Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Finkielkraut et banlieues : triste naufrage

Finkielkraut et banlieues : triste naufrage

Invité de Jean-Pierre Elkabbach sur Europe 1, vendredi matin, le philosophe Alain Finkielkraut confirme, comme le montre le texte intégral de cette interview, le naufrage de sa pensée et son dérapage sur la crise des banlieues. Finkielkraut n’a pas dit qu’il regrettait ses propos ou qu’il les retirait. Il a simplement dit en termes alambiqués qu’il ne se reconnaissait pas dans les citations extraites de son interview à un journal israélien : "Du puzzle de citations qu’il y a eu dans Le Monde, surgit un personnage odieux, antipathique, grotesque, auquel je n’aurais pas envie de serrer la main et on me dit, et là le cauchemar commence, que ce personnage c’est moi, je suis sommé d’habiter ce corps textuel, d’en répondre devant le tribunal de l’opinion."

Étrange schizophrénie. Hélas pour nous et pour Finkielkraut, ce personnage, c’est bien lui. Noyé dans la confusion et la maladresse, Finkielkraut en arrive même à se présenter maintenant en victime : "Je suis quand même l’objet d’un véritable lynchage..." Il ne renie rien de ce qu’il a dit. Croit pouvoir dire qu’il a été mal compris. Se cache la vérité à lui-même en disant que l’article entier est bien, mais que les extraits ne le sont pas : "Mes propos n’ont choqué que ceux de mes amis qui ont lu le puzzle, ils n’ont pas choqué, même s’ils n’étaient pas d’accord, ceux qui ont lu l’article." Avant de finalement présenter ses excuses à la place de quelqu’un d’autre : "Je présente des excuses à ceux que ce personnage que je ne suis pas a blessés, je n’ai en moi aucun sentiment de mépris ou de haine à l’égard de quelque collectivité que ce soit."

On souhaiterait ne jamais avoir lu cet article. Triste spectacle, triste naufrage d’un intellectuel qui devrait pouvoir s’exprimer avec clarté, et rester lucide quand il n’a pas su le faire. Nous sommes gênés pour lui et pour nous. Plus tentés de le plaindre que de l’accabler.

[D’autres articles ont été publiés sur AgoraVox à ce sujet].


Réagissez à l'article

172 réactions à cet article

  • Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 20:59

    Il a toujours plus ou moins réussi à nous cacher sa haine profonde de l’islam et des noirs. Lors de cette interview, il s’est lâché et ce qu’il disait à demi-mots est enfin apparu clair pour tout le monde. (sauf pour 80% des Français qui continuent à l’ignorer puisqu’aucune chaîne de télévision n’en a parlé)

    Le résultat, c’est que « plus personne » ne le reconnaît, pas même lui.

    Il devra maintenant assumer ses opinions et, pourquoi pas, prendre sa carte d’électeur au Front National. Ils ont certainement besoin d’un homme de sa qualité.

    • (---.---.---.220) 19 janvier 2006 08:24

      vous vous rendez compte de ce que vous faites ? vous jugez A.Finkielkraut sur une réaction à l’actualité. Et pourquoi n’aurait-il pas le droit de se tromper sans être pris pour un salaud ? Ce n’est pas Dieu. Je pense que c’est quelqu’un de vraiment très bien. je l’écoute depuis 15 ans peut-être et il rend plus intelligent. Mais il est difficile de porter un jugement sur l’actualité , elle porte trop d’émotions. Je ne peux pas croire qu’il puisse avoir quoi que ce soit avec le Front National:il est trop sensible et trop intelligent. Ra ciste non plus mais sans doute ignorant de certaines réalités. Mais il est revigorant que des gens disent leurs opinions qui ne sont pas le reflet de cu discours officiel. On a le droit aussi de répondre mais sans haine. Jeanne

  • Calb (---.---.---.132) 25 novembre 2005 21:06
    Calb

    c’est marrant ! je trouve les parlementaires UMP mais aussi PS et UDF bien silencieux sur le sujet ! Dieudo ou Monsieur R n’ont pas bénéficié de la même omerta !

  • (---.---.---.158) 25 novembre 2005 21:13

    Vous avez lynché médiatiquement Alain Kinkilelkraut. Mais vous n’aurez pas la liberté de penser de centaines de milliers de gens qui en ont assez de vos procédés assimilables à des procès publics du pire souvenir.

    Nous nous taisons comme faisaient les russes devant la propagande soviétique. Mais ce silence est notre meilleure résistance à votre propagande.

  • Calb (---.---.---.132) 25 novembre 2005 21:23
    Calb

    quel lynchage médiatique ? 2 ou 3 pauvres articles dans la presse autorisée...et encore sans forcément juger les articles de l’auteur ! vous devez confondre mon cher ! les lynchés ne sont forcément ceux que vous imaginez ! ouvrez un peu vos yeux, vos oreilles, faîtes fonctionner votre cervelle (vous verrez, ça aide !) et de grâce, tournez 7 fois vos doigts autour de votre clavier avant d’écrire de telles inepties !

  • Menahem Macina (---.---.---.218) 25 novembre 2005 21:39

    Peut-être pourriez-vous référer à la traduction française intégrale (texte de l’interview et commentaires des journalistes de Haaretz) que j’ai réalisée, et qui figure sur le site de l’UPJF, sous le titre « Quel genre de Français est-ce là ? Interview d’A. Finkielkraut par Haaretz » (http://www.upjf.org/actualiees-upjf/article-10553-145-7-genre-francais-est-interviec-finkielkraut-haaretz.html)

    Ainsi, ceux qui ne maîtrisent pas l’anglais et n’ont lu que la version tronquée et fautive en plusieurs endroits, qui circule partout, seront en mesure de se faire une opinion par eux-mêmes.

    J’ai également mis en ligne, sur le même site, un article à la défense du philosophe, que vous n’aimerez peut-être pas, mais que vous pourriez signaler pour faire preuve d’objectivité : « Finkielkraut, un »raciste antimusulman«  ? - Demandez au MRAP » (http://www.upjf.org/actualitees-upjf/article-10564-145-7-finkielkraut-raciste-antimusulman-demandez-au-mrap-macina.html).

    Merci

    M. Macina

    P.S. Nombre de vos articles, brefs et clairs, ne manquent pas d’intérêt et sont parfois d’excellente venue. Dommage que, dans ce cas précis, vous donniez la parole à un auteur qui va dans le sens du courant sans avoir procédé à une analyse personnelle plus fouillée. Ceci étant dit, je respecte sa liberté d’expression, comme j’espère, on saura respecter la mienne.

  • Courouve (---.---.---.36) 25 novembre 2005 21:42
    Senatus populusque (Courouve)

    Autre déclaration d’Alain Finkielkraut :

    « l’Occident vit sous le régime de la critique, et le monde musulman - élites laïques comprises - sous celui de la paranoïa. » (« Jamais les juifs ne se sont sentis aussi seuls », propos recueillis par Elisabeth Lévy. Marianne, 12 au 18 août 2002).

    Avant de s’indigner, il convient de se demander pourquoi les immigrés européens ou asiatiques se sont toujours intégrés de façon continue et pourquoi, du côté des musulmans, il y a eu ces retours en arrière que furent la promotion du voile et la Marseillaise sifflée, ceci dans un contexte d’attentats à Paris (1986, 1995) et de réseaux islamiques qui en préparent d’autres. Aucune autre immigration n’a jamais été associée à un tel contexte de terrorisme et de mépris du pays d’accueil.

  • Menahem Macina (---.---.---.218) 25 novembre 2005 21:44

    Merci d’avoir publié ma réaction. Toutefois les liens que j’y indiquais dans le corps du texte sont inactifs (sans doute parce que trop longs).

    J’aimerais au moins que soit accessible celui qui correspond à mon article intitulé « Finkielkraut, un ’raciste antimusulman’ ? - Demandez au MRAP ». J’en indique le lien dans l’espace prévu à cet effet.

    Merci.

    M. Macina

  • Le Drakkar Bleu Noir (---.---.---.9) 25 novembre 2005 22:36

    sur post précedent

    retirez l’espace devant le 3

    ou utlisez le lien ci dessous

    désolé

  • Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 22:54

    Menahem Macina, tout d’abord merci pour le lien vers votre article.

    Je ne suis en rien d’accord avec ce que vous dites. Tout comme Finkielkraut et ses amis ont accusé les uns et les autres d’antisémitisme, il doit aujourd’hui prendre ses responsabilités et assumer sa négrophobie et son islamophobie. Il doit en répondre devant la justice et être justement condamné pour ses propos ;

    De plus, il serait normal qu’on le prive de son émission sur France Culture qui est une chaîne publique d’un pays qui mérite la haine des juifs... comme il le dit lui-même.

    Sans haine et sans violence, mais que justice soit faite !

  • Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:01

    Finkielkraut a déclaré : « Je suis né à Paris et suis le fils d’immigrants polonais, mon père a été déporté de France, ses parents ont été déportés et assassinés à Auschwitz, mon père est rentré d’Auschwitz en France. Ce pays mérite notre haine. Ce qu’il a fait à mes parents était beaucoup plus brutal que ce qu’il a fait aux Africains. Qu’a-t-il fait aux Africains ? Il n’a fait que du bien... »

    Si Dieudonné avait dit le quart de la moitié de ce que dit Finkielkraut, on aurait réouvert le bagne de Cayenne rien que pour lui...

  • Courouve (---.---.---.36) 25 novembre 2005 23:31
    Senatus populusque (Courouve)

    Il ne faut pas manipuler les textes ; Finkielkraut a dit, selon la version anglaise,

    This country deserves our hatred : What it did to my parents was much more violent than what it did to Africans. What did it do to Africans ? It did only good. It put my father in hell for five years. And I was never brought up to hate. And today, this hatred that the blacks have is even greater than that of the Arabs.

    Il faut comprendre : ce pays, pour ce qu’il a fait à l’époque de Vichy, mériterait notre haine, mais je n’ai jamais été élevé dans la haine.

    Tous ceux qui connaissent AF savent que s’il a une idée élevée, exigeante, voire élitiste, de la France, lui attribuer une haine de notre pays, de son pays, est un contresens complet.

  • Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:45

    Non Courouve. Il ne dit pas « ce que le régime de Vichy a fait à mes parents.... » Il dit ce que La France à fait à mes parents...blabla... et il dit que la France mérite la haine des juifs pour cela. Il dit encore que la France n’a fait que du bien aux africains.

    Je comprends parfaitement l’anglais et il ne sert à rien de me faire prendre des vessie pour des lanternes !

    Finkielkraut sera condamné par la justice française pour ces propos et pour d’autres encore pire ! C’est tout ce que je peux souhaiter à ce personnage méprisable.

  • Daniel (---.---.---.249) 25 novembre 2005 23:58

    Courouve... Elisabeth Levy de Marianne s’est fortement émue, il y a une ou deux semaines, que la justice française ait pu donner raison à Dieudonné lorsque celui-ci a demandé la suppression de quelques lignes du livre de Anne-Sophie Mercier. Elle s’est même permise de mépriser la justice dans son article et aussi d’affirmer qu’elle a peur de Dieudonné !

    Je vous en parle parce que vous la citez un peu plus haut.

    Je suis actuellement en cantact avec des membres de la rédaction de Marianne qui se tâtent quant aux suites à donner à l’affaire Finkielkraut. Je vous fiche mon billet que Marianne n’en fera pas des tonnes. Ils vont même lui trouver de bons côtés à cet interview de Fink...

  • doudou (---.---.---.241) 26 novembre 2005 00:38

    Même si AF a été maladroit dans ses formulations, on sait tous qu’il est antiraciste. Je suis très étonné de voir certains se déchaîner contre lui, comme s’il s’agissait d’un homme à abattre. Sont-ils jaloux de sa célébrité ? Pourtant, je pense comme lui que ces violences marquent un refus d’intégration. Ceux d’entre nous (nombreux...) qui préfèrent se voiler la face en attribuant la faute aux gouvernants et autres pseudo-malaises sociaux se mordront les doigts dans quelques années, quand les violences s’aggraveront...

  • khakkhy (---.---.---.236) 26 novembre 2005 00:56

    Votre propos au sujet du « naufrage » d’A F me parait outrancier autant que sont outranciers les raccourcis organisés et orientés de la presse française à son égard. J’estime que l’expression philosophique de A.F mèrite un peu plus d’étude et d’approfondissement que vos vingt lignes se voulant éxécutoires. Le naufrage, pour moi, et veuillez m’en excuser (car je ne vous connais pas), est c’est celui de votre signature... l’éclairage d’AF sur la société française est pourtant sinon un révélateur des racines réelles de notre mal vivre mais au moins une aiguille rougie au feu dirigée sur les points douloureux de notre inconscient collectif. Peut être y trouverons nous quelques raisons d’y retrouver l’estime pour notre peuple multiracial de fait quoiqu’on en veuille...et meme si le chemin monte.. il y a un chemin......et si l’expression d’A.F vous parait « alambiquée » c’est justement parce que le sujet est lui meme complexe.. Vous voudriez sans doute qu’A.F donne une solution standard directement assimilable par tous. ? Vous êtes bien une représentation de la société de l’immédiat comme il l’a décrit.... Nous n’en sommes plus à l’heure des polémiques journaleuses mais plutot au début de l’ere de la réflexion de tout un peuple confronté au résultat des erreurs des politiques qui ont tout lavé trop blanc.....

  • Caviar (---.---.---.45) 26 novembre 2005 00:58

    Finkelkraut signale que la grande majorite des casseurs et voyous qui ont saccage la France durant 3 semaines sont noirs ou arabes. Il n’y a rien de nouveau la dessus, les casseurs sont en tres forte majorite musulman, si ce n’etait pas le cas pourquoi les instances musulmanes auraient decrete une fatwa a leur egard ? Mal nommer les choses c’est ajouter au malheur du monde, Camus l’a dit bien avant Finkelkraut. Les belles ames parleront de racisme, mais ces belles ames se taisent lorsque les voyous laissent des victimes derriere eux. Finkelkraut ne generalise pas, il indique l’origine ethnique des criminels qui ont destabilise la France. Ceux la meme qui ont deja manifeste en criant vouloir « casser du blanc ». Nier cette evidence reviendrait a crediter Le Pen de suffisament de votes pour se retrouver encore une fois au second tour en 2007. La generation des immigres du Magreb est venu en France dans les annees 50 et 60 pour trouver du travail et une meilleure vie, la generation qui suit contient des individus qui n’ont pas choisi d’etre francais et qui haissent les valeurs republicaines, ils n’ont pas connu la misere d’alors du Magreb. Nier cela mene a quoi si ce n’est aggraver les ecarts sociaux et les dangers potentiels tels que retrouver un des leurs parmi les terroristes du 11 Septembre 2001 comme ca a ete le cas. La haine qui se trouve parfois dans les cites n’est pas d’origine sociale comme certains voudraient le faire croire, l’antisemitisme et la haine d’autrui n’ont aucune justification sociale. Finkelkraut n’attise pas la haine, il signale que l’on ne regle pas les problemes en utilisant la langue de bois et en decrivant la France telle qu’on aimerait qu’elle soit. Rien a voir avec le soit disant comique qui vomit sa haine des juifs chaque fois qu’il ouvre la bouche.

    • fredo_le_beau (---.---.---.191) 4 décembre 2005 13:24

      Je voulais reagir aux propos de « Caviar », pour marquer ma tristesse de lire ce genre de chose ainsi que ma desapprobation. Bien sur on ne peut pas nier les faits. Mais le fait premier est que tout ces casseurs sont francais. Et pour moi, les considerer comme issu de l imigration, noirs ou arabes est une erreur grave. Car en marquant cette difference continuelement on envoie a la France deux messages : le premier a ces jeunes en leur disant :« vous etes pas comme nous, et vous avez un probleme », le second est envoye au francais « blanc » et leur montre bien qu’il ne sont pas conserne, qu’ils sont victime. Et si on ajoute a cela, les declarations est les solutions propose par les politiques qui conserne presque uniquement l’imigration. La solution toute trouvee au probleme est donc l exlusion et le racisme. Donc je pense qu il est tant que tout les francais se sentent conserne par la situation, qu’il se sentent aussi bien en tant que coupable qu en tant que victime. Arretons de marquer continuellement la difference pour car nous courrons droit a un pays de haine. Sinon, bien sur que les sociologues ou le philosophes peuvent esseyer d’expliquer l origine de ce malaise, mais il s agirait la de traveau purement scientifique.

    • Gus. (---.---.---.125) 15 janvier 2006 18:28

      Et encore, estimez-vous heureux que A.F. ne les ait pas traités - comme bien des français de FRANCE- de sales bougnoules et de sales nègres parasites .Simple observation basique:on ne demande jamais leur avis aux français : c’est beaucoup trop dangereux.il ne faut pas mécontenter les médias !!!

  • NiKo (---.---.---.205) 26 novembre 2005 01:19

    Cela fait plaisir de lire une majorite de reactions lucides sur cette affaire qui soutiennent Alain Finkielkraut. C’est le seul a mener aujourd’hui le combat de la verite, sur un chemin etroit entre les amalgames des extremes. J’espere qu’il pourra (et voudra) continuer ce combat, tout en sachant de se proteger (cf Theo Van Gogh).

    (malgre la mauvaise qualite de cet article, merci tout de meme a ce site dont les commentaires ne sont pas censures, a la difference de bellaciao.org)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

ECRIVEZ UN ARTICLE !





Les thématiques de l'article


Palmarès