sur les deux joues, chère Alinea.
      Euh, je ne vois pas en quoi les opinions de Mr Eliott aient de quoi te faire voyager, entendu que
      - d’une part l’article vient de moi et pas de lui
      - de l’autre, plus grave, qu’il n’a répondu à aucune des questions précises que je lui posais.
      Viens visiter ma mosquée bleue, dès ce soir si tu veux...


    • alinea alinea 8 juin 2015 13:23

      @asterix
      Oui, mais vu de l’extérieur, ça dessine un paysage !! smiley  smiley


    • COVADONGA722 COVADONGA722 2 juin 2015 17:59
      Les minarets seront nos baïonnettes, les coupoles nos casques, les mosquées seront nos casernes, et les croyants nos soldats. »
      erdogan 1 er ministre turc 

      • COVADONGA722 COVADONGA722 2 juin 2015 18:02
         il n’y a pas de paix, ni de coexistence entre la religion islamique et les institutions sociales non-islamiques […]. Le mouvement islamique doit et peut prendre le pouvoir dès qu’il est normalement et numériquement fort, à tel point qu’il puisse non seulement détruire le pouvoir non-islamique, mais qu’il soit en mesure d’être le nouveau pouvoir islamique […] »
        Alija Izetbegović president de Bosnie

        vous remarquerez que je cite un musulman européen

        • L'enfoiré L’enfoiré 2 juin 2015 18:08

          « Turkish connection » est le titre de l’article du jour de l’Echo. Je vais le résumer.
          Il raconte l’histoire de cette jeune dame qui a la double nationalité belge et turque depuis 1982 que c’est permis.

          A voile et même pas peur comme une égérie d’une communauté turque, elle a prêté serment mais on ne sait pas dans quel but.
          Elle s’est dite centriste en entrant au le CDh (Centre démocrate Humaniste), mais cette prise centriste a sautée du parti. Elle a déclaré que c’était une honte d’avoir été traité ainsi en disant que son chef ne suivait pas les principes humanistes du parti. 

          En tout cas, c’est une véritable pub pour Schaerbeek. 
          Les grands-parents de cette dame ont débarqué en 1969 à Bastogne en provenance de Emirdag au centre de la Turquie.
          Coïncidence Bastogne, la ville de son chef de parti. 
          Ils ont déménagé ensuite à Bruxelles en 1977.
          Le père n’a que la nationalité turque et a fait partie des « Loups gris » jusqu’il y a dix ans.
          Sa fille avait pris le voile à mµl’âge de 14 ans et a suivi des cours à l’ULB. 
          L’esprit de l’ULB de libre penseur n’était plus tout a fait en ligne.
          Son père lui a dit « Tu voteras pour le voisin, c’est un bon Turc » et elle s’est intégrée dans le conseil de la commune de Schaerbeek en 2006.
          La suite, c’est du Joelle Milquet, présidente du parti à l’époque, qui s’en est occupé. 
          Elle entrait en 2009 oµpar la grande politique à la suite des élections de 2009.
          La Louve est entrée dans la Bergerie.

          • COVADONGA722 COVADONGA722 2 juin 2015 18:09

            Ce sont souvent les mêmes qui chantent les bienfaits de la colonisation et ravalent les massacres d’indigènes et les mains coupées au rang de dégâts collatéraux


            et alors Elliot i sera aimable de nous expliquer pourquoi les anciens colonisé se précipitent par milliers « millions » dans la géhenne européenne serait ce qu’il y fait meilleurs vivre que dans les terres d’islam ! 

             lors du meeting d’Erdogan il y avait une foultitude de cars ayant amené des Turcs de Hollande et de la Ruhr, les Turcs d’origine belge étaient la majorité sans plus.

            on remarquera que comme en France ou ils sucent assedics alocs cafs rmi rsa cmu ect . ils se veulent de leur pays d’abord .Si le bon sens l emporte ceux qui se veulent d’abord ceci avant d’être de nos pays seront fermement un jour invité à regagner les pays de leurs pères ils ne leur sera fait aucun reproche s’ils emmènent avec eux collabos dhimis qui passe leur temps à préférer l’alien à la souche !

            • colere48 colere48 2 juin 2015 18:57

              A l’occasion du centenaire de l’un des trois plus importants récents massacres de l’histoire de l’homme avec le nazisme et le communisme, seul le nazisme est largement reconnu pour son idéologie de mort, tandis que le communisme est entourée de tous les soins pour le protéger de son passé de mort, et l’islam continue ses massacres.

              Entre le printemps 1915 et le printemps 1916, les deux tiers de la population chrétienne arménienne de l’Empire ottoman a été méthodiquement massacrée, soit 1,2 million de personnes, les hommes ont été sauvagement tués, les femmes sont mortes d’épuisement ou ont été forcées de se convertir à l’islam. La religion de paix ne change pas.



                • asterix asterix 3 juin 2015 19:27

                  @pergolese

                  Merci pour votre lien, Monsieur.
                  Nier un génocide n’est pas légalement répréhensible, mais une position morale inacceptable qui va à l’encontre de la société humaine du XXIème siècle.
                  Une société où, de toute apparence, même les barbares ont le droit à l’opinion.
                  De là à accepter ce qu’ils disent...
                  Extirpons la bête au lieu de nier les exterminations du passé. Ceux qui ne s’y livrent pas n’ont rien compris aux leçons de l’histoire.
                  Et pour constater cela, point n’est besoin d’une loi.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès