• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > « F.desouche » met-il en danger l’identité française ?

« F.desouche » met-il en danger l’identité française ?

 
A l’heure où le débat sur l’identité nationale prend un tour dramatique avec la profanation d’une mosquée à Castres et les insultes à répétition du gouvernement à l’endroit de la population d’origine maghrébine, les sites d’extrême droite fleurissent sur internet, qui fustigent à la fois l’immigration et le Coran. Ce terrible amalgame, entretenu par le climat malsain du moment ; cette stigmatisation aussi injuste que délirante, qui enfle pourtant au point d’en faire oublier le sommet de Copenhague ; ce débat qui n’a somme toute pas lieu d’être, doivent cesser immédiatement sous peine de replonger la France dans le bain nauséabond des années 1930. L’ennemi seul aurait changé, pour les pourfendeurs de l’immigration : la Juif aurait laissé sa place au Musulman.
 
Mais cela, espérons-le, ne se produira pas. Notre pays qui, en ses temps de gloire, a toujours été une terre d’accueil ; notre pays, qui a eu la chance d’être honoré par les plus grands écrivains du second XXème siècle  : les Marocains Tahar Ben Jelloun et Driss Chraïbi ; l’Algérien Mohammed Dib ; l’Egyptienne Andrée Chedid ; le Libanais Amin Maalouf ; notre pays renierait aujourd’hui l’apport miraculeux de ces échanges culturels qui ont fait sa force ? Quoi ? Marguerite Duras, Marguerite Yourcenar, Nathalie Sarraute, Georges Simenon, Michel Tremblay, Aimé Césaire, Milan Kundera : faudrait-il détruire les oeuvres de tous ceux-là, sous le seul prétexte qu’ils sont nés à l’étranger ?
 
Ce débat est absurde, et il prêterait à rire si la situation n’était pas aussi électrique. Chaque jour, des sites mettant l’accent sur la prétendue inhumanité de l’Islam et sur la supériorité de la "race gauloise" attirent plus d’internautes, déstabilisés par la crise économique actuelle comme les fascistes des années 30 étaient déstabilisés par le Krach boursier de 1929. Dans une réaction instinctive de rejet de leur vie actuelle, ils fulminent alors contre "ces intrus qui nous envahissent", ces travailleurs courageux et souvent précaires pris bien malgré eux dans leur accès de détestation. En s’imaginant ensuite un passé idyllique, celui d’une France tranquille, ordonnée, besogneuse, conservatrice et chrétienne, une France qui n’a jamais existé et qui n’existera jamais, ils s’enferment dans une fable étrange et exotique, où le coq à la crête bleu blanc rouge le dispute au clocher et à l’eau bénite, où l’air pur d’une campagne régénérée reflète les chastes travaux des champs, sous le regard bienveillant du Roi de France, et de cet autre Roi, le Seigneur tout-puissant. Rêvant à "un monde clos" quand le XXIème siècle est celui de "l’Univers infini" (pour reprendre le titre d’un ouvrage d’Alexandre Koyré), ils croient dur comme fer au mythe d’une Nation française homogène, en semblant ignorer que la Gaule fut elle-même la terre d’immigration des Celtes, venus d’Europe Centrale, il y a près de trois millénaires. Mais n’évoquons pas de sujet tabou...
 
Le premier de ces sites, "F.desouche" (www.fdesouche) va bientôt fêter son cinquième anniversaire. Apparu au moment où le lepénisme marquait un coup d’arrêt dans sa progression, il reprend le discours populiste du patriarche que chacun aura reconnu, mais en en vulgarisant tellement le sens qu’il joue d’une certaine façon contre son propre camp. Ce groupuscule, dont la filiation barrésienne ne fait aucun doute au vu de son appellation, insiste en effet sur la seule immigration maghrébine, offrant aux regards gaulois de quelques cinquante mille individus des vidéos d’amateurs , systématiquement sorties de leur contexte.
Oui ! On me parle de 367 burqas qu’il faudrait interdire ; moi, je vous parle de 50 000 Français dont les propos sont proprement scandaleux !
C’est là que la situation devient inquiétante : d’après les chiffres fournis par le site (sans doute plus ou moins exacts), plus de 3% des électeurs français se connecteraient régulièrement sur "F.desouche", dont un fort pourcentage de jeunes adultes touchés de plein fouet par la crise. De plus, ce mouvement bénéficie du soutien public de Marine Le Pen, dont on peut penser qu’elle cautionne largement ce qui y est écrit.
 
Touchant pourtant aux limites de l’apolitisme en ce qu’aucun argument n’est jamais étayé, en ce que l’internaute est laissé seul devant la force émotionnelle et subliminale d’images mortifères et vraies tout à la fois, "François Desouche", -cet anonyme qui réside aux Etats-Unis dans la crainte d’éventuelles poursuites judiciaires-, est bel et bien un idéologue des temps modernes. Reprenant les méthodes américaines de propagande (slogans à l’emporte-pièce, ton catastrophiste et démagogique, fascination pour l’image et pour les réactions en direct...), "François Desouche" veut avant tout agir et "penser" incognito, ce qui montre bien que nous n’avons pas affaire à des citoyens, mais à de vulgaires avatars aux noms souvent évocateurs, selon la nouvelle mode made in USA. 
 
Pour tout cela, j’accuse ce blogueur de terrorisme intellectuel, de souchisme outrancier, et cela est en soi une hérésie.
Copie conforme de Bernard-Henri Lévy dans la méthode (il multiplie en effet approximations, jugements hâtifs et pétitions de principes), il dit blanc là où l’autre dit noir, il s’insurge contre les droits de l’homme là où l’autre en fait un absolu, mais surtout, tous deux estiment avoir une mission : combattre le Mal, qui prend pour "François Desouche" le visage de l’immigré.
 
Mais à une période où l’UMP tente d’ameuter les électeurs d’extrême droite qui avaient permis la victoire de Nicolas Sarkozy en 2007, en allant crier avec les loups (il est vrai que le gouvernement n’a aucun intérêt à ce que les médias parlent des débats à venir sur la privatisation de la Poste...), à un moment où les sorties xénophobes des uns suscitent le désarroi légitime des autres, les forces d’opposition au président de la République, -qui a contribué à alimenter la haine de l’extrême droite sans prendre conscience du danger qu’il courait (car je crois sincèrement que M. Sarkozy ne se reconnaît pas dans la tournure que prend actuellement le débat sur l’identité nationale) -, feraient bien de jouer leur rôle en montrant clairement leur rejet du populisme, de la préférence nationale, de la politique de la peur, au nom du multiculturalisme, seule condition du respect des droits de l’homme et de la marche vers le progrès dans notre pays.
 
Aussi nous nous adressons aux députés, en espérant qu’ils relaieront le combat antifasciste, antipopuliste et internationaliste de la grande majorité des Français. Nous demandons solennellement à tous les Socialistes, à tous les Verts, à tous les Communistes, à tous les Centristes, et aux membres de l’UMP qui seraient de bonne volonté, de condamner les propos qui sont tenus sur le site "F.desouche", de faire en sorte que ce genre de plate-formes ne soit plus la norme dans la France haute en couleurs que nous aimons. C’est là le préalable à toute discussion politique saine et sérieuse.
 
Pour plus d’informations :
 

 

 

 




 

Moyenne des avis sur cet article :  1.96/5   (141 votes)




Réagissez à l'article

433 réactions à cet article    


  • Big Mac 21 décembre 2009 10:30

    Examinons ce nouvel argument de comparer le sort des musulmans aujourd’hui à celui des juifs pendant la shoah.

    Déjà il convient de parler d’islamistes et non de musulmans parce que la volonté politique n’est pas la lutte contre l’islam mais celle contre l’islamisme.

    Les juifs n’avaient nullement troublé l’ordre public ni assassiné personne avant d’être persécutés, les islamistes à l’inverse troublent l’ordre public partout dans le monde en assassinant des dizaines de milliers de personnes.

    Les juifs étaient forcés contre leur gré de mettre leur vêtements distinctifs, les islamistes au contraire veulent mettre de leur plein gré leur vêtement distinctifs.

    Les juifs n’avaient jamais insulté leur pays hôte ni n’avait fait brûler son drapeau, ni n’avaient appelé à la mort des non-juifs, les islamistes insultent leur pays hôte brûlent son drapeau et appelle à la mort des non-musulmans.

    Donc la comparaison entre juifs et islamistes et l’inverse même de la réalité, puisque les islamistes sont au contraire comparables au nazis.


    • abdelkader17 21 décembre 2009 10:47

      "Les juifs n’avaient jamais insulté leur pays hôte ni n’avait fait brûler son drapeau, ni n’avaient appelé à la mort des non-juifs, les islamistes insultent leur pays hôte brûlent son drapeau et appelle à la mort des non-musulmans."

      hahaha on touche le fond du crétinisme.


    • Nobody knows me Nobody knows me 21 décembre 2009 13:29

      Les juifs n’avaient nullement troublé l’ordre public ni assassiné personne avant d’être persécutés, les islamistes à l’inverse troublent l’ordre public partout dans le monde en assassinant des dizaines de milliers de personnes.

      Par jour en plus !! Un vrai fléau... Merde !! Je pensais que c’était des centaines de millions de milliards de personnes qui étaient assassinées par les islamistes...

      P.S. : Est-ce que vous comptez également les victimes des tsunamis provoqués par les islamistes qui pètent dans la jungle indonésienne ?

      Cdlmt


    • Redj Redj 21 décembre 2009 14:08

      Oui
      Il est prouvé que s’il n’y a plus de vie sur Mars, c’est à cause des musulmans qui ont tout détruit. Puis, n’ayant plus rien à détruire, ils sont venus sur terre pour faire pareil !!


    • LeGus LeGus 21 décembre 2009 14:27

      Amis racistes bonjour,

      Un petit tour sur Wikipédia, et le « François de Souche » est vite identifié...

      À bon entendeur.


    • sadri sadri 21 décembre 2009 15:12

      @Big Mac,
      tes perle sur les musulmans qui troublent l’ordre pblic, mettent leurs habits distinctifs de leur plein gré et assassinent des personnes, ... nous prouvent encore une fois que l’intelligence et toi ça fait vraiment deux, pourtant, y en a des racistes qui peuvent être un peu intelligents..


    • sycander sycander 21 décembre 2009 15:43

      Ce qui s’appelle un point Godwin !


    • je passe 21 décembre 2009 15:50

      redj
      Ce n’est pas la faute des Musulmans , nous en avons la preuve .

      Pour Mars, on a retrouvé un panneau publicitaire :

      « CA SE PASSE COMME CA AVEC MAC DOLNALD  »


    • sorro el manolo sorro el manolo 21 décembre 2009 16:02

      et ca raporte,raporte ?


    • Nobody knows me Nobody knows me 21 décembre 2009 16:12

      Ouais, et super précis en plus avec des « dizaines de milliers de morts »...
      Si c’est dans l’histoire du monde depuis l’avènement de l’Islam (1430 ans au 17 décembre 2009), ça fait pas énorme !!
      Oh ! Rien que le moustachu du Kremlin a fait presque 100 millions de morts en qqs décennies !
      Allez les gars, vous avez du boulot à abattre là !


    • leypanou 21 décembre 2009 18:07

      « les islamistes assassinent des dizaines de milliers de personnes » : où çà ? Vous l’avez appris où ou lu où ? Vous avez déjà vu des attentats faire des dizaines de milliers de victimes ? C’est peut-être du à des problèmes de lunettes ! Concernant les attentats, je vous conseille de lire Noam Chomsky.


    • Serpico Serpico 21 décembre 2009 20:59

      BigMaquereau : "les islamistes à l’inverse troublent l’ordre public partout dans le monde en assassinant des dizaines de milliers de personnes."

      *********************

      Je t’assure que Georges Bush n’est pas islamiste...


    • dootjeblauw 23 décembre 2009 06:31

      En période de récession, de chômage et d’hyperinflation (qui va venir) les gouvernements désignent un bouc émissaire pour détourner l’attention de la real politique. Ils nous ont déjà fait le coup avec les Juifs et les Tziganes maintenant c’est au tour des Musulmans. D’ailleurs c’est pratique, on peut illégalement leur voler leur pétrole et s’installer ad eternam chez eux pour un contrôle géopolitique d’une région. (lisez Zbigniew Brzezinski et son échiquier pour suivre les stratégies de BIG Maffia)
      Tandis que Dupont scrute la ligne bleue des minarets, il ne pense pas à regarder derrière lui tandis que le kapo en chef et ses sbires l’entubent profondément. Encore une génération qui va geindre « ich habe nicht gewust » mais bien longtemps après quand il sera trop tard.


    • manusan 21 décembre 2009 10:31

      F de souche est aussi légitime que les sites d’extrême gauche ou du parti anti-sioniste (ou plus clairement anti-israélien).

      Ok les idées de l’extrême droites ont de quoi être critiquables, c’est pas les exemples qui manquent, par contre qu’on m’explique pourquoi je suis obligé d’aller sur F.de.souche pour apprendre que 3 semaines avant le tag de la Mosquée de Castre qui a fait la UNE du JT, la Cathédrale de Clermont-Ferrand a été taguée en gros mort au Chrétien (photo et témoin à l’appuie), que dans dans cette même région, il y a eu un incendie criminelle dans une église, 2 mois avant, le tout même pas dans la première page des journaux locaux.

      Il me semble évident que la censure actuelle donne de plus en plus de légitimité aux partis extrémistes à gauche comme à droite. Ne parlons même pas de certains centristes qui appellent à revoter dés que le résultat d’un referendum ne leur plaisent pas.

      Si je dois aller sur F de souche ou Bella Chao pour m’informer parce que les autres médias sont muselés, alors j’irais.


      • COLRE COLRE 21 décembre 2009 12:10

        Assez d’accord, manusan, je vais aussi chercher de l’info là où elle est, à condition que ce soit des FAITS, et en général, je vérifie ailleurs.

        Sinon, l’article est mal placé : la majorité des commentateurs d’AV défendent Internet, le 5ème pouvoir et sa sacro-sainte liberté d’expression pour contrecarrer les « médias aux ordres qui nous assènent les Versions Officielles des Pouvoirs »… smiley

        Donc, F.desouche (que je ne connais pas, j’irai voir) a autant le droit d’exister, j’imagine, que, par exemple, lesOgres.com sur lequel j’ai souvent vu s’exprimer un antisémitisme explicite, névrotique et fanatique… Que je sache, le site existe toujours, non ?

        C’est ça, internet, devoir subir les sites racistes de l’x-droite franchouillarde ou de l’x-droite islamiste.


      • bek 21 décembre 2009 12:28

        Les fachos desséchés par un système à la solde d’une file assoiffée de s’enrichir et faire tourner ses usines de mort, qui fabriquent des gadgets capables de souffler une tente au fin fond de gelabad !!!

        Vous ne trouverez chez eux qu’une meute ignorante tissée par des intellos merdiques et barbares et le plus détestable à la solde de sion, ainsi qu’ à leur haine inébranlable pour tous les peuples qui les tolèrent et leur permettent de s’enrichir. ..

        Alors le talmudiques....à vos photoshop pour nous ressortir Madoff en Jellaba...le peuple à besoin de vous en ces temps moroses ...

        Ta g...ArNand




      • manusan 21 décembre 2009 13:08

        Puisqu’on parle du site, voila un article datant d’avant hier, un vrai moment d’anthologie en video : 1973 : débat sur l’immigration. Comme quoi, c’est pas nouveau cette histoire.

        http://www.fdesouche.com/articles/89132

        tout y est CGT, extreme gauche, extreme droite, ... et , rien à n’a changé, sauf la TV couleur. Ça fait réfléchir.


      • manusan 21 décembre 2009 13:22

        Je corrige :

        En 1973, les partis d’opposition, le cégétistes barbu, la féministes bobo à lunette de soleil ... , s’écoutent et ne se coupent pas continuellement la parole comme aujourd’hui.


      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 décembre 2009 13:25

        La France coure vers les extrêmes et c’est prévisible. Il y a un électorat qui n’est pas négligeable qui va suivre le plus gonflé.Je me méfie de votre diatribe, qui semble une relance de la droite aux doigts cassés de Besancenot. 


        Vous êtes peut-être de bonne, foi, mais vous allez amener des milliers de lecteurs à ce site. 


        Pierre JC Allard

      • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 21 décembre 2009 13:27

        @ Manusan


         Mon commentaire est mal placé. Il ne s’adressa pas à vous mais à l’auteur de l’article

        PJCA

      • sorro el manolo sorro el manolo 21 décembre 2009 16:05

        ca c’est ben vré comme disai la maire machin.

        Il faut vous metre les point sur le i ou quoi ?


      • ddacoudre ddacoudre 21 décembre 2009 16:50

        bonjour manusan

        j’abonde en ton sens, je défends mes idées et je reconnais aux autres d’en faire autant même si cela dérange. il n’y a pas de modèles irréversibles, depuis le temps cela se serait, mais tous ne sont pas bons pour le développement de espèce humaine, particulièrement ceux qui entrainent une soumission contrainte, au lieu d’une soumission volontaire, souvent il est difficile de trouver la frontière car nous vivons de manipulation.

        cordialement.


      • Menouar ben Yahya 22 décembre 2009 14:54

        Sur le site F desouche, François comme je suis plus François que toi ! Il y a écrit « Diaspora de descendants de Gaulois ». Avoir l’esprit critique, ne pas prendre pour argent comptant ce que nous disent des journalistes compatissants...pour ne pas dire plus, quoi de plus légitime. Si on veut garder cet esprit critique et mettre à mal nombre de clichés et d’idées reçues, on peut aussi, enrichir sa réflexion avec ce que dit un démographe ; le bien nommé Hervé le Bras ! Car ce qu’il nous dit est un véritable « Bras » d’honneur aux théses du front national que l’on retrouve dans le terme même de « Français ou François de souche ». Voila donc ce qu’il nous dit quand à ce terme.
         
        « Il y a eu une enquête sur l’intégration des immigrés faite par l’Ined (Institut national d’études démographiques) et l’Insee à la fin des années 1990. Les enquêteurs qualifiaient les différents groupes d’immigrés en les classant en Arabes, Kabyles, Portugais, Peuls, etc. Et, à la fin de l’étude, ils se sont demandé : Comment va-t-on nommer ceux qui ne correspondent pas ? Ils ont alors choisi « Français de souche ». Et c’est horrible. C’est un terme qui avait été employé par Pétain, un terme qui s’oppose aux autres. (…)
        Maintenant un extrait sur ce qu’il dit des Gaulois.« Les Gaulois n’arrivent pas d’un seul coup. Ils s’infiltrent ; ils forment de petites bandes issues de l’Europe centrale, où ils s’étaient, eux aussi, multipliés sur place au cours du millénaire précédent. Ils s’implantent successivement à partir du 8e siècle av. JC, ce sont donc des envahisseurs relativement récents. Combien étaient-ils ? Évidemment nous n’avons aucun recensement, aucun moyen de le savoir directement, mais il y a lieu de penser que le total des guerriers qui, en cinq siècles, sont entrés en Gaule, n’a pas dû dépasser 200 000 ou 300 000, c’est-à-dire qu’à la suite de la conquête, l’élément gaulois représentait probablement moins de 10% de la population ! Mais 10% qui comptaient, puisqu’ils ont réussi à imposer au vieux fond indigène de la population française la langue, les mœurs, la domination sociale et politique. »


      • Menouar ben Yahya 22 décembre 2009 15:24

        Sorry je me suis emmélé les pinceaux avec la deuxiéme citation qui est de Dupaquier et non de Le Bras. Si Dupaquier donne un point de vu extrêmement différent de Le Bras, il n’est pas ininterréssant de le découvrir. Pour en revenir à Le Bras, il résume sa pensée en disant que ce nombre infime de Gaulois ne peut donner des siécles plus tard, une nation de 65 millions d’individus que grace à un apport migratoire qu’asi constant. Donc ceux qui croient avoir un lien direct avec les cueilleurs du néolithique sont atteind par ce que j’appel « le syndrome de la petite maison dans la prairie ». Une maniére de relire le passé en se basant sur une sensibilité personnelle, parfois découlant des théses racistes et non sur des faits historiques.

        Pour finir mon propos, je citerais à nouveau Le Bras : "Pour moi, être français, c’est avoir la nationalité française, un point c’est tout. Revenir là-dessus serait extrêmement grave. Les seuls qui ont essayé sont le gouvernement de Pétain et le programme du Front national. Ce parti, en son temps, voulait retirer la nationalité à certains naturalisés. Si vous remettez en cause la nationalité française, vous remettez en cause la démocratie. (…) »


      • l'Omnivore Sobriquet l’Omnivore Sobriquet 22 décembre 2009 16:43

        Il est exact qu’il y a un lien étroit, privilégié entre nation et république.

        Notons que remplacer le doux nom de république par le douteux « democracy » comme vous le faites, qui sent bon l’intégration à l’Otan et à l’Omc (et dans la même veine vous allez nous dire sans doute que la constitution euro-giscard est « très démocratique » malgré, détail délicieux l’opposition des peuples eux-mêmes, les rares fois où on lui a demandé son avis...), est ainsi déjà négliger ce lien nationalité-république...
        Le Fn justement de ce que j’en connais (et j’apprécie) dénonce cette démission, ’l’oubli’ de ce lien si important, entre nationalité et république... Particulièrement saccagé avec l’immigration de masse de ces 30 dernières années... Par exemple mais pas uniquement (l’abandon de la monnaies également, depuis 1972 en fait. Et autres…)
        Et ce sont les seuls à le faire, le Fn ; avec quelques droitards tardifs style Nico DupontAignan qui n’a pas le courage de ses opinions.. et un Chevènement virgule cinq qui traite pourtant les nationalistes de… fachos.

        En un mot comme j’aime à le dire :
        « Les frontières créent les responsabilités. »

        Il faudra m’expliquer en quoi réduire la nationalité à un malheureux coup de tampon gratuit et démodé diistribué à la terre entière de passage, serait ’constitutif de république’, cher monsieur...
        A moins que tout ce qui vous intéresse in fine, c’est la maffia mondialiste maquillassée de « democracy » ¢ décontractée du cul, son faire-valoir moral donné obligeamment par les idiots de gauche, ceux de droite approuvant du menton en silence de peur de faire ’ringards’
        Ah les cons !

        La fracture politique des décennies qui viennent sera entre ’nationo-souverainistes’, et mondialistes-libertaro-’interventionistes’… ces derniers rêvant tel Cohn-Bendit d’un "OMC étendu à la défense des minorité » et d’Otan destructeur des majorités constitués… en états.


      • Zanymonk 21 décembre 2009 10:40

        Bonjour Florentin Gastard,

        lorsque vous écrivez « nous » demandons« et »nous« adressons ; qui se trouve derrière ce »nous« , exactement ? Vous et vos camarades de khâgne, qui ne connaissent des réalités de la société française que ce qu’ils en ont lu dans le Monde diplomatique et vu au journal télévisé de David Pujadas ?

        Je conçois que vous soyez de bonne volonté et nourri d’un idéalisme démocratique, universaliste et »droit de l’hommiste« qui confine à l’obsession égalitariste... j’ai envie de dire : c’est de votre âge.

        Là où votre article me pose problème, c’est que vous y affichez une arrogance et des certitudes définitives qui ne sont pas sans évoquer celles des fanatiques de la laïcité et des interventionnistes qui prétendent imposer la démocratie à coup de bombes. Une arrogance et un sentiment de supériorité très occidentaux, soit dit en passant.

        Comment pouvez-vous ériger la démocratie en modèle et exiger l’instauration de la censure idéologique ? La liberté d’expression, sur »fdesouche" comme sur d’autres forums, n’est-elle acceptable que lorsqu’elle exprime vos idées ?


        • zelectron zelectron 21 décembre 2009 12:22

          @Zanymonk 
          Gastard dit « nous » probablement parce qu’il est peut-être seul avec sa brosse à dent ?
          Cela lui permet-il de se parer des plumes du paon ou de l’autruche ?Je n’ai aucune animosité à son égard bien qu’il me semble déjà un peu aigri ce qui est curieux pour son âge , quand à F.Desouche libre à lui de s’exprimer mais libre à moi de ne pas le lire, je viens d’aller faire un tour sur son site (dont je n’avais jamais entendu parler) c’est un ramassis de vitupérations qui devraient concourir avec celles de Gastard dans l’autre sens. Je me sentirais bien l’âme d’un Raminagrobis pour l’un et l’autre si je ne craignais une indigestion.


        • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 21 décembre 2009 10:40

          Le probleme n’est pas Fdesouche. Le probleme est que le systeme electoral, majoritaire et non pas proportionnel, empeche que l’extreme droite ou le Modem soient representes a hauteur de leurs scores electoraux, entre 10 et 20% au niveau national.

          Vouloir combattre Fdesouche ? Idiot

          Vouloir construire une France qui met l’accent sur le respect de ses valeurs (liberte, egalite, fraternite) et qui respecte la liberte d’entreprendre et le droit de propriete ? C est plus utile.


          • dootjeblauw 22 décembre 2009 11:10

            @Eleusis
            Seulement le hic est qu’il n’y a aura plus d’identité Francaise à défendre dans un futur proche car les nations n’existeront plus, les libertés et la propriété non plus si l’on veut bien croire Attali. La seule liberté sera de choisir d’être formaté par le media X ou Y alors qu’ils appartiennent tous au même groupe et l’on continuera les soliloques égotistes ou haineux sur l’ennemi qui nous sera fabriqué. Plus le mensonge est gros et ressassé et plus il passe...


          • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 21 décembre 2009 10:42

            J ai quand meme peine a croire que vous soyez en HK, et a LLG qui plus est ! Vos propos sont tellement pauvres en analyse !
            Fdesouche, par exemple, s’attaque aussi aux noirs et aux arabes, et non pas juste aux musulmans. Etes vous alle sur ce site ou bien recopiez vous un article de Marianne et autre Nouvel Obs ??


            • Cascabel Cascabel 21 décembre 2009 10:43

              On n’ a jamais demandé aux Français leur avis en ce qui concerne l’immigration, notamment issue de pays musulmans, par le moindre référendum. Les partis politiques, de droite comme de gauche, ont ouvert les frontières et distribué la nationalité française à tout va. N’importe qui est devenu Français, même des personnes ne parlant pas notre langue.
              En peu d’années le paysage français à changé par son immigration. A cela s’ajoute des heurts évidents entre ces nouveaux arrivants et les Français, qu’on n’ose plus dire « de souche » apparemment. Donc, oui, évidemment un sentiment négatif de l’immigration n’a pu que se développer dans ces conditions.

              Ajoutons à cela les problèmes inhérents liés à l’islam, religion théocratique, de conquête et très franchement archaïque. Ainsi, quand en France on voit une explosion de femmes voilées et même l’apparition trop fréquente de burcas ou de voile intégral (qui ne sont sûrement pas de l’ordre de quelques centaines, contrairement à ce qu’affirme l’auteur) on ne peut que s’inquiéter de l’islamisation de la France.

              Des sites comme Français de souche ne font rien d’autre qu’exprimer la colère de beaucoup de Français, par ailleurs toujours condamnée par les élus et de ce que l’on pourrait nommer le système (médias, justice, lobbies). Je ne vois donc pas ce que réclame l’auteur de ce billet, si ce n’est l’appel à la censure, car son point de vue est bien celui de l’oligarchie en place.


              • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 21 décembre 2009 11:47

                je corrige

                pour devenir francais il faut parler francais, bien evidemment

                vous confondez avec les etrangers residents.

                d ailleurs meme les etudiants doivent maiontenant parler le francais avant de venir http://www.paris-sorbonne.fr/portail/IMG/pdf/Liste_tests_de_francais_2009-2010.pdf

                on pourrait meme ajouter, malicieusement sur le ton du second degré, que plus personne ne parle francais en France (500 mots en moyenne a la TV, neologismes abbracadabrantesques de Chirac ou Royal, langage sms et verlan y compris a Neuilly / Seine etc)


              • Cascabel Cascabel 21 décembre 2009 12:05

                Je connais personnellement des personnes ne parlant pas la langue ayant obtenu la nationalité dans les années 80.
                Aujourd’hui cela à théoriquement changé. Il suffit de comprendre à peu près le français et de pouvoir exprimer quelques phrases simples pour être éligible. Aucune exigence réelle à l’écrit, évidemment.

                Le bon sens voudrait qu’on ne donne que très rarement la nationalité et qu’à la place l’équivalent d’une carte verte soit offerte à celles et ceux dont la présence est souhaitée.


              • COLRE COLRE 21 décembre 2009 12:23

                Je connais personnellement des personnes ne parlant pas la langue ayant obtenu la nationalité dans les années 80.

                Absolument ! et d’ailleurs les maternités sont pleines de bébés bien français, et qui ne parlent pourtant pas le français ! il faut attendre qu’ils l’apprennent avant de leur donner la nationalité.....


              • bek 21 décembre 2009 12:35

                « Je connais personnellement des personnes ne parlant pas la langue ayant obtenu la nationalité dans les années 80 »

                Et bien ça tombe bien, moi je connais un, qui ne parle pas arabe (je n l’ai jamais vu parler...) et qui a le passeport marocain, Il est moche et s’appelle Besson, ....et ministre dans le gouvernement du Nain,..


              • Philippe D Philippe D 21 décembre 2009 13:10

                Ce qui est sûr c’est que cette islamisation de l’occident, par le nombre croissant des musulmans présents sur son sol, fait parler et réfléchir.

                Dans une hypothèse de réflexion plus optimiste on peut se dire que l’on réfléchit sur la base d’un constat qui est peut-être déjà dépassé sans que nous ne le percevions.

                Il en va ainsi des modes : Tout le monde se met soudain à penser de la même façon en même temps et oublie de voir tous les signes positifs, plus discrets, qui devraient corriger la vision alarmiste. Les nouvelles clés de réflexion pour la société de demain sont cachées et nous en sommes à réfléchir sur une analyse trop évidente pour être parfaitement exacte.

                Il en va ainsi des modes religieuses, elles aussi.
                L’islam est vu par le prisme intégriste, qui peut effectivement séduire une partie de la communauté musulmane, et qui pourtant est beaucoup plus influencée par le mode de vie et la philosophie occidentale qu’elle ne veut bien le reconnaître.
                Si cet intégrisme ne triomphe pas par la force, la peur et la coercition (et il pourrait y parvenir ici où là), ces idées intégristes connaîtront un pic de popularité (pic qui est peut-être déjà atteint sans que nous ne le voyions) pour refluer vers des niveaux moins problématiques.

                Il convient de rester très vigilants mais Il serait dangereux de surestimer la force d’entrainement des idées intégristes au sein même de la communauté musulmane.
                Cette grande partie de la population qui ne s’exprime pas (ce que l’on regrette régulièrement), cette partie qui s’intègre malgré tout, vaille que vaille et à son rythme, Ce silence des musulmans modérés, cela ne veut pas dire qu’ils n’existent pas comme force de résistance et qu’ils ne seront pas capables de poser d’eux-mêmes les barrières à l’influence intégriste.
                Connaissant le problème de l’intérieur ils pourraient si besoin se réveiller au moment opportun pour signifier clairement les préférences de la majorité de leur population en s’appuyant eux aussi sur les idées des sociétés laïques qui les auraient plus pénétrées qu’on ne veut le croire.


              • sisyphe sisyphe 21 décembre 2009 13:25

                Par Cascabel (xxx.xxx.xxx.84) 21 décembre 10:43

                On n’ a jamais demandé aux Français leur avis en ce qui concerne l’immigration, notamment issue de pays musulmans, par le moindre référendum.

                On n’a jamais demandé, non plus, aux français, leur avis en ce qui concerne la présence sur leur sol de tous les imbéciles racistes, obscurantistes et rétrogrades, quelles que soient leurs origines.

                Et pourtant, ils les supportent...



              • je passe 21 décembre 2009 14:24

                Eleusus

                Vous parlez d’étudiants étrangers devant connaître le français, ce qui semble logique pour suivre les cours tout simplement.
                C’est un usage pratiqué dans tous les pays aussi d’ en savoir la langue.

                Il est certain que les français massacrent de plus en plus leur langue, on s’aperçoit que les habitants de l’ Afrique francophone conversent en bon français traditionnel.


              • Eleusis Bastiat - Le Parisien Libéral eleusis 21 décembre 2009 15:20

                Vous avez\ raison sur les africains, Quand je passe. (Quebecois aussi)

                Sur les etudiants : je dis bien en complement (meme les etudiants doivent passer des tests). Mais l’accession a la citoyennete passe par un test de Francais et d’instruction civique, ca c est sur.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès