• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et si les Russes étaient plus intelligents ?

Et si les Russes étaient plus intelligents ?

Barack Obama vient de déclarer que la Russie est « un petit pays qui ne produit rien, qui exporte du pétrole, du gaz et des armes .. un pays qui n'innove pas ». La Russie ne prétend pas à l'hégémonie sur le plan économique, en effet. Elle connaît parfaitement ses limites. Mais elle ne vole pas le pétrole et le gaz des autres pays en y fomentant la guerre civile, comme les Occidentaux l'ont fait en Libye. Elle ne sème pas le chaos à l'étranger sous le prétexte hypocrite des droits de l'homme. Elle n'envahit ou ne déstabilise aucun Etat souverain, elle ne finance aucune organisation chargée d'y semer le trouble. Elle intervient en Syrie à la demande du gouvernement légal, et elle affronte les terroristes au lieu de leur livrer des armes tout en prétendant les combattre.

Les Russes ne sont pas les plus forts sur le plan militaire. Ils ne détiennent pas le dixième de la capacité de projection extérieure des forces dont disposent les USA. En pleine modernisation depuis une décennie, leur appareil militaire sert à protéger l'immense territoire de la Fédération. Leur stratégie est défensive, non offensive. Ils ont deux bases militaires à l'étranger, tandis que les USA en ont 725. Les Russes ne se laissent pas marcher sur les pieds, mais ils ont le sens de la mesure. C'est l'OTAN qui a relancé la course aux armements en déployant un bouclier antimissiles, et non la Russie. On l'accuse de menacer la paix, mais son budget militaire (48 milliards) est inférieur à celui du Royaume-Uni (53 milliards) et il représente 8% de celui des USA (622 milliards).

Mais si les Russes ont des moyens modestes, ils savent les utiliser. Inutile d'employer des forces colossales pour parvenir à ses fins, il suffit de le faire à bon escient. En un mois, sans un coup de feu, la Crimée est revenue au giron de la Mère-Patrie. Les Occidentaux vont devoir s'y faire. C'est définitif. Les Russes ont aussi gagné la partie sur le théâtre syrien. En un an, l'intervention russe a enrayé l'offensive des mercenaires sponsorisés par les puissances occidentales et les pétromonarchies corrompues. Au terme d'une féroce bataille de 30 jours, la libération d'Alep, deuxième ville de Syrie, ouvre la voie à la restauration intégrale de la souveraineté syrienne.

Avec 5 000 hommes et 70 avions, Moscou a fait basculer le rapport de forces. Il a déjoué les plans du « changement de régime » conçu par Washington et déclenché en 2011 à la faveur des « printemps arabes ». Avec la déroute des bandes armées d'obédience wahhabite, les apprenti-sorciers occidentaux viennent de recevoir une dérouillée. Elle explique sans doute l'amertume d'un président américain en train de faire ses valises pour laisser la place à un successeur qui veut reprendre le dialogue avec Moscou. Quelle claque ! A croire qu'il ne suffit pas d'aligner des porte-avions sur les océans pour peser sur le cours des choses. Les Occidentaux n'ont rien compris, ou rien voulu comprendre à ce qui se passait en Syrie. Ces prédateurs arrogants ont perdu la partie.

Ce « petit pays qui ne produit rien » aura administré une leçon d'humilité à des yankees qui se prennent pour des génies de la géopolitique. Adossé à une Chine qui est la puissance montante, il aura donné ses chances à l'instauration d'un monde multipolaire. Les Américains croyaient mener le bal, et ils sont condamnés à faire tapisserie. Il va falloir l'admettre. Si les Russes dament le pion aux Occidentaux, ce n'est pas parce qu'ils sont plus forts. C'est surtout parce qu'ils sont plus intelligents. Ils comprennent le monde qui les entoure avec davantage de finesse. Ils captent mieux les inflexions du réel. Ils ont cette acuité du regard qui repère le point de bascule, l'endroit et le moment où il faut agir pour influer sur les événements. La supériorité russe n'est pas quantitative, elle est qualitative. il en coûte de sous-estimer le pays de Tolstoï et Dostoïevski. Une culture millénaire lui a appris la patience. Une histoire tragique lui a donné le sens des réalités.

C'est ce qui manque le plus aux Américains. Barack Obama peut-il seulement comprendre ce qui se passe ? Les USA, ce sont les moyens de la civilisation pris pour la civilisation. Leur expérience historique montre qu'un PIB colossal ne se monnaye pas toujours en perspicacité. Aucune loi physique ne fait transfuser la puissance matérielle, comme par enchantement, en intelligence stratégique. Les yankees se croient supérieurs, et ce sentiment de supériorité les aveugle. Ils s'imaginent que l'attrait de leur modèle culturel vaut approbation universelle. Ils pensent que leur croyance en eux-mêmes est partagée par les autres. Quelle illusion ! Le « moment unipolaire » inauguré par la chute de l'URSS n'est pas la « fin de l'histoire », mais une parenthèse aujourd'hui refermée. Un petit pays qui ne produit rien s'est chargé de cette fermeture à double tour.


Moyenne des avis sur cet article :  4.78/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

166 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 19 décembre 2016 09:10

    Plus intelligents, assurément, mais surtout plus civilisés que les barbares décadents que nos élites couardes et corrompues ont pris pour modèle...


    • Victor 19 décembre 2016 10:30

      Classement PISA
       
      Juste derrière les asiatiques (qui bossent plus ds leurs écoles)


    • izarn izarn 19 décembre 2016 10:51

      @Clocel
      Ils ne sont surtout pas controlés par le Système...


    • Clocel Clocel 19 décembre 2016 11:25

      @izarn

      La Matrice est un choix parmi d’autres...


    • Alren Alren 19 décembre 2016 11:28

      @Victor

      Le classement PISA est « bidon » :

      http://melenchon.fr/2016/12/14/jubilation-malsaine-face-aux-difficultes-de-lecole/

      Les chercheurs, les ingénieurs, les informaticiens, les techniciens français sont toujours activement recherchés ... à l’étranger. (La France reste un des premiers pays pour l’investissement étranger. )

      Ceux de Singapour ?


    • Alren Alren 19 décembre 2016 13:42

      @Clocel

      La puissance de ses voisins, le Canada et le Mexique étant négligeable par rapport à la leur, on peut considérer que les USA ont prospéré sur une île puisque leurs vrais concurrents, adversaires et ennemis, sont à des milliers de kilomètres au-delà de l’Atlantique et du Pacifique.

      Ils en ont tiré des avantages immenses au XXe siècle tout comme le Royaume Uni au temps de la marine à voile. Parmi ceux-ci, le fait d’être une île lointaine les a mis à l’abri d’un débarquement japonais ou allemand en 1917, japonais ou allemand en 1942 et a mis hors de portée leurs usines et leurs travailleurs.

      Au final, ils se sont retrouvés en 1945 dans une situation de suprématie mondiale unique dans l’histoire de l’humanité. Loin d’analyser cette situation comme consécutive aux destructions terribles qui avaient affecté les autres pays développés, les gouvernants et les capitalistes s’en sont attribué le mérite et ont persuadé le bon peuple US qui ne demandait qu’à en être convaincu, que la patrie US été bénie de Dieu entre les nations et que rien n’était supérieur à leur mode de vie.

      Seulement la situation catastrophique où se trouvaient les pays bombardés et/ou traversés par la guerre était artificielle, transitoire, et inévitablement, inexorablement, ils devaient revenir après des années de reconstruction et malgré un syndrome injustifié d’infériorité vis-à-vis des USA, syndrome cultivé dans ces pays par les gouvernements et les « penseurs » de droite (cf. le livre de Jean-Jacques Servan-Schreiber, « Le défi américain », paru en 1967, qui nous expliquait que les USA auraient toujours une longueur d’avance sur nous, pauvres Européens, pauvres Français surtout. J.J.-S.S. comme l’appelaient les merdias d’alors, avait plus tard décrété que le projet Airbus n’avait aucun avenir face aux « jets » US (!). C’est qu’il s’y connaissait en aéronautique, le bougre ! Il pouvait dire que le profil d’aile supercritique ne fonctionnerait pas ! À moins que dans son dénigrement qu’il ait pris ses rêves pour la réalité.)

      Brejnev et sa clique ayant conduit l’URSS à sa perte (alors qu’avec Khrouchtchev elle progressait à pas de géant), cette situation « pyramidale » des nations est apparue à certains comme définitive.

      Il fallait qu’ils soient bien naïfs (le mot est faible) ou intoxiqué par leur propre propagande.

      Le dénigrement amer de la Russie par Obama, son mépris, rappelle celui d’autres privilégiés, les nobles d’avant 1789 qui pensaient que les élus du peuple seraient incapables de gouverner à leur place et s’étonnaient que les moins que rien ne se satisfassent pas de la place à laquelle ils devaient être rivés, par divine décision selon le clergé, et ne les admirassent pas en leurs beaux habits.


    • doctorix doctorix 19 décembre 2016 16:50

      @Clocel

      A l’autopsie, on a découvert que le cerveau des dirigeants américains était vert.
      Vert comme le dollar.
      On pense qu’il s’agit d’une mutation.
      En revanche, le cerveau des Russes est resté gris.
      Cette mutation est inquiétante, car elle signifie la disparition programmée de l’espèce homonculus americanus.

    • Debrief 19 décembre 2016 20:36

      @Alren
      Le classement PISA n’est pas si « bidon » que ça. Évidemment, il y a une petite élite qui possède un excellent niveau. Le système éducatif est d’ailleurs tout entier dévolu à sa réussite sur la base d’un cursus standard Bac mention, prépa, école d’ingénieur.

      Ce n’est pas cette frange de 5% de nos petites têtes blondes que PISA reflète, mais les 95% d’autres éjectés plus ou moins tôt de la qualification victime à la fois de conditions sociales déplorables et d’expériences de « pédagogie » des psychologues de l’administration du mammouth.


    • Layly Victor Layly Victor 20 décembre 2016 20:51

      @Alren

      Obama, ce pauvre type finalement, est sous le contrôle de l’AIPAC. D’ailleurs, ses propos délirants sont exactement ceux qu’on trouve sur les sites sionistes. Ils sont eux aussi verts de rages et ivres de haine, en ce moment.
      Obama, c’est un produit de Harvard, une entreprise de formatage qui ressemble à, chez nous, Sciences Po et l’ENA. Avec le même résultat.

      Dans l’essor de la puissance américaine, vous oubliez quand même un facteur de premier plan, c’est la puissance des universités américaines. Comme les Russes, d’ailleurs, et comme nous, avant que les francs maçons ne détruisent tout. La suprématie de l’Europe pendant des siècles est aussi liée au mouvement universitaire (et non pas à l’esclavage comme veulent nous le faire croire les « repentants »)
      Bien sûr, il y a aussi l’agriculture et l’industrie, tout ce que nos salopards de dirigeants veulent détruire..

    • Alren Alren 25 décembre 2016 11:51

      @Debrief

      Le caractère illusoire du classement PISA est détaillé dans l’analyse ci-dessous :

      http://www.ouvroir.info/libresfeuillets/?p=88

      Il n’y a pas 95% d’étudiants « éjectés » du système !!! La grande majorité décide d’elle-même que le niveau qu’ils ont atteint est suffisant pour la profession qu’ils souhaitent exercer.
      Le plus haut niveau universitaire est le doctorat mais ce diplôme n’est requis que pour les professions de santé. Et si l’on veut devenir avocat, par exemple, il n’est pas nécessaire de poursuivre les études jusqu’au un doctorat en droit.

      Les études sont fatigantes pour l’esprit et les étudiants sont pauvres, vivant parfois au-dessous du seuil de pauvreté. Alors ils ont hâte d’exercer une profession rémunératrice et quittent le lycée professionnel, le lycée technique, l’IUT ou l’université dès qu’ils ont le niveau pour l’exercer.
      Il en est d’ailleurs de même pour les grandes écoles ...

      C’est à propos de cette misère étudiante qui oblige certains à ne pas se soigner en cas de maladie, qu’on pourrait parler de conditions sociales déplorables.
      Évidemment, elles défavorisent les étudiants des milieux populaires.
      Mais êtes-vous prêt en tant que conservateur politique, à leur verser une allocation substantielle qui sera récupérée plus tard par un impôt équitable sur le revenu, c’est-à-dire progressif (et une baisse de la TVA, l’impôt injuste) ?

      Au lycée et plus encore au niveau de l’enseignement supérieur, il n’y a pas d’expériences de pédagogie hasardeuses. Mais au contraire, l’enseignement est dramatiquement archaïque comme au temps de Socrate avec un professeur orateur et un tableau à craie, à l’heure de la numérisation de l’information et avec des personnes autonomes. Mais beaucoup de maîtres de conférence refusent que leur cours soit filmé et diffusé sur internet car ils répètent le même discours d’une année sur l’autre ayant renoncé à la recherche qui fait pourtant partie de leurs obligations. Certains refusent les polycopiés pour la même raison ...

      Laissez à l’odieux Allègre le mot « mammouth » pour parler des personnels de l’Éducation nationale qui excluait bien entendu la camarilla du ministère qu’il dirigeait. La privatisation de fait des universités se traduirait par une exclusion encore plus grande des bons éléments venus des classes populaires. Et dissoudre les instituts publics de recherche, pour le coup, nous ferait encore reculer dans le classement PISA, mais cette fois à juste titre.


    • Alren Alren 25 décembre 2016 12:05

      @Layly Victor

      Dans l’essor de la puissance américaine, vous oubliez quand même un facteur de premier plan, c’est la puissance des universités américaines.

      La puissance étatsunienne c’est d’abord un pays de 270 millions d’habitants qui doit tout à l’autodestruction de l’Europe avec deux guerres dite mondiales.

      La puissance des universités américaines, c’est, dans le sillage de ces deux guerres, d’avoir la bonne langue, l’anglais, profitant aussi de l’auto-dénigrement des « zélites » françaises pour celle de leurs compatriotes méprisés, pourtant si précise et si riche.
      C’est aussi leur richesse qui attire les enseignants et chercheurs étrangers, richesse qui est permise parce que la monnaie de singe qu’est le dollar est reçue par les capitalistes complices comme des lingots d’or.
      Sans les asiatiques et des Européens dont des Français, la puissance des universités étatsuniennes serait de beaucoup diminuée.

      Votre obsession de rendre les francs-maçons responsables de tout ce qui ne va pas chez nous me fait penser à celle d’Hitler et des nazis à propos des juifs. Vous devriez développer un argumentaire précis pour vous éviter la comparaison ...
      PS je ne suis pas franc-maçon !
       


    • Odin Odin 25 décembre 2016 13:31

      @Alren

      Bonjour,

      Vous écrivez à @Layly Victor « Votre obsession de rendre les francs-maçons responsables de tout »

      Contrairement à d’autres pays, comme l’Italie par exemple, il y a chez nous une totale omerta sur les réalités de la F.M. et votre commentaire est là pour le prouver.

      Si l’on parle des petits porteurs du « tablier » au GODF ou à la GLDF dans les grades inférieurs, vous avez totalement raison.

      Par contre si l’on parle de ceux qui accèdent au 33° du REAA puis aux Ur-Loges vous êtes dans l’erreur totale.

      Afin de mieux connaître certaines réalités sur la FM, je vous conseille de lire le livre du grand maître Giole Magaldi sur les Ur-Loges. (les preuves sont déposées auprès de cabinets d’avocats à Londres, Paris et New-York).. 

      http://www.movimentoroosevelt.com/news/per-dipartimento/movimento-roosevelt/franc-maconnerie-livre-choc-du-grand-maitre-italien-gioele-magaldi-la-decouverte-des-ur-loges.html

       


    • Shawford Shawford 25 décembre 2016 13:33

      @Odin

      Tu me défies, THOR ?


    • Layly Victor Layly Victor 25 décembre 2016 13:40

      @Alren

      mon obsession, comme vous dites, de rendre les franc-maçons responsables de la dégringolade de nos universités et de notre enseignement vient de témoignages de membres de ma famille qui ont exercé dans l’enseignement et la recherche. J’ai par exemple un cousin qui était proviseur de lycée et qui me disait à propos d’eux : « ils ont le contrôle total, et personne ne peut lutter ».
      Savez vous qu’il y a, à l’éducation nationale, 100 000 personnes qui n’exercent aucune activité d’enseignement et dont la seule activité est d’organiser le sabotage ? Ce sont les fameux pédagogistes. Leur chef et porte parole est la franc-maçonne Najat Vallaud-Belkhacem.

      Votre comparaison avec Hitler et les juifs est ridicule et de mauvaise foi. Je réprouve totalement la violence et la coercition. Tout ce que j’aimerais faire avec les pédagogistes franc-maçons, c’est faciliter la poursuite de leur activité créatrice au Danemark, en Finlande, ou en Corée du Nord.

    • Odin Odin 25 décembre 2016 14:36

      @Shawford

      « Tu me défies, THOR ? »

      STP, laisses mon fils tranquille.


    • zygzornifle zygzornifle 25 décembre 2016 15:38

      @Clocel


       surtout quand surtout quand la matrice a du poils autour .....

    • Shawford Shawford 25 décembre 2016 15:41

      @zygzornifle

      Tu veux vraiment que je te prive de dessert, ici et maintenant.
      Ou alors tu préfères un apéritif avec quoi ( smiley ) que ce soit d’autre que tu sais quoi ?


    • Hecetuye howahkan howahkan 19 décembre 2016 09:12

      Salut..bon cette fois , pour une fois j’aurai un ou deux trucs à rajouter..plus par « plaisir » que par nécessité..

      je lis ceci ; Les yankees se croient supérieurs, et ce sentiment de supériorité les aveugle.

      bon j’habite un pays touristique , une ville touristique 9 mois de l’année, Kinsale, ou il y a plein de touristes américains et Français..

      et bien je vais sûrement vous surprendre mais ici , à ce niveau des touristes et de leur comportements global, les français sont de loin les plus arrogants et pénibles et ceux qui se sentent les + supérieurs ..hautains, sur d’avoir inventé l’eau chaude , en général, pas tout le monde bien sur, le français s’ auto positionne comme génie planétaire qui sait tout sur tout..sans se rendre compte à quel point il est totalement bidochon...

      ceci est confirmé par une de mes filles qui travaillent pour Airbnb ici sur la plate forme de Cork ..qui gérant environ les réservations de 190 pays font des français les champions hors catégorie des râleurs pénibles..par principe quasiment,...un bon résultat de satisfaction par agent est en général de 9/10 pour tous les pays sauf un, la france ou les notes vont de 5 à 7 maxi...et encore avec de la chance ce qui a conduit la société a trouver tout à fait bonne une notre de 5-6 d’approbation des clients..contre 9 pour 189 pays...ma fille me dit : sauf les petites mémés françaises très gentilles en général.. smiley...

      les américains, ceux que je vois donc je ne parle pas de 350 millions d’américains, , sont certes un peu kéké à la façon du kéké de dubosc, show off dirait on en Anglais, mais ça ne casse pas trois pattes à un canard..sauf bien sur dans ce golfe pour ultra richissimes ici ..mais a ce stade l’origine du dieu humain plein de pognon, n’a pas d’importance bien sur..d’après sources sur place ils semblent aussi kéké que le reste, avec juste un gros compte en banque...le pognon ne peut rien pour cela donc..mais certains le savaient déjà bien sur..

      contrairement aux français qui ne le savent pas, pas mal d’américains savent que ils ne sont pas les bienvenus dans pas mal d’endroits ....

      Mais tout ceci n’est pas très important..l’important est la Russie..petit pays, deux fois plus étendu que les usa et qui a tout chez lui....ce qui est en fait un cas unique en ce moment sur la planète..

      quand au PIB, il serait intéressant de savoir ce qui le compose...et dans quel proportion...combien de points la guerre donne t’elle ? ne pas oublier que avant WW2 le PIB us état de + ou - 27 selon sources et passât de + ou - 50 % après cette guerre...record inégalé depuis...

      Au delà du sujet, nous avons accepté de baser nos vies , pas moi ni certains mais très peu en occident, de baser nos vies sur deux mythes faux, celui de la compétition qui cache un processus d’abord intellectuel d’élimination qui amènerait le mythe du meilleur, qui doit tout diriger selon son bon vouloir...

      mon voisin est plus grand que moi ,doit ils me mettre en esclavage ? me voler, me tuer ?

      et bien voila ce que promeut nos sociétés....et comme la société est le résultat de nos relations entre tous, voila ce que veut l’humain qui dirige....avec l’acceptation de ceux qu’ il dirige ..pourquoi ? parce que je peux gagner...

      oui mais en profondeur pourquoi ? parce que j’ai peur de demain, de manquer, de la mort que je refuse, etc...alors je pète tous les câbles..et je ne vis pas.....

      c’est cet abruti de peuple , cette masse qui ne comprends rien d’autre que ce « tout pour ma gueule si je peux » qui a créé tout cela par son refus absolu de coopérer et de partager..qui donne ce combat entre tous, cette élimination, ces vols, ces guerres, ces destructions et la probable future disparition prématurée de notre espèce....

      plan dément fait par des déments , des atrophiés de la vie donc du bulbe,

      Or à l’est autre chose se profile....et c’est cela qui est nouveau.....parce que derrière il y a du fond..

      on entends des mots comme partenaire,coopération échange etc..

      Serons nous sauvés malgré nous ? A un moment donné il va falloir se bouger le cul et se dire

      est ce que je veux continuer la competition qui est guerre, vol etc

      ou est ce que je veux changer radicalement car j’en vois l’absurdité et le mal et coopérer et partager..donc fini la guerre etc

      c’est très simple..


      • Doume65 19 décembre 2016 22:55

        @howahkan
        « quand au PIB, il serait intéressant de savoir ce qui le compose »

        Bonne question. Par exemple, le programme du chasseur F35 a englouti 1 500 milliards de dollars et les appareils ne sont toujours pas utilisables en mission. Mais ça fait monter le PIB. J’ai pas entendu parler de trucs dans le genre en Russie.


      • tobor tobor 20 décembre 2016 02:50

        @howahkan
        les quelques ricain/es que j’ai croisés, plutôt à la ville cet été, étaient quand-même des foutues caricatures, empressés et fiers de signaler leur patrie, plein de condescendance dans un air théâtralement humble ou cool. C’est l’apanage de tous les colons/voleurs de terres qui ont javélisés leur conscience et se pensent légitimes aux yeux d’êtres crédules et facilement manipulables.
        Les ricains prennent surtout les français pour des cons et les françaises pour des grosses salopes.


      • HELIOS HELIOS 20 décembre 2016 04:15

        @howahkan


        a plupart des pays ayant des citoyens qui ne sont pas autorisés a la ramener, se contentent de dire oui a tout et de ne jamais raler.

        C’est pour cela qu’on retrouve cher AirBnB - et ailleurs- ce taux de satisfaction.

        Vous semblez ignorer qu’un français donne toujours son avis et peu importe la critique.... sauf lorsque la sincérité n’’st plus de mise.

      • Hecetuye howahkan howahkan 20 décembre 2016 08:30

        @Doume65

        Salut doume, oui tout à fait c’est entre autre dans ce sens qu’allait ma pensée..

         smiley


      • baldis30 20 décembre 2016 17:14

        @howahkan
        Sur le comportement des touristes français à l’étranger j’en atteste de même pour l’Italie !


      • Aurevoiràjamais Aurevoiràjamais 20 décembre 2016 20:06

        @Doume65

        Sans les Russes, pas de ravitaillement de l’ESS d’après ce que j’ai pu entendre !!?

        Le lanceur américain ATLAS n’est-il pas propulsé par un RD180 Russe ?


      • Layly Victor Layly Victor 20 décembre 2016 20:59

        @howahkan
        vous avez raison. Le peu que j’ai voyagé aux USA, j’ai été surpris par le civisme et la gentillesse des gens. Et leur grand sourire quand on disait qu’on était Français (c’était dans les années 70 et la France était estimée).

        Et j’ai toujours eu honte de l’accueil que les Français réservent à nos visiteurs.

        Ne confondons pas les Américains avec les reptiles obamiens et clintoniens qui les dirigent, ou avec leur caste de VIP qui ressemblent trait pour trait aux nôtres !

      • bob de lyon 25 décembre 2016 10:02

        @howahkan

        Bon, nous voilà habillés pour l’éternité ; nous les Français, bien entendu.

        Râleurs, orgueilleux et, tout en rectifiant aimablement quelques maladresses (je me l’autorise : ne suis-je pas français, donc pédant ?), citons :

        « Les Français sont de loin les plus arrogants et les plus pénibles ; hautains et sûrs d’avoir inventé l’eau chaude. Le Français se positionne (la forme pronominale suffit) comme génie planétaire qui sait tout sur tout, sans se rendre compte à quel point il est totalement bidochon… ».

        Bravo ! C’est tout à fait cela ! Bon, vu de Kale, dans les environs de Cork, en Irlande (me trompè-je ?) il vous sera beaucoup pardonné, surtout que l’Irlandais, lui, est plutôt un plaisant et sympathique personnage (attention, sans ironie : je le pense vraiment).

        Au fait ,Cork, ne serait-ce pas l’un des ports les plus empruntés par quelques centaines de milliers d’Irlandais – les plus riches - qui, affamés, choisirent de migrer aux États-Unis ou au Canada pendant la grande famine des années 1850. Auriez-vous  quelques précisions sur cette époque ? Cela m’intéresse.

        Je reviens à votre billet.

        Pour avoir de la famille aux USA et en Pologne, et quelques connaissances subsidiaires en Biélorussie et Russie, il m’est arrivé de comparer quelques niveaux culturels.

        Nos cousins U.S. ne savent pas qui est Hitler et, pour les avoir emmenés visiter la Maison des frères Lumière à Lyon, berceau du cinéma, ils ignoraient qui étaient John Ford (une rétrospective lui était consacrée) ; il en était de même pour Orson Welles, Cary Grant, John Huston, Clark Gable, Hitchcock, Vivien Leigh… en illustration sur les murs du lieu.

        En littérature… évitons d’en parler !

        Par contre, les ploucs symétriques, de l’Est, à niveau social égal, eux, connaissent Ford, Stewart, Scott Fitzgerald, Jim Harrison et bien sûr Tolstoï, Dostoïevski et tout le reste… Certes, ils ne sont pas plus intelligents mais certainement plus cultivés et plus ouverts sur le monde. Mais curieusement, ils partagent tous le sentiment d’appartenir à un pays d’exception, glorieux évidemment, mais aussi exemplaire et prédestiné à éclairer le Monde…

        Sommes-nous tous des peuples élus ?


      • phan 19 décembre 2016 09:20
        Merci Bruno Guigue, c’est clair, net et précis ! 

        Quand je regarde en arrière (Henry Kissinger), j’ai le sentiment que j’aurais pu prendre quelques points à Benjamin Netanyahu . Au mieux, il ne pouvait pratiquer son crime que sur trois arrondissements de Gaza, sur quatre quartiers du plateau du Golan, alors que nous, les Yankees, opérions sur trois continents !

        War is a Racket - La guerre est un racket

        Le général américain du corps de marines, Smedley Darlington Butler, dans son autobiographie publiée en 1935, a reconnu, non sans amertume, que la plupart des guerres qu’il a faites n’avaient qu’un lointain rapport avec ce que l’on entend d’ordinaire par patriotisme.


        • Osis Osis 19 décembre 2016 09:22

           Les Russes ?   
          (Parlant des dirigeants)
                      
          Plus intelligents, je ne sais pas, mais à l’évidence infiniment plus réalistes, pragmatiques et efficaces.

          Plus intelligents, je ne sait pas, mais moins cons assurément.

          Plus intelligents, je ne sais pas, mais moins beaufs, c’est une certitude.

           


          • fred.foyn 19 décembre 2016 09:37

            Votre titre, énonce une évidence comme pour votre pays ou l’on retrouve des voyous en gouvernance élus par le peuple ce qui laisse rêveur non ?


            • JL JL 19 décembre 2016 10:36

              @fred.foyn
               

               qui est fred.foyn ? 

            • Olivier Perriet Olivier Perriet 19 décembre 2016 11:06

              @fred.foyn

              Je ne peux qu’approuver vos propos récurrents, ne le prenez pas mal.

              Entre les médias dominants qui lèchent les bottes de l’Oncle Sam, de l’Allemagne ou autre modèle, et la « dissidence » qui cire les pompes de Vladimir Poutine, on se dit que la soumission est une valeur plutôt bien développée dans notre beau pays de France...


            • fred.foyn 19 décembre 2016 11:08

              @Olivier Perriet...No problemo...


            • HELIOS HELIOS 20 décembre 2016 04:40

              @Olivier Perriet

              - Quand tous les matins, lorsque tu sors de chez toi pour aller aux courses ou aller bosser, que tu n’est jamais sûr de rentrer sans une prune, inconstestable, automatique ou pas,...

              - Quand on organise la circulation pour que tu sois obligé de choisir « leur » itineraire, parce que les sens interdit, les dos d’ânes et les feux interminables et pénalisants ont rendu le chemin quasi impraticable,... 

              - Quand une fois rendu a ta destination tu vas raquer encore et encore pour pouvoir te garer ou bien payer si t’as eu la chance de trouver un trou pour y loger ta bagnole mais qu’il est impossible d’alimenter le suce moelle qui te permet d’y rester,... 

              - Quand chaque fois que le pétrole baisse alors que TOUS les pays baissent en accord le prix du carburant et qu’en France on en augment le prix pendant que cela ne se voit pas, piquant sans vergogne le reste de fric de ton portefeuille que tu gardais pour mieux bouffer,... 

              - Quand l’administration se permet de t’imposer des contrôles dits « techniques », que les assurances t’interdisent de réparer ta bagnole et même de la vendre

              - Et maintenant cela ne leur suffit plus, tu n’as plus le droit de t’en servir si elle est « trop vieille » peu importe si elle marche, et même si cela te fait plaisir de t’y accrocher, elle ne te coute que des clopinettes et que jamais tu n’amortira le prix d’une neuve avec l’économie d’essence que tu pourrais faire

              - Je te demande bien si la soumission est bien développée en France et si la « gouvernabilité » (c’est un bien beau néologisme) des citoyens en fait partie, mais ce dont je suis sûr c’est qu’un homme, intelligent ou pas, élevé dans la liberté, avec des valeurs humaines et respectueux des autres perd sa dignité, chez nous, en France et qu’il marche maintenant la tête basse.

              Le Français est prêt a tout accepter, y compris a revoter pour les mêmes, comme si le syndrome de Stockholm était une maladie contagieuse bien entretenue... et dans ce commentaire, je ne parle que de voiture alors que tout le reste est a l’avenant !

              je me réjouirais de la rébellion, si je n’avais pas aussi peur que le reveil d’un peuple se fasse dans le sang, en faisant ressurgir le tout petit bout de réalité qui reste enfoui au trefond de l’âme d’un français.

              Nous aurons peut etre a nos cotés un peuple amis, les russes !

            • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 décembre 2016 15:11

              @HELIOS

              Mon pauvre, vous devriez aller à Alep, Syrie, le ciel est plus beau par là bas smiley


            • HELIOS HELIOS 20 décembre 2016 16:41

              @Olivier Perriet


              ... argument intéressant ! 

              Tout est acceptable, du moment que c’est pire chez les autres....

              Continuez a être soumis, c’est l’avenir.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 20 décembre 2016 19:11

              @HELIOS

              et vous continuez à nous parler de votre nombril comme si c’était le centre du monde...


            • Hecetuye howahkan howahkan 19 décembre 2016 09:47

              Cela dit définir l’intelligence est une mission impossible ...car c’est l’humain lui même qui va s’ auto définir ou pas comme intelligent..donc nous le sommes tous..car nous avons perdu cette capacités d’avoir la moindre critique objective factuelle envers soi même., que ce soit le peuple que ce soit les élite qui ne sont en fait que ceux du peuple qui ont gagné à ce jeu à la con que l ’ on accepte tous sauf exceptions.. smiley .un « soi » toujours perçu comme génial, un des nombreux signes de la dégénérescence du groupe humain..

              et comme pour l’Alzheimer, les personnes concernées ne s’en rends pas compte..

              il est question de la possibilité de disparition prématurée d’une espèce, sous la forme d’un auto suicide du au non sens absolu de nos vies et la douleur mentale insupportable de ce fait..qui bien sur n’est pas l’objet de compréhension mais de fuite impossible , le seul absolu que nous rencontrions désormais..

              il est clair que à l’est nous sentons bien que il y a du nouveau smiley

              mais ils ne peuvent rien pour nous...si nous continuons a vivre couchés ..la balle est dans notre camp..et là je ne vois rien venir pour le moment..rien de puissant qui ne peut venir que d’un peuple uni sur ce qui est fondamental, organiser la survie par et pour tous avec équité, ce que le peuple ne veut toujours pas..

              nous creusons notre tombe...


              • Clocel Clocel 19 décembre 2016 09:54

                @howahkan

                « Cela dit définir l’intelligence est une mission impossible »

                On peut essayé !

                Disons que l’intelligence c’est la capacité de régler un problème sans en créer deux autres.


              • Hecetuye howahkan howahkan 19 décembre 2016 10:14

                @Clocel

                salut....par exemple oui, mais a t’on besoin de définir cela comme donc ici de régler un probleme savoir ce qui est un probleme avant tout, avec un seul mot ? je n’en suis pas persuadé..ni de l’intérêt de cela ni de la justification de cela..

                basé su ta définition nous ne sommes pas intelligents globalement, nous avons quelques capacités à régler certaines questions pratiques..c’est cela le QI...

                je m’explique on utilise tous le mot peur, qui est un mot qui ne dit rien du tout pour moi....il est juste un aboutissement de l’intellect qui fini par totalement tourner en rond sur lui même, est ce que je veux dire...et qui finit par tout complexifier ...pour rien..

                par contre si j’explique que la fuite mentale impossible d’un fait ou de la souffrance qui fait mal est ce que l’on appelle a tort d’un seul mot comme peur..là déjà ça commence à parler plus..

                etc bien sur

                salutations...


              • roman_garev 19 décembre 2016 10:03

                Bravo l’auteur pour cet article.

                Quand même le titre me paraît équivoque (à moi seul ?).
                On s’attend à la suite de la phrase, du genre « Et si les Russes étaient intelligents, ils feraient (ou : auraient fait) quoi ? »
                Par exemple, à mon avis, s’ils étaient plus intelligents, ils auraient nommé un chat un chat en Ukraine, c-à-d. n’auraient pas reconnu en 2014 (même implicitement) la junte de Kiev qui s’est emparée du pouvoir à la suite d’un putsch armé, financé et organisé par l’étranger.
                Un peu trop de délicatesse, et tu es foutu.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès