• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Europe : la politique énergétique va dans le mur

Europe : la politique énergétique va dans le mur

"En Europe, la politique de l'énergie va droit dans le mur" selon l'ancien ministre belge de l'énergie Jean-Pol Poncelet.

JPEG - 36.2 ko
Le crépuscule de l’énergie en Europe ?

"En Europe, la politique énergétique va droit dans le mur " avait déclaré[1] l'ancien ministre belge de l'énergie Jean-Pol Poncelet[2] qui a publié un livre intitulé Chronique d'une ambition énergétique manquée.

 

Selon J.P Poncelet, les fondateurs de l'Union avait une vision collective, mais il n'y a plus aujourd'hui de stratège européen depuis le départ de Jacques Delors.

Une vraie politique énergétique européenne aurait dû se soucier de la compétitivité, de la sécurité d'approvisionnement, et de la durabilité ou action climatique en décarbonant l'économie. "L'Union européenne n'a privilégié que ce troisième volet, au détriment des deux autres. Et encore elle l'a mal fait. La vertu climatique sera de peu de secours quand il s'agira d'affronter la vraie géopolitique. Si vous pensez qu'être vertueux en matière climatique empêchera M. Poutine de couper le robinet, oubliez ! On est naïf."

 

Morceaux choisis :

 

"Décarboner l'économie, ça ne veut pas dire uniquement faire des renouvelables".

 

"C'est une illusion de croire que dans les 15 à 20 années à venir on pourrait substituer totalement les énergies fossiles par du renouvelable. On a vendu des solutions mensongères."

 

L'union de l'énergie de Jean-Claude Juncker est "un emballage politique". "On donne l'illusion d'une ambition, par nature idéaliste".

 

"J'ai vendu la "libéralisation" du marché de l'électricité de bonne foi (…). Aujourd'hui, j'ai l'humilité de reconnaitre que ça n'a pas marché. Le résultat, c'est qu'il y a moins de concurrence et que les prix ont augmenté."

Est-ce qu’un marché, totalement myope, est capable d’investir à long terme ? Est-ce qu’il tient compte de défis tels que les changements climatiques, la sécurité d’approvisionnement, la précarité de certaines familles… Évidemment que non".

 

"La Commission est toujours dans l’idée que la solution au problème, c’est le marché. Et que si ça ne fonctionne pas encore bien, c’est qu’on n’a pas été assez loin dans le marché. C’est une erreur monumentale".

 

En restant campée sur des bases idéologiques sans regarder autour d'elle, non seulement l'Europe de l'énergie est mal partie, mais en plus elle accélère vers le mur qui se dresse devant elle.

 

 

[2] JEAN-POL PONCELET est ingénieur en physique nucléaire, ancien ministre de la défense (1995) puis de l'énergie (1998) en Belgique.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • pierre 17 juillet 17:06

    l’aigri va venir vous féliciter.


    • sls0 sls0 17 juillet 17:19

      Qu’est ce qui ne va pas dans le mur en Europe de nos jours ?

      Poncelet avait les connaissances requises et peut être des intérêts à défendre.
      Maintenant c’est des technocrates sans connaissances qui vont dans le sens dans lequel le pousse les lobbys qui eux aussi ont des intérêts qui sont rarement les notres.

      • RougePomme RougePomme 17 juillet 19:15

         

        L’accumulation primitive du Capital mondialiste
         
        exige le dépeçage des sociétés nationales et services publiques des veaux souchiens multiethniqués

         
         
        Elle demande aussi un exode, non plus rural, mais africain.
         
        Et La Baudruche le négrier préféré de Soros...
         

         


          • baldis30 17 juillet 23:56

            Bonsoir,

            Article court mais dont les citations sont révélatrices de l’incompétence des autorités européennes en matière de physique ... la plus élémentaire...

            Faut-il s’en étonner lorsqu’on entendit même un président de la République parler de particules de spin 1/3.... alors que le vulgum pécus et son alter ego le commissaire européen ne sache pas distinguer une puissance d’une énergie faut-il s’en offusquer ...

            Après les charlatans sont venus, ignares en matière d’électrotechnique mais élèves de Goebbels en matière de communication et nous ont asséné de géniales inventions bloquées par de suspicieux ingénieurs payant des saboteurs ... etc... et plus grave : développant la haine des scientifiques et des ingénieurs.

            Il y a maintenant un exemple bien connu en Italie grâce aux enquêtes et actions de la Guardia di finanze et mis dans le public par la grande presse de ce pays : l’éolien aux mains des mafieux ayant reçu subventions et recyclant l’argent sale... pour passer bienfaiteurs de l’humanité ...

            Quant au fonctionnement ... c’est l’ignorance totale des problèmes élémentaires d’un réseau, à commencer par des notions assurant au public un service de qualité mais dont le public n’a pas la moindre idée pour près de 95 % de la population ( stabilité en fréquence, stabilité en tension, puissance de court-circuit ).....

            Mais les géniaux petits inventeurs vendent des appareils pour mesurer la radioactivité des lignes électriques... génial petit commerce pour gogos quand de plus quelque élu ne vous déclare pas péremptoirement « les lignes électriques transportent la radioactivité, j’ai une motion en ce sens sur mon bureau ... »

            En ce temps où les bacheliers ne trouvent pas de place à l’Université ne serait-il pas bon de créer rapidement un enseignement de masse de l’électrotechnique... avec des sessions spéciales destinées aux élus .....

            Pour les particules de spin 1/3... faudra déjà apprendre à certains super-élus ce qu’est la valeur propre d’un opérateur qui commute avec l’hamiltonien ... ce sera encore moins simple


            • sarcastelle 18 juillet 11:56

              @baldis30

              .
              En France les lignes électriques transportent de la radioactivité, c’est vrai et c’est tout fait logique, mais les écologistes oublient de dire qu’en Allemagne elles transportent tous les polluants des centrales à charbon !

            • baldis30 18 juillet 12:36

              @sarcastelle

              seulement l’élu qui m’a sorti cela était ... toxicologue ... Quant à dire « c’est vrai » tous ceux qui ont vécu à proximité ou dans des grands postes électriques ils devraient être tous morts...


            • sarcastelle 18 juillet 14:21

              @baldis30

              .
              Si l’élu qui a sorti ça était scientifique, c’était d’abord un politique. Il savait bien que ses propos ne voulaient rien dire, mais, ignorant que vous étiez scientifique, vous a parlé comme le politique pense devoir parler au quidam. 



            • Christian 18 juillet 16:02

              @baldis30
              Totalement d’accord... la dernière votation en Suisse concernant la future stratégie énergétique a montré à quel point les ingénieurs électriciens n’ont jamais été sollicité dans les débats...que des avocats, des économistes et écolos. Mais actuellement le baby boom part à la retraite et les jeunes ne s’intéressent plus aux études en électricité, donc on va bien rigoler pour assurer le fonctionnement du bazar...


            • nono le simplet nono le simplet 18 juillet 05:25

              Bon Dieu qu’on était bien il y a 30 ans ... enfin ... juste avant Tchernobyl et la guerre du Golfe

              le nucléaire était merveilleux, le pétrole formidable, les écolos de doux dingues avec leurs éoliennes, leur solaire, leur photovoltaïque , leurs voitures électriques ... 

              • wawa wawa 18 juillet 09:43

                 al’auteur,

                bienvenue sur avox, vous verrez ici c’est amusant

                des fachos et des bobogauchos qui (essayent) font semblant de se parler.
                et leur pendant nucléophiles vs pro enr.

                perso je ne m’en lasse pas !


                • Olivier 18 juillet 10:55

                  A peu prés tout ce qu’ont entrepris l’UE et la commission de Bruxelles a raté. Entre mondialisme, utopie métisseuse et intérêts financiers des lobbies, elles ont ruiné des parties entières du continent. 

                  Cela dit c’était sans doute voulu : l’idéologie de mort du grand remplacement est suffisamment claire quant aux intentions réelles de l’oligarchie.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Michel Gay

Michel Gay
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès