• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eva Joly a-t-elle des défauts ?

Eva Joly a-t-elle des défauts ?

Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais été un inconditionnel d’Eva Joly. L’expression de cette opinion somme toute admissible va déclencher, j’en suis persuadé, de nombreuses protestations sur ce blog comme si marquer de la distance à son égard revenait à ne plus croire en la morale publique, à douter de la vertu et à dénigrer la justice. C’est le tour de force qu’a réussi cette femme. Instiller dans les têtes qu’elle absente, la justice française a forcément sombré. Qu’elle présente, le combat éthique est gagné et que ses simplismes parfois fulgurants vont faire gagner la République. En effet, il s’agit d’un véritable exploit car à analyser le fond de ses interventions et de ses déclarations, il est facile d’en faire le tour et personne n’a mal à la tête en cherchant à les retenir. C’est fait d’une démagogie subtile où les puissants et les riches ont toujours tort, où leur corruption est évidemment présumée et où la justicière flamboyante qu’elle rêve d’être s’appuie sur son existence contrastée pour tenter de nous démontrer qu’elle a plus de légitimité que tout autre pour gouverner la France.

Parce que le comble, c’est qu’on en est là. Il paraît, selon Daniel Cohn-Bendit, que c’est pratiquement fait pour "Eva" en ce qui concerne l’élection présidentielle de 2012. Elle sera la candidate des Verts et d’Europe Ecologie puisque Cécile Duflot - que j’apprécie mais je n’ai rien à dire dans ce débat - semble accepter une distribution des rôles qui laisserait à notre ancienne collègue la place prédominante (Le Monde, jdd.fr). Quel immense bonheur sans doute pour Eva Joly dont la modestie ostensible et toute récente cache mal le regard flatteur qu’elle porte sur elle !

Je n’aurais pas éprouvé le besoin de mettre un peu d’acidité dans l’eau bénite qui ces dernières semaines, est déversée par les médias en général les plus lucides sur la personnalité d’Eva Joly, si un portrait d’elle par Sylvia Zappi dans le Monde 2 n’avait pas attiré mon attention. Techniquement bien fait par une journaliste de talent, il n’était pourtant qu’un hymne sans aucune fausse note à la gloire d’Eva, parée de qualités dont à l’évidence, pour certaines, elle était dépourvue quand elle foulait le terrain judiciaire. Pour quel motif était-il nécessaire de brosser une image aussi superbement sulpicienne et humainement invraisemblable ? Mon interrogation était d’autant plus vive qu’un petit texte complémentaire de Jacques Follorou - un heureux syndrome de l’investigation sur la "Brise de mer" ? - lui prêtait tout de même des failles minimes mais il allait de soi, au regard de l’esprit de la page, que l’idole n’avait pas à être écornée. Un autre exemple, plus ancien, confirme cette intuition. L’excellent Jean-Michel Thénard nous a offert dans Le Canard enchaîné, pourtant dans "Prise de bec", un portrait à l’eau de rose d’Eva !

Il me semble que trois raisons sont susceptibles d’expliquer ces hyperboles constantes sur Eva Joly "la politique".

La première tient au fait - outre que sa personnalité véritable n’est pas appréhendée, dissimulée qu’elle est par son armure publique - qu’un hiatus a été décrété entre son activité judiciaire et son rôle politique. Les ombres d’hier ont été occultées au profit des superficialités brillantes d’aujourd’hui. On a décidé de nous offrir une Eva Joly qui serait née avec l’écologie, délestée de ce qu’elle était et qui pesait !

La deuxième, c’est que les médias ont une verve, une intelligence et une objectivité sans pareilles quand il s’agit de plonger dans l’anti sarkozysme et de vilipender les ministres qui, il faut l’admettre, pour la plupart, y mettent du leur ! Un millième de cet esprit lucidement critique appliqué à l’opposition et à ses représentants emblématiques rétablirait l’équilibre et Eva Joly, comme d’autres, aurait droit à des éloges plus nuancés et à des descriptions plus plausibles. On porte aux nues ce qui fait feu sur Sarko et au nu ce qui le soutient. La lutte est inégale entre une inconditionnalité de principe et une démolition confortable. Personne ne la voit président de la République mais on fait comme si. On joue avec elle. On lui permet de s’idolâtrer.

La dernière consiste à nous "vendre" Eva Joly. Comme si avant l’heure il fallait nous intoxiquer et nous persuader que la France n’attend qu’elle. Autant la morale publique constitue le point terriblement faible de ces trois années de présidence, autant le recours à Eva Joly comme redresseuse de torts et dispensatrice de bienfaits républicains me paraît aléatoire au regard de sa personnalité. La présidence bling-bling d’hier ne mérite pas d’être remplacée demain par une démocratie tristement puritaine. Je préfère les impurs de bonne foi et de bonne volonté aux purs corsetés, tout armés et autoproclamés (car je n’ose penser que la mise en examen et la mise en détention puissent être une preuve de cette intégrité !).

J’ose à peine soutenir qu’Eva Joly a des défauts. Qui se donne le droit de le dire ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (111 votes)




Réagissez à l'article

205 réactions à cet article    


  • Alpo47 Alpo47 18 août 2010 10:39

    La justice Française est d’abord au service de « l’ordre établi ».

    Pour ce qui est d’Eva Joly, soit elle joue un rôle au profit de cet ordre et le processus de candidature se poursuivra, soit elle est vraiment en opposition et elle n’a pas fini de se voir mettre des « battons dans les roues ».

    « Feignons de changer ... pour que rien ne change ».


    • kitamissa kitamissa 18 août 2010 10:42

      Eva Joly ...

      c’est un mélange de Ségolène Royal en pire,de Cécile Duflot en plus que pire,de Robespierre et de Fouquier Tinville réunis ..

      le tout pour nous faire une espèce de Mère Denis voulant laver plus blanc que blanc !


      • danielle 18 août 2010 12:21

        a kitamissa

        bravo tout juste


      • Grasyop 18 août 2010 19:52

        Argument ?


      • Pyrathome pyralene 18 août 2010 22:49

        Arguments ?
        Aucun ! à part le pompon, c’est un amoureux de la Marine....


      • Yann Amare 22 août 2010 21:22

         Mrs Bilger, je vous sens un peu (beaucoup) jaloux de la notoriété de Mme Joly, vous considérez tout au long de votre papier qu’elle vous pique quelque chose, on ne sait trop quoi d’ailleurs...Elle vous agace, elle a une aura d’honnêteté qui vous fait envie...Elle a quand même instruit l’affaire Elf ou sa rigueur et sa ténacité était absolument nécessaire...Beaucoup de juges, plus soucieux de leur carrière que de la vérité, n’en n’aurait pas fait le dixième...Ne trouvez vous pas ?

        Je voulais vous demander, que pensez vous de l’affaire du juge Jean de Maillard et de sa déclaration « Je suis un juge sanctionné pour avoir voulu rendre la justice » ?... C’est pas terrible en ce moment les rapports pouvoir politique justice, depuis l’avènement de Nabot Léon 1er l’indépendance de la justice en a pris un sérieux coup derrière l’hermine non ?

         Pas évident d’avaler de telles grosses couleuvres non ?...J’aimerais mieux connaitre votre pensée à ce sujet plutôt que sur Eva Joly...Peut-être êtes vous tenu à la discrétion, dommage !...

         smiley smiley smiley

         http://www.rue89.com/blog-justice/2010/08/20/je-suis-un-petit-juge-sanctionne-pour-avoir-voulu-rendre-la-justice-162991


      • Catherine Segurane Catherine Segurane 18 août 2010 10:46

        Eva Joly a pour principal défaut de ne pas aimer la France et de la critiquer à toute occasion. Gênant quand on brigue la Présidence.


        • liberta 18 août 2010 11:00

          @ Ségurane

          Actuellement la France est critiquable et c’est avec raison qu’Eva Joly s’y emploie

          Nous sommes dans les derniers rangs pour tout ou presque et condamné par l’UE dernièrement encore

          Faudrait il après ce qu’est devenu la France crier « Cocorico » ?

          Ce n’est pas en se gargarisant que la France se redressera et pour cela il y a un état des lieux à faire et si c’est Eva Joly qui s’y met, eh bien tant mieux !!!!


        • danielle 18 août 2010 12:22

          a catherine segurane

          bravo tout juste aussi


        • frugeky 18 août 2010 12:32

          @ Danielle
          Bravo, quelle pertinence quel argumentaire !
          Tiens, j’vous plusse...


        • Senatus populusque (Courouve) Senatus populusque 18 août 2010 13:19

          Eva Joly a une double nationalité ; elle n’est française que d’une fesse.


        • sisyphe sisyphe 18 août 2010 16:22

          Par Senatus populusque (xxx.xxx.xxx.254) 18 août 13:19

          Eva Joly a une double nationalité ; elle n’est française que d’une fesse.

          Tandis que vous, vous l’êtes des deux ! 

          Et ça se lit .... 


        • globulos nilasse 18 août 2010 16:31

          Eva Joly a une double nationalité ; elle n’est française que d’une fesse.


          alain bonnet de soral,ce precheur du national-socialisme ,aussi...........

        • eugène wermelinger eugène wermelinger 18 août 2010 18:32

          à senatus : laquelle de fesse, la droite ou la gauche ?


        • A. Nonyme A. Nonyme 18 août 2010 22:56

          Moi je ne suis Français que d’une couille mais je vous emmerde quand même !


        • Gabriel Gabriel 18 août 2010 10:54

          Eva Joly, encore une femme qui va déranger l’ordre établi. Gageons que la mafia gouvernementale associée au fouquet’s club ne tardera pas à convaincre la population servile par le biais des médias, que celle-ci est folle ou incompétente. Et vous savez quoi ? Ca marchera !


          • Gnagnagna 22 août 2010 23:44

            Ah ! Elle est compétente ?
            Il ne suffit pas de prétendre quelque chose pour pour que cela soit vrai.
            Pour l’instant, on ne connait Eva JOLY que par oui dire et uniquement sur son métier de juge d’instruction et cela date un peu. Elle connait la loi française sûrement mais connait-elle le reste de la France ? Les Français connaissent son nom mais pas sa personnalité.
            Et vous trouvez qu’elle a une stature de présidentiable ? A moins que, comme pour Ségolène Royal, le fait d’être une femme lui donne des qualités supérieures ?


          • liberta 18 août 2010 10:56


            Il est surprenant de la part de Mr Bilger de lire un réquisitoire aussi acide sur sa collègue

            Et si avant de se prononcer sur sa personnalité on la laissait exposer son programme ???

            C’est dommage que Mr Bilger ne nous ai pas parlé de la personnalité de Sarkozy avant la présidentielle !!!!!

            Dès qu’il s’agit de remettre de la morale en politique on dirait que ça fait peur à beaucoup et surtout Eva Joly ne doit pas, je suppose faire des partis des réseaux qui ont accès à la présidentielle !!!!


            • Alpo47 Alpo47 18 août 2010 11:12

              M.Bilger est avocat général, donc en charge de l’accusation, donc...


            • Natariege 18 août 2010 11:17

              En france on a tout essayé, pourquoi ne pas essayé une personne intègre, qui ne pense pas uniquement à sa carrière.
              Si certain politiques commencent à aboyer, c’est que eva doit être dans le vrai.
              Pour moi a france à besoin d’une personne comme eva, et non de ce minable président de M,



              • manusan 18 août 2010 11:19

                Les bobos ont trouvé leur messie pour 2012.


                • danielle 18 août 2010 12:23

                  a manusan

                  très vrai lol


                • manusan 18 août 2010 14:44

                  Le vrai candidat écologiste devrait être Duflot ou Hulot, certainement pas Cohn Bendit ou Eva Joly qui sont de vrais arrivistes et n’en n’ont strictement rien à faire, la preuve Eva Joly hésitait entre le Modem et les verts avant de venir, c’est dire si elle se sent réellement concernée par la cause, je suis certain que ces derniers n’ont même pas lu le rapport Meadows qui est à la base même du mouvement. J’avoue que ce sont de bons commerciaux politique capable de faire du chiffre électoral dans le troupeau des bobos, mais concrètement c’est du Ecolo plus que light.

                  Résumé du rapport Meadows (1972) :
                  http://www.manicore.com/documentation/club_rome.html


                • Got" Got" 18 août 2010 16:00

                  Quand vous dites « bobos » c’est pour qualifier les gens de gauche ? Ceux de droite, ce serait quoi alors ? Je propose les beaubeaufs, qui eux, ont la chance d’avoir déjà trouvé leur messie en 2007 !


                • TSS 18 août 2010 17:45

                  Hulot ecologiste ,ça m’en touche une sans faire bouger l’autre(comme disait Chirac) !!

                  Hulot comme Arthus-Bertrand surfent sur l’ecologie pour se faire du blé... !!


                • manusan 19 août 2010 10:30

                  j’ai touché le point sensible on dirait.

                  Eva va tous nous sauver, j’en suis certain.

                  derniers phrase choc : Eva et moi c’est plus sympa que Nicolas et Carla".

                  On croirait une pub Nutella.


                • Traroth Traroth 22 août 2010 04:03

                  Alors Eva Joly est une arriviste, maintenant ? Manusan n’est rien d’autre qu’un sale calomniateur, un lanceur de boue bien minable...


                • brieli67 22 août 2010 19:21

                  on est sur le fil pour/contre l’Auteur...


                  Alors l’auteur aussi dans la « boue » ??

                • Lisa SION 2 Lisa SION 2 18 août 2010 11:20

                  Monsieur Bilger bonjour,

                  votre texte est mal rédigé et indigeste, presque ampoulé voire mal fagoté.

                  Pour qui connait le combat qu’a mené cette femme au risque de sa vie pour avoir tenu des propos clairement hostile aux mafias de tous poils, qui peut constater aujourd’hui à quel point ce discours contre la corruption tonne complètement avec les affaires en cours, où sont liés hommes d’État, ministres voire plus haut encore, c’est tout l’honneur que peuvent lui rendre le pourtant médiatique Cohn Bendit et la jolie Duflot, à cette autrement plus crédible noble chasseresse venue du froid. Ne le prenez pas mal, mais quand j’entends un politique, médiatique ou élu, redouter Eva Joly, je ne peux m’empêcher de penser qu’il prépare ses arrières ou craint la fessée...

                  Bien à vous.


                  • ZEN ZEN 18 août 2010 11:29

                    bonjour !

                    Bien qu’admirateur d’Eva Joly depuis longtemps au vu de ses combats judiciaires...perdus d’avance, vu le peu de moyens qu’on lui a accordé...je suis réservé sur sa candidature, elle ne fera pas le poids dans un domaine qu’elle ignore assez. Enfin, je crois..
                    .
                    « sa personnalité véritable n’est pas appréhendée », dit l’auteur
                    Qui « appréhende la »véritable" personnalité de qui que soit ?
                    Cette remarque est un non-sens


                    • Alpo47 Alpo47 18 août 2010 11:37

                      Discréditons ... discréditons ... il en restera toujours quelque chose.


                    • Yvance77 18 août 2010 17:40

                      Salut Zen,

                      Je te cite : « elle ne fera pas le poids dans un domaine qu’elle ignore assez »

                      Bah c’est pas bien grave. Des crétins de la bonne droite réac, ont réussi à mettre au chateau une buse ignare, inculte et vulgaire.

                      On devrait pouvoir arriver à y mettre une femme qui ma foi me parait digne de confiance, et pétri d’une honnêteté certaine.

                      En tous les cas moi mon choix est fait s’il elle y va.

                      Après si des domaines lui seront obscurs, le tout restera de bien savoir s’entourer.

                      Car l’autre corniaud en plus d’être une bite, il a formé une équipe de falabraques autour de lui ... tu peux pas gagner avec des ânes sur une course à Longchamp après ça !

                      A peluche


                    • Pyrathome pyralene 18 août 2010 22:53

                      On peut faire difficilement pire que le nain posteur......


                    • Voltaire Voltaire 18 août 2010 11:41

                      L’auteur est évidemment dans son droit dans sa critique, et objectivement, on peut en effet trouver un certain nombre de défauts à Mme Joly, notamment sur le plan politique, avec sa façon habituelle de faire un portrait en blanc et noir de bien des actions et responsables politiques qui méritent un peu plus de nuances et d’objectivité. En cela, Mme Joly pratique souvent un langage très politicien qu’elle dénonce par ailleurs.

                      Mais on aurait apprécié de la part de l’auteur un portrait plus argumenté ; en demeyurant au niveau de l’impression subjective, l’article perd de son intérêt et de sa force.

                      L’auteur n’aime guère Mme Joly. Soit. Mais cela n’a, pardonnez-moi, que peu d’intérêt pour le lecteur. Il manque ici une analyse des prises de positions de Mme Joly, ou de ses actions, pour défendre cette vision personnelle. Mme Joly base largement sa carrière politique sur sa lutte contre la corruption : a t-elle fait des erreurs, des exagérations, a t-elle menti ? Peut-on lui reprocher sur le plan personnel ce qu’elle reproche aux autres ? A t’elle des idées constructives au delà de ses dénonciations ? Voilà ce que nous aurions aimé trouver dans cet article, et qui fait cruellement défaut. A compléter donc...


                      • brieli67 22 août 2010 19:45

                        En effet, l’Accusateur public number one, qu’on connait cinglant, nous sert un goulash réchauffé. Foncièrement de la « bonne » Droite, il n’use pas de son argumentaire de politicien caché. 

                        Au lieu de nous montrer les errements d’EJ, « qui veut bien nous faire accroire que le politique et la justice sont et doivent être indépendante », le professionnel Bilger aurait du développer cette Justice de Gauche, du moins pas de sa Droite est dangereuse pour la Nation. Une critique constructive sur le « savoir-faire » d’EJ et ses résultats. 
                        Non ! Bilger ne dénie pas, il banalise. Plus grave, il insinue....
                        Pourquoi ? 
                        Se ménager l’Avenir ? Point trop n’en faut en attendant et montrer ses dents ? De l’andouillette....
                        Craintes, peurs ... sourire en coin sardonique du poltron qui va fuir la queue entre les jambes.

                        Si Bilger se permet de critiquer une collègue et sort du bois : l’événement n’est pas si anodin. 
                        Les présidentielles sont lancées... et Bilger doute. 

                      • Ronny Ronny 18 août 2010 11:41

                        OK, Eva Joly n’est pas bling bling, elle a un côté « austère protestant » qui me rappelle Joxe, et elle fait un peu figure de « chevalier blanc ». Mais pourquoi ce flot, non pas de haine, mais d’une sorte de fiel que je trouve à certains endroits déplacé. Je cite : "C’est le tour de force qu’a réussi cette femme. Instiller dans les têtes qu’elle absente, la justice française a forcément sombré. "  Ce n’est pas elle qui a instillé cela dans les têtes mais plutôt les faits et le sort qui lui a été réservé lorsqu’elle enquêtait sur des dossiers sensibles.

                        "Qu’elle présente, le combat éthique est gagné et que ses simplismes parfois fulgurants vont faire gagner la République." Cette phrase est incompréhensible.

                         "C’est fait d’une démagogie subtile où les puissants et les riches ont toujours tort, où leur corruption est évidemment présumée et où la justicière flamboyante qu’elle rêve d’être s’appuie sur son existence contrastée pour tenter de nous démontrer qu’elle a plus de légitimité que tout autre pour gouverner la France" Vous la chargez de bien des maux, et lui faite en quelque sorte un procès d’intention en lui attribuant un discours qui ne me paraît pas être le sien (plus de légitimité que tout autre !). Que les puissants et les riches aient toujours tord est également loin des discours que je l’ai entendu tenir. Evidemment dans le contexte de la « République monarchique » que nous connaissons, de l’oligarchie et de la ploutocratie qu’est devenue la France d’aujourd’hui, certains de ses propos ne sont pas politiquement corrects. Il faut être aveugle pour ne pas voir les collusions qui existent entre pouvoir politique et pouvoir de l’argent, et les effets délétères qu’entrainent cette collusion permanente en termes de valeurs, de démocratie, et de fonctionnement quotidien de la République.

                         "Un millième de cet esprit lucidement critique appliqué à l’opposition et à ses représentants emblématiques rétablirait l’équilibre et Eva Joly, comme d’autres, aurait droit à des éloges plus nuancés et à des descriptions plus plausibles. " Soyons honnête, le pourvoir d’Eva Joly sur la presse n’est pas le millième de celui de Sarkozy ! Si le président se fait critiquer à ce point, c’est bien parce qu’il l’a cherché. A c^té de son côté bling bling évoqué plus haut, et qui pour moi n’est qu’ anecdotique, comment quelqu’un vous ne voit pas ses tentaives de s’affranchir de la constitution, non seulement sur le retrait de la nationalité, mais voilà deux ans déjà, sur l’aggravation rétroactive de peines en cours ! Ce président, garant de la Constitution s’assoie dessus ? Dans ces cas là, permettez moi de lui préférez un ou une candidate plus « sensible » à ces questions de droit...

                         La dernière consiste à nous « vendre » Eva Joly. Comme si avant l’heure il fallait nous intoxiquer et nous persuader que la France n’attend qu’elle. Je ne vois nulle part dans les articles concernant sa candidature le fait que la France n’attendrait qu’elle. On a parlé des candidatures de DSK, de M. Aubry, ou de F. Bayrou sans que cela ne choque. Celle d’E. Joly n’est ni plus ni moins légitime que ces autres candidatures... à moins qu’elle ne dérange plus que les autres !


                        • frugeky 18 août 2010 11:50

                          On attend de M Bilger un avis aussi « éclairé » sur tous les candidats.
                          Vous reconnaissez que les ministres y mettent du leur pour être vilipendés mais je ne me rappelle pas un article de vous très critique à l’égard de ce gouvernement. Par contre vous intervenez régulièrement pour allumer un contrefeu dès que le pouvoir est accroché. Et je vous lis parce que, M Bilger, c’est votre fonction qui vous a donné une certaine respectabilité (à mes yeux mais je ne dois pas être le seul). Cette même fonction dont vous repprochez à Mme Joly de se servir pour assoir ses ambitions.
                          Mme Joly a des défauts, vous aussi, mais vous êtes le premier à lui jeter la pierre. Quel honneur !


                          • Daniel Roux Daniel Roux 18 août 2010 12:07

                            Les petits loups commencent à sortir du bois pour commencer, avant même sa désignation par les verts, le travail de sape sur Eva Joly.

                            C’est apparemment Marianne 2 qui s’y colle en offrant, c’est son droit, ses colonnes aux canines aiguisées. La méthode, si elle n’est pas nouvelle, n’est cependant pas jolie, jolie, s’y vous me pardonner ce jeux de mots.

                            Par exemple : Gérald Andrieu - Marianne | Mardi 17 Août 2010

                            http://www.marianne2.fr/Eva-Joly-convainc-les-medias-Pas-encore-le-Net_a196486.html

                            « Pour la part d’ombre, son bilan peu élogieux de l’affaire Elf ou son épisode norvégien, ils pourront repasser. »

                            Andrieu de précisant pas ses sous entendus, j’ai cherché ce que pouvait être ces casseroles que l’auteur cherche à accrocher aux basques d’Eva Joly. Je n’ai rien trouver.

                            Bilger utilise à peu près la même méthode, à peine plus subtile et ironique, tout en s’étonnant que l’on doute de l’honnêteté de nos hommes politiques, le farceur. Parce que Bilger sous entends, Bilger laisse à penser, Bilger cultive le mystère, mais Bilger ne précise, ni ne révèle rien.

                            Les hommes politiques au pouvoir, dans les assemblées et quelques magistrats félons ont failli, inutile de nous raconter des histoires à dormir debout. Le désordre, la corruption, le chômage de masse, la paupérisation galopante, les déficits chroniques, la destruction des services publics et leur transfert dans la sphère privée, les affaires judiciaires, les entraves et interventions à répétition, ne sont pas de mirages.

                            La candidature d’Eva Joly fait peur, et pas seulement à l’extrème droite Sarkozienne, mais aussi à la droite classique du modem et au centre droit du PS.

                            Je me demande bien pourquoi ? Auraient-ils peur d’une opération « mains propres » à la française ?


                            • voxagora voxagora 18 août 2010 12:07

                              Bonjour Monsieur,

                              Voilà une longue analyse bien fouillée par laquelle
                              vous nous expliquez pourquoi vous n’aimez pas Eva Joly.
                              Mais pourquoi commencer par la dénégation « je ne sais pas pourquoi .. » ?
                              Vous dédouaner de quoi exactement ? de faire de la politique ?
                              de vouloir nous influencer ?
                              Je mets des points d’interrogation dans mon commentaire, bien que n’espère
                              aucune réponse, n’ayant pas remarqué que vous vouliez partager un avis avec nous,
                              mais plutôt que vous semblez nous faire la faveur d’une sorte de prêt-à-penser.
                              Si vous lisez les commentaires, vous sont-ils utiles ?



                              • antonio 18 août 2010 12:38

                                Bonjour Monsieur Bilger,

                                Je suis d’accord avec votre article : moi aussi, je me méfie de cette nouvelle idole parée de toutes les vertus.
                                Rien que ses récentes déclarations au mensuel rue 89 du mois dernier à propos de la langue française me rendent extrêmement méfiante à son égard pour ne pas dire plus.
                                Voici ce qu’elle déclare :

                                « Nous sommes dans une société excluante.Prenez la langue : le français est une langue magnifique mais très discriminante. A la différence du norvégien, elle n’a jamais été simplifiée, et il faut des années pour en saisir toutes les nuances.Pour le manier correctement, cela suppose une culture. »

                                Moi qui connais nombre de personnes d’origine modeste qui sont allées peu à l’école qui parlent parfaitement le français et « en saisissent toutes les nuances », moi qui connais nombre d’étrangers amoureux de la langue française et « qui en saisissent toutes les nuances », quand je lis ça, je tombe de ma chaise !

                                « L’opinion » de Mme Joly est tout simplement démagogique et bien dans l’air du temps.
                                Exclusion, discrimination, quand vous nous « tenez », on peut décidément vous mettre à toutes les sauces !

                                Je ne souhaite pas qu’un « ayatollah » paré de probité et de lin candide, vienne massacrer un trésor national, notre langue.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès