Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > French American Foundation – Le Siècle : match nul

French American Foundation – Le Siècle : match nul

La politique du couple Hollande – Ayrault n'ayant à mon sens que peu de surprises à offrir, c'était le seul vrai suspens de cette nomination de gouvernement : quelle organisation oligarchique allait rafler le plus de postes de ministres ?

Le gouvernement nommé par Jean-Marc Ayrault sous la présidence de François Hollande se compose donc comme suit :

Président : François Hollande. (FAF, Le Siècle)

Premier Ministre : Jean-Marc Ayrault.

Ministre des Affaires étrangères : Laurent Fabius. (Bilderberg, Le Siècle)
Ministre de l'Éducation nationale : Vincent Peillon.
Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Christiane Taubira.
Ministre de l'Économie, des Finances et du Commerce extérieur : Pierre Moscovici. (FAF, Le Siècle, Le Cercle de l'Industrie)
Ministre des Affaires sociales et de la Santé : Marisol Touraine. (FAF)
Ministre de l'Égalité des Territoires et du Logement : Cécile Duflot.
Ministre de l'Intérieur : Manuel Valls. (Bilderberg, Le Siècle)
Ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie : Nicole Bricq.
Ministre du Redressement productif  : Arnaud Montebourg. (FAF)
Ministre du Travail, de l'Emploi et du Dialogue social :  Michel Sapin.  (Bilderberg)
Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian.
Ministre de la Culture et de la Communication : Aurélie Filippetti. (Le Siècle)
Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche : Geneviève Fioraso (députée de Grenoble).
Ministre des Droits des femmes, porte-parole du gouvernement : Najat Vallaud-Belkacem. (FAF)
Ministre de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire : Stéphane Le Foll.
Ministre de la Réforme de l'État, de la Décentralisation et de la Fonction publique : Marlyse Lebranchu.
Ministre des Outremers : Victorin Lurel.
Ministre des Sports, de la Jeunesse, de l'Éducation populaire et de la Vie associative : Valérie Fourneyron (maire de Rouen).

Sur vingt femmes et hommes politiques, nous avons donc :

  • cinq membres de la French American Foundation

  • cinq membres du club Le Siècle

  • trois membres du groupe Bilderberg

  • un membre du Cercle de l'Industrie

C'est donc une belle victoire à égalité pour la French American Foundation, cette officine de Washington créée dans le but de faire le lien entre les États-Unis et la France et d'installer aux plus hauts postes de cette dernière de dociles agents pro-états-uniens. Elle réussit l'exploit de placer un de ses membres au poste de président et s'offre également le prestigieux ministère de l'économie. Un beau score donc.

Score tout a fait honorable également pour le club de collusion Le Siècle, réunissant le gratin de l'oligarchie française – des médias aux grands patrons en passant par les hommes politiques –, bien qu'on eut pu s'attendre à le voir remporter la compétition face à la French American Foundation. Il faut toutefois noter que certain ministres peuvent avoir adhérer au club récemment et ne soient donc pas pris en compte ici. Au contraire, l'adhésion à la French American Foundation semble être officielle et lui laisse peu de chances de disposer de réserves ministérielles. Un léger avantage pour Le Siècle sur ce point donc. Autre bon point, le Siècle occupe également de très beaux postes : outre le président et le ministre de l'économie, également membres de la French American Foundation, appartiennent au Siècle le ministre des affaires étrangères et le ministre de l'intérieur !

Bien que ne disposant que de trois membres, le club du Bilderberg fait une entrée plus qu'honorable dans le gouvernement socialiste. En effet, même s'il n'atteint qu'un peu plus de la moitié du score de la French American Foundation ou du Siècle, son importance sur le plan international accorde un prestige encore plus grand à ses trois poulains. Le club du Bilderberg obtient donc les ministères des affaires étrangères, de l'intérieur et celui, moins primordial, du travail.

Le Cercle de l'Industrie, était, il faut l'avouer, un peu hors-compétition, puisque tous ses membres à l'exception de ses deux vices présidents, sont les patrons des plus grandes entreprises françaises. Il est donc tout à fait normal qu'on ne retrouve qu'un seul de ses membres dans le nouveau gouvernement.

Évidemment, le lecteur un tant soi peu attentif aura remarqué que plusieurs membres du gouvernement appartiennent à plusieurs de ces organisations. Toutefois, sur les vingt membres du gouvernement, en incluant le président, neuf de ses membres appartiennent aux organisations sus-citées, c'est-à-dire très légèrement moins que la moitié. Évidemment, cela représente un minimum dans la mesure où l'appartenance de certains ministres à de semblables organisations puisse ne pas être connue.

En tout cas, pour ceux qui en doutaient encore : le changement, c'est maintenant !


Moyenne des avis sur cet article :  4.27/5   (49 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Al West 19 mai 2012 09:11

    J’actualise : j’ai apparemment eu le même réflexe que François Asselineau qui a trouvé que Marisol Touraine est également membre du Siècle.


    C’est donc d’une courte place que ce dernier l’emporte !

    PS : désolé pour la mise en page désastreuse, je ne voulais pas mettre d’images, je ne sais pas ce qui s’est passé... 

    • lambda 19 mai 2012 11:25

      Vous avez omis de citer le cercle Léon Blum crée en 2003 par le PS et dont certains membres font parti du gouvernement actuel

      les objectifs de ce cercle sont à découvrir ici

      http://www.cercle-leon-blum.org/pres_clb.htm

       et la liste des membres ici

       http://www.cercle-leon-blum.org/comit.htm

       

       

       

       


    • leypanou 19 mai 2012 11:38

      L’article est bien pour ceux qui ne connaissent pas assez l’entourage de F Hollande. Pour les autres, c’est enfoncer une porte ouverte.

      Une fois que vous avez noté qui sont aux commandes dans les postes clés, vous avez tout compris : le changement, ce n’est pas maintenant mais à la saint glin-glin. Ou plutôt, le vrai changement (i.e revenir sur les franchises médicales, lois d’autonomie des universités, politique étrangère, retraite à taux plein à 60 ans pour tout le monde après 37,5 ans de cotisation, etc, etc), car les changements cosmétiques (ex : parité homme/femme, baisse de salaires, moralisation, conflit d’intérêt, etc, etc), c’est maintenant.


      • Old Dirty Bastard Old Dirty Bastard 19 mai 2012 11:51

        Salut Al West 


        Merci pour l article je garde en mémoire quelque part ... 

        Et combien de maçon dans ce casting de rêve ?? 
        Valls , Peillon ,Le drillan , Le Foll .. ect ect .. 

        ODB

        • FRIDA FRIDA 19 mai 2012 12:20

          Merci pour cet article Al West


          • Augustule Augustule 19 mai 2012 14:47

            En complément voici l’article de François Asselineau :

            Le mythe du gouvernement d’énarques : Le gouvernement français compte plus de membres du Siècle et de la French American Foundation que d’énarquesSelon une première et rapide investigation, le nouveau gouvernement français (en y incluant le Président Hollande et le Premier ministre Ayrault) compte : 7 membres du Siècle

            - M. François HOLLANDE, Président de la République

            - M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères

            - M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur

            - Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé

            - M. Manuel VALLS : ministre de l’intérieur

            - Mme Aurélie FILIPETTI : ministre de la culture et de la communication

            - Mme Yamina BENGUIGUI : ministre des Français de l’étranger et de la francophonie
            [sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Si%C3%A8cle#Personnalit.C3.A9s_politiques
            et http://fr.wikipedia.org/wiki/Marisol_Touraine]


            5 membres de la FAF (+ 1 parmi les conseillers de l’Elysée)

            - M. François HOLLANDE, Président de la République

            - M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur

            - Mme Marisol TOURAINE : ministre des affaires sociales et de la santé

            - M. Arnaud MONTEBOURG : ministre du redressement productif

            - Mme Najat VALLAUD-BELKACEM : ministre des Droits des femmes et porte-parole du gouvernement
            Auxquels il convient d’ajouter :

            - M. David KESSLER, qui sera nommé dans les heures qui viennent au poste de conseiller médias et culture du Président de la République.
            [source : http://www.scribd.com/doc/57471741/Young-Leaders-FAF]


            5 anciens élèves de l’ENA

            - M. François HOLLANDE, Président de la République

            - M. Laurent FABIUS, ministre des affaires étrangères

            - M. Pierre MOSCOVICI, ministre de l’économie, des finances et du commerce extérieur

            - M. Michel SAPIN : ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social

            - Mme Fleur PELLERIN : ministre des PME, de l’innovation et de l’économie numérique
            [sources : leurs notices sur Wikipedia]


            CONCLUSION

            La formation du nouveau gouvernement a au moins pour mérite de clarifier les influences respectives des formations et des affinités. Ceux qui croient encore que la France serait « dirigée par les énarques » ont une vision singulièrement erronée de la situation.


            • Neptune 19 mai 2012 19:46

              je ne défends pas les corporations, en général...
              mais je trouve cette dénonciation un peu dérisoire...
              le pouvoir a toujours eu ses clans, ses cercles d’influences...et ce, quelles que soient les époques.

              une fois qu’on l’a dit pour la énième fois, on fait quoi ?

              ce n’est pas le siècle qui est critiquable.
              Qui serait assez bête pour ne pas penser que les principaux acteurs économiques, culturels, politiques, etc...ne se fréquentent pas et ne discutent des grands enjeux du pays ?
              c’est surtout l’orientation des idées qui est contestable.
              pas cette pseudo-dénonication d’un secret de polichinelle....


              • njama njama 19 mai 2012 20:33

                Un petit inventaire des people qui sont passés par la French American Fondation a été publié dans cet article de Pierre Hillard :

                Un relais des États-Unis en France : la French American Foundation

                Dans le cas de la branche française de la French-American Foundation, nous pouvons relever en particulier : Philippe Auberger (1989, député UMP), Yves Censi (2003, député UMP), Jérôme Chartier (2003, député UMP), Nicolas Dupont-Aignan (2001, député UMP, Debout la République), Alain Juppé (1981, député UMP), Éric Raoult (1994, député UMP), Valérie Pécresse (2002, député UMP), Jacques Toubon (1983, député UMP), François Hollande (1996, député socialiste), Arnaud Montebourg (2000, député socialiste), Pierre Moscovici (1996, député socialiste), Alain Richard (1981, socialiste, ancien ministre de la Défense), Henri de Castries (1994, Directeur général du groupe AXA assurances), Emmanuel Chain (1999, journaliste), Jérôme Clément (1982, Président d’Arte), Annick Cojean (2000, journaliste au Monde), Jean-Marie Colombani (1983, Directeur de la publication du Monde), Matthieu Croissandeau (2002, rédacteur en chef adjoint du Nouvel Observateur), Jean-Louis Gergorin (1994), Bernard Guetta (1981, journaliste à France Inter), Erik Izraelewicz (1994, rédacteur en chef des Échos), Laurent Joffrin (1994, PDG de Libération), Jean-Noël Jeanneney (1983, président de la Bibliothèque nationale de France), Sylvie Kaufmann (1998, journaliste au Monde), Yves de Kerdrel (2005, journaliste aux Échos), Marwan Lahoud (1999), Anne Lauvergeon (1996, présidente d’Areva), François Léotard (1981, ancien ministre de la Défense), Alain Minc (1981), Laurent Cohen-Tanugi (1996, Sanofi-Synthélabo et membre du conseil d’administration du think tank « Notre Europe » créé par l’ancien président de la Commission Jacques Delors [23]), Christine Ockrent (1983), Olivier Nora (1995, président des Éditions Grasset), Denis Olivennes (1996, président de la FNAC)… 


                • njama njama 19 mai 2012 21:48

                  Merci pour cet article Who’s who ! autant être informé, pour pas mourir idiot.

                  Parmi les Ministères dits « régaliens »

                  Ministre des Affaires étrangères : Laurent Fabius. (Bilderberg, Le Siècle)
                  Ministre de la Défense : Jean-Yves Le Drian.
                  (on peut se souvenir que Jacques Chirac s’était entouré de deux fidèles RPR Dominique de Villepin (affaires étrangères), et Michèle Alliot-Marie (Défense) court-circuitant ainsi sur ces deux ministères le courant politique DL -UDF au sein de sa majorité UMP, et reléguant par la même occasion Nicolas Sarkozy au poste fusible de ministre de l’Intérieur, pré carré comme chacun sait, très « hexagonal ».

                  A un moindre degré, les ministères de la Justice, des Finances, de l’Intérieur car ces fonctions ne sont pas attachées directement au « domaine réservé » du Président (lien avec les relations « Extérieur »), mais sont sous la tutelle directe du Chef du Gouvernement, le premier ministre.

                  Garde des Sceaux, Ministre de la Justice : Christiane Taubira.
                  Ministre de l’Économie, des Finances et du Commerce extérieur : Pierre Moscovici. (FAF, Le Siècle, Le Cercle de l’Industrie)
                  Ministre de l’Intérieur : Manuel Valls. (Bilderberg, Le Siècle)

                  FAF - le siècle - Bildelberg / 1 - 3 - 2

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès