Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

 Accueil du site > Tribune Libre > Finkielkraut et banlieues : triste naufrage

Finkielkraut et banlieues : triste naufrage

Invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, vendredi matin, le philosophe Alain Finkielkraut confirme, comme le montre le texte intégral de cette interview, le naufrage de sa pensée et son dérapage sur la crise des banlieues. Finkielkraut n’a pas dit qu’il regrettait ses propos ou qu’il les retirait. Il a simplement dit en termes alambiqués qu’il ne se reconnaissait pas dans les citations extraites de son interview à un journal israélien : "Du puzzle de citations qu’il y a eu dans Le Monde, surgit un personnage odieux, antipathique, grotesque, auquel je n’aurais pas envie de serrer la main et on me dit, et là le cauchemar commence, que ce personnage c’est moi, je suis sommé d’habiter ce corps textuel, d’en répondre devant le tribunal de l’opinion."

Étrange schizophrénie. Hélas pour nous et pour Finkielkraut, ce personnage, c’est bien lui. Noyé dans la confusion et la maladresse, Finkielkraut en arrive même à se présenter maintenant en victime : "Je suis quand même l’objet d’un véritable lynchage..." Il ne renie rien de ce qu’il a dit. Croit pouvoir dire qu’il a été mal compris. Se cache la vérité à lui-même en disant que l’article entier est bien, mais que les extraits ne le sont pas : "Mes propos n’ont choqué que ceux de mes amis qui ont lu le puzzle, ils n’ont pas choqué, même s’ils n’étaient pas d’accord, ceux qui ont lu l’article." Avant de finalement présenter ses excuses à la place de quelqu’un d’autre : "Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessés, je n’ai en moi aucun sentiment de mépris ou de haine à l’égard de quelque collectivité que ce soit."

On souhaiterait ne jamais avoir lu cet article. Triste spectacle, triste naufrage d’un intellectuel qui devrait pouvoir s’exprimer avec clarté, et rester lucide quand il n’a pas su le faire. Nous sommes gênés pour lui et pour nous. Plus tentés de le plaindre que de l’accabler.

[D’autres articles ont été publiés sur AgoraVox à ce sujet].



Sur le même thème

Israël, Gaza et Alain Finkielkraut dans "Le Figaro" : un misérable sommet de manipulation journalistique
Alain Finkielkraut : le philosophe des délaissés, ces Français de souche…
"Mon Holocauste" - Encouragement au révisionnisme ?
« Mon rêve, c'est un livre qu'on arrive pas à lâcher »
Boko Haram : Une expression de la détresse des damnés de la Terre


Réactions à cet article

  • Par Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 20:59

    Il a toujours plus ou moins réussi à nous cacher sa haine profonde de l’islam et des noirs. Lors de cette interview, il s’est lâché et ce qu’il disait à demi-mots est enfin apparu clair pour tout le monde. (sauf pour 80% des Français qui continuent à l’ignorer puisqu’aucune chaîne de télévision n’en a parlé)

    Le résultat, c’est que « plus personne » ne le reconnaît, pas même lui.

    Il devra maintenant assumer ses opinions et, pourquoi pas, prendre sa carte d’électeur au Front National. Ils ont certainement besoin d’un homme de sa qualité.

    • Par (---.---.---.220) 19 janvier 2006 08:24

      vous vous rendez compte de ce que vous faites ? vous jugez A.Finkielkraut sur une réaction à l’actualité. Et pourquoi n’aurait-il pas le droit de se tromper sans être pris pour un salaud ? Ce n’est pas Dieu. Je pense que c’est quelqu’un de vraiment très bien. je l’écoute depuis 15 ans peut-être et il rend plus intelligent. Mais il est difficile de porter un jugement sur l’actualité , elle porte trop d’émotions. Je ne peux pas croire qu’il puisse avoir quoi que ce soit avec le Front National:il est trop sensible et trop intelligent. Ra ciste non plus mais sans doute ignorant de certaines réalités. Mais il est revigorant que des gens disent leurs opinions qui ne sont pas le reflet de cu discours officiel. On a le droit aussi de répondre mais sans haine. Jeanne

  • Par Calb (---.---.---.132) 25 novembre 2005 21:06
    Calb

    c’est marrant ! je trouve les parlementaires UMP mais aussi PS et UDF bien silencieux sur le sujet ! Dieudo ou Monsieur R n’ont pas bénéficié de la même omerta !

  • Par (---.---.---.158) 25 novembre 2005 21:13

    Vous avez lynché médiatiquement Alain Kinkilelkraut. Mais vous n’aurez pas la liberté de penser de centaines de milliers de gens qui en ont assez de vos procédés assimilables à des procès publics du pire souvenir.

    Nous nous taisons comme faisaient les russes devant la propagande soviétique. Mais ce silence est notre meilleure résistance à votre propagande.

  • Par Calb (---.---.---.132) 25 novembre 2005 21:23
    Calb

    quel lynchage médiatique ? 2 ou 3 pauvres articles dans la presse autorisée...et encore sans forcément juger les articles de l’auteur ! vous devez confondre mon cher ! les lynchés ne sont forcément ceux que vous imaginez ! ouvrez un peu vos yeux, vos oreilles, faîtes fonctionner votre cervelle (vous verrez, ça aide !) et de grâce, tournez 7 fois vos doigts autour de votre clavier avant d’écrire de telles inepties !

  • Par Menahem Macina (---.---.---.218) 25 novembre 2005 21:39

    Peut-être pourriez-vous référer à la traduction française intégrale (texte de l’interview et commentaires des journalistes de Haaretz) que j’ai réalisée, et qui figure sur le site de l’UPJF, sous le titre « Quel genre de Français est-ce là ? Interview d’A. Finkielkraut par Haaretz » (http://www.upjf.org/actualiees-upjf...)

    Ainsi, ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais et n’ont lu que la version tronquée et fautive en plusieurs endroits, qui circule partout, seront en mesure de se faire une opinion par eux-mêmes.

    J’ai également mis en ligne, sur le même site, un article à la défense du philosophe, que vous n’aimerez peut-être pas, mais que vous pourriez signaler pour faire preuve d’objectivité : « Finkielkraut, un »raciste antimusulman«  ? - Demandez au MRAP » (http://www.upjf.org/actualitees-upj...).

    Merci

    M. Macina

    P.S. Nombre de vos articles, brefs et clairs, ne manquent pas d’intérêt et sont parfois d’excellente venue. Dommage que, dans ce cas précis, vous donniez la parole à un auteur qui va dans le sens du courant sans avoir procédé à une analyse personnelle plus fouillée. Ceci étant dit, je respecte sa liberté d’expression, comme j’espère, on saura respecter la mienne.

  • Par Courouve (---.---.---.36) 25 novembre 2005 21:42
    Senatus populusque (Courouve)

    Autre déclaration d’Alain Finkielkraut :

    « l’Occident vit sous le régime de la critique, et le monde musulman - élites laïques comprises - sous celui de la paranoïa. » (« Jamais les juifs ne se sont sentis aussi seuls », propos recueillis par Elisabeth Lévy. Marianne, 12 au 18 août 2002).

    Avant de s’indigner, il convient de se demander pourquoi les immigrés européens ou asiatiques se sont toujours intégrés de façon continue et pourquoi, du côté des musulmans, il y a eu ces retours en arrière que furent la promotion du voile et la Marseillaise sifflée, ceci dans un contexte d’attentats à Paris (1986, 1995) et de réseaux islamiques qui en préparent d’autres. Aucune autre immigration n’a jamais été associée à un tel contexte de terrorisme et de mépris du pays d’accueil.

  • Par Menahem Macina (---.---.---.218) 25 novembre 2005 21:44

    Merci d’avoir publié ma réaction. Toutefois les liens que j’y indiquais dans le corps du texte sont inactifs (sans doute parce que trop longs).

    J’aimerais au moins que soit accessible celui qui correspond à mon article intitulé « Finkielkraut, un ’raciste antimusulman’ ? - Demandez au MRAP ». J’en indique le lien dans l’espace prévu à cet effet.

    Merci.

    M. Macina

  • Par Le Drakkar Bleu Noir (---.---.---.9) 25 novembre 2005 22:36

    sur post précedent

    retirez l’espace devant le 3

    ou utlisez le lien ci dessous

    désolé

  • Par Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 22:54

    Menahem Macina, tout d’abord merci pour le lien vers votre article.

    Je ne suis en rien d’accord avec ce que vous dites. Tout comme Finkielkraut et ses amis ont accusé les uns et les autres d’antisémitisme, il doit aujourd’hui prendre ses responsabilités et assumer sa négrophobie et son islamophobie. Il doit en répondre devant la justice et être justement condamné pour ses propos ;

    De plus, il serait normal qu’on le prive de son émission sur France Culture qui est une chaîne publique d’un pays qui mérite la haine des juifs... comme il le dit lui-même.

    Sans haine et sans violence, mais que justice soit faite !

  • Par Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:01

    Finkielkraut a déclaré : « Je suis né à Paris et suis le fils d’immigrants polonais, mon père a été déporté de France, ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz, mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine. Ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus brutal que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains ? Il n’a fait que du bien... »

    Si Dieudonné avait dit le quart de la moitié de ce que dit Finkielkraut, on aurait réouvert le bagne de Cayenne rien que pour lui...

  • Par Courouve (---.---.---.36) 25 novembre 2005 23:31
    Senatus populusque (Courouve)

    Il ne faut pas manipuler les textes ; Finkielkraut a dit, selon la version anglaise,

    This country deserves our hatred : What it did to my parents was much more violent than what it did to Africans. What did it do to Africans ? It did only good. It put my father in hell for five years. And I was never brought up to hate. And today, this hatred that the blacks have is even greater than that of the Arabs.

    Il faut comprendre : ce pays, pour ce qu’il a fait à l’époque de Vichy, mériterait notre haine, mais je n’ai jamais été élevé dans la haine.

    Tous ceux qui connaissent AF savent que s’il a une idée élevée, exigeante, voire élitiste, de la France, lui attribuer une haine de notre pays, de son pays, est un contresens complet.

  • Par Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:45

    Non Courouve. Il ne dit pas « ce que le régime de Vichy a fait à mes parents.... » Il dit ce que La France à fait à mes parents...blabla... et il dit que la France mérite la haine des juifs pour cela. Il dit encore que la France n’a fait que du bien aux africains.

    Je comprends parfaitement l’anglais et il ne sert à rien de me faire prendre des vessie pour des lanternes !

    Finkielkraut sera condamné par la justice française pour ces propos et pour d’autres encore pire ! C’est tout ce que je peux souhaiter à ce personnage méprisable.

  • Par Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:58

    Courouve... Elisabeth Levy de Marianne s’est fortement émue, il y a une ou deux semaines, que la justice française ait pu donner raison à Dieudonné lorsque celui-ci a demandé la suppression de quelques lignes du livre de Anne-Sophie Mercier. Elle s’est même permise de mépriser la justice dans son article et aussi d’affirmer qu’elle a peur de Dieudonné !

    Je vous en parle parce que vous la citez un peu plus haut.

    Je suis actuellement en cantact avec des membres de la rédaction de Marianne qui se tâtent quant aux suites à donner à l’affaire Finkielkraut. Je vous fiche mon billet que Marianne n’en fera pas des tonnes. Ils vont même lui trouver de bons côtés à cet interview de Fink...

  • Par doudou (---.---.---.241) 26 novembre 2005 00:38

    Même si AF a été maladroit dans ses formulations, on sait tous qu’il est antiraciste. Je suis très étonné de voir certains se déchaîner contre lui, comme s’il s’agissait d’un homme à abattre. Sont-ils jaloux de sa célébrité ? Pourtant, je pense comme lui que ces violences marquent un refus d’intégration. Ceux d’entre nous (nombreux...) qui préfèrent se voiler la face en attribuant la faute aux gouvernants et autres pseudo-malaises sociaux se mordront les doigts dans quelques années, quand les violences s’aggraveront...

  • Par khakkhy (---.---.---.236) 26 novembre 2005 00:56

    Votre propos au sujet du « naufrage » d’A F me parait outrancier autant que sont outranciers les raccourcis organisés et orientés de la presse française à son égard. J’estime que l’expression philosophique de A.F mèrite un peu plus d’étude et d’approfondissement que vos vingt lignes se voulant éxécutoires. Le naufrage, pour moi, et veuillez m’en excuser (car je ne vous connais pas), est c’est celui de votre signature... l’éclairage d’AF sur la société française est pourtant sinon un révélateur des racines réelles de notre mal vivre mais au moins une aiguille rougie au feu dirigée sur les points douloureux de notre inconscient collectif. Peut être y trouverons nous quelques raisons d’y retrouver l’estime pour notre peuple multiracial de fait quoiqu’on en veuille...et meme si le chemin monte.. il y a un chemin......et si l’expression d’A.F vous parait « alambiquée » c’est justement parce que le sujet est lui meme complexe.. Vous voudriez sans doute qu’A.F donne une solution standard directement assimilable par tous. ? Vous êtes bien une représentation de la société de l’immédiat comme il l’a décrit.... Nous n’en sommes plus à l’heure des polémiques journaleuses mais plutot au début de l’ere de la réflexion de tout un peuple confronté au résultat des erreurs des politiques qui ont tout lavé trop blanc.....

  • Par Caviar (---.---.---.45) 26 novembre 2005 00:58

    Finkelkraut signale que la grande majorite des casseurs et voyous qui ont saccage la France durant 3 semaines sont noirs ou arabes. Il n’y a rien de nouveau la dessus, les casseurs sont en tres forte majorite musulman, si ce n’etait pas le cas pourquoi les instances musulmanes auraient decrete une fatwa a leur egard ? Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde, Camus l’a dit bien avant Finkelkraut. Les belles ames parleront de racisme, mais ces belles ames se taisent lorsque les voyous laissent des victimes derriere eux. Finkelkraut ne generalise pas, il indique l’origine ethnique des criminels qui ont destabilise la France. Ceux la meme qui ont deja manifeste en criant vouloir « casser du blanc ». Nier cette evidence reviendrait a crediter Le Pen de suffisament de votes pour se retrouver encore une fois au second tour en 2007. La generation des immigres du Magreb est venu en France dans les annees 50 et 60 pour trouver du travail et une meilleure vie, la generation qui suit contient des individus qui n’ont pas choisi d’etre francais et qui haissent les valeurs republicaines, ils n’ont pas connu la misere d’alors du Magreb. Nier cela mene a quoi si ce n’est aggraver les ecarts sociaux et les dangers potentiels tels que retrouver un des leurs parmi les terroristes du 11 Septembre 2001 comme ca a ete le cas. La haine qui se trouve parfois dans les cites n’est pas d’origine sociale comme certains voudraient le faire croire, l’antisemitisme et la haine d’autrui n’ont aucune justification sociale. Finkelkraut n’attise pas la haine, il signale que l’on ne regle pas les problemes en utilisant la langue de bois et en decrivant la France telle qu’on aimerait qu’elle soit. Rien a voir avec le soit disant comique qui vomit sa haine des juifs chaque fois qu’il ouvre la bouche.

    • Par fredo_le_beau (---.---.---.191) 4 décembre 2005 13:24

      Je voulais reagir aux propos de « Caviar », pour marquer ma tristesse de lire ce genre de chose ainsi que ma desapprobation. Bien sur on ne peut pas nier les faits. Mais le fait premier est que tout ces casseurs sont francais. Et pour moi, les considerer comme issu de l imigration, noirs ou arabes est une erreur grave. Car en marquant cette difference continuelement on envoie a la France deux messages : le premier a ces jeunes en leur disant :« vous etes pas comme nous, et vous avez un probleme », le second est envoye au francais « blanc » et leur montre bien qu’il ne sont pas conserne, qu’ils sont victime. Et si on ajoute a cela, les declarations est les solutions propose par les politiques qui conserne presque uniquement l’imigration. La solution toute trouvee au probleme est donc l exlusion et le racisme. Donc je pense qu il est tant que tout les francais se sentent conserne par la situation, qu’il se sentent aussi bien en tant que coupable qu en tant que victime. Arretons de marquer continuellement la difference pour car nous courrons droit a un pays de haine. Sinon, bien sur que les sociologues ou le philosophes peuvent esseyer d’expliquer l origine de ce malaise, mais il s agirait la de traveau purement scientifique.

    • Par Gus. (---.---.---.125) 15 janvier 2006 18:28

      Et encore, estimez-vous heureux que A.F. ne les ait pas traités - comme bien des français de FRANCE- de sales bougnoules et de sales nègres parasites .Simple observation basique:on ne demande jamais leur avis aux français : c’est beaucoup trop dangereux.il ne faut pas mécontenter les médias !!!

  • Par NiKo (---.---.---.205) 26 novembre 2005 01:19

    Cela fait plaisir de lire une majorite de reactions lucides sur cette affaire qui soutiennent Alain Finkielkraut. C’est le seul a mener aujourd’hui le combat de la verite, sur un chemin etroit entre les amalgames des extremes. J’espere qu’il pourra (et voudra) continuer ce combat, tout en sachant de se proteger (cf Theo Van Gogh).

    (malgre la mauvaise qualite de cet article, merci tout de meme a ce site dont les commentaires ne sont pas censures, a la difference de bellaciao.org)

  • Par (---.---.---.11) 26 novembre 2005 08:45

    Faisons une petition pour la demission d’Alain Finkielkraut de son poste de professeur a la prestigieuse Ecole Polytechnique, car il ne le merite pas et est un personnage dangereux, intolerant, irresponsable,.... !!!

    • Par antoine (---.---.---.233) 10 juin 2006 21:35

      Des pétitions, vite des pétitions, le meilleur moyen de se déresponsabiliser avec la conscience propre.. Si vous n’etes pas d’accord ou si tout simplement vous n’acceptez pas de reconnaitre que les propos de FInkielkraut lance un débat qui nous touche (si il fait tant de bruit c’est que cela nous concerne)et donc qu’ils sont importants, ayez au moins la conscienne citoyenne de nous expliquez pourquoi et d’ainsi évoluer vers un dialogue constructif.

  • Par Fradet (---.---.---.7) 26 novembre 2005 08:46

    je ne comprends pas ce lynchage ; F ne serait pas d’ailleurs le premier. Alors , si vous voulez être honnête et nous laisser juges de F publiez l’intégralité de son entrevue. Je connais bien la méthode de certains. JF Revel entre autres, mon camarade Christian Jelen etc...en ont fait les frais en leur temps qui n’était pas à l’honneur des aboyeurs en meute ! J’ai trop d’estime pour F pour me satisfaire d’une telle (la vôtre) opinion exprimée sur des bases ausssi limite

  • Par (---.---.---.207) 26 novembre 2005 08:54

    Facile de hurler avec les loups, très facile. Comme si vous vouliez dédouaner la racaille des émeutes et des meurtres commis. Oui, le MECHANT c’est Fink, il faut l’offrir à la vindicte populaire ce SALAUD. Fink s’est planté, ses propos ont, j’ose l’espérer, dépassé sa pensée. Mais pas la peine d’essayer de faire diversion. Il y a eu des émeutes très graves, bien plus grave que les propos de Fink. Et je ne parle pas des textes de rap répugnants de Monsieur R, 113 et consorts... Pouahhh !

  • Par Gilles Klein (---.---.---.228) 26 novembre 2005 08:54

    Il ne s’agit pas de juger, encore moins de lyncher. Mais simplement de regretter ce dérapage que l’on peut lire dans le texte intégral dont le lien est à la fin de mon billet.

    Le revoici pour ceux qui ne l’auraient pas vu :

    http://www.haaretz.com/hasen/spages...

    A chacun de se faire son opinion en s’y reportant.

  • Par domver (---.---.---.168) 26 novembre 2005 08:57

    C’est du naufrage de toute une une pensée « citoyenne » qu’il s’agit,impuissante à identifier et à résister aux nouveaux visages du totalitarisme:vert,brun,rouge ou rose,et non celle d’un penseur intègre.Oui,votre antiracisme commence à sentir mauvais,messieurs les bien pensants.

  • Par lamiral (---.---.---.74) 26 novembre 2005 08:58

    Je vous assure j’ai rien compris à votre philosophie (l’arbre qui cache la forêt) il me semble même que vous parlez sans rien dire, c.a.d. vous utilisez une philosophie plus concentrée et complexe que c’elle utilisé par AF. Des fois je me demande si ce n’est pas AF lui-même. Daniel.

  • Par (---.---.---.166) 26 novembre 2005 09:04

    Article nul.

    Alain Finkielkraut ne dit que la realite, voila en France la « BLACK list » M. Klein est le senateur Mac Carthy.

  • Par Amerigho (---.---.---.207) 26 novembre 2005 09:08

    « Il ne s’agit pas de juger, encore moins de lyncher. Mais simplement de regretter ce dérapage... »

    Monsieur, je regrète également le dérapage de Fink car c’est un intellectuel respecté et respectable. Mais je n’irai pas, comme vous, jusqu’à dire qu’il est tombé bien bas. C’est outrancier, donc ça n’apporte rien. J’ai simplement l’impression que vous participez au lynchage organisé de façon plus vaste par le lobby du bien-pensisme qui regroupe tous les professionnels droit-de-l’hommistes et anti-racistes de ce pays. La secte des gentils utopistes angéliques a parlé ! Elle nous impose SA vérité nauséeuse, son dogme implacable. Et pas question de penser autrement sous peine d’être taxé de raciste et de frontiste. La vérité est pourtant tellement plus complexe.

  • Par (---.---.---.96) 26 novembre 2005 09:34

    Et encore un drame, avec une voiture volée devant un lycée, bilan 2 blessés graves...et des delinquants, en fuite.... des excuses !!!

  • Par artensois (---.---.---.162) 26 novembre 2005 09:44

    Le commentaire devant reposer sur les faits, je vous remercie de cet acte de traduction.

    Je vous avoue qu’avant la lecture du texte auquel je vais me consacrer maintenant, je suis inquiet du climat qui entoure cette affaire.

    J’ai un sentiment de retour aux procès en sorcellerie.

  • Par (---.---.---.35) 26 novembre 2005 09:53

    Il ne s’agira pas de juger un sorcier, mais de faire comprendre à Alain Finkielkraut que nous ne sommes pas en Louisianne en 1820.

    Une condamnation symbolique suffira amplement. Mais une condamnation quand même. Car si les médias ne le font pas, il faudra bien que la justice prenne acte de ce naufrage non ? Sinon c’est le retour au moyen-âge...

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 09:59

    Pour celui qui nous parle du vol d’une voiture et de délinquants en fuite...

    Ces délinquants sont bien sûr arabes ou noirs. Peut-être même musulman. Ce serait mieux. N’est-ce pas ?

    Et le couple qui a sequestré Aurélia et probablement une dizaine d’autres fillettes, était-il lui aussi converti à l’islam ? Ont-il peut être un lointain ancêtre arabe, ce qui expliquerait leur geste ignoble ?

    On peut lire ici des choses qu’on pouvait lire sous l’occupation à propos d’autres personnes ayant une autre religion. Ca me donne envie de gerber...

  • Par NiKo (---.---.---.241) 26 novembre 2005 10:04

    Mon pauvre Daniel, vous délirez tout seul... Par contre, les violences, elles, ont bien eu lieu (et continueent).

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 10:10

    Mais de quoi me parlez-vous mon pauvre Niko ? Je sais que les violences et les injustices continuent.

    Mais de quoi parle-t-on ici ? De condamner les propos d’une personne qui a fait le maximum pour stigmatiser une communauté et la rendre coupable de tous les maux. Tous pourris qu’il nous dit.

    Goebels nous disait la même chose à propos d’autres. Est-ce une raison pour rééditer ses livres en poche ?

    Il ne s’agit pas de pendre Finkielkraut, mais de condamner officiellement ses propos. Si la France ne le fait pas, je ne nous promet pas des lendemains rieurs...

  • Par NiKo (---.---.---.241) 26 novembre 2005 10:21

    Mais je parle de vous et de vos exagérations (c’est vous qui dites « Ces délinquants sont bien sûr arabes ou noirs. Peut-être même musulman »). Ni AF, ni les personnes qui le soutiennent ici, n’a défendu de thèse raciste, à savoir des préjugés sur des personnes à partir de caractères « raciaux » (ex : les blancs/nois/verts à poix jaunes sont idiots). Trouvez des éléments pour appuyer vos accusations, et nous en reparlerons.

    Par contre, nous pouvons dire que les émeutes auxquelles nous avons assisté en France ont un caractère ethnico-religieux. Comme la bien dit AF, TOUT le monde le reconnaît à demi-mot, puisque les solutions proposées par TOUT le monde ou presque, y compris les anti-racistes professionnels, incluent la lutte contre les discriminations ethniques et religieuses !

  • Par Scipion (---.---.---.168) 26 novembre 2005 10:26

    Il était temps que quelqu’un de connu brise le carcan de la pensée unique et du politiquement correct, pour exprimer l’opinion de millions de Français, que des lois scélérates condamnent à se taire !

    La tyrannie de l’intelligentsia « progressiste » mise en place au lendemain de la 2e Guerre mondiale, et le terrorisme intellectuel qui va avec, sont tellement entrés dans les gènes de certains, qu’ils sont sidérés de découvrir qu’il y a encore des gens qui puissent penser autrement.

    Alors, Mesdames et Messieurs, y’en a marre !

    Merde au conformisme de gauche !!!

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 11:03

    Niko, lorsque Finkielkraut dit que l’équipe de France fait rire le monde entier parce qu’elle est black black black... c’est quoi le message qu’il veut faire passer ? Croit-il vraiment qu’être noir est un sujet de plaisanterie ?

    Lorsque Finkielkraut dit : « Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s’identifient à l’Islam. » Que veut-il faire passer comme message ?

    Peut-on dire que les personnes qui ont tout sacagé en 1968 s’identifiaient au christianisme ? Croyez-vous vraiment que les jeunes des banlieux ont fait cela au nom de leur religion ? C’est ridicule !

    Il dit encore : « Aujourd’hui la haine des noirs est encore plus forte que celle des arabes. » Tous pourris ? Tous les noirs ont la haine et ils ont tous plus de haine que les arabes ? Que fait-il des 95% de noirs qui ont vécu ces émeutes devant leur télévision comme vous et moi en se disant que cela n’allait rien arranger ?

    Il faut être sot pour ne pas voir dans l’interview de Finkielkraut un discours digne de Goebels à propos d’autres personnes à qui on reprochait tous les malheurs de la terre. Goebels ne disait pas « il y a des juifs mauvais », il disait « tous les juifs sont mauvais »

    Finkielkraut ne dit rien de différent à propos des noirs et des arabes. Même Le Pen est choqué...

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 11:16

    Encore un petit mot Niko. Vous me dites que « Comme la bien dit AF, TOUT le monde le reconnaît à demi-mot, puisque les solutions proposées par TOUT le monde ou presque, y compris les anti-racistes professionnels, incluent la lutte contre les discriminations ethniques et religieuses ! »

    Il est vrai que pour une plus grande justice sociale, la lutte contre les discriminations doit être la priorité de tous. Discrimations contre les noirs, les arabes, les juifs, les petits, les gros, les chauves, les handicapés, les homosexuels, etc.

    Et alors ? Est-ce que Finkielkraut est à la pointe dans ce combat-là ? Non, il est à la pointe des gens qui pensent que l’intégration d’une certaine partie de la population est illusoire. Pour quelle raison ? Pour des raisons religieuses et ethniques.

    Goebels avait le même discours !

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 11:26

    Un petit mot pour finir : si l’équipe de France était composée à 80% de juifs, pensez-vous que Finkielkraut se serait permis de dire que c’est un sujet de plaisanterie pour le monde ?

    Peut-on rire de tout ? Je vous pose la question...

    La bonne journée et adieu !

  • Par MACCABI (---.---.---.57) 26 novembre 2005 11:29

    AF a repliqué à la méthode Dieudonnesque sur la base d’oeil pour oeil- et il sera acquité 18 fois par la justice- La méthode Sharonienne de frapper à la source du mal a demontré son efficacité- La manière habile de se Dieudonniser par des ’’EXCUSES’’ est superbe - Bravo Finkel tu est un Maître et nous te remercions-

  • Par Franck Desvignes (---.---.---.7) 26 novembre 2005 11:34

    Disons pour me situer que je suis voltairien...

    J’ai lu l’intégralité de l’article dans Haaretz an anglais. Pour avoir été moi-même interviewé, plus rarement et sur des sujets plus confidentiels, je sais que vos propos ne sont pas toujours parfaitement retranscrits. En tout cas c’est vrai que les extraits du Monde ne rendaient pas compte de son véritable propos.

    Mais prenons-le tel quel, et convenons que c’est parfois limite... Il y a un dérapage inacceptable, sur l’équipe de France « black-black-black ». Tout le reste peut prêter à discussion, mais pas au lynchage. Il défend une conception extrême (extrémiste ? ce n’est pas la même chose) de la République. S’il dit qu’il n’engagerait pas de serveur des cités s’il ouvrait un resto (et bon, il ne pense probablement pas à un McDo...) c’est parce que la « langue » banlieusarde, « rappée » ne « passerait » pas auprès des clients et c’est vrai. S’il dit que la France mériterait la haine des juifs c’est pour expliquer que justement la République et la sagesse de ses parents l’en a préservé. Mais c’est « raccourci » et parfois mal compris...

    Bref, restons calmes...

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 11:50

    Franck, Finkielkraut dit des choses vraies et justes dans cet interview. Mais saviez-vous que Dieudonné est un grand humaniste... si on coupe les 3% de dérapages/provocations obligatoires pour retenir l’attention des médias ?

    Il ne s’agit pas de remettre en cause les bons côtés de ce que Finkielkraut dit, mais de se poser des questions sur le reste. Et aussi sur le fond de sa pensée à propos d’une certaine ethnie.

    Il ne s’agit pas non plus de le lyncher et comme vous le savez, cela ne se produira pas. Il faudrait plus simplement que la justice condamne ces propos pour que l’escalade de la haine s’arrête.

    C’est pas grand chose, personne ne demande à ce que Finkielkraut soit envoyé en prison, mais une condamnation est le minimum qu’une démocratie puisse faire pour éviter d’amplifier l’anarchie, la violence et la haine.

  • Par Scipion (---.---.---.168) 26 novembre 2005 11:59

    Permettez-moi de réagir en tant que Suisse. Lors du match amical Suisse-France*, du 20 août 2003, j’ai vu par hasard - je ne suis pas foot à la télé du tout - la présentation des équipes à la télévision. Il y avait deux Caucasiens (Barthez et Lizarazu), un originaire du Maghreb (Zidane) et huit Subsahariens ou descendants de Subsahariens.

    Et bien, je peux vous dire que ça amuse énormément les étrangers, Suisses, Italiens et Espagnols, pour les gens que je côtoie quotidiennement.

    Ca doit tenir au fait que la sélection française ne correspond absolument pas à l’idée qu’on se fait, dans nos pays, de la physionomie d’une équipe européenne...

  • Par SALIM (---.---.---.190) 26 novembre 2005 12:07

    De pire en pire, Finkielkraut ferait mieux de vendre des tomates sur le marché, plutôt que de nous polluer avec sa pensée nauséabonde, qui pue le racisme anti-jeune bazané.Pauvre France.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 12:10

    En Suisse, s’amuse-t-on aussi des origines de l’équipe américaine d’athlétisme ? Voilà encore un sujet d’amusement pour nos amis suisses...

    Je peux en fournir à la demande. Je peux d’ailleurs trouver quelques bonnes idées sur le site du FN

  • Par SS (---.---.---.5) 26 novembre 2005 12:15

    Finkielkraut - un de « Les trois metres penseurs » concernant les choses Arabes comme « La Revolte contre de Villepain » l’expert ? Peu probable . Pas supprimer les paroles d’un telle genie qui parle pour la Knesset. Merci beaucoup ! On s’ s’amuse ------- !

  • Par Scipion (---.---.---.168) 26 novembre 2005 12:30

    « En Suisse, s’amuse-t-on aussi des origines de l’équipe américaine d’athlétisme ? »

    C’est pas pareil, parce que lors de la présentation d’une équipe de football se dégage une impression d’ensemble qu’on ne ressent pas dans un meeting d’athlétisme.

    En outre, le fait que les Noirs soient nombreux aux Etats-Unis, est universellement connu, tandis que pour nous, non-Français, un Maghrébin ou un Subsaharien est perçu comme un étranger par rapport à l’image que nous nous faisons des Français, image qui s’applique tout de même à la très grande majorité des Hexagonaux.

    Ces questions de perception spontanée sont très importantes dans un sujet comme celui-ci. Souvenons-nous de Colette, dans sa Lettre au petit corsaire : « Méfie-toi de la première impression, c’est la bonne. »

  • Par Calb (---.---.---.25) 26 novembre 2005 12:44
    Calb

    justement ! votre impression est erronée voyez-vous ? il y a en France un mélange des races et des origines depuis les débuts de son histoire ! C’est une terre qui a connue moultes invasions et qui elle-même a envahit moultes contrées ! C’est ce qui a très longtemps fait sa force d’ailleurs ! C’est logique, la consanguinité n’apporte que l’appauvrissement du sang et du raisonnement ! (il n’y a qu’à lire les « théories » nauséabondes des français moyens qui tentent de nous convaincre, pour se rassurer eux-mêmes, que les blancs sont la race supérieure ! Ca nous ramène pas mal de temps en arrière et Monsieur Finkielkraut ne devrait pas s’en réjouir à moins qu’il n’est la mémoire et les idées courtes). Alors, s’il y a 9 blacks dans l’équipe de France de football, c’est d’abord parcequ’ils sont meilleurs que 9 autres, c’est tout ! Du reste, lorqu’on a gagné la coupe du monde, les voix discordantes étaient plutôt étouffées, non ? Un français black ou d’origine maghrébine qui gagne un titre pour la France est un français ; par contre lorsqu’il perd il n’est qu’un black ! Quelle honte ! Et les juifs intégristes sont les moins pardonnables compte tenu justement de ce qu’ils ont subis depuis la nuit des temps !! Ils devraient être les premiers à comprendre ce que ressentent certaines minorités ethniques en France et ailleurs !

  • Par stef (---.---.---.96) 26 novembre 2005 12:44

    A daniel, "Pour celui qui nous parle du vol d’une voiture et de délinquants en fuite...

    Ces délinquants sont bien sûr arabes ou noirs. Peut-être même musulman. Ce serait mieux. N’est-ce pas ?"

    Et bien, cela est encore une preuve, qu’on ne peut rien dire, sans que cela soit interprêté d’une façon directive....on se demande ou se situe le racisme. Ou comment transformer un propos « neutre », relatant le problème de société actuelle, (vol de voiture, conduite sans permis, aucun respect des règles, aucune responsabililté individuelle face à la société, et j’en passe), en aucun cas, mes propos sont racistes et il n’y a que l’interprétation qui en ai faite, qui le devient. L’esprit provocateur de mon propos( hors sujet, je l’accorde) n’avait qu’un but. Mettre en avant, la faiblesse d’une catégorie de personne, qui cherche à contourner le réel problème et à toujours à trouver des raisons ou excuses aux problèmes de nos sociétés utra médiatisés. Commencez par prendre du recul, et vous comprendrez mieux le fond du problème. Ce n’est pas un problème de racisme, mais bien d’une marginalisation d’une partie de la société, qui évoluent dans un monde, qu’on a bien voulu leur laisser et vendre. La progression du mouvement Rap dur et violent, pronant la reussite par le trafic, par la domination de l’homme sur la femme, par la violence. Qui nous a vendu, cet idéal, qui le diffuse ? à longueur de temps ? Je ne rentrerai pas dans des considérations religieuses, car je suis agnostique, et c’est le débat dans lequel, vous vous trouvez tous, sans que vous puissiez accepter, qu’il y a un « petit » semblant de vérité. Ouvrez les yeux, au lieu de voir du racisme partout autour de vous.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 12:52

    Le pourcentage de noirs ou de métisses aux USA est à peine supérieur à celui de la France.

    Si cela fait rire les Suisses, c’est parce que les médias français et suisses ne rendent pas compte de cette réalité.

    Et puis le football est un sport. Le sélectionneur prend les meilleurs et cela forme une équipe. C’est un sport !!!

  • Par Calb (---.---.---.25) 26 novembre 2005 12:56
    Calb

    je ne suis pas fan de rap mais mon fils l’est ! vous devriez mettre quelques CD que vous aurez achetés, loués ou que l’on vous aura pretés, dans votre chaine Hi-Fi à l’occasion ! Ecoutez-les et on en reparle plus tard, ok ? Ne vous fiez pas uniquement à ce que vous lisez dans la presse autorisée et écoutez une fois quelques titres raps en entier ! vous verrez qu’ils ne diffèrent pas beaucoup de ce qu’ont pu écrire à l’époque les Renaud, Brassens et autres...(j’en ai à la maison !)

  • Par Calb (---.---.---.25) 26 novembre 2005 12:57
    Calb

    Si cela fait rire les Suisses, c’est parce que les médias français et suisses ne rendent pas compte de cette réalité.

    Et puis le football est un sport. Le sélectionneur prend les meilleurs et cela forme une équipe. C’est un sport !!!

    Rien à rajouter !

  • Par stef (---.---.---.96) 26 novembre 2005 13:09

    Minute papillon, je ne parle que du Rap « DUR » qui pronent la haine et la violence....et ne géneralise pas.

    Personnellement, je vous rabattrai plutôt vers la musique alternative (punk) des années 80, qui allait bien plus loin que Renaud dans les propos, mais à l’époque, les idées véhiculés donnaient encore espoir dans les textes (combat verbale contre une société de consommation et qui devenait individualiste) 25 Ans après, nous y sommes, et oui, certains texte ne sont pas acceptable.

    Ecouter donc « vivre libre » des Beruriers Noir, vous y retrouverez le paradoxe et l’espoir véhiculé dans le texte. Ou encore OTH, la « France dort » Ces gens, au fond sont républicains et exprimaient leur « haine » d’une société à la dérive.

    PS : ce mouvement alternatif a toujours refusait d’intégrer le système, pour ne pas rentrer dans le jeu du produit. En quelque sorte, l’espoir de conserver son « âme ». Je n’en dirai pas tant pour certain groupe de banlieue.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 13:09

    Stef, as-tu jamais entendu qu’on ait mis un noir en prison pour faits de pédophilie ? Doit-on dès lors en conclure que génétiquement, le noir est incapable d’une telle montruosité ?

    Doit-on au contraire en déduire que seuls les français blancs sont capables de tels actes ?

    Dans les deux cas, mes deux suppositions sont imbéciles !

    Le noir n’est pas obligatoirement trafiquant, rappeur, voleur et raciste. Il travaille aussi lorsqu’il le peut, fonde une famille et essaye souvent de survivre dans une société qui lui fait bien sentir qu’il n’est pas comme « les autres ».

    Stef, les personnes qui ont brûlé des voitures et des écoles méritent la prison. Peut importe leur couleur ou leur religion. Mais que doit-on faire des 98% de noirs qui n’ont rien fait ? Doit-on les sacrifier pour défendre la république ?

    Doit-on lyncher Monsieur R pour avoir chanté une version édulcorée d’une chanson que Renaud avait dans son répertoire il y a 20 ans ? Monsieur R doit-il à son tour attaquer en justice Renaud, Leforestier et la maison de disque de Brassens pour des chansons semblables ? Pourquoi un tel aveuglément organisé par les médias ?

    Le message a faire passer est-il que le noir est foncièrement mauvais ? Que peut-être il s’agit là d’une tarre génétique ?

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 13:21

    Voici les paroles d’une chanson particulièrement patriotique et civique de Renaud :

    Les marches militaires, ça m’déglingue

    Et votr’République, moi j’la tringle,

    Mais bordel ! Où c’est qu’j’ai mis mon flingue ?

    D’puis qu’on m’a tiré mon canif,

    Un soir au métro Saint Michel,

    J’fous plus les pieds dans une manif

    Sans un nunchak’ ou un coktail

    A Longwy comme à Saint Lazare,

    Plus de slogans face aux fliicards, Mais des fusils, des pavés, des grenades !

    Gueuler contre la répression

    En défilant « Bastille-Nation »

    Quand les frangins crèvent en prison

    Ca donne bonne conscience aux cons,Aux nez d’boeux et aux pousse mégots

    Qui foutent ma révolte au tombeau

  • Par stef (---.---.---.96) 26 novembre 2005 13:26

    Merci pour ces paroles, je m’en vais réecouter du Renaud ;) Bon Week end à tous.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 13:30

    Bon week-end Stef :)

  • Par albert (---.---.---.245) 26 novembre 2005 13:57

    Quand la France changera dans sa manière d’appréhender l’Etranger,les poules auront des dents ! Et ce ne sont pas nos chers politiciens, intellectuels,et hommes de média qui contredisent cet etat de fait. La France est prisonnière d’un habit ancestral qui ne sied plus à la modernité et à la couleur de la population nationale.Les detenteurs des « charges » de l’Etat ne sont pas disposés à céder sur le principe suivant : j’y suis, j’ y reste ! Et vous pouvez toujours gueuler,vous n’aurez rien.

    Notre pays est très forte pour clamer les principes de démocratie,de tolérance... et j’en passe.Mais lorsqu’il faut partager, en venir au fait, c’est-à-dire permettre aux étrangers d’exister économiquement,politiquement, culturellement... alors,les lèvres se ferment et rien ne bouge. « Chuuttt ! silence, on dort ! »

    A. Finkielkraut est un philosophe raté,englué dans sa métaphysique heideggérienne de l’Être et de l’ habiter.Il n’a pas compris que c’est l’Être qui détermine la destination et dispose des hommes. Et donc,la modernité si décriée chez lui, avec la période époquale que nous vivons,n’est qu’une volonté de l’Être.Alors, de qui et de quoi se plaint-il ? Il n’a rien compris à Heidegger, il ne comprend rien aux événements politiques que nous vivons.

    Des racistes, il y en a chez les blancs, il y en a chez les étrangers, c’est une réalité, mais leurs fondements, leurs motivations ne sont pas les mêmes. Chez les uns, c’est parce que la France les refuse, ne les accepte pas en son sein. Les autres, parce qu’ ils ont peur de l’envahisseur, de perdre leur emploi, leur culture.Il ne faut pas condamner le peuple,seul est responsable le politique ! Pourquoi ne changent-ils pas les lois ancestrales et permettre ainsi une union, un brassage des idées, des hommes, des cultures ? Cette manière de maintenir les uns et les autres dans une posture schizophrénique pousse à l’affrontement, à la confrontation, à la haine. Oui, j’en veux aux décideurs de ne rien faire et nous obliger à vivre dans un monde qui est dans le déni de l’Autre, de l’ échange.

    Dire, c’est moi qui ai raison, et c’est toi qui a tort, c’est refuser la réalité plurielle de notre pays. Nous devons participer à l’union des cultures et non au rejet. Le modèle d’une France crispée sur des schémas ancestraux n’ a plus raison d’être, il faut l’accepter et recomposer notre espace politique.

  • Par (---.---.---.254) 26 novembre 2005 15:25

    Marre de la langue de bois ! Ras le bol des impostures ! Je salue le courage de Finkielkraut et je méprise ses déracteurs ignares.

  • Par Franck (---.---.---.138) 26 novembre 2005 15:26

    « Franck, Finkielkraut dit des choses vraies et justes dans cet interview. Mais saviez-vous que Dieudonné est un grand humaniste... si on coupe les 3% de dérapages/provocations obligatoires pour retenir l’attention des médias ? »

    Je n’ai pas entendu Dieudonné s’excuser, plutôt en rajouter... J’ai entendu très peu de monde discuter des choses « vraies et justes » que dit Finkielkraut... Mais un problème - qui n’explique pas tout des violences urbaines ni de la polémique autour de Finkielkraut - est effectivement la dose trop forte de bêtise et de conformisme dans les media.

  • Par albert (---.---.---.245) 26 novembre 2005 15:43

    A l’attention de la personne qui a écrit : « Je salue le courage de Finkielkraut et je méprise ses déracteurs ignares ».

    Vous avez le droit de saluer qui vous voulez, mais pas celui de mépriser les personnes qui ne sont pas d’accord avec vous. Mais rien d’étonnant à votre discours, « qui s’assemble se ressemble », et vous devez donc être de la même espèce que M. Finkielkraut. Modérer vos propos monsieur l’inconnu !

    Et s’agissant de « l’ignare »,je crois que c’est de vous-mêmes que vous parlez, sans doute.Je suis même persuadé que vous n’avez rien compris à mon texte. Une simple question : en quoi chez Heidegger, la destination époquale ne contrevient pas au désordre de l’abiter ?

    Bonne chance pour la réponse, M. l’ignare !

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 16:03

    Franck, si vous n’avez pas entendu Dieudonné s’excuser, c’est parce qu’il n’a plus aucun accès aux médias. Mais je vous assure qu’il s’est excusé bien des fois...

    Je ne cherche pas à défendre Dieudonné, mais seulement à rétablir la vérité à son sujet. Notamment sur ce point...

  • Par andre (---.---.---.104) 26 novembre 2005 16:08

    monsieur vous avez raison votre conviction est la meilleure si ca continue la france sera gouverne par les africains et les juifs ca sera la guerre sur le sol francais il faudrait une revolution pour mettre un terme a toutcela

  • Par Daniel (---.---.---.35) 26 novembre 2005 16:13

    André, êtes-vous pour un retour à la République telle qu’elle était avant la colonisation ? Il vous faudra alors travailler sur la mise au point d’une machine à remonter le temps... Bon courage...

  • Par Scipion (---.---.---.137) 26 novembre 2005 17:07

    « Pourquoi ne changent-ils pas les lois ancestrales et permettre ainsi une union, un brassage des idées, des hommes, des cultures ? »

    Quand on voit le bilan sociologique du brassage des idées, des hommes et des cultures dans les pays d’Amérique latine, ce n’est vraiment pas encourageant...

    Pour ce qui est de la France et de son équipe de football, disons pour simplifier au maximum, qu’à l’étranger, beaucoup de gens pensent que c’est encore un pays blanc et que sa sélection donne à penser que c’est un pays africain...

  • Par Calb (---.---.---.122) 26 novembre 2005 17:14
    Calb

    Stef : Minute papillon, je ne parle que du Rap « DUR » qui pronent la haine et la violence....et ne géneralise pas.

    Vos références culturelles sont en tout cas excellentes ! Bérus, OTH, auxquels je rajouterais Parabellum par exemple mais aussi LV88, La souris déglinguée, les Shériffs, les Garçons Bouchers, Wampas et autres Satellites et Komintern Sect !! Bordel, ça nous rajeunit pas !

    Un gars qui a aimé ces groupes là ne peut être foncièrement mauvais et doit d’autant mieux appréhender le phénomène RAP qui n’est pas si différent du rock alternatif du début des années 80 ou du punk dans les années 70 !

  • Par Calb (---.---.---.122) 26 novembre 2005 17:15
    Calb

    André ! vos propos auraient leur place en 1936 mais là nous sommes en 2005 ! faut grandir un peu mon gars !

  • Par Calb (---.---.---.122) 26 novembre 2005 17:20
    Calb

    pour Daniel :

    excellent rappel que ces paroles de Renaud, vous auriez pu aussi citer « Hexagone », « Société tu m’auras pas » ou « Deserteur »...c’était plutôt violent et révolutionnaire ! à l’époque on pouvait aussi se marrer un peu avec des Coluche ou bien Desproges voire Timsit un peu plus tard ! Aujourd’hui Bigard et son humour pipi-caca est le comique préféré des français...pauvre France ! Allez-y les rappeurs, sauvez la France ; Renaud ne peut plus, il s’est embourgeoisé au point de voter « oui » au referendum !

  • Par ercan (---.---.---.227) 26 novembre 2005 19:47

    Il ne faut pas dramtiser l affaire voyons, de toute maniere on sait tous et on le savaient meme avant ces propos que Alain finkielkraut et ses semblables(racistes,juifs,sionistes,haineux et jaloux)pensent ou font semblant de penser la meme chose ;puisqu il savent ke malgré leur haine féroce de l islam, des arabes et des noirs ils doivent vivrent avec et meme leurs enfants et leurs petits enfants et de plus dans le monde il y aura toujours de plus en plus de musulmans et de noirs . Mais cela dit il faut absolument kon manifeste , kon parle de ses propos haineux pour qu une personne ainsi n es pas sa place dans le débat public donc pas de travail dans des chaines des l état, il fau kon ecrivent , kon manifeste , protesent contre se personnage et tous ceux kils représente

  • Par (---.---.---.4) 26 novembre 2005 20:08

    Le texte de Finkielkraut ne m’a pas choqué et je l’ai au contraire touvé très juste. Pourtant je ne vote pas front national et je ne suis pas raciste. Votre commentaire par contre est dans la bonne mouvance d’aveuglement idéologique que Finkielkraut dénonce. en France on n’a plus le droit d’évoquer certains sujets car la police de la pensée dont vous emblez faire partie l’interdit : les fachos c’est vous !

  • Par Gaëlle (---.---.---.102) 26 novembre 2005 20:40

    Ne voulant pas me répéter, je vous renvoie à mon commentaire sur l’article initial.

  • Par NiKo (---.---.---.241) 26 novembre 2005 20:42

    Paroles de Monsieur R

    « La France est une garce, n’oublie pas de la baiser jusqu’à l’épuiser, comme une salope il faut la traiter mec ! »

    Si vous ne voyez pas de différence avec Renaud...

    Mais je vais vous surprendre, je suis pour la liberté d’expression de tous, de Monsieur R, Dieudonnée, Finkielkraut... La censure qu’on appelle pour les uns (Finkielkraut) et qu’on combat pour les autres (appel des députés UMP contre certains groupes de rap) est au mieux incohérente et aveugle, et ne mène à rien. Le devoir de mémoire vidé de son contenu tel que nous le pratiquons aujourd’hui, figé et indiscutable (voir les attaques contre les travaux de recherche de l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau, auteur des « traites négrières. Essai d’histoire globale ») ne mène non plus à rien. Mais on ne change rien en France, on ne réfléchit pas, on lynche sans argumenter.

  • Par Sev (---.---.---.10) 26 novembre 2005 20:55

    Si vous avez un moment, prenez le temps de relire l interview integrale de Finkielkraut !! Il fait une analyse plutot juste de ce que la France est en train de vivre.

    Malheureusement, la verite fait peur, le mythe du francais moyan raciste gagne du terrain (argument tellement facile et errone...). La tolerance doit etre reciproque et je n ai pas le sentiment que ces jeunes fassent l effort de s ouvrir aux autres ; quel dommage que nous en arrivions la ...

    A quand un vrai projet de societe de la part des politiciens qui nous gouvernent ? trop occupes a la protection de leurs privileges ?

    Quel desastre ....... je suis triste et ai peu d espoir pour les prochaines generations.

    Vous, les jeunes qui brulez nos voitures, montrez moi donc qu il n est pas trop tard, que nous pouvons encore nous ouvrir les uns aux autres et vivre ensemble et non pas l un contre l autre !

  • Par Gaëlle (---.---.---.102) 26 novembre 2005 20:58

    Manque plus que les plumes et le goudron smiley

  • Par NiKo (---.---.---.241) 26 novembre 2005 21:06

    Tout d’abord, vous avez un petit problème d’obsession avec Goebbels... Cher ami inquisiteur, essayez avec Staline ou Robert Mugabe, ça marche aussi très bien. ;-p (Voir aussi les censeurs de Bellaciao.org qui exultent en traquant le moindre soupçon de racisme, voir le nombre de ’ !’ dans le titre du billet « Alain Finkelkraut MENT !!!! La preuve ... on reconstitue le puzzle ... »)

    « Niko, lorsque Finkielkraut dit que l’équipe de France fait rire le monde entier parce qu’elle est black black black... c’est quoi le message qu’il veut faire passer ? Croit-il vraiment qu’être noir est un sujet de plaisanterie ? »

    Voir son explication dans son entretien avec Elkabach (en lien sur ce site, est-ce trop vous demander que de lire les informations auxquelles vous réagissez ?).

    « Lorsque Finkielkraut dit : »Le problème est que la plupart de ces jeunes sont noirs ou arabes et s’identifient à l’Islam.« Que veut-il faire passer comme message ? »

    Il dit que c’est un problème avec la version officielle, qui veut réduire les émeutes à leur dimension sociale (cf l’article de Haaretz), évidemment pas avec le fait qu’ils soient noirs ou arabes en tant que tel.

    « Peut-on dire que les personnes qui ont tout sacagé en 1968 s’identifiaient au christianisme ? Croyez-vous vraiment que les jeunes des banlieux ont fait cela au nom de leur religion ? C’est ridicule ! »

    Pour parler du sujet, des émeutes, c’est un fait sociologique reconnu que l’Islam agit comme une référence culturelle importante, voire principale, pour les « jeunes » de banlieue (voir les précisions de Finkielkraut dans d’autres entretiens).

    « Il dit encore : »Aujourd’hui la haine des noirs est encore plus forte que celle des arabes.« Tous pourris ? Tous les noirs ont la haine et ils ont tous plus de haine que les arabes ? Que fait-il des 95% de noirs qui ont vécu ces émeutes devant leur télévision comme vous et moi en se disant que cela n’allait rien arranger ? »

    Il parle bien des gens qui font les émeutes, et ne fait pas d’amalgame, à la différence de beaucoup de media et de sociologues, entre la majorité silencieuse qui veut s’intégrer (et voit ses écoles, ses voitures, brûler), et les émeutiers qui détruisent tout. Il s’étonne que de la violence particulière des mouvements noirs antisémites type Farrakhan aux Etats-Unis, qui arrive avec Dieudonnée en France.

    Je passe sur votre réponse hors sujet sur fait que « Finkielkraut est à la pointe dans ce combat-là ». Vous n’avez pas contesté mon point que les émeutes ont bien des origines ethnico-religieuse.

    Lisez un peu, essayez de comprendre le monde, et arrêtez vos procédures inquisitoriales, ça ira mieux.

  • Par (---.---.---.241) 26 novembre 2005 23:14

    Je suis stupefiee par les reactions a l’ article d ’AF , par l’ etalage d’ arguments faciles , le rappel incessant de Goebbels (Attention a ce que tu dis , on dirais Goebbels- ca, c’est du fascisme intellectuel), sans compter ce message pretendant relever le debat par un defi de comprehension au sujet d’ heidegger (comme quoi si on veut discuter il faut etre alle a l’ ecole) Nombreux sont ceux qui insistent sur l’ attachement d’ AF a la France , aux valeurs republicaines : lisez ses livres, ses articles , assistez a ses cous ou a ses conferences, rien n’ est plus vrai. Oui, il a sans doute une conception elitiste et oui, il est terriblement pessimiste. Dans son article il dit qu’ il a perdu ; cele fait au moins 10 ans qu’il nous dit qu’ il est en train de perdre. Il a perdu sur l’ ecole, sur sa conception de la culture (vaste savoir regroupant des valeurs universelles vs agglomerat confus d’ experiences). Pour moi, sa pensee est rafraichissante. Il nous rappelle notamment que le principe de causalite est abusif : on ne peut pas tout justifier, il y a de l’ injustifiable. On ne justifie pas l’ incendie d’ une ecole par la pauvrete. Il nous rappelle aussi que pour progresser, apprendre, il faut fournir un effort. Cela fait au moins 20 ans que l’ etat francais fait, maladroitement peut-etre, des efforts pour les zones defavorisees. Et il y a des personnes nees dans ces banlieues qui font leur chemin comme toutes les autres. Et puis, il y a ceux qui veulent qu’ on leur donne plus. Aux Etats-Unis les gens demandent : mais que font ces gens pour se depasser ? L’ ascension sociale n’ a jamais ete une chose facile. Jamais. Un fils d’ ouvrier a toujours eu plus de mal a devenir un ingenieur qu’ un fils de prof. Mais la France offre a tous l’ ecole et grace a cela tout est possible. Mais il faut fournir un effort, adopter certaines regles (par exemple : il faut parler francais correctement). Certains ne veulent pas fournir cette effort. Certains vivent dans la victimisation pemanente et au mepris des regles : j’ ai entendu un jeune a la radio (participant a la casse) dire qu’ il vivait « du business » et si on lui trouvait un travail, il n’ irait pas car cela lui rapporterait moins... Alors quand AF parle de l’ idee d’ argent facile , consummerisme il a encore raison. AF a pris des tas de precautions pour eviter la generalisation, et il faut en prendre avec une telle hypersensibilite- hypersusceptibilite- intello-sociolo-mediatique environnante, mais dans l’ ensemble il decrit des faits. Et on aurait tort de ne pas se servir au moins de sa pensee pour reflechir davantage. Mais j’ oubliais que reflechir soi-meme demande un autre effort que suivre le courant.

  • Par Courouve (---.---.---.36) 26 novembre 2005 23:19
    Senatus populusque (Courouve)

    Finkielkraut semble s’être pris les pieds dans sa double casquette de républicain et de communautariste juif. On a parfois l’impression d’un double discours.

    Après les attentats antisémites des années 2000-2001 et les actes anti-républicains (Stade de France), il écrivait :

    « Cette fois, ce sont les victimes potentielles de l’exclusion et du racisme [les blacks et les beurs] qui sont les fers de lance de cet antisémitisme violent. [...] Pour la première fois, nous [les Juifs et la France], nous sommes dans le même bateau. C’est une judéophobie qui emprunte son argumentaire à l’antisémitisme apocalyptique de l’Europe des années trente mais qui se nourrit de l’exploitation du conflit israélo-palestinien, comme on l’a vu à Durban. Nous subissons les retombées de ce phénomène dans certaines banlieues dont Ben Laden est explicitement le héros. [...] Les professeurs - en tant que représentants de la République, de la France dans ce qu’elle a de meilleur - et les Juifs sont visés en même temps. Il y a une guerre contre les pompiers, une guerre contre les professeurs, une guerre contre les Juifs. Quand il y a un professeur juif, c’est une circonstance aggravante ; il porte deux étoiles jaunes. Mais n’oublions pas qu’il y a une étoile jaune du professeur. Le gouvernement est très coupable de ne pas défendre la République quand elle est attaquée, sous prétexte qu’elle l’est par d’autres gens que ceux dont on a l’habitude. Mais on aurait tort d’isoler complètement les manifestations antisémites d’un mouvement plus vaste dont les Juifs ne sont pas les seules cibles. Ce n’est pas le moment de nous [les Juifs] désolidariser de la France en l’accusant puisque la haine dont nous sommes l’objet vise aussi la France. »

    Les derniers mots semblent indiquer un détachement peu républicain vis-à-vis de la France.

    Revue L’Arche, N° 527-528, janvier-février 2002, page 36. Les mentions entre [] sont rajoutées par Cl. C. pour la compréhension.

  • Par greg (---.---.---.184) 27 novembre 2005 02:48

    J’ai lu les pires conneries dans les commentaires... La derniere en date étant celle qui dit que FINk est à la fois communautariste et républicain : cette accusation relève tout simplement de l’ignorance si on prend la peine de lire son interview... FINKIEL est très sévère à l’égard de ses coreligionnaires qui ne se disent pas français : « Je dois admettre que les juifs commencent également à employer cette expression. Je les entends dire »le Français« et je ne peux pas supporter ça. Je leur dis : »si pour que vous la France est quelque chose d’utilitaire, mais que votre identité est le judaisme, soyez alors honnête avec vous-mêmes : Vous avez Israel."

    Qu’on arrête donc de dire n’importe quoi s’il vous plaît...

    Quand a vous M.Daniel qui aimez tant M.Goebbels, vos appels à la censure et à la condamnation même symbolique sont tout à fait digne de la Propaganda Staffel de votre idole nazie. Je propose même pour abonder dans votre sens(...ure) d’organiser un autodafé pour y brûler tous les ouvrages de ce minable intellectuel qu’est Finkielkraut !!!! Quand vous aurez sa stature intellectuelle peut-être pourrez-vous mériter d’ouvrir votre bouche pour proférer autre chose que des condamnations ridicules, bien-pensantes et convenues...

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 03:04

    C’est le monde à l’envers ! Je suis l’inquisiteur et Finkielkraut la victime ! De là à ce qu’on me fasse brûler sur un bûcher...

    Cette France lepeniste fait vraiment peur ! C’est le retour de Vichy, à quelques nuances près...

    A quand la réouverture des camps pour les déviants, les pas blancs et les pas dociles ?

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 03:11

    Greg, de quoi me parlez-vous ? De quelle censure me parlez-vous ? Qui a demandé une censure de qui ?

    Et puis c’est quoi cette histoire de Goebbels qui serait un ami ?

    Et c’est des cons comme vous qui défendez Finkielkraut ? Il a bien de la chance, car des comme vous, il y a de plus en plus. Sa clientèle est assurée pour quelques décénies...

  • Par Gilles Klein (---.---.---.228) 27 novembre 2005 03:22

    Le débat d’idées ne doit pas tomber ici dans l’insulte personnelle.

    Il n’est pas question de censurer qui que ce soit ! Mais de commenter les déclarations d’un intellectuel.

  • Par Ugarte (---.---.---.116) 27 novembre 2005 07:18

    Courouve le 26 novembre 2005 « Finkielkraut semble s’être pris les pieds dans sa double casquette de républicain et de communautariste juif. On a parfois l’impression d’un double discours. »

    Il faudra bien comprendre un jour que le communautarisme est la seule solution à de nombreux problèmes de société, dont celui de la coexistence de populations aux identités culturelles par trop divergentes.

    Ce sera fait quand on comprendra d’abord que l’idéal républicain du nivellement par la citoyenneté est fondamentalement contre nature. Mais ce boulet devra être traîné pendant des dizaines d’années encore, eu égard à l’incapacité de l’intelligentsia de voir les choses telles qu’elles sont, lorsqu’elles se heurtent au doctrinairement correct .

  • Par Ugarte (---.---.---.116) 27 novembre 2005 07:24

    Post scriptum

    Les insultes et les anathèmes ne changeront pas la réalité d’un tout petit iota

  • Par (---.---.---.91) 27 novembre 2005 09:43

    C’est très bien ce qu’a écrit Finkielkraut ; c’est plutôt Klein qui devrait se réveiller.

  • Par albert (---.---.---.168) 27 novembre 2005 11:13

    M. UGARTE,

    Vous avez raison de montrer que chacun a une culture,une langue,des idées,et une sensibilité qui lui sont propres. Et qu’ il est difficile d’accorder une culture avec une autre. C’est une vérité incontestable.

    Mais le modèle républicain peut être une vraie solution, j’en suis persuadé, à la condition toutefois que la discrimination institutionalisée cesse. En effet,la France se comporte de manière injuste avec une partie de sa population.

    M. Chirac a bien affirmé que les jeunes de la 2 et 3 ième génération étaient « les fils et les filles de la République », mais pourquoi tant d’inégalités ? Qui peut accepter de tels discours et vivre tous les jours la discrimination ? Il semble que les uns soient des enfants légitimes et les autres, les enfants naturels d’une union. Les uns ont du travail, une place dans la société, les autres subissent l’opprobre, le rejet, la discrimination, le racisme. Les uns ont des logements,sont respectés, écoutés, les autres sont rélégués dans les cités H.L.M. et personne ne veut les voir,les entendre.

    Il y a d’un côté, les dicours, de l’autre la réalité.Elles sont belles les paroles de nos politiciens, mais plus personne ne les croit.Tous savent que ce sont des menteurs, et qu’ils parlent pour endormir cette population qui ne rêve que d’une chose : la vraie égalité, la vraie justice, la vraie République.

    La France récitent sa prière : liberté, égalité, fraternité à longueur de journée à la face du monde, mais c’est juste une incantation. Qu’elle arrête cette comédie, car si la France continue sur cette voie, ce sera la guerre civile assurée. Il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles et commencer à appliquer une autre politique. Nous devons avoir un mélange dans tous les corps de métiers, de la politique aux agriculteurs, ce n’est que comme cela, que nous donnerons à la République,son vrai visage.

    Bien-sûr, ce sera difficile car lorsqu’il faut partager le gâteau, personne n’ y est pour. Mais il va de la vie de notre modèle sociale, qui n’a à ce jour fait que perpétuer les inégalités, le racisme et les discriminations dans tous les secteurs de l’économie.

    Alors,atendons de voir la proposition des uns et des autres.

  • Par albert (---.---.---.168) 27 novembre 2005 11:21

    corrections : 1/ la Frace récite sa prière... 2/ Il y va de ...

  • Par Ugarte (---.---.---.116) 27 novembre 2005 11:47

    Mon cher Albert,

    Vous dites « Les uns ont du travail, une place dans la société, les autres subissent l’opprobre, le rejet, la discrimination, le racisme. » Et c’est vrai.

    Mais vous pensez vraiment pouvoir y changer quelque chose avec des lois, des interdits, des contraintes et du blabla à prétentions pédagogiques ?

  • Par (---.---.---.160) 27 novembre 2005 12:08

    le débat sur les finalités de l’Islam en Occident, l’interrogation sur la compatibilité des valeurs de cette religion avec les valeurs développées par l’occident de culture chrétienne et les valeurs pronées par la démocratie européeenne où liberté de pensée, droit des femmes, la¨cité... sont des musts fondateurs, posent régulièrement problème. Ouvrir le débat est déja mal vu, avoir des idées à contre courant encore davantage. Est-ce un crime que d’avancer qu’il y a dans la percée de l’Islam en Europe quelquechose qui resssemble à une Djihad des temps modernes, plus sournoise mais aussi efficace que le terrorisme. FinkenlKraut a un certain courage de se lancer dans ce genre de propos dont il était à peu près certain qu’on les lui renverrait en pleine figure. On peut être diamétralement opposé à ses idées, les interdire d’expression ne serait il pas encore pire ? Que dirait-on aujourd’hui d’un homme qui à l’époque de l’occupation aurait dénoncé tout haut l’antisémitisme ? Qu’il aurait été drôlement culotté d’aller dans un sens opposé d’une pensée dominante prônant le « retour à l’ordre ».

    Par ailleurs quel dommage que je ne puisse juger de ce qu’à dit Finkelkraut qu’à partir d’extrait. J’ai toujours un peu de suspiscion pour les"extraits. On leur fait dire ce ce que l’on veut. J’aime bien aller aux sources pour me faire mon opinion. en l’occurence cela n’est pas possible.

  • Par albert (---.---.---.168) 27 novembre 2005 12:15

    M.UGARTE,

    Pour être sincère avec vous,je ne crois pas que les choses vont changer de sitôt. Et si je parle comme je le fais,c’est aussi sans doute pour me rassurer sur notre pays.

    J’ai envie de croire que la France peut être juste,et faire cesser la discrimination qui tue le tissu social et les bonnes volontés que quelques- uns essaient de construire.

    Oui, vous avez raison,je parle pour me convaincre.Mais que faire, sinon essayer d’éduquer nos concitoyens sur la dangerosité de comportements qui nous éloignent les uns des autres.

    Je déteste cette image de la France raciste et discriminante,alors c’est ma façon d’exorciser ce mal.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 13:54

    Pourquoi défendre les propos de Finkielkraut puisque lui-même ne se reconnaît pas dans ce qui est dit dans cet interview. Il avoue même qu’il ne serrerait pas la main à un homme qui dit de telles choses...

    Alors pourquoi défendre un personnage qui n’est pas lui, selon ce qu’il dit lui-même chez Elkabach.

    Qui a raison ? Finkielkraut ou le personnage qu’il dit ne pas être ? Qui a raison ? Les fascites qui disent que Finkielkraut a eu raison de dire ce qu’il a dit, ou Finkielkraut qui dit ne pas penser ce qui est dit dans l’interview ?

    Chez Elkabach, le vrai Finkielkraut dit ceci :

    « Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessés, je n’ai en moi aucun sentiment de mépris ou de haine à l’égard de quelque collectivité que ce soit et je me sens solidaire par vocation des nouveaux immigrés en France et notamment des immigrés de la deuxième ou troisième génération. »

    N’est-ce pas la preuve qu’il croit en l’intégration des personnes qui se réclament de l’islam ? Non seulement il y croit, mais il est solidaire. C’est un message antiraciste très fort de la part de ce grand philosophe...

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 13:59

    A bien y réfléchir, je retire ce que j’ai dit hier : Finkielkraut n’est pas le nouveau Goebbels... c’est le nouveau Martin Luther King

    Je lui souhaite une pleine réussite dans ses futurs efforts à l’intégration des noirs et des arabes de france dans la république.

    Et je suis particulièrement heureux qu’il affirme détester la personne qui n’est pas lui et qui a parlé dans cette interview. Bravo Finky !

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 14:39

    Jean-Pierre Elkabach. : Mais n’entretenons pas alors la haine. Alors ce matin, Alain Finkielkraut, ici, qu’est-ce que vous dites aux Français d’origine africaine et maghrébine qui se sentent blessés et insultés par vos propos ?

    Alain Finkielkraut. : Je leur dis que je déteste autant qu’eux le personnage né de ce puzzle, que je ne lui serrerais pas la main. Je leur dis que je ne pense pas comme lui.

    C’est pas beau ça ? Alors que des fascistes défendent ici ce que Fiekielkraut aurait dit, le philosophe dit détester ce que ce personnage, qui n’est pas lui, a déclaré au journal israélien. IL NE PENSE PAS COMME LE PERSONNAGE DE CET INTERVIEW !!! IL DETESTE CE PERSONNAGE COMME NOUS TOUS !

    Un grand bonhomme ce Finlielkraut. Un homme qui a le courage de ses opinions et qui ose combattre le racisme contre les noirs et les Arabes quand l’heure est grave et le moment opportun. Chapeau Finky !

  • Par Courouve (---.---.---.36) 27 novembre 2005 14:41

    Que Finkielkraut soit solidaire de l’intégration des personnes qui se réclament de l’Islam, c’est loin d’être évident.

    Il déclarait en 2002 : « Le voilà le vrai choc des civilisations : l’Occident vit sous le régime de la critique, et le monde musulman - élites laïques comprises - sous celui de la paranoïa. » (« Jamais les juifs ne se sont sentis aussi seuls », propos recueillis par Elisabeth Lévy, Marianne, 12 au 18 août 2002.

    En fait, Finkielkraut se pose comme républicain vis-à-vis du communautarisme noir (et du tout récent C.R.A.N., instauré comme contrepoids du C.R.I.F.) et de l’identité beur, mais il devient communautariste actif (chroniques à RCJ, articles dans L’Arche)lorsqu’il s’agit des Juifs ; c’est une ambigüité dont il souffre visiblement, mais dont il n’arrive pas à sortir. D’où l’excès de ses attaques contre Dieudonné.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 14:46

    Oui, mais le 25 novembre il déclare ceci :

    « Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessés, je n’ai en moi aucun sentiment de mépris ou de haine à l’égard de quelque collectivité que ce soit et je me sens solidaire par vocation des nouveaux immigrés en France et notamment des immigrés de la deuxième ou troisième génération. »

    Je crois en la sincérité de son propos. Je pense que Finkielkraut est sur la voie pour devenir l’un des porte-paroles du mouvement antirasiste. Pour moi, c’est maintenant une évidence...

  • Par Ugarte (---.---.---.116) 27 novembre 2005 14:55

    « C’est pas beau ça ? Alors que des fascistes défendent ici ce que Fiekielkraut aurait dit, le philosophe dit détester ce que ce personnage, qui n’est pas lui, a déclaré au journal israélien. IL NE PENSE PAS COMME LE PERSONNAGE DE CET INTERVIEW !!! IL DETESTE CE PERSONNAGE COMME NOUS TOUS ! »

    Navré, Daniel, ce que Finkielkraut déteste, c’est le personnage qu’a fait de lui, le journaliste Cypel, du Monde, l’auteur du ramassis d’extraits de texte qu’A.F. - comme Action Française, j’en connais qui vont bicher un max’ - qualifie de puzzle. De puzzle, dont il refuse d’être l’auteur...

  • Par Courouve (---.---.---.36) 27 novembre 2005 15:05

    Je pense moi-aussi que Finkielkraut est sincère ; le problème, c’est qu’il a plusieurs sincérités.

  • Par Daniel (---.---.---.35) 27 novembre 2005 15:28

    Chez Elkabach, Finkielkraut dit : « Dans l’article, je dis que certains juifs peuvent avoir la même tentation (que certains noirs et certains arabes) : la France c’est l’utilité, la judéité c’est l’identité. A ces juifs-là, je reproche leur inconséquence et je leur dis »non« et je leur dis, dans l’entretien, soyez logiques avec vous-mêmes. Si la France c’est simplement une compagnie d’assurance et si votre identité est ailleurs... »

    Ou encore : « Je ne réponds pas par la haine mais je me dis que justement on a raté une véritable occasion de leur tendre la main. » (aux arabes et aux noirs)

    « Je pense que la France n’est aimée en France par PERSONNE et c’est aussi un des problèmes qu’elle a. »

    « Moi je pense qu’il faut qu’ils s’en sortent. » (il parle des noirs et des arabes)

    Et enfin :

    Jean Pierre Elkabach : « Quand Jacques Chirac les appelle les fils et filles de la République, il le fait à tort ou à raison ? »

    Alain Finkielkraut : « Non. A raison, à raison. »

    Moi je dis que le message délivré par Finkielkraut chez Elkabach est lucide et tolérant. Le vrai Finkielkraut est un humaniste qui aime ses frères de couleur.

  • Par legnagna (---.---.---.129) 27 novembre 2005 18:34

    Le personnage ne m’étonne guère. Il fut un temps où ,en tant que socio-anthropologue, je vouais une admiration certaine pour Finkielkraut. Mais depuis ses prises de positions jugées trop partisanes sur le conflit Israélo-arabe et, son analyse partiale sur le racisme anti blanc, Alain Finkielkraut est devenu pour moi, un attiseur de conflits, qu’un philosophe sachant prendre de la hauteur.Son récent article dans le journal Israélien , ne fait que confirmer ce que plusieurs personnes pensent de ce néo philosophe. Il me donne de la nausée et depuis lors je ne le lis plus,encore moins l’écouter. Il se plaint régulièrement sur des atteintes et actes condamnables portés à sa communauté, mais ferme de manière déconcertante les yeux sur ce que les autres communautés endurent, comme si sa communauté devrait avoir le monopole de la compassion qu’il dénierait aux autres. Il me semble que ses prises de position sur la réalité française, auxquelles personne n’y prête plus attention, rélèvent plus d’un fantasme qu’il alimente en sourdine par un : « Mettez hors de la république tous ceux qui osent remettre en question »sa« vision du monde et »sa« communauté ». Le communautarisme longtemps décrié par lui et exercé par certaines communautés, dont il réfuse d’en parler car faisant partie de celle ci ne peuvent que susciter mon émoi et ma désapprobation. La France a connu des moments difficiles et, il est temps de réfléchir sur la manière de faire fonctionner la république dans un esprit d’ouverture et de justice sociale que d’attiser la haine, comme Finkielkraut le fait par médias interposé. Un homme médiatisé doit faire attention à ce qu’il dit et fait. J’espère que ce Monsieur aura au moins la décence de présenter des excuses publiques qu’il se serait empressé de demander si de tels propos avaient été prononcés à l’endroit de sa communauté.

  • Par Daniel (---.---.---.53) 27 novembre 2005 18:49

    Legnagna, Finkielkraut a présenté les excuses d’un personnage qu’il n’est pas et qu’il déteste tout autant que vous. Finkielkraut aime ses frères de couleurs. Finkielkraut est le nouveau Martin Luther King, le nouveau messie des damnés de la terre. Finkielkraut est Amour.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès







Partenaires