• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Europe Ecologie Les Verts, victime du syndrome du Python ??...(*)

Europe Ecologie Les Verts, victime du syndrome du Python ??...(*)

En France les institutions de la 5eme République, notamment à cause du mode de scrutin Uninominal des Députés et l’élection Présidentielle à Deux tours, font que seuls deux partis Politiques émergent pour se disputer le pouvoir, suivis par une succession décroissante de deux autres partis…D’après les dernières élections on trouve ainsi dans l’ordre : les deux dominants en alternance continue depuis plus de 30 ans pour le Pouvoir, PS et UMP, suivis actuellement par le FN et le FDG, EELV et le MODEM etc.

 Parfois, ceux qui habituellement sont destinés à jouer les seconds rôles, voire beaucoup moins peuvent dans certaines situations politiques menacer les dominants, non pas forcément pour prendre leur place, mais pour leur faire subir un échec électoral, voire leur assurer la victoire et dans ce cas les exigences peuvent être très contraignantes pour le parti dominant concerné. Ce fut le cas avec EELV pour le PS depuis 1997. Avec une forte progression électorale entre les Européennes de 2009, Régionales de 2010 et cantonales de 2011, EELV devint plus gourmand. Pour le cas du FN vis-à-vis de l’UMP qui a toutefois exclu tout accord avec le parti d’extrême Droite, la question ne semble pas s’être posée.

Lorsque l’un des deux partis Politiques dominant est contraint à un accord électoral qui risque de lui coûter assez cher, mais pour lequel il n’a pas d’autres choix, son désir tout naturel est que cette situation dure le moins longtemps possible et qu’elle ne puisse se rééditer, du moins dans le cadre d’un rapport de force qui serait équilibré. Pour cela il y a deux stratégies possibles : Soit, le Parti dominant concerné ne peut faire autrement que d’intégrer durablement un accord électoral équitable (UMP, Centristes UDI). Soit, opter pour la stratégie du Python. Ce qui suppose de se montrer préalablement généreux avec le parti qui vous sert d’appoint, mais vous pose problème, tout en l’enserrant de manière à restreindre sa capacité d’action et en le discréditant ainsi auprès de son électorat. A l’évidence c’est la stratégie privilégiée par le PS vis-à-vis de ses ‘’alliés’’ d’EELV. Je rappelle que Le python est un serpent qui tue ses proies en s'enroulant autour d'elles et en les serrant jusqu'à ce qu'elles meurent et les avale ensuite.

Plus sensible au rapport de force électoral qui est actuellement en sa faveur, qu’à la gravité de la crise écologique, dont il n’a pas réellement pris conscience, et à fortiori peu enclin à épouser les thèses écologistes, quelle autre stratégie, hors celle de l’étouffement, aurait pu motiver les socialistes à offrir généreusement un groupe parlementaire à l’assemblée Nationale et au Sénat, aux écologistes qui, après une série de succès sortaient d’un grave échec aux Présidentielles ?... Contrairement à ce qu’aurait pu croire et faire croire Jean Vincent PLACE, actuel président du groupe EELV au Sénat, ce ne sont pas ses qualités et ses talents de négociateur qui ont persuadé le PS à tant de générosité. On se souvient des années 80 et 90, Alors que François MITERRAND n’avait jamais caché que son objectif était de gouverner au Centre après avoir… » Ramener le Parti Communiste à 5% »… Grâce à la stratégie du python employé par PS à l’époque, le PC qui pesait plus qu’EELV aujourd’hui en est arrivé à renier ses propres valeurs au profit des socialistes pour conserver ses rentes électorales. 20 à 30 ans plus loin le PC est totalement marginalisé. Pourquoi EELV ne suivrait-il pas la même pente en ces années 2012-17 ? Pourquoi le PS abandonnerait-il une tactique qui a fait ses preuves ?...

Pour un Parti Politique, accéder au pouvoir est par définition sa raison d’être, donc le problème n’est pas tant la critique par rapport à ses ambitions gouvernementales, mais la façon d’y parvenir et les conditions dans lesquelles il pourra appliquer tout ou partie de son projet politique. Si je ne m’abuse, contrairement à 1997, il n’ y avait pas le moindre accord sur un contrat de gouvernance entre EELV et le PS, il y avait seulement accord sur un contrat de législature avec des oppositions fortes actées, Nucléaire, NDL, divers autres grands projets autoroutiers, que le PS avait accepté. Avec une majorité absolue à l’assemblée Nationale il n’a pas besoin des écolos et peut faire ce qu’il veut…Les deux ministères octroyés aux ‘’écologistes’’ par le PS et François HOLLANDE résulte du seul bon vouloir de ce parti et du Président, Cécile DUFLOT et Pascal CANFIN n’ayant d’autre raison d’être Ministre que celle de servir de faire valoir...

Au sein d’EELV un nombre croissant de responsables et de Militant( e)s critiquent, toutefois avec réalisme, le contenu d’un accord piège et de la soumission de leur Parti au PS. Je cite un extrait de l’article publié dans la lettre du courant ‘’Avenir Ecolo’’ par Alexandre JURADO … « un accord sans grand relief, qui ne bouscule en rien l’addiction de la gauche au nucléaire, qui occulte, quasiment ou presque, la protection de la nature, la biodiversité, la pollution, le littoral, la ville durable, le paysage, le bruit, la menace alimentaire. Bref, un accord qui oublie de décliner notre identité, d’appuyer là où ça fait mal, d’investir les lieux où les électeurs nous attendent. D’où les commentaires acerbes de la presse évoquant « Le lent naufrage de l'écologie politique » ou la perte progressive d’identité des « …Verts en voie de banalisation », au constat d’une campagne présidentielle résolument autonomiste mais néanmoins stérilisée par un accord teinté d’un réformisme de strapontin. Ce hiatus dénoue sans doute le fil d’Ariane qui a conduit nos ministrables à refuser explicitement d’exiger le Ministère de l’environnement, après avoir crié haut et fort que l’environnement, précisément, n’est pas le problème mais la solution… Intensité, donc force d’entraînement d’un tel accord. Faible, c’est le moins qu’on puisse dire. Le PS en sera-t-il plus écolo ? Va-t-on échapper aux bouleversements climatiques ou à la crise alimentaire qui s’annoncent ? Reste un groupe parlementaire à durée déterminée. Non renouvelable. Plus personne n’en doute. Nos dirigeants EELV l’ignorent ou ne veulent pas l’entendre. Ils se trompent d’époque et se laissent bercer par un temps révolu. Celui où les forces de progrès croyaient pouvoir inscrire leur action dans la durée. Ils sont loin aussi les mythes qui fondaient cette croyance »...

Et que dire également de la question Démographique que René DUMONT évoquait le 22 avril 1974 lors de son message à la Télévision pendant les Présidentielles de 1974… « Je vais vous parler ce soir du plus grave des dangers qui menace notre avenir : celui de la surpopulation, tant dans le monde qu'en France. »A cette date, la France comptait un peu plus de 50 millions d'habitants et la planète un peu moins de 4 milliards.

Ce dont l’humanité ne peut s’affranchir et qui rend désormais impossible la croissance, fût-elle teintée de vert, c’est l’augmentation de la population mondiale qui a quasiment doublé depuis 1970 (3,7 milliards à 7 milliards aujourd’hui) et progresse de 1,5 million d’habitants par semaine. Il est incontestable que la poursuite de la croissance démographique, si elle continuait au rythme d’un milliard d’habitants tous les 12 ans, comme pour la période 1999-2011, alors qu’il a fallu des millénaires pour atteindre le premier milliard, conduirait à l’effondrement de toute vie hautement organisée sur terre. Parallèlement, outre la fin programmée des énergies fossiles, à l’échelle du globe la perte des terres arables est estimée à environ 100 000 à 130 000 km² par an. Autrement dit entre 1970 et 2010 (40 ans) c’est plus de 4 millions de km. Soit la superficie des 27 pays de l’union européenne… Situation aggravée par l’escroquerie des agro carburants, abusivement dénommés « biocarburants » qui confisquent des millions d’hectares à la culture des céréales destinées à l’alimentation. Il faut aussi compter avec le phénomène spéculatif auxquels ils participent, alors que la demande solvable en céréales ne cesse d’augmenter.

Il est vrai que la muselière, dont sont dotés les responsables d’EELV et les deux ministres croupions leur interdit d’évoquer les questions qui fâchent… Et de se couper toujours plus de la problématique écologique et des écologistes pour le plus grand plaisir du python Socialiste…

Un autre exemple d’actualité avec le Mali, où à l’instar des critiques formulées par Noël MAMERE EELV aurait pu afficher sa différence. Il n’en est rien, si on se réfère à la motion votée lors de leur dernier conseil fédéral (l’organisme dirigeant). Malgré quelques formulations de circonstance, ce sont les arguments avancés et éléments de langage par lesquels, à quelques nuances prêt, EELV réédite sa position prise lors de l'intervention Militaire en Libye. Il est vrai qu'en matière de politique internationale HOLLANDE qui se pose en jumeau de SARKOZY peut lui emprunter l'un de ses costumes, sans que nul n'y prête garde... La continuité normale d’une Présidence normale… L’un comme l’autre sont d’ailleurs successivement flanqués de leur permanent ''vice ministre'' Israélien aux affaires étrangères de la France, accessoirement garant ‘’des guerres humanitaires’’, je cite le détestable BHL. Mais Pour EELV, Il y a toutefois une légère différence puisque avec Pascal CANFIN on a un ministre de gauche au développement ''des relations néo coloniale'' issu de ses rangs... Et un peu plus de force au Python socialiste pour enserrer sa proie écologiste…

Il est vrai que l'intervention Militaire au MALI pour "sécuriser la région"  est totalement désintéressée, elle a un but purement humanitaire et de charité chrétienne bien ordonnée pour aider nos frères Malien en difficulté... afin de protéger L'or, le pétrole, le litium, l'uranium et tant d'autres bienfait de leur sous sol que certains esprit chagrins pourraient convoiter... Mais on est pas obliger de le croire … 

(*) A ma connaissance ce syndrome n'est repris nulle part, il s'agit donc d'une première...

 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 25 janvier 2013 11:22

    EELV n’est plus qu’un sous produit du PS , le seul vrai parti écologiste est celui des ecolos indépendants .


    • In Bruges In Bruges 25 janvier 2013 13:58

      Souvent, les photos sont mieux que les articles.
      Ayant moi-méme des bottes en peau de serpent, j’ai été attiré par ce python se préparant à se faire un sac en croco...
      Mais la question c’est :
       un sac en croco oui, mais pour aller où ?

      Où sortir le soir sans se faire attaquer, mon pauv monsieur ?


      • Le probleme d’EELV est qu’elle hésite entre libéralisme et communisme ultra étatique. 


        EELV devrait etre à l’UDI, au centre, pas avec le PS !


        • Notre Dame des Landes est l’exemple de sujet sur lequel tout le monde est opposé au PS


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires