Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile
  • Agoravox TV

Accueil du site > Tribune Libre > Finkielkraut - Une vache normande, un Aleph et Charles Péguy

Finkielkraut - Une vache normande, un Aleph et Charles Péguy

"Un néoréac qui fait l’éloge d’un collabo, bien fait pour lui." Comme les gens sont méchants avec Finkielkraut, le nouveau Immortel "héritier des Lumières".

Elu en 2014, Alain Finkielkraut était reçu en séance solennelle sous la coupole de l'Académie Française, au 21ème fauteuil de Félicien Marceau. 

Celui que "la presse Pigasse" incarnation de la "nouvelle élite arrogante et barbare" aime se payer la tête en le désignant comme un néoréac obsédé par l'immigration, avait comme parrains Marc Fumaroli et Jean d'Ormesson. 

Son élection par 16 voix sur 28 avait suscité quelques polémiques notamment au sein même des académiciens. Son nom avait été barré d'une croix sur 8 bulletins. Un "rejet" et un "acte d'hostilité" contre sa personne que Finkielkraut n'avait vraiment pas apprécié. D'ailleurs, après son élection le philosophe avait considéré qu'il y avait " une grande offensive du politiquement correct pour annexer l'Académie Française. Il semble qu'elle ait échoué". "J'en suis heureux pour moi" avait-il précisé. Malgré tout Finkielkraut ne semble pas trop rancunier, ne disait-il pas beaucoup de bien de l'Académie dans son autoportrait sur France culture...

"Ma candidature à l'Académie française avait quelque chose de fortuit, de contingent, mais aujourd'hui ma candidature et mon entrée Quai Conti ont trouvé leur raison d'être. Je me suis rendu compte que l'Académie française était peut-être autrefois une institution de la bourgeoisie triomphante, mais que face à la nouvelle élite arrogante et barbare elle est l'incarnation de la résistance de la civilisation."

Voilà, tout est pardonné. Finkielkraut a-t-il versé une larme lors son éloge à Félicien Marceau. Condamné par contumace à la Libération par le conseil de Guerre de Bruxelles à 15 ans de travaux forcés et la déchéance de nationalité pour collaboration avec l'ennemi. Avec La République des livres, vous en saurez plus sur La ténébreuse affaire Félicien MarceauEn 1959 le général de Gaulle estime que sa condamnation n'était pas justifiée et lui accorde la nationalité française.

Concernant l'hommage à Félicien Marceau, cette phrase de Finkielkraut - "Un défenseur exalté de l'identité nationale, oublieux de ses origines vagabondes et astreint à faire l'éloge d'un collabo : il n'y a pas de hasard, pensent nos vigilants, et ils se frottent les mains, ils se lèchent les babines"

Ci-dessous le discours d'Alain Finkielkraut devant L'Académie française

"Mesdames, Messieurs de l'Académie,

En manière de préface au récit débridé que lui a inspiré le tableau d'Henri Rousseau La Carriole du père Juniet, Félicien Marceau relate le dialogue suivant :

– La carriole du père Bztornski ? dit le directeur de la galerie. Qu'est-ce que ça veut dire ?

– C'est le titre de mon tableau, rétorqua le douanier Rousseau.

Le directeur plissa son nez, qu'il avait fort grand, et agita son index, qu'il avait fort long.

– Mon pauvre ami, avec ce titre-là, vous ne le vendrez jamais, votre tableau.

– Tiens ! Pourquoi ? dit Rousseau qui, de son passage dans l'administration de l'octroi, avait gardé le goût d'aller au fond des choses.

– Bztornski ! reprit le directeur avec force. C'est un nom à éternuer, ça. Mon cher monsieur, retenez bien ceci : un client qui éternue, c'est un client qui n'achète pas.

Et, rêveusement, il énonça :

– Ce doit être une loi de la nature.

– Alors, qu'est-ce qu'on fait ? dit Rousseau.

– Mettez Juniet et n'en parlons plus, dit le directeur. C'est le nom d'un de mes cousins. Un négociant. Très honorablement connu dans tout le Gâtinais, ajouta-t-il après un temps et sans doute pour balayer les dernières réticences du peintre.

Telle est la scène qui, s'il faut en croire le célèbre historien d'art Arthème Faveau-Lenclume, se serait déroulée, par une belle journée d'octobre 1908, dans une modeste galerie de la rue des Saints-Pères.

Nous sommes en janvier 2016. Et un nom cacophonique, un nom dissuasif, un nom invendable, un nom tout hérissé de consonnes rébarbatives, comme Bztornski ou mieux encore, comme Karfunkelstein, le patronyme dont l'extrême droite avait affublé Léon Blum pour faire peur aux bons Français, un nom à éternuer en somme, et même, osons le dire, un nom à coucher dehors, est reçu aujourd'hui sous la coupole de l'institution fondée, il y aura bientôt quatre siècles, par le cardinal de Richelieu.

Né quelque dix ans seulement après cette diatribe du futur académicien Pierre Gaxotte contre le chef du gouvernement de Front populaire : « Comme il nous hait ! Il nous en veut de tout et de rien, de notre ciel qui est bleu, de notre air qui est caressant, il en veut au paysan de marcher en sabots sur la terre française et de ne pas avoir eu d'ancêtres chameliers, errant dans le désert syriaque avec ses copains de Palestine », l'héritier de ce nom n'en revient pas. Il éprouve, en cet instant solennel, un sentiment mêlé de stupeur, de joie et de gratitude. S'appeler Finkielkraut et être accueilli parmi vous au son du tambour, c'est à n'y pas croire.

Ce nom d'ailleurs, je ne l'ai pas toujours porté au complet. Pour simplifier la vie des professeurs, pour ne pas affoler le personnel administratif, et pour éviter à mes condisciples la tentation d'une plaisanterie facile sur la dernière syllabe, mes parents ont obtenu qu'à l'école ou au lycée je me fasse appeler Fink ou Finck. Je suis revenu à Finkielkraut quand ma carriole a quitté la classe, parce que je croyais pouvoir compter alors sur la maturité de mes interlocuteurs et que nous ne sommes plus en 1908 : comme ceux de l'affiche rouge, à prononcer mon nom est difficile. Après les années noires, l'honneur m'imposait de ne pas m'en défaire."

Sur son épée d'académicien sont gravés une vache normande, Un Aleph, première lettre de l'alphabet hébraïque, et une phrase de Charles Péguy "La République est Une et indivisible, notre royaume de France"


Moyenne des avis sur cet article :  2.57/5   (23 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 29 janvier 08:45

    Sacré Finkie...
    Encore un qui aura réussi à faire financer son contingent de couches Confiance par la république qui n’est décidément pas rancunière...
    - Est-ce bien raisonnable, sous état d’urgence, de confier une arme de 8ème catégorie à un type notoirement instable ?
    Plein le cul de ces RPA de luxes pour has-been dégénérés, en fin de parcours, certes, mais encore nuisibles...


    • Shawford Shawford 29 janvier 08:48

      @Clocel

      Quel est ce fier esquif qui vogue vers le bonheur ? smiley

      TU veux pas un rdv au Bistrot #42 ?


    • Pere Plexe Pere Plexe 29 janvier 18:48

      @Clocel une épée est une arme de catégorie D.

      Auparavant s’était une arme de 6 ème catégorie.
      Pour le reste j’approuve sans réserve


    • Clocel Clocel 29 janvier 20:43

      @Pere Plexe

      Je crois que leurs épées sont classées armes de collection, donc en 8ème catégorie, mais mes infos ne sont pas à jour, je ne bataille pas, là n’est pas le propos, je ne lui confierai même pas un opinel n°6 ! smiley


    • Yanleroc Yanleroc 31 janvier 23:46

      @Clocel


      Bonjour Gruny, puisque tu cites C.Péguy, rappelons qu’il a dit aussi :

      Celui qui ne gueule pas la vérité,
      Lorsqu’il connaît la vérité
      Se fait le complice des menteurs et des faussaires.

      Que Finkielktraut s’engage sur des sujets vraiment importants, s’il se veut courageux et méritant, sinon il n’aura été qu’un beau-parleur et un imposteur ! 




    • adeline 3 février 12:42

      @Clocel
      oui mais la catégorie de l’arme est déterminée au jugement en comparaison avec les circonstances, une épée de pacotille n’est pas classée, si tu l’aiguises et attaque avec cela devient de la 6ème catégorie, idem pour tout (masques à gaz gilet par balles etc)


    • Le p'tit Charles Le p’tit Charles 29 janvier 08:56

      l’Académie Française, c’est le cimetière des morts vivants..Le placard des lettrés illettrés qui pour faire un discours ont besoin de notes..Le sacre des gardiens des « salons parisiens » lieux de luxure et de beuverie ou l’on retrouve sarkozy et BHL entre autre..la France des chiffonniers..des poseurs et des menteurs..la France « chère » au PS... !


      • Pere Plexe Pere Plexe 29 janvier 18:51

        @Le p’tit Charles
        Si l’académie Française était majoritairement socialiste ce type n’y serait pas entré !


      • Gérard Luçon Gérard Luçon 29 janvier 09:05

        récemment une jeune femme s’était écrié « pour le bien des français taisez-vous »


        et le voici prenant la place du Mime Marceau ...

        QED !

        • francesca2 francesca2 29 janvier 17:08

          @Gérard Luçon


          Il ne s’agissait pas d’une ’’jeune femme’’ mais d’une militante politique proche des Indigènes de la République parti qui vomit la France, hait les français, déteste leurs valeurs et leur culture...alors non, ce n’est sûrement pas « pour le bien des français ».
          il n’a pas « pris la place du mime Marceau » comme vous le dites avec tant d’élégance, il s’est tu parce qu’il n’avait pas la parole.


        • 65beve 29 janvier 19:30

          @francesca2
          Relisez bien le commentaire de Gérard Luçon.
          Son humour vous aura certainement échappé.
          Ce n’est pas grave, ça vous a donné l’occasion de placer votre « indigène de la république ».
          cdlt.


        • Etbendidon 29 janvier 09:21

          Article GRANDIOSE qui aurait sa place au Figaro rubrique mondaine
          Je me suis laissé dire que bientot le grand humoriste DIEUDONNE devrait rejoindre l’illustre assemblée
          Il aurait déjà fait graver sur son épée : une QUENELLE, la tête de VALLS et un ananas
           smiley


          • Griffon Jaune johnconnaurd42 29 janvier 09:23

            @Etbendidon

            Ça fait un bail que je lis ta musique du bonheur sans vouloir interférer smiley

            Pour l’agent ananas, il est pas prêt encore d’avoir la carte du Bistrot #42, rassure toi smiley


          • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 29 janvier 09:58

            Polémique bidon mais qui dure que cette entrée du défenseur des oustachis croates à l’hospice. Il ne l’a toujours pas pondu le « Comment être Ukrainien aujourd’hui ? ».
            Finkie c’est le « réac’ » sympa que ses copains mondains de chez Libé et l’Obs aiment chambrer et qu’on invite avec plaisir à la télé.
            Même souche idéologique que Cohn-Bendit, Gluksmann, Brighelli et cie. Passés de l’agitation gauchiste à l’atlantisme version voltairisme talmudique « Voltaire contre-attaque, Voltaire ou le Jihad, etc. » « Étrangement », les mêmes qui organisent depuis plus de 40 ans, contestations et contre-contestations du système...

            Virgine Despentes et ses prurits vulvaires révolutionnaires sont, quant à eux, entrés à l’Académie Goncourt. Voilà qui devrait relever le niveau en attendant Christine Angot et François Bégaudeau...


            • mmbbb 29 janvier 22:04

              @Jean-Michel Lemonnier il est vrai qu il manque une vertu essentielle a tous ces intellos que vous citez « la constance » « Con Bendit » une crevure ce type qui ne me fera pas hesite a « mal vote » Ce genre de type qui me fait refouler « ce devoir de memoire » Tous ces«  grand intello » ont eu un maitre Mitterrand qui n’a pas cesse de louvoyer durant toute sa vie Quand a Fiekl se retrouver avec Giscard un president qui a commis tant d’erreur me laisse perplexe 


            • Jean-Michel Lemonnier Jean-Michel Lemonnier 30 janvier 13:57

              @mmbbb
              Oui, je comprends.
              Ajoutons. Les types précédemment cités s’accordent très bien avec ceux qu’ils critiquent.

              Alain Finkielkraut et Houria Bouteldja du PIR, par exemple, sont deux faces d’une même médaille. Dans les deux cas, ça pue la haine et le ressentiment.
              Leur fonction est de promouvoir le conflit de civilisations et d’obliger benêt de souche pousse-caddie à choisir un camp.
              Opposer à ceux-là un authentique N-R, c’est mettre fin à une supercherie et dévoiler ce système de pensée unique à double face.


            • legrind legrind 29 janvier 11:44

              J’ai trouvé son discours magnifique et émouvant.


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 janvier 12:14

                @legrind
                c’est le « conteur Finky », le conteur communicant ! ^^


              • troletbuse troletbuse 29 janvier 12:59

                @bouffon(s) du roi
                Pourquoi, il est sponsorisé par EDF ?


              • troletbuse troletbuse 29 janvier 13:04

                @troletbuse
                Y’a pas de petits profits. smiley)


              • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 janvier 13:17

                @troletbuse
                « héritier des Lumières » ^^


              • Pere Plexe Pere Plexe 30 janvier 19:23

                @legrind
                Sont discours est ma foi pas mal.Ou l’a souvent vu plus mauvais.


                Dommage que dénonçant les discriminations dues au patronyme, il encourage celles dues à la religion musulmane...sans rire.

                La logique de certains « philosophe » est impénétrable.
                A moins que, plus simplement, elle révèle leur imposture !

              • SPQR Sono Pazzi Questi Romani stux 29 janvier 12:22

                Un escroc invité au dîner de cons à l’Académie française.


                • troletbuse troletbuse 29 janvier 13:02

                  Un peu long, vot’ article aujourd’hui, Grounichou.J’ai quand même lu le début. D’ormesson, la seule fois où il a été bon dans sa vie, c’est sa reflexion à ONPC à Valls.


                  • Jean-François Dedieu Jean-François Dedieu 30 janvier 03:32

                    @troletbuse
                    Un peu long ? Que nenni ! Bien trop court le discours... pour être vrai... Si maintenant Avox fait dans la désinformation ! C’est pas bien de mentir Gruni !


                  • smilodon smilodon 29 janvier 13:46

                    @ l’auteur : J’adore ce mec. Tout comme j’adore Onfray, Zemmour, Dieudonné.. Tout comme j’ai adoré en leurs temps Desproges, Coluche, le professeur Choron, Devos, Led Luron..... et tous ces « mecs » de tous les bords qui disent tout haut ce que je pense !.... N’en déplaise à tous ceux qui voudraient me faire penser ce qui est « bien » !..... Me faire penser comme « eux » !.... Ben non !... Désolé !... Comme au temps où je lisais Hara-Kiri, Reiser, Wolinski, même si les « philosophes maudits » de 2016 sont mis au même niveau que « Choron » en 75, je retrouve ce même discours aujourd’hui !... Pas « conventionnel » !..... J’adore ce mec !...N’en déplaise aux jeunes « réacs » !..... J’ai fêté mes 20 ans en 77.... Et je suis toujours le même qu’à l’époque !... C’est les « gens » « autour » qui ont changé. C’est pas moi !..... Choron / Finkielkraut même combat !......La tête de vache, sur sa « canne », c’est la « vache enragée » qu’il a certainement bouffé lui aussi. Comme moi...... En 2016, les philosophes sont dans la lignée des « clowns » de 1975 !.... Pour dire l’état de notre société !....Pourtant, ils sont dans la vérité, comme les « clowns » de l’époque !....A moins que « Choron » ne fut « philosophe » avant l’heure....Comme Desproges, Devos, Coluche, Le Luron !.......(Et tant d’autres).... Adishatz.


                    • Allexandre 29 janvier 14:55

                      @smilodon
                      La première phrase démontre à quel point votre cerveau est un fouillis incroyable, en totale cohésion avec les amalgames que vous faites entre toutes les personnes citées. Changer d’avis et de position en 40 ans est plutôt un signe de bonne santé intellectuelle et psychique, rester bloqué à ses certitudes en revanche.....


                    • Fergus Fergus 29 janvier 16:07

                      Bonjour, Gruni

                      En réalité, tout cela n’a guère d’importance : les prises de position de Finkelkraut n’intéressent plus guère que le cercle des intellectuels germanopratins, et l’Académie française est un club de personnages vieillissants dont même les recommandations de syntaxe sont inaudibles. 

                      Cela dit, un homme qui est venu à littérature par « Les contes du chat perché » du génial Marcel Aymé ne peut être totalement mauvais. Et faire sculpter une tête de vache sur son épée me semble être une belle manifestation de dérision. Dommage que Finkelkraut ne soit pas allé jusqu’à choisir La vache qui rit*.

                      * Cf. De la Wachkyrie à La Vache qui rit®


                      • francesca2 francesca2 29 janvier 17:12

                        @Fergus



                        En réalité, tout cela n’a guère d’importance : les prises de position de Finkelkraut n’intéressent plus guère que le cercle des intellectuels germanopratins, et l’Académie française est un club de personnages vieillissants dont même les recommandations de syntaxe sont inaudibles. 

                        Oui, c’est pour ça que chaque quinzaine il est en première page de Libé, en couv de l’OBS, ou invité régulièrement à des émissions qui cartonnent en terme d’audiance.
                        Franchement Fergus...vous êtes en petite forme ou quoi ? 

                      • gruni gruni 29 janvier 17:19

                        @Fergus

                        Bonjour Fergus

                        J’avoue mon interrogation, pourquoi une vache sur son épée. Merci pour ton éclairage qui révèle ton côté philosophe smiley
                         Finkielkraut est un philosophe, comme d’autres il donne son opinion sur divers sujets. Il est dans son rôle. Je ne pense pas qu’on le verra moins sur les plateaux télé après son entrée à l’Académie, il aime trop s’entendre pour se taire. 

                      • francesca2 francesca2 29 janvier 17:26

                        @gruni


                        Coucou mon Gruni smiley

                        il est souhaitable d’ailleurs qu’il ne se taise jamais...

                      • gruni gruni 29 janvier 17:40

                        @francesca2


                        Coucou francesca

                        Personne ne le fera taire et lui dire taisez-vous veut dire qu’il dérange. Une bonne raison pour qu’il parle.
                        Voilà que je fais mon petit Voltaire maintenant smiley

                      • Fergus Fergus 29 janvier 19:22

                        Bonsoir, francesca2

                        Bon, d’accord, j’ai un poil exagéré. Ce que je voulais souligner, c’est que les prises de position de Finkelkraut font recette dans les médias et les cercles intellectuels, mais n’intéressent quasiment plus le grand public.


                      • legrind legrind 30 janvier 09:58

                        @Fergus

                        Bonjour, Gruni

                        En réalité, tout cela n’a guère d’importance : les prises de position de Finkelkraut n’intéressent plus guère que le cercle des intellectuels germanopratins, 

                        _____

                        Il y’a 30 ans dans « la défaite de la pensée » Finky avait prévu la désintégration de l’Ecole française sous la pression du multiculturalisme, des pédagogisme taré la démagogie jeuniste, pas mal pour un «  intellectuels germanopratin », il y’a 20 ans il parlait déjà de la violence à l’Ecole, les profs qui se font cracher dessus par les jeunes, l’impossibilité de faire cours sur des sujets qui heurtent la susceptibilité de jeunes etc , l’insécurité-construction médiatique-sentiment, l’islamisation qui est toujours un mythe selon les sociologues de gauche ( Molenbeek ils connaissent pas) etc etc.. Pas mal pour un «  intellectuel germanopratin ».


                      • Clocel Clocel 30 janvier 10:41

                        @gruni
                        « pourquoi une vache sur son épée. »
                        Ancien culte, la mère du veau d’or, allez savoir, les méandres d’un cerveau abscons...


                      • arthes arthes 31 janvier 15:04

                        @gruni

                        Le problème est que lorsqu’il parle, soit il s’écoute parler et il n’écoute pas son interlocuteur, soit il parle pour rien, genre il brasse de l’air...inutilement donc...Mais bon, si ça peut donner le sentiment que la liberté d’expression (genre cause toujours) existe encore...Puis parfois il pisse aussi la où l’establissement le souhaite (faire plaisir aux gauchistes nostalgiques de l’idéologie marxiste collectiviste) alors il est toujours médiatisé...Puis faudrait me donner la définition d’un philosophe, je pense qu’elle est à géométrie variable.
                        Perso, cela étant dit, je l’apparente à Onfray, il ne me gêne pas plus qu’un gravier de la route...



                      • gruni gruni 31 janvier 16:04

                        @arthes


                        Finkielkraut n’a pas tout faux, comme Onfray d’ailleurs et d’autres encore. Disons qu’on peut bien sûr les écouter et ensuite faire son tri sélectif en fonction de nos propres idées. Et puis c’est vrai, les philosophes sont parfois à géométrie variable.


                      • arthes arthes 1er février 17:46

                        @gruni

                        Oui, je me souviens d’une émission avec Pujadas (des paroles et...des paroles) , invité : Valls et face à lui, ce fut le tour de Finkielkraut (pas du tout compliqué à dire au demeurant, plus difficile à écrire), et très calment (ça lui arrive, surtout chez Pujadas) il a , avec talent, défendu la litterature française, l’importance de faire connaître et de comprendre les grands auteurs humanistes et des siècles de lumière, face à un Valls qui évoquait la réforme du programme d’histoire dans les collèges et la nécessité, vu le métissage français d’y inclure, au détriment d’autres centres d’interets, de grands personnages d’Afrique ou Arabes (sportifs, écrivains et j’en passe) qui ont contribué à la grandeur de la France....Bon, Valls souriaIt, et une fois que Finkiel eut terminé, et bien on est passé à un autre invité.

                        Quelques semaines auparavant, le même Finkiel éructait comme un malade, prêt à bondir, face à un Plantu d’un calme olympien qui tentait juste de relativiser la passion presque surréaliste déchaînée par le même Vals contre Dieudonné (oui, ça date un peu) , et naturellement, Plantu ne pouvait pas en placer une, enfin si, un peu, mais l’autre mordait comme un fou sourd.

                        Alors, d’accord, je pense que cet homme est très érudit, peut avoir de justes raisonnements mais , bah, il, (ce n’est pas le seul bien sur) se regarde juste surtout le nombril...

                      • gruni gruni 1er février 17:54

                        @arthes


                        Bonsoir arthes

                        Rien à ajouter, vous voyez juste. Nous aurons certainement l’occasion de reparler de Finkielkraut et de quelques autres. 

                      • arthes arthes 1er février 19:12

                        @gruni

                        Bonsoir à vous, et oui, je n’en doute pas smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès