• jeudi 17 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
  Accueil du site > Tribune Libre > François Hollande. La cote d’alerte
70%
D'accord avec l'article ?
 
30%
(42 votes) Votez cet article

François Hollande. La cote d’alerte

La dégradation des intentions de vote au premier tour de la présidentielle 2012 en faveur de François Hollande se poursuit et il vient, pour la première fois depuis deux mois, de passer sous les 30% (avec 29,5%) dans une enquête de l'IFOP pour Atlantico.
Les intentions de vote pour le second tour, bien que toujours à un haut niveau, continuent elles aussi à s’éroder dangereusement.

Attaqué sur sa gauche par Jean-Luc Mélenchon et sur sa droite par François Bayrou (qui gagne 2,5%), le score de François Hollande pour l'IFOP est en baisse de 3% en 15 jours et de 5,5% en 1 mois et demi

L'écart de 3,5% avec Nicolas Sarkozy (26%, stable) est le plus bas depuis trois mois, et maintenant très loin des 10% d'octobre 2011.

Et pour le second tour, cela ne s'arrange pas non plus.

 

S'il reste haut (56% contre 44% pour Sarkozy), il retombe à un niveau inconnu depuis avril 2011, alors qu'il bénéficie toujours d'un report de voix majoritaire des électeurs FN (56/44) et du Modem (63/37).

 

Encore plus significatif, cette baisse s'inscrit dans la très mauvaise tendance du mois de novembre.

D'abord minimisé - quand il n'était pas tout simplement nié... - par le Parti Socialiste ou ses sympathisants, ce reflux, sévère au 1er tour (il a perdu, selon les instituts, jusqu'à 9%) et presque aussi sévère au 2nd tour (jusqu'à - 8%), met le candidat du PS sous pression.

 

Contestée sur sa gauche par le Front de Gauche (Marie-Georges Buffet, peu commode, vient de le tacler sévèrement) et EELV, au centre par F. Bayrou (qui vient dans ce sondage IFOP, c'est un signe, de repasser devant lui dans les intentions de vote de ses électeurs de 2007), en difficulté dans son propre parti où certain(e)s semblent lui réserver le même traitement funeste que celui subi par Ségolène Royal en 2007, F. Hollande semble déjà à la dérive.

 

La candidature de celui qui s’affirmait déjà, fanfaron, comme le prochain président, semble au bord de l'implosion.

Une digue, pour le moment, résiste et lui permet de conserver un score confortable au 2nd tour.

C’est sa présence en tête dans les intentions de vote au 1er tour.

 

Quand elle cédera, toutes les cartes seront rebattues et une nouvelle campagne commencera.

Jean-Luc Mélenchon et François Bayrou qui ont déjà fortement pilonné le candidat du PS sont en embuscade.

Et Nicolas Sarkozy, aussi…




par Morris (son site) vendredi 2 décembre 2011 - 46 réactions
70%
D'accord avec l'article ?
 
30%
(42 votes) Votez cet article

Les réactions les plus appréciées

  • Par Alpo47 (---.---.54.95) 2 décembre 2011 11:05
    Alpo47

    Il faut d’abord se rappeler que les sondages servent essentiellement à manipuler l’opinion, en utilisant le besoin de conformisme de nombre d’entre nous.
    Ensuite qu’Atlantico et l’IFOP roulent pour l’UMP, et constater que F.Hollande ne fait pas rêver grand monde. Bien loin de là.
    Bon, il s’agissait juste d’emmener quelque de « présentable » au second tour pour virer Sarkozy et sa clique de banksters.

    Enfin, tragédie pour nous tous, que F.H nous servira la même soupe que Sarkozy, bling-bling et suffisance en moins. Pro européen, acquis au libéralisme, soucieux de la dette ... rien de bon pour nous.

  • Par non666 (---.---.176.90) 2 décembre 2011 13:07
    non666

    On est dans la phase initiale de préparation de l’opinion.

    En Mai-Juin, on a joué avec la peur : Marine monte !

    En fin d’année, on commence le regroupement du troupeau en lui indiquant ou il faut qu’il vote en creant une succession de sentiment que « son camps » va perdre (sondage en baisse pour x ou y) et qu’on a une chance d’y remedier (car ce coup ci, c’est le camps d’en face qui s’effondre).
    Cette préparation d’artillerie devrait continuer jusqu’a mars.

    Cette etape vise aussi a empecher certains elements de venir pertuber le casting normal de la « présidential academy ». Il faut dissuader DeVillepin, un vrai communiste, un vrai trotskiste de se presenter.
    Reciproquement on va chercher a crer des alternatives aux votes derangeants en creant des clones (Megret , Dupont aignan pour le vote FN, Borloo et Morin pour le vote chretien democrate) qui seront « monté en neige » dans les sondages.

    la dernière phase vise a aplanir la pente entre les intentions de motivation affichées dans les deux dernières semaines et le vote prévisible du jour du vote.
    Meme si les instituts de mensonges ont beaucoup utilisé cette carte avec efficacité, le coup de la « brusque et imprevisible » remontée dans la dernière semaine est eventé.
    Désormais il faut atterir en douceur si l’on veut encore etre cru le prochain coup...

  • Par kiouty (---.---.118.58) 2 décembre 2011 13:11

    Pour la majorité des français il faut d’abord éliminer sarkozy, et ensuite rechercher le meilleur président.

    Oui, c’est bien ça le drame, hélas...

  • Par maxime (---.---.208.160) 2 décembre 2011 13:13

    « ... dans une enquête de l’IFOP pour Atlantico. »

    Tout s’explique !!!

    Si ça vous fait du bien, continuez comme ça ! smiley

Réactions à cet article

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


Faites un don

Les thématiques de l'article

Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération