• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si la France décidait de ne plus rembourser sa dette ?

Et si la France décidait de ne plus rembourser sa dette ?

Même si nous parvenons à réduire le remboursement des intérêts de notre dette par une austérité drastique cela n’empêchera pas le chaos.

Nous empruntons chaque année quelques milliards supplémentaires et celle-ci s’élèvera à 2000 milliards en 2015…qu’il faudra toujours rembourser.

Il s’agit là d’une spirale sans fin d’où nous ne sortirons pas indemnes.

JPEG - 168.1 ko
Evolution de la dette publique depuis le 4e trimestre 1995
JDN http://www.journaldunet.com/economie/magazine/en-chiffres/dette-publique.shtml

Cela est souligné par la Commission du droit international de l’ONU : « On ne peut attendre d’un Etat qu’il ferme ses écoles, ses universités et ses tribunaux, qu’il abandonne les services publics de telle sorte qu’il livre sa communauté au chaos et à l’anarchie simplement pour disposer de l’argent nécessaire au remboursement de ses créanciers étrangers et nationaux. Il y a des limites à ce qu’on peut raisonnablement attendre d’un Etat. »

Un gouvernement qui en a la volonté politique peut donc légalement suspendre le paiement de sa dette et refuser l’application des mesures d’austérité qui portent atteinte aux droits économiques, sociaux et culturels, de sa population et hypothèquent sa souveraineté.

Le droit international en vertu duquel le respect et la protection des droits humains, tels qu’ils sont reconnus universellement par les conventions internationales, priment sur les autres engagements, comme le remboursement des dettes et l’application de programmes d’austérité.

L’article 103 de la charte de l’ONU est sans ambiguïté : « En cas de conflit entre les obligations des Membres des Nations Unies en vertu de la présente charte et leurs obligations et en dehors de tout autre accord international, les premières prévaudront. »

Parmi ces « premières qui prévaudront » on trouve les articles 55 et 56 : « Le relèvement des niveaux de vie, le plein emploi et des conditions de progrès et de développement dans l’ordre économique et social. »

Il est utile de signaler que les dettes doivent être contractées qu’à la seule condition d’être dans l’intérêt général de la collectivité…et non pas pour les besoins et les intérêts de l’Etat.

Il n’existe pas d’obligation inconditionnelle de rembourser les dettes publiques (comme l’a rappelé le CNUCED en 2010). Pour cela l’audit de la dette s’avère nécessaire afin de vérifier s’il n’existe pas d’illégalité, de fraude, d’incompétence ou d’abus de droit.

Ces dispositions juridiques sont inscrites dans la Convention de Vienne de 1969, sur le droit des traités et des obligations nationales en matière de contrat. Celles-ci s’imposent à tous les débiteurs et créanciers sans qu’il soit nécessaire de prouver leur consentement à y être liés.

Les gouvernements peuvent également invoquer l’état de nécessité et le changement fondamental de circonstances pour stopper unilatéralement le paiement de leurs dettes.

La clause principale qui doit être retenue est : « Les choses doivent demeurer dans le même état qu’au moment de la signature du contrat. »

L’application de cette clause a pour conséquence de délier les parties de toutes obligations contenues dans le contrat en cas de changement profond des circonstances.

Est-ce que la crise qui frappe l’Europe n’a pas entraîné un changement profond des circonstances, échappant au contrôle de l’Etat emprunteur ? Et ce changement n’est-il pas de nature à justifier un moratoire de la dette ?

En Europe, les pays confrontés à des hausses de taux d’intérêts exigées par les investisseurs institutionnels sont tous confrontés à un changement fondamental de circonstances qui justifie parfaitement un moratoire sur leurs dettes.

Si les investisseurs réclament des intérêts majorés c’est qu’ils anticipent des défauts de paiement ou des annulations de dettes.

Une suspension du remboursement de la dette, avec gel des intérêts, décidée par un pays fait donc partie des risques pris en toute conscience par les créanciers.

La Grèce a déjà renégocié sa dette et continuera à le faire.

C’est le cas de l’Espagne, du Portugal, de l’Italie et bien entendu de la France, qui les rejoint à grands pas car, comme le répètent tous nos ministres unanimes : « Nous sommes sur la bonne trajectoire !!! ».

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.48/5   (85 votes)




Réagissez à l'article

162 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 20 février 2013 09:17

    Le montant de l’IRRP pour payer les intérêts de la dette , si cela n’est pas de l’esclavage moderne au profit des banques ,financiers , fonds de retraite , hedge fonds etc ....


    Ce n’est pas en serrant la vis que l’économie se portera bien , l’Islande à refuser le diktat du FMI et il semble que le pays se porte pas si mal.

    L’europe devait être le remède à nos problèmes mais le remède semble pire que le mal mais il faut continuer dans cette logique car nous n’avons pas été assez loin dans les « réformes » , les réformes détruisent le pacte social si onéreux pour les entreprises.

    Les entreprises qui gagnent si peu qu’elles sont obligés de délocaliser la production et les sièges sociaux dans des pays conciliant.

    Si déjà on serrait la vis à toutes ces entreprises qui jouent sur la fiscalité , si on nationalisait pour relancer des entreprises et que l’état n’est pas peur de faire des plus values lors de la revente.

    Aujourd’hui et depuis longtemps , ce n’est que magouille et conflit d’influence au mépris des Français alors pour ce qui est de rembourser la dette , je suis persuadé que cela en arrange beaucoup qu’elle existe.

    Voir cet excellent livre La dette indigne http://foaventis.free.fr/Dette%20indigne.pdf

    Philippe 





    • Manuel GOMEZ Manuel GOMEZ 20 février 2013 12:36

      Lire également le livre « Hold-up sur l’Euro » écrit par l’auteur de l’article. Merci


    • vieux grincheux 20 février 2013 17:24

      Merci à l’ auteur pour cet article.


      La loi Pompidou/Giscard de 73 est en grande partie responsable de la dette française. Pompidou était fondé de pouvoir de la Banque Rothschild.

      Or,cette loi passée le 3 janvier dans les brumes alcoolisées de la saint sylvestre, stipule que l’ Etat devra desormais emprunter à des banques privées avec intérêts, et non plus à la Banque de France sans intérêts comme elle le faisait auparavant. 

      Est-il possible en faisant un audit exact des circonstances de l’ accumulation de la dette au fil des années de démontrer et traduire devant un tribunal, Giscard d’ Estaing, membre du Conseil Constitutionnel, et co-auteur du TCE que les citoyens français ont rejeté par référendum, sous la charge de « détournement d’ argent public au profit d’ intérêts privés » ?

      Bien le bonsoir ! et Vive la Sociale !!

      VG



    • Cédric Moreau Cédric Moreau 20 février 2013 21:08

      Il y a aussi l’excellent livre La dette publique, une affaire rentable : à qui profite le système ? !! Je l’ai trouvé particulièrement bien argumenté et accessible, avec des chiffres à l’appui. Vraiment je vous le conseille !


    • bigglop bigglop 21 février 2013 01:58

      Merci @Manuel de cet article sur la dette illégitime.

      Peu de gens se souviennent que ce concept de dette odieuse a été utilisé par George W Bush en 2003.

      En effet, la dette publique irakienne était considérable (127mds $ : Banque Mondiale, BRI) à l’égard des pays occidentaux. Pour la réduire et favoriser les intérêts des USA et de leurs alliés au détriment des « non alignés » (France, Allemagne,...) :
      Le Financial Times écrit : " Cela (la levée de la sanction contre l’Irak par le Conseil de Sécurité, NDLR) va libérer du contrôle de l’ONU des milliards de dollars qui étaient gelés et mettre à la disposition des forces coalisées et du comité intérimaire Irakien les revenus futurs du pétrole afin de payer la reconstruction«  (FT, 23 mai 2003).

      Dans l’actualité très discrète de début février, l’Irlande a commencé la restructuration de sa dette avec l’accord implicite des ses partenaires et de la BCE :
      Le gouvernement irlandais restructure 30,6 mds de sa dette, par une »innovation financière« , cad
      elle échange des billets à ordre d’état de maturité 7, 8 ans, taux de 8% contre des obligations à échéance moyenne de 34 ans et taux de 3%.
      Comme d’habitude, le gouvernement irlandais fait rouler sa dette avec de nouvelles obligations qui pourront jouer le rôle de »collatéral« (garantie sur titres), mais sans pouvoir revenir, dans l’immédiat, sur le marché.

      Bien sûr, il ne s’agit pas d’une information essentielle pour nos merdias en comparaison des lasagnes fourrées au cheval en attendant que l’on découvre du singe ou même de la chair humaine comme dans »Soleil Vert"


    • Acid World Acid World 20 février 2013 09:23

      Décidons de ne pas rembourser, je suis 100% d’accord.


      Mais si on reste dans notre société de travail et de consommation effrénés, ça ne sert à rien. Si on n’est plus endettés face aux banques, nous le sommes toujours face à la nature qui croule sous nos déchets. Ce sera pas disneyland.

      • julius 1ER 20 février 2013 17:32

        cette dette ou ces dettes ce qui serait plus juste comme terme, se monte à 1800 milliards d’euros, si l’on en croit l’historique plus de 1400 milliards d’intérêts auraient été payés à ce jour et c’est là la magnificence de ce hold-up génial, c’est que l’on paye gentiment les intérêts année après année(plus de 50milliards par an) mais on ne rembourse jamais le capital et pour cause puisque une dette succède à une autre, c’est le choix de fait du trio infernal Giscard, Pompidou,Balladur en 1973, d’emprunter sur les marchés plutôt que laisser l’état régalien battre monnaie, choix confirmé après Maastricht pour la BCE, qui paralyse cette institution et en fait une institution à la solde des banques plutôt qu’au service du peuple et des états, ce qui montre bien la courte vue et l’imposture des institutions européennes dans leur configuration actuelle !!!!!


      • anomail 21 février 2013 19:02

        Je suis entièrement d’accord.

        Cette soi-disant dette est du vent, et nous sommes de plus en plus nombreux à être au courant.

        C’est une forme d’esclavage qui permet à une minorité de s’approprier une part sans cesse plus importante du fruit du travail des autres, jusqu’à ce qu’ils en crèvent !

        Si on continue selon les règles actuelle, elle ne peut qu’augmenter. C’est structurel, et ça finira par abattre la démocratie, mais peut-être est-ce ce que veulent ceux qui tirent les ficelles.

        Peut-être la démocratie n’est-elle pas assez « rentable ».

        Les instigateurs de la loi Rothschild sont des criminels qui ont pourri la vie des citoyens, ils devraient être poursuivis pour cela.


      • appoline appoline 22 février 2013 13:18

        Surtout qu’au départ, il n’y avait que trois poignées de queues de cerise à rembourser, les intérêts ont plombé la dette. Et à qui ça profite tout cela ? Toujours aux mêmes, tant que ce système de profit ne sera pas mis à terre, nous nous vautrerons toujours dans la même merde


      • Le printemps arrive Le printemps arrive 20 février 2013 17:47

        Depuis que Spartacus sait qu’il pourrait être payé par l’Europe pour troller, il attend son chèque !


      • eric 20 février 2013 10:02

        Irresponsable et antisocial. La dette que nous avons tous contracté a l’egard de nos fonctionnaires (1200 milliards) est sacrée et je ne comprend meme pas que vous puissiez la remettre en cause.

        Dans le budget de l’État, il y a deux postes principaux qui engraissent notre dette.
        Les intérêts de la dette, les retraites des fonctionnaires.
        Une petite moitié de notre dette est détenue par nos résidents. Cela a le charme que du fait qu’ils sont en général imposés sur les intérêts qui sont très faible, en pratique, aujourd’hui, ils « payent » après inflation pour prêter leur argent a l’État .
        En cessant de rembourser les épargnant français, on les ruine et l’État avec. Moins d’impôts, plus d’aide sociale. Les petits retraites qui ont un petit portefeuille pour compléter leur retraite se retournant vers l’État pour survivre.
        Mais nous même détenons beaucoup de dette étrangère. Par exemple nous sommes parmi les principaux détenteurs de dette japonaise.
        Nous ne payons plus. les autres non plus. Comme le français reste un gros épargnant, pas sur qu’on y gagne quoi que ce soit. Admettons que nous perdions, cela sera notre contribution a l’amélioration de la situation des autres pays.
        Admettons, puisque nous sommes en pleine science fiction, qu’il n’y a pas d’autre répercussions économique. les prêteurs étrangers que nous spolions, ne cherchent pas a se venger, par exemple en ne nous achetant plus rien.
        Jusque la, tous baigne. Nous gagnons ce que nous ne payons plus, nous perdons ce qu’on ne nous paye plus. Bilan sans doute assez proche de zéro.

        Reste le second déficit : les retraites des agents publics. Le problème est qu’il faut quand même bien emprunter a quelqu’un pour les payer sauf a les dénoncer aussi.

        La, il va falloir faire preuve de beaucoup, beaucoup de pédagogie : « vous inquiétez pas, les autres on a pas payé, mais vous bien sur, on vous remboursera ». Cela peut peut être marcher avec les épargnants.

        La ou a mon avis vous aurez un vrai problème, c’est quand vous expliquerez aux dits fonctionnaires qu’on ne peut plus payer parce que concretement, il n’y a plus d’argent dans la caisse, même en imprimant des billets. Comme en Grèce par exemple. Et cela pour les salaires comme pour les retraites. Je ne suis pas sur que la pédagogie suffise...


        • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 février 2013 13:40

          eric serait-il un agent de désinformation comme l’Europe cherche à recruter ?

          L’argument est tellement faux et absurde que les bras m’en tombent.

          Désolé, je n’ai pas le courage de filtrer cette soupe.


        • Pingouin094 Pingouin094 20 février 2013 13:40

          D’où sortez vous 1 200 milliards d’euros de dette pour payer les retraites des fonctionnaires ? Le système français est par répartition, et hormis quelques régimes spéciaux, fonctionnaires ou salariés du privés cotisent à la même caisse de retraite - même si les règles en sont différentes. Ne mentez pas avec les chiffres et soyez précis dans ce que vous énoncez.

          Quant à ne plus rembourser la dette, personne n’a dit qu’il fallait cesser de rembourser les « petits » épargnants (enfin pas si petit, un smicard a quand même rarement des obligations dans son portefeuille d’action, faut pas déconner).
          C’est bien pour ça qu’on parle d’Audit de la Dette, pour analyser la dette et séparer celle qu’on peut continuer à rembourser de celle qu’on peut dénoncer. Il est tout à fait possible

          Par ailleurs, les exemples historiques ( l’Argentine en 2001 par exemple) démontre que les menaces de rétorsions ne sont pas tant à craindre que cela. L’Argentine a cessé de rembourser sa dette unilatéralement, puis négocier un compromis avec les créanciers - dont le FMI - extrêmement en sa faveur et se porte aujourd’hui beaucoup mieux qu’avant d’avoir dénoncer la dette.

          Et puis, pour trouver de l’argent frais, il y’a des solutions, comme « l’emprunt forcé », auquel a déjà recourru la France sous Giscard d’Esting et Mitterand (enfin Balladur pour être précis) et même la Californie en 2009.

          On peut aussi recourrir à la planche à billet comme les USA, la Grande Bretagne, le Japon.

          Bref, cet article a le mérite de rappeler que l’annulation unilatéral de la dette est un acte non seulement possible, mais légitime et surtout légal.


        • julius 1ER 20 février 2013 16:11

          Entre 2008 et 2010, les 10 % les plus pauvres ont perdu 520 millions d’euros, alors que les 10 % les plus riches se sont enrichi de 14 milliards

          .

          @éric
          source observatoire des inégalités
          cette crise profite à certains qui devraient payer plus d’impôts mais qui ne veulent pas et d’autres qui voudraient gagner plus mais ne peuvent pas !!!!
          «  »Reste le second déficit : les retraites des agents publics. Le problème est qu’il faut quand même bien emprunter a quelqu’un pour les payer sauf a les dénoncer aussi«  »
          il ne t’a pas échappé que dans ce pays il y a un système par répartition pas par capitalisation, et que dans un système par répartition c’est l’argent des cotisants qui sert à payer les retraites, et lorsqu’il y a manque c’est l’état donc l’impôt qui complète, donc en cas de manque se reporter au haut de mon texte....

        • eric 20 février 2013 18:02

          Tout est dans le lien. C’est un peu sibyllin pour noyer le poisson, mais tout y est, les 1200 milliards, le fait que non, pour les fonctionnaires, ce n’est que très partiellement de la répartition, c’est pour une large part de l’impôt de la dette ( et une petite part de capitalisation puisqu’ils sont les seuls en France a y avoir droit).
          Maintenant je comprends que certains préfèrent baisser les bras plutôt que de se confronter a cette désagréable vérité. La France est le pays de l’OCDE qui consacre la part la plus élevée de son PIB a ses fonctionnaires qui sont les plus nombreux. Elle la paye avec nos impôts et avec de la dette parce que les fonctionnaires cotisent peu, et en tous cas moins qu’ils ne touchent.


        • BOBW BOBW 20 février 2013 19:25

          NO Comment : EURO TROLL !


        • Croa Croa 20 février 2013 19:56

          «  je n’ai pas le courage de filtrer cette soupe. »

          Moi non plus ! Ce type doit être payé pour écrire ici smiley


        • eric 20 février 2013 20:48

          Paye ? Moi non malheureusement. Ceux qui ont écrit le doc. en lien si. Ce sont les contrôleur officiels de la comptabilité publique. Ils sont eux même agents publics et bénéficiaires de retraites parmi les meilleures avec toute sorte de passes droit spécifiques. C’est sans doute pour cela que c’est très « enveloppe ». Néanmoins le résultat est clair. Quand ils parlent de « dépenses très dynamiques » on comprend même sans aller dans le corps du texte. Et porte a 75% par le budget, c’est assez clair aussi. Et ce ne sont pas des « opinions », ce sont des chiffres comptables. Ils ne sont pas euro quelques chose mais français.
           D’habitude cela ne se voit pas et se dit pas, on nous raconte que les dépenses d’éducations...etc, oui, mais la on voit que les dépenses d’Éducation, la ou elles montent le plus vite, c’est salaires et retraites des enseignants....


        • anomail 21 février 2013 19:22

          C’est bien eric, focalisez sur la forme et non sur le fond, stigmatisez une partie de la population, c’est ce qu’ils veulent. Plus vous légitimerez l’appauvrissement de votre prochain mieux ça sera. La propagande a très bien fonctionné sur vous.

          Il est bien plus simple d’accuser les fonctionnaires que de remonter dans le temps pour comprendre le fondement du problème.

          D’ailleurs le terme ’fonctionnaire’ regroupe un nombre de professions extrêmement vaste ce qui vous empêche pas de les mettre tous dans le même panier. Pourtant pour la plupart ce sont des travailleurs qui produisent de la richesse comme les autres. La sécurité de l’emploi ? Alors dans ce cas pourquoi cotisent-ils à l’assurance chômage alors qu’ils n’ont pas le droit à l’assedic ?

          (note : je ne suis pas fonctionnaire)

          Je vous invite à vous instruire un peu sur l’économie et en particulier la création monétaire, ce qui vous permettra sûrement de comprendre pourquoi on se fait tous enfumer avec cette histoire de dette, et vous le premier.


        • manech42 manech42 24 février 2013 21:40

          pour éric,


          Le jour du grand soir, quand les gens écueurés auront mis le feu à toute cette merde, c’est des gens comme toi que je rechercherai pour leur expliquer à ma manière comment on peut se passer d’eux.

        • pallas 20 février 2013 10:08

          La dette est la mise à mort des jeunes générations, dont les Trentenaires auquel je fais partit.

          Ceux qui mis à mort, sont les Papy Boomers, qui detiennent la majorité de la valeur immobiliere, qui partent en vacances, dans les gros paquebots, ou vont au ski, ils s’amusent bien nos retraités.

          Pour le boulot jusqu’a la mort avec un salaire de misere, c’est pour moi, pendant qu’eux s’amusent, rigolent.

          La Dette n’est pas que financiere, faut voir l’état sanitaire des sols, pollution, destruction du biotope, etc etc.

          Maintenant a Mal bouffe

           

          Merci les Papy Boomers


          • gonzales gonzales 20 février 2013 12:05

            j’ai 70 ans et tu peux nous remercier car nous avons participe a remonter le pays a la fin de la guerre .j’ai commence a travailler a 14 ans et a l’epoque on ne faisait pas 35 heures mais le double et si tu as aujourd’hui une vie un peu plus agreable que celle que j’ai eu c’est grace a notre courage .j’ai cotise 44 ans et je crois avoir le droit de ne pas rougir de ma pension .ne t’attaque pas aux retraites ne cautionne pas les medisances de nos politiques car si le pays est dans l’etat actuel c’est bien grace a leur inertie et leur incompetence.

            qu’a fait giscard mitterand chirac et sarkozy en refome profonde rien .et pire ils ont participes avec les capitalistes au declin de notre pays .

            alors s’il vous plait laissez les retraites en paix car tous ne s’amusent pas ,ne vont pas en croisiere mais beaucoup aident malgre leurs petits moyens leurs enfants qui sont dans votre cas.


          • jaja jaja 20 février 2013 12:10

            Et la plupart n’ont même pas les moyens d’aider leurs enfants....


          • Manuel GOMEZ Manuel GOMEZ 20 février 2013 12:39

            Tout à fait d’accord avec vous, cher monsieur, car je suis un peu plus âgé que vous.


          • julius 1ER 20 février 2013 15:58

            il y a aussi dans ce pays 15% de la population qui détient 80% des richesses et çà n’a rien à voir avec le papyboom, ce que tu écris là est une caricature !!!!!!


          • Croa Croa 20 février 2013 19:59

            Les jeunes récoltent les fruits de leur passivité. Lorsqu’ils auront comprit qu’on a rien sans luttes les choses changeront pour eux.


          • Cédric Moreau Cédric Moreau 20 février 2013 21:24

            Vous rendez-vous compte quand même que vous demandez à ceux qui ont tout à apprendre d’avoir votre expérience et votre niveau de compréhension sur le monde qui les entoure ?


          • Hétérodoxe 20 février 2013 23:11

            @ Gonzales

            Jamais lu de truc aussi pernicieux que ton commentaire.

            Tant qu’on y est, allons remercier Hitler, Staline et les américains d’avoir contribué à raser la France. Que tu le veuilles ou non, c’est grâce à eux que vous avez eu du boulot.
            Avant la guerre, doit-on le rappeler, ça puait plutôt la crise que le plein emploi.

            Quant aux fameuses 70h hebdomadaires, on peut aussi en parler.
            « De ton temps », le facteur, par exemple, pendant sa longue tournée de 70 heures, pouvait être amené à discuter avec la plupart des usagers, voire même à boire un petit coup en route.
            De nos jours, le facteur n’a même pas le temps de faire sa tournée. Oui, il ne bosse « QUE » 35h, mais dans quelles conditions ?
            C’est bien beau les fameux « Ah, les jeunes ne savent plus se battre, comme nous, au bon vieux temps », mais dans votre « bon vieux temps », il y avait, au travail, le temps d’échanger avec ses collègues et le plein emploi faisait, de fait, peser la pression sur les employeurs.
            De nos jours, la productivité exigée aux employés fait que, certes ils ne bossent que 35h, mais produisent tout de même deux fois, voire trois fois plus que vous, dans votre « bon vieux temps ».

            La vie est plus agréable aujourd’hui ?? C’est une blague ?
            Ah oui, on a des voitures confortables ... mais on bosse à 2h de chez nous vu que votre génération, dans son bon droit -« vu qu’elle a travaillé et qu’elle y a bien le droit »- squatte les centre ville (où le boulot se trouve) laissant aux travailleurs actuels la possibilité d’habiter à la campagne (où les vaches se trouvent).

            Quant à aider ses enfants ... rigolons un peu.
            Papy-Mamy X ont acheté un petit studio en centre-ville avec leurs « maigres » économies.
            Enfant X doit se loger (ça peut être utile, même en 2013) mais les loyers sont hors de prix.
            Il trouve un petit studio en centre ville, appartenant à Papy-Mamy Y.
            Papy-Mamy X, pour aider leur enfant, décident le louer à enfant Y leur studio en centre-ville à prix d’or, évidemment (faut pas abuser, « j’ai travaillé toute ma vie, j’ai bien droit d’avoir plein de chez moi et j’en fais ce que je veux »).
            Moralité : enfant X et enfant Y vivent dans un studio hors de prix pendant que Papy-Mamy X et Papy-Mamy Y se la racontent « J’aide mes enfants, moi, Monsieur ».
            Je suis convaincu que tous les enfants que vous aidez, toi et les autres, seraient ravis de ne pas avoir à mettre plus de la moitié de leur salaire dans des appart’ pourris et d’être obligés, en plus, d’aller quémander à leurs parents parce que sinon, c’est tout simplement impossible de tenir.
            Bref, à moins que je sois complètement déconnecté de la réalité, je ne vos pas où est le progrès social dont tu parles et je n’arrive pas à comprendre en quoi, ce serait les gamins de 15 ans qui en seraient responsables.
            La génération Baby-Boom est à mon sens, la pire depuis bien longtemps.
            Vous n’avez pas connu la guerre, vous avez bénéficié de ses retombées économiques (en plus du progrès technique qui, par hasard, a coïncidé avec les 30 glorieuses), vous avez échappé au chômage de masse et tranquillement, tous autant que vous êtes, alors que vous avez créé les fondements d’une société profondément injuste (des droits, des droits, les devoirs on s’en fout, on vit à crédit), vous continuez à refuser qu’on puisse émettre l’idée que peut-être, à un moment, vous avez des devoirs.

            Mais bon, c’est les politiques qui ont tout fait ... Vous n’avez bénéficié de rien. Innocents que vous êtes.
            Et les plus jeunes, s’ils ne trouvent pas de logement, s’ils ne trouvent pas de boulot, c’est de leur faute, hein ?! Vous n’êtes absolument pour rien dans la société que vous leur avez laissé. C’est Giscard le responsable ....


          • julius 1ER 21 février 2013 12:30
            seraient responsables.
            La génération Baby-Boom est à mon sens, la pire depuis bien longtemps.
            Vous n’avez pas connu la guerre, vous avez bénéficié de ses retombées économiques (en plus du progrès technique qui, par hasard, a coïncidé avec les 30 glorieuses), vous avez échappé au 

            @hétérodoxe

            que de lieux communs et de non sens dans ce texte, il faut vraiment véhiculer toutes les images d’épinal, possibles et imaginable et là je me retiens pour ne pas te traiter de crétin !!!
            comme si l’après- guerre avait été rose avec sa cohorte de pénuries, les guerres de décolonisation qui pompaient le budget le de l’état, les salaires ridiculement bas, le problème du logement pour la plupart des classes populaires, il a fallu attendre le début des années 70 pour que les choses s’inversent , et c’est justement là la fin de ce qu’on appelle les trentes glorieuses comme par hasard, mais glorieuses pour qui en fait,,,,, ?????
            pour le citoyen moyen ou les grandes familles capitalistes ?????

          • tf1Goupie 21 février 2013 19:12

            J’adore Gonzales : « c’est moi qui ai redressé la France et c’est Giscard qu’il l’a ruinée » ...

            Pas hypocrite un poil le pay-boomer.

            La dette c’est l’argent dépensé par les Français sauf les papy-boomers, hein ?


          • manech42 manech42 24 février 2013 21:45

            pour pallas,


            Les papys dont tu parles avaient ce que tu n’as pas, c’est à dire des couilles, eux, à l’inverse de toi et de tes semblables, se sont battus pour leur dignité d’homme et aussi pour le bien être de leurs enfants, qu’en seraient ils aujourd’hui des congés payés et des conditions de travail sans le sacrifice de beaucoup de ces papys que tu honnie, honte à toi, tu n’es qu’une merde et rien d’autre, pauvre France !

          • chlegoff 21 mai 2013 09:56

            Je partage votre avis mais j’y ajouterais quelques nuances.

            Si effectivement la France a pu se redresser pendant les trente glorieuses c’est également dû au besoin de reconstruction de l’après guerre, ainsi qu’au programme politique du Conseil National de la Résistance élaboré pendant l’occupation, et qui nous manques de plus en plus cruellement.

            Le deuxième point, et non des moindres, étant qu’il ne faut pas non plus dédouaner complètement le corps électoral français qui se complaît de manière chronique à se soustraire à son devoir de participer à la vie politique, préférant en cela se soumettre aux suggestions médiatiques.

            Et enfin, les oligarques peuvent être traités de tout sauf d’incompétence. Au contraire, il réussissent parfaitement à soumettre la plèbe selon leurs objectifs. En tout cas, beaucoup mieux que les totalitarismes policiers ou militaires.


          • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 10:11

            Tout le monde est d’accord avec vous sur le fait que ce serait préférable de ne pas rembourser la dette mais ce qui serait très intéressant de savoir c’est ce que ferait l’état de l’argent ainsi économisé…

            Nos gouvernants cesseraient-ils de privatiser tous les services publics ? Trouveraient-ils des emplois pour les chômeurs ? Augmenteraient-ils les salaires et les retraites ? Investiraient-ils dans l’écologie et la santé publique ?

            Personnellement je ne le crois pas et vous ?


            • lambda 20 février 2013 11:38

              @ reprendrelamain

              Il y a un exemple flagrant, celui de l’Islande ou le Président a pu se permettre à Davos de suggérer à ses homologues de penser davantage au peuples qu’aux banques

              Dans les couloirs du forum économique, un journaliste dénommé Stephen Cole l’ interview sur le vif. Le Président Grimsson va droit au but. "Nous avons été assez sages de ne pas suivre les politiques traditionnelles qui ont prévalu normalement en Occident au cours des 30 dernières années. Nous avons introduit le contrôle des changes, nous avons laissé les banques faire faillite, nous avons soutenu les plus pauvres, nous n’avons pas adopté les mesures d’austérité comme ailleurs en Europe, et le résultat final, 4 ans plus tard, est que l’Islande a accompli des progrès et une relance très différente des autres pays européens qui ont souffert de la crise financière".

              Il poursuit : "Pourquoi considère-t-on que les banques sont des saintes-chapelles de l’économie moderne, et pourquoi ne peuvent-elles pas faire faillite comme les compagnies aériennes ou les entreprises de télécommunication, si elles ont été gérées d’une façon irresponsable ? La théorie que vous devez payer pour sauver les banques est une théorie selon laquelle les banquiers peuvent jouir de leurs propres bénéfices et de leur succès, puis que les gens ordinaires payent pour leurs échecs au moyen des impôts et de l’austérité, et dans les démocraties éclairées, les gens ne l’accepteront pas sur le long terme ".

              Le Chef d’Etat se réjouit : " L’une des choses que nous avons apprises après l’effondrement des banques en Islande, c’est que les banques islandaises, comme les banques britanniques ou les banques américaines, sont devenues des entreprises de haute technologie, qui recrutent des ingénieurs, des mathématiciens et des informaticiens. Et quand elles se sont effondrées, le secteur innovant de notre économie, le secteur informatique, le secteur des TI s’est mis à prospérer, et en fait, sur les trois dernières années, il a eu de bien meilleurs résultats que jamais auparavant dans son histoire. Donc la leçon à en tirer, c’est la suivante : si vous voulez que votre économie soit compétitive dans le secteur innovant du 21ème siècle, un secteur financier fort qui prend les talents de cet autre secteur, même un secteur financier qui marche bien, est en fait une mauvaise nouvelle". [4]

              N’est ce pas là l’exemple à suivre ??

               

               

               


            • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 12:07

              J’attendais une réponse de l’auteur mais votre exemple concernant l’Islande est intéressant sans que ce soit un remède contre tous les maux et surtout contre le système ultra libéral qui étouffera le modèle islandais s’ il s’avérait dangereux.


            • lambda 20 février 2013 12:12

              @ reprendrelamain

              Il faut bien commencer par un acte radical c’est ce qu’a fait l’Islande qui lui a permis de changer de rail 

              et ce premier acte pourrait être suivi par la mise en place d’une Constituante adaptée dont E.Chouard nous a donné les clés

              http://etienne.chouard.free.fr/Europe/


            • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 12:51

              J’espère que vous ne comptez pas sur Hollande pour faire un acte « radical » ni sur Mélenchon qui lui a apporté ses voix sur un plateau au 2ème tour ?.


            • Pingouin094 Pingouin094 20 février 2013 13:42

              Faut pas compter sur le NPA également ... lui aussi a apporté ses voix à Hollande au 2d tour.

              On peut arrêter avec ça, un peu ! Le PCF et l’extrême gauche ont toujours apporté leur voix au 2d tour au PS depuis 1981 .... 2012 est la norme et pas l’exception.


            • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 février 2013 13:44

              Bien sûr qu’il faudrait suivire l’exemple islandais.
              Il faudrait même aller plus loin.

              Mais cela n’arrivera pas sans révolution,
              et celle-ci n’arrivera pas.

              Dès lors nous sommes comme les grenouilles,
              ou les carottes,
              cuites


            • lambda 20 février 2013 14:01

              @ reprendre lamain

              Ca fait longtemps que j’ai compris à quoi servait un bulletin de vote - à légitimer la trahison des élus, ce que la majorité des citoyens n’a pas encore compris - je ne vote donc plus mais je considère mon abstention comme un geste citoyen

              Changer de système, ne plus renflouer les banques, virer la mafia au pouvoir à Bruxelles commence par un changement des règles

              changer les règles commence par refuser l’outil (leur jouet) qu’est notre bulletin de vote, aux candidats des élections

              Le bulletin de vote est le sésame légal qui leur pemet de nous trahir en toute légalité

              Retirons leur - changeons de Système, qui n’est en rien démocratique , nous les 99% en se souvenant que l’Oligarchie mondialiste dont les élus sont les soldats dévoués n’est que 1%

               


            • lambda 20 février 2013 14:04

              @ pingouin094

              Le NPA est un outil indispensable au système comme tous les partis politiques

               


            • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 15:54

              @Lambda

              Je suis 99% d’accord avec vous sur votre analyse concernant le vote, une petite différence (en fait elle est très grande mais il faudrait un autre endroit pour en débattre) entre vous et moi je préfère ne pas être inscrit sur les listes électorales plutôt que de m’abstenir.


            • lambda 20 février 2013 16:24

              @ reprendrelamain

              Rassurez vous moi non plus - pas d’incription sur les listes électorales bien entendu

              Ce qui est encourageant c’est que les gens commencent à comprendre que quelque soit le parti au pouvoir rien ne change - ce qui est une avancée - mais peu ont compris que le bulletin de vote devenait un élément toxique pour le citoyen, mais les députés eux ont compris le risque et commencent à avoir peur et proposent l’obligation de vote avec pénalité de 45 euros pour ceux qui s’en abstiendrait (voir lien) -

              Mais les abstentionnistes auront vite compris que dans ces conditions il est préférable de ne pas s’inscrire sur les listes électorales

              http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-elections.-Des-deputes-UMP-veulent-rendre-le-vote-obligatoire_6346-2163968-fils-tous_filDMA.Htm


            • julius 1ER 20 février 2013 16:24

              bien sûr que non puisque l’on est dans la logique de faire de l’argent avec de l’argent, toujours plus d’argent parceque Mr Dupond a des besoins énormes « LUI »de nombreuses résidences, un patrimoine immobilier confortable dans plusieurs pays, il est aussi chairman dans un hedge-fund et a des jetons dans de nombreux conseils d’administration, mais voyez-vous s’il est aussi « greedy »" c’est que, il veut faire en sorte que sa femme et ses enfants soient à l’abris du besoin et pour ce faire sa fortune doit être l’équivalent du PIB des Pays-Bas, sinon il ne se sentira pas rassuré quand aux lendemains !!!! on peut le comprendre, non cela est parfaitement humain.....


            • vieux grincheux 20 février 2013 17:08

              @lambda et tou-te-s


              Bonjour, tout à fait d’ accord avec l’ abstention et la non-inscription sur les listes électorales.

              48% d’ abstention aux dernières Législatives, on se demande quelle est la légitimité de ces élus.

              Une autre stratégie est possible, pour les Municipales qui viennent, c ’est de demander aux candidats de signer le Serment du Citoyen dont voici le lien :http://sermentdecitoyenlesdixvolontes.20minutes-blogs.fr/archive/2012/11/01/serment-de-citoyen-les-dix-volontes.html

              Et de se constituer en Fédération d’ associations qui vont analyser le respect ou non de cet engagement aux termes contraignants. Ce qui pourrait être un embryon de Démocratie directe, sans aller jusqu’ aux fameux « comités de salut public ».

              Le débat sur les cumuls de mandats ne doit pas être ignoré, non plus. 

              Et le Revenu de base peut être une base de réflexion vers plus d’ Egalité citoyenne, c a d moins de piston, de népotisme, de magouilles, de corruption, de pots de vin, de dessous de table, de lobbying.http://www.youtube.com/watch?v=-cwdVDcm-Z0

              E Chouard a fait un travail remarquable, qui a donné le NON au TCE. Un grand moment d’ Intelligence collective sur Internet. Il faut continuer dans ce sens, apostropher l’ oligarchie afin qu’ elle comprenne que ses actes sont comptés, analysés et diffusés au plus grand nombre et que personne n’ est dupe.

              KONSELEDIIIIIIIIIIIISEU !!!

              VG 

            • julius 1ER 20 février 2013 17:09

              @lambda


              selon toi la solution réside dans l’abstention, et si cela ne suffit pas on disparaît des listes électorales , merveilleuse façon de traiter de la citoyenneté sauf que dans ta stratégie l’on sait de par l’histoire que la nature a horreur du vide toute cette place que tu laisses vacante certains se dépêcheront de l’occuper avec ou sans ton consentement car refuser la citoyenneté, c’est laisser les extrémistes qui n’attendent que çà d’assurer cette « vacance » pour leur plus grand profit, car eux même 20% de votants ils s’en contenteront. 

            • lambda 20 février 2013 17:21

              @ Julius 1er

              La citoyenneté aujourd"hui est réduite à une peau de chagrin qu’on ressort à chaque élection en laissant entendre que voter est un devoir - or c’est un droit et non un devoir -,

              Je vous rappelle que la citoyenneté a été foulée aux pieds par les mêmes élus lors du référendum de 2005

              Les élus ont si peur de perdre ce qui leur permet de faire carrière en politique tout en trahissant les citoyens qu’ils proposent le vote obligatoire - ça devrait vous interpeller sur le rôle d’un bulletin de vote

              Dans mes commentaires précédents je donne le lien qui permet de découvrir E.Chouard qui donne les clés pour changer le système

              Il faut aussi que chacun comprenne que quelque soit le parti politique y compris le FN , fait partie du système et donc le servira

              C’est le système des partis qu’il faut changer -

              http://etienne.chouard.free.fr/Europe/

               


            • lambda 20 février 2013 17:27

              @ vieux grincheux

              Je suis bien d’accord avec vous sur le travail fait par E.Chouard - en effet, grand moment d’intelligence collective ! -  smiley

              Il faut faire connaitre son travail acharné depuis 2005 qui donne les clés pour que le peuple puisse reconstruire une vraie démocratie

              Bonne journée


            • Aldous Aldous 20 février 2013 10:48

              Manuel Corea, qui vient d’etre reelu president de l’Equateur a sorti son pays de ka crise en montant un audit sur la legitimité de la dette.


              Et pfuiiiiit. les detenteurs de la dette on commencé a etre beaucoup plus discrets...



              • julius 1ER 21 février 2013 11:01

                La citoyenneté aujourd« hui est réduite à une peau de chagrin qu’on ressort à chaque élection en laissant entendre que voter est un devoir - or c’est un droit et non un devoir -,

                Je vous rappelle que la citoyenneté a été foulée aux pieds par les mêmes élus lors du référendum de 2005

                @lambda

                ce discours que tu tiens là n’est que pur rhétorique, il a fallu des luttes de nombreuses générations sur des dizaines d’années pour ne serait-ce qu’obtenir le simple droit de vote dans des élections , auparavant c’était le »cens" c’est ce à quoi la bourgeoisie veut revenir 

                et en plus vous lui donnez les clefs, en voulant vous auto-censurer, ce que vos générations ont oublié c’est que le combat politique est permanent , tu parles du référendum de 2005, 

                mais après les gens ont élu Sarkosy, n’y a -t-il pas un peu d’incohérence là aussi ???

                cites-moi une seule loi progressiste digne de ce nom mise en place par ce sinistre individu ??

                la plupart des gens déplore cet état UMPS, mais que font-ils lors des premiers tours, perso j’ai voté Mélanchon, pas pour qu’il soutienne Hollande, mais pour que ces voix pèsent lourd

                mais avec 11% on ne pèse pas, et c’est encore plus vrai pour ne pas avoir le pouvoir !

                on peut blablater pendant des heures mais le fait est là les gens sont encore pleins d’illusion sur cette démocratie, le problème c’est qu’il faut une autre représentativité,c’est sûr mais encore faut-il que les gens votent pour ceux qui la propose lorsqu’ils en ont l’occasion et là on est en plein dans le bal des faux culs, les gens ont été trop gâtés trop de droits accordés à d’autres générations qui se sont battus pour et dont eux profitent, sans avoir rien eu à faire pour cela ; il faut retrouver le goût de la lutte collective, c’est la seule qui ait un sens !


              • lemouton lemouton 20 février 2013 11:19

                Evidement la dette ne sera JAMAIS remboursée.. !!! smiley

                la question est plutot de savoir quand

                1- le gouvernement déclarera la cessation de paiement des interets

                2- les banques agiterons la menace de la faillite et auront comme arme, la prise en otage de la finance du systeme economique

                3- pffuiitt... plus de banque.. tous les compteurs à ZERO.. !!

                4- on réécrit un nouveau projet de société..

                5- j’aimerais bien vivre ça, un retour aux années 50 ou 60.. smiley


                • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 12:51

                  Un retour aux années 50 ou 60 ?

                  On ne revient jamais en arrière.
                  Tellement de chose ont changé depuis lors.
                  On s’adapte c’est tout.

                  Welcome & good luck in the 21th century... smiley

                • Traroth Traroth 20 février 2013 15:18

                  On s’adapte... ou pas. Et en ce moment, c’est plutôt « ou pas ».


                • lemouton lemouton 21 février 2013 07:37

                  petit rappel sur le budget 2012


                  remboursements d’impots —> 85 Milliards
                  enseignement —> 62 M (bloqué et a un peu avncé cette année)
                  interet dette (engagement financier)  —> 50 M
                  défense —> 38 M
                  - etc
                  -
                  -
                  logement —> 7,5 M
                  retraites —> 6 M
                  santé —> 1,4 M
                  et cela jusqu’à quand ??? smiley

                  en sachant que fin 2012, la dette est de 1820 Milliard d’Euro.
                   —> Remboursables ... ???... 


                • julius 1ER 21 février 2013 13:20

                  évidemment ton résumé du budget est succinct , mais le choix d’une autre société passe par une redistribution des rôles en l’ occurence les différents postes, les premiers à disparaître dans la société du savoir du 3ie millénaire, c’est la dette et l’armée, car si l’on n’est dans une société idéale pas de dette et pas d’armée, c’est la première nécessité et contrairement à ce que disait Napoléon « si tu veux la Paix, prépare la guerre »  l’armement entretien l’armement, plus il y a d’armements dans tous les pays, et plus on voit partout les budgets augmenter, c’est la triste vérité.


                • Manuel GOMEZ Manuel GOMEZ 20 février 2013 12:46

                  Pour davantage d’explications lire le livre « Hold-up sur l’Euro » envoyé en franco de port si vous communiquez votre adresse à manuel.gomez2000@hotmail.fr


                  • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 12:55

                    Manuel,

                     J’ai un peu moins de plombes que vous, mais vu mon métier de l’époque, j’ai vu arrivé ce moment.
                     Des livres, il y en a tellement qui énumèrent ce qui ne va pas ou plus.
                     J’aime bien le gars qui a écrit cela 
                     Un rêveur de plus...
                     Alors, que reste-t-il sinon cela ? smiley

                  • Traroth Traroth 20 février 2013 15:19

                    Sans les rêveurs, nous vivrions encore dans des cavernes.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 16:09

                    Tratoth,

                     Bien d’accord. Changer de paradigme se fera avec le temps ou en changeant d’espace.
                     L’Europe est devenue bien morne.
                     Mais l’Europe est loin d’être le monde.
                     

                  • LE CHAT LE CHAT 20 février 2013 12:51

                    Explication rapide de la crise financière :

                    Marcel est propriétaire d’un bistrot.

                    Il réalise soudain que tous ses clients sont des « alcoolos » qui n’ont plus de boulot et ne peuvent donc plus fréquenter son comptoir, car ils ont vite dilapidé leur RSA.

                    Il imagine alors un plan marketing génial : « Picole aujourd’hui, paie plus tard ».

                    Il tient rigoureusement à jour son ardoise de crédits, ce qui équivaut donc à consentir un prêt à ses clients.

                    Chiffre d’affaires et bénéfices explosent et son bistrot devient vite, sur le papier, le plus rentable de la capitale.

                    Les brasseurs et grossistes se frottent les mains, et allongent bien volontiers les délais de paiement.

                    Les clients de Marcel s’endettant chaque jour davantage acceptent sans rechigner des augmentations régulières du prix du godet, gonflant ainsi (toujours sur papier) les marges du bistrot.

                    Le jeune et dynamique représentant de la banque de Marcel, se rendant compte que ce tas de créances constitue en fait des contrats à terme (futures) et donc un actif, propose des crédits à Marcel avec les créances-clients en garantie.

                    Sa trouvaille géniale vaut au banquier visionnaire un plantureux bonus.

                    Au siège de la banque, un trader imagine alors un moyen pour se faire de belles commissions : convertir les dettes en PICOLOBLIGATIONS. Les Picolobligations sont alors « titrisées » (converties en paquets de titres négociables) afin d’être vendues sur le marché à terme.

                    Confiants à l’égard de leur banquier et avides de hauts rendements, les clients ne captent pas que ces titres qui leur sont fourgués comme « obligations AAA », ne sont en fait que les créances bidons d’alcolos feignasses.

                    Les Picolobligations deviennent la star des marchés, on se les arrache et leur valeur crève tous les plafonds.

                    Un beau matin, un « Risk manager » oublié dans les caves de la banque se réveille et signale qu’il est temps de demander à Marcel que ses clients règlent leur ardoise.

                    Marcel essaie, mais ses clients ne bossant pas, ... bernique !

                    La banque exige alors le remboursement du crédit et le bistrot fait logiquement faillite, vire ses employés entrainant la faillite de ses fournisseurs en bibine qui, à leur tour, virent également leurs employés.

                    Le cours des Picolobligations chute brutalement de 90%. La dépréciation de cet actif vaporise les actifs et donc les liquidités de la banque.

                    Problemos : sa banqueroute ruinerait trop d’électeurs (« too big to fail » qu’on dit)

                    La banque est donc renflouée par l’État. Ce renflouement est financé par de nouvelles taxes prélevées chez des employés, les classes moyennes et un tas de gens qui bossent, ne picolent pas, qui n’ont jamais mis les pieds dans le bistrot du Marcel...

                    C’est pourtant pas difficile à comprendre, non ?


                    • Francis, agnotologue JL 20 février 2013 13:04

                      C’est pourtant pas difficile, blablabla !

                      Si c’était aussi simple que ça, il aurait suffit à Marcel d’éponger, avec tout le fric gagné, d’éponger la dette de ses picoleurs. Comme personne ne veut le faire, et que personne dans la chaîne de ceux qui se sont goinfrés avec cet argent-dette n’est prêt à consentir une baisse de ses gains potentiels, qu’en outre, l’État ne veut pas payer la dette des picoleurs, rapport que c’est pas juste vis-à-vis autres prolos ! l’Etat remboursera aux banques tout ce qu’elles voudront, non pas l’équivalent de la dette des picoleurs, mais 100, 1000 fois plus, sinon davantage afin de satisfaire tous ceux qui ont misé sur le bon cheval qu’il est pour les magouilleurs.

                      Et on appelle ça une pompe à fric.


                    • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 février 2013 13:32

                      @ JL

                      Juste pour vous dire que j’ai répondu à votre commentaire 9.32 sur le fil de Loup Rebel.

                      C’était amusant de découvrir votre plainte dans le fil de Dugué !


                    • Francis, agnotologue JL 20 février 2013 19:46

                      @ LLS,

                      croisements de fils ? Bof ! allons au cœur du sujet si vous voulez bien, vous dites : « En toute franchise, je ne suis pas sûr d’en avoir bien saisi la teneur (de ma plainte vous concernant). »

                      La première chose : il n’y a aucune plainte, c’est dans votre subjectivité, j’ai seulement écrit je ne sai où ni pourquoi : « J’aimerais bien que .LLS .. ».

                      Passons.

                      La deuxième chose : si vous n’avez pas compris - ce que je vous concède et ne me pose pas de pb -, alors pourquoi faites vous comme si ? Je n’aime pas cette phrase qui m’accuse : « C’est pas du sophisme, c’est de la réthorique version entourloupe »


                    • pallas 20 février 2013 13:07

                      gonzales,

                      Je suis tout compatissant (non je plaisante), quel excuse bidon de ta part.

                      De retraite j’en aurai pas, et puis faut les tenir les années, avec un salaire pas terrible, contrairement à la Génération Papy Boomers, qui n’a jamais réellement bosser de ça vie.

                      la philosophie des Papy Boomers (Génération Mai 68), c’est le fric, le pognon, apres moi le déluge.

                      Vopus avez détruit la planete, crée une Europe de Fric, de corruption, uniquement pour le dieu Pognon, au moins ont s’amusent bien en croisiere et au ski, j’espere !!!!!!!!!.

                      J’imagine qu’entre vous, vous devez rire de l’état pitoyable que vous laissez.

                      Je dois trimer à mort, pour payer Votre Dette, je dois vivre dans un Environnement ultra pollué, dans un monde ou c’est marche et creve, et Paie !.

                      Donc oui, je suis extremement en colere, je n’apprécie pas vraiment etre sacrifié par ses propres parents.

                      Vous etes une génération de corruption absolu, de fainéants, qui n’ont jamais rien fait d’autre de leurs vies que parasiter et détruire.

                       


                      • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 13:15

                        @Pallas,
                        Je sens de la colère et de la haine dans vos propos, vos arguments se tiennent et se comprennent mais mettez tous vos sentiments au service de l’avenir (le votre) et faites la révolution que nous avons raté en 68, tous non voeux de réussite vous accompagnent.


                      • Luc-Laurent Salvador Luc-Laurent Salvador 20 février 2013 13:34

                        « tous NON voeux de réussite vous accompagnent »

                        Bonjour le lapsus smiley


                      • gonzales gonzales 20 février 2013 13:36

                        pallas tu es un homme aigri

                        ton message idiot ridicule et sans fondement ne demande meme pas une explication


                      • Traroth Traroth 20 février 2013 15:29

                        @gonzales : Et pourtant, il y a du vrai dans ce qu’il dit. Non pas quand il dit que la génération en question n’a jamais travaillé, ce qui est ridicule. Mais quand il dit que la situation actuelle est issue des choix des générations précédents et en particulier de LA précédente. Non pas parce que toute la génération précédente a choisi de vivre à crédit et de vivre dans une société de consommation où on met, in fine, des smartphones à la poubelle au bout de 2 ans pour en racheter des plus récents, mais pour avoir laissé s’installer un tel monde. L’essentiel des ressources naturelles que l’humain a utilisé l’ont été pendant le dernier siècle et demi. Pour dire les choses très clairement, ça fait 150 ans qu’on brûle la chandelle par les 2 bouts, et maintenant, les nouvelles générations arrivent et constatent qu’il ne reste plus beaucoup de cire !


                      • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 16:25

                        Tratoth,

                         « ... où on met, in fine, des smartphones à la poubelle au bout de 2 ans pour en racheter des plus récents »
                        Mon époque, ni les smartphones, ni n’importe quel portable n’existaient.
                        Tout se faisait à la maison et de la maison.
                        Difficilement imaginable, je sais. smiley 
                        Mais il y avait de la cire !
                        Cela faisait reluire le balatum.

                      • Traroth Traroth 20 février 2013 17:03

                        @L’enfoié : là n’est pas la question. Dans notre société, tout, des chaussures à l’automobile, est conçu pour être jetable. Nous sommes dans une économie bâtie sur le gaspillage.


                      • Traroth Traroth 20 février 2013 17:04

                        ...et c’est un principe récent, qui ne date que d’après la première guerre mondiale.


                      • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 17:37

                        Tratoth,

                         Un texte qui date déjà de 2007.
                         Donc, on ne m’apprend rien.
                         Il a changé d’objectif, c’est tout.
                         

                      • manech42 manech42 24 février 2013 22:00

                        pour reprendrelamain,


                        Pallas ne participera à aucune révolution qu’elle soit de type 68 où autre, car il n’a pas de couilles, il critique les anciens qui se sont battus et prend tranquillement ses 5 semaines de congés payés sans en éprouver la moindre honte alors que c’est ces anciens qui les ont arrachés de haute lutte, c’est une merde !

                      • reprendrelamain reprendrelamain 20 février 2013 13:45

                        @Luc-Laurent Salvador

                        au moins je suis sur que mon commentaire a été lu une fois !


                        • goc goc 20 février 2013 13:56

                          @ l’auteur

                          100% d’accord sur le principe du non remboursement, mais je pense que ce n’est pas suffisant
                          il faut faire 3 choses :

                          1 - déclarer soit le non-remboursement, soit simplement un moratoire de 5 ans sur le capital et l’annulation des intérêts

                          2 - diviser par 2 les remboursements des crédits en cours des ménages et des entreprises (en fait diviser par 2 le capital restant du avec recalcule des intérêts sur ce nouveau capital). bien sur comme cela touche les crédits immobiliers, on devra aussi diviser par 2 les loyers.

                          3 - compte-tenu que ces mesures augmenteront le pouvoir d’achat, on peut aussi réduire les salaires bruts de 25% et également les retenues (qui devront être simplifiées à 2 ou 3 lignes globales) de sorte qu’au final, le salarié ne perde que 10% et comme ça, le coût du travail serait réduit de 25 à 30%, donc nous deviendrons plus compétitifs et donc cela relancerait notre industrie

                          On peut ajouter à cela une non-imposition des droits sur les brevets si ces derniers sont utilisé pour produire en France

                          enfin cela ne peut se faire qu’avec une nationalisation des banques, ce qui permettra également d’instaurer le système des retenues fiscales à la source (avec fusion de la tva et l’imposition directe), et donc simplifier et unifier notre fiscalité.


                          • goc goc 20 février 2013 14:01

                            j’oubliais un dernier point important

                            proposer aux paysans un moratoire sur leurs crédits en échange du passage au tout bio de leurs exploitations
                            Le tout également en 5 ans

                            Avec bien sur une refonte de la distribution en particulier, favoriser la distribution directe et contrôler la grande distribution


                          • kéké02360 20 février 2013 21:05

                            N’accorder les primes de la PAC seulement aux agriculteurs bio.....

                            Les autres appliquer la loi pollueur payeur et leur faire payer au prorata des pesticides, nitrates et autres merdes utilisés, qui nous empoisonnent les citoyens dès la naissance........

                            Revoir la fiscalité de tout ce petit monde qui déclare le smic en passant un maximum de produits dans les charges et investissements ....... !!!!!!

                            Je parle ici des entreprises d’agriculteurs pauvres smiley qui travaillent au bas mots sur 200 / 300 hectares............

                             


                          • mario mario 20 février 2013 14:08

                            interview de DSK sur tf1 (au retour de NEW YORK après l’affaire diallo )

                            a une question sur la GRECE :

                            je pense qu’il faut en parti effacer la dette de la CRECE !

                            tollé a droite, silence a gauche !

                            si DSK du FMI le disait....


                            • Papat 20 février 2013 14:14

                              La solution, c’est l’UPR de Francois Asselineau :
                              http://www.u-p-r.fr/


                              • aimable 20 février 2013 14:29

                                les intérêts remboursés représentent combien de fois le capital emprunté ?
                                trop d’intérêts remboursés justifierait le non remboursement du capital !!!


                                • tf1Goupie 20 février 2013 14:40

                                  Et si les Français arrêtaient de se plaindre ?
                                  De réclamer plus de sécu, plus de RTT, plus de pouvoir d’achat, plus de petrole, plus d’allocations familiales, plus de trains, plus d’acquis, plus de retraite, plus de profs, plus de flics, plus de médecins


                                  • sisyphe sisyphe 20 février 2013 15:49

                                    Ben voyons ! C’est de la faute des Français, of course !
                                    Alors qu’il y a DE MOINS EN MOINS de sécu, de RTT, de pouvoir d’achat, d’allocations familiales, d’acquis, de retraite, de profs, de flics,de médecins, voila le petit télégraphiste des mafias financières qui vient voler à leur secours !

                                    De deux choses l’une :

                                    - ou tf1Groupie fait partie des bénéficiaires de cette mise à sac des états, et de l’appauvrissement des citoyens, et, dans ce cas, il fait son job de petit propagandiste pour ses maîtres esclavagistes

                                    - ou il n’en fait pas partie, et le pauvre est victime du syndrome du larbin

                                    Dans les deux cas, il est un ennemi objectif de l’ensemble des citoyens : un salaud nuisible.
                                    A mettre hors d’état de nuire.


                                  • Le printemps arrive Le printemps arrive 20 février 2013 18:11

                                    Spartacus est en repos, tf1Groupie a pris le relais.

                                    tf1Groupie se plaint des français qui se plaignent... alors français(e) aussi !


                                  • sisyphe sisyphe 20 février 2013 15:39

                                    Cette dette est absolument illégitime, puisque l’argent emprunté a été largement remboursé, et qu’actuellement, nous ne faisons que payer les INTERETS aux usuriers qui ont profité de la lâcheté des politiques ayant interdit aux états de créer leur monnaie.

                                    La dette doit être annulée, et la nécessaire réforme monétaire engagée, pour se débarrasser de la dictature des mafias financières.

                                    Si, par la suite de l’annulation légitime de cette dette illégitime, certains usuriers (notamment les banques, et fonds de pension) se retrouvent en faillite, eh bien qu’ils coulent, et que les états cessent de les renflouer. Les citoyens n’ont pas à financer ceux qui les étranglent.

                                    ANNULATION DE LA DETTE !


                                    • Ruut Ruut 20 février 2013 15:39

                                      Et si la France cessait d’emprunter ?

                                      La déflation n’étant plus possible vivre a crédit n’est plus possible.


                                      • Traroth Traroth 20 février 2013 18:43

                                        Ou alors changeons autre chose. Par exemple, changeons l’organisation de la BCE pour que les états puissent lui emprunter directement, sans passer par une banque privée qui se sucre largement au passage.


                                      • Croa Croa 20 février 2013 22:24

                                        ...Alors que vivre sans aucun crédit est tout à fait possible.

                                        Le crédit est juste une mauvaise habitude des accrocs à la consommation finalement nuisible aux équilibres économiques, un peu comme à la peau des chiens qui se grattent là où ça les démange !


                                      • newphoenix newphoenix 20 février 2013 15:56

                                        Le formidable détournement des Banques Privés.

                                        Comme chacun le sait La BCE Banque Centrale Européenne n’a pas le droit de prêter directement aux Etats. Elle prête donc aux banques privées qui ensuite reprêtent aux Etats en empochant au passage des intêrets.
                                        Donc notre argent (celui de nos impôts qui finance la BCE, il s’agit bien d’argent public ) sert a financer les banques privés !!!! Cette dette est totalement illégale puisque elle c’est une dette privée contractée sur de l’argent public !
                                         Prête moi ton argent et c’est toi qui me devra des intérêts quand t’ aura besoin de récupérer tes sous ! 

                                        • Croa Croa 20 février 2013 22:27

                                          Le « droit » n’est que conventions, il suffit de le changer ! smiley


                                        • pallas 20 février 2013 16:18

                                          Sa me fait rire une Manifestation à Paris, des Retraités, avec les Fonctionnaires ensembles, main dans la main, évidemment les Syndicats.

                                          Ah oui, ça déja était fait.

                                          La cigale et la fourmis, qu’elle fable fantastique de Mr La Fontaine.

                                          Mais ça ne change rien pour moi, un monde totalement détruit,«  » La Sixieme Extinction Massive d’Espece«  », un pays au proie au chaos, proche de la guerre civil.

                                          Vous etes insultants les Papy Boomers, vous vous pensez la génération Ultime.

                                          Vous etes la Génération, Fric, Pognon, ne pensant qu’a ça, ne vivant que pour sa, vous etes une honte.

                                          Votre moral, vos mots ne m’atteignent pas, vos actes sont le reflet de ce que vous etes.

                                          Pleurez donc de la baisse de votre pouvoir d’achat et surtout « Du Naufrage de Votre Vieillesse »



                                          • robin 20 février 2013 16:27

                                            La dette est à l’origine même illégitime puisqu’elle a été contractée sans intérêt général évident (puisque la France pouvait emprunté quasi gratuitement à sa banque de France) et à ma connaissance sans l’approbation du peuple (référendum) donc il n’y aurait jamais eu lieu de même commencer à la rembourser car cette juridiquement une dette indue.


                                            • L'enfoiré L’enfoiré 20 février 2013 16:33

                                              Ce qui me parait étrange, c’est que personne n’a encore parlé de l’Argentine.

                                              Je vais donc le rappeler :
                                              Après la crise dévastatrice de 2002 (chute du PIB de 10,9% en 2002), l’Argentine a su reconstruire son économie (la deuxième d’Amérique du Sud) et a connu une croissance rapide et stable de 7,5% en moyenne par an sur la période 2003-2011. Cet essor a été favorisé par l’augmentation considérable des prix des matières premières agricoles, qui représentent 55% de ses exportations, le dynamisme de la demande interne et les besoins du marché brésilien (premier client de l’Argentine).
                                              L’Argentine s’est placée en marge de la communauté financière internationale depuis la crise de 2002.  Le Fond spéculatif NMI Capital, l’un des créanciers de l’Argentine, a fait saisir saisir et bloquer certains comptes de l’Ambassade d’Argentine. C’est en justice au niveau de la Cour d’Appel. Un juge américain vient de condamner l’Argentine de verser 1,33 

                                              milliards de dollars à des fonds.

                                              Elle a cependant payé sa créance au FMI et restructuré en deux fois sa dette privée. Les autorités ont, en 2010, réussi à négocier un plan de restructuration de la dette privée (« hold outs »), sous la forme d’un rachat de dette assorti d’une décote de 65 % qui a été largement accepté : 92% de la dette en défaut a ainsi été restructurée.


                                              • kalagan75 20 février 2013 18:28

                                                la dette extérieure de l’argentine n’était que de 134 Mad de dollars et les argentins ont une monnaie propre sur laquelle ils peuvent jouer .
                                                Pour la France, la fait que la dette soit en euro aurait des conséquences beaucoup plus dramatiques sur ses voisins .


                                              • julius 1ER 20 février 2013 16:47

                                                @ pallas 


                                                et toi qu’ as-tu fait dans la vie qui te permettent de vociférer ta haine de certaines générations comme si une génération dans son ensemble était vertueuse et l’autre pas, avoir une vision de la société aussi réductrice montre un état d’esprit aussi étriqué que falsificateur, d’autant plus que dans ce pays comme dans beaucoup d’autres ce sont les 10% les plus riches qui commandent et ce depuis longtemps, envoies tes doléances à Liliane B et Bernard A en leur disant qu’accumuler de telles fortunes et de tels patrimoines est indécent et qu’ils devraient se soucier des petits qui galèrent, je suis sûr qu’ils te répondront avec célérité !!!! 

                                                • Traroth Traroth 20 février 2013 18:46

                                                  On ne sait pas si les nouvelles générations feront mieux, mais ce qui est sûr, c’est qu’elles supporteront les conséquences de ce que les anciens ont fait.


                                                • viva 20 février 2013 17:18

                                                  Il faut arréter avec les papy Boomer c’est une ineptie complète de les attaquer. Premièrement je précise que je n’en suis pas un. secondement, ce sont des gens qui ont connu la misère à la sortie de la guerre. Troisièment ce sont eux qui ont reconstruit la France. C’est une génération qui a commencé à travailler jeune et pour beaucoup à l’usine, a une éppque ou le temps de travail était de 45,5 heures par semaine et ou les congés payés sont passé de 3 à 4 semaines. Ce sont des gens qui ont eut une vie simple et qui ont su épargner pour créer un patrimoine , non pas en gagnant beaucoup mais en étant économe. On doit à leur travail, notre confort et nos héritages qui permettent aux jeunes génération de s’acheter des biens de meilleurs qualité a tout les niveaux. C’est une génération qui était mis au boulot très jeune pour donner un coup de main à la ferme, ou simplement lorsqu’il fallait faire des travaux. Je vous rappel qu’en 54 le confort des logements était minimaliste pour ceux qui avait la chance de ne pas être dans un bidonville. Les HLM étaient un vrai progrès sociale. 


                                                  Ça la fiche tout de même mal que ce soit la génération Y qui viennent déverser son fiel.

                                                  • Manuel GOMEZ Manuel GOMEZ 21 février 2013 08:57

                                                    Et ils n’étaient pas des « assistés ». Quand ils se retrouvaient sans emploi ils se levaient de bon matin pour aller frapper aux portes. Ne les accusez pas des « conneries » réalisées par De Gaulle à la libération, comme par exemple entre cent autres, la retraite par répartition !!!


                                                  • kalagan75 20 février 2013 18:00

                                                    tu nous préviens quand l’état arrête de rembourser, qu’on achète du « dur » vite fait et que l’on fasse de nombreuses conserves car le système serait de suite au bord de l’écroulement .

                                                    Quand on voit les conséquences en cascade de la faillite d’une seule banque américaine, imaginez un peu ce qui se passerait si un pays comme le nôtre faisait défaut ..


                                                    • jaja jaja 20 février 2013 18:09

                                                      Il faut faire défaut seulement après s’être approprié les banques et avoir viré tous les gros actionnaires sans indemnités ni rachat. Donc s’assurer de maîtriser la monnaie et le crédit en créant un monopole de service public bancaire.


                                                    • kalagan75 20 février 2013 18:19

                                                      dans ce cas , prévois de battre une nouvelle monnaie ( monnaie qui elle même vaudra pinuts sur le marché ) car la banque n’a rien dans ses coffres et les distributeurs seront de suite vides ...

                                                      On n’est incapable de lâcher la grèce et ses 300 Mad de dette car on redoute les conséquences alors pour 6x plus , n’en parlons même pas .


                                                    • kalagan75 20 février 2013 18:20

                                                      oupss un « n’ » de trop


                                                    • Henri Diacono alias Henri François 20 février 2013 18:32

                                                      n

                                                      • Économies drastiques tout d’abord sur la classe politique, anciens présidents compris, tout un troupeau de jeanfoutres qui se prennent pour le nombril du monde et qui pour la plus grande part ne servent à rien et pillent allègrement la nation.
                                                      • Redécoupage de la nation en QUELQUES régions uniquement
                                                      • Gouvernement ultra réduit de techniciens et SEULEMENT techniciens SANS POUVOIR POLITIQUE..
                                                      • Refonte TOTALE de la fiscalité accompagnée d’une sévérité sans faille pour les fraudeurs, les « exilés » . Aides financières aux entrepreneurs du bas de l’échelle et pas un sou pour les grands groupes... ou grandes entreprises agricoles.
                                                      • Audit de la dette et identification des prêteurs DÉVOILES publiquement.afin de les faire connaitre des français (pas mal de surprise en perspective).
                                                      • Une fois tout ceci réalisé, ON NE PAYE PLUS.
                                                      • Reste à savoir quels seront les hommes capables de mettre en train de telles démarches ? Pour l’instant ils n’existent pas. Alors ?

                                                      • AlainV AlainV 20 février 2013 19:14

                                                        @ Henri Diacono alias Henri François (xxx.xxx.xxx.1) 20 février 18:32
                                                        « 
                                                        Reste à savoir quels seront les hommes capables de mettre en train de telles démarches ? Pour l’instant ils n’existent pas. »

                                                        Ouvrez les yeux, ils existent, et beaucoup les soutiennent :
                                                        http://jacquesgenereux.fr/news/genereux-melenchon-nous-on-peut-8e-semaine-dans-les-meilleures-ventes-palmares-tite-live-l-express
                                                        http://www.lepartidegauche.fr/actualites/edito/4845-lhumain-dabord-en-ligne-gratuitement-


                                                      • joletaxi 20 février 2013 18:48

                                                        curieux, mais je retrouve ici toutes les jérémiades que servent en général les gens à qui vous avez prêté vos économies, et qui, ayant tout dilapidé, font appel à votre « conscience » et évidemment ont le culot d’encore tenter de vous taper.

                                                        Vous parlez de pays comme l’Argentine et l’Islande, comme d’exemples à suivre ?
                                                        Vous rêvez tout éveillés ou quoi ?
                                                        L’Argentine connaît une crise qui risque d’être encore plus sanglante que la dernière.
                                                        L’Islande a dévalué de 40 %,et son devenir est suspendu au bon vouloir du FMI

                                                        Et n’oubliez pas que quand on restructure une dette, des tas de gens qui ont confié leurs économies ,fruit souvent d’une vie de travail, sont dépossédés.
                                                        Et quand c’est votre banque qui trinque, au bout, c’est vous le client qui va finir par payer.

                                                        Un peu de gaz de schiste ?
                                                        on garde Fessenheim ?
                                                        On abandonne les renouvelables ?
                                                        on arrête les transferts de taxes CO2 vers notamment la Chine ?

                                                        bah non, continuons sur notre lancée, paraît que l’on rebondit mieux quand on touche le fond


                                                        • pallas 20 février 2013 19:05
                                                          Manuel GOMEZ, et autre Papy Boomers, ainsi que les petits Bourgeois.

                                                          Une chose que vous ne semblez pas comprendre, l’Argent, le Veau d’Or, ne fait pas de miracle, c’est uniquement un moyen d’échange efficace, mais vous l’avez pervertie.

                                                          L’argent ne sauve pas d’une Crise écologique tel « La Sixième Extinction Massive d’Espèce ».

                                                          L’argent ne sauve pas de la pollution radioactive que l’ont subit tous en Permanence (Fukushima).

                                                          L’argent ne répare pas la planète, ne construit pas l’avenir.

                                                          L’argent, le pognon, le Fric, ça n’est qu’un moyen d’échange et uniquement.

                                                          L’immortalité n’existe pas.

                                                          Quand je vois à quel point vous vous êtes faussé dans une telle religion, mais l’idéologie ne sauve pas de la réalité.

                                                          Aujourd’hui, la crise n’est pas économique, nous sommes sur le Bateau éventré par «  »«  »«  »« Moby Dick »«  »«  »«  », vous n’avez rien compris de l’auteur, (Herman Melville), la morale de l’histoire.

                                                          La fameuse baleine blanche, c’est le Mur, et uniquement cela, et vous perdrez à tous les coup.

                                                          Je crois que votre Logique est mise à mal.

                                                          Quoi qu’il en soit, nous voila la ou je le souhaitai, une planète dans le chaos total, et pour que seul vision d’avenir le cauchemars, l’enfer.

                                                          L’argent n’a aucuns pouvoir, uniquement celui de transaction et non autre.

                                                          La valeur de l’argent n’a de valeur dans honnêteté de l’Acheteur et du Vendeur.

                                                          Le Troc permet la Malice, mais l’Argent ne permet pas.

                                                          Voila votre erreur les Papy Boomers, vous êtes lamentable jusqu’a la fin.


                                                          • kalagan75 20 février 2013 19:19

                                                            c’est clair que l’on se retrouvera tous entre 6 planches ( et non 4 comme disent certains, sinon on risque de glisser )  : mais perso je préfère y aller en m’amusant plutôt qu’en galèrant ...


                                                          • pallas 20 février 2013 19:31

                                                            Je pense que tu ne saisi pas bien la situation.

                                                            Le gouvernement viens de décréter que les Français ne viennent plus en Afrique.

                                                            Moi je subit La Haine de milliards d’individus de la planete, si je survie encore.

                                                            Avec tous les polluants, je ne sais si demain je survivrais, un cancer par exemple, ou bien licencié économique crevant de faim dans la rue, ou autre je ne sais pas.

                                                            Ma vie n’a été que prison, entre quatre murs, soit disant pour apprendre (l’école), ensuite le boulot, mais au final je reste entre quatre murs, tout le temps.

                                                            Bien de m’avoir mis à l’esclavage n’est ce pas ?.

                                                            La situation actuel, la France, La Patrie, je m’en contre tape, royalement, je ne suis pas Sauveur d’une Prison, alors que mes Ainés (Seniors), vivent bien.

                                                            La nous ne jouons pas, mais un constat, guerre entre idéologie et réalité, et la réalité gagne.

                                                            Cette fois nous y voila, il est trop tard pour les remords, la frustration, ou le faux semblant, quand bien même les mots, la réalité est la réalité.

                                                            Place maintenant à la Conclusion.


                                                          • mortelune mortelune 21 février 2013 07:05

                                                            « Quoi qu’il en soit, nous voila la ou je le souhaitai, une planète dans le chaos total, et pour que seul vision d’avenir le cauchemars, l’enfer. »


                                                            Ca c’est le genre de mec qui souhaite le chaos et en plus il le dit. En cela vous ressemblez à ces malades qui prônent le nouvel ordre mondial. La différence c’est que eux ils ont les poches pleines et vous vous avez la tête vide. 

                                                            « L’argent n’a aucuns pouvoir, ... »

                                                            C’est pas faux surtout quand ce sont ceux qui en ont qui le disent à ceux qui n’en ont pas.

                                                          • jean 20 février 2013 19:22

                                                            fumiez ? ou fumier ? our ordure ?


                                                            • nightwings nightwings 20 février 2013 20:15

                                                              le problème c’est que ce n’est s’attaquer qu’à un des effets de la crise car si on ne rembourse pas la dette plus de prêteur ce qui signifie enfin des budgets à l’équilibre qui sont la cause de nos problèmes depuis 30 ans or sommes nous prêt à ce que cela implique ?

                                                              Je suis allé en Argentine, pays avait fait défaut, je ne vous rappellerais pas ce qui s’est passé pendant l’année qui a suivi mais ce que j’ai vu :

                                                              - des bidonvilles en augmentation constante, un nombre monstrueux de sdf et d’enfants dormant dans des cartons.

                                                              - une corruption monstrueuse de la justice là bas on dit que le temps de détention est lié au prix qu’on est prêt à payer pour sa libération,

                                                              - une criminalité galopante vous forçant à une vigilance constante dans Buenos Aires ou se trouve le 3/5 de la population du pays, un changement de la ville passé une certaine heure forçant les habitants à rentrer au plus vite à leur demeure,

                                                              - 25% d’inflation depuis le début de l’année 2012 et ma visite (sans augmentation des salaire évidemment),

                                                              - un marché noir du dollar fixé à 6.5 pesos alors que fixé officiellement à 4.5 pesos (rationnement pour en obtenir) car les argentins ne faisant plus confiance en leur monnaies ils économisent en dollar pour leur retraite, en cas de coup dur, ...

                                                              - des prêts faits à des personnes âges pouvant atteindre 5 fois la somme prêtée au bout de deux ans (mais les argentins étant pieux et fiers, ils ne peuvent imaginer ne pas offrir un cadeau à noël ou à la communion à leurs petits enfants),

                                                              ...

                                                              Et je n’ai vu qu’un aperçu, croyez moi le Défaut sera peut être ce qui arrivera mais ne croyez pas que ce sera la solution miracle que tout ira mieux, nous je peux vous le dire ce sera aussi agréable que de s’arracher un bras avec les dents.


                                                              • xmen-classe4 xmen-classe4 20 février 2013 20:43

                                                                si l’etat ne paye pas la dette il faudra garder les immigres en france.


                                                                • pallas 20 février 2013 20:50

                                                                  Tout ce profil comme je le prévoyais, enfin, nous y voila.

                                                                  La conclusion de l’histoire.

                                                                  Ainsi que la mort d’internet, enfin, la conclusion, je m’en réjouie.

                                                                  Nous nous amusons bien.

                                                                  Quel Valeurs Pognon les Papy Boomers ? il n’en est rien.


                                                                  • viva 20 février 2013 21:30

                                                                    @Pallas Ce que je comprend bien, c’est que vous allez mal, je dis cela sans ironie aucune. Nous sommes nombreux à être à cran a mon avis il faut surtout éviter de s’en prendre aux autres en désignant des personnes qui n’y sont pour rien inndividuellemnt et collectivement, c’est la folie qui risque de l’emporter autrement.....


                                                                    • kéké02360 20 février 2013 21:31

                                                                      beaucoup de choses dites et redites sur cette soit disant dette !!!! Mais rien de concret !!!!

                                                                      Pas d’actions citoyennes !!!!

                                                                      Pas l’ombre de créer une banque citoyenne des dépôts pour courcircuiter les banksters, même pas l’action simple à mettre en place de décider tous ensemble de regrouper tous nos comptes banquaire sur la même banque la moins mauvaise, genre NEF , Crédit coopératif de façon à couler rapidement toutes les autres banksters genre Société Générale, Crédit Agricole ( ce qui éviterait de les renflouer régulièrement avec nos impôts ) ................................................. c’est quand même pas difficile à faire et serait ôh combien éfficace !!!!!!!!

                                                                      Le problème c’est que les citoyen(ne)s n’ont pas d’objectifs précis et attende l’homme ou la femme providentiel , chacun(e) va comme il le peut en croyant que sa banque est la meilleure et offre le meilleur crédit ......

                                                                      La vérité est que les banques s’alignent les unes sur les autres et surtout à la différence des citoyen(ne)s , les banques sont solidaires entre elles !!!!!!!!!!!

                                                                      Alors ACTIONS  !!!!!!!!! smiley


                                                                      • jacques lemiere 20 février 2013 21:42

                                                                        Ne pas rembourser la dette est quelque chose de tout à fait possible, mais je ne suis pas certain que vous en mesuriez toutes les conséquences.


                                                                        Ne voir que la responsabilité des banquiers dans le dette publique me semble une escroquerie.
                                                                        Absoudre les politiques donc nous même, c’est facile..

                                                                        Sans compter que le vrai problème qu’obscurcit la crise financière est économique et vous savez très bien que c’est ce qui vous fout le trouille. 

                                                                        et pour certains qui veulent une société sobre..le problème est la solution...les rêves de décroissance c’est plus jolis que la décroissance ...

                                                                        • viva 20 février 2013 22:01

                                                                          Pour en revenir au sujet, si la France arrête de rembourser la dette, il ne se passera rien de catastrophique, c’est la monnaie qui va être dévalué et alors ? pendant les trentes glorieuses les monnaies étaient sans arrêt dévaluées c’est l’euro qui va exploser, le retour au franc sera inéluctable. L’exemple de l’argentine est excellent ce pays vivait une crise économique sans précédent (20℅ de baisse du Pib) a tel point que les autorité ont choisi d’accoler le péso au dollars ce qui a amplifié la crise économique, le pays a été contraint de s’endetter de plus en plus mais l’économie est resté exangue. Il a donc été fait le choix de ne pas payer la dette. Finalement l’activité économique c’est légèrement reprise et assez rapidement (quelques mois) l’Argentine a pu de nouveau se financer sur les marchés. Finalement la situation de l’Argentine est un peu meilleur que celle de la Grèce et pourtant la crise de 2008 est venue la frapper de plein fouet elle aussi.


                                                                          • moebius 20 février 2013 22:11

                                                                            Evidemment qu’on ne remboursera pas notre dette. Personne, ni vous ni moi, ni aucun etat, nation, collectivite, individu, menage, ne reussira a rembourser sa dette ou la car la dette loin de nous plonger dans un chaos est infini


                                                                            • viva 20 février 2013 22:13

                                                                              J’ai oublié de préciser qu’il ne faut surtout pas sortir de l’euro avant de refuser de payer la dette. Il faut faire l’inverse pour repartir à zéro. La France à la différence de l’argentine à encore une économie qui tient relativement le coup. Et n’oublions que la France n’est ni la Grèce ni l’argentine. A la différence de l’Argentine nous avons un atout maitre c’est une relative indépendance énergétique, c’est la dépendance énergétique de l’Argentine qui a crée le plus de difficultés.

                                                                              A souligner que si la l’Argentine n’avait pas fait défaut consécutivement à l’explosion de la bulle internet, elle aurait été dans une situation plus que dramatique lors de la crise de 2008. Pour eux cela a été le bon choix

                                                                              • Mowgli 24 février 2013 01:09

                                                                                « nous avons un atout maitre c’est une relative indépendance énergétique »

                                                                                Fous sallez la foir, fotre intépentance énerchétique, tès qu’on aura fermé les ternières zentrales nucléaires, foi t’Efa Choly !


                                                                              • viva 20 février 2013 22:17

                                                                                Et je vais rappeler a ceux qui connaissent l’histoire de la crise Argentine qu’en 4 ans le taux de pauvreté a été divisé par deux


                                                                                • nightwings nightwings 20 février 2013 23:27

                                                                                  hum méfiez vous bien des chiffres officiels et ce que vivent réellement les argentins (c’est un peu comme le cours officiel du dollar et le cour au marché au noir là bas, une question d’optique celle du gouvernement ou des habitants), beaucoup ne rêvent que de quitter Buenos Aires (je parle pas de partir d’Argentine), si la situation va mieux je peux vous dire que la situation après le défaut était le même que la Grèce (famine, suicides, enfants abandonnés, ...) .


                                                                                • gonzales gonzales 20 février 2013 23:15

                                                                                  PALLAS

                                                                                  a te lire tu dois faire parti de ces ecolos du dimanche qui emm....dent plus qu’ils n’arrangent et tu serais meme un peu raciste .il y a une chose que tu dois savoir que toutes les pollutions actuelles ne viennent pas des anciens. de mon temps on n’avait pas de machine a laver nos meres allaient au lavoir municipal hiver comme ete il n’y avait pas de refrigerateur mais un garde manger pas de tele pas de bouteilles plastiques pas de telephonnes portables peu de voitures alors la pollution elle vient d’ou de votre generation et vous en creverez cela est certain car vous vous plaignez d’avoir de petits salaires mais contrairement a notre generation vous gaspillez votre argent dans les voitures confortables ,les ecrans plats ,les smartphones etc tous des produits qui contiennent des elements toxiques .contrairement a notre generation qui etait une generation de non gaspillage votre generation est celle de la consommation du gaspillage a outrance et pour terminer avec vous n’oubliez pas une chose ce ne sont pas les papys boomers qui font les lois alors une fois pour toute si vous avez un cerveau digne de ce non reflechissez et deverser votre venin sur les vrais responsables et si la france ne vous convient pas quittez la

                                                                                  a bon entendeur salut

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                   

                                                                                   


                                                                                  • manhes 21 février 2013 00:56

                                                                                    Bien que les commentaires divergent,où chacun pense avoir raison,je pense que votre commentaire peut être une solution... sous réserve qu’il soit appliqué à la lettre...Car, cela ne vous a pas échappé, la situation est quasi désespérée et ne peut continuer ainsi . La France a-t-elle encore une souveraineté ? Des solutions existent, votre proposition en est une.Seule une volonté et une foi inébranlable dans ce que l’on peut entreprendre, pour sauver la France du marasme qui se prépare, à condition que chacun joue le jeu de l’honnêteté, du courage et de l’initiative. Et tous ceux qui ont mis la France au bord du gouffre :à la lanterne !


                                                                                    • ecolittoral ecolittoral 21 février 2013 10:00

                                                                                      Rappelez vous le début des années 80 ! Le Mexique annonce un défaut de paiement. Tout le monde se précipite pour faire capoter cette « mauvaise idée ».

                                                                                      C’est aussi la saison des marchés secondaires des créances douteuses : 
                                                                                      « Tu me vends une partie de ton pays (privatisations) et j’annule une petite fraction de ta dette. »

                                                                                      Nous devons raisonner dans le temps et au niveau planétaire. 
                                                                                      Les premiers endettés de force (racket) ont été les pays du tiers monde. Les derniers, ce sont les pays « développés ».
                                                                                      L’humanité DOIT être - pourvoyeuse de rentes - une - et indivisée.
                                                                                      Plus de frontières, un seul marché et de la main d’oeuvre rentable et disciplinée.

                                                                                      Problème ! Ça ne marche plus. Limites physiques et « sociales ».
                                                                                      Pourtant, ces devins ont produit et produisent encore beaucoup de fausse monnaie, argent virtuel, planche à billets, pour créer de la dette et confisquer le peu d’argent que les peuples ont encore.

                                                                                      Le titre « Si la France décidait... ». N’est pas une solution. Alors ?
                                                                                      Alors, les défauts de paiements vont se produire en cascades.
                                                                                      Qui sera le premier domino ? On en sait rien. USA, Japon, les bourses... ?
                                                                                      Quand ? Dans quelques jours, quelques mois...

                                                                                      Une catastrophe planétaire ? Ne sous estimons pas les forces vives de chaque pays.
                                                                                      Rien ne dit que les vrais économistes, les vrais banquiers et les vrais politiciens ne seront pas appelés en urgence et, enfin écoutés. 
                                                                                      Vous savez ! Ceux qui moisissent dans un bureau au fond du couloir.

                                                                                      • chmoll chmoll 21 février 2013 10:18

                                                                                        un gouv qui dit faire des économies , en faisant supporter les dépenses par les collectivités
                                                                                        y a pas plus ridicule
                                                                                        ce « gouv » fonctionne à la boule de cristale


                                                                                        • C.Q.F.D. C.Q.F.D. 21 février 2013 10:29

                                                                                          La question est donc :

                                                                                          Qui sont les créanciers et faut-il les rembourser ?


                                                                                          • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 10:31

                                                                                            Comment est il possible que des Etats doivent de l’argent et à qui ??? Ma logique me pousserait plutôt dans l’autre sens.
                                                                                            J’imagine un monde ou c’est l’Etat qui détient la puissance monétaire et que celui ci prete avec interet au privé, donc nous aurions des rentrées d’argent !!
                                                                                            Hélas c’est nous qui devons des interets , cela prouve bien que nous sommes financièrement a la merci des preteurs.
                                                                                            Ce monde tourne à l’envers.


                                                                                            • spartacus spartacus 21 février 2013 11:20

                                                                                              @Mr Mimose


                                                                                              C’est vrai que c’est pas facile a comprendre !

                                                                                              Prend donc exemple sur ton super Vénézuéla que tu vénères tellement.

                                                                                              Il y a 15 jours, le Bolivar a diminué de 32%. En clair tous les habitants ont perdu 46% de pouvoir d’achat en une journée.

                                                                                              Quand l’Etat émet l’argent il crée de l’inflation. Il émet de la monnaie en surnombre.
                                                                                              L’inflation fait baisser tous les jours la valeur de l’argent et fait baisser tous les jours le pouvoir d’achat de tous les habitants. 
                                                                                              L’inflation crée la crise économique.
                                                                                              L’investissement ne se fait plus, tu va pas créer une entreprise à la valeur d’aujourd’hui si tu sais que demain elle coûtera moins cher a créer. 

                                                                                              Exemple ton Vénézuéla. Agriculture en berne (le pays importe du café).
                                                                                              Bâtiment en berne (jamais il n’y a eu si peu de logements construits).
                                                                                              Baisse de production de pétrole car pas d’investissements....

                                                                                              En Europe l’argent créé est de l’emprunt. Il correspond a une réalité économique de besoin. T’emprunte pas, pas d’argent créé. 
                                                                                              T’empruntes, la banque crée de l’argent. Tu rembourses, l’emprunt, la monnaie emprunté disparaît.

                                                                                            • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 16:43

                                                                                              Ben ça alors Spartacus vous citez le Vénezuela mais j’ai cru un moment que vous alliez parler de la planche à billet américaine qui n’arrete pas de tourner pour sauver les banques.
                                                                                              Combien de milliards de milliards de dollars injecté par l’état américain pour sauver ses pleureuses de banques ???
                                                                                              Les banquiers gagnent à tout les coups, dans ton cul Spartacus !!!

                                                                                              <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                            • spartacus spartacus 21 février 2013 11:07

                                                                                              La méconnaissance incroyable de l’a nature de la dette par l’auteur et ceux qui répondent.


                                                                                              Nous ne remboursons déjà plus la « dette ». 

                                                                                              1-Déjà le pays ne peut se passer d’emprunter. L’emprunt actuel sert simplement a couvrir les dépenses courantes et les intérêts d’emprunt. 
                                                                                              L’état payant la dette« in-finé » (à la fin) après avoir payé les intérêts nous sommes déjà dans le « non remboursement » de la dette.

                                                                                              2-Les « investisseurs » c’est immatériel. Les préteurs sont les banques, qui ont réinjecté l’argent de la dette dans le circuit économique et revendu a des particuliers sous forme d’assurance vie. 

                                                                                              3-La dette est non-remboursable. Vous croyez réellement que nous allons un jour retrouver des taux de croissance à plus de 7% ?

                                                                                              La question n’est pas de rembourser ou pas la dette, la question est jusqu’à quand les banques vont prêter ?

                                                                                              La France Keynésienne vit comme la dinde du théorème de la dinde.


                                                                                              Les Keynésien actuels de la dette sont les dindes de la théorie de la dinde.

                                                                                              Une dinde peut vivre plusieurs dizaines d’années. Du point de vue de la dinde, l’idée qu’elle se fait de la vie peut se résumer à « on va me nourrir tous les jours jusqu’à ma mort naturelle, et cela ne changera jamais. » Chaque jour qui passe semble confirmer ce point de vue. Mais un jour, avant le Noel de sa 3eme année, bien avant la fin de sa vie vient son exécution.

                                                                                              Non seulement nous ne remboursons pas la dette, mais bientôt les intérêts de la dette ne seront plus remboursables. La faillite totale du pays est devant nous !


                                                                                              • spartacus spartacus 21 février 2013 13:09

                                                                                                Du keynésianisme pur.

                                                                                                Des sources de gens qui nous expliquaient que les 35h allaient créer des millions d’emplois.

                                                                                                Ca fait 45 ans que ça dure le keynésianisme, nous avons un chômage de masse et le bon docteur Larrouturou préconise de continuer le traitement ...

                                                                                                Emprunter 10 pour n’avoir en retour désinvestissement 5. Et croire que le monde prêtera alors que même en Allemagne, le travail est moins cher !

                                                                                              • HugoS HugoS 21 février 2013 14:08

                                                                                                @Spartacus :
                                                                                                Merci de me répondre avec un article de Contre-points qui met toujours l’idéologie avant l’objectivité.
                                                                                                Niveau impartialité il vaut pas mieux que L’Humanité donc en somme, de braves toutous prêts a réciter leur manuel.
                                                                                                Argumentaire grandiloquent et prétentieux, envoyant bouler « l’ennemi » a grands coups de « ce n’est pas serieux » ou de « gaspilleur étatique ».
                                                                                                Celui qui a écrit l’article « oublie » bien sur de revenir sur les cas de Fleury Michon et de l’inégalité du temps de travail qui lui semble somme toute, tout à fait naturelle.
                                                                                                Quid de ces inégalités ? Selon lui, chaque travailleur est irremplaçable en terme de compétences.
                                                                                                L’auteur « oublie » la aussi que pour chaque poste en Françe, il y’a plusieurs candidats.
                                                                                                Mais non, ca aussi « ce n’est pas serieux ».
                                                                                                Tellement pas serieux que l’Allemagne qu’il cite fièrement, songe à passer a 30h.
                                                                                                http://www.bastamag.net/article2948.html
                                                                                                On peut aussi s’amuser a retourner l’argument « La france en étant aussi Keynesienne devrait avoir le plein emploi ».
                                                                                                Le Royaume Uni avec son liberalisme si flamboyant devrait être avoir le plein emploi elle aussi ?
                                                                                                7,8% de chomeurs.
                                                                                                Moins que la France me dirait vous.
                                                                                                Plus aussi qu’avant que Thatcher arrive au pouvoir.
                                                                                                Le reste de l’article rélève du torchon destiné à devenir papier toilette.
                                                                                                L’auteur fait le procès du socialisme et du communisme à Pierre Larrouturou.
                                                                                                Pourquoi pas aussi lui faire celui de tout les penseurs qui s’appelaient « Pierre » après tout ?


                                                                                              • spartacus spartacus 21 février 2013 18:12

                                                                                                @HugoS

                                                                                                « chaque travailleur est remplaçable selon vous »
                                                                                                Si c’était vrai, tous les salariés seraient au SMIC. Si tu cherches une personne peu spécialisée ou une spécialité moins commune, c’est particulièrement difficile de trouver. 
                                                                                                Pour les économistes qui « songe à passer a 30h » il y a aussi en Allemagne des gauchistes infantiles. 

                                                                                                L’angleterre est redevenu plus libérale avec Cameron seulement depuis 2010
                                                                                                L’Angleterre a été extrêmement touchée par la crise des Subprimes, son industrie financière étant plus importante que les autres pays.
                                                                                                Le royaume unis recommence a re-créer de l’emploi, il est devenu le premier pays européen d’investissement extérieur.
                                                                                                 Il est le 7eme pays au monde en PIB (la France 5eme) et devrait remonter avant la fin du quinquennat de Hollande et passer devant la France et prendre sa place en 2013 ou 2014. L’angleterre a gardé son triple A. 
                                                                                                L’angleterre applique le remède libéral qu’a utilisé le Canada il y a 10 ans. Sa puissance économique est en train de monter, la notre descendre. 

                                                                                              • HugoS HugoS 21 février 2013 19:32

                                                                                                Merci Gauche Normale. En effet, nous travaillons 39h en Moyenne en France et en Allemagne 40h.
                                                                                                Mais on est que des fainéants infantiles et gatés hein.

                                                                                                @Spartacus :
                                                                                                « chaque travailleur est remplaçable selon vous »
                                                                                                Ah bon j’ai dis ca ?
                                                                                                Si c’était vrai, tous les salariés seraient au SMIC. Si tu cherches une personne peu spécialisée ou une spécialité moins commune, c’est particulièrement difficile de trouver.
                                                                                                Difficile mais pas impossible.
                                                                                                C’est pas comme si on avait 10% de la population active au chomage hein.
                                                                                                Et la transmission de savoir, la formation, ca n’existe pas, c’est une légende populaire hein...
                                                                                                Pour les économistes qui « songe à passer a 30h » il y a aussi en Allemagne des gauchistes infantiles.
                                                                                                Tiens c’est vrai, pourquoi n’y avais je pas pensé plutôt. Discrediter les liberaux en disant qu’ils sont infantiles, c’est rudement efficace.
                                                                                                L’angleterre est redevenu plus libérale avec Cameron seulement depuis 2010.
                                                                                                HAHAHAHAHAHAHAHAHA
                                                                                                Je m’étouffe de rire.
                                                                                                Je crois qu’il va falloir que je change de pantalon.
                                                                                                Alors comme ça on fait le procès du Keynesianisme en prétendant que ce sont des infantiles qui n’en ont pas assez, mais quand un pays n’est pas assez libéral, on est tout de suite plus compréhensif ?
                                                                                                Idéologie manipulatrice quand tu nous tieeeeeens...
                                                                                                L’Angleterre a été extrêmement touchée par la crise des Subprimes
                                                                                                Et la Françe non peut être ? C’est comme le nuage de Tchernobyl après tout...
                                                                                                Le royaume unis recommence a re-créer de l’emploi
                                                                                                Ouep de l’emploi précaire :
                                                                                                http://www.ifs.org.uk/publications/6196
                                                                                                Il est le 7eme pays au monde en PIB [...] et devrait remonter.
                                                                                                Tant mieux si les riches deviennent plus riches. Verifiez aussi si les classes populaires creveront de pas de faim à force de baisses de salaires d’ici 2013 !
                                                                                                L’angleterre a gardé son triple A.
                                                                                                Vous parlez de cet instrument de terrorisme financier institué par les banques ?
                                                                                                Ceux qui ont dit qu’ABACAB, produit financier pourri de Goldman & Sachs était AAA ?
                                                                                                Ils peuvent le garder leur Triple A. Ils réaliseront bien assez tôt qu’il ne vaut pas tripette.
                                                                                                L’angleterre applique le remède libéral qu’a utilisé le Canada il y a 10 ans.
                                                                                                Le fameux remede parfait !
                                                                                                http://www.theglobeandmail.com/report-on-business/economy/economy-lab/income-inequality-rising-quickly-in-canada/article618311/


                                                                                              • viva 21 février 2013 11:51

                                                                                                Vous oubliez chers Spartacus que’une banque vit en prétant si elle ne prête pas elle disparait puisque c’est sa raison d’être.


                                                                                                Vous affirmez’que l’inflation est mauvaise, c’est faux en partie, dans de nombreux casc’est mauvais pour les banques mais pas pour les emprunteurs. Durant les trente glorieuses l’inflation était très forte et la croissance aussi, heureusement d’ailleurs que nous avons eut de l’inflation c’est ce qui à permis de reconstruire à moindre coût. La maitrise de la monnaie est stratégiquement indispensable pour un état, en perdre le contrôle nous mène là ou nous sommes. Que vous le’vouliez ou non, il n’y aura d’autres solutions qu’une intervention étatique forte, ont continuera à péricliter sans fin sans réaction. Les politiques le savent, mais persistent à vouloir sauver les profits de la finance


                                                                                                • spartacus spartacus 21 février 2013 12:43

                                                                                                  Bonjour Viva.

                                                                                                  Ce qui a permis de remonter le pays des 30 glorieuses est l’énergie facile et l’effet de levier du pétrole à faible coût et le gain de productivité qu’il a engendré.

                                                                                                  Passer d’une économie ou l’énergie est le cheval, au moteur à essence et l’électricité pour tous à petit prix, a permis de faire les 30 glorieuses. 

                                                                                                  Pas l’inflation.

                                                                                                  L’arrêt de la croissance a été arrêté net en 1973 avec la remontée des cours du pétrole pas cher.

                                                                                                  La banque, n’a pas une limite de territoire comme l’impôt des Français. Si elle est trop engagée sur l’état Français elle prendra un bouillon, par contre si ses actifs sont Chine ou Suisse, elle s’en sortira.
                                                                                                   
                                                                                                  La maîtrise de la monnaie de singe reste la monnaie de singe. 

                                                                                                  Nous allons faire faillite à cause des Keynésiens ! De la dérégulation économique dans l’économie par l’état. 

                                                                                                  Les politiciens sont infantilistes, principalement à gauche, ils promettent et donne sur une dette à 50 ans, sur les générations futures par pur électoralisme. 

                                                                                                • Mowgli 24 février 2013 02:22

                                                                                                  « heureusement d’ailleurs que nous avons eut de l’inflation c’est ce qui à permis de reconstruire à moindre coût. »

                                                                                                  C’est comme l’Allemagne à Tonton Adolphe. Heureusement qu’elle a eu l’inflation de la république de Weimar, c’est ce qui lui a permis de construire ces belles autoroutes et ces beaux panzers.

                                                                                                  Et encore, je vous cause pas de l’inflation de la république à Tonton Bébert Mugabe, c’est ce qui a permis de reconstruire la Rhodésie pour en faire ce magnifique fleuron de l’Afrique, du Monde, et de l’Univers : le Zimbabwé avec son bifton de cent mille milliards de dollars. http://www.amazon.com/Zimbabwe-100-Trillion-Dollar-Bills/dp/B004JADO3C


                                                                                                • Denzo75018 21 février 2013 12:01

                                                                                                  Et si la France décidait de déclarer la guerre au Monde entier !?


                                                                                                  • Mowgli 24 février 2013 02:08

                                                                                                    Excellente idée ! Vous vous souvenez de la souris qui rugissait ? http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Souris_qui_rugissait_(film,_1959


                                                                                                  • luluberlu luluberlu 21 février 2013 12:50

                                                                                                    L’oseille ah l’oseille, il suffirait de presque rien, que l’on arrête de consommer comme des cons, et là vous allez voir la dette comment elle deviendra accessoire aux détenteur de kpitox...En attendant le reste c’est du pipot....ethique.


                                                                                                    • viva 21 février 2013 12:58

                                                                                                      C’est exactement cela Gauchenormal, un bémol à vos propos, une armée forte est indispensable surtout en période de crise mondiale. Les ultra libéraux ont recours à la guerre lorsque la situation devient dangereuse pour eux. N’oubliez pas que le pays le plus malade de la crise est aussi la première puissance militaire, cette puissance montre ces muscles et multiplie les interventions périlleuses. Notez que la course aux armements est relancée comme au temps de la guerre froide, ne soyons pas une fois de plus les idiots qui allons nous armer trop tard, en 40 c’est ce qui c’est passé. Cette fois les grandes nations prennent les devants l’europe à déjà un train de retard. Si conflit il doit il y avoir il aura lieu là ou les défenses seront les plus affaiblies, l’europe est riche et non armée, c’est le terrain idéal pour un conflit majeur. 


                                                                                                      • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 16:46

                                                                                                        Spartacus comment se fait il que les USA soient dans la merde et que leur planche à billet tourne sans arret si c’est le monde libéral que vous semblez adorer ???
                                                                                                        Euro troll.

                                                                                                        <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                                        • spartacus spartacus 21 février 2013 17:23

                                                                                                          Les USA ont une politique Keynesienne.

                                                                                                          Les USA sont un pays faussement appelé libéral, mais en réalité de même style que la France Keynésien.

                                                                                                          Fannie Mae et Freddie Mac sont deux exemples de programmes gouvernementaux qui ont mené au désastre des subprimes.

                                                                                                          Encore une nouvelle preuve que l’interventionnisme étatique perturbe le marché libre.

                                                                                                        • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 17:48

                                                                                                          Si l’interventionnisme étatique pertube les marchés comme tu dis, alors demandons au banque de rendre l’argent que l’état leur prete.

                                                                                                          <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                                        • Mr Mimose Mr Mimose 21 février 2013 17:49

                                                                                                          Non pas qu’on leur prete qu’on leur donne !!! Ou alors on leur prete à 2% et ils repretent aux grecs à 6%.
                                                                                                          C’est pas boooo la vie de banquier ?

                                                                                                          <script type="text/javascript" src="http://www.pubcatcher.fr/scripts/appfirefox.js"></script>

                                                                                                        • spartacus spartacus 21 février 2013 17:57

                                                                                                          L’argent qui est prêté par les banque c’est de la monnaie créé spécialement pour les états.

                                                                                                          Les banque ont alors émis des obligations sur la garantie de remboursement de l’état. Elles « travaillent » avec l’argent.

                                                                                                          Les obligations ont étés données au public, par les liquidités du livret A, les assurances vie, les réserves des institutionnels comme les réserves retraites ou les réserves sécu ou d’entreprises ou de financiers. 

                                                                                                          Ne pas rembourser les banques revient à ne pas rembourser ceux qui ont des obligations d’état. 
                                                                                                          Les obligations sont achetées justement par ceux qui ne spéculent pas ! Ne pas rembourser les banque c’est pénaliser les gens prudents et créer une crise encore plus grave. 

                                                                                                        • spartacus spartacus 21 février 2013 18:02

                                                                                                          @Mr Mimose

                                                                                                          Je crois que tu ne comprend pas. L’état ne prête pas aux banques, ce sont les banques qui prêtent à l’état.


                                                                                                        • Francis, agnotologue JL 21 février 2013 18:12

                                                                                                          La devise du lobby bancaire c’est : « donne moi ta planche à billets, je te prêterai de l’argent ».

                                                                                                          Pourtant "c’est l’État qui confère sa valeur à la monnaie par le seul fait qu’il exige le paiement des taxes et impôt dans la devise de son choix" ! (Bernard Lietaer), et aussi : "L’argent est basé sur la capacité à produire de la population laquelle capacité appartient à la population. " (Louis Even)

                                                                                                          Les banquiers, par le crédit, l’endettement et l’usure nous volent les possibiltés qu’offre cette capacité. Les banquiers censés être des passeurs d’avenir, sont en fait, des voleurs d’avenir puisqu’ils se l’aménagent pour eux et seulement eux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès