• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Féminisme de casting

Féminisme de casting

 ___Il y a eu Marie Olympe de Gouges, Simone de Beauvoir... et les autres.

JPEG

Malgré les luttes et les acquis, les femmes sont toujours discriminées, dans certains pays plus que dans d'autres. On constate même parfois çà et là de singulières régressions.

Serions-nous arrivés aujourd'hui au postféminisme, au féminisme d'un nouveau type, à un hyperféminisme, dont les armes sont désormais l'exhibition des seins, l'expression bruyante, quelques slogans tagués ?

Femen:une troisième vague historique ? Elles sont partout, sans crainte de refroidissement..

 Aux caméras citoyennes ! Aujourd'hui, la téton-revendication ?...pour attirer objectifs voyeurs et paparazzi en mal de unes croustillantes et colorées.

Elles le disent :

_«  On sait de quoi les médias ont besoin. Du sexe, des scandales, des agressions : il faut leur donner. Etre dans les journaux, c’est exister. C’est aussi notre seule protection face aux attaques, pendant les manifs. »

_Avec les médias, pas d’états d’âmes. C'est ce que Marguerite, une militante, aime chez les Femen 

_« Le fait d’avoir montré mes seins deux fois pendant des actions, ça m’a permis de pouvoir parler à de nombreux journalistes et de pouvoir dire quel type d’oppression on subit. »

Mieux vaut dix caméras que 30 manifestants, assure Inna. D’ailleurs, pendant l’entraînement, elle scande aux filles, toujours en anglais : « On travaille avec les caméras. On partage notre message.  »

___Elles sont arrivées de l'Est, ces nouvelles amazones, au sextrêmisme discuté, envoyées au combat par le milliardaire allemand Helmut Geie, notamment.

Une marque déposée, avec ses produits dérivés.

Un produit marketing, à .l'obsolescence programmée...

L'image est bien fabriquée, faite pour être  vue à la télé. Le mouvement est financé : " par les activistes, par la vente de produits à l'effigie de Femen ainsi que par des donations de personnes privées comme le milliardaire allemand Helmut Geier (également connu comme DJ sous le pseudonyme DJ Hell), la femme d'affaires allemande Beate Schober (résidant en Ukraine et possédant une entreprise de relocalisation professionnelle), et l'homme d'affaires américain Jed Sunden (fondateur du groupe de presse ukrainien KP Media (en) comprenant le journal Kyiv Post"

____On est loin du féminisme souvent discret et anonyme mais bien plus risqué de certaines tunisiennes, "c’est ces femmes qui ont défilé dans les rues du Caire, pas les Femen ! Et sur ces femmes-là, je vois peu de documentaires TV », ( sur Twitter, le 6 février dernier, la correspondante de France Inter en Egypte, Vanessa Descouraux.)

Un phénomnène en voie de disparition, remarque Mona Chollet,

"Les Femen sont parfaitement adaptées à la société du spectacle : elles ne conçoivent pas de doctrine, elles n’élaborent pas de plan : elles produisent du show et des produits dérivés . Elles en sont récompensées. Mais cela ne peut durer qu’une seconde. Car, comme le dit George Steiner, pour gagner à ce jeu-là, tout doit être calculé pour avoir « un impact maximal et une obsolescence instantané ».

L’impact maximal a été atteint. Vient maintenant l’obsolescence..."


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

31 réactions à cet article    


  • eric 20 mars 2013 10:00

    Pas d’accord, ce mouvement, ou ses éventuels avatars ont un bel avenir devant eux. Ils correspondent en effet a toutes les tendances de fond des gauches contemporaines.
     
    Abandon a peu prêt définitif de tout alibi social : les pauvres n’intéressent plus assez les gauches pour qu’elles daignent encore ne serait ce que les instrumentaliser comme par le passé. Les ultra minorités virtuelles les excitent beaucoup plus.

    Fascination pour les question sexuelles, qui, nous savons depuis Adorno, caractérisent toujours les dérives autoritaires des pensées de gauche quand elles sont en crise.

    Fascination pour le corps, la jeunesse également totalement typique.

    Disparition de l’engagement militant civil civique citoyen au profit de professionnels appointés.

    Préférence pour l’action violente, même quand cette violence reste pour l’instant un peu symbolique, plutôt que pour les procédures démocratiques.

    Volonté de faire taire toute opposition par ces agressions.

    La seule tendance de fond de gauche qui a ma connaissance n’est pas établie, mais il serait surprenant qu’il en aille autrement, c’est celle consistant a faire financer tous cela par le contribuable, directement ou indirectement.

    Si on nous parle beaucoup de riches allemands, il y a gros a parier que l’argent public, et français, a sa part dans ce truc, car il en va toujours ainsi. Avec les indignés, on retrouvait les subventions publiques au bout d’une chaine complexe et peu transparente, mais d’où il ressortait qu’ au final, le PS mettait de l’argent dans ce business. Ici je ne sais pas. J’imagine que les locaux parisiens doivent être prêté et que les canaux habituels doivent être utilises.

    Les catégories sociologiques qui sont la gauche repue et arrivée, n’ont pas très envie de battre le pavé. Elles sont coupées du « peuple ». Elles auront donc de plus en plus recours a ces manières de faire du bruit même quand on existe pas.


    • robin 20 mars 2013 10:06

      Les FEMEN ont un bel avenir en haut de la pyramide pour la bonne et simple raison que c’est une manipulation (comme la mariage pour tous et tant d’autres choses) de grands illuminatis comme Soros pour casser la cellule familiale, l’ultime bastion de protection de l’enfant contre le Veau d’Or. FEMEN est un produit 100% New World Order compatible, mais elles seront de moins en moins bien accueillies par la plèbe qui commence à comprendre la manip.


    • ZEN ZEN 20 mars 2013 10:34

      Bonjour eric
      Merci pour votre contribution intéressante, mais je crois, comme Mona Chollet, que le mouvement, qui avait sans doute un sens en Ukraine, s’épuise dans ses excès même.
      Mais il est bien le produit d’une tendance libertarienne qui s’habille du voile de la vertu.
      Michéa a là-dessus quelques points de vue intéressants
      J’aimerais avoir une référence sur Adorno, auquel vous faites allusion
      Merci


    • Inquiet 20 mars 2013 15:19

      Eric, même si j’approuve votre commentaire, quand vous faites mention « aux gauches qui ne s’interressent plus aux pauvres », je pense que vous voulez parler de ces partis « dit de gauche » qui ont trempés un temps dans la social-démocratie et qui sont aujourd’hui des sociaux-libéraux.


      Je vous dis cela, car il existe vraiment des gens pour qui le combat sociétal ne peut se substituer au combat social pour plus de justice social, des gens vraiment de gauche en sommes.



    • eric 20 mars 2013 17:49

      « Je connais cette théorie » ( OSS 117, Rio ne répond plus). Il existerai encore une gauche « sociale » qui s’intéresserait encore aux défavorisés.
      Je ne l’ai jamais vu voter séparément de « l’autre » ( du reste il va encore y avoir un vote contre la motion de censure et cela pas plus tard qu’aujourd’hui... Alors...


    • robin 20 mars 2013 10:01

      Se montrer à moitié à poil, faire des exactions et exhiber des saloperies verbales, j’avoue que j’ai du mal à comprendre comment ça peut favoriser quelque cause que ce soit ?


      • Jola 20 mars 2013 10:22

        J’attends toujours de voir les Femen hurler nues dans une mosquée. Ce qu’on ne verra jamais. Ce ne sont que de simples employées de milliardaires. Les esclaves de ceux qui ont rendez vous avec nos politiciens au diner du siècle. Ces femmes ne sont que des bonnes à tout faire avec une crédibilité égale à 0.


        • ZEN ZEN 20 mars 2013 10:51

          Les rapports entre féminisme et libéralisme sont parfois subtils
          Ce billet reste d’actualité


          • La mouche du coche La mouche du coche 24 mars 2013 15:04

            Femen, gays et libéralisme marchent la main dans la main. 


          • Graffias Graffias 20 mars 2013 12:09

            l’auteur veut nous faire croire que la liberté de la femme est l’image de la jeune femme qui projete un gaz lacrymogène sur des enfants et des bébés dans leurs poussettes.

            que c’est triste. D’autres jeunes femme ont un autre point de vue et leur ont fait savoir en manifestant devant leurs locaux Parisiens.


            • ZEN ZEN 20 mars 2013 12:33

              Graffias ne sait pas lire
              Magnifique contre-sens !
              que c’est triste... smiley


              • LE CHAT LE CHAT 20 mars 2013 12:35

                on dirait un casting pour la téléréalité , ça fera avancer que dalle cet étalage de bimbos mononeuronales ....


                • velosolex velosolex 20 mars 2013 12:49


                  Bonjour zen
                  Le nu est toujours une saisissement.
                  Il nous renvoie à l’attrait du voyeur, à la honte de notre regard, et à celui de l’autre.
                  Italo Calvino a écrit une jolie nouvelle qui s’appelle le sein nu, je crois, où il s’agit d’un homme arrivant sur une plage, et voyant une femme aux seins nus, ne sait comment se positionner au niveau du regard : Feindre l’indifférence n’est elle pas nier la beauté du spectacle que cette femme lui offre en toute générosité ?
                  Finalement, il se prend une claque dans la gueule...
                  Calvino nous signale ainsi que l’incompréhension la plus totale risque de naitre de situations ambiguës

                  Donc, comment parler gravement d’un sujet à priori si joli, le nu ?
                  Quand il n’est pas entaché de de dégradation, de vulnérabilité, de péché, car c’est ça aussi le nu, dans la religion, la société, et cette histoire terrible : Corps nus de Jérome Bosch, pauvres corps nus attendant devant la chambre à gaz. .
                   Il faudrait extraire l’image de la nudité, en particulier bien sûr le corps des femmes, objets de phantasmes de cette tyrannie de la soumission à n’être qu’un objet de la domination des hommes, qui les vendent, les avilisent, ou leur masquent totalement corps et visages, surlignant le caractère explosif du corps, le diabolisant. 
                  Ce qui est finalement la même chose : La femme est un objet de phantasmes.

                  J’ai déjà entendu le propos de ces femmes.
                  Pas question de montrer le moindre sourire enjôleur.
                   Les traits tendus, le sein ferme mais décidé.
                  Le but est de couper court au voyeurisme et d’envoyer un message militant.
                  Le corps est naturel et nous coupons court à sa marchandisation en le proclamant de la façon la plus naturelle.

                  Ces filles sont toutes très mignonnes.
                   On se demande pourquoi un éventail plus large, et révélateur de femmes ordinaires, n’est pas représenté. Cela nuie pas mal à la cohérence. Je ne crois pas que les filles qui brandissaient leur soutien gorge en 68 étaient toutes des canons.

                  A priori je trouvais donc leur démarche sympathique, avec pas mal de réserve et d’ambivalence.
                  Il y a dans le déchiffrement des panneaux signalétiques en bordure de route, certains messages qui l’emportent sur les autres. Certains me paraissent contradictoires
                  En tout cas à trop vouloir les observer, ne risque t’on pas là aussi de prendre une claque sur la gueule !


                  • ZEN ZEN 20 mars 2013 13:54

                    Bonjour velosolex

                    Belle ambivalence, en effet.
                    Elles prétendent vouloir échapper au voyeurisme et font tout pour se donner à voir, même si elles veulent donner une priorité au message.


                  • Aldous Aldous 20 mars 2013 13:46

                    On est surtout passé du féminisme au satanisme.




                    • Aldous Aldous 20 mars 2013 17:26

                      La pornarchie plutôt...


                    • Aldous Aldous 21 mars 2013 08:53

                      vous voulez dire : ’’Ça tend ma bite’’ ?


                    • ZEN ZEN 20 mars 2013 13:58

                      parkway

                      Le matriarcat . ?..
                      Même pas !


                      • astus astus 20 mars 2013 14:16

                        Bonjour ZEN, 

                        Je suis perplexe car cette surexposition médiatique voulue par les Femen demande de leur part le courage de s’engager pour des causes qu’on ne voit guère défendues par ailleurs. Le risque est pourtant grand d’assimiler celles-ci à des coups de pubs fugaces comme pour lancer une mode (je pense à Benetton), qui évidemment se démode aussi vite. Et je tremble pour elles à l’idée d’une manifestation de leur part dans d’autres pays, en Inde par exemple.
                        Mais en creux de cette société du spectacle que tu dénonces par ailleurs se profile le fait inquiétant que le corps usurpe de plus en plus la place des mots pour souligner les maux de notre société. Ce phénomène touche aussi le cinéma et même, paradoxalement, la littérature : s’il n’est pas question de cul cela n’intéresse personne, et les médias se relaient inlassablement pour faire mousser le sujet, qui généralement n’a aucun intérêt réel pour la société.
                        Bien à toi. 

                        • ZEN ZEN 20 mars 2013 14:41

                          Bonjour astus

                          Quand on sait qui soutient financièrement le mouvement maintenant (voir les liens), on pense évidemment aux provocations intéressées de Benetton, même si certaines Femen luttent contre toutes formes de marchandisation du corps.
                           Mais le message est brouillé et facilement récupéré, comme certaines revendications féministes d’après 68, vite annexées par les marchands de mode et de produits de beauté, entre autres.(« Nous voulons une laque révolutionnaire »:message clamé par des femmes manifestant dans la rue...)
                          J’ai surtout été inspiré par l’article de Mona Chollet, qui me semble exprimer l’essentiel.

                          Bien à toi


                        • révolQé révolté 20 mars 2013 14:19

                          Une bande de pro payée par on sait qui.
                          Où ces vitrines ambulantes représentent-elles le féminisme ?
                          Je ne vois là que des supers canons qui ne reflètent en rien les femmes de tous les jours,
                          si ce n’est celles que l’on peut voir dans les bars de nuit...  smiley


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 20 mars 2013 14:33

                            Allo ! T’es une fille et t’as pas de soutif ?
                            Non mais allo ! Y a quelqu’un ?
                            T’es une fille et t’as pas de soutif ?
                            Allo !
                            C’est comme j’dis t’es une fille et t’as pas de seins ....
                            http://youtu.be/ukxq9INHudc.  smiley  smiley  smiley
                            Nabila de Gourde ...


                            • ZEN ZEN 20 mars 2013 14:45

                              Aïta
                               smiley
                              Offrons-leur un cerveau smiley


                              • Lisa SION 2 Lisa SION 2 20 mars 2013 16:22

                                Ces femmes sont l’expression même de la main invisible qui manipule les doigts de ceux qui manipulent ce femmes au doigt et à l’œil. En donnant de l’écho à cette formidable campagne de prostitution à l’européenne de l’est qui circuite via Chypre. Ne soyons pas l’œil qui oriente le doigt .


                                • robin 20 mars 2013 17:06

                                  Comme par hasard les FEMEN ne sont rarement voire jamais des thons, étrange féminisme en vérité !


                                  • ALEA JACTA EST ALEA JACTA EST 20 mars 2013 19:26

                                    L’ impact des femen ne se situe pas au niveau du message dont tout le monde se contrefout ( y compris elles-mêmes je crois bien).
                                    Malgré tout leur cible est atteinte...celle-ci se situe dans le cortex de l’ homme qui réagit positivement et immédiatement aux stimulations provoquées par ces jeunes corps dénudés qui s’ agitent devant des caméras dans des actions pseudo-revendicatrices.Malheureusement, le message se brouille vite car l’ homme n’ est pas très receptif à 2 messages en même temps....et les signaux hormonaux envoyés par les Femen occultent tout et brouillent tout type de reflexion ultérieure chez l’ homme...
                                    Objectif atteint...le produit FEMEN est vendu...et à aucun moment il ne s’ agissait de la cause féministe


                                    • benedicte_gab 20 mars 2013 21:15

                                      Outre l’article de Mona Chollet dont vous avez mis le lien il y a également ceux de Claude Guillon sur ce sujet que j’ai trouvé également pertinent Quel usage de la nudité ? suivi de Sauvées par le gong ? 



                                      • Fergus Fergus 20 mars 2013 22:44

                                        Bonsoir, Zen.

                                        Les interventions des Femen sont très médiatisées. Et pourtant il n’en sort rien, si ce n’est quelques images de femmes à moitié nues et hurlant des slogans minimalistes dans les journaux télévisés, mais sans que soit relayé un message plus développé et capable de convaincre une partie du public.

                                        Un message dont les médias n’ont d’ailleurs rien à faire car seules les intéressent ces images de femmes dénudées porteuses d’audience. Dans ces conditions, j’ai du mal à croire que ce mouvement puisse être pérennisé. Mais je suis peut-être complètement à côté de la plaque... 

                                        Cordialement.


                                        • Sat is Fay 21 mars 2013 03:23

                                          C’est même du féminisme ça, c’est d’ l’ à-poilisme, la prochaine fois j’ montrerai ma bite à la caméra pour me faire entendre ! tiens du concret !! mes couilles sur la table !! voila une belle image pour les enfants ! remballez votre Dora !! porno à partir de 2 ans, youhou ! en levrette Candy ! « et elle rêve et elle s’imagine, tous les soirs en s’endormant, que le petit prince des collines vient la sodo brutalement », non mais bande de ringards, faut vivre avec son époque ! dans la dégénérescence la plus totale, c’est in...


                                          • bnosec bnosec 21 mars 2013 08:31

                                            Si une de ces putes, pour quelque raison que ce soit, se retrouvait à me faire chier, j’utiliserais les mêmes méthodes qu’elle : une paire de claque dans la gueule, un crachat au visage, et je sors mon zgeg pour lui pisser dessus.
                                            On dialogue avec le language de l’interlocuteur pour se faire comprendre !


                                            • JL JL 21 mars 2013 09:00

                                              Je préfère mille femens dans les rues à un seul BHL ou l’un de ses clones, à la télé ou dans la radio  !

                                               smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès