• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Finkelstein : “Le conflit israélo-palestinien est probablement le (...)

Finkelstein : “Le conflit israélo-palestinien est probablement le conflit actuel le moins compliqué au monde”

Le Dr. Finkelstein offre une lecture du conflit israélo-palestinien basée sur le droit international et humanitaire. Une approche peu utilisée par nos médias.

JPEG - 73.9 ko
Norman Finkelstein
Norman Finkelstein lors d’une interview. Image extraite du documentaire American Radical. Source : http://www.americanradicalthefilm.com/press.html

 

 
“Le conflit israélo-palestinien est probablement le conflit actuel le moins compliqué et le moins intriqué au monde.” Ces propos, tenus entre autres à l’Université d’Helsinki, sont ceux du politologue, activiste et auteur Norman G. Finkelstein, spécialiste du conflit israélo-palestinien. Si cet universitaire peu connu en France a des idées en général plutôt modérées, son hyper-activisme et son ton souvent polémique en dérangent plus d’un. Son livre Beyond Chutzpah (University of California Press, 2008), dans lequel il démonte avec un systématisme obsessif le contenu du livre du Professeur Alan Dershowitz A Case for Israel (John Wiley & Sons, 2003) est une des raisons pour lesquelles il a perdu son poste à l’Université DePaul à Chicago ; ses prises de positions critiques envers la politique d’Israël lui ont aussi valu l’interdiction d’entrer en Terre Sainte. La personnalité complexe de ce personnage a attiré les réalisateurs David Ridgen et Nicolas Rossier pour en faire le sujet de leur dernier documentaire American Radical. Les anglophones pourront trouver sur Internet les vidéos des innombrables conférences et débats auxquelles il participe, et se procurer son dernier livre This Time We Went Too Far (OR Books, 2010) sur l’offensive israélienne à Gaza en 2009.

Mais laissons le côté polémique du personnage de côté pour nous pencher sur l’un des discours phares du Dr. Finkelstein. Un discours qu’il répète sans relache dans les campus universitaires où il est invité, avec lequel il tente de montrer que le conflit, contrairement à ce que les médias nous laissent entendre, n’est ni compliqué ni intriqué, que cela soit du point de vue historique, légal ou diplomatique, et que la manière de résoudre le conflit israélo-palestinien ne devrait pas, et finalement, ne fait pas l’objet de controverse. Derrière l’affirmation à caractère polémique du titre de notre article, se cache une logique implacable et une argumentation très peu entendues dans nos médias francophones, fondées sur les sources les moins controversées, et que nous essaierons de restituer en partie dans le présent article.

Chaque année, commence le Dr. Finkelstein, l’Assemblée Générale (AG) de l’ONU vote une résolution intitulée "Règlement pacifique de la question de Palestine." Cette résolution propose une manière de régler le conflit israélo-palestinien pacifiquement de manière juste, en se basant sur le droit international et humanitaire [1].

Typiquement, cette résolution affirme les choses suivantes : aucun territoire ne peut être acquis par la force ; les colonies de peuplement israéliennes sont illégales ; Jérusalem Est constitue un territoire palestinien occupé ; le mur de séparation est illégal. Pour régler le conflit de manière pacifique, dit cette résolution, Israël doit : (1) se retirer des territoire occupés depuis 1967 y compris Jérusalem Est ; et (2) régler le problème des réfugiés palestiniens de manière juste, c’est-à-dire en leur donnant le droit de retour et/ou en les compensant.

Autant que le contenu de cette résolution, ce qui est remarquable est la consistance et du vote chaque année : presque le monde entier en sa faveur (environ 160 pays), et une poignée de pays contre (entre 2 et 9 chaque année). Les deux seuls pays votant immanquablement contre sont Israël et les Etats-Unis. L’année dernière (vote 2009) les pays les ayant rejoint sont l’Australie et ce que le Dr. Finkelstein appelle non sans humour “les super-puissances du Pacifique Sud” que sont la Micronésie, Palau, les Iles Marshall et Nauru. Notons aussi que, chaque année, tous les pays Européens votent en faveur de cette résolution, y compris la France et la Belgique.

Si l’AG de l’ONU est l’assemblée la plus représentative du monde, continue le Dr. Finkelstein, elle n’en demeure pas moins politisée. Pour cette raison, il propose d’étudier l’opinion de ce qu’il qualifie l’entité la plus respectée du monde : la Cour Internationale de Justice, “la plus haute autorité judiciaire du monde.

En juillet 2004, la Cour Internationale de Justice (CIJ) publia un avis consultatif sur les conséquences légales du mur de séparation construit par Israël dans les territoires occupés de Cisjordanie [2]. L’avis de la CIJ est que le mur de séparation est illégal. Pour arriver à cette conclusion, la CIJ a du se prononcer sur les trois premiers des quatre points du statut définitif, censé contenir les problèmes les plus épineux du conflit : (i) la question des frontières, (ii) le statut de Jérusalem Est, (iii) le problème des colonies, et (iv) la question des réfugiés.

La cour, dans son avis consultatif, rappelle l’inadmissibilité d’acquisition du territoire par la guerre, et donc que (i) les territoires situés au-delà de la ligne de juin 1967 constituent des territoires occupés palestiniens. Par conséquent, affirme la CIJ, (ii) Jérusalem Est en fait partie. La cour rappelle aussi les résolutions pertinentes des Nations Unies dans lesquelles il est affirmé que (iii) les colonies de peuplement israéliennes dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est, sont illégales.

L’opinion de la CIJ est donc totalement en phase avec les résolutions de l’ONU. Le Dr. Finkelstein souligne aussi le résultat du vote des juges, qui est aussi parlant : 14 voix pour, une voix contre. Le vote non-majoritaire étant celui du juge américain, Thomas Buergenthal, qui, dans une déclaration, affirme cependant que “le droit international humanitaire, y compris la quatrième convention de Genève, et le droit international relatif aux droits de l’homme s’appliquent au territoire palestinien occupé” par conséquent, dit-il, les colonies de peuplement sont illégales puisque la puissance occupante ne peut transférer une partie de sa population dans les territoires occupés [3]. Il conclut aussi que “les tronçons du mur construits par Israël pour protéger ses colonies sont donc ipso facto une violation du droit international humanitaire.” Les 15 juges de la CIJ sont donc d’accord à l’unanimité sur les 3 premiers points du statut final.

Puisque la CIJ ne s’est pas prononcée sur le point des réfugiés, car non pertinent au problème de la légalité du mur, le Dr. Finkelstein propose de se tourner vers les ONG pour voir si leur avis concorde avec l’AG de l’ONU.

Amnesty International, l’organisation des droits de l’homme la plus respectée au monde, selon le Dr. Finkelstein, a publié un rapport en 2001 [4], qui appuie la position de l’AG des Nations Unies, à savoir que les Palestiniens ont droit de retourner dans leur foyer ou près de leur foyer d’origine, qu’il soit en Israël ou dans les territoires occupés, s’ils en ont le désir. Ceux qui ne veulent ou ne peuvent pas y retourner devraient être indemnisés. La deuxième organisation citée par Finkelstein est Human Rights Watch, qui est en parfait accord avec Amnesty International et demande à Israël de reconnaître le droit de retour aux réfugiés palestiniens et à leurs descendants [5].

Tout le monde est donc d’accord sur la manière de régler le conflit, y compris les pays arabes, qui, sous l’impulsion de l’Arabie Saoudite, ont présenté l’Initiative de Paix Arabe en 2002 (mise en avant en 2007 et 2008), qui promet la reconnaissance de l’état d’Israël et la normalisation de leurs relations avec l’état hébreu en l’échange d’un retrait des territoires occupés et d’un règlement de la question des réfugiés [6]. Cette initiative de paix, tout-à-fait alignée avec le consensus international, a été ignorée et rejetée par Israël.

Il existe donc un large consensus international, soutenu par le droit international et humanitaire, et par les organisations des droits de l’homme sur la manière de régler le conflit pacifiquement : Israël doit se retirer de la Cisjordanie, de Gaza et de Jérusalem Est, et la question des réfugiés doit être réglée selon le principe du retour et/ou d’une compensation. Effectivement, il n’y a pas de controverse. Si le conflit s’est compliqué ces dernières années avec la séparation de facto entre la bande de Gaza et la Cisjordanie, le coeur du problème demeure le refus d’Israël de se conformer au droit international, avec le soutient des Etats-Unis. Il est étonnant qu’avec la large couverture médiatique de ce conflit, ces faits très importants qui constituent en même temps le coeur et la clé du problème ne sont que très rarement rappelés dans les médias. Le Dr. Finkelstein offre donc une lecture du conflit israélo-palestinien logique, et basée sur les résolutions de l’ONU et le droit international et humanitaire. Si cette lecture n’est pas originale en soi, elle demeure d’un grand intérêt à cause de sa rareté dans dans nos médias.

 

Sources :

[1] Les résolutions de l’AG avec le décompte des voix peuvent être trouvées facilement sur Internet. 

[2] Cour Internationale de Justice. Conséquences juridiques de l’édification d’un mur dans le territoire palestinien occupé. Avis consultatif du 9 juillet 2004.

[3] Déclaration de M. le Juge Buergenthal.

[4] Le droit au retour : le cas des Palestiniens. Amnesty International. Londres, mars 2001.

[5] Human Rights Watch Urges Attention to Future of Palestinian Refugees. Letter to Israeli Prime Minister Barak. December 2001.

[6] Initiative de paix arabe. 2002.


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (30 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Leila Leila 7 août 2010 10:17

    Kozbo

    Merci de m’avoir fait connaître cet universitaire juif américain. Le problème de la Palestine s’explique facilement en effet, quand on connaît l’histoire depuis 1948. Mais les gouvernements européens ne cessent de déformer la vérité. L’origine de tout cela, c’est que les Etats-Unis ont besoin de l’Etat d’Israël pour consolider leur politique de domination du monde. Sans l’aide financière des Etats-Unis, Israël n’aurait pas une armée aussi puissante. Ramené à de modestes proportions, conformément à la première résolution des Nations-Unies, Israël serait bien obligé de vivre en paix avec ses voisins.


    • Cléa 7 août 2010 12:28

      leila

      On met beaucoup de bâtons dans les roues à ce Monsieur entre autre, refus de titularisation d’un poste universitaire aux USA.


    • Kuzbo 7 août 2010 14:55

      Essayer de faire connaître Finkelstein et son argumentation est l’un des buts de l’article.


      Si vous comprenez l’Anglais, quasiment toutes ses conférences, interviews et débats sont sur Internet. Il explique bien mieux que moi la situation.

    • VOXPOPULI 7 août 2010 18:36

      de vivre en paix avec les arabes ???
      du hamas, du hezbollah ???
      nous avons déjà beaucoup de mal, ici, en France avec eux alors la bas...
      pas un pays arabe n’est en paix, en démocratie, pas un pays islamisé non plus.



    • ELCHETORIX 7 août 2010 11:39

      @ L’auteur , je vous remercie d’avoir publié cet article qui prouve la mauvaise foi des gens du pouvoir de l’état hébreux et ceux qui les soutiennent , en gros l’occident dans le sens large du terme,, càd dire les pays que vous avez cités !
      je m’étonne que la Nouvelle Zélande n’ait pas voté contre la résolution de l’ONU .
      C’est organisme , il me semble devrait être renouveler , quant à son statut , sinon dans sa forme pour qu’enfin tous les pays devraient être « entendus » , càd que leurs voix devraient compter à l’égale des pays puissants pour ne pas dire dominateurs
       ( par leur puissance économique et militaire ) - comme par hasard , tous détenteurs des ADM !
      Heureusement qu’il y aient des philosophes de cet acabit , pour remettre les « choses » ( de la situation géo-politique et stratégique au Moyen- orient ) , à leur place - càd , plus proche de la vérité !
      Cordialement
      RA .



        • Kuzbo 7 août 2010 14:32

          C’est vrai que l’Industrie de l’Holocauste a lancé la notoriété de Finkelstein. Je ne l’ai pas lu, donc je ne me prononcerai pas dessus. 


          Mais évidemment que Finkelstein est régulièrement qualifié d’antisémite / révisioniste / négationniste par ses détracteurs. C’est assez étonnant sachant qu’il est juif, que ses deux parents ont vécu les camps de concentration, et que le reste de sa famille des deux côté a été « exterminé. » Mais encore une fois, je n’ai pas lu le livre...

          Sur le fond de l’article : je ne pense pas avoir dit que la résolution du conflit est simple. Désolé si c’est l’idée qui en ressort. Je reprends la thèse de Finkelstein qui dit que la situation est claire et simple d’un point de vue légal et diplomatique. En particulier, il existe un consensus international basé sur le droit international pour régler le conflit. Ca ne veut pas dire que l’implémentation de ce consensus est simple.

        • mokhtar h 7 août 2010 12:13

          Tôt ou tard, cette logique de paix juste s’imposera aux yeux des hommes et femmes de bonne volonté du monde entier : On n’est plus en période coloniale et les palestiniens ne sont pas des indiens d’Amérique ou des aborigènes d’Australie décimés par les anglo-saxons.
          Finkelstein n’a fait que répéter ce que quasiment tout arabe et musulman en général répète depuis des décades.
          Aujourd’hui, il faut tout simplement informer les peuples, les informer, les informer, tout le temps, en particulier sur Internet, pour démentir les allégations des experts, et journalistes aux ordres, leur montrer les méfaits d’Israël. Il faut abattre les monopoles des chaînes TV, et de leurs journalistes de service, sur l’information.
          Correctement informés, les peuples ne peuvent fondamentalement ou longtemps être injustes et voteront pour de vrais hommes de Paix.


          • FRIDA FRIDA 7 août 2010 13:06

            Il aurait fallu attendre cet homme et ses lumières pour nous résumer ce que l’on savait depuis la création de cet Etat. N’importe qui peut vite, au détours de la lecture d’ouvrages historiques neutres et moins polémiques, et l’observation de l’actualité de cette région pour se rendre compte de ce que Finkelstein avance. Pourquoi ils nous sont pas entendus ???
            Problème simple ??? Sauf que vous oubliez que le plus fort fait la loi, une loi à sa mesure, sinon, il peut s’en affranchir despotiquement en sachant qu’il n’a de compte à rendre à personne. On envahit l’Irak parce qu’il a enfreint le droit international, et dans le cas d’Isarel, on discute en attendant son bon vouloir.


            • FRIDA FRIDA 7 août 2010 13:09

              Pourquoi ils nous sont pas entendus ??? Je parle d’intellectuels et universitaires de toutes origines et nationalités qui ont parlé du même sujet avant Fankelstein. Ils sont nombreux, donc le sujet n’est pas nouveau.


            • Kuzbo 7 août 2010 14:34

              Effectivement, le sujet n’est pas nouveau. Cf la dernière phrase de l’article.


            • Kuzbo 7 août 2010 14:47
              Je suis d’accord sur le fait que n’importe qui peut se rendre compte de ce que Finkelstein avance, sauf que l’information que l’on trouve sur Internet et dans les livres est souvent très politisée, donc il peut être difficile de faire la part des choses.

              A mon avis, le grand intérêt de l’argumentation de Finkelstein est qu’il se base sur des sources très difficiles à disputer.

            • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 14:08

              tout le monde sait très bien qu’il est très simple de régler ce conflit.


              l’equation est très simple, des gens occupet et colonisent une terre qui n’est pas la leur.

              ils doivent donc partir et ou demander aux palestiniens si ils peuvent rester, les palestiniens diront oui, tout le monde le sait.


              tout le monde sait que ce sont les juifs extrémistes les responsable


              Israel, jamais en paix.

              Dans un premier article,je revenais sur l’impact de la shoah sur les dirigeants Israéliens,et leurs décisions, basées sur le trauma ,d’user de la violence systématiquement.
              Mais que ne fut pas ma surprise en lisant cette déclaration de Yehezkel Dror http://www.voltairenet.org/article157211.html, ,me disant que l’instant était grave, en effet oser dire :
               :« les impératifs de l’existence doivent se voir accorder la priorité sur d’autres considérations – aussi importantes soient-elles – dont les valeurs progressistes et humaines, ou encore le soutien des droits de l’homme et de la démocratisation. » n’augure rien de bon et laisse même présager le pire.


              Yehezkel Dror le Président-fondateur du Jewish People Policy Planning Institute, et professeur émérite de sciences politiques à l’Université hébraïque de Jérusalem. Lauréat du Prix Israël en 2005, il a fait partie de la commission Winograd d’enquête sur la guerre israélienne contre le Liban à l’été 2006,n’est pas content,et il le dit, http://www.voltairenet.org/article157211.html .
              Son article est tout proprement ahurissant,c’est une véritable déclaration de guerre et une mise en garde,les Israéliens seront sans limite, et hors de la moral si il le faut .
              Prétextant la situation régional ,il érige le droit à se défendre en prétexte permettant le pire,c’est édifiant :
              « De la même manière, les dirigeants juifs doivent soutenir les mesures très dures prises contre des terroristes qui, potentiellement, mettent des juifs en danger, fusse au prix de violations des droits de l’homme et du droit humanitaire international. Et si la menace est suffisamment grave, le recours à des armes de destruction massive par Israël serait justifié, dès lors qu’il serait manifestement nécessaire afin d’assurer la survie de l’État, quelque important que soit le nombre énorme des victimes civiles innocentes que l’on aurait à déplorer. »
              On croit rêver,,justifier par avance le décès d’un très grand nombre de gens et dire que ce n’est pas grave, comme quelque chose de secondaire,un groupe terroriste n’est pas un état,l état d’israel veut dans un combat asymétrique utiliser l’arme nucléaire,quel vecteur utiliser,une valise,un missile tactique,ballistique,et contre quoi, qui ?Comme si quelqu’un donnant un coup de pied dans une ruche et excédé des piqûres brûle le tout au napalm.Stupide,sauf que les abeilles sont des êtres humains.

              Petit rappel historique le 19/11/77,Sadate, avec la promesse de paix en territoire palestinien et du retour du Sinai,ose aller en israel,il en payera le prix fort l’année suivante , mais aucun accord réel en Palestine,il est mort pour un projet d’autonomie sans suite. http://www.dailymotion.com/relevance/search/simone%2Bbitton/video/x2aawo_palestine-israel-histoire-dune-terr_news .
              Arafaft le 14/12/88 ,à Geneve http://www.dailymotion.com/relevance/search/simone%2Bbitton/video/x2aeho_palestine-israel-histoire-dune-terr_news dit en le répétant deux fois "nous renonçons a toute forme de terrorisme individuel et collectif nous nous engageons à la paix nous voulons vivre dans notre état palestinien et nous voulons vivre et laisser vivre(israel).
               Shamir peu après dit qu’Arafat ne reconnais pas Israel« alors que il le dit,du bout des lèvres,mais il le dit .Shamir enfonce le clou et assène »nous ne négocierons avec l’olp à aucune condition"ça à le mérite d’être claire.
              Shamir est sourd au concessions d’Arafat.
              Au meme moment a deputé Shulamit Aloni dit « vous corrompez notre jeunesse en l’envoyant battre des enfants(video montrant les soldat cassant les bras des enfants palestiniens) et continue » à 18 ans quand ils sont adultes vous vous servez d’eux pour appliquer des lois coloniales"
              Alors qu’au koweit ,les resolutions sont appliquées par la force et l’Irak défait,en Palestine,Israel à les mains libre, Baker apres le succés que l’on connait(des centaines de milliers de mort irakiens),a un plan pour la paix en palestine,à Alger le 23/10/91,se reunit le Conseil Palestiniens,Araraf doit contre vent et marée convaincre, en effet le plan Americain est un plan qui prevoit un statut intérimaire pour les territoires occupés Arafat se démène pour convaincre les délégués et réussi,mais pour arriver a quoi.Rien,une fois de plus.

               Suite à la corruption du Fatah et à leurs conditions de vie inhumaines ,en janvier 2006,le hamas gagne les élections http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2006-01-27-Sur-la-victoire-du-Hamas ,la démocratie est la valeur par excellence ,une guerre a été faite pour promouvoir la démocratie en irak,et la, tout seul,les palestiniens ont choisis,mais non,le monde entier refuse les résultats,personne ne veut reconnaître la victoire du hamas,Israel dit ouf,le spectre d’une négociation avec le hamas s’éloigne,la corruption des cadres du Fatah va pouvoir continuer, car il n’y a pas de corruption au hamas et Mohamed Dahlan qui a ajouté à la corruption le fait d’être un véritable chef de milice pratiquant la torture ou l’assassinat contre ses opposants ajoute le ressentiment de la population envers le Fatah surtout avec un soutient du president Americain qui le désigne, en public comme « un solide leader » , en privé comme « notre homme » et si on prend en compte l’article du vanity fair de Avril 2008 qui relate la volonté .U.S de tout mettre en œuvre pour porter à la tête de l’Autorité Palestinienne un leader et une équipe dirigeante totalement soumise à Washington. http://contreinfo.info/article.php3?id_article=1794 .On comprend mieux la victoire par les armes et la stratégie du hamas
              Le hamas,lui, qui exigeait l’arrêt de la colonisation pour commencer à négocier, ce qui impensable pour Israel.On connait la suite,le hamas expulsé de Cisjordanie garde la main à Gaza et depuis,cette bande de terre de quelque kilomètre carré est un GHETTO ou s’entasse 1.3 million de personnes.
              Le mur aussi est une entrave à la paix,son tracé entre profondément en territoire Palestinien,et meme si il est condamné par la haute cour de justice Israélienne( en fait une portion de 42 kilomètre ,ce qui légitimise de fait la construction) http://www.france-palestine.org/article2939.html ,sa construction continue en Avril 2007 le mur est long de 397 km,70 km sont en construction et 303 prévu, http://www.mondialisation.ca/index.php?context=va&aid=7094 les ressources aquiferes aussi on fait les frais d’un hold up,sur le dos des futures générations Palestiniennes http://www.mondialisation.ca/index.php?context=viewArticle&code=20070411&articleId=5350 ,avec des interdiction de forer un puit sans autorisation,La consommation moyenne et annuelle d’un Israélien (357 mètres cube) est quatre fois plus élevée que celle d’un Palestinien de Cisjordanie (84,6 mètres cube) et les colonies irriguent 60% de leurs terres cultivables, contre 45 % en Israël et seulement 6% en Cisjordanie.
              En mars 2003 et depuis le début de la 2ème Intifada, les dommages dans les Territoires occupés s’établissaient comme suit : 151 puits, 153 sources, 447 citernes, 52 citernes mobiles (tankers), 9.128 citernes de toit, 14 réservoirs, 150 Km de canalisations desservant plus de 78.000 maisons (source : Palestinian Hydrology Group - mars 2003).
              Mais le point le plus grave est sans contexte les colonies,en effet rien n’empeche plus la paix que ces implations en pleine cisjordanie occuppé .Pour le secrétaire général de La Paix maintenant, Yariv Oppenheimer, ces chantiers « mettent gravement en danger les chances de succès de la réunion d’Annapolis ». « Si ça continue, nous aurons bientôt non pas un État palestinien, mais un État des colons », a-t-il déclaré à l’AFP. Le rapport cite également le Bureau central des statistiques, un organisme officiel, qui précise que 267 500 Israéliens vivaient dans les colonies à la fin du premier semestre 2007, soit une augmentation en rythme annuel de 5,8 %, alors que ce taux n’est que de 1,8 % pour l’ensemble de la population d’Israël. Ces chiffres prouvent que l’augmentation de la population n’est pas due à une croissance démographique « naturelle » des habitants, mais bien à une immigration massive de colons en Cisjordanie http://www.france-palestine.org/article7282.html .Sur RCJ, le 26/05/2008(radio de la communauté juive)Alain Minc dans une interview accordée à Shlomo Malka et Dominique Laury dans le cadre du journal de la mi-journée de RCJ,Shlomo Malka qui revendique le titre de ’’ plus mauvais Juif de Paris « parle de logique victimaire »,« de pensée sionisante » et dit « on ne fait la paix qu’avec des terroriste » « ou ennemie » lui rétorque Dominique Laury ,« et qui dans cette régions sont tous des terroristes » fini Shlomo Malka .Mais le plus important vient ensuite en disant que « l’acte majeur qui bloquera la paix durablement,c’est l’existence des colonies en cisjordanie »,de meme il dit « Israel est assez fort pour que vous ayez la hauteur intellectuel d’échapper à la logique victimaire et fini par » je dis des chose qu’un état ne peut pas dire,evidemment qu’aucun reponsable européen peut dire ce que je viens dire,alors qu’en privé 95 % pense ca"en parlant du blocage de la paix par les colonies.
              http://www.dailymotion.com/relevance/search/israel/video/x5k9sw_obama-et-le-lobby-juif-avec-mincrcj_news .(à voir absolument)

               Ben gourion et Ariel Sharon ne veulent pas la paix,ils l’ont dit « 
               »L’acceptation de la partition ne nous engage pas à renoncer à la Cisjordanie. On ne demande pas à quelqu’un de renoncer à sa vision. Nous accepterons un état dans les frontières fixées aujourd’hui — mais les frontières des aspirations Sionistes sont les affaires des Juifs et aucun facteur externe ne pourra les limiter."
              p.53, « La Naissance d’Israel, 1987 » Simha Flapan,
              et ils l’ont fait " Nous allons en faire un sandwich de pastrami ,nous allons insérer une bande de colonies juives entre les Palestiniens, et ensuite une autre bande de colonies juives traversant la Cisjordanie, comme cela, dans 25 ans, ni les Nations Unies ni les Etats Unis, personne ne pourra démêler tout cela.
              Ariel Sharon
              Ariel Sharon était interrogé en 1973 par Winston S.Churchill III petit fils de l’ancien Premier Ministre anglais, sur la façon dont Israël allait s’occuper des Palestiniens.
              Pendant longtemps les israéliens se plaignaient de ne pas avoir de partenaire, Arafat poussé par certain pour sa popularité et son leadership,se retouva seul apres l’assassinat de Rabin.Souvenez vous la campagne de haine et de déstabilisation lancé par Nethanayou, mais plus grave encore certain comme Barry Chamish http://www.paroledevie.org/base/articles/html/A152.rabin.htm ou Gordon Thomas ,auteur de « histoire secrète du mossad »un specialiste reconnu va jusqu’à dire que les service secret seraient impliqués dans sa mort ,l’autopsie ne collant pas avec le scénario de Ygal Amir . http://en.wikipedia.org/wiki/Yitzhak_Rabin_assassination_conspiracy_theorie s. (les sources sont fiable,notamment des medecins)
              Barak apres Rabin ne fit rien de concret pour parvenir à un accord,ses réunions étaient vouées à l’echec.En effet "C’est un mythe terrible que de dire qu’Arafat et lui seul a causé cet échec catastrophique », confiera ainsi Terje Roed-Larsen, l’envoyé spécial des Nations unies au Proche-Orient. Leurs voix ne furent guère entendues, le mal était fait. Et nombre de journalistes, peu soucieux de vérifier les faits à la source, propagèrent la légende. Pendant des mois, on vit dans les journaux les mêmes phrases sur la désormais « fameuse offre généreuse », réutilisées sur la foi de celui qui parlait le plus fort, le plus haut. Pourtant, si l’offre avait été aussi mirifique, pourquoi, lors des négociations de Taba qui eurent lieu en Egypte du 21 au 28 janvier 2001, en pleine Intifada, Israël est-il allé encore plus loin, proposant à Arafat de lui céder 97 % de la Cisjordanie ? Les négociations de Taba, les plus sérieuses de l’avis de tous les experts, vinrent malheureusement trop tard. Elles furent suspendues par Israël parce que les élections législatives étaient imminentes et que « la pression de l’opinion publique israélienne contre les pourparlers ne pouvait pas être contrée », raconte Schlomo ben Ami, ministre israélien des affaires étrangères à l’époque. http://www.afidora.com/content/view/118/62/ .
              . Sharon lui avait une autre idée,apres le 11 septembre Sharon compara Arafat à ben laden et décréta qu’il n’était pas un interlocuteur valable.Tout simplement,et l’enferma pendant des mois dans son q-g de Ramallah,souvent sans eau ni électricité.
              http://www.voxdei.org/afficher_info.php ?id=12051.15 . Honteusement sous
              les yeux du monde entier,un dirigeant était humilié,privé de tout,meme de mouvement,.En 2004, Ariel Sharon franchit une étape supplémentaire en déclarant, le 2 avril, que son adversaire n’avait « aucune assurance » sur la vie. Dans la foulée, Sharon confirma que, si Arafat quittait Ramallah et les territoires autonomes pour se rendre à l’étranger, il ne serait pas autorisé à revenir. C’est ce qui explique que Yasser Arafat, malade depuis des années, ait longtemps refusé d’aller se faire soigner à l’étranger. Ce n’est donc qu’après que sa maladie soit entrée dans une phase terminale que ses proches ont décidé son hospitalisation en France où le leader palestinien est arrivé le 29 octobre pour être immédiatement dirigé sur l’hôpital militaire Percy de Clamart. http://www.jesuismort.com/biographie_celebrite_chercher/biographie-yasser_arafat-266.php 
              Apres sa mort, et surtout avec Marwan Barghouti emprisonné à vie, http://laconscience.nuxit.net/site/barghouti/Marouane_Barghouti_condamne_a_ la_prison_a_vie.htm personne n’a la carrure pour représenter les palestiniens.
              Surtout depuis le coup de force contre la démocratie initié par israel et suivi par le monde entier, la non-reconnaissance des résultats d’une élection libre http://www.rue89.com/2008/05/19/palestine-faut-il-dialoguer-avec-le-hamas .Ouf, Israel respire,négocier avec le hamas,impossible,pas de Dahlan au hamas, http://www.info-palestine.net/article.php3 ?id_article=2365, la corruption du fatah peut continuer sereinement.


              • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 14:08

                Le hamas ,s’accroche à gaza,et tout le monde connaît la suite,1.3 millions de personnes ghettoiser dans une bande de terre semi désertique,le plan de google earth est très significatif,gaza :quasiment aucune irrigation,alors qu’en israel de grands champs vert bien parcellisée.Le monde entier, sauf Carter qui ose dire « Le blocus de Gaza est un crime et une atrocité » http://www.aloufok.net/article.php3?id_article=4609 et Desmond tutu qui lui dit http://www.france24.com/fr/20080529-prix-nobel-desmond-tutu-denoncer-situation-gaza-afrique-sud « Mon message à la communauté internationale est que notre silence et notre complicité, particulièrement sur la situation à Gaza, nous fait honte à tous », ne voit pas la vérité,.ou pire s’ en fout ,la repentance occidental pour la shoah y est pour quelque chose. (lire l’exCellent article de Tony Judt,lauréat du prix Hannah Arendt,dans le numéro de Juin 2008 du monde diplomatique ,intitulé « trop de shoa tue la shoah).

                En fait, jamais le hamas, ni le peuple qui l’a élu démocratiquement n’accepterai cela :http://contrejournal.blogs.liberation.fr/mon_weblog/2008/03/sur-la-carte-il.html ,alors autant dire qu’il n’y a pas d’interlocuteur tout court,c’est bien plus commode.Pourtant le vendredi 25 avril 2008 mouvement islamiste a offert une trêve de six mois, d’abord à Gaza, puis en Cisjordanie. Mais l’Etat hébreu a rejeté l’idée, ne la jugeant pas crédible. http://www.liberation.fr/actualite/monde/323170.FR.php?rss=true&xtor=RSS-450 , en effet « Le Hamas continue de viser des Israéliens et de s’armer, a déclaré Mark Regev, un porte-parole du gouvernement. Le calme qu’il semble proposer est un calme avant la tempête. ».On ne peut que comprendre les Israeliens,qui veulent avant tout protéger leurs populations,Khaled Mechaal,c’est vrai a une grande part de responsabilité dans le couac de la reconnaissance d’israel. En effet Carter a annoncé que les responsables du Hamas étaient prêts à »accepter un Etat palestinien dans les frontières de 1967 si les Palestiniens l’approuvent« , et qu’ils »accepteraient le droit d’Israël à vivre en paix comme voisin« . Un conditionnel de circonstance... puisque quelques heures plus tard, celui qui fut son interlocuteur récusait à demi-mot les propos de l’ancien président américain ,
                http://www.lejdd.fr/cmc/international/200817/le-hamas-ne-reconnaitra-pas-israel_112190.html ,rien qui ne puisse prouver la bonne volonté palestinienne d’arriver à un accord,une chance de plus manqué et cette fois le Hamas en est le seul responsable.
                Mais avec la bénédiction,c’est le cas de le dire ,des UsA , les gouvernements israeliens successifs poursuivent irrémédiablement le meme objectif,obtenir le plus possible du Eretz Israel . http://www.france-palestine.org/imprimersans.php3 ?id_article=525 » Le plan répond à son grand dessein de transformer tout (ou presque tout) Eretz Israel en Etat juif. (Eretz Israel - la Terre d’Israël - est considérée aujourd’hui comme englobant la totalité de la Palestine mandataire, le territoire qui s’étend de la Méditerranée au Jourdain.)Uri Avnery .
                Rien, ni personne ne peut entraver cette dynamique,et L’Iran nucléaire en puissance qui équilibrerai les forces de la régions risque de faire les frais de cette vision hégémonique Israélienne.
                Israel ne veut pas la paix,elle veut sa paix,ses frontières et de manière unilatérale.
                Compte tenu de la croissance de puissances régionales,et des conséquences de ses propres décisions passées,Israel se livre à une surenchère meurtrière,sans fin,inutile et alimentant la haine commune.


                La force,utilisé de manière disproportionné déshonore les juifs israéliens et, le hamas palestiniens enfermé dans une vision rétrograde de l’islam ,fait le jeu des Israeliens avec des représailles inutiles sur des civils Israeliens et prouvant aux yeux des citoyens de l’etat hébreux ,et du monde qu’il n’y a pas de partenaire fiable pour négocier .


                Pour autant la situation n’est pas totalement bloquée,l’initiative de Geneve a,même si elle n’a pas été suivi dans les faits ,montre que la paix à travers un dialogue équitable et juste était possible dans cette région. http://www.geneva-accord.org/HomePage.aspx?FolderID=11〈=en .

                Le documentaire de clotilde Warin et Nicolas Wadamoff intitulé : Israel-palestine 2 peuples 2 états pour une paix,nous montre l’israélien Yossi Beilin et l’ancien ministre palestinien Yasser Abd Rabbo et leurs délégations arriver à un compromis,le plus extraordinaire est de voir et entendre les délégués négocier sans haine ni violence,bien sure les débats sont passionnés mais chaque partis comprend et se met à la place de l’autre,une veritable leçon de vivre ensemble,personnellement le cas de Abdel-Raziq, Hisham qui a passé 21 ans dans les prisons israéliennes, où il appris à parler couramment l’hébreu et est diplomé en politique israélienne, http://middleeastreference.org.uk/palbiograph.html#HishamAbdalRaziq est le symbole vivant de la possibilité de mettre de coté la haine,le ressentiment,et de dépasser la loi du talion,une personne qui parle et négocie avec la personne même qui l’a envoyé en prison pendant 21 ans est la preuve indéniable que tout est possible.

                Enfin une bonne nouvelle,une ébauche d’accord est possible, que dis-je a été possible,il ne tient qu’au gouvernement Israelien et au hamas de montrer qu’il peut ,qu’il doit encore y avoir une solution dépassionné sur ce conflit qui empoisonne et nourri tout les extrémismes,si néfaste à la paix mondiale.
                 Le jour ou la paix régnera sur la Palestine,il sera bien plus aisé de combattre l’extrémisme islamiste,et son argument fétiche,à savoir l’occupation des lieux saints, cela n’aura plus aucune valeur, il serai en effet malhonnête de dire que les extrémistes musulmans du monde entier ne se servent pas du conflit pour faire avancer leur vues si peu compatible avec notre époque moderne.

                Ce conflit empêche les masses musulmanes de réaliser leur « révolution laïque », focalisant plutôt sur l’humiliation des palestiniens et bloquant toute autres revendications,pourtant légitime,comme le droit des femmes,ou la démocratisation.

                Maintenant,la balle est dans le camp Israelien,en effet l’histoire nous montre que c’est le fort qui fait la paix.

                Frédérik De Klerk et Nelson Mandela existe en Palestine,il s’agit de

                Yossi Beilin et Marwan Barghouti le parallèle avec l’Afrique du sud est réel, en effet l’histoire des Afrikaners s’est forgé et s’est continuellement référée à une représentation quasi-religieuse, utilisant les comparaisons bibliques entre l’oppression des juifs dans l’ancien testament et l’exode des Afrikaners du Cap en 1835 et du fait que le Grand Trek s’est finalement imposé comme la racine historique du peuple afrikaner, l’événement qui lui a donné son âme, le berceau de la nation. http://fr.wikipedia.org/wiki/Afrikaners .,suivent 150 ans de colonisation et 43 ans d’apartheid ,pourtant des personnes courageuses,De Klerk et sans haine,Nelson Mandela sont parvenus à faire la paix malgré les extrémistes des deux bords.

                Espérons qu’Israel et le l’Autorité Palestinienne suivront le même mouvement et arriveront à la Paix.
                Voila ce que dit Desmond Tutu « La paix ne peut s’instaurer que quand des ennemis s’assoient et discutent », esperons que le hamas et la droite Israélienne comprendront le sens de cette phrase pleine de bon sens.



                http://fonzibrain.wordpress.com/


                • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 14:17

                  lol , j’ai écrit cet article ya deux ans, je croyais encore que sionisme de gauche et de droite était different !!!!


                  • bercav bercav 7 août 2010 14:39

                    Toujours la même illusion et le même baratin : le droit international...

                    Face au déterminisme biblique, l’ONU, Amnesty, le président américain, la Cour Internationale de Justice ou le capitaine Flam en personne ne régleront quoique ce soit...

                    Tant que vous vivrez dans l’illusion de pouvoir séparer politique et religion pour aborder ce problème, vous taperez à côté de la cible, tout comme ceux croient que la laïcité est objective...

                    Il faut lire, étudier les textes religieux, les exégèses, les points de vue divers et variés avant de tenter un début de compréhension. Petit rappel donc :

                    -entre 2000 et 3000 ans en arrière, s’est trouvé fixé un texte, l’Ancien Testament, matrice de toute une branche de la pensée humaine et ne faisant pas forcément l’unanimité parmi ses propres ouailles (apparition du christianisme qui dit représenter la nouvelle alliance).

                    -dans ce texte donc, l’Ancien Testament, une alliance fut passée avec Abraham, la circoncision

                    -déjà pratiquée par les Egyptiens- au huitième jour, qui pourrait poser des problèmes hormonaux plus tard ainsi que des problèmes psychologiques, est le signe de cette alliance.
                    http://fr.wikipedia.org/wiki/Perspe...

                    -mais un peuple est élu, une promesse est entendue : un jour, les enfants d’Israël régneront sur les Nations (contre lesquelles ils étaient en guerre à l’époque).

                    -ces Nations de l’époque, étaient les achéménides, les babyloniens, les séleucides, les assyriens…

                    -aujourd’hui, les Nations ont changé (c’est la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, les pays africains…), mais la promesse demeure évidemment la même. Ce règne viendra puisque c’est écrit dans la Torah (je passe sur les interprétations métaphoriques, ou le Messie c’est Israel –le pays- ,ou le Messie c’est l’accomplissement de la paix dans le cœur de l’homme…etc…car l’Histoire ne s’arrête jamais et l’Histoire, c’est très matériel…)

                    -résultat : les personnes issues de la communauté qui ne se sont pas dégagées de ce carcan ethno-religieux, répondent, plus ou moins consciemment, à cette promesse : de Freud à Ben Gourion en passant par Herzl ou Marx.

                    Souvent, ces personnalités ont un rapport complexe et critique avec leurs origines, un rapport un peu schizophrénique : j’appartiens à ce peuple premier et en même temps je rejette violemment ses croyances religieuses d’un autre temps… mais qui constituent tout de même mon identité, donc je ne peux pas m’en détacher complètement, car ce sont mes racines.

                    Et effectivement, ces personnages au fond d’eux-mêmes, croient au caractère messianique de leur message, qui, bien sûr, apportera la paix sur le reste du monde reconnaissant, même si pour ceci, ils doivent régner sur un monde de ruines et d’esclaves privatisés...

                    Résultats concrets et vérifiables, du sérieux à l’anecdotique, mais toujours révélateur :

                    -Marx élabore sa théorie révolutionnaire (quid de l’apport des socialistes français ?)= théorie avec quelques outils intéressants, mais exclusive, qui scinde le monde en catégories prédéterminées et destinées à s’affronter et se détruire dans une vision quasi-eschatologique (le Bien contre le Mal, les capitalistes contre les prolétaires…)

                    -Freud élabore sa théorie révolutionnaire (quid de l’apport des grecs, de Nietzsche, de Balzac…etc…)= théorie basée sur du n’importe quoi inventé, possiblement lié à un trauma d’inceste, véritable obsession chez lui

                    -Einstein élabore sa théorie révolutionnaire (quid de l’apport de Poincaré dont Einstein traduisait les articles ?), mais sera considéré comme un sympathique papy à la fin de sa carrière par la communauté scientifique (« Dieu ne joue pas aux dés », mécanique quantique). Einstein est un des premiers à demander publiquement l’instauration d’un gouvernement mondial pour un monde de paix, pendant que son coreligionnaire Oppenheimer fabrique la bombe atomique.

                    -Dans ses visions, Ben Gourion voyait la capitale spirituelle de l’humanité à Jérusalem pour 1987

                    -BHL nous explique que la différence entre juif religieux et juif laïc est très fragile et beaucoup moins pertinente qu’on ne le pense.

                    -Benny Lévy ancien secrétaire de Sartre sous le nom de Pierre Victor, opère son retour aux sources et passe de Mao à Moïse.

                    -Attali écrit un livre qui s’appelle « Il viendra ».

                    -Ariel Sharon précise : « Les accords de paix, c’est bien, mais nous, nous avons un document plus ancien qui justifie notre action : la Bible »

                    -Loyd Blankfein ancien vendeur d’or et patron de Goldman Sachs déclare « faire le travail de Dieu ».

                    Ceux qui prônent le métissage et le mélange des cultures, font souvent très attention à préserver la leur, car comme le dit le psychothérapeute Georg Groddeck, « le trait saillant dans l’Ancien Testament, c’est que la pureté de la race doit être maintenue autant que possible ».

                    Eric Zemmour par exemple a épousé quelqu’un de sa communauté, pratiquant ainsi l’endogamie religieuse.

                    Anne Sinclair -qui pourrait un jour être la première dame de France- affirme qu’elle « n’aurait pas pu épouser un non-juif », donc elle a épousé Dominique Strauss-Kahn.

                    La conservation de l’ethnie est primordiale, alors que notre société est encouragée, souvent par les mêmes, au métissage quasi-instituionnalisé, qui revient en permanence dans la bouche de beaucoup de politiques (je pense par exemple à Julien Dray sur un plateau télé face à Marine Le Pen, ou Sarkozy).
                    Bref, il faut arrêter de se faire des illusions, arrêter de se farcir des tabous que la propagande actuelle ne cesse d’encourager et mettre des mots sur la réalité qui nous entoure. Sur ce, bonne journée à tous.


                    • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 14:55

                      Toi, t’es un bon

                      t’as tout dis.

                    • Amelia Amelia 7 août 2010 16:04
                       
                      Il reste juste à savoir comment vous réglez le conflit israélo-palestinien. 
                       

                    • Amelia Amelia 7 août 2010 17:40

                      En résumant, vous dites, bercav, que le problème c’est : les Juifs, leur religion et la primauté de la « conservation de l’ethnie » [ qui débouche sur un nationalisme israélien, virant au fanatisme pour certains ? ]. 
                       
                      Vous avez une solution pour résoudre ce problème ? 
                       

                    • thaumaetopea 8 août 2010 04:58

                      Bercav, dans votre liste des 5 juifs qui ont « changé » le monde (dixit Attali) vous avez oublié les deux premiers : Moise et Jésus (... tout est loi et tout est amour...) ... Récapitulons :
                      Moise et Jésus  : deux mythes inventés (foin du pléonasme)...
                      Marx, qui doit tout à Hegel et à Bakounine...
                      Einstein, qui a tout piqué à Poincaré et a Hilbert ...rappelons (la communauté scientifique n’a jamais été dupe) qu’il n’a jamais eu le Nobel pour sa « théorie révolutionnaire »...
                      et enfin Freud qui a remboursé sa mère et dont Onfray vient de remettre le sexe à l’heure...
                      Résultat des courses : cinq escrocs de génie (j’entends bien sûr génie de la communication ).... Comme quoi... tout est vraiment très relatif .

                      Deux questions et une suggestion pour finir (éclairez moi please) :
                      Qui a écrit l’ancien testament ?
                      Pourquoi Benny Levy a-t-il changé son nom en Pierre Victor ?
                      Voilà plus de 4.000 ans (comme dit la chanson) qu’un peuple s’est auto élu... ne pensez vous pas qu’il est temps de procéder à une nouvelle élection ? pour ma part je voterai bien pour le peuple Papou... un peuple gentil comme tout (comme dit la chanson) !



                    • Amelia Amelia 9 août 2010 23:45

                      Merci pour cette réponse éloquente, bercav...
                       


                    • VOXPOPULI 7 août 2010 15:13

                      la « palestine » en tant que pays, nation, n’a jamais existé.
                      le « peuple palestinien » est un qualificatif récent.
                      contrairement au peuple juif et à israel.
                      les « palestiniens » n’ont revendiqué un état que sous la manipulation arabo-musulmane pour faire barrage à la création légitime de l’état d’israel.
                       


                      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 7 août 2010 15:15

                        Un petit dernier pour la route, j’avais pas vu ce message avant mon précédent.

                        Va trouver une concordance génétique entre un juif d’éthiopie et un juif russe.

                        On ne peut pas parler de peuple juif.


                      • VOXPOPULI 7 août 2010 15:25

                        concordance génétique ?
                        un peu comme un Français d’ici et un français de la bas ?
                        en israel c’est la knesset qui délivre le diplome.

                        études génétiques sur les_juifs

                        bon j’arrête, vous ne faites pas le poids.


                      • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 15:28

                        oui, oui vox, parceque le nom qu’ils portent aujourd’hui n’est pas le même qu’il y a un siècle, le fait qu’ils vivaient la ne compte plus, c’est ça ?


                        vraiment n’impotrte quoi, on s’en fout de comment ils s’appellent, ce qui compte c’est qu’ils vivaient la !!!!

                        écoute, bcp de juifs disent que le sionisme a été l’allié du nazisme,  http://www.jewsagainstzionism.com/antisemitism/nazisupport.cfm

                        c’est très grave.


                        la légitimité de la création d’israel, trop bon, expulser 700 000 personne et en tuer des milliers, c’est légitime, soit, alors la résistance gloireuse du Hamas est légitime, encore plus légitime puisqu’ils vivaient sur cette terre quand les juifs extrémistes sont arrivés.


                        tiens, lis freedma, il t’apprendra des choses 


                        extrait, ton délire que les juifs d’aujourd’hui descendent des juifs d’il y a deux mille ans est un mythe, même l’encyclopedia judaiqua le dit

                        Mon cher Docteur Goldstein, auriez-vous la patience de m’autoriser à vous citer ici les pages 1 à 5 du volume IV de l’Encyclopaedia Judaica  ? Je pense qu’elles vont vous intéresser... L’Encyclopaedia Judaica orthographie le mot Khazars avec un « C » : « Chazars ». Mais selon les meilleurs spécialistes, les deux orthographes sont tout aussi valides l’une que l’autre ; et ces deux orthographes ont la même prononciation : la première syllabe de « cass-e » suivie de la seconde syllabe de « bi-zarre »[4]. La prononciation est donc « Cass-zarre ». L’Encyclopaedia Judaicaprésente cinq pages sur les Khazars, mais je vais tout de même vous épargner certains passages :

                        « CHAZARS : Peuple d’origine turque dont la vie et l’histoire s’entremêlent avec les tout débuts de l’histoire des juifs de Russie. (...) Les Chazars, poussés par les tribus nomades des steppes et par leurs propres désirs de pillages et d’exactions (...) se déplacèrent vers l’Ouest pendant la seconde moitié du sixième siècle (...). Le royaume des Chazars était fermement établit sur tout le sud de la future Russie, bien avant la fondation de la monarchie Russe par les Varègues (855) (...). À cette époque [VIIIe siècle] le royaume des Khazars était à l’acmé de sa puissance et était constamment en guerre (...). À la fin du huitième siècle (...) le chagan (le roi) des Chazars et ses nobles, ainsi qu’une grande part du peuple païen, embrassèrent la religion juive (...). Entre le VIIe et le Xe siècle, la population juive du royaume chazar, a dû être considérable (...), et vers le neuvième siècle, tout se passe comme si tous les Chazars étaient des Juifs de fraîche date (...). Ce fut Obadiah, l’un des successeurs de Bulan, qui régénéra le royaume et renforça le judaïsme. Il invita des érudits juifs à s’installer sur son territoire, et il fonda des synagogues et des écoles. Le peuple était instruit dans la Bible, la Mishna, et le Talmud, ainsi que dans le “service divin du hazzanim” (...). Pour écrire, les Chazars utilisaient les lettres de l’alphabet hébreu, (...) mais la langue chazare prédominait (...). Le successeur du roi Obadiah fut son fils, Isaac ; puis Moïse (ou Manassé II) succéda au roi Isaac son père ; puis Nisi succéda à Moïse ; puis Aaron II succéda à Nisi. Quant au roi Joseph, fils d’Aaron, il monta lui aussi sur le trône en vertu de la loi khazare relative à la succession royale (...). Le roi avait alors vingt-cinq femmes, toutes de sang royal, ainsi que soixante concubines, toutes de fameuses beautés. Chacune d’elles dormait dans une tente individuelle et était surveillée par un eunuque (...), cela semble correspondre avec le début du déclin du royaume chazar (...). Les Russes Varègues prirent la ville de Kiev et s’y installèrent jusqu’à ce qu’ils aient achevé la conquête de tout le royaume chazar (...). Après un combat acharné, les Russes vainquirent les Chazars (...). Quatre années plus tard, les Russes avaient conquis tout le territoire occupé par les Chazars, jusqu’aux rivages de la Mer d’Azov (...). Un grand nombre de membres de la famille royale émigrèrent en Espagne, (...) certains fuirent en Hongrie, mais toute la masse du peuple demeura sur sa terre natale. »

                        Le plus grand historien des origines et de l’histoire des « juifs » d’Europe orientale (prétendus ou autoproclamés tels), était le Professeur H. Graetz, lui-même un « juif » (prétendu ou autoproclamé). Dans sa célèbre Histoire des Juifs, le Professeur Graetz indique que lorsque les « Juifs » (prétendus ou autoproclamés) des autres pays[5], entendirent des rumeurs sur l’existence de « juifs » (prétendus ou autoproclamés) dans le royaume de Khazarie[6], ils crurent que ces Khazars étaient les « dix tribus perdues d’Israël ». Ces rumeurs furent à l’origine de la légende selon laquelle la Palestine était la « patrie ancestrale » des Khazars, qui n’étaient en réalité que des barbares asiatiques, convertis de fraîche date


                      • celuiquichaussedu48 celuiquichaussedu48 7 août 2010 15:38

                        Vox, je cite ton lien : 

                        « Une étude24 de Lucotte et Smets a montré que le patrimoine génétique paternel des Beta Israël (Juifs d’Éthiopie) était proche des populations éthiopiennes non juives. Ceci est cohérent avec le fait que les Beta Israël descendent des anciens habitants d’Éthiopie et non du Moyen-Orient. »

                        Arrête, tu ne fais pas le poids...


                      • thaumaetopea 8 août 2010 04:29

                        On me souffle à l’oreille que les juifs n’ont que 46 chromosomes (comme vous, comme moi, comme le dernier des goyims)... merde alors... déception... déception... tant pis je vais reprendre un peu de fromage ;; ; !


                      • thaumaetopea 8 août 2010 05:01

                        Vox populi... 46 chromosomes mon pote... 46.... et pour tout le monde cher raciste (sensu stricto)...


                      • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 15:15

                         Uri Avnery écrivait :« Avant sa mort,Herlz lui meme essaya d’obtenir l’aide du Sultan Turc Abdul Hamid,ennemi juré du nationalisme arabe.Cette tentative ayant échoué,il tenta d’obtenir le patronage du Kaiser.Il rencontra donc Guillaume officiellement et lui offrit pratiquement une alliance entre une communauté sioniste de palestine parlant Allemand et l’imperialisme Allemand ».

                         avec cette lettre : « Je vous en prie, envoyez-moi un texte disant que vous avez examiné mon programme et que vous l’approuvez. Vous vous demanderez pourquoi je m’adresse à vous, Monsieur Rhodes. C’est parce que mon programme est un programme colonial. » T.Herzl


                        moshe dayan en 1956 dans l’éloge funebre du roi rothberg est sans équivoque sur ce qui caracterise Israel :


                        «  Car nous savons bien que pour réduire à néant notre espoir de nous anéantir, il nous faut être armés et sur le qui-vive—soir et matin. Nous sommes la génération des implantations et sans le casque d’acier et la bouche du canon, nous ne saurions planter un arbre ni construire une maison. Il n’y aura pas de vie pour nos enfants si nous ne creusons pas des abris et sans mitrailleuse et fils de fer barbelé, pas question de paver les routes ni de creuser des puits. Des millions de Juifs exterminés parce qu’ils étaient sans patrie, nous contemplent depuis les cendres de l’Histoire Juive et nous exhortent à construire une terre pour notre peuple. »



                        bref, tout ça pour dire qu’effectivement, il serait très simple de faire la paix en palestine, il faut juste que les israéliens arretent avec leur délire d’état juif et vivent avec les palestiniens tranquillement, comme pendant l’empire ottoman.


                        pauvres palestiniens, 60 ans à galérer et à se faire a ssassiner, avec les afghans, ce sont quand même ceux qui sont en situation de guerre depuis le plus longtemps.

                        http://fonzibrain.wordpress.com/



                        • thaumaetopea 8 août 2010 05:04

                          Moshe Dayan c’est pas ce mec qui a dit « pour mon oéil... les deux yeux... pour mes dents Email Diamant bien sûr : » ... ?


                        • Leila Leila 7 août 2010 18:14

                          bercav

                          aujourd’hui, les Nations ont changé (c’est la France, les Etats-Unis, l’Allemagne, les pays africains…), mais la promesse demeure évidemment la même. Ce règne viendra puisque c’est écrit dans la Torah

                          C’est trop beau ! je vais copier ce texte et l’encadrer. Il me fait penser au prophète calamiteux de l’album Tintin « L’étoile mystérieuse ». Dites-moi que c’est un canular. Mais si vous êtes sérieux, vous savez qu’aujourd’hui c’est shabbat. Que va dire le rabbin ? Même remarque à ceux qui vous ont plussé.



                          • VOXPOPULI 7 août 2010 18:30

                            les « palestiniens » sont des nomades, des apatrides depuis toujours.
                            Ils se sont sédentarisé en israel au gré d’une époque favorable pour eux.
                            des gitans du désert.
                            c’est pas méchant ni insultant, je n’ai rien contre les gitans mais dire qu’israel leur appartient, c’est n’importe quoi.
                            les « palestiniens » sont une branchette de l’arbre arabe. Langue, culture, religion le confirment.


                            • ELCHETORIX 7 août 2010 20:46

                              Dis-nous VOX non populi , t’as lu les commentaires pertinents de PAPA MAMBA sur l’article d’hier n concernant l’origine des PALESTINIENS ; en gros les juifs et les palestiniens sont issus des canaéens , donc des frères , les palestiniens auraient été des juifs convertis au gré des envahisseurs à l’époque , les KAZARDS sionistes sont des imposteurs qui volent et briment le peuple PALESTINIEN !
                              Alors , tes idées et toi , fueran !
                              RA .


                            • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 19:10

                              la, tu parles des juifs vox,

                              tu fais expès ???


                              • VOXPOPULI 7 août 2010 20:29

                                mais non fonzibrain, les juifs sont de souche cananéenne comme chacun sait, hormis ceux qui réfutent l’histoire pour se réfugier dans le coran.


                                • fonzibrain fonzibrain 7 août 2010 20:45

                                  freedman et sand ne sont pas musulmans et je viens de te dirre que l’encypedia judaica le dit aussi.


                                  c’est toi qui CROIT.

                                  • mokhtar h 7 août 2010 21:54

                                    @Vox populi
                                    Les palestiniens, des apatrides ? Ils vivaient pourtant en Palestine.... Ils y vivent depuis plus longtemps que les juifs américains, russes et autres ashkénazes, je ne sais pas si vous le savez
                                    Il paraît même que ce sont des juifs qui se sont convertis à l’Islam. La planète, ce me semble, n’a connu qu’un seul peuple errant : et ce n’est pas le peuple palestinien, si vous voyez ce que je veux dire
                                    Écoutez, vous pouvez changer l’Ancien Testament autant de fois que vous le voulez, et en imprimer les versions que vous voulez, comme vous l’’avez fait plusieurs fois durant les millénaires et les siècles. Mais vous ne pouvez en aucun cas falsifier l’histoire ni les faits. Je dis vous, en supposant que vous êtres juif. Mais je doute même de çà, parce que si vous étiez réellement juif, vous ne pouvez pas soutenir des thèses aussi hitlériennes et vous ne pouvez pas renier aussi allègrement la shoah que les juifs ont subie et que vous faites subir à votre tour aux palestiniens. Un vrai juif ne peut pas faire çà


                                    • Kuzbo 8 août 2010 03:49
                                      « Utopisme angélique » ? Je ne vois pas ce qu’il y a d’utopique. Quand je dis tout le monde, je veux dire la communauté internationale => La communauté internationale est d’accord sur la solution à adopter : une solution à deux états (Israël et la Palestine). Israël doit se retirer des territoires occupés depuis 1967, et la question des réfugiés doit être réglée d’une manière juste. Cette solution est basée sur le droit international.

                                      Ce n’est pas du tout utopique, c’est un fait !

                                      > « mais à la notable exception des Israéliens qui méprisent les Palestiniens et des Palestiniens qui haïssent les Israéliens. » 

                                      Ce n’est pas le problème. Le problème est qu’il y a d’un côté les Palestiniens qui ne réclament rien de plus que ce à quoi ils ont droit d’après loi, et de l’autre Israël qui se fout de la loi et qui est en position de force. Mais le vrai problème, ce n’est même pas les Israéliens. Le problème, à mon avis, c’est les Etats-Unis qui empêchent la communauté internationale de forcer Israël à appliquer le droit international. Je pense que si les USA décidaient de faire appliquer la loi, des mesures seraient prises.

                                      Je ne suis pas sûr de comprendre le sens de votre dernière phrase (sa construction est bizarre), mais qualifier Finkelstein « d’huluberlu pontifiant et chimérique » suggère que vous n’avez pas bien compris la nature de son argumentation : il ne fait que rapporter des faits qu’il considère significatifs et représentatifs de la situation. Rien de plus. Son argumentation est donc on ne peut plus concrète et sobre (donc tout le contraire de pontifiant et chimérique !).
                                      Après, vous pouvez toujours considérer que ce qu’il rapporte n’est pas important ou non pertinent...

                                      Mais je pense au contraire que mettre le conflit dans le contexte du droit international est très utile. De cette manière, on sait qui a le droit de faire quoi, et de voir qui abuse et qui est abusé, qui a tort et qui a raison...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Kuzbo


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès